Flight-Report.com

Avis sur le vol Dubai - Rio De Janei… avec Emirates

Compagnie Emirates
  • Dubai
  • DXB
  • Dubai
  • Départ à
    07:10
  • Rio De Janei…
  • GIG
  • Galeão - Antônio Carlos…
  • Arrivée à
    14:30
  • Date
    24/04/2013
  • Numero vol
    EK247
  • Siége
    20K
  • vues
    2802
  • Langue
    Francais
  • Auteur
    Damss974

Reportage

Bonjour à tous !

Voici la suite de mes aventures pour ces vacances d'avril.

Je vous avais laissé à Dubaï lorsque j'arrivai de Johannesburg... Quoi de plus normal que d'enchaîner vers Rio !
Il s'agit en fait du premier tronçon de mon trajet vers Buenos Aires qui est ma destination finale.
En effet, Dubai-Rio est en lui-même un vol de pas moins de 14h20 ! Opéré quotidiennement, en B777-200LR ou B777-300ER... Mais ce sera le plus rare des deux qui opérera mon vol.

1. Nice (NCE) - Lyon (LYS), Air France, Airbus A320, Economy.
http://www.flight-report.com/reportage/3666/NCE-LYS.html
2. Lyon (LYS) - Paris (ORY), HOP!, ATR-72, Economy.
http://www.flight-report.com/reportage/3674/LYS-ORY.html
3. Paris (ORY) - La Réunion (RUN), Air France, Boeing 777-300ER, Economy.
http://www.flight-report.com/reportage/3682/ORY-RUN.html
4. La Réunion (RUN) - Johannesburg (JNB), Air Austral, Boeing 737-800, Loisirs.
http://www.flight-report.com/reportage/3744/RUN-JNB.html
5. Johannesburg (JNB) - Dubaï (DXB), Emirates, Boeing 777-300ER, Economy.
http://www.flight-report.com/reportage/3773/JNB-DXB.html
6. Dubaï (DXB) - Rio de Janeiro (GIG), Emirates, Boeing 777-200LR, Economy.
[VOUS ETES ICI]
7. Rio de Janeiro (GIG) - Buenos Aires (EZE), Emirates, Boeing 777-200LR, Economy.
[PROCHAINEMENT]
8. Buenos Aires (EZE) - ...
[PROCHAINEMENT]

Je débarque donc de Johannesburg après 8h de vol d'une nuit écourtée par le décalage horaire.
Je regarde où se trouve la porte d'embarquement de mon prochain vol.
A noter que désormais, la totalité des vols Emirates sont en code share avec Qantas.
Image

Direction la porte B25 à travers le centre commercial qu'est ce terminal 3.
Image

Arrivée en porte, le vol est prévu à l'heure.
Image
Image

Je me repose un peu, et profite de la connexion wifi gratuite.
Petite conversation avec offcm qui nous fait des insomnies.
Photo corporate :
Image

L'embarquement débute peu de temps après.
Après le contrôle des passeports/visa et de la carte d'embarquement, on passe dans une autre salle à l'arrière en face de notre avion pour ce long vol.
Il s'agit bien d'un B777-200LR, dit le "Worldliner" que j'avais emprunté qu'une seule fois entre Washington et Addis Abeba sur Ethiopian Airlines.
Image

On est enfin appelé par zone, et direction la passerelle.
Image

Il s'agira de A6-EWB, un B777-200LR livré en septembre 2007.
En bon Worldliner, il est équipé des GE90-110B qui sont presque aussi puissant que les 115B qui équipent les B777-300ER.
Image

Offre de presse en passerelle :
Image

Bon accueil à bord, je traverse la Business :
Image

Puis j'arrive en classe éco. Comme sur mon précédent vol, je prends place dans la première cabine.
Image

Voici mon siège pour les 14 prochaines heures. Tiens surprise, une petite trousse de confort !
Image

Le pitch, toujours aussi satisfaisant.
Image

L'IFE Panasonic, le même que sur mon vol précédent mais avec une version du logiciel un poil différente.
Toujours prise électrique, prise USB... la totale.
Image

L'oreiller, qui me sera précieux.
Image

La couverture, grande et de qualité.
Image

Le casque toujours identique aussi, de bonne qualité.
Les petits autocollants pour ses désirs de sommeil.
Image

Et le petit "Plus" de ce vol : cette trousse de confort que je n'avais jamais vu sur mes autres vols qui n'excédaient jamais 8h.
Elle est très simple : chaussettes/masque/brosse à dent/dentifrice.
Image

Mon siège se situe sur l'aile droite. A côté de nous, un B777-300ER.
Image

L'embarquement se poursuit.
Image

Distribution d'Oshibori.
Image

Distribution du menu, qui nous met toujours la citrouille à l'honneur.
Image

Présentation du vol sur l'Airshow :
Image

Le vol est plein à craquer, j'ai eu un argentin et un philippin comme voisins.
La clientèle principale est asiatique : Tout comme Qatar ou Turkish, Emirates a un gros marché sur l'axe Asie <-> Amérique du Sud.
On repousse avec 40mn de retard, j'essaye de ne pas m'imaginer à quelle heure je vais poser le pied à Buenos Aires "ce soir".
Image

Une brochette d'A380.
Image

Démonstrations de sécurité sur les IFE.
Image

Court roulage vers la piste.
Image

Décollage assez lourd, wingflex et joli filet d'air sur l'aile.
Image

Bye Bye Dubaï !
Image

Et c'est parti pour du bleu jusqu'au Brésil.
Image

Le service démarre très rapidement, il s'agit bien évidemment d'un petit-déjeuner.
Mais à la différence de celui qui m'a été servi à l'arrivée de Johannesburg quelques heures plus tôt, il s'agit là d'une prestation complète avec un plat chaud et trois choix.
Image

Je choisis la "Breakfast Selection".
Les sodas étaient déjà disponibles ! J'ai donc pris un coca.
Le croissant était encore chaud.
Image

Plat principal : Filet de poulet grillé avec bacon de dinde, saucisse de poulet, pommes de terre lyonnaises, haricots.
Très bon l'ensemble, même si ce n'est pas à mon habitude pour un petit-déjeuner (de même que le coca pour le coup).
Image

Puis la cabine est plongée dans le noir et les PNC demandent à chacun de baisser les cache-hublots afin de rendre de long vol plus reposant. Les étoiles brillent au plafond.
Image

Traversée du continent africain.
Image

Pendant toute la durée du vol, les PNC tournent avec des plateaux entiers de verres d'eau, de jus d'orange et jus de pommes. Mais ils apportent également tout ce que l'on désire sur demande à la place : boissons chaudes, petits sachets de biscuits, fruits, sodas... comme ce coca par exemple.
Image

A la mi-vol, nous survolons encore l'Afrique lorsque un snack nous est servi.
Image

Pizza végétarienne, garnie de tomate et fromage.
Pas mauvaise. Ca calme l'estomac pour quelques temps, servie avec une boisson évidemment.
Image
Image

Nous basculons dans l'hémisphère Sud lors de notre entrée sur l'Océan Atlantique.
Image

Pour ce qui est de l'IFE, il est très bien garni avec les mêmes programmes que sur le vol précédent. J'ai regardé pas mal de films : Argo, Un bonheur n'arrive jamais seul, Vengeance par le feu, Happiness therapy...
Je bascule toujours très facilement sur l'Airshow pour voir où nous sommes... au beau milieu de l'Atlantique Sud.
Image

Environ 1h45 avant l'arrivée, la cabine se rallume petit à petit grâce au mood lighting.
Image

Oshibori :
Image

L'apéritif vient assez rapidement.
Image

C'est un service déjeuner qui arrive. Voici le menu :
Image

Il y a donc deux choix, et je choisis l'agneau.
Image

Ragoût d'agneau, cuisiné dans une sauce au poivre avec purée, carottes assaisonnées et petits pois.
L'agneau, sa sauce et la purée : très bon mais les légumes très industriels.
Image

Le dessert sera également très bon.

Je lève enfin mon cache-hublot, il fait toujours beau dehors alors que nous débutons notre descente vers Rio.
Image

Il reste 55mn de vol.
Image

Descente aux speedbrakes.
Image

Encore un joli filet d'air sur l'aile !
Image

Approche finale, la conclusion de ce long vol de près de 14h30.
Image

Banlieue de Rio.
Image

Au fait, le raked wingtip pour les adeptes.
Image

Une vidéo de l'atterrissage à Rio GIG :
[vimeo]65658098[/vimeo]

Je ne sais pas si ce DC-10 vole encore ?!
Image

Roulage tranquille sur cet aéroport qui n'a pas l'air d'un grand aéroport international.
Image

Elle fait peur la Forca Aerea Brasileira... !
Image

Arrivée en passerelle, à côté d'un B767-300ER d'American Airlines qui attend son retour aux USA ce soir.
Image
 

 

Notes

Note de Emirates

8.50 / 10
Très bien
  • Confort cabine 8.5

  • Equipage 9

  • Repas et catering 8.5

  • Ponctualité 8

Conclusion

En conclusion un excellent vol avec Emirates.
Mes observations différents peu du vol précédent : un produit éco plus qu'honorable.

Ponctualité : Arrivée avec 50mn de retard.

Confort : Siège confortable, tous les accessoires de qualité (couverture, casque, oreiller) avec le petite trousse que j'avais réclamé sur le vol précédent bien qu'elle soit simple. IFE toujours aussi plaisant.

PNC : Vraiment exceptionnels sur ce vol. Roberta qui était brésilienne elle-même était l'hôtesse qui s'occupait de ma section quasiment durant tout le vol et on voyait qu'elle aimait son métier. Le service entre les repas était aussi très bien avec les boissons/snack apportés très rapidement à la demande.

Repas : Catering d'un très bon niveau pour une classe économique, chose que je n'avais pas toujours trouvé chez Emirates auparavant. Pour moi c'est un sans faute en dehors des légumes sur le déjeuner.

Merci de m'avoir lu et à bientôt pour le deuxième tronçon vers Buenos Aires !

Damien
 

Ils peuvent vous interesser

Commentaires

Ecrire un commentaire

Seuls les membres connectés; peuvent réagir