Avis du vol Vietnam Airlines Paris Ho Chi Minh City en classe Premium Eco

Compagnie Vietnam Airlines
Vol VN10
Classe Premium Eco
Siege 12K
Temps de vol 11:15
Décollage 30 Nov 16, 14:00
Arrivée à 01 Déc 16, 07:15
VN   #74 sur 106 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 109 avis
Flight-Report
Par 3167
Publié le 1 mars 2017
Bonjour à tous,

Vietnam Airlines est une compagnie dynamique d'Asie du Sud-Est. En rejoignant SkyTeam en 2010, elle devenait alors la première compagnie de la région (hors Chine) à rejoindre cette alliance.

Fondée par le gouvernement communiste du Nord-Vietnam pendant la Guerre, il faudra attendre les années 90 pour que la compagnie connaisse un véritable essor (avec d'ailleurs l'aide d'Air France et Transavia) lorsqu'elle aura la possibilité d'exploiter des appareils occidentaux. Elle en profitera alors pour développer un réseau tourné vers le Nord de l'Asie mais aussi Paris et l'Australie, ce qui lui permettait déjà de construire une activité de "hub".

Une des grandes forces de Vietnam Airlines aujourd'hui c'est son objectif de rationalité au niveau de sa flotte. Jusqu'à récemment, ses avions long-courriers étaient uniquement constitués d'Airbus A330 et Boeing 777. Côté moyen et court-courrier le schéma est déjà simple puisqu'elle ne dispose que d'un seul type de chaque : A321 pour le premier; ATR pour le second.

Le début des années 2010 marque un nouveau tournant pour Vietnam Airlines. Sa flotte long-courrier étant vieillissante, la compagnie fait le choix de la rajeunir… radicalement. En effet, Airbus et Boeing sont tous les deux démarchés pour faire l'acquisition de leurs tout derniers appareils : A350 et B787. L'un comme l'autre allant à terme remplacer la totalité des 777 et A330.

Vietnam Airlines exploite aujourd'hui 56 Airbus A321 (et compte 18 neo du même sous-type en commande) ; 6 A350-900 ; et 10 Boeing 787-9 (avec 8 versions rallongées -10 en commande). Les 777, essentiellement dédiés aux vols vers l'Australie, ont déjà été retirés. Ne reste donc plus que 8 Airbus A330-200.

En matière d'aménagement cabine, Vietnam Airlines a fait un bond en avant spectaculaire. Ses 777 et A330 étaient constitués de produits hors d'âges qui n'étaient plus du tout en adéquation avec ce que propose la compétition aujourd'hui.

L'arrivée du Boeing 787-9 est donc un vrai bol d'air puisqu'on y trouve une toute nouvelle cabine Business composée de sièges Cirrus du fabricant Zodiac Aerospace. On y trouve par ailleurs une cabine Premium, également conçue par Zodiac, et dotée de véritables sièges inclinables.

Étonnamment on ne retrouvait pas le même agencement dans les premiers A350 qui intègrent la flotte fin 2015 : la cabine Business y est constituée des sièges Solstys du fabricant Stelia, et la cabine Premium de sièges Economy avec toutefois un pitch amélioré.
Ces quatre appareils étant appelés à terme à être positionnés essentiellement sur des liaisons régionales, on retrouvera le même aménagement que celui des 787 à partir du cinquième A350 intégrant la flotte. Cela concernera donc à termes un total de 14 Airbus, dont 2 ayant déjà intégré la flotte vietnamienne.

Une différence subsiste : la cabine Premium Economy puisque les sièges des A350 resteront dissemblables de ceux des 787.

Flight-Report présente donc ce mois-ci la compagnie Vietnam Airlines avec 3 reportages à bord des nouveaux appareils de la compagnie, permettant de montrer les spécificités de chacune des deux cabines Premium qui coexistent.


  1. 1. Paris (CDG) – Ho Chi Minh City (SGN) – A350-900 – Premium Economy
  2. 2. Ho Chi Minh City (SGN) – Hanoi Noi Bai International Airport (HAN) – B787-9 – Premium Economy
  3. 3. Hanoi Noi Bai International Airport (HAN) – London Heathrow – B787-9 – Premium Economy

Vietnam Airlines opère comme la quasi-totalité des compagnies SkyTeam depuis le terminal 2E de Roissy-CDG. Cela lui permet d’offrir à ses passagers ce qui se fait de mieux sur la plateforme parisienne d’autant plus que ses vols arrivants et partants le matin, elle a la possibilité d’utiliser le satellite S4 (potes M), soit la partie de l’aéroport la plus moderne et la plus aboutie.

Pour s’y rendre il faut passer le filtre de Police aux Frontières, emprunter la Liaison Inter-Satellite Aéroport (LISA) depuis les portes K jusqu’au S4, et enfin franchir le filtre de sûreté.

SALON



Le volume de ce satellite est très spacieux et permet d’inonder l’espace de lumière.

photo 1

La partie centrale est un immense hall proposant de nombreux canapés, et encadré par des boutiques de Duty Free.

photo 2

Le seul salon qu’on trouve ici est le salon Air France, utilisé par toutes les compagnies (forcément SkyTeam) qui opèrent d’ici.
Si le passager Premium Economy bénéficie du parcours Sky Priority, l’accès au salon n’est possible que si ce dernier est en outre titulaire d’un statut Elite Plus.

photo 3

Ce salon Business, de loin le plus spacieux, le plus confortable, et le mieux achalandé de la compagnie exploitante, offre d'excellentes possibilités pour s'asseoir (du fauteuil à la chaise-longue) ainsi qu'un choix très varié de plats chauds et de boissons.

Le bureau de vérification de l’éligibilité a très bien été pensé en termes de design puisqu’il rappelle l’accent rouge.

photo 4

Les zones pour s’asseoir, manger, se reposer, et travailler sont nombreuses et réparties à travers cet immense salon.

photo 5

Le salon s'étendant en effet sur une surface très vaste, des plans sont affichés à plusieurs endroits pour permettre de s'y retrouver.

photo 6

Il est possible de prendre place juste en face des grandes baies vitrées.

photo 7photo 7d

La partie sud siéra davantage aux voyageurs qui souhaitent se reposer



Certaines parties du salon sont pré-réservées pour assurer aux passagers les plus fréquents de bénéficier d’un espace dédié.

photo 7c

Au fond du salon, un espace privatisable sert lors d’opérations de groupe spéciales

photo 11

L’agencement de l’espace est très hétérogène ce qui permet de forcément trouver un endroit convenable.

photo 7e

La décoration végétale est du plus bel effet !

photo 8

Espace informatique, peu fréquenté comme souvent.

photo 9

De nombreux titres de presse

photo 10

La restauration à présent. Ce salon était le premier salon Business d’Air France à CDG proposant une sélection chaude. Celle-ci est segmentée avec une offre le matin et une offre de déjeuner un peu plus tard.

La desserte centrale permet d’illustrer le style qui a été choisi : très épuré et en brillance.

photo 12

Le buffet est en longueur, et le menu avec les horaires est affiché sur la vitrine.

photo 12a

Assiettes et couverts Air France

photo 12b

Sélection de pains tranchés.

photo 12c

Il est possible de se constituer une salade grâce à ces nombreuses garnitures.

photo 13

Condiments et dressing.

photo 13a

Au bout du buffet : la partie fromages.

photo 14

La sélection chaude du petit-déjeuner sera vite retirée, mais voici ce qu’il était possible de consommer : saucisses, bacon et omelette.

photo 15

Vue imprenable sur l’apron et sur la décoration type « champêtre » de Paris Aéroport.

photo 16

C’est à 11h qu’arrive l’offre chaude du déjeuner (servie jusqu’à 14h30, ce qui correspond aux derniers départ de ce satellite). Celle-ci connaîtra aussitôt un très large succès !

photo 17

Saumon et pommes de terre, ainsi que lentilles et champignons provenant de la sélection froide. Une soupe chaude est également proposée.

photo 19

En matière d’alcool le choix est assez exhaustif avec ces nombreux alcools forts.

photo 20

Vins et Champagne : du Laurent Perrier.

photo 21

Pour les boissons sans alcools, on trouve des frigos et une machine à thés/cafés près du buffet.

photo 21a

Le choix de dessert est assez varié.

photo 22

La visite du salon s’achève et il est temps de rejoindre la porte d’embarquement.

EMBARQUEMENT



photo 23 - copy

Ce satellite est une vraie réussite !

photo 24 - copy

L’A350 VN-A890 trône face à la porte. Cet appareil, ainsi que le VN-A891, sont les deux seuls Airbus équipés d’une véritable cabine Premium Economy ainsi que des sièges Cirrus en Business.

photo 25

Bulle Wi-Fi (qui ne sera pas opérationnel) et réacteur : Rolls-Royce est l’unique motoriste de cet avion.

photo 25a

Le masque de Zorro qu’on retrouvera sur A330neo : un marqueur unique !

photo 26

L’embarquement s’effectuera via la porte M29.

photo 26a

Les files d’attente restent closent jusqu’au dernier moment afin de trier les passagers éligibles Sky Priority. L’embarquement en lui-même se fera via ces bornes automatiques.

photo 27

Dernier écran de contrôle même si il n’était pas possible de se perdre entre la borne et la passerelle.

photo 27a

Sans doute le meilleur atout de l’A350 : le winglet en bout d’aile.

photo 27b

Dernière vue extérieur avant d’embarquer.

photo 28

La cabine Business s’étend entre les portes 1 et 2 de l’Airbus. Ces sièges conçus par Zodiac Aerospace existent déjà à bord des 787-9, mais seulement à bord des deux derniers A350 de la compagnie.

Comme la plupart des opérateurs d’A350, le volume de la cabine a été préservé en retirant les coffres à bagages centraux.

photo 28a

Chaque siège dispose d’un accès direct à l’allée. Sur les côtés, les passagers profitent de 2 hublots.

photo 29

L’accoudoir peut être abaissé pour faciliter l’accès au siège.

photo 30

Détail sur la liseuse

photo 31

Face au siège : un ottoman qui permet de constituer une lit une fois le siège mis en position horizontale, et un espace rangement sous celui-ci.

photo 32

On y trouve couette et coussin.

photo 33

On arrive ensuite en cabine Premium. La configuration est à 8 sièges de front en 2-4-2.
Ce siège est également conçu par Zodiac Aerospace : il s’agit du modèle Z535.

photo 34

Au premier rang de la cabine le pitch est excellent.

photo 35

Même lorsque la partie inférieure est dépliée il est possible de placer des effets personnels (après le décollage !) face au siège.

photo 36

On retrouve la même chose côté hublot.

photo 36a

Même au deuxième rang l’espace entre les sièges est conséquent.

photo 37photo 38

Le grand atout de ce siège Premium, c’est la possibilité de s’incliner. Vietnam Airlines a fait ici un choix salutaire qui améliore grandement le confort en mode repos. De plus celui-ci dispose d’un fonctionnement assez abouti puisque c’est tout l’ensemble qui pivote : assise et dossier. Cela permet de gagner une position confortable même après de longues heures de croisière.

photo 39

L’espacement entre les sièges permet de préserver une certaine intimité si le voisin est un inconnu.

photo 40

Sur le siège on trouve un très grand coussin ainsi qu’une couverture sous cellophane, l’amenity kit (dont on découvrira le contenu plus tard) et une paire de mules.

photo 42

Le siège faisant face est doté d’une grande pochette dans laquelle on trouve des magazines de bord ainsi que la fiche de sécurité et un vomit bag.

photo 43

Ce dernier collector avec une fière mise en avant des deux nouveaux appareils de la compagnie !

photo 43a

Dans la partie inférieure du siège : un repose-pied. Cet accessoire très utile permet de maintenir les jambes en position haute et varier les positions que l’on adopte pendant le repos.

photo 44

A l’arrière de la têtière : un crochet porte-manteau qui peut s’avérer utile.

photo 44a

Le plafonnier est un des éléments les plus représentatifs de l’A350 avec ses liseuses protégées (héritées de l’A380) et l’écran LCD utilisé pour les consignes affichées pendant le vol.

photo 45

Les derniers passagers finissent de s’installer pendant qu’une vidéo présentant les atouts du Vietnam est diffusée sur fond de musique très entraînante.

photo 46

L’A350 est bien entendu particulièrement mis en valeur sur l’IFE Ce dernier, conçu par Thales, propose un conteu assez riche et présenté plus en détail dans le FR du vol HAN-LHR.

photo 47

A l’issue de l’embarquement, une hôtesse passe en cabine proposer une boisson de bienvenue (choix de softs uniquement).

photo 48

Des oshiboris sont ensuite distribués à l’aide d’une pince et de cet élégant plateau.

photo 49

Le repoussage a été effectué avec seulement 3 petites minutes de retard sur l’horaire.

photo 50

Les démonstrations de sécurité sont diffusées sur les écrans pendant le roulage.

photo 55

La géovision ne sera malheureusement pas disponible sur les écrans individuels mais uniquement sur les écrans centraux. Dommage pour celui dont c’est le programme favori !

photo 56

Le roulage sera assez long car malgré un décollage en 08L nous ferons le tour du T2 par le nord. Passage devant le siège d’Air France et la Cité PN.

photo 51

Roissypôle avec les nouveaux hôtels Accor.

photo 52

Il fait un temps magnifique à Paris alors qu’on croise Concorde.

photo 53

La zone Fret et parking longue durée.

photo 54

Décollage sous un magnifique soleil qui permet de bien refléter le grand winglet

photo 57

Cap à l’Est dans le prolongement du décollage, et on aperçoit la centrale nucléaire de Nogent s/Seine pendant la montée.

photo 58

CATERING



Les menus sont ensuite distribués. Le catering est élaboré par Servair sous l’égide du chef Quissac. L’offre en Premium ressemble beaucoup à ce qui est proposé en Economy en quantité toutefois supérieur, et sur un plateau plus large.

photo 59

La première page indique le choix de boissons.

photo 60

Attention, les premières pages détaillent les repas des vols à destination de Paris, il faut donc feuilleter plus loin pour trouver le menu au départ de Paris. Le service est logiquement identique sur les vols de et vers HAN et SGN, les horaires et durées de vols étant identiques.

photo 61

Le service débute par un apéritif servi de la sorte.

photo 62

Un champagne propriétaire est proposé en Premium mais je me contenterai d’un Gin Tonic.

photo 63photo 64

C’est ensuite le moment du repas dont voici le menu :

photo 65

Tous les éléments sont présents sur le plateau, distribués avec les opercules.

photo 66

Ceux-ci permettent de constater que nous sommes bien dans les clous pour ce qui est dates de péremption.

photo 67

Une fois les opercules retirés.

photo 68

Salade de pâtes au poulet

photo 69

Bœuf au radis Daikon, riz vapeur

photo 70

Pain et beurre ainsi que fromage.

photo 71

Fruits frais

photo 72

Tartelette noix de coco

photo 73

Les couverts sont en métal, un excellent point évidemment. Sel et poivre sont en sachet, ce qui est standard en Premium.

photo 74

Le repas est une bonne surprise. Là où d’aucun s’attendrait à déguster des plats traditionnels vietnamiens, la sélection reste très européenne avec quelques touches asiatiques en périphérie. Le plateau plus large ainsi que les quantités plus importantes qu’en Economy sont des éléments appréciables.
La cabine est ensuite débarrassée pour permettre à chacun de se reposer.

photo 75

Volant vers l’Est le soleil se couche rapidement offrant un magnifique couché de soleil.

photo 76photo 77

SIEGE



Ce siège Premium de Vietnam Airlines est uniquement proposé sur ses 2 derniers A350 (ainsi que les suivants). Son atout principal : la possibilité d’incliner le dossier tout en faisant pivoter l’assise. L’angle ainsi établi est vraiment idéal pour le repos.

photo 78

Le dossier et la partie jambes se règle au moins de ces boutons poussoirs manuels.

photo 78a

Autres éléments en faveur de Vietnam Airlines : les accessoires qui sont mis à la disposition des passagers au premier rang desquels on trouve un grand coussin moelleux ainsi qu’une très large couverture.

Sur l’accoudoir : une bouteille d’eau et un jus de fruit que l’équipage est passé distribuer juste avant la nuit.

photo 79

A droite : l’angle du siège en version dépliée est vraiment très généreux
A gauche : la têtière entièrement relevée permet de s’adapter à toutes les tailles.

photo 80

L’intérêt d’avoir une structure entièrement pivotante est que malgré un angle important, le passager de derrière est très peu gêné lors de l’inclinaison.

photo 81

Autres éléments : les prises Jack pour brancher le casque sont situés dans la partie verticale de l’accoudoir

photo 81a

Des prises de courant se trouvent au niveaux des jambes.

photo 81b

Le contenu de la trousse n’est pas très riche (aucune crème) mais suffisant avec brosse à dent et masque pour les yeux.

photo 82

L’IFE Thales est une vraie réussite tant par le rendu visuel que par la simplicité d’utilisation du tactile et notamment sa réactivité. Le contenu est détaillé dans le FR HAN-LHR.

photo 86

La télécommande n’est en revanche pas très bien positionnée puisque coincé entre la colonne centrale et le siège – comme souvent en Premium.

photo 87

La voici une fois extraite. Elle est cependant d’une utilité toute relative puisque toutes les commandes y compris d’appels PNC sont disponibles directement sur l’écran tactile.

photo 88

A mi-vol, l’équipage passe proposer sandwich et boissons. Ce sera donc un sandwich au jambon ainsi qu’un Gin Tonic.

photo 89

Le voici une fois déballé. Le pain est très moelleux et de bonne facture.

photo 90

Il est également possible de demander des nouilles instantanées que voici.

photo 91

En cabine malgré la nuit les passagers profitent du système de divertissement.

photo 98

La croisière sera longue et entièrement effectuée de nuit.

PETIT DEJEUNER



Le petit déjeuner est servi à quelques heures de l’arrivée.

photo 92

Là encore le plateau, cette fois-ci en format carré, est servi avec ses opercules.

photo 93

Le voici une fois ouvert.

photo 94

Crêpe à l’emmental, pomme de terre paillasson, bacon grillé

photo 95

Fruits frais

photo 96

Le plateau est en outre agrémenté d’un yaourt aux abricots ainsi que pain et beurre. Le café sera servi dans la foulée.

Là encore les couverts en métal sont du plus bel effet.

photo 97

Une fois débarrassé, rapide passage en classe Economy. La configuration est sans surprise en 3-3-3 comme la totalité des A350 en service actuellement, et les écrans Thales sont les mêmes qu’en Premium.

photo 101a

Les toilettes de l’A350 sont conçues par Zodiac Aerospace (ce qui a d’ailleurs posé des problèmes d’agenda pour la livraison des avions). A noter que le cendrier est positionné à l’extérieur de celles-ci contrairement aux 787 où on le trouve à l’intérieur.

photo 99

En deux images : une buse qui ventile de l’air frais,

photo 99a

et des produits Gernétic disponibles.

photo 100

Le soleil est maintenant levé et offre de beaux reflets sur la carlingue.

photo 102

Le fuselage se réfléchi bien sur le Rolls grâce à cette peinture neuve et brillante.

photo 102a

Le trajet nous fait passer vertical de l’aéroport Suvernabhumi de Bangkok.

photo 103photo 103a

Plus loin, le Golfe de Thaïlande avec Pattaya et les îles qui lui font face.

photo 104

Seule la Géovision des écrans centraux permet voir où nous nous situons.

photo 106

Nous touchons au but.

photo 107

FIN DU VOL



Le soleil est bien levé à présent alors que nous amorçons la descente.

photo 108

Il semble que nous avons percuté un petit oiseau pendant la croisière !

photo 109

Les consignes sont allumées et les passagers doivent maintenant être attachés.

photo 109b

Survol du Vietnam avec une approche sur SGN par le sud.

photo 110photo 111

Un carton concernant une enquête de satisfaction est distribué à certains passagers.

photo 112

Plus nous approchons de l’aéroport plus la ville semble dense.

photo 113aphoto 113b

Même quelques instants avant le touché !

photo 114photo 115

Spoilers et reverse engagés.

photo 116

Les IFE passent en mode « au revoir ».

photo 117

Le débarquement est rapide et en bout de couloir les passagers doivent choisir entre immigration (à gauche) ou transit (à droite). Dans le second cas il faut repasser un filtre de sûreté et remonter à l’étage pour accéder à la jeté d’embarquement.

photo 118

Voyage réalisé par Florent avec la participation de Vietnam Airlines.

PRATIQUE

Cet appareil est positionné sur la ligne CDG-SGN les mercredis, vendredis, et dimanches. Ces vols complètent ceux d’Air France qui opère en codeshare les mardis, jeudis, et samedis.
On trouve aussi l’A350 sur la ligne CDG-HAN opérée par Vietnam Airlines tous les jours.

En dehors de cette ligne flagship, les A350 sont positionnés sur des lignes asiatiques telles Séoul, Osaka ou encore Shanghai. Ils effectue en outre de nombreux vols "navette" entre les deux hubs du nord et du sud du pays.
Afficher la suite

Conclusion

La montée en gamme de Vietnam Airlines a mis en place une montée en gamme spectaculaire. Le Boeing 777 qu’elle opérait jusqu’en 2015 était dépassé en termes de produits à bord. Avec l’arrivée de l’A350, l’ensemble des classes de voyage ont été retouchées.

LES PLUS

- Utilisation du 2E hall M
- Confort du siège
- Siège inclinable et pivotant dans son ensemble
- Catering intéressant
- IFE très complet

LES MOINS

- Géovision inopérante
- Champagne décevant

Sur le même sujet

9 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.