Avis du vol Air Caraibes Paris Pointe-à-Pitre en classe Premium Eco

Compagnie Air Caraibes
Vol TX540
Classe Premium Eco
Siege 6K
Temps de vol 9:00
Décollage 02 Mar 17, 10:45
Arrivée à 02 Mar 17, 14:45
TX   #78 sur 111 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 105 avis
Flight-Report
Par 3440
Publié le 2 avril 2017
Bonjour à tous,

Le 28 février dernier, la compagnie française Air Caraïbes a pris livraison de son premier Airbus A350, un évènement majeur pour la compagnie d’autant plus qu’elle a damé le pion à Air France en étant la première compagnie française à exploiter le dernier-né d’Airbus.

Le groupe Dubreuil a commandé 3 Airbus A350-1000 en plus des 3 Airbus A350-900 pris en location auprès du loueur américain AerCap. Ces nouveaux avions sont destinés à la croissance de la compagnie puisque les Airbus A330 qui composent la flotte long-courrier ne quittent pas la compagnie.

A peine livré, l’avion est mis en service commercial le surlendemain soit le 2 mars pour son premier vol transatlantique, Flight-Report était présent pour vivre avec les équipes d’Air Caraïbes ce vol inaugural historique.

L’aller s’effectuera en cabine Eco+, appelé « Caraïbes » et le retour en cabine Affaires ou « Madras ».

  1. Paris (ORY) – Pointe à Pitre (PTP) – A350-900 – Caraïbes
  2. Fort de France (FDF) – Paris (ORY) – A350-900 – Madras

Enregistrement & salon



Air Caraïbes opère depuis le terminal Sud à Orly avec des banques d’enregistrements au rez-de-chaussée.

photo 0001

Dommage pour le logo de la compagnie déformé sur les écrans

photo 0002

Malgré ses nombreux vols au départ d’Orly, Air Caraïbes ne dispose pas d’un salon en propre et utilise le salon Icare, l’accès est compris pour les passagers en « Madras » et payant contre 30€ pour les passagers en « Caraïbes » et en « Soleil ».

photo 0003photo 0004

Le salon a été rénové récemment



C’est une offre d’entrée de gamme au demeurant complète

photo 0008

Du champagne de la maison COLLET est présent

photo 0009

Machine à café

photo 0010

Ma sélection

photo 0011

Direction la nouvelle jetée d’Orly Sud pour l’embarquement

photo 0012photo 0012a

L’embarquement s’effectue grâce à ces bornes automatiques

photo 0013

Le bel oiseau est bien là, immatriculé F-HHAV, comme la plupart des avions de la compagnie, il rend hommage à l’une des destinations du réseau, La Havane ici.

photo 0015

Embarquement par la porte 1L

photo 0016

à bord



Découverte de la nouvelle classe Madras, elle est composé de 3 rangées en 2-2-2 soit 18 sièges au total

photo 0017

Nous aurons l’occasion de la détailler sur le vol retour

photo 0017aphoto 0017b

Puis la cabine Eco Plus ou « Caraïbes »

photo 0018

45 sièges composent cette cabine entre la cabine Affaires et la porte 2

photo 0019

L’agencement en 9 de front peut difficilement être qualifié de Premium puisqu’il s’agit de la configuration standard en cabine Economique sur A350.

photo 0020

Heureusement l’espacement de 35 pouces (89 cm) et l’inclinaison de 125 degrés est généreuse

photo 0022

Mais 84% des gens voyageant en A350 Air Caraïbes prendront place en classe « Soleil »

photo 0023

326 sièges en 3-4-3 soit 10 de front. A l’heure actuelle Air Caraïbes est la seule compagnie à avoir opté pour cette configuration dense.

photo 0023a

C’est une configuration évidement dense mais c’est un choix assumé par la compagnie.

photo 0027

La largeur de l’assise n’est que de 16,5 pouces (42 cm) mais l’espacement est standard pour du long-courrier avec 32 pouces (81cm), complété par un grand écran de 10 pouces (25cm)

photo 0028

Chaque passager de la classe « Soleil » dispose d’un coussin, d’une couverture et d’un kit de confort.

photo 0028aphoto 0028b

Retour en « Caraïbes » pour ce vol, le siège est équipé d’un appuie-tête 4 positions en cuir.

photo 0031

D’un grand écran de 12 pouces (28cm)

photo 0032

D’une prise d’alimentation et d’un capteur NFC

photo 0032a

D’une couverture et d’un oreiller

photo 0032b

Contenu de la pochette, pas de magazine de bord mais seulement de ventes hors-taxes

photo 0032c

Un gros défaut de ce siège Recaro (modèle CL3710) est qu’il n’y a pas de fond dans l’emplacement juste en dessous de l’écran, c’est bien dommage car cela aurait été bien pratique pour y mettre un téléphone portable ou des lunettes.

photo 0033

Notre voisin de droite, un Airbus A330-300 de la compagnie

photo 0034

Repoussage

photo 0035

La signature de l’A350, ce superbe winglet, d’autant mis en valeur avec l’emblème de la compagnie, l’arbre du voyageur avec l’oiseau du groupe Dubreuil en version stylisé.

photo 0036

Pas de consigne de sécurité en vidéo pour le moment, donc c’est à l’ancienne

photo 0037

Malgré le mariage avorté, Corsair et Air Caraïbes sont toujours en partage de code entre la métropole et les Caraïbes.

photo 0038

Départ en 24

photo 0039photo 0040

Au revoir Paris !

photo 0041photo 0042

L’airshow 3D est le modèle GeoFusion proposé en exclusivité par Thales



Un peu plus de 8h de vols jusqu'à Pointe-à-Pitre

photo 0046a

Distribution de mini iPad avec l’application iZiPress qui propose 11 quotidiens et 17 magazines numérisés. Il est également possiblement de télécharger l’application sur sa propre tablette.

photo 0047

Suivi par la distribution du kit de confort et du menu

photo 0049

Contenu très standard et au niveau d’une cabine Economique

photo 0050

Visite des différentes cabines en commençant par la classe Affaires « Madras » qui dispose de généreux écrans de 17 pouces (43cm)

photo 0053

La cabine « Caraïbes ». De toute évidence, les programmes caméra et airshow sont très populaires !

photo 0054photo 0055

La cabine « Soleil »

photo 0056photo 0057

Belle vue sur le Rolls Royce Trent XWB-84

photo 0058

déjeuner



Passons au 1er service qui commence avec la distribution d’un oshibori

photo 0058a

Il s’agit d’un menu dédié pour la classe « Caraïbes » avec comme élément différentiateur, le Champagne en apéritif et le choix entre 2 plats chauds.

photo 0058b

Apéritif

photo 0059photo 0060

Plateau au format 1/1

photo 0061

Sans couvercles et opercules

photo 0062

Couverts en métal

photo 0067

Tartare de tomate sur un lit de brandade

photo 0063

Filet de saumon sauce beurre blanc, petite purée de carottes et brocolis

photo 0064

Camembert et grains de raisin frais

photo 0066

Crumble pommes bananes


photo 0065

Bonne entrée, plat très moyen et industriel, fromage sans relief et dessert agréable.

Un défaut du siège : la prise casque est au niveau de l’écran, donc gênante pour se restaurer ou pour ses voisins quand on souhaite quitter son siège puisqu’ils sont obligés de débrancher leurs écouteurs

photo 0068

A l’avant, on retrouve des PNT très fiers de piloter l’A350. Ces pilotes ont une double QT 330/350, ce qui veut dire qu’ils peuvent piloter indifféremment toute la flotte long-courrier d’Air Caraïbes.

photo 0069

Les cartes papiers ont quand mêmes été conservées

photo 0070

En moyenne, le gain en consommation de carburant et de 15% par rapport aux A330-300 de la compagnie, par ailleurs l’A350 est plus rapide avec une vitesse de croisière de Mach 0.85 contre Mach 0.83. Cela se traduit par un gain de temps d’environ 30 minutes sur une traversée de l’Atlantique.

photo 0071

Pas de bar, mais quelques boissons en libre-service dans les galleys de la cabine « Madras »

photo 0072

Etonnante impression en mode full flat qui donne un air de lits-superposés

photo 0073

IFE



Le vol étant de jour, la plupart profite du système de divertissements

photo 0074photo 0075

Celui-ci est disponible en français, anglais et espagnole.
L’écran d’accueil, la navigation est entièrement tactile et très fluide.

photo 0077

Des films, mais seulement une trentaine, ce qui est insuffisant

photo 0078

Des séries

photo 0079

Des CD de musiques pour tous les gouts

photo 0080

Quelques jeux, choix forcement limité car il n’y a pas de télécommande

photo 0081

Et la rubrique de la compagnie qui détaille ses produits et ses différentes options offertes



L’équipage passe en cabine pour proposer des verres d’eau et des bonbons

photo 0076

On approche de la Guadeloupe



A l’extérieur, la météo est superbe

photo 0090photo 0091

Snack



Rappel du menu pour le snack avant l’arrivée

photo 0094

Il s’agit d’un plateau au format ½ composé d’un sandwich chaud, d’un fromage blanc et d’une petite galette Bonne Maman

photo 0095

Sandwich chaud au pesto et à la mozzarella

photo 0096

Un sandwich bien savoureux et qui devrait convenir au plus grand nombre

Début de descente

photo 0097

Et distribution d’un chapeau Panama à l’occasion de ce vol inaugural

photo 0098photo 0099

La caméra est très populaire

photo 0100

Terres en vue !



L’arrivée de l’avion est un évènement et nous sommes attendus aussi bien par des passionnés spotters de l’autre côté du grillage,

photo 0105

Par les pompiers pour le traditionnel « water salute » (à voir dans la vidéo),

photo 0106

Que par les employés de l’aéroport

photo 0107

Merci F-HHAV pour cette première traversée



Et bien sûr, un comité d’accueil ad hoc !

photo 0111aphoto 0112

Vidéo:


PRATIQUE

La flotte d’Air Caraïbes se compose d’un Airbus A330-200 (nécessaire pour la desserte de St Martin), de quatre Airbus A330-300 et de deux Airbus A350-900.

Les Airbus A350-900 exploitent habituellement l’un des deux vols quotidiens entre Paris Orly et Pointe-à-Pitre et entre Paris Orly et Fort-de-France.
Ils sont configurés pour accueillir 18 passagers en « Madras » (Affaires), 45 passagers en « Caraïbes » (Eco +) et 326 en « Soleil » (Economique).

Voyage réalisé par Flavien pour Flight-Report avec la participation d’Air Caraïbes et de l’office du tourisme de la Guadeloupe.
Afficher la suite

Conclusion

Air Caraïbes a profité de l’arrivée de l’A350 dans sa flotte pour offrir un produit amélioré dans toutes les cabines par rapport à ses Airbus A330. Il n’y a pas de révolution et la compagnie garde son positionnement très loisir symbolisé par ses cabines densifiées.

On regrette le positionnement de la classe intermédiaire « Caraïbes » qui est plus proche d’une Eco + que d’une véritable Premium Economy (à l’instar de la Premiumblue de Frenchblue par exemple). Proposé à un tarif supérieur de 15% ou 150€ en surclassement, le produit est cohérent par rapport à ce positionnement tarifaire. Il est en revanche décevant par rapport à la concurrence Air France et Corsair qui ont fait le choix d’une vraie cabine Premium dédiée.
Par ailleurs, si l’agencement en 2-4-2 sur A330 a du sens pour les couples et les familles, le 3-3-3 (du fait d’un fuselage plus large sur A350) ne conviendra pas au plus grand nombre.

LES PLUS :

- Nouvel avion moderne, plus rapide, hygrométrie amélioré
- Grand écran de divertissement, navigation rapide et excellente définition de l’image
- WiFi à bord (à partir de septembre)
- Pitch (espacement entre les sièges) et inclinaison généreuse

LES MOINS :

- Configuration en 3-3-3 peu adaptée à un produit « plus », une véritable cabine différenciée en 2-4-2 aurait été appréciée des couples et des familles
- Plat chaud de la prestation principale de faible qualité

Sur le même sujet

2 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.