Avis du vol AeroMexico Paris Mexico City en classe Affaires

Compagnie AeroMexico
Vol AM004
Classe Affaires
Siege 7A
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 12:55
Décollage 23 Fév 17, 22:35
Arrivée à 24 Fév 17, 04:30
AM   #19 sur 107 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 54 avis
Flight-Report
Par 1714
Publié le 1 mai 2017
Bonjour à tous,

Aeromexico est un opérateur historique à Paris, présent depuis l’après-guerre, et membre fondateur de l’alliance SkyTeam aux côté d’Air France. Mais la compagnie mexicaine proposait sur l’axe stratégique Paris – Mexico City un produit ancien et peu compétitif à bord de ses Boeing 767-300. Depuis 2013 et la livraison de ses premier Boeing 787-8 Dreamliner, la compagnie a amélioré son offre en même temps qu’elle a changé ses horaires sur la route afin de proposer un vol de nuit dans les deux sens.

Et la compagnie ne s’est pas arrêtée là ! En décembre dernier, elle inaugurait sur la route de Paris (juste après Madrid) ses tout nouveaux Boeing 787-9 à bord desquels on retrouve un produit différencié et amélioré en comparaison de ses -8. Le changement le plus important se trouve en classe affaires avec un tout nouveau siège. La compagnie a de surcroît fait le choix de l’un des meilleurs sièges du marché : le Super Diamond de B/E Aerospace. Une nette amélioration par rapport aux parallèle Diamond (tout de même déjà full flat et de bonne facture), présents à bord des 787-8. Flight-Report partait il y a quelques semaines à la découverte de ce nouveau produit !

  1. Paris (CDG) – Mexico City (MEX) | B787-9 | Clase Premier
  2. Blog: Plongée dans la maintenance d’Aeromexico: du CFM56 au 787
  3. Mexico City (MEX) – Paris (CDG) | B787-9 | Clase Premier

Enregistrement



Aeromexico a la chance d’opérer depuis le Terminal 2E grâce à son appartenance à SkyTeam, mais également grâce à son codeshare avec Air France qui propose également un vol quotidien vers Mexico City ; en vol de jour dans ce sens.

photo 0001

Pour les passagers Affaires (et Elite +), l’enregistrement s’effectue dans la zone Sky Priority

photo 0002photo 0003

Salon Air France Hall L



Du fait de l’horaire, le hall de départ est soit le K, soit le L. Ce soir-là il s’agira du L qui est un salon Air France toujours non-rénové, et sans offre chaude, contrairement aux deux autres salons du Terminal 2E (K & M)

photo 0003aphoto 0003b

Il a cependant l’avantage d’être très calme à cette heure-ci

photo 0004

Avec une offre complète de quotidiens

photo 0004a

Et de magazines

photo 0004b

L’offre de restauration est proposée autour de 3 ilots

photo 0008

Un large choix d’alcools forts

photo 0008a

Du Champagne en libre-service, du Billecart-Salmon

photo 0009

De la bière néerlandaise et des softs

photo 0009a

Pour le solide, c’est l’offre habituelle de sandwichs, chiffonnades, salades

photo 0012

Plateau de fromages, salade de fruits, entremets.

photo 0010

Ma sélection

photo 0013

Embarquement



L’embarquement se prépare en porte L42

photo 0014

Notre Boeing 787-9 est bien-là, il s’agit même du premier livré, XA-ADL qui porte une livrée spéciale Quetzalcoatl, c'est-à-dire « serpent à plumes de quetzal ». Un surnom qui ne s’invente pas !

photo 0016photo 0017

Embarquement prioritaire

photo 0019photo 0020

Par la porte 2 gauche uniquement

photo 0021photo 0022

Un présentoir pour l’ensemble des passagers avec quelques journaux et magazines mexicains et français

photo 0023

L’une des grandes nouveautés de cet avion c’est la superbe entrée et ce bar qui sera utilisé plus tard en vol

photo 0023a

Entre les portes 1 et 2, on retrouve 8 rangées de Business Class appelé chez Aeromexico « Clase Premier » et configuré en 1-2-1



Après la porte 2, une deuxième cabine Business mais de 2 rangées seulement.

photo 0024photo 0024a

Puis la cabine Economique, qui propose 3 rangs d’Economy Plus ou « AMPlus »

photo 0027a

Avec un pitch amélioré par rapport aux 81 cm du siège Economique Standard

photo 0028photo 0029

Grande place pour les jambes au niveau de la première rangée de la seconde cabine

photo 0029aphoto 0030

Aeromexico a également profité de ces nouveaux 787-9 pour proposer des écrans plus grands de 28 cm

photo 0032

Retour en classe Affaires

photo 0036

Chaque siège a été armé avec un grand coussin et une couette légère

photo 0036a

Sur le côté, un rangement pratique pour brancher son téléphone en USB, son ordinateur sur une prise secteur ; on y trouve aussi la télécommande du système de divertissements.

photo 0037

Un autre rangement renferme le casque avec un miroir pratique suivi au-dessus des différentes littératures

photo 0038

Le panneau de contrôle du siège rétro-éclairé, facile d’utilisation et sur lequel on ne risque pas d’appuyer par erreur (contrairement au Siège Cirrus de Zodiac Aerospace d’Air France par exemple)

photo 0039

En face, un très bel écran de 46 cm de diagonale

photo 0041

La télécommande et le casque réducteur de bruit

photo 0041a

L’ottoman où viennent se loger vos pieds dispose aussi d’un rétro-éclairage

photo 0041b

L’accoudoir propose aussi un rangement supplémentaire, pratique par exemple pour ranger une bouteille d’eau

photo 0042

Du Champagne est proposé en guise de verre d’accueil

photo 0043

Les fiches d’immigration et de douane sont également distribuées à ce moment là

photo 0045

Puis c’est l’heure de repousser

photo 0047

Safety video

photo 0046

Le roulage sera rapide vers la 26R

photo 0048photo 0049

Géovision, nous mettons cap au nord

photo 0050photo 0051

La trousse de confort a été distribuée au sol : il s’agit d’une trousse de la marque italienne BOGGI

photo 0051a

Contenu plutôt complet bien qu’il manque un stylo

photo 0052

Les crèmes sont de la marque allemande BOGNER

photo 0053

Au final une trousse agréable mais totalement générique, il est dommage de ne pas avoir un produit vantant une marque mexicaine.

Dîner



Le menu

photo 0053a

Avec, et c’est suffisamment rare pour le souligner, une traduction en français

photo cdgmex1photo cdgmex2

Carte des vins et alcools

photo wine1photo wine2

Amuse-bouche
Fleur de pin, camembert et cantal, olives noires


photo 0054photo 0055

Service au trolley décevant et qui rappelle malheureusement les compagnies les moins ambitieuses en matière de service à bord.

photo 0056

Pas de service à l’assiette donc : c’est au plateau avec l’ensemble des éléments entrée, salade et plat principal, ce qui est dommage car en Affaires on attend au moins le plat dans un deuxième temps pour éviter de manger froid !

photo 0057photo 0058

Salade verte

photo 0059

Entrée
Salade d’aubergine aux tomates cerise

photo 0059a

Assortiment de pains

photo 0061

Plat Principal
Poisson, petits pois, huile d’olive, courge, tomates cerise


photo 0062

Dans l’ensemble, un repas très décevant, et pour lequel il vaut mieux aimer les tomates cerise qui sont présentes en nombre à la fois dans l’entrée, la salade et le plat !
Entrée très moyenne et sans marqueur de luxe (crevette, saumon, foie gras…), plat très diététique et poisson trop cuit, le menu indique un assortiment de pains mais il n’y en aura qu’un seul type.
Le diner se termine avec l’omniprésente Glace Häagen-Dazs ou une pâtisserie.

Dessert
Tarte au chocolat
Gâteau aux framboises


photo 0063

Le menu semble indiquer un trio « à la Air France » mais il s’agit en fait de pâtisserie individuelle au format standard

Distribution d’une bouteille d’eau, mais d’une marque bas de gamme : Cristalline

photo 0064

Pendant le vol, l’espace « socializing » dans un design très épuré est mis en place

photo 0065photo 0065b

Une machine Nespresso avec la possibilité aussi de faire des boissons à base de lait frais

photo 0065aphoto 0065c

Pour grignoter, c’est limité : quelques crudités

photo 0065d

Brochettes et noix

photo 0065e

De l’autre côté, un emplacement pour les tasses et un distributeur astucieux de bouteilles d’eau

photo 0066photo 0067

Le Boeing 787 permet à l’équipage commercial de gérer eux même de nombreuses fonctions de la cabine : la température bien sûr

photo 0070

Mais aussi et de manière trop intrusive, la teinte des hublots, qui leur permet donc de forcer le réglage et parfois d’en abuser comme on le verra lors du vol retour.

photo 0071

Le siège est bien évidement transformable en lit parfaitement plat

photo 0074

Pas de sur-matelas mais une couette légère et un oreiller généreux

photo 0075photo 0075a

Après une bonne nuit, je me réveille au-delà de Saint Louis, Missouri

photo 0078photo 0079

La Clase Premier dispose de 3 toilettes dont deux grandes avec un hublot, par contre aucun produit cosmétique (lotion, eau de Cologne…) n’est disponible malgré les emplacements. Par ailleurs le papier pour se sécher les mains est de basse qualité.

photo 0080

Le seul oshibori du vol sera distribué avant le service du petit-déjeuner !

photo 0081

petit-déjeuner



Rappel du menu pour le petit-déjeuner

photo cdgmex2

Il s’agit toujours d’un plateau peu attirant

photo 0082


Entrée
Fruit de saison

photo 0083

Croissant, beurre, confiture, Yaourt

photo 0084

Plat Principal
Omelette, épinards sautés, huile d’olive


photo 0085

De nouveau une prestation en deçà des attentes : pas de choix dans la viennoiserie, choix unique de plat chaud avec une omelette nature fade et qui baigne dans l’huile d’olive et jus d’orange chimique.

Les cabines sont rallumées en préparation pour l’atterrissage

photo 0088photo 0089

Il fait encore nuit à 4h30 du matin lors de notre approche sur la tentaculaire capitale du Mexique

photo 0091photo 0092

Arrivée en porte et débarquement par passerelle

photo 0093photo 0095

Le passage de l’immigration sera long et donc pénible malgré l’heure très matinale, car il y a également des vols en provenance des Etats-Unis. D’atroces red-eyes !

Vidéo :


PRATIQUE
Aeromexico propose un vol quotidien au départ de Paris CDG vers Mexico City, vols de nuit dans les deux sens.
Correspondance vers de nombreuses escales de province grâce à un accord de partage de codes avec Air France. Côté Mexicain, pas moins de 45 escales sont reliées à MEX grâce notamment aux Embraer d’Aeromexico Connect.

En Europe Aeromexico est également présente au départ d’Amsterdam, Londres et Madrid

Les Boeing 787-9 sont configurés pour recevoir 36 passagers en Clase Premier (Classe Affaires) et 238 en classe Economique

Voyage réalisé par Flavien pour Flight-Report avec la participation d’Aeromexico.
Afficher la suite

Conclusion

Avec l’arrivée du Boeing 787-9 sur la route de Paris, Aeromexico améliore très sensiblement son produit en comparaison avec ses Boeing 787-8 précédemment utilisés. C’est bien entendu également le jour et la nuit avec ses Boeing 767 qui ont depuis été retirés de la flotte.

La cabine est très convaincante et un réel effort a été fait dans l’aménagement des parties communes, souvent oubliées par les compagnies aériennes.
Le siège Super Diamond de B/E Aerospace est bien connu et apprécié des voyageurs d’Affaires puisqu’on le retrouve notamment chez American Airlines, Air Canada, China Airlines, Garuda Indonesia, Qatar Airways, Saudia, South African Airways, Virgin Australia, Xiamen Air ; il est d’une manière générale supérieur et mieux fini que son concurrent Cirrus de Zodiac Aerospace.

SI le « hard product » est très convaincant, la partie service et catering est malheureusement très décevante et très en deçà des attentes d’une clientèle Business. Le protocole de service indique l’utilisation de trolley disgracieux, le catering propose peu de choix et très peu inspiré.

LES PLUS :

- Utilisation du Terminal 2E à Paris Charles de Gaulle
- Un des meilleurs sièges classe Affaires du moment
- Confort du Boeing 787 Dreamliner, mood-lighting, taille des hublots
- Aménagement des parties communes, espace design « socializing », grands toilettes avec hublots
- Beau système de divertissements, large choix, TV en direct
- Effort de traduction du menu en français

LES MOINS :

- Catering décevant tant dans le choix, le gout ou la présentation
- Protocole à revoir : service au trolley, un seul service d’oshibori, 3 marques d’eau plates différentes
- Pubs systématiques avant les programmes et système de géovision trop basique

Sur le même sujet

5 Commentaires

  • Comment 395840 by
    Mattttttt 5 Commentaires

    Merci pour ce FR très intéressant.
    La qualité du catering est vraiment étonnante pour de la business...

      0
  • Comment 395857 by
    CDG Addict 1631 Commentaires

    Merci pour ce super FR!

      0
  • Comment 395866 by
    okapi 496 Commentaires

    Fr très complet comme il se doit. Une nette impression de bas de gamme alors qu'un départ de Paris permettrait un choix de prestations bien supérieures. Effectivement, c'est assez décevant. La trousse Boggi... si en Italie, cette marque est connue pour la qualité des tissus de ses costumes, elle n'en reste pas moins dans la gamme prêt-à-porter donc pas premium du tout. Dommage.
    Si les détails font la différence entre grande compagnie et transporteur moyen, Aeromexico ne semble pas faire partie de la première catégorie, pour le moment.
    Merci pour ce report.

      0
  • Comment 395893 by
    Thetom59 287 Commentaires

    Merci pour ce FR
    J'ai jamais vu un avion aussi beau que celui là (à part l'A380 ANA)
    Dommage d'avoir un service au plateau, encore plus dommage d'avoir certains produits de basse ou moyenne qualité...
    J'aurai cru que AM4 atterrissait de jour à Mexico

      0
  • Comment 396218 by
    SKYTEAMCHC 4379 Commentaires

    Très belle livrée et cabine vraiment réussie et confortable. La machine Nespresso est un vrai plus et l'espace bar agréable.

      0

Connectez-vous pour poster un commentaire.