Avis du vol Aigle Azur Paris Beirut en classe Affaires

Compagnie Aigle Azur
Vol ZI627
Classe Affaires
Siege 2F
Avion Airbus A320
Temps de vol 4:15
Décollage 03 Jul 17, 21:30
Arrivée à 04 Jul 17, 02:45
ZI 14 avis
Flight-Report
Par 1683
Publié le 1 août 2017
Bonjour à tous,

Aigle Azur aime à rappeler qu’elle est la deuxième compagnie aérienne française, de par le nombre de passagers qui empruntent ses lignes mais également son année de création au lendemain de la seconde guerre mondiale. La compagnie s’est longtemps fait la spécialiste d’une clientèle dite affinitaire ou VFR (Visit Friends and Relatives), en particulier sur ses destinations algériennes puisqu’elle n’y propose pas moins de 7 destinations.

En plus du Maghreb, Aigle Azur a diversifié ses activités plus au sud sur le continent africain avec des vols vers Dakar, Conakry et Bamako. Depuis 10 ans, elle opère également vers le Portugal avec les villes de Porto, Lisbonne, Faro et Funchal.

Enfin cette année est celle de l’inauguration de sa nouvelle destination dans le bassin méditerranéen : Beyrouth.

C’est à l’occasion du vol inaugural vers la capitale du Liban que Flight-Report a pu découvrir l’offre au sol et en vol d’Aigle Azur.

  1. Paris (ORY) – Beyrouth (BEY) | A320 | Business
  2. Beyrouth (BEY) – Paris (ORY) | A320 | Business

enregistrement



Orly Sud n’est pas le terminal parisien le plus séduisant malgré quelques efforts de rénovation. Ce jour-là, l’accueil est agréable.

photo 0001photo 0002

Une file est dédiée pour les passagers Business

photo 0003

La carte d’embarquement est assez pauvre sur le plan visuel car simplement blanche

photo 0003a

Le passage de la sécurité et de la police ira vite grâce à l’accès numéro 1. En revanche, pour les autres passagers, c’était une cacophonie impressionnante ce jour-là avec au programme plusieurs heures d’attentes entrainant frustration et surtout retards des vols.

Récemment, les pouvoirs publics et Paris Aéroport ont commencé à prendre la mesure du problème à force de doléances des passagers et des compagnies en faisant appel à d’autres effectifs de police pendant les pointes de la haute saison. Il ne s’agit cependant que de solutions provisoires.

Salon Icare



Direction le Salon multi-compagnies « Icare », la seule option pour les compagnies qui opèrent depuis Orly Sud et ne disposant pas de leur propres installations.

photo 0004

Accueil chaleureux

photo 0005

L’offre n’est pas très étoffée

photo 0007

Des softs

photo 0008

Deux types de salades

photo 0009

Madeleines et sablés

photo 0010

Un bon point : du Champagne à la demande est disponible, il s’agit de « Collet »

photo 0011

Ma sélection

photo 0012photo 0013

embarquement



Mais pour ce jour historique, il vaut mieux aller en porte pour profiter des festivités !
Chacun des passagers peut repartir avec une photo souvenir

photo 0015

Une étiquette bagage et une crème hydratante à base de concombre de la marque Pier Augé ; c’est la même que l’on retrouve dans la trousse Business.

photo 0016

Un sympathique buffet

photo 0017

Petits fours salés et sucrés

photo 0017aphoto 0018

Ma sélection

photo 0019

C’est parti pour l’embarquement !

photo 0020photo 0021

Accueil à bord chaleureux par la chef de cabine

photo 0022photo 0023

à bord



La première impression est excellente, la cabine est équipée de nouveaux sièges du fabricant-designer britannique Acro Aircraft Seating (un retrofit de l’ensemble de la flotte est prévu d’ici novembre 2017).
Bien qu’il s’agisse d’une classe Affaires à l’européenne, Aigle Azur a choisi de garder une tablette pour neutraliser le siège du milieu. Un élément qui a par exemple disparu des Airbus d’Air France depuis le passage en cabine « Smart ».

photo 0024

L’armement cabine est également soigné avec une couette légère, un grand oreiller et une véritable trousse de confort.

photo 0025

Le siège est inclinable à partir de cette poignée un peu difficile à trouver. A noter aussi 2 prises USB pour recharger les appareils électroniques.

photo 0037

Les efforts faits pour faire oublier que ce type de cabine est peu adaptée à des vols de plus de 4h sont très visibles, avec notamment la proposition d’un verre d’accueil.

photo 0027photo 0028

De la presse quotidienne

photo 0029

Les Airbus A319 et A320 d’Aigle Azur ne disposent pas d’écrans individuels, les consignes de sécurité se font donc forcément manuellement.

photo 0030

Distribution au sol d’une serviette rafraichissante

photo 0031

Repoussage au crépuscule

photo 0031a

Départ en 24

photo 0032photo 0033

Coucher du soleil

photo 0034

Le service en vol débute avec un oshibori

photo 0035

Puis un choix d’hebdomadaires : la seule source de divertissements du vol. En effet l’avion n’est pourvu d’aucun écran collectif et il n’y a pas de distribution de tablette, pas plus que de réseau WiFi, apprécié quand il permet de profiter d’un contenu hors-ligne ou surfer sur internet sur ses propres équipements (ordinateur, tablette, smartphone).

photo 0036

Diner



Le diner commence par un apéritif

photo 0040

J’opte pour un Gin & Tonic

photo 0038

Quelques arachides traditionnelles

photo 0039

Sympathique attention avec un menu imprimé
Dommage cependant de ne pas voir d’indication plus précise pour les vins et spiritueux

photo 0041

Celui-ci est concocté par Gaël Orieux, un chef étoilé

photo 0041a

Le plateau est agréable au format 1/1, un set en tissu aurait été plus agréable qu’en papier

photo 0041aa

Couverts en inox

photo 0041b

Corbeille de pains

photo 0042

ENTREE
Tartare de mangue aux crevettes


photo 0042a

C’est simple mais frais et bon

Pour le plat principal, choix entre deux options

PLATS CHAUDS
Filet de rouget snackés au condiment de piquillos – Caviar d’aubergine

photo 0043

Bœuf au jus de raisin muscat
Mousseline de pommes de terre rattes et champignons des sous-bois


photo 0044

Deux plats parfaitement bien exécutés quoique la portion pour le poisson soit un peu congrue.

FROMAGES
Duo de fromages affinés


photo 0045

Accompagné d’un verre de rouge « Château Barreyres, 2012 »

photo 0050

DESSERT
Gâteau Opéra


photo 0046

Un grand classique de Servair !
Pas de machine à Espresso à bord mais un café noir accompagné d’un carré de chocolat Valrhona

photo 0051

Pour ce vol inaugural, quelques macarons sont également offerts

photo 0052

Le service se termine avec une proposition de digestif : un cognac Camus VSOP

photo 0053

Un diner bien exécuté dans l’ensemble avec en bémol : le set en papier, et le plat chaud qui arrive en même temps que le plateau. Vue la durée du vol, un service en deux temps semble pourtant possible.

En classe Economique un plateau repas est également proposé. Il est cependant plus classique dans sa composition bien que complet avec une entrée à base de légumes, un plat à base de poulet et de pâte Orzo, d’une part de camembert, d’une tartelette au chocolat, de deux morceaux de pains et d’une capsule d’eau.

photo 0054

La trousse de confort est un marqueur Business incontournable.

photo 0055

Celle-ci est complète et digne d’un vol long-courrier avec chaussette, masque pour les yeux, mouchoirs, bouchons d’oreille, brosse à dents, peigne

photo 0056

Et 3 produits cosmétiques Pier Augé : une crème visage, un baume à lèvres et un spray visage

photo 0057

Cabine Affaires

photo 0058

Cabine Economique

photo 0059

Le test du bouton d’appel sera mitigé avec un temps d’attente de 10 minutes

photo 0060photo 0061

A l’approche de Beyrouth, l’équipage passe distribuer des chocolats

photo 0062

Et une boite de tartelettes au chocolat/caramel Bonne Maman

photo 0063

Arrivée en porte

photo 0064

Dernière vue sur notre Airbus A320 immatriculé F-HAAF

photo 0065

Vidéo:


Tentez votre chance sur notre compte Twitter

https://twitter.com/flight_report/status/892294698378960896

PRATIQUE
Aigle Azur propose 4 vols par semaine entre Paris Orly Sud et Beyrouth Rafik Harira opéré en Airbus A319/320, départ les lundis, mercredis, vendredis et dimanches de Paris, retour les lundis, mardis, jeudis et samedis.

En classe Economique, 1 bagage en soute de 23kg compris, repas chaud, choix de boissons, coussin, couverture et kit de nuit (bouchon d’oreilles, masque pour les yeux).

En classe Affaires, files d’enregistrement et d’embarquement prioritaires, accès aux salons, 2 bagages en soute de 23kg et 1 bagage cabine de 15kg, siège du milieu neutralisé par une tablette, repas dans de la porcelaine, vins et champagne, choix de presse, trousse de confort, oreiller et couette.

Voyage réalisé par Flavien pour Flight-Report avec la participation d’Aigle Azur.
Afficher la suite

Conclusion

L’ouverture de nouvelles liaisons dans le ciel français est toujours une bonne nouvelle et Aigle Azur avec sa flotte limitée mais jeune et composée de 9 Airbus A320 et de 2 Airbus A319 propose un réseau assez singulier au départ d’Orly Sud, essentiellement focalisé sur le bassin méditerranéen.

Le produit à bord est satisfaisant avec de nouveaux sièges et la large tablette. Le catering est réussi et le service des PNC est excellent avec une véritable volonté de bien faire, ce qui n’est pas évident quand on connait les contraintes de place dans un galley de type A320.

Les éléments de confort (oreiller, couette et trousse de confort) sont inspirés des vols long-courriers et d’un bon niveau.

Le bémol reste le manque de divertissements qui se limite à un choix de presse quotidienne et hebdomadaire.

Au final un bon produit « soft » mais qui a du mal à compenser les éléments « hard ».

LES PLUS :

- Départ d’Orly, plus proche du centre de Paris
- Equipage prévenant
- Catering de qualité
- Eléments de confort inspiré du long-courrier
- Large choix de presse (quotidiens, hebdomadaires)

LES MOINS :

- Arrivée tardive à Beyrouth (1h25/2h50/3h15 en fonction des jours)
- Absence totale de divertissements sur écran (collectif, individuel, tablette, WiFi)
- Classe Affaires de type européenne pour un vol de 4 heures

Sur le même sujet

6 Commentaires

  • Comment 406136 by
    nicobcn 1353 Commentaires

    Merci pour cette belle présentation surtout qu'Aigle Azur est peu présente sur le site!

    "Aigle Azur aime à rappeler qu’elle est la deuxième compagnie aérienne française, de par le nombre de passagers qui empruntent ses lignes": ça m'étonne! Et Transavia dans cette histoire? (a moins qu'ils estiment que TO = Air France?

    A bientôt !

      0
  • Comment 406150 by
    Esteban 3021 Commentaires

    Merci pour le partage Flavien.

    Néanmoins deux petites remarques que j'espère constructives :

    - dommage de publier ces deux vols plus de 4 semaines après les avoir effectués. Toute l'exclusivité que Flight report aurait pu avoir à disparu. J'ai pu lire ce vol sur plusieurs autres blogs ou le voir YouTube depuis bien longtemps.

    - il est aussi dommage que Flight Report ne couvre pas au moins un trajet en économie. Comme tu le dis si bien, ZI est une compagnie loisirs et sa clientèle est orientée loisirs. Il aurait été intéressant de voir les deux côtés du rideau.

    Au delà de ces deux remarques, le produit est assez consistant voire supérieur à ce que AF peut proposer en 32S sur TLV ou AMM.

      0
    • Comment 406152 by
      Flight-Report TEAM AUTEUR 188 Commentaires

      Bonjour Stephan,

      Merci pour ton commentaire.

      Notre calendrier de publication ne permet pas de publier si rapidement et il faut le temps de la rédaction/relecture, pour l'instantané (ou l'exclusivité) nous privilégions plutôt notre compte Twitter (ce que nous avons fait pour ce déplacement), je note pour publier la vidéo en même temps que le FR pour éviter de "spoiler" le récit.

      Le produit Eco est couvert dans ce FR avec la présentation de son plateau (le siège étant identique).

        0
  • Comment 406157 by
    Bargi62 1995 Commentaires

    Merci pour cette exclusivité sur Flight-report:cette alternative pour se rendre au Liban est très intéressante.
    L'ensemble du produit J me semble correct pour ce type de vol.
    Le grand reproche est cette arrivée tardive et un surcoût d'hébergement pour une courte nuit mais compensé par un prix du billet largement en dessous de ce que propose par ex AF.

      0
  • Comment 406174 by
    alexandre54 425 Commentaires

    Merci de ce FR qui inaugure cette nouvelle ligne !

    Le vol semble agréable mais le produit ne fait pas le poids face à AF qui positionne son 777-300ER Best. Toutes les attentions agréables pour un MC existent déjà chez la concurrence qui utilise des avions et un service LC...

    En revanche les repas sont, il est vrai, satisfaisants. La tartelette au chocolat du plateau Eco est la même que celle servie chez AF en ce moment...^^

    Le seul argument face aux inconvénients de l'horaire et de la cabine inadaptée à cette durée de vol est celui du prix, mais sur cette destination la marge de manœuvre est limitée.

      0
  • Comment 406700 by
    CDG Addict 1656 Commentaires

    Merci pour ce bon FR;))

      0

Connectez-vous pour poster un commentaire.