Review of EVA Air flight Hong Kong Taipei in Economy

Airline EVA Air
Flight BR868
Class Economy
Seat 43A
Aircraft Airbus A330-200
Flight time 01:40
Take-off 09 May 12, 13:45
Arrival at 09 May 12, 15:25
BR 124 reviews
marathon
By GOLD 3519
Published on 10th May 2012
Avant-propos

Ceci est le vol de retour de mon FR TPE-HKG. Comme l'a écrit un commentateur, c'est un aéroport de départ connu, vers une destination déjà connue, sur une compagnie aérienne connue, par un auteur connu. Bref, il n'y a rien d'intéressant, et j'ai fait court. Enfin, disons un peu plus court qu'à l'aller.

J'ai divisé par deux mon temps de repos (deux heures de sommeil au lieu de quatre), pour avoir deux heures de liberté dans mon emploi du temps et profiter de ce rare beau temps. Par grand soleil, qui pourrait raisonnablement envisager de faire du tourisme à Hong-Kong quand on peut faire du spotting à HKG ? J'ai donc rejoint le terminus de l'Airport Express, où il est possible de s'enregistrer jusqu'à H-1h40, y compris dépose des bagages (que je n'avais pas).

photo P1270201a

Il y a une demi-douzaine de tableaux identiques à celui-ci; quinze vols affichés sur une période de trois quarts d'heure, cela fait un décollage (et inévitablement un atterrissage) toutes les trois minutes.

photo P1270204a

Vingt-neuf comptoirs identiques, pour autant de compagnies aériennes titulaires, sans compter celles dont l'enregistrement est géré par d'autres; à chacun de ce vingt-neuf guichets, la queue est presque inexistante.

photo P1270214%2520panoa

Il ne me faut donc que quelques minutes pour obtenir cette carte d'embarquement.

photo P1270208a

Quelques volées d'escaliers mécaniques, et c'est le quai de l'Airport Express. Le sol immaculé, les portes palières impeccables, les rames climatisées aux rangements pour bagages généreux, les IFE fournissant le plan de l'aéroport : tout évoque immanquablement cet univers de luxe et de raffinement que le monde entier nous envie en prenant le RER-B vers CDG.

photo P1270217aphoto P1270220a

Le trajet est en partie en tunnel, ne serait-ce que pour traverser la baie, mais il y a de néanmoins de belles vues sur le trajet.

photo P1270222aphoto P1270226a

Et l'on arrive avec un cheminement ultra-court, montrant que l'aéroport a été conçu avec sa desserte ferrée, au Terminal 1. Presque personne ne va au Terminal 2, qui semble être surtout utilisé par des low cost.

photo P1270229a

Un aperçu de destinations du moment : il y en a trop pour que ce soit lisible dans cette photo.

photo P1270231a

Bien sûr, j'ai déjà ma carte d'embarquement, mais cela aurait été tout aussi rapide ici.

photo P1270232a

Et l'on se dirige vers le contrôle de police et de sûreté, où cela va très vite.

photo P1270233a

Cela fait longtemps que le wifi est gratuit dans l'intégralité de la zone airside du terminal : on n'est pas dans un pays du tiers monde où ce service n'est fourni qu'aux PAX J/Elite dans des salons.

photo P1270237a

Cet employé ne se serait pas permis de squatter le lieu de repos d'un passager?

photo P1270242a

? comme ces relax, situé dans un endroit à faible passage.

photo P1270244a

On tombe très rapidement sur un espace enfant; ce n'est pas le seul, mais c'est sympathique de ne pas avoir à faire faire à ses enfants un trajet interminable pour trouver le premier.

photo P1270245a

Je ne suis pas venu jouer, bien sûr, mais photographier le trafic, et il y a de quoi faire. J'ai préféré rassembler les appareils par thème, plutôt que de respecter l'ordre chronologique.

Faire du spotting avant d'embarquer à HKG exige des nerfs solides, tant est fort le sentiment de frustration. Il faut deux heures, au propre comme au figuré pour faire le tour de TPE. A HKG, il faut aussi deux heures pour faire le tour de l'Y du Terminal 1, et une fois revenu au point de départ, tout est à recommencer, tant sont nombreuses les compagnies qui s'y succèdent. Le côté airside de HKG1 est le plus spotter-friendly que je connaisse, offrant une vue idéale sur le tarmac et sur les deux pistes, à une distance qu'un modeste APN compact peut gérer. Autant dire qu'il faudrait presque être deux, et y passer la journée. Faute de mieux, voici ce que j'ai acheté au prix fort de deux heures de sommeil en moins. Personnellement, je trouve que j'en ai eu pour mon argent, mais chacun en jugera.

Un résumé des compagnies locales, avec de gauche à droite HX, KA, CX et de nouveau KA (laissons de côté Xiamen Airlines que l'on devine au premier plan)

photo P1270287a

Évidemment, ici, il y a énormément de CX.

photo P1270241aphoto P1270256a

A330 et 744
photo P1270370a

CX a plusieurs appareils en livrée One World : notamment ce 777, pendant?

photo P1270251a

? et après maintenance

photo P1270369a

Et cet A340

photo P1270337a

Pour le passionné d'APU, voici des vues arrière de 744 CX. Avitaillement symétrique pour celui-ci

photo P1270282a

Et un autre sur fond de tour de contrôle

photo P1270276a

Deux autres 744 CX, toujours sur fond de tours de contrôle

photo P1270306a

Des 744 CX, cela ne manque pas. Voici un atterrissage piste 25R

photo P1270311aphoto P1270312a

Il va croiser un A321 KA au premier plan

photo P1270321a

Dragonair est largement représentée, avec par exemple ces deux A330, sur des fonds différents

photo P1270259a

Remarquez les véhicules stationnés sous l'ombre de l'aile !

photo P1270277a

J'ai vu assez peu d'appareils chinois, voici :

Arrivée d'un A320 China Eastern

photo P1270261a

Au contact Terminal 2, derrière lequel atterrit un appareil CX.

photo P1270291a

Arrivée d'un 737 China Southern

photo P1270281a

Et arrivée d'un 738 Xiamen Airlines

photo P1270284a

738 Air China

photo P1270298a

Au contact au Terminal 2, un 320 Shenzhen Airlines.

photo P1270381a

Celui-là, je suis content de l'avoir engrangé : c'est le premier 388 de CZ, immatriculé B-6136, qui va repartir vers Beijing.

photo P1270318aphoto P1270319aphoto P1270329a

Le voici arrivé au contact

photo P1270341aphoto P1270342a

C'est décidément un bien gros joujou !

photo P1270347a

Hong-Kong Airlines est un peu à la frontière, car c'est une filiale hongkongaise de la Chinoise Hainan Airlines.

photo P1270262a

La République de Chine, qui est le nom officiel de Taïwan, est bien sûr largement représentée, car c'est un quasi pont aérien qui relie l'île à HKG, avec de gros porteurs comme ce 744 China Airlines, vu de chaque côté, et en reflet sur la passerelle.

photo P1270246aphoto P1270248%2520panoa

A330 China Airlines, atterrissant piste 25R

photo P1270294a

Pour les villes de province taïwanaises, il y a des appareils plus petits, comme ce 738

photo P1270270a

C'est ce 332 qui va me ramener chez moi.

photo P1270297a

Et puis, il y a les autres asiatiques, venus en voisins :

744 TG

photo P1270283a

Et atterrissage d'un autre TG piste 25R (pas très net, malheureusement)

photo P1270365a

Arrivée d'un 773 NH :

photo P1270295aphoto P1270305a

? qui arrive ici au contact

photo P1270364a

? aux côtés d'un 737-700, en partance pour Nagoya

photo P1270372a

J'ai aperçu un 738 JAL, mais il n'était pas possible de le cadrer correctement.

Je n'ai pas réussi à choisir entre ces deux vues du même A320 Philippines Airlines

photo P1270314aphoto P1270316a

A320 Air Asia, seul

photo P1270273a

Et devant un 744 UA

photo P1270268a

Deux livrées différentes se côtoient chez United Airlines :

photo P1270253aphoto P1270267a

Revenons aux Asiatiques avec ce 738 coréen de Jeju Air (l'île de Jeju est un peu la Côte d'Azur coréenne).

photo P1270325a

777 SQ, incontournable, même si SQ met en ligne des 388 en heure de pointe

photo P1270352a

Atterrissage d'un Malaysia Airlines

photo P1270375a

Avec un Mega (Maldives) publicitaire, stationné au large

photo P1270366a

Vus de loin, en repoussant, appareils Korean Air, Asiana et China Airlines

photo P1270384a

Quelques superpositions d'empennage, avec mon 332

photo P1270353a

Derrière, c'est le 388 CZ

photo P1270371a

Arrivée d'un744 BA, l'un des rares Européens vus en ce milieu de journée…

photo P1270380a

? avec ce 744 LH

photo P1270396a

Sept 744 cargo spottés en deux heures, cela en fait un toutes les quarts d'heure? sans compter ceux qui ont dû atterrir sur la piste que je ne regardais pas.

photo P1270389aphoto P1270391a

J'ai vu atterrir deux 744 UPS différents.



Beaucoup plus exotique, ce 737-200 converti en cargo

photo P1270286a

Mais au fait, quid du terminal ? Comme je l'ai mentionné, son principal atout est sa luminosité et sa vue imprenable sur le tarmac. A noter aussi les tapis roulants bidirectionnels, alors qu'à TPE, il n'y a un tapis que dans un seul sens, pour rejoindre la porte d'embarquement. Les spotteurs font le retour à pied (à dire vrai, ils font l'aller-retour à pied). La moquette est agréable, mais elle freine un peu le chariot sur lequel a été posé un bagage à main un peu lourd.

photo P1270260a

L'une des stations de consultation internet gratuite, ce qui me donne l'occasion de jouer le jeu corporate.

photo P1270358a

Pour les enfants, il y a plusieurs espaces qui leur sont réservés.

photo P1270263a

En revanche, le volet culturel est très pauvre : on est très loin du déploiement mis en ?uvre par les Taïwanais à TPE.

photo P1270265a

Les sanitaires ? RAS, ils ne sont pas ostensiblement luxueux, mais impeccables et suffisamment nombreux.

photo P1270363aphoto P1270360a

A noter que les pères peuvent eux aussi s'occuper de leur nourrisson, sur cette table à langer.

photo P1270362a

Deux heures de spotting, et il est temps d'embarquer. Accueil souriant à l'entrée de l'appareil. Les photos en cadrage vertical ne passent pas bien sur FR, mais au premier plan à droite, il y avait des journaux en anglais et en chinois.

photo P1270401a

Traversée de la cabine : il n'y a pas de Premium éco, et j'ai choisi un siège au fond à gauche, pour ne pas être gêné par l'aile, et avoir la vue sur Hong-Kong au décollage.

photo P1270403a

D'une pierre deux coups :
- le pitch : pas aussi kolossal que la Premium Eco de l'aller, mais néanmoins très bon.
- et l'IFE : petit, mais ce n'est pas en 1h18 réelles que je vais regarder un film
Le confort du siège en lui-même est très bon. Je n'ai cherché à l'incliner.

photo P1270407a

L'indispensable fiche de sécurité recto-verso, avec la coopération (involontaire, et un peu bourrue) de mon voisin.

photo P1270412a

Le roulage un peu long (mais sans commune mesure avec certains itinéraires touristiques à CDG) vers la piste 25L permet de compléter le spotting, avec cet A320 Sprint Airlines, une low cost shanghaïenne.

photo P1270414a

Déjà vus, le 737-700 NH

photo P1270419a

Et le 388 CZ

photo P1270424aphoto P1270425a

On est poursuivis par un A320 Shenzhen Airlines

photo P1270428aphoto P1270430a

Ultime spotting, avec un A321 Vietnam Airlines

photo P1270431a

Et un gros navion El Al que j'ai la flemme d'identifier.

photo P1270432a

????! Zaijian, Xianggang ! (Au revoir, Hong-Kong !)

photo P1270438a

Le parking d'aviation privée, et le 747 d'Atlas, qui nous venons de laisser atterrir avant de décoller.

photo P1270441a

L'île de Lantau, c'est l'un des poumons verts de Hong-Kong, avec notamment un sentier de grande randonnée de 70 km qui n'est pas pour les débutants.

photo P1270444aphoto P1270447a

Virage au large qui dévoile HKG vu du ciel

photo P1270451a

Idem, en corrigeant outrageusement les couleurs

photo P1270452c

On est déjà un peu trop haut pour faire de belles photos, mais la vue de Hong-Kong est superbe



Pas le temps de traîner : dès que c'est possible, les PNC se mettent en ordre de bataille pour distribuer le repas. Pour ceux qui n'ont pas lu le FR de l'aller : ces vols TPE<>HKG sont chers, mais on a en éco une collation qui vaut celle d'un vol court-courrier en J en Europe.

photo P1270511a

Qu'en est-il cette fois-ci ? Poulet-riz, c'est un menu qui en Chine peut être très quelconque, mais ce poulet est moelleux et très bien assaisonné. Certains auraient probablement trouvé la sauce trop épicée, mais il bien rare qu'un cuisinier excède mes limites. En revanche, l'entrée est franchement médiocre : une tranche de charcuterie insipide sur du potiron bourratif. L'ensemble perd un point par rapport à l'aller.

photo P1270491a

Si la marque de la flûte de champagne sur fond de hublot est déposée depuis longtemps, je mets en garde mes lecteurs que je détiens le copyright des photos café-winglet et café-wingflex, et que je serai intraitable face à toute atteinte à mes droits d'auteur.

photo P1270501a

Cet avertissement étant posé, que vaut le café du vol de retour ? Bien, mais pas exceptionnel. C'est peut-être un effet de ma fatigue, mais je ne peux pas lui accorder la note maximale. Mais globalement, la prestation restauration de BR est très au-dessus de la moyenne asiatique à classe et durée de vol égale (je laisse les Européens disserter entre eux des mérites comparés du sucré-salé et du sandwich dans la cour de récréation de la maternelle. Moi, je joue dans la cour des grands).

photo P1270492a

La télécommande de l'IFE

photo P1270503a

Laquelle permet d'avoir une géovision que j'ai laissée en chinois, mais l'avis d'annonce est trilingue chinois ? anglais ? japonais. Les annonces elles-mêmes sont aussi trilingues, mais c'est mandarin ? anglais ? taïwanais;

photo P1270508aphoto P1270510a

Pour ceux qui n'auraient pas encore remarqué la présence d'un winglet, voici quelques photos sur fond nuageux, car s'il faisait très beau à Hong-Kong, la météo est beaucoup moins conviviale à Taïwan en général, et Taipei en particulier.

photo P1270515aphoto P1270521a

Ce n'est pas une traînée sur le capteur de l'APN, mais de la condensation

photo P1270523a

Un aperçu de la géovision. La route aérienne ne survole pas le continent chinois : les avions partent plein est, puis longent Taïwan une fois entrés dans son espace aérien à proximité de l'archipel de Penghu (MZG), situé en bas à gauche.

photo P1270528a

Ce n'est qu'au dernier moment qu'on sort de la crasse, le temps d'apercevoir quelques uns des étangs de Taoyuan. Ces étangs sont pour la plupart artificiels : ils ont été creusés par les paysans pour réguler l'irrigation des rizières et faire de la pisciculture, activité très chinoise. Il y en avait plus de 8 000, mais beaucoup ont été drainés depuis, et il n'en reste plus qu'un peu plus de 3 000.

photo P1270534a

Ecrire que l'on survole des aménagements hydrauliques de la dynastie Qing classés monuments historiques, cela fait tout de suite beaucoup plus classe. Sur place, cela complète agréablement une sortie spotting, cf. mon FR de l'aller.

photo P1260583-588a

Kiss landing, mais freinage très énergique et un peu zigzaguant? et on est parti pour un tour gratuit de TPE, car atterrir piste 05L et arriver au contact au terminal C (évidemment), c'est faire trois quarts de tour de l'aéroport.

photo P1270536a

Malheureusement, il fait mauvais temps, et le hublot est immédiatement transformé en filtre très créatif. Mon spotting de retour à TPE est à classer dans la catégorie art moderne à la limite du non figuratif. Je vous rassure : il n'y avait pas d'appareil exotique sur ce trajet, si l'on veut bien excepter un DHL.

photo P1270537aphoto P1270539aphoto P1270540a

En revanche, à peine posé les roues, une musique d'ambiance sirupeuse tournant en boucle 20 dB trop fort est diffusée et n'arrêtera plus, débarquement compris. Je me trouve soudain plongé dans une épuisante ambiance de supermarché populaire. Qui aime bien châtie bien, et je suis viscéralement impitoyable envers une aussi monstrueuse faute de goût : je sanctionne lourdement la note de confort.

Cela ne m'empêche pas de laisser tout le monde descendre pour photographier la cabine. La souriante PNC qui s'écarte gracieusement fait gagner un point à BR.

photo P1270547aphoto P1270549a

Si je ne me presse pas pour descendre de l'avion, c'est aussi parce que je sais que le cheminement est court.

photo P1270550aphoto P1270551a

On passe devant des boutiques duty-free : achat sur place :

photo P1270552a

mais aussi et surtout récupération des produits commandés en vol.

photo P1270553a

Pour ce qui est de l'immigration, l'attente est négligeable pour les résidents (et très raisonnable pour les autres) : le temps de scanner passeport et carte de séjour, un coup de tampon dans le passeport, et un sourire de bienvenue : c'est toujours un plaisir de rentrer chez soi.

photo P1270555a

Au fond du terminal, ce poster est un gigantesque pied de nez aux Chinois qui viennent à Taïwan, car ils savent très bien qu'il s'agit du Musée du Palais, c'est-à-dire le musée exposant les innombrables trésors de la Cité Interdite que les Nationalistes ont transporté de repli en repli, jusqu'à Taipei en 1949, ne laissant à leurs adversaire communistes que l'immense coquille vide que visitent les touristes à Beijing, qui est désignée en chinois par le même nom : Gugong

photo P1270556aphoto P1270560a

Pitch XL dans le bus pour le centre ville, car j'ai choisi un siège à l'issue de secours

photo P1270563a

Le bus me dépose rapidement à la gare centrale, que l'on peut difficilement qualifier de chef d'?uvre d'esthétique architecturale. On le voit ici qui repart vers la gare de bus.

photo P1270567a

De là, il suffit de descendre d'un niveau pour retrouver les couloirs familiers du métro…

photo P1270569a

… et cette fresque, qui dit tout. Car aussi agréable peut être Hong-Kong, comment comparer à Taipei ? ;)

photo P1120156a
See more

Verdict

EVA Air

7.9/10
Cabin7.0
Cabin crew8.5
Entertainment/wifi7.0
Meal/catering9.0

Hong Kong - HKG

10.0/10
Efficiency10.0
Access10.0
Services10.0
Cleanliness10.0

Taipei - TPE

9.2/10
Efficiency10.0
Access9.0
Services8.0
Cleanliness10.0

Conclusion

Je ne risquais pas d'être surclassé en Premium Eco, absente dans ce 332 en configuration régionale, et le bilan est donc moins brillant que celui du trajet aller. Cette formulation, associée à une note de confort sévère, peut sembler mitigée, mais BR confirme en fait qu'elle surclasse nettement la concurrence locale. Par ailleurs, pour cette catégorie de produit court-courrier high cost, il faut avoir bien peu voyagé pour croire encore à l'excellence des européennes, sans parler des américaines.

Information on the route Hong Kong (HKG) Taipei (TPE)

The contributors of Flight-Report published 57 reviews of 5 airlines on the route Hong Kong (HKG) → Taipei (TPE).


Useful

The airline with the best average rating is Cathay Pacific with 8.4/10.

The average flight time is 1 hours and 37 minutes.

  More information

43 Comments

If you liked this review or if you have any questions, don’t hesitate to post a comment below !

Login to post a comment.