Review of China Southern flight Beijing Ürümqi in Economy

Airline China Southern
Flight CZ6918
Class Economy
Seat 39K
Aircraft Boeing 757-200
Flight time 04:15
Take-off 26 May 12, 19:40
Arrival at 26 May 12, 23:55
CZ   #40 out of 133 Airlines A minimum of 20 Flight-Reports is required in order to appear in the rankings. 121 reviews
marathon
By GOLD 3443
Published on 10th June 2012
Marathon au Far-West chinois, tome 2

Taipei ? Beijing (A333 - Air China) La Grande Muraille vue du ciel
Beijing ? Urumqi (B752 - China Southern) Beijing by night VOUS ETES ICI
Urumqi ? Kashgar (E190 - China Southern) Carte d'embarquement invalide
Hotan ? Urumqi (B738 - Air China) La traversée du Taklamakan
Urumqi ? Dunhuang (E190 - China Southern) Winglet story dans le désert
Dunhuang ? Urumqi (E190 - China Southern) Surlendemain d'orage
Urumqi ? Shanghai (A320 - Juneyao Airlines) Traverser la Chine en monocouloir
Shanghai ? Taipei (A343 - Air China) 675 km en 343

Ce FR commence dans le métro qui relie le terminus de Dongzhimen, au coin nord-est du 2° périphérique (le 1° est symbolique : ce sont les avenues autour de la Cité Interdite) à l'aéroport.

photo P1150213a

Il commence par desservir le Terminal 3 ci-dessous, celui ouvert en 2007, avant de repartir en arrière pour contourner les pistes pour arriver au Terminal 2, où les seuls vols internationaux sont ceux de Skyteam et d'Air Koryo, la compagnie nord-coréenne.

photo P1150217a

Un A330 China Eastern aperçu depuis le métro

photo P1150215a

Et j'arrive aux arrivées internationales du Terminal 2, où l'équipe entière de Marathon Travel International (= moi) accueille un PAX arrivant par le vol AF382, presque ponctuel à 15h17.

photo P1150221a

Pour ensuite descendre au niveau Départs, à l'extrémité domestique, dont voici quatre des cinq écrans de vols au départ.

photo P1150222a

Nous avons d'autant plus de temps pour nous enregistrer sur le vol suivant que j'avais reçu ce message une semaine auparavant :

Regarding the flight you reserved going from Beijing to Wulumuqi, the airline has informed us that the original flight CZ6910, leaving at 19:25 has been cancelled and replaced with flight CZ6918, leaving at 19:40, arriving at 23:55, May 26. Please let us know if this change is acceptable to you.

Pas vraiment le choix, n'est-ce pas ? une fois vérifié qu'AF était au courant, et que mon co-PAX avait été reprotégé sur ce même vol. Donc quatre heures à tuer, d'abord dans cette zone publique.

photo P1150223a

Mais je découvre juste à côté un salon CZ pour enregistrement des PAX Elite, et oui, nos deux cartes FB Silver nous permettent d'attendre un peu plus confortablement l'enregistrement qui ne commence qu'à H-2h.

photo P1150225a

L'enregistrement est une intéressante étape qui montre à quel point les compagnies chinoises ont encore du pain sur la planche pour être au niveau mondial. Mon co-PAX et son bagage étaient enregistrés de bout en bout CDG-PEK-URC, ce qui dans le contexte chinois signifie : passer l'immigration chinoise, récupérer le bagage qui malgré son étiquette URC n'allait pas changer d'avion tout seul, passer la douane, et se présenter à l'enregistrement où j'ai récupéré cette étiquette bagage française de la poubelle de l'employée. Et obtenir une carte d'embarquement, non délivrée à CDG.

photo P1160235a

Un PAX étranger AF en J, en continuation en Y sur CZ, qui retrouve un PAX étranger Y qui ne vient de nulle part : c'était manifestement une situation nouvelle pour cette employée qui ne parlait que mandarin (c'est beaucoup plus amusant à expliquer dans cette langue, et il a fallu beaucoup d'explications, tant ce concept était novateur pour elle). Mais ayant confirmé que nous n'avions pas d'objection à ne pas être dans la cabine Y premium (à laquelle mon co-PAX avait droit, mais pas moi), nous avons reçu nos cartes d'embarquement.

photo P1150228a

Après le passage des contrôles habituels, un petit tour du propriétaire pour commencer dans le terminal en abandonnant mon co-PAX un quart d'heure. Une borne pour obtenir un code accès wifi gratuit : il faut scanner son passeport, car la police aime savoir qui cherche à surfer des sites malfaisants comme FR qui est vertueusement bloqué par la censure.

photo P1150233a

Il y a ça et là des cheminements qui créent des doubles parois de verre, mais globalement, un spotteur en état de manque peut trouver de quoi trouver sa dose, encore que le Terminal 2 domestique soit essentiellement utilisé par CZ et MU.

photo P1150231a

A l'extrémité du terminal, un indispensable espace enfant.

photo P1150236a

Ici, c'est une banque de Guangzhou (Canton) qui monopolise les passerelles d'embarquement.

photo P1150237a

Passage d'un appareil Xiamen Airlines.

photo P1150238a

Et un autre au contact

photo P1150239aphoto P1150242a

A330 CZ



Arrivée d'une baleine CZ

photo P1150243aphoto P1150245a

Et un autre espace enfant à l'autre extrémité du terminal

photo P1150247a

L'étape suivante a été intéressante, car mon co-PAX doit avoir accès à un salon CZ (car arrivé en J de l'étranger d'un vol Skyteam), mais pas moi, vulgaire passager domestique. Au culot, je nous présente avec nos cartes d'embarquement PEK-URC, deux cartes FB Silver et une carte d'embarquement AF CDG-PEK. Le premier salon est en fait P (mais ce n'est vraiment pas clair de l'extérieur), mais après avoir parlementé un peu, les cerbères du second nous laissent entrer. Evidemment, ils n'ont pas imaginé l'improbable situation d'un étranger en vol domestique rejoignant sur le même vol un autre étranger arrivé de l'étranger, et je me suis bien gardé de préciser ce détail. Evidemment aussi, le personnel ne parle que mandarin : là aussi, cela fait partie du voyage. Je souhaite du plaisir aux PAX qui ne parlent pas cette belle langue et qui sont en correspondance sur la plus grande compagnie aérienne du pays le plus peuplé du monde.

Le salon J de CZ à PEK ? Dans la gamme Skyteam, ce n'est pas mal ? bien sûr, il ne faut pas comparer à des alliances plus prestigieuses. Plutôt silencieux et confortable.

photo P1150251aphoto P1150252a

Pour ce qui est de la restauration, c'est limité : les seuls plats chauds sont riz et pâtes.

photo P1150265aphoto P1150266a

Si vous avez du mal avec les baguettes, il faudra vous débrouillez avec des cuillers : il n'y a pas de couteaux ni de fourchettes. Là aussi, l'hypothèse de PAX étrangers dans un salon CZ ne semble guère avoir été envisagée.

photo P1150282a

Café (au lait, car le café noir, c'est trop exotique), thé bien sûr, et deux jus de fruits. Il y a aussi des canettes de bière au frais.

photo P1150267a

En revanche, pour les jeunes, il y a un coin enfant

photo P1150268a

Et pour les moins jeunes, il y a une belle vue sur le tarmac, avec le terminal 3 au fond derrière une piste, ce qui permet d'observer un bel échantillonnage du trafic.

photo P1150249a

Voici l'extrémité internationale du Terminal 3, et sur la droite le tronçon intermédiaire qui n'a pas été mis en service : la poussière s'y accumule depuis 2007. L'extrémité domestique est symétrique, au-delà du cadre de la photo à droite.

photo P1150288a

J'ai rassemblé les appareils par compagnie ? avec une écrasante majorité de chinoises. J'admets que cela ne soit pas l'heure pour les vols européens et américains, mais où sont les vols des pays asiatiques ?

On commence par China Eastern (MU)

photo P1150250a

737 MU derrière un empennage CZ

photo P1150259aphoto P1150270a

Hainan Airlines (HU)

photo P1150253aphoto P1150254a

Air China, en livrée fleurie

photo P1150255a

Tiens, un américain ! United Airlines (UA)

photo P1150256a

Il rentre au pays

photo P1150279a

Xiamen Airlines au loin

photo P1150258a

Et au premier plan, un PAXbus longuement immobilisé

photo P1150257a

737 Shandong Airlines

photo P1150271a

Deux A330 Hainan Airlines

photo P1150272aphoto P1150276a

Et un 738

photo P1150294a

Gulfstream G550, probablement pour des hauts dirigeants chinois, car les jets privés sont très rares en Chine, en raison d'une réglementation très contraignante.



Vue de loin, pas bien net, un appareil Air Macao

photo P1150284a

A320 Sichuan Airlines

photo P1150286aphoto P1150287a

Et un A321

photo P1150292a

Atterrissage d'un MD11 Fedex

photo P1150293a

Et pour finir, China Southern (CZ), très présent car opérant du Terminal 2.

Des A321

photo P1150262aphoto P1150269a

Ce n'est pas la baleine que j'ai vue atterrir

photo P1150263a

A330 au repoussage

photo P1150281aphoto P1150285a

Arrivée au contact d'un A330 CZ qui va me boucher la vue.

photo P1150291a

Mais peut importe, car il est temps de rejoindre la porte 25D, qui est en face du salon de CZ. Pour ceux qui n'auraient pas compris à la vue de ce bâtiment annexe, les portes 25x desservent les appareils qui ne sont pas au contact.

photo P1150295a

Et pour y aller, on passe devant encore un espace enfant. Ces trois enfants seront dans le vol pour Urumqi.

photo P1150296a

A l'extrémité du couloir, c'est une salle de repos pour le personnel, avec un banc où s'est installée une lectrice de bronze (les Chinois aiment beaucoup les statues de bronze dans une attitude naturelle dans les espaces publics).

photo P1150297a

On débouche sur cette vaste salle bordée de portes d'embarquement par PAXbus.

photo P1150298a

Voici les vols au départ par PAXbus

photo P1150299a

Quelques dizaines de PAX s'amassent à la porte à l'heure théorique d'embarquement, puis se dispersent. Vient enfin le véritable embarquement.

photo P1150300a

Ce panneau annonce un retard pour arrivée tardive de l'avion d'un vol pour Guangzhou, mais le nôtre aussi est en retard.

photo P1150302a

Comme d'habitude, un partie de la carte d'embarquement est découpée, mais l'employée remet à chaque PAX une carte plastifiée non nominative, qui sera récupérée au pied de l'avion. Je n'ai jamais vu de procédé ailleurs en Chine.

photo P1150303a

On arrive donc au pied de ce 757



Deux rangs de J en 2+2, comme toujours en Chine.

photo P1150321a

Vue du pitch avant l'arrivée du deuxième PAXbus ? l'avion sera complet.

photo P1150322a

La cabine, encore très vide

photo P1150323a

Ce vol va m'offre la plus spectaculaire vue nocturne de Beijing que j'ai jamais vue. On s'approche du coin nord-est du quatrième périphérique.

photo P1150326a

Le point un petit peu plus brillant, au niveau du réacteur, c'est le parc olympique, et on voit le pan coupé du second périphérique, qui part en diagonale vers la gauche?

photo P1150328aphoto P1150329a

On contourne maintenant le c'ur de Beijing par l'est. L'avenue la plus à gauche, c'est l'avenue Chang'an, qui aboutit à un endroit illuminé? lequel ?

photo P1150332a

On arrive ici au coin sud'est du quatrième périphérique, et l'avion tourne à nouveau, cette fois-ci plein ouest

photo P1150336a

Toujours cette place illuminée au fond.

photo P1150340a

Cette place illuminée autour de laquelle l'avion aura fait un demi-tour dans le sens des aiguilles d'une montre, c'est bien sûr la place Tien'anmen, au-delà de laquelle se trouve la Cité Interdite.

photo P1150343a

Ici, on passe pile au sud de la place Tien'anmen

photo P1150345a

Là, c'est moins facile à reconnaître pour qui ne connaît pas, c'est le lac du Palais d'Eté, avec le pont qui sépare le lac en deux au premier plan.

photo P1150349a

Attention sympathique envers les deux étrangers du vol, un PNC nous apporte un journal en anglais. En Chine, on a le choix entre le China Daily (politiquement très correct) et le Global Times (idem, en beaucoup plus xénophobe). Cet exemplaire tire à boulets rouges sur la soucis de visas américains d'enseignants de l'Institut Confucius, l'équivalent chinois de l'Alliance Française (et de l'Institut Cervantes, et du Goethe Institut, etc?)

photo P1150351a

L'indispensable fiche de sécurité.

photo P1150354aphoto P1150355a

Au risque de me faire reprendre par le géographe de service, je pense que c'est Datong

photo P1150358a

Quatre heures de vol, il y a de quoi espérer un dîner, même si nous avons attaqué les provisions du salon. Il arrive avec une boîte de carton et deux plats chauds au choix : poisson-riz à gauche et b'uf-pâtes à droite.

photo P1150362a

Les mêmes, déballés.

photo P1150367a

C'est la première fois qu'on me propose du poisson à bord d'un avion chinois : il est assez quelconque, avec de la panure un peu détrempée, et le riz est carrément raté, car trop cuit. Mon co-PAX sera tout aussi sévère envers les pâtes. Pour le reste, il y a un petit pain, une petite salade, un peu de salade de fruit et des chips de pomme séchée.

photo P1150363a

Et tout est garanti halal, car nous allons au Xinjiang, qui est une province (pardon, un territoire autonome) à majorité musulmane.

photo P1150365-366aphoto P1150368a

Le tout avec un café (il y avait aussi jus de fruit, thé, eau minérale, comme toujours) au lait sucré, pas mauvais, mais un peu flottard.

Extinction des lumières dans la cabine pour laisser les PAX dormir un peu, et allumage brutal (le mood lighting dans un 757, ce n'est pas au point) pour une séance de relaxation sur IFE collectifs, de règle sur les longs vols intérieurs chinoix comme PEK-KMG.

photo P1150371aphoto P1150372a

Et arrivée à Urumqi, enfin, où le tarmac est trempé.



Les indications sont trilingues partout à l'"/>photo P1300171a

La ligne supérieure utilise l'"/>photo P1150381a

mais remarquez qu'"/>photo P1150383a

Reste à récupérer les bagages.

photo P1150384a

On attend longtemps, très longtemps, et c'"/>photo P1150385a

Il ne reste plus qu'"/>photo heuresXinjiang"/>
See more

Verdict

China Southern

7.8/10
Cabin8.5
Cabin crew8.0
Meal/catering7.0

Conclusion

En heure de Beijing (à majorité bouddhiste) ou en heure du Xinjiang (à majorité musulmane), nous sommes arrivés à une heure peu chrétienne à notre hôtel pour commencer nos vacances. Les PNC était corrects. Le repas n\'était pas terrible, mais nous avions mangé au salon, la collation dans les vols intérieurs nocturnes chinois étant généralement symbolique. Le confort tient compte de celui du salon.

Related

24 Comments

Login to post a comment.