Avis du vol American Eagle Washington Philadelphia en classe Economique

Compagnie American Eagle
Vol AA4670
Classe Economique
Siege 4F
Temps de vol 01:22
Décollage 24 Jul 15, 07:42
Arrivée à 24 Jul 15, 09:04
MQ   #113 sur 131 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 49 avis
mw69
Par 1227
Publié le 4 octobre 2015
Bonjour !
Voici mon huitième FR, quatrième FR d'une série de six FR tous en Économique, qui se compose de deux vols européens, deux vols transcontinentaux et deux vols internes USA. Le routing :
-GVA-LHR (escale), BA, A319, http://flight-report.com/fr/report-11020.html
-LHR-JFK, BA, B777-200, http://flight-report.com/fr/report-11182.html
-JFK-DCA, AA, A321, http://flight-report.com/fr/report-11477.html
-DCA-PHL (escale), vol US opéré par AA, E170, ICI
-PHL-LHR (escale), BA, B777-200, http://flight-report.com/fr/report-11821.html
-LHR-GVA, BA, A321, http://flight-report.com/fr/report-11838.html
Place avant tout à un très très court bonus touristique (non, ça ne va pas, place à trois photos touristiques, on ne peut pas parler de bonus).
La Maison-Blanche arrière.
photo 2040-2
La Maison-Blanche avant (et du zoom, beaucoup de zoom).
photo IMG_2052
Le Capitole en travaux.
photo IMG_2093
Après tant de photos touristiques, vous avez certainement envie de voir un aéroport, que voici :
photo IMG_2137
Aéroport dans lequel nous allons vivre un enfer, à 4 heures du matin et avant un voyage qui durera plus de 24 heures, un enfer nommé : l'informatique.
Suite à une ?chose? assez étrange survenue quelques jours avant notre départ, nous [ma maman et moi] sommes passés, avant notre vol GVA-LHR (http://flight-report.com/fr/report-11020.html), au comptoir BA (compagnie avec laquelle nous avons réservé). Ce problème était le suivant : sur notre réservation a soudainement apparu un nouveau vol DCA-PHL, en plus de ce vol (celui reporté ici). Résultat, nous avions un DCA-PHL vers 07h00 (le vol réservé et ?normal?) et un DCA-PHL vers 13h30, le même jour. La personne du comptoir à Genève nous a demandé quel était le vol réservé (réponse : celui de 07h42). Elle nous a donc supprimé du second vol DCA-PHL (celui de 13h30). Jusque là tout va bien. Ou presque… Sur notre réservation US (donc sur le site de Us Airways), nous n'avons plus que cinq vols, le DCA-PHL n'apparaissant pas. Je n'y avais pas prêté grande attention puisque sur notre réservation BA et notre réservation AA tout était normal (après passage au comptoir à GVA) et j'avais mis ce problème sur le dos de la fusion AA - US. (Lorsque je parle de réservation BA, AA, US, je parle de comme apparaît notre réservation BA sur le site de ces compagnies avec lesquelles nous volons).
Ignorant l'heure d'enfer qui m'attend, je prends quelques photos pour le FR. Ici le Capitole, vu de l'aéroport.
photo IMG_2142
Puis direction le check-in.
photo IMG_2144
Étant conscient qu'il y a avait quelque chose d'étrange avec notre réservation, je propose à ma maman de ne pas faire notre check-in aux bornes comme demander mais d'aller directement dans la file menant aux 2 comptoirs d'enregistrements ouverts (avec humains, donc). Le comité d'accueil de la file est un homme criant sans s'arrêter : ?Toutes les personnes présentes dans cette file veulent rater leur avion.? Il était aidé par les deux hôtesses au comptoir. Cet homme est alors venu vers nous en nous expliquant que nous devions impérativement faire notre enregistrement aux bornes, car ils refusaient de nous aider autrement. Nous lui avons dit que nous tenions réellement à faire notre enregistrement avec un humain, ce à quoi il répondra que ?l'enregistrement aux bornes est obligatoire et que toutes les personnes dans cette fille veulent rater leur avion?. Donc, nous allons aux bornes et SURPRISE : comme je m'y attendais, notre réservation serait inexistante. Aux bornes, il y a une personne in-compétente qui essayera de nous aider mais qui terminera par nous dire (après 20 secondes) : ?Je ne sais pas, il y a un problème, allez faire la file là-bas?. Nous retournons donc vers les personnes les plus aimables et serviables de la planète. 30 minutes se sont déjà écoulées. L'accueil est le même. Voyant que son collègue n'arrive pas à nous faire partir, une des deux hôtesses vient alors vers nous, laissant les passagers actuellement vers elle, pour nous hurler que nous allons rater notre avion si nous restons ici. Peu importe si nous le ratons, il serait déjà bien d'être sur la liste des passagers d'un vol partant pour Philadelphie. De plus, ce vol peut être bien plus tard dans la journée, notre vol suivant décollant vers 18h30 (nous avons une escale de plus de 10 heures à PHL). Devant nous dans la file, une famille dont un des enfants a soudainement disparu de la réservation et d'autres passagers ayant également tenu tête à ces imbéciles. Après plus de 40 minutes passées dans cette file, nous allons enfin pouvoir accéder à un comptoir, mais, puisque ça n'aurait pas été drôle autrement, l'hôtesse disponible quitte le comptoir pour crier que toutes les personnes présentes dans cette file veulent rater leur avion. Mais c'est finalement une chance que cette idiote (excusez-moi je ne peux pas m'en empêcher, même plus de deux mois après je leur en veux encore) soit partie quelques secondes, puisqu'une troisième hôtesse (oui, il y avait bien TROIS humains présents pour les enregistrements) arriva. Nous allons donc vers elle et elle n'a même pas essayé de nous dire d'aller aux bornes ! Elle essaye donc de nous enregistrer, mais… Elle ne nous trouve pas. Par chance, la personne au comptoir à Genève nous avait donné un petit papier récapitulatif avec différents codes. Après plusieurs minutes de recherches sur son ordinateur, l'hôtesse nous dira qu'elle a des ?traces? de notre réservation. Elle part alors chercher un collègue, fait un téléphone et… Nous donne notre carte d'embarquement ! Oui, notre carte d'embarquement, sur le bon vol ! Elle nous expliquera qu'elle ne sait pas ce qui s'est passé, mais que c'est tout bon maintenant. Plus d'une heure après notre arrivée, nous pouvons donc enfin nous diriger vers la sécurité. Et dans cet aéroport, nous allons de surprises en surprises : les agents de la sécurité sont aimables ! La prise de photos reste néanmoins prohibée.
Bien, après cette longue partie de texte sans images, nous voici enfin airsize (euh… airside), avec du temps devant nous.
photo IMG_2146
Trois petites photos de spotting avec des photo de compagnies 100% US (étonnant, c'est pas comme si on était en zone domestique dans un aéroport américain).

Petit passage au Dunkin' Donuts de l'aéroport.
photo IMG_2156
Notre vol est annoncé à l'heure.
photo IMG_2157-2
L'avion de 7.3 ans arrive en porte. Comme vous le voyez, ce n'est pas un US Express comme prévu, mais un American Eagle (sans doute une conséquence de la fusion vouée à faire de US et AA une seule et même compagnie, prévue trois mois plus tard).
photo IMG_2158
US.
photo IMG_2162
AA.
photo IMG_2164
Une annonce est alors faite pour nous annoncer une situation d'overbooking sur notre vol. Les premiers volontaires mettront du temps à se manifester.
photo IMG_2167
Étant à la quatrième rangée, nous sommes dans les premiers à embarquer.
photo IMG_2170
Comme le montre cette photo floue, l'embarquement se fait par jetbridge fermé.
photo IMG_2171
Très bon pitch (surtout quand on a 13 ans et qu'on est plutôt petit), grand avantage des compagnies US.
photo IMG_2174
Vue sur la First.
photo IMG_2177
Le contenu de la pochette.
photo IMG_2179
Safety Card,

vomibag
photo IMG_2184
et magazine de bord (tout y est).
photo IMG_2185
Les valises terminent leur embarquement.
photo IMG_2186
Le winglet.
photo IMG_2188
Les grands hublots des Embraer.
photo IMG_2189
La tablette.
photo IMG_2190photo IMG_2191
Ma photo signature.
photo IMG_2192
Que nous ayons du retard en raison de problèmes avec le frein d'urgence, ça ne pourrait se passer que dans une fiction, au vu de ce qui nous est déjà arrivé, non ? Non, effectivement ! Le CDB fait effectivement une annonce nous expliquant que les freins d'urgence sont défectueux et qu'il faudra attendre une vingtaine de minutes afin de savoir si nous devons débarquer. En revanche, que de l'eau provoquée par la climatisation me coule dessus, ça ne peut que se passer dans une fiction, non ? Et non ! Des gouttes s'échappant du plafonnier arrivent directement sur moi. Mais en revanche, que nous devions débarquer car les freins n'ont pas été réparés, ça ne pourrait se passer que dans une fiction, non ? Oui, effectivement. C'est tout bon, nous pouvons partir.
photo IMG_2193photo IMG_2194
Les sièges sont… Neufs.
photo IMG_2195
Signal lumineux ceintures allumé, nous partons enfin.
photo IMG_2198
USx2.
photo IMG_2200photo IMG_2201
AA.

AA - US.
photo IMG_2209
B6.
photo IMG_2213
Après cette série d'AA, en voici une de DL.

AS.
photo IMG_2217
DL.
photo IMG_2237
Décollage avec environ 45 minutes de retard.
photo IMG_2240
L'obélisque.
photo IMG_2242
La banlieue.
photo IMG_2244
La First est servie, l'Economy ne le sera pas.
photo IMG_2247
Petit aéroport.
photo IMG_2248
Quelques vues extérieurs de ce court (Versailles) vol.

Le centre-ville.
photo IMG_2262photo IMG_2263
Banlieue industrielle.
photo IMG_2264
La piste se rapproche.
photo IMG_2268
Avant d'arriver sous l'avion (incroyable, non ?)
photo IMG_2269
C'est une nouvelle fois le plein de compagnies américaines.

Ouverture de la porte à 09h04 (heure théorique de l'atterrissage). Débarquement par jetbridge fermé.
photo IMG_2280
Nous profitons de cette très longue escale pour sortir de l'aéroport et visiter un peu la ville.
photo IMG_2282
Et attention, ma générosité va vous toucher beaucoup : après les trois photos touristiques avant le FR, voici, après le FR, une photo touristique de Philadelphie.
La cloche de la liberté.
photo IMG_2284-2
Suite et fin de ce routing dans quelques jours, de plus qu'un nouveau routing de six vols qui seront tous reportés est réservé et aura été intégralement volé dans moins de deux semaines !
Afficher la suite

Verdict

American Eagle

6.6/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements9.5
Restauration0.0

Washington - DCA

6.1/10
Fluidité7.5
Accès8.0
Services0.0
Propreté9.0

Philadelphia - PHL

9.6/10
Fluidité10.0
Accès9.5
Services9.5
Propreté9.5

Conclusion

Vol :
La cabine est plutôt confortable et spacieuse, mais mériterait un coup de neuf (et l'eau qui nous coule dessus pendant tout le vol, c'est pas top). Équipage discret, trop discret. Pas de service nourriture ou boissons = 0. Vol parfaitement à l'heure.
DCA :
Aéroport vieux mais propre. Personnel au check-in insupportable.
PHL :
Aéroport également vieux mais propre (bémol sur les toilettes).

Sur le même sujet

6 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.