Avis du vol Air Transat Toulouse Montreal en classe Affaires

Compagnie Air Transat
Vol TS133
Classe Affaires
Siege 02A
Avion Airbus A310
Temps de vol 08:00
Décollage 07 Sep 17, 12:05
Arrivée à 07 Sep 17, 14:05
TS 56 avis
dimiJet
Par 3316
Publié le 17 octobre 2017
Bonjour à tous !

Après avoir lu avec grand plaisir plusieurs centaines de rapports sur plusieurs mois et étant désormais convaincu que Flight Report devrait être déclaré d'utilité publique, je pense qu'il est temps pour moi de m'essayer à l'exercice.

Je vous demanderai un peu d'indulgence pour cette première car je ne partais pas dans l'intention de faire un flight report à l'issue de ce vol. Les photos se limitent donc aux prestations en vol. Cela dit, les aéroports concernés sont connus de tous par le biais des multiples reports qui y font référence.

Allons-y donc. Le pourquoi du comment en deux mots: ayant décidé de partir au Canada en ce début septembre, Air Transat a remporté l'appel d'offres pour plusieurs raisons:

1) vol direct depuis Toulouse (même si ce n'est pas le critère n° 1 pour un Avgeek, ce confort est néanmoins appréciable)
2) rapport qualité / prix imbattable en classe Club - 1 000 € / pers environ l' AR
3) horaires très corrects
4) possibilité de voler sur l'un des derniers A310 encore en exploitation
5) tester une nouvelle compagnie

Le jour du départ, ce sera parking P6 (longue durée) puis on rejoint l'aérogare en navette gratuite. Ce parking atteint actuellement ses limites en termes de capacité et il n'est pas rare de tourner pendant un quart d'heure à la recherche d'une place cachée. Il faut juste le prévoir dans son organisation. Les passages de la navette peuvent aussi être aléatoires mais cette fois-ci tout a bien fonctionné.

L'enregistrement était assuré par Aviapartner au hall C, le hall D étant en travaux. Petite file commune pour vérification des autorisations d'entrée au Canada (AVE) puis direction le comptoir dédié Club. Formalité expédiée rapidement par une jeune agente aimable et efficace.

La classe Club ne donne pas accès au salon ni même à un coupe-file à Toulouse. PIF et PAF seront passés dans un délai tout à fait raisonnable et nous voilà airside en salle d'embarquement.
Peu avant le lancement de l'embarquement, la "directrice de vol" (comprendre "chef de cabine") vient se présenter au micro, plutôt sympa comme protocole. L'embarquement est lancé, sont appelés les passagers Club en priorité. Puis non, on arrête tout, un certain nombre de pax en fauteuil roulant auraient dû embarquer en premier mais sont toujours là … Bref, après quelques cafouillages et échanges d'amabilités entre agents d'escale, l'embarquement peut reprendre une fois les pax PMR étant à bord. L'embarquement sur A310 se faisant par la porte avant uniquement, je ne comprends pas pourquoi les pax Club n'embarquent pas en dernier. Une fois installé, on voit défiler les 246 autres passagers qui rejoignent la cabine eco …

L’accueil en porte est tout à fait quelconque. J'ai vu mieux, j'ai vu pire. Cela dit, le chewing-gum devrait être banni de toute utilisation par les PNC, surtout en phase d'accueil à bord. Je pense que c'est la première fois que j'y ai droit et j'espère également la dernière.

Installation dans cette minuscule cabine qui ne compte que deux rangées. Elle sera complète sur ce vol, soit 12 pax.

La cabine présente un défaut majeur de conception: la séparation avec la classe éco se fait au moyen d'une cloison en partie central MAIS sur les côtés, c'est un petit rideau entre le haut du siège et le plafond, autant dire une séparation bien virtuelle. D'ailleurs les rideaux des couloirs resteront ouverts pendant tout le vol et les allers-venues de l'équipage entre les deux cabines seront incessantes. Pas top donc quand on est côté couloir. Autre problème de cette séparation, les pax de la première rangée éco ont vue entre les deux sièges Club. Pour l'anecdote, le gamin assis derrière nous s'est mis à râler auprès de ses parents en demandant pourquoi eux n'avaient pas d'écran individuel … c'est assez désagréable comme situation car je ne voudrais surtout pas me faire passer pour le nanti que je ne suis pas en faisant de la peine à un gamin qui a été super sage pendant tout le vol ; (

Sur le fauteuil se trouvent: 1 bouteille d'eau, une trousse de toilette, un sac en toile nylon qui contient une couverture, des chaussons et un coussin gonflable pour mettre autour du cou.
Le design de la pochette a changé depuis l'année dernière et c'est tant mieux. Sans être exceptionnels, ils sont dans la norme. Je trouvais l'ancien design très laid, simple avis personnel. Un casque sera ensuite proposé.

photo img_2080photo img_2082photo img_2083

Le fauteuil est confortable mais l'inclinaison relativement faible. Son second inconvénient est l'espace vide à l'arrière de l'assise lorsque celle-ci s'avance, pas très agréable. En revanche de nombreux rangements sont disponibles sur les côtés et à l'avant entre les sièges. Photo du net:

photo club-class.6.b958


Le service sera assuré pour notre cabine par un stew qui, tout en étant aimable, s'est avéré être d'une extrême nonchalance et sans aucun proactivité.
Verre d’accueil au sol: mousseux ou jus d'orange. Bien frais et bon. Une repasse sera effectuée.

photo img_2061


Repoussage et départ à l'heure, montée rapide au niveau de croisière.

Le service apéritif commence avec une nouvelle proposition de mousseux, et notre stew commence déjà à s'adapter le protocole: les verres seront servis sans serviette en guise de sous bock. Simple détail sans gravité mais la présentation s'en ressent.

photo img_2085

Puis arrive le repas. Là encore, c'est l'oshibori chaud qui passera à la trappe. Air Transat propose de précommander ses plats pour être certain de goûter aux délices du chef Daniel Vézina tant promus par la compagnie. C'est ce que nous avions fait et la précommande a bien été prise en compte.

Le service est effectué au plateau, pas de trolley en classe Club, si ce n'est les trolleys de l'éco qui vont et viennent pour recharger au galley, c'est très agréable. Le repas est présenté dans son ensemble, de l'entrée au dessert. C'est complet, assez joliment présenté, pas de nappe mais une grande serviette sur le plateau qui donne un peu l'impression d'un linge de table. Pas de menu papier ni même sur l'IFE mais comme les plats sont précommandés, ce n'est pas grave. Le vin est servi au verre, deux références de vin rouge et deux de vin blanc, tous français. Sur la qualité du repas, mes lasagnes au confit de canard étaient plus … lasagne que canard. En effet, la quantité de confit était clairement insuffisante.

photo img_2090

Une fois le repas terminé et les plateaux retirés, j'ai attendu le café. Je l'ai tant attendu que j'ai fini par me lever pour aller le chercher, quelque peu remonté de cette nouvelle entorse au protocole qui prévoit café et digestif en fin de repas. Notre cher stew est en train de regarder tranquillement des vidéos sur son téléphone portable mais se fera un plaisir de me servir deux cafés malgré mon regard noir. Pour le coup, il s'est senti obligé de faire un tour en cabine pour en proposer à tous les passagers qui auraient pu être jaloux en me voyant débarquer avec mes deux tasses. Et effectivement, il y avait de la demande. Pour ce qui est des digestifs par contre, pas de miracle. Il se remettra ensuite à son téléphone jusqu'à la seconde prestation sans faire un seul passage en cabine, ne serait-ce que pour proposer un verre d'eau. Je me lèverai à nouveau au bout de quelques heures de vol pour lui demander deux bouteilles d'eau qu'il m'offrira très gentiment. C'était une attitude absolument incroyable.

Quelques mots sur l'IFE: l'écran est de bonne taille, réactif et l'image est de bonne qualité. Le contenu est plus discutable. Beaucoup de références à première vue mais hormis les comédies américaines et les séries, pas grand chose de qualitatif à se mettre sous l’œil. Je me suis laissé prendre par quelques reportages de voyage mais ils duraient 3 ou 4 minutes, pas de quoi se divertir pendant tout un vol. La géovision a le mérite d'exister mais elle est assez rudimentaire et le nombre d'options limité. Pas de caméra embarquée non plus.

La seconde prestation sera servie bien tardivement, presque 40 min avant l’atterrissage, m'obligeant presque à l'engloutir. Pourtant là, l'oshibori a bien été distribué. J'avoue ne pas avoir compris les subtilités de notre stew. La prestation en elle même avait juste le mérite d'exister. Pour le reste, c'était un étouffe-chrétien (et toute autre religion également …) sans saveur avec une tranche de rôti. Heureusement que nous avions des couverts en métal pour ce festin ! Le tout sera accompagné d'un café et d'une friandise au choix, KitKat dans mon cas.

photo img_2102photo img_2101photo img_2095

Arrivée à Montréal à l'heure et débarquement sans encombre, un peu de monde au contrôle des passeports mais rien de bien méchant.

Je ne reporterai pas le vol retour car la prestation était très similaire. Les quelques différences notables étaient les suivantes:
- vol opéré en A330-200
- embarquement prioritaire avait là tout son sens car opéré par la porte 2L
- j'ai été pris de panique en apercevant le stew du vol aller en porte … heureusement sur ce vol il officiera en éco
- service assuré par une jeune hôtesse souriante, disponible, efficace et proactive qui a suivi le protocole à la lettre, contraste saisissant avec le vol aller
- j'avais choisi l'agneau en plat principal, bien meilleur que les lasagnes de canard
- vol très agité pendant les premières heures, le service a été interrompu et le repas finalement servi 3 heures après le décollage
- du coup la seconde prestation (petit déjeuner) est arrivée très vite après (2 heures entre les deux) mais était très très légère pour ne pas dire ridicule pour une classe affaires
Afficher la suite

Verdict

Air Transat

6.4/10
Cabine5.0
Equipage6.0
Divertissements7.0
Restauration7.5

Toulouse - TLS

7.3/10
Fluidité8.0
Accès7.0
Services6.5
Propreté7.5

Montreal - YUL

7.4/10
Fluidité7.5
Accès7.5
Services7.0
Propreté7.5

Conclusion

Expérience mitigée sur cet aller-retour avec Air Transat. Le rapport qualité-prix reste intéressant mais on est bien en deçà d'une classe Affaires digne de ce nom.
Produit globalement satisfaisant mais l'attitude des équipages semble être un coup de loterie. Ravi d'avoir pu revoler en A310 après si longtemps. Le manque de coupe-file et d'accès au salon est clairement une faiblesse de cette offre. La note est au final un peu sévère au vu des nombreux petits hics rencontrés mais globalement je n’hésiterais pas à voyager sur Air Transat à nouveau à des tarifs similaires seulement. Merci de m'avoir lu.

Sur le même sujet

21 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 416489 by
    okapi SILVER 4218 Commentaires
    "Je vous demanderai un peu d'indulgence" -> Quémander l'indulgence des lecteurs quand en 2017 on publie un vol en A310 en classe Affaires et que c'est aussi agréable à lire, c'est faire un pari gagnant. Indulgence plus qu'accordée. Bienvenue à bord!
    "je ne comprends pas pourquoi les pax Club n'embarquent pas en dernier" -> c'est pour faire des envieux. Les autres pax se disent qu'ils auraient pu débourser quelques euros en plus et avoir davantage de confort ;-)
    Air Transat a l'air d'être une compagnie à mi-chemin entre une low-cost long courrier genre Norwegian et une compagnie purement charter. Un peu comme Corsair au final. Ce créneau peut satisfaire ceux qui préfèrent ne pas monter à Paris pour un transit jugé inutile.
    Offre IFE peu convaincante, le manque de caméra embarquée n'étonne pas vu le modèle d'avion utilisé ici. Séparation inexistante entre les pax haute contribution et les autres, c'est pas bon du tout. Pour le reste, la prestation n'a pas l'air si mauvaise que cela même si elle est à améliorer pour lui faire faire le saut de qualité qu'elle devrait faire.
    Si j'avais fait ce voyage, cela aurait été plus pour le côté avgeek qu'autre chose. Heureusement que l'ensemble reste assez confortable et surtout, ponctuel.
    Merci pour cette belle première contribution. À bientôt!
  • Comment 416497 by
    mogoy 10181 Commentaires
    Merci pour ce FR et bienvenue parmi les contributeurs.

    Il s'agit de Flight Report et pas de Lounge report ou Airport Report, le coeur du sujet reste la cabine, le catering et le service.
    Et tout est là avec notamment une description du service détaillé (toujours difficile d'illustrer en photos de toute façon).

    Le FR remplit son rôle : cette J est vraiment axée loisir et son tarif à l'avenant rend le tout proche d'une super W (Premium éco) plus qu'une business. En soi pourquoi pas, d'autant que personne (et notamment les Toulousains) ne se plaindra d'avoir un ligne long courrier depuis TLS.
  • Comment 416498 by
    Kethu GOLD 2664 Commentaires
    Bonjour !

    Merci pour ce premier FR (et bienvenue !), très complet et plaisant malgré le peu de photos (le récit m'importe plus que l'illustration donc pas de soucis pour moi).

    Air Transat fait visiblement de la Business "low-cost", avec ce tarif très attractif mais un produit moins convainquant... Par curiosité, combien de temps avant a été pris le billet pour avoir ce tarif ?
    Au final je trouve que ça ressemble un peu à une Premium Eco améliorée de legacy, mais à un tarif inférieur, donc pourquoi s'en priver ? ;)
    Par contre, dommage pour Air Transat de ne pas mettre systématiquement ses meilleurs PNC pour officier en J (ou bien si, à l'aller, c'était le meilleur, je n'ose pas savoir à quoi ressemblait le service des autres !)...

    Perso je préfère embarquer en premier même si je vois défiler toute la cabine ensuite, au moins je suis assis dans un confortable fauteuil plutôt que sur un siège d'aéroport (surtout sans accès au salon à TLS...).

    A bientôt, j'espère que l'on vous reverra du côté des contributeurs prochainement ! :)
  • Comment 416502 by
    SKYTEAMCHC GOLD 10361 Commentaires
    Merci de ce partage et bienvenu à bord !
    Certes les éléments de contexte ( aéroport et éventuel longe) ne sont pas la mais l'essentiel y est et les photos et commentaires sont de qualité. La cabine semble agréable et le catering pour ce qui est à mes yeux ( au vu du prix et du service ) est une premium éco de bon niveau mais pas une business . Dommage que les PNC ne soient pas au niveau d'attention qu'il est normal d'attendre. Très bien en tout cas d'avoir un vol direct qui fait gagner beaucoup de temps.
  • Comment 416520 by
    Chevelan GOLD 17062 Commentaires
    Bienvenue à bord

    TS est un cran au dessous de la concurrence concernant cette classe de voyage
    Voler en A310 devient de plus en plus rare...
    Le texte est clair et les photos d'excellente qualité

    Merci pour le partage !
  • Comment 416526 by
    dimiJet AUTEUR 27 Commentaires
    Merci pour vos commentaires encourageants. N'étant pas un voyageur très fréquent mais juste un passionné d'aviation civile, je reviendrai poster des FR dès que l'occasion se présentera ... pourquoi pas d'ailleurs avec le vol retour YUL-TLS quand j'aurai une minute. @ bientôt
  • Comment 416528 by
    dimiJet AUTEUR 27 Commentaires
    Merci pour votre commentaire encourageant. Vous avez effectivement raison, les LC au départ de Toulouse sont quasi inexistants et YUL est cependant très bien desservi par TS en été. Après l'échec d'Air Austral à maintenir les liaisons sur RUN il y a quelques années de cela, il semblerait que XL Airways soit prêt à se lancer dans la desserte des DOM TOM cet hiver. Bonne chance à eux !
  • Comment 416529 by
    dimiJet AUTEUR 27 Commentaires
    Merci pour votre commentaire sympa. L'attitude médiocre du PNC est effectivement ce qui a le plus pêché sur ce vol. C'est dommage mais c'est le facteur humain, il faut l'accepter. Quand à l'embarquement prioritaire, votre point de vue se défend aussi ; )
  • Comment 416530 by
    dimiJet AUTEUR 27 Commentaires
    Petit complément concernant le billet: il a été acheté 5 mois en avance. J'ai suivi l'évolution des prix et à ma grande surprise, le prix n'avait augmenté que de quelques dizaines d'euros à la veille du départ. En revanche la J était épuisée sur le vol retour très vite, au bout de quelques semaines.
  • Comment 416531 by
    dimiJet AUTEUR 27 Commentaires
    Merci à vous pour votre commentaire sympa ; )
  • Comment 416532 by
    dimiJet AUTEUR 27 Commentaires
    Merci pour votre commentaire. TS est en effet au-dessous de la concurrence au départ de Paris, mais au départ de TLS il n'y a aucune concurrence ! Quoiqu'il en soit, il ne leur manque pas grand chose pour avoir un produit tout à fait respectable sans pour autant concurrencer les legacy.
  • Comment 416583 by
    pititom GOLD 11530 Commentaires
    Merci pour ce premier partage et bienvenu à bord !

    Pour beaucoup, le vol direct est un vrai argument. Air Transat ne joue même pas trop de cet avantage pour gonfler les prix, même si la prestation ici ressemble plus à une Premium Economy, et en coûte aussi le prix au final. Mais c'est parfait pour un vol vers le Canada qui n'est pas si loin.

    Merci pour la découverte, et sinon il y a un bouton "Répondre" par commentaire, ça facilite la lecture ^^

    A+
    • Comment 416587 by
      dimiJet AUTEUR 27 Commentaires
      C'est vrai que les tarifs sont très raisonnables, l'approche est honnête de la part d'Air Transat.
      Merci pour l'astuce du bouton Réponse, le débutant que je suis ne connaît pas encore toutes les subtilités ; )
  • Comment 416609 by
    tahiti777 404 Commentaires
    Merci pour ce premier FR et welcome on board !

    En plus sur un avion vintage.
    La business fait nettement plus premium eco que J
    Mais cela correspond au prix raisonnable .
    Bien pour un vol de jour mais y dort on bien sur un vol de nuit?
    Le catering a l'air bon .
    Par contre l'attitude du stew inadmissible ...surtout pour une cabine avant!
    Moi non plus , je n'aime pas embarquer avant les passagers eco s'ils traversent la cabine J...certains sont jaloux et cela se voit dans leurs regards; si c'est le cas j'embarque après ;)!

    A bientôt !
    • Comment 416623 by
      dimiJet AUTEUR 27 Commentaires
      Bonjour et merci pour votre commentaire. Je vous confirme que ces sièges ne sont pas d'un grand confort pour un vol de nuit. On s'y sent vite coincé car l'inclinaison est relativement faible et on tourne vite 'en rond' en essayant de trouver la position idéale qui n'arrive jamais ; )
  • Comment 416618 by
    Papoumada GOLD 7442 Commentaires
    Merci pour cette première, au départ de TLS qui plus est et bienvenue à bord.

    Des photos de l'environnement pré-vol permettront d'enrichir les futurs FR. Pour le reste, la narration est bonne ce qui est l'essentiel. Et puis, vous commencez par un FR tout neuf et déjà presque vintage eu égard à l'aéronef.

    Je voulais savoir à quoi ressemblait Air Transat et me voilà informé : une honnête Y+, sans plus, qui suffit pour un vol de jour.

    Il est clair qu'un PNC proactif aurait donné une impression toute autre de ce vol.

    A bientôt !
  • Comment 416624 by
    dimiJet AUTEUR 27 Commentaires
    Bonjour papoumada et merci pour votre commentaire. Je tâcherai de mieux documenter mes prochains FR sur les phases autre que le vol. Effectivement c'est l'attitude des PNC qui fait 80% de l'impression qui reste après un vol. Beaucoup le savent, d'autres moins ! Bonne journée.
  • Comment 416711 by
    Alcam 2068 Commentaires
    Merci pour ce FR et bienvenue à bord!
    Les commentaires principaux ont été faits, mais la lecture est agréable et le récit enjoué: une réussite pour une première!!
  • Comment 418459 by
    Desman 34 Commentaires
    Merci pour ce FR.
    Concernant TLS ton commentaire sur le P6 me surprend. Je n'ai jamais eu de problème pour trouver une place, et le système de navette gratuite fonctionne bien, même très tard le soir. Les parkings sont d'ailleurs le seul point qui se soit amélioré ces dernières années. Pour le reste tout se dégrade à TLS depuis quelques années : les chemins d'embarquement de plus en plus long, les temps d'attente aux contrôles (surtout à l'arrivée), les services en zone d'embarquement. Et la future extension du Hall D n'invite malheureusement pas à l'optimisme !
    • Comment 418467 by
      dimiJet AUTEUR 27 Commentaires
      Désolé de te décevoir Desman ; ) Je ne fais que reporter ma propre expérience du P6 et si effectivement le temps d'attente excessif de la navette ne s'est produit qu'une fois, le manque de places a en revanche été un élément récurrent lors de mes dernières visites . Lorsqu'il ne reste que 35 à 45 places sur un parking de 3000 places, je peux t'assurer que la recherche peut prendre du temps ! Bonne journée.

Connectez-vous pour poster un commentaire.