Avis du vol TAP Air Portugal Lisbon Rio De Janeiro en classe Affaires

Compagnie TAP Air Portugal
Vol AIB339
Classe Affaires
Siege 7K
Temps de vol 08:00
Décollage 20 Jui 18, 16:00
Arrivée à 20 Jui 18, 20:00
TP   #70 sur 121 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 136 avis
Flight-Report
Publié le 16 juillet 2018
Bonjour à tous,

Dans le cadre de sa certification, l’Airbus A330neo, qui s’attaque au marché du remplacement du Boeing 767 et des plus anciens A330ceo doit effectuer une série de vols dits de « route proving » pour prouver de sa fiabilité et de son opérationnalité avant sa mise en service commerciale. C’est avec le premier appareil destiné à la compagnie de lancement TAP Air Portugal que ces vols tests ont eu lieu. Flight-Report a eu l’incroyable opportunité d’embarquer sur son premier vol intercontinental entre Lisbonne et Rio de Janeiro-Galeão et de découvrir en avant-première le futur produit de la compagnie portugaise.

Le vol retour s’effectuera sur un vol commercial TAP Air Portugal à bord d’un Airbus A330-200 équipé de leur nouvelle classe Affaires.

  1. Lisbonne (LIS) – Rio de Janeiro (GIG) | A330-900neo | Business
  2. Rio de Janeiro (GIG) - Lisbonne (LIS) | A330-200 | Business

Bienvenue à l’aéroport Humberto Deglgado de Lisbonne

photo 0001

TAP Air Portugal dispose d’une zone dédiée pour les passagers Premium

photo 0002

Voyageant en classe Executive (Business) ou disposant du statut Victoria Gold et équivalent Star Alliance Gold.

photo 0003

Il ne s’agit pas d’un vol commercial ; la carte d’embarquement indique un numéro de vol d’Airbus « GN120 » et aucun numéro de siège : le placement à bord sera libre.

photo 0004

Salon


Mais avant cela, direction le Premium Lounge TAP Air Portugal. Celui-ci a été rénové en 2017 et il s’agit du seul salon disponible de la compagnie, que votre vol soit Schengen ou non-Schengen.

photo 0005

Il dispose d’une offre de quotidiens important dont « Le Monde » pour les Français mais aussi quelques hebdomadaires internationaux comme « The Economist ».

photo 0006

En ce jour de Coupe du monde et avec l’équipe portugaise en train de jouer, une bonne partie des passagers ont les yeux tournés vers les écrans de télévision.

photo 0007

Le lieu est assez vaste, et assez lumineux grâce à une vue directe sur l’extérieur.

photo 0007b

L’offre de restauration est importante avec pour le salé, plusieurs salades, des sandwiches ouverts, de la charcuterie, des fromages, des quiches, des feuilletés et deux plats chauds.



Au niveau du sucré, on retrouve les fameuses Pastels de Nata, 4 types de cakes, du pudding et une mousse au chocolat et à l’orange.



Pour les boissons, jus de fruits, fontaine à sodas, tireuse de bières et machine à café



Mais aussi un distributeur de vin au verre : il s’agit ici des mêmes bouteilles que celles proposés à bord des vols long-courriers. La compagnie est un véritable ambassadeur des vins portugais.

photo 0018

Vous avez aussi la possibilité d’aller au bar : vous y retrouverez les mêmes bouteilles mais cette fois-ci en accès libre.

photo 0030a

Mais aussi le mousseux local

photo 0030b

Et si vous êtes plutôt cocktail, un large choix de spiritueux. Un barman est présent pour vous préparer votre verre.

photo 0030cphoto 0031

Ma sélection

photo 0027photo 0028

Embarquement


Mais il est temps de rejoindre notre avion très attendu. Il est très logiquement au large car nous ne serons qu’une vingtaine de passagers, essentiellement des ingénieurs d’Airbus mais aussi 4 PNC de la compagnie, 1 instructeur PNC, 2 ou 3 pilotes de la compagnie et bien évidement des pilotes d’essais Airbus.

photo 0031a

L’Airbus A330neo est facilement identifiable grâce à son masque de Zorro, la nouvelle signature d’Airbus.

photo 0031b

Ce premier exemplaire arbore aussi sur le flan un « First to fly A330neo », car c’est en effet la compagnie portugaise qui est cliente de lancement de ce nouvel avion.

photo 0032

C’est le motoriste Rolls Royce qui a l’exclusivité de la motorisation

photo 0033

Couplé avec les autres innovations de l’aéronef, le Trent 7000 permet une économie de carburant de 15% par rapport aux A330 précédent et même de 25% par rapport à la génération précédente (Boeing 767).
Les nacelles ont également était revues ; elles ont été développés par le français Safran.

photo 0033a

TAP Air Portugal à une livrée très distinctive et « fraîche »

photo 0033b

A bord, une large cabine Business occupe l’espace entre les portes 1 et 2. Au total 36 sièges sont proposés en « Executive ».

photo 0034

L’agencement est de type « staggered » avec au choix des sièges duo (ou honeymoon)

photo 0041

Ou solo, séparé alors ainsi par la tablette.

photo 0041a

Cet astucieux agencement permet à chacun d’avoir un accès au couloir. A noter que la version présentée ici n’est pas totalement définitive : une cloison amovible sera rajoutée entre les sièges du milieu et la coque des sièges coté couloir au niveau de la tête sera changée.

photo 0041b

J’ai choisi d’occuper le 7 Kilo ; à noter la nouvelle poignée du coffre qui s’inspire du design déjà présent dans l’Airbus A350XWB. Ces nouveaux coffres permettent de mettre 66% de bagage en plus, soit 5 bagages sur la tranche au lieu de 3 sur le côté.

photo 0041c

Fidèle à l’équipementier Recaro, TAP Air Portugal a choisi le modèle CL6710. Elle en devient la deuxième compagnie à le proposer après El Al à bord de ses Boeing 787-9.

photo 0042

L’armement cabine propose un large coussin avec des motifs inspirés des Azulejos

photo 0044

On retrouve ce même motif au-dessus des galleys de la porte 2 : c’est l’une des innovations des nouvelles cabines Airspace by Airbus

photo 0104a

Le siège dispose d’une têtière ajustable 6 positions.

photo 0043

D’un panneau de commandes avec les nombreux réglages

photo 0045

L’accoudoir côté droit

photo 0048

L’accoudoir côté gauche peut s’abaisser

photo 0052photo 0053

Les différentes connectiques dont la prise casque et deux prises USB

photo 0049

Un petit rangement au niveau de l’assise

photo 0050photo 0051

Et un autre au niveau de la tablette qui permettra aussi de recevoir la littérature (non chargée sur ce vol).

photo 0053aphoto 0054

Un emplacement flexible pour ranger vos chaussures mais pas ultra pratique car dans le passage.

photo 0055

Et bien évidement l’écran. Il est de bonne définition mais s’avèrera peut-être un peu proche et avec comme défaut de ne pas s’incliner : le visionnage est ainsi rendu difficile lorsque vous êtes allongé.

photo 0055a

La tablette se déploie sous l’écran

photo 0056

Celle-là est d’un seul tenant, plutôt de bonne qualité, stable et avec une jolie imitation bois.

photo 0057

Le service à bord est partiellement inspiré du service traditionnel TAP Air Portugal avec quelques nuances : pas de menu, pas d’alcool (vol de test oblige), pas de casque et pas de programme de divertissements sur l’IFE.

Choix de presse

photo 0058

A côté de nous, un Airbus A321neo et un A320neo

photo 0058a

Nous repoussons vers 16h heure locale alors qu’une averse commence

photo 0059

C’est parti pour 9h20 de vol

photo 0061photo 0062

Il va falloir s’habituer à cette nouvelle vue d’aile

photo 0063

Et ce nouveau sharklet (ou extrémité d’aile), moins imposant que sur l’Airbus A350, mais tout autant distinctif.

photo 0064

La trousse de confort est distribuée : il s’agit d’une véritable collection que propose TAP, avec un modèle pour chacune des régions portugaises.

photo 0068

Le contenu est complet mais aussi original avec une enveloppe qui renferme des senteurs de la région (ici les Açores).

photo 0069

Et une crème pour le corps de la marque Castelbel de Porto.

photo 0070

Déjeuner


Le service débute avec un oshibori

photo 0071

Protocole traditionnel d’une compagnie européenne avec un service au trolley

photo 0072

Service apéritif avec un canapé au homard et des pignons de pin

photo 0075photo 0076

Signature à l’eau gazeuse…

photo 0077

Corbeille de pains

photo 0078

Une soupe est proposée, elle est versée devant le client au moyen d’une thermos.

photo 0079photo 0079b

Le plateau complet propose une entrée unique, une assiette pour recevoir le pain, la soupe, le beurre, l’huile d’olive mais étrangement ni sel, ni poivre.

photo 0080

Les couverts

photo 0080a

L’entrée se compose de fines tranches de poisson fumé accompagnée d’une salade frisée

photo 0081

3 choix sont proposés pour le plat principal :
Tortellini ricotta, sauce aux fromages et lardons de jambon.

photo 0084

Pavé de bœuf, sauce à la moutarde, pommes de terre et brocoli
Cabillaud, écrasé de pommes de terre et sauce au poivron.

photo 0085

J’ai trouvé les pâtes bonnes mais je regrette qu’il s’agisse des mêmes que celles proposées dans le salon. Le bœuf était malheureusement en sur-cuisson mais la sauce à la moutarde qui l’accompagnait était excellente ; on appréciera par ailleurs la petite coupelle en porcelaine pour la sauce.

Le plateau est ensuite débarrassé pour le service du fromage et du dessert

photo 0086

Le fromage est une spécialité portugaise, du Ovelha Amanteigado, fabriqué à partir de lait de brebis. Il est très coulant et à consommer à la petite cuillère !

photo 0087

Pudding à l’orange et coulis de fruits rouge

photo 0088

Cabine


L’aile très distinctive de l’A330neo

photo 0089photo 0090

Quelques rangs de la classe économique sont manquants pour accueillir deux ingénieurs qui surveillent les systèmes de l’appareil pendant ces vols tests.

photo 0090a

Environ les 2/3 de la première cabine Economique propose des sièges améliorés appelé « Preferred » (facturés 40€)

photo 0091

L’espacement entre les sièges est amélioré avec 34 pouces ainsi que le degré d’inclinaison…

photo 0091a

…par rapport aux sièges standards qui offre un espacement de 31 pouces et une inclinaison moins importante.

photo 0091b

La deuxième cabine

photo 0092

On retrouve au fond de l’appareil un rétrécissement qui fait passer la cabine de 2-4-2 à 2-3-2

photo 0092a

Les sièges devant les issues 3 seront probablement très prisés, d’autant plus qu’ils ne sont pas dépourvus de hublots (ils sont facturés 65€).

photo 0092bphoto 0092c

TAP Air Portugal a également fait confiance à Recaro dans cette cabine, elle a choisi le best-seller CL3710 que l’on retrouve chez bon nombre de compagnies comme KLM, Qatar Airways ou bien flydubai.

photo 0093photo 0094

Ce siège propose une têtière ajustable

photo 0094a

Et un bel écran, probablement de 13 pouces

photo 0095

La tablette se déplie en deux temps.

photo 0096

Chacun des sièges dispose d’une prise de courant et USB.

photo 0098

Mais attention à éviter soigneusement les 5 derniers rangs de la classe Eco car on y retrouve une imposante boite IFE au niveau des pieds qui est absente aux autres rangs.

photo 0099

Pas d’innovation particulière au niveau des toilettes.

photo 0100

Le panneau de commande PNC indique l’état des connections. L’avion dispose d’un accès WiFi proposé par Panasonic par la technologie Ku band, les passagers ont aussi la possibilité d’utiliser leur abonnement international de data pour accéder à internet.

photo 0104

La cabine de nuit sous un léger mood lighting orangé

photo 0105

Le temps de passer le siège en mode « full flat »

photo 0106

Accompagné de sa couverture et de son oreiller

photo 0106aphoto 0107

La boite à pied dispose d’une option rétro-éclairage.

photo 0108a

L’interface du système de divertissements n’étant pas encore prêt, nous ne pouvons pas vous le montrer, cependant l’utilisation de FlightPath3D pour la géolocalisation et les infos du vol est une très bonne nouvelle.

photo 0110

La modélisation de l’avion est parfaite.

photo 0111

Mais le spectacle se passe surtout dehors

photo 0111aphoto 0111b

Avec un beau coucher de soleil

photo 0111c

La mise en service d’un nouvel avion pose la question du niveau sonore à bord.
J’effectuerai 5 prises (avec une application mobile non calibrée) en commençant par la cabine Business qui montre 80 dB, puis le jumpseat du galley avant à côté du cockpit qui n’affiche que 74dB, en cabine Economique « Preferred », on observe 82 dB pour monter jusqu'à 89 dB au fond de la deuxième cabine Economique. La queue de l’avion au niveau du galley arrière n’affiche plus que 85 dB.



Nous approchons des côtes brésiliennes après avoir rencontré quelques turbulences.

photo 0122photo 0123

Le mood lighting est de nouveau en action, signe annonciateur du second service.

photo 0124

Collation


Il s’agit d’une collation froide

photo 0126

Assiette de champignons et courgettes marinées, charcuterie et salade

photo 0127

Quartiers de fruits frais

photo 0128

Pastel de Nata

photo 0129

La cabine est plongée à nouveau dans le noir

photo 0130

En préparation pour notre arrivée

photo 0131photo 0132

On observe les premières lueurs de la ville

photo 0133photo 0134

Et on aura droit cette fois-ci à un parking au contact.

photo 0135

Vidéo




PRATIQUE
TAP Air Portugal a commandé 25 Airbus A330-900neo ; la livraison de son premier appareil est prévue pour le deuxième semestre 2018 après sa certification.
Sa flotte long-courrier actuelle se compose de 13 Airbus A330-200, 4 Airbus A330-300 et 4 Airbus A340-300.

Son hub de Lisbonne est idéalement situé pour des correspondances vers le Maroc (Casablanca, Marrakech, Tanger), l’Afrique de l’Ouest (Abidjan, Accra, Bissau, Dakar, Lomé, Luanda, Sao Tomé) et le Brésil (Belém, Belo Horizonte, Brasilia, Fortaleza, Natal, Porto Alegre, Recife, Rio de Janeiro, Salvador, Sao Paulo).



Voyage réalisé par Flavien pour Flight-Report avec la participation de TAP Air Portugal et d’Airbus.
Afficher la suite

Conclusion

L’arrivée très prochaine de l’Airbus A330neo dans la flotte de TAP Air Portugal est une excellente nouvelle pour donner un coup de jeune au produit, car elle reste l’une des rares compagnies en Europe à exploiter une majorité d’avion avec des sièges de type lie-flat (ou toboggan) en classe Affaires. A bord on retrouve une cabine entièrement revue : les sièges choisis chez l’équipementier Recaro sont de bonne qualité tout en permettant à la compagnie une densification certaine afin de maximiser sa recette. Cependant la compagnie n’a pas joué sur l’ensemble des options proposés par le principe « Airspace » : la présence de coffres au centre en Business (nécessaire du fait de la densification de la cabine) et des galleys complet en porte 2 nous éloigne très loin du rendering marketing d’Airbus, et l’impression à bord est au final très proche d’un A330ceo récent.

Sur son produit soft, TAP Air Portugal propose un grand et agréable salon à Lisbonne avec une belle offre de restauration et un véritable bar. Son affluence peut cependant être importante comme ce jour-là.

Le catering proposé est bien, mais il gagnerait en élégance avec un service à l’assiette et un véritable dressage : nous sommes ici dans un protocole à l’ancienne.

LES PLUS :

- Avion silencieux
- Confort de la cabine « Airspace »
- Nouveau siège Business offrant full access, full flat et de nombreux rangements
- Mise en avant du patrimoine portugais (catering, kit de confort, Rappels du motif azulejos)

LES MOINS :

- Utilisation partielle des options « Airspace »
- Ecran non pivotable et un peu proche
- Service standard en classe Affaires (trolley en cabine, plateau)

Sur le même sujet

6 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.