Avis du vol Qantas Sydney Singapore en classe Economique

Compagnie Qantas
Vol QF81
Classe Economique
Siege 51A
Temps de vol 08:40
Décollage 09 Sep 19, 10:10
Arrivée à 09 Sep 19, 16:50
QF   #13 sur 79 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 155 avis
Porcepic
Par 969
Publié le 21 novembre 2019

Bonjour à tous,

Poursuite et début de la fin du routing d'été avec le commencement du retour vers le Vieux Continent. Après environ deux semaines sur le sol australien, il est malheureusement (déjà) temps de quitter le Pays-continent pour revenir en Europe.

Pour rappel, ces billets ont été achetés via Air France au départ du Luxembourg. Si les tronçons aller faisaient escale à Shanghai en profitant de la présence de China Eastern au sein de Skyteam (l'occasion de tester par ailleurs leur A350 !), le retour lui se fera grâce au bénéfice des accords de partages de code entre Air France et Qantas, via Singapour. Lorsqu'on est fidélisé à un programme aérien, les occasions de voler "ailleurs" tendent à se faire rare et quand on peut joindre l'utile à l'agréable, autant ne pas se gêner ! ;o)

Je remets les tronçons jusqu'ici reportés et dévoilés, pour les esprits étourdis qui les auraient oubliés :



Arrivée à SYD


Une fois n'est pas coutume, et alors que lors de nos passages précédents nous avions opté à chaque fois pour le train, c'est en Uber que nous ferons le trajet jusque l'aéroport ce matin, notre hôtel n'étant pas à proximité immédiate d'une station de métro.

Les accès à l'aéroport semblent être saturés ce matin (et je suppose que ce n'est pas un cas ponctuel), si bien qu'une zone de dépose pour les taxis a été aménagée dans le parking couvert attenant à l'aérogare. C'est ici que nous serons donc déposés par notre Uber.


photo img_5480-67246

La signalétique pour rejoindre le terminal est particulièrement claire, pourtant, cela n'empêche pas l'aéroport d'avoir déployé nombre d'employés pour guider les passagers : littéralement à chaque changement nécessaire de direction (y compris un petit "coude" dans le cheminement piéton), un agent est placé pour vous aiguiller, avec le sourire et en vous souhaitant un bon voyage.

Top pour l'expérience client ! J'espère juste qu'ils n'étaient pas en train de se réjouir de notre départ… ;o)


photo img_5481-36690

Quelques minutes de marche auront suffi pour se retrouver devant le tableau des départs, où notre vol est affiché à l'enregistrement.


photo img_5482-89388

Dépose bagage


Direction les comptoirs de la Qantas, où il y a pas mal de monde en ce lundi matin.


photo img_5483-89007

Nous éditerons nos cartes d'embarquement en version papier sur une borne automatiquement, ce qui nous permettra ensuite d'accéder à une zone de dépose bagage automatique en libre-service. Le tout se fera rapidement et sans difficulté.


photo img_5484-97197

Juste le temps de passer devant ces représentants de l'équipe nationale, d'un sport que je pense ne pas être le rugby au vu de leur carrure ! (A moins que ce ne soit du staff technique.)

Nous croiserons en effet plus tard dans notre cheminement des représentants de l'équipe de rugby des Samoa, et disons que le rapport taille/poids n'était pas tout à fait le même.


photo img_5485-94210

Moins de dix minutes auront été nécessaires de l'entrée dans le terminal jusqu'à la dépose de nos bagages. Un process particulièrement fluide et c'est muni de nos 3 BP direction Luxembourg que nous pouvons nous diriger côté piste. La suite du routing ainsi dévoilée ne laissait de toute façon plus trop de doute.

A noter au sujet du choix des sièges en avance : étonnamment, et alors même que le routing intègre des vols AF, c'est sur le vol Qantas qu'il aura été le plus facile de sélectionner un siège dès la réservation (et bien entendu, gratuitement)…


photo img_5486

Passage côté piste


Direction le passage du contrôle aux frontières et du PIF, mais avant cela, passage devant l'emblématique panneau "SYD" de l'aéroport, où de nombreux voyageurs s'immortalisent une dernière fois sur le sol australien.


photo img_5487-26746

Le PIF est passé en une grosse dizaine de minutes.


photo img_5488-23355

Côté piste, les grandes baies vitrées laissent quelques opportunités intéressantes de prises de vue. Les compagnies du Moyen-Orient sont bien évidemment représentées aussi dans cette partie du monde !


photo img_5489

Le hall où sont regroupés la plupart des commerces est décoré de toute une série de drapeaux.


photo img_5491-89725

Mais bien évidemment, après cela… direction le Skyteam lounge ! Nous volons certes sur un vol Qantas (mais sous partage de code AF), mais nous serons en correspondance le même jour sur un vol opéré par Air France, ce qui doit nous donner l'accès au salon.


photo img_5492-49951

Sauf que… non ! L'agent refusera inlassablement de nous laisser entrer, puisque nous voyageons sur un vol Qantas. J'ai beau lui montrer ce qui figure sur le site de Skyteam, elle nous dira que nous comprenons mal les règles, et que ce qui est valable quelque part dans le monde ne l'est peut-être pas ici ("different parts of the world, different rules") : oui, sauf que ce n'est pas le principe d'une alliance. ;o)


photo img_5505

Après vérification sur le site internet d'Air France (il faut chercher l'info), il s'avérerait que nous aurions en fait pu avoir l'accès au lounge Qantas (chose que nous n'avons pas tentée). Il n'est toutefois pas acceptable que nous ayons été refoulé du salon Skyteam, et a minima l'hôtesse aurait pu nous rediriger vers le lounge Qantas si les accords de partage de code exigeaient de déroger aux règles de l'alliance…

Tant pis, nous profiterons du temps restant pour déguster un dernier café australien devant les avions. Ici Vietnam Airlines venue en 787.


photo img_5495

Et un local qui nous rappelle que nous ne voyagerons pas sur notre alliance de prédilection… ;o)


photo img_5493

Embarquement et découverte de la cabine


L'embarquement débute avec 5 minutes de retard sur l'heure théorique.


photo img_5497-48992

Notre avion n'était pas le précédent, mais un en livrée plus sobre nommé "Port Lincoln". Il s'agit du VH-QPE, un A330-300 livré neuf à Qantas un peu plus de quinze ans auparavant.


photo img_5498

Pas d'embarquement prioritaire pour les passagers à statut d'Air France, mais nous ne sommes pas contraints et nous partirons en même temps que tout le monde de toutes les manières !


photo img_5499-76496

L'embarquement s'effectue par une passerelle aveugle. On aperçoit comme un clin d’œil la dérive d'un A350 China Eastern, similaire à celui qui nous avait amené sur le sol australien deux semaines plus tôt…


photo img_5500

Nous rejoignons nos sièges sur un duo à la rangée 51. Les numéros de siège sont clairement indiqués sur les IFE, qui fonctionnent dès l'embarquement. La configuration, classique sur un A330, est en 2-4-2.


photo img_5501-35848

Pas d'erreur, je suis assis en 51A, et nous allons bien à Singapour !


photo img_5502

C'est à ce moment, et alors qu'il est 10h10 (notre heure de départ théorique) que le commandant de bord prend la parole pour nous annoncer que l'embarquement est terminé, mais que l'aéroport et son espace aérien étant saturé, nous devons attendre pour partir. Il prévoit à ce stade jusqu'à une heure de retard sur l'heure de départ, mais nous annonce faire son maximum pour raccourcir cette durée.


photo img_5503

Ce qui me laissera bien suffisamment de temps pour vous présenter le pas à bord ! Pas exceptionnel, mais pas non plus trop gênant (en retirant le casque on gagne encore un peu de place). A noter les quelques rangements ça et là sur le siège, notamment sous l'IFE, qui permettent de ranger ailleurs qu'au niveau des genoux quelques objets pas trop volumineux.


photo img_5504

L'équipage met également à profit l'attente en distribuant ces menus aux couleurs de lavande. Vous noterez en sus l'élégant oreiller parmi l'un des plus qualitatifs qu'il m'a été l'occasion de tester en classe économique.


photo img_5506-94120

Le menu annonce un déjeuner, des fruits à mi-vol et un snack avant l'arrivée. Comme ça, ça fait un peu short pour un vol de plus de 8h.


photo img_5507-87555

La liste des boissons met à l'honneur la production australienne… mais pas que.


photo img_5508-52032

Il est 10h40, et non seulement nous ne sommes toujours pas partis (après une demie-heure d'attente), mais en plus nous avons un nouveau voisin, toujours aux couleurs locales.


photo img_5509

C'est le départ, enfin !


C'est finalement avec 45 minutes de retard que nous pouvons repousser ! Avec une dernière vue sur l'A350 MU.


photo img_5510

Dernière vue sur le CBD avant le décollage. Beau temps annoncé !


photo img_5511

Le décollage plein Est vers la mer puis le virage à 180° pour revenir en direction de l'ouest sont l'opportunité de magnifiques prises de vue sur les côtes australiennes, dont nous avons pu encore profiter la veille, à l'occasion du Festival of the Winds de Bondi Beach.


photo img_5512photo img_5515photo img_5518

Puis rapidement, les paysages changent au profit des déserts du centre australien. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la diversité des paysages est impressionnante, même si c'est sans doute plus agréable et moins monotone en avion qu'en voiture ! :o)


photo img_5520photo img_5521photo img_5522

1h40 après le décollage (12h50 heure de Sydney), le "plateau repas" est distribué à notre rangée. Le voici tel que déposé sur notre tablette, c'est assez… disons… original comme présentation pour un long vol international. On s'attendrait à un plateau plus classique.


photo img_5523

Si l'on repositionne le tout correctement, voilà ce que ça donne. J'accompagnerai le tout d'un rhum australien servi en quantité généreuse, peut-être un peu trop pour moi…


photo img_5524

Zoom sur le plat chaud. Chichen cashew satay with prawn nasi goreng. De mémoire c'était bon.


photo img_5526

Les terres australiennes défilent et offrent des panoramas toujours impressionnants.


photo img_5525

Vous trouviez qu'il manquait un dessert ? Cinq minutes après la distribution du "plateau", une glace fruit de la passion / noix de coco est distribuée, conformément aux prescriptions du menu. Elle était suffisamment congelée pour pouvoir patienter tranquillement jusqu'à la fin de la dégustation du repas.


photo img_5527

Le tout est rapidement englouti en à peine une quinzaine de minutes. Il est environ 13h heure de Sydney et nous avons presque décollé depuis 2h à ce moment du vol.


photo img_5528

Le vol se déroule ensuite sans histoire, entre films, musiques et petites siestes s'agissant d'un long vol de jour ; je regarderai notamment le film La Mule sur l'IFE plutôt qualitatif à la sélection variée.

A 18h10 heure de Sydney, soit environ 1h10 avant l'atterrissage, le snack est distribué. J'opterai pour la tarte potiron/feta pour rester dans la plus pure tradition australienne. Le tout accompagné d'un café peu mémorable par rapport aux standards australiens.


photo img_5529

La tarte sortie de son carton. Le tout est heureusement réchauffé.


photo img_5530

La portion est certes petite pour une deuxième prestation d'un vol de plus de 8h (les tablettes sont vraisemblablement rendues volontairement plus étroites pour créer une illusion d'optique avantageuse au catering de la compagnie), néanmoins en jetant un coup d’œil aux informations nutritives, on sent que le tout est quand même assez étouffe chrétien.

Comme souvent en Australie, le pourcentage d'ingrédients australiens est fièrement indiqué, bien que la mention d'un "au moins 80%" laisse supposer que la société productrice a quelques doutes sur la provenance des ingrédients qu'elle utilise.


photo img_5532

Approche et arrivée sur Singapour


Nous approchons de la Cité-État et il est temps d'immortaliser le plan de vol du jour.


photo img_5533

Dehors, le temps est bien maussade ; il me semble d'ailleurs que la région était à cette époque frappée par un pic de pollution.


photo img_5534

La brume ne se dissipe que très tardivement dans la descente.


photo img_5537

Dernières secondes de vol, et survol de cette partie de Changi en pleine extension ! Encore et toujours !


photo img_5539

Touché tout en douceur…


photo img_5540

Nous rejoignons tranquillement notre point de stationnement, en passant devant notamment l'un des récents 787-1000 de SQ.


photo img_5541photo img_5542

Arrivée en porte à 16h30 pile heure locale. Soit avec 20 minutes d'avance malgré le retard important au départ grâce aux conditions météorologiques favorables.


photo img_5543

La passerelle ne permet qu'une modeste vue de notre appareil, mais une plus importante de la baleine britannique à qui nous faisons office de voisin (et réciproquement).


photo img_5544

Nous avons près de 6h à patienter avant notre prochain vol pour Paris, que je vous laisserai découvrir au prochain épisode…


photo img_5545
Afficher la suite

Verdict

Qantas

8.0/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements9.5
Restauration6.5

Sydney - SYD

9.5/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services10.0
Propreté10.0

Singapore - SIN

9.5/10
Fluidité8.0
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

= Note de Qantas =
- Cabine : cabine sur A330 confortable en 2-4-2. Il faut aimer le style un peu dur des sièges. Le pas pourrait être un peu plus généreux sans que cela ne soit pour autant pénalisant, y compris sur un vol de cette durée.
- Équipage : fait le job, sans plus, mais c'est déjà pas mal.
- Divertissement : IFE très correct.
- Restauration : prestation un peu légère pour un vol affiché à 8h40. L'apport calorique est certes là, mais il pourrait être réparti sur une plus grande variété de produits qualitatifs. Bon point quand même pour le plat chaud, et les 3 choix disponibles pour la prestation principale.

= Note de SYD =
RAS, si ce n'est la fluidité des PIF qui pourrait être un peu améliorée, et les accès voiture saturés mais correctement contre-balancés par la mise en place d'une solution de substitution fluide dans les parkings.

= Note de SIN =
Un peu de monde à l'immigration, pour le reste, c'est SIN donc du haut niveau !

Je ne note pas les salons à SYD mais j'estime que je pourrai mettre un zéro pointé au salon Skyteam (à la fois pour m'avoir refusé, et a minima pour ne pas m'avoir réaiguillé vers le salon Qantas accessible aux passagers sous partage de code AF). ;o) Pour info, j'ai écrit au service clients qui m'a gratifié de 7000 miles en compensation.

A noter tout de même la possibilité de sélectionner un siège dès la réservation malgré le partage de codes, chose quasi-impossible en règle générale même en restant dans l'alliance (China Eastern, Kenya Airways...).

Informations sur la ligne Sydney (SYD) Singapore (SIN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 45 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Sydney (SYD) → Singapore (SIN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Singapore Airlines avec 8.6/10.

La durée moyenne des vols est de 8 heures et 23 minutes.

  Plus d'informations

8 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 530915 by
    Esteban GOLD 17581 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Généralement je suis assez fan du produit QF mais sur ce vol je le trouve clairement insuffisant au niveau du catering.

    A bientôt !

  • Comment 530923 by
    indianocean SILVER 7248 Commentaires

    Les fins de matinée à SYD sont toujours très chargées. Si c'est le bouchon sur le tarmac, ce n'est pas le cas pour la PIAF.

    Je constate que QF prend très au sérieux le problème de la ligne de ses passagers, pas d'entrée et barquette très peu fournie.
    Mais je trouve l'absence de plateau très original. Très bien vu la taille de la table pour donner l'illusion que la prestation est riche.

    Je confirme que les tourtes (ou pie en Australie) sont très bourratifs. Idéal pour le quatre heures

    Merci pour le FR

  • Comment 530949 by
    AirBretzel GOLD 10282 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    c'est assez… disons… original => la focaccia est pas mal et la glace aurait été très à mon goût.
    La tartelette est plus original qu’un petit sandwich, quid des fruits qui étaient prévu à mi vol ?
    Je n’ai pas les mêmes attentes en terme de quantité du catering, et pour moi l’offre est plutôt bien.
    Est-ce qu’il y avait des snacks à disposition au galley ?

  • Comment 531011 by
    lucas330 1746 Commentaires

    Merci pour ce fr.
    Une belle cabine pas trop dense, dommage pour le pas.
    Catering assez moyen.
    Très belles vues aériennes des paysages australiens.
    A bientôt.

  • Comment 531043 by
    K2World 2022 Commentaires

    Merci pour ce FR
    De belles photos en vol
    Je n'avais pas vu initialement le barquette sur le 1er plateau, j'ai pris peur ! On notera tout de même le manque d'une entrée sur le 1er service.
    La "pie" du 2ème service a du être bourrative, de quoi tenir jusqu'à l'arrivée,
    A bientôt

  • Comment 531156 by
    SKYTEAMCHC GOLD 9214 Commentaires

    Merci de ce partage. Le voyage commence mal avec le refus d'entrée ( non justifié) au salon ! Pour le reste Qantas est une compagnie de qualité meme si la présentation en vrac du catering et ses faibles quantités auraient besoin d'être améliorés surtout pour un vol de plus de 8 heures. Le menu présente mieux que le repas lui meme !

  • Comment 531995 by
    chpl 233 Commentaires

    Bonjour.
    Je profite de ce commentaire pour redire à toute la communauté flight report qu’il y a un des leurs à Sydney, ravi de partager une bière (ou toute autre boisson) à l’occasion de vos passages.
    Je vous trouve un peu sévère avec le catering Qantas: ce n’est certes pas La Tour d’Argent, mais comme vous le signalez, vous avez accès à 3 choix de plats chauds. Quelle compagnie “ classique” vous offre le même choix en Europe?
    De plus, le vol étiqueté 8h+ est un un des vols internationaux les plus courts depuis l’Australie, si on excepte les “régionaux” (NZ, Fidji, Nouméa,...).
    Croyez-moi, après quelques années ici, un vol vers SIN est tout sauf un long courrier...
    Merci pour ce report.

    • Comment 531996 by
      chpl 233 Commentaires

      J’ai oublié d’ajouter que, si vous aviez eu un contact « humain » lors de l’enregistrement, il vous aurait été précisé de vous rendre u Qantas lounge.
      Personnellement, je redoute toujours ces code-share hits alliance, qui finissent par vous priver des avantages de votre statut, d’une façon ou d’une autre.

Connectez-vous pour poster un commentaire.