Avis du vol Air France Paris Montreal en classe Premium Eco

Compagnie Air France
Vol AF348
Classe Premium Eco
Siege 10L
Temps de vol 07:35
Décollage 25 Mai 22, 18:20
Arrivée à 25 Mai 22, 19:55
AF   #26 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5971 avis
Kethu
Par GOLD 7306
Publié le 9 juin 2022

Bonjour à tous, et bienvenue sur mon 100e FR !

Pour fêter ça, partons à la découverte de l'A350 Air France sur un long-courrier vers Montréal ! Il s'agit en plus de mon 200e vol, depuis mon premier décollage à Genève en août 2008. Et, comme le dit l'expression, "que de chemin parcouru depuis", puisque ce vol me fera aussi passer le cap des 200.000km parcourus en avion ! (distance théorique, bien entendu)

Beaucoup de choses à fêter donc, je n'hésiterais pas à me faire un petit plaisir sur ce vol…
 
Mais avant de commencer le FR, pour ceux qui veulent le long récap du pourquoi du routing, c'est caché ci-dessous : 


Bonus : Cliquez pour afficher

Un upgrade ? Pourquoi pas !


Ce vol, comme tout le voyage, était à l'origine planifié en classe économique.

Mais au moment de m'enregistrer en ligne, je constate que le vol est déjà bien rempli en éco, et se remplit de plus en plus rapidement. Vérification faite, il n'y a plus de billet à la vente en Y, la cabine risque donc d'être bien chargée.

Cependant, deux offres de surclassement sont proposées :
Une à 749€ ou 107.000 Miles pour passer en J, où la cabine est déjà assez pleine et où il ne reste plus de siège au hublot, seulement deux "demi-hublots".
Et une autre à 209€ ou 29.900 Miles pour la cabine Premium Economy, qui est moins remplie, avec notamment les deux sièges côté hublot devant le bulkhead, et donc en "full access", qui sont libres.

Pour la Business, sur un vol de jour, je trouve dommage de ne (quasiment) pas avoir de vue sur l'extérieur, et le confort n'est pas le plus important (à l'inverse d'un vol de nuit). Et le tarif reste tout de même cher.

En Premium Eco, j'ai l'avantage des hublots et de pouvoir me lever librement (une chose importante quand on a une vessie inversement proportionnelle à sa logorrhée écrite). Le repas n'est certes pas le point fort de AF dans cette classe, mais le siège sur A350 n'est plus celui si souvent décrié (que je n'ai jamais pu tester) de la compagnie tricolore, je peux espérer un confort raisonnable pour ce vol de jour.
Et j'ai fortement envie de tester par moi-même le produit Premium Eco, de toute façon.

Je craque donc pour le surclassement en W en Miles, malgré son prix un poil élevé ! Avec le choix du siège 10L, histoire de tenter d'enfin apercevoir le Groenland en croisière !


photo imagemod2

Ce qui nous donne donc ce routing légèrement amélioré :


Routing

  • AF7643 - Economique - Lyon → Paris - Airbus A319 Passé
  • AF348 - Premium Eco - Paris CDG → Montréal - Airbus A350-900 Vous etes ici
  • AC7955 - Économique - Montréal → Toronto Billy Bishop - DHC 8 Q400 A venir
  • ViaRail 64 - Affaires - Toronto Union Station → Montréal Gare Centrale - LRC Business Car A venir
  • KL672 - Économique - Montréal → Amsterdam - Airbus A330-200 A venir
  • KL1417 - Économique - Amsterdam → Lyon - Boeing 737-800 A venir

Du coup, enfin un peu d'inédit pour la BDD ! Le CDG-YUL n'a jamais été reporté en Premium Eco sur A350, ni sur un autre appareil depuis le Covid d'ailleurs. Et au global, la W sur ce nouvel appareil n'a été reportée que quatre fois.

Et pour moi, outre les jalons comme le 200e vol, ça sera donc découverte de cet A350-900, de la Premium Eco de Air France, et, même si la ligne ne m'est pas inconnue, je n'ai aucun souvenir du vol que j'avais réalisé en 2020 (c'est l'âge, que voulez-vous), ça sera donc une petite re-découverte.


Le luxe du salon AF du Hall K !


Je vous avais laissé à l'entrée du salon au Hall K. L'accueil y est sympathique, même si j'ai toujours du mal avec les bornes pour scanner le billet, c'est tout de même très impersonnel.


photo img_20220525_133849

Petit tour du salon pour choisir ma place, mais comme d'habitude, le coin le plus calme est l'étage côté pistes, il y a juste quatre personnes dans cet espace, dont trois ados américaines, mais qui resteront discrètes (comme quoi, je peux ranger mes clichés au placard).
Par contre, la télé a le son allumé, certes peu fort, mais ça "condamne" les places à proximité si l'on ne veut pas subir les infos en boucle. 


photo img_20220525_134109-68561

Et en avant-première (à l'époque)… Le nouveau magazine Air France ! Magazine que j'oublierai de prendre en quittant le salon, je n'aurais donc pas le plaisir de vous découvrir son contenu dans ce récit.


photo img_20220525_134235

La vue sur le tarmac a le mérite d'exister, mais n'est pas spécialement spotter-friendly. Du coup voilà un avion en porte.


photo img_20220525_134240

Allez, passons au tour de l'offre solide : Un petit bar à salades est disponible, des cold cults, du fromage, du pain…


photo img_20220525_134140

Salade de fruits, yaourts Malo, smoothies, crêpes, et quelques douceurs sucrées pour les desserts.


photo img_20220525_134151

Des viennoiseries sont aussi disponibles (ainsi que différents types de thé).


photo img_20220525_134157

Air France a le bon goût de proposer des plateaux anti-dérapants, une vaisselle plutôt jolies, et des couverts siglés.


photo img_20220525_134133

Les plats chauds disponibles à l'étage…


photo img_20220525_134137

Pour le reste de l'offre, il faut descendre au niveau principal, où il y a ces autres choix de plats chauds, et aussi quelques autres desserts et salades. Dommage de ne pas avoir la même variété à l'étage (surtout qu'il y a de la place).


photo img_20220525_134333

Voilà le détail des plats chauds : Quenelle de brochet, daube à la provencale, et en accompagnement une jardinière de légumes et du boulgour à la tomate.
On est censé trouver aussi une quiche, mais je n'en ai pas vu trace. 


photo img_20220525_134335

Au niveau des boissons, des machins à café, une fontaine à eau.


photo img_20220525_134205

Le choix de softs est assez limité, tout comme celui de bière.


photo img_20220525_134201

Au niveau du vin, ça me semble léger, mais mon premier passage était en fait pendant le refill du bar.
En rouge, on a donc du Médoc de 2015, Minervois de 2018. 


photo img_20220525_134623

Après le refill, dans le bac à glaçons, en blanc on a du Chablis, du Champagne Gosset, et de la vodka.


photo img_20220525_141906

Les alcools forts sont présents en quantité correcte, avec quelques productions françaises. Des snacks salés sont aussi à disposition.


photo img_20220525_134600

Et voilà donc ma sélection, pour une fois pas très légère, je n'ai pas mangé depuis la veille, à part la collation du vol depuis Lyon :

Salade de riz et poulet (avec une double dose de poulet), de la daube provençale et du boulgour, du fromage, et des palets chocolat.

Le tout accompagné d'un peu d'eau et de vin rouge (je testerai les deux vins, qui sont bons, même si assez consensuels. Le Minervois est un peu plus frais et fruité, logiquement).

C'est bon, pas non plus exceptionnel, c'est comme une cantine d'entreprise. Personnellement c'est ce que j'attends d'un salon, de quoi me nourrir de manière satisfaisante, pas une expérience gastronomique.


photo img_20220525_135056

Petit passage aux sanitaires, qui sont propres, mais toujours en quantité insuffisante à l'étage quand ça se remplit.


photo img_20220525_153459

Après un peu moins de quatre heures passées au salon, notamment à écrire un report, je quitte ces lieux pour me diriger vers la porte avec de l'avance, j'aime bien déambuler un peu dans le terminal…


photo img_20220525_170856

Le Hall K, tout en longueur, est tout aussi agréable à l'œil que le 2F, même si dans un style différent !


photo img_20220525_170857

En porte K55, notre A350 du jour fait le plein de victuailles pour nous régaler pendant le vol !


photo img_20220525_171231

Au bout du terminal, vue sur les tracteurs à repoussage, et au fond, BA, Air Canada, Turkish et Sri Lankan…


photo img_20220525_170858

Embarquement… ou pas ! Et découverte de la cabine.


A 17h10, soit 1h10 avant le départ du vol et 15 minutes avant l'heure prévue de début d'embarquement, une annonce est faite pour inviter les passagers à venir faire vérifier leur passeport en porte, je m'y rends donc. Il y a du monde côté Eco, mais c'est bien calme en Skypriority, la plupart des passagers doivent être encore au salon, vu l'heure.


photo img_20220525_171427-47863

Le pré-embarquement est annoncé 5 minutes après, l'agent en porte nous prévient d'une attente de dix minutes avant le réel embarquement. Je suis numéro 2 à l'embarquement (3 si on compte l'UM embarquée en premier).


photo img_20220525_171727

Nous voilà donc arrêtés au début de la passerelle, non climatisée… Le temps passe… Au bout d'un moment, une hôtesse remonte toute la file en annonçant une attente supplémentaire indéterminée, suite à un besoin de nettoyage renforcé de dernière minute.
Dommage d'avoir lancé l'embarquement aussi rapidement… Mais j'apprécie le fait que l'hôtesse prenne le temps d'informer toute la longue file d'attente. 


photo img_20220525_171807

Finalement, au bout de 35 minutes dans une ambiance caniculaire, nous pouvons enfin approcher de l'appareil, avec sa splendide livrée !


photo img_20220525_175050

Fuselage shot d'Aubusson, un peu moins d'un an depuis sa sortie des usines Airbus, aussi connu sous son immatriculation F-HTYK. 


photo img_20220525_175053

Un instant porte un peu raté :)


photo img_20220525_175058

L'accueil en porte est cordial et souriant, on me dirige vers mon siège. Après la traversée de la Business et du galley, voici ma place, première place au hublot de cette cabine Premium Eco de 3 rangs !
Le siège est large, et la cabine est bien aérée, la première impression est bonne.


photo img_20220525_175148

La cabine dans son intégralité. Une cloison sépare la W de la Y, ainsi que des rideaux. La configuration est en 2-4-2 (VS 3-3-3 en Y).


photo img_20220525_175231

Le legroom est bon, le bulkhead est à bonne distance !


photo img_20220525_175611

Petit test de l'inclinaison tant que la cabine est vide, qui est très bonne.


photo img_20220525_175701

Voilà ce que donne le siège en position "sommeil", de quoi se reposer facilement je pense.


photo img_20220525_175725

La têtière se règle en hauteur, et les bords se replient pour tenir la tête. Les liseuses sont intégrées au siège et orientables.


photo img_20220525_180314

Le hublot offre une belle vue sur l'extérieur, en l'occurrence ce magnifique 787-9 de Japan Airlines.


photo img_20220525_180108

La pochette du siège qui, en plus du vomito-bag et de la notice de sécurité, contient une bouteille d'eau de bienvenue.


photo img_20220525_175304

Sur la paroi, l'écran affiche la trajectoire du vol.


photo img_20220525_175256

Un coussin plutôt confortable et de bonne taille est également disposé sur le siège…


photo img_20220525_175420

… Ainsi qu'une couverture, sous blister.


photo img_20220525_175430

Un casque assez basique est également fourni.


photo img_20220525_175445

Le rangement dudit casque mériterait un petit coup d'aspirateur !


photo img_20220525_175441

Le plafonnier, réduit à sa plus simple expression. Je trouve un peu tristes, les plafonniers de long-courrier… Et même plus d'aérateurs individuels !


photo img_20220525_175548

Les coffres à bagages sont assez larges, et sur la paroi, des panneaux indiquent la classe Affaires devant, ainsi que la disponibilité des toilettes. Cependant, un PNC viendra expliquer à la cabine que pour nous, les toilettes sont à l'arrière. Celles devant sont réservées à la J.


photo img_20220525_175551

Retour aux fonctionnalités du siège. Une prise électrique est présente en bas du siège.


photo img_20220525_180041

On trouve aussi une prise USB sur le côté droit de l'assise, à côté de la télécommande et des boutons pour régler le siège. Sur ce point, les boutons sont particulièrement durs, il faut vraiment forcer pour les faire réagir. Je ne sais pas si c'est parce qu'ils sont trop neufs ou déjà usés, mais ça n'est pas très agréables.


photo img_20220525_180237

Le winglet et sa crevette, tandis qu'un 787-9 AF repousse pour Bogota avec plus de 2h30 de retard…


photo img_20220525_180256

Petit point ceinture : Elle n'est pas siglée. Cruelle désillusion. Je pense faire une réclamation à ce sujet.


photo img_20220525_180226

L'embarquement est terminé et la porte fermée à 18h25. La cabine W est quasiment complète, avec seulement deux places libres.
Un Libanais en provenance de Beyrouth est installé à côté de moi, je l'aiderai à se connecter au Wifi, puis nous discuterons pendant le vol. Il rend visite à sa famille au Canada et aux Etats-Unis, un séjour de 2 mois, avant de retourner au Liban.
Le kit sanitaire est rapidement distribué, avec masque, gel hydroalcoolique et lingette désinfectante. 


photo img_20220525_183408

Juste après, un PNC vient distribuer la trousse de confort, au design plutôt sympathique.


photo img_20220525_183134

Son contenu est correct, avec des chaussettes, un masque de sommeil, des bouchons d'oreilles, une brosse à dent et du dentifrice (et oui, la photo a été prise à l'arrivée).


photo img_20220526_025605

Le cockpit prend ensuite la parole, pour nous annoncer un départ prévu avec 15 minutes de retard, 7h05 de temps de vol, et des turbulences au début du vol.
Malheureusement, nous ne pourrons pas suivre le décollage sur nos écrans individuels au premier rang, puisque ceux-ci doivent être rangés pendant le décollage et l'atterrissage. 


photo img_20220525_180332

Heureusement, les écrans collectifs sont branchés sur la caméra de l'empennage. 


photo img_20220525_183443

Alors que notre crabe se prépare à nous repousser, petit coup d'œil à la notice de sécurité


photo img_20220525_180023

Mis à part le détail pour les différents types de sièges, elle est du genre basique.


photo img_20220525_180030

Let's go !


On repousse finalement à 18h38. Un 737-800 Amazon Air (opéré par ASL Airlines) atterrit, tandis qu'un A319 AF décolle pour Genève.


photo img_20220525_184348

La nouvelle vidéo de sécurité est diffusée et… Je la trouve juste insupportable. Outre le son qui est trop fort, je la trouve peu claire, et surtout, très parisiano-centrée. Il y a autre chose que Versailles, la Tour Eiffel, et l'Opéra Garnier en France (oui, je sais, ya un plan ou deux sur la Côte d'Azur au milieu). Et la musique est particulièrement désagréable aussi, je trouve.
Bref. Je préférais l'ancienne, qui avait au moins le mérite d'être apaisante et épurée.


photo img_20220525_184044

Sur ce, mon instant "C'était mieux avant" étant terminé, voici un A350-900 tracté, après un vol depuis Détroit.


photo img_20220525_184546

Un A330-200 d'Air Algérie se prépare à décoller pour Constantine…


photo img_20220525_184655

On suit à la trace un confrère Air France vers la piste de décollage.


photo img_20220525_184911

Le voilà qui s'aligne à son tour, il s'agit d'un 777-200 qui part pour Los Angeles.


photo img_20220525_185103

C'est enfin notre tour, on est suivi par un A319 de Croatia Airlines qui part pour Zagreb.


photo img_20220525_185237

On s'élance à 18h53, repassant devant le Hall K que nous venons de quitter !


photo img_20220525_185301

On décolle devant le terminal 2A, un peu fréquenté, et le 2C, bien délaissé. Et je dois dire que, même si je suis assis à côté du réacteur, l'appareil est vraiment silencieux… C'en est presque décevant !


photo img_20220525_185315

La caméra permet de suivre la montée d'un angle inhabituel pour quelqu'un d'habitué aux vols en moyen-courrier comme moi !


photo img_20220525_185359

La zone Fedex, avec Louvres et Goussainville derrière.


photo img_20220525_185404

Le plafond nuageux se rapproche rapidement alors que l'on survole Domont…


photo img_20220525_185549

Et nous voilà au-dessus de la mer de nuages, avec assez rapidement des turbulences, comme annoncé par le capitaine, l'occasion d'admirer la flexibilité des ailes…


photo img_20220525_185753

Une fois les PNC libérés, une serviette rafraîchissante est distribuée. Il ne faut visiblement pas la jeter dans les WC, il est par contre autorisé de la jeter sur une tortue marine.


photo img_20220525_190157

C'est aussi l'occasion de sortir l'écran de son logement. Et l'occasion de constater que le problème des reflets sur l'écran est présent dans toutes les classes sur cet A350 !


photo img_20220525_190616

Outre la caméra, il y a évidemment un programme de géovision.


photo img_20220525_190520

Et de nombreux films, séries et musiques. Beaucoup de langues sont disponibles pour l'audio, malheureusement les sous-titres ne sont en général qu'en anglais.


photo img_20220525_190739

Le ciel se découvre un vingtaine de minutes plus tard, on survole l'Angleterre, avec la station balnéaire de Whitstable, au nord du Kent, au bord de l'estuaire de la Tamise.


photo img_20220525_191911

La traversée de l'estuaire est rapide, nous voilà au-dessus de Southend, et son aéroport, en bas de l'image au centre.


photo img_20220525_192214

Comme j'ai 75€ de Wifi offert chez Air France via ma carte de crédit, je teste la connexion "Stream", qui coûte 30€ sur ce vol. Le forfait "Messages" est toujours gratuit, et le forfait "Surf" est à 18€ (ou 12 ? Un doute m'habite).
La connexion sera fonctionnelle pendant tout le vol, mais parfois avec un réseau limité, ne permettant par exemple pas de regarder un stream en direct en permanence. Mais globalement ça fonctionne bien, ces moments plus "limités" ne durent jamais plus de quelques minutes.

Et je peux ainsi suivre mon propre vol sur Flightradar, ce qui est assez étonnant :D 


photo screenshot_2022-05-25-19-29-22-561_comflightradar24free

Le ciel se couvre à nouveau au-dessus du reste de l'Angleterre, jusqu'à ce qu'on atteigne les côtes de la mer d'Irlande, avec la vaste Morecambe Bay, au nord de Blackpool.


photo img_20220525_194730

L'île de Walney, à la pointe ouest de la baie, protégeant la ville portuaire de Barrow-in-Furness. Nous entamons la traversée de la mer d'Irlande…


photo img_20220525_194955

Un repas Premium tout en économie.


Pendant cette traversée de la perfide Albion, l'équipage s'est activé dans le galley juste devant nous. Un peu moins d'une heure après le décollage, le service du repas commence.
Deux choix de plats sont proposés : Poulet aux légumes, ou courgettes et aubergines grillées. Comme le premier choix a beaucoup plus de succès, et que le PNC est vite à court, il proposera en remplacement le choix du plat de poulet servi en Eco : Poulet et polenta. Je prendrai le poulet aux légumes.

Voilà donc le plateau tel que servi. Le principal marqueur de la W semble être le verre (sur le plateau, pas celui de champagne), qui est en verre. Notons que les couverts métalliques ont été récupérés par mes soins au salon, ceux proposés par AF sont en bois… 


photo img_20220525_195418

Étudions un peu le contenu du plateau : Des petits sticks salés pour l'apéro, et un pain sous cellophane (et donc tout mou).


photo img_20220525_195659

Du sucre (pour je ne sais quelle utilisation, vu que les éventuelles boissons chaudes sont proposées avec du sucre par l'équipage directement), et du poivre et du sel dans des sachets papiers, eux-mêmes emballés dans un sachet plastique. Vive l'écologie !


photo img_20220525_195722

Le beurre et le fromage habituel servis par Air France en Y…


photo img_20220525_195701

Pour accompagner le repas, je prends du vin rouge, ça m'a l'air d'être aussi le même qu'en éco. Je le qualifierai de buvable (donc meilleur que celui de KLM), ça s'arrête là. Et le champagne pris en apéro est très bof.


photo img_20220525_195742

Passons à l'entrée : Il me semble qu'auparavant, l'entrée était celle de la Business. Si c'est le cas, ça n'est pas la même présentation…
Et ça reste assez basique, avec des asperges, petits pois, fèves et oignons roses baignant dans du jus.


photo img_20220525_195657

Dernier coup d'œil au continent européen, entre les nuages on aperçoit la péninsule des Rhins of Galloway, au sud-ouest de l'Écosse. 


photo img_20220525_200317

Allez, passons au plat de résistance, qui est lui définitivement unique à la Premium Economy : c'est marqué dessus !


photo img_20220525_195655

Bon, le contenu est exactement identique à un plat d'Economy, mais l'opercule est lui clairement un produit W.
A part cela, le plat est bon (pour un plat de Y), et c'est généreux en viande.


photo img_20220525_200320

Je présente aussi le fromage, pour la forme… C'est l'habituelle part de camembert Président, adaptée aux palais du monde entier à défaut de faire hommage aux "vrais" camemberts.


photo img_20220525_201121

Et pour finir sur une note salée, le fondant au chocolat, qui est bon ! Il s'agit visiblement d'un dessert issu de la Business en MC (voir ce FR de l'ami Ben), peut-être la différence entre le plateau servi en Y et celui-là, mais ça reste bien léger je trouve. On n'est pas sur un dessert très élaboré…


photo img_20220525_201553

Et voilà le marathonnage un peu raté du plateau, les couverts en métal n'auront été qu'empruntés puisque je les rends (avec les couverts en bois indemnes).

En résumé, c'est un bon plateau repas… Pour de la classe économique. Il n'y a rien qui justifie le terme "Premium" là dedans, à part le verre. 


photo img_20220525_202236

Petit coup d'œil à la télécommande, qui affiche le temps restant de vol même en veille, une fonctionnalité plutôt pratique.
Le bouton d'appel des PNC est visiblement un peu sensible, une voisine l'activera par mégarde, permettant de vérifier la réactivité de l'équipage : Malgré le fait qu'ils soient en plein service en cabine Y, un steward arrivera en moins d'une minute, rien à redire donc.


photo img_20220525_203308

Une demi-heure après la fin du repas, thé et café nous sont proposés (à 21h heure française). Pas de proposition de digestif (et vu qu'il n'y a pas de menu, pas possible de savoir qu'il y en a à moins de demander), il faut demander pour savoir ce qu'il y a en stock.
Il y a donc e choix entre poire et cognac, cognac ce sera !

A noter que l'équipage sera très souriant et sympathique pendant tout le service, et comme je ne sais pas où placer ça dans le report, je précise également que des passages réguliers (mais discrets) en cabine seront réalisés pendant tout le vol, permettant de les solliciter sans avoir à utiliser le bouton d'appel.


photo img_20220525_205657

Je termine mon film commencé pendant le repas (Joker), nous poursuivons le soleil au-dessus de l'Atlantique, couvert de nuages…


photo img_20220525_215202

Occupons-nous pendant le reste du vol !


C'est l'occasion de faire un petit tour à l'arrière de l'appareil pour rendre visite aux latrines. C'est propre, et plutôt spacieux.


photo img_20220525_215607

Une pensée pour Katia…
(Et on peut noter que la cabine est riche en miroirs, plutôt pratique pour se recoiffer, ce que je ne ferai malheureusement pas.) 


photo img_20220525_215614

La cabine économique arrière, qui semble complète.


photo img_20220525_215855

Après m'être un peu dégourdi les jambes et avoir discuté avec l'équipage (et avoir vainement tenté d'avoir le droit de jeter un œil à l'espace de repos de l'équipage), je reviens à ma place, la cabine Premium est très calme…


photo img_20220525_222547

Et pour cause : Quasiment tout le monde est endormi.


photo img_20220525_222553-30961

Pour ma part, je ne souhaite pas dormir, déjà, je préfère dormir une fois à destination (pour ne pas trop subir le décalage horaire), et puis, le Groenland approche !


photo img_20220525_223043

Pour ceux qui sont fans de modélisation 3D des A350…


photo img_20220525_223127

Les nuages ont disparu, et on aperçoit au loin sur la caméra les contours de cette vaste île.


photo img_20220525_223300

Et en effet, rapidement, les côtes apparaissent au loin.


photo img_20220525_224034

Les reliefs se découpent plus nettement, et la mer se pare de points blancs, des blocs de glaces qui se détachent de la banquise…


photo img_20220525_224825

C'est sans doute presque banal pour les habitués des transatlantiques, mais je ne quitte pas mon hublot, cette contrée inhospitalière au possible m'a toujours passionné !


photo img_20220525_224943

Les reliefs semblent très abrupts, et plongent directement dans la mer couverte de glace, dur d'imaginer qu'il se cache quelques villages sur ce cliché !


photo img_20220525_225047

La vue est tellement belle et dégagée que l'on aperçoit même deux ours polaires ! (Est-ce que j'ai prévu cette photo en amont de mon voyage juste pour cette potentielle blague ? Oui.)


photo img_20220525_224327

Malheureusement, nous passons juste la pointe sud du Groenland, c'est donc un survol trop fugace qui prend déjà fin…


photo img_20220525_225526

Dernier coup d’œil avec une crevette…


photo img_20220525_225843

Un steward passe avec un plateau de petites douceurs sucrées et salées, j'aime bien cette petite attention. Je suppose que c'est une prestation spécifique à la Premium Eco vu la taille modeste du plateau (bon, ça reste un peu léger comme différence de prestation, nous sommes d'accord).


photo img_20220525_230201

Une heure après le passage au sud du Groenland, la mer se couvre à nouveau progressivement de glace… On approche des côtes du Labrador. Enfin, elles sont encore à plus de 100 km !


photo img_20220525_235748

Une dizaine de minutes plus tard, on atteint la côte du Labrador (la région, pas le chien), avec la mer qui est totalement gelée, et des blocs de glace qui se détachent au large…


photo img_20220526_000601

En bas de l'image, devant le réacteur, commence la longue baie Kaipokok, qui fait environ 70km de long pour moins de 5km de large en moyenne…


photo img_20220526_000705

Ce territoire est vraiment particulièrement désert… On survole d'ailleurs un lac s'appelant… Ghost Lake !


photo img_20220526_001404

Un peu plus tard, à 00h40 (heure française)/18h40 (heure locale), l'habituel sac à collation nous est distribué.


photo img_20220526_003734

En voilà son contenu : Un petit sandwich, un muffin au citron, et un yaourt à boire mangue - fruit de la passion.


photo img_20220526_003809

Le sandwich est à base de crudités et d'une sauce, c'est bon, même si la garniture n'est pas très généreuse. Le muffin est par contre très sucré.


photo img_20220526_003944

Une boisson est proposée avec ça, je me contenterai d'un verre d'eau.


photo img_20220526_003946

Sur la caméra de l'appareil, on aperçoit le début de la formation de la traînée de condensation derrière les réacteurs…


photo img_20220526_012322

Une heure plus tard, à 19h30 heure locale, nous débutons notre descente. Le cockpit annonce une arrivée à 20h05, avec du beau temps à l'arrivée.
Un peu plus tard, voilà le lac Saint-Pierre, juste à l'ouest de Trois-Rivières, qui fait 32km de long sur 14 de large, et est traversé par le Saint-Laurent. Le soleil est sur le point de gagner la course que nous menons depuis le début du vol…


photo img_20220526_014306

De l'autre côté du lac, un archipel de 103 îles, plus ou moins grandes. Et à gauche, la rivière Yamaska, à droite, la Saint-François.


photo img_20220526_014440

On suit le Saint-Laurent pendant notre descente, avec ici la rivière Richelieu, qui se jette dans le fleuve au niveau de la ville de Sorel-Tracy.


photo img_20220526_014651

On arrive rapidement à l'extrémité Est de Montréal, avec la confluence entre le Saint-Laurent, la rivière des Mille-Îles, et celle des Prairies.


photo img_20220526_015027

Les arrondissements de Saint-Léonard et d'Anjou, avec à droite l'immense raffinerie Suncor, à moitié cachée par le réacteur.


photo img_20220526_015142

L'arrondissement de Rosemont, avec le vaste jardin botanique de 75 hectares, et au bas de ce parc, le stade olympique de Montréal, des JO de 1976. 


photo img_20220526_015223

Sur la gauche, la très vaste gare de triage de la Canadian National Railway, et derrière, l'aéroport de Montréal-Trudeau, sur lequel nous espérons atterrir d'ici peu !


photo img_20220526_015343

Le lac Saint-Louis, à l'ouest de Montréal, et derrière le lac des Deux Montagnes, avec le soleil qui se cache derrière des nuages…


photo img_20220526_015508

On commence notre virage pour retourner vers l'aéroport au-dessus du petit village de Saint-Étienne-de-Beauharnois, à une altitude d'environ 850 mètres. 


photo img_20220526_015853

On commence notre descente finale au-dessus du lac, avec au fond la ville de Châteauguay, fondée en 1663 lors de la colonisation française.


photo img_20220526_020212

YUL, me voilà !


Toucher délicat à 20h05, sur la piste 06R… (La 06L étant en travaux)


photo img_20220526_020502

On quitte la piste au niveau du hangar d'Air Creebec, une compagnie régionale québécoise.


photo img_20220526_020557

Les vastes hangars d'Air Canada, pendant le long roulage pour revenir vers l'aérogare.


photo img_20220526_020827

On arrive finalement aux postes de stationnement, avec ici deux A330 Air Transat.


photo img_20220526_021302

A droite, un Boeing 777-200 d'Air Canada qui se prépare à partir pour Sao Paulo, à gauche, une livrée qui ne nous est pas inconnue…


photo img_20220526_021324

On vient se parquer à côté du confrère, 777-300 qui partira dans une demi-heure pour Paris.


photo img_20220526_021435

Le débarquement de notre cabine est rapide, juste après la J, on est sur le sol canadien cinq minutes après l'arrivée en porte.


photo img_20220526_022023-52944

Dernier regard à l'oiseau du jour, avec la deuxième passerelle en cours de positionnement… Il aura bien travaillé jusqu'ici !


photo img_20220526_022029

Le contrôle aux frontières est rapidement atteint. Il n'y a pas la queue, puisque d'après Flightradar aucun vol international n'a atterri depuis une demi-heure. Comme j'ai débarqué dans les premiers, je n'aurais pas d'attente pour accéder à une borne.


photo img_20220526_022248

Après quelques difficultés avec la borne, qui ne voulait pas reconnaitre mon QR Code ArriveCAN, je passe finalement avec succès le contrôle. La sortie est un peu labyrinthique, et on vérifiera pas moins de 3 fois au cours du trajet jusqu'à la sortie que mon reçu a bien été validé par un policier.


photo img_20220526_022958

La douane est passée sans contrôle (j'aurais du ramener du fromage à mes amis !), me voilà landside moins de vingt minutes après l'arrivée en porte de l'appareil !


photo img_20220526_023305

Pour rallier l'hôtel Sheraton où je passerai la nuit (je repars le lendemain matin à 8h, pour rappel), une navette est à disposition à l'étage des départs. Mais je préfère me dégourdir les jambes et remonte donc la zone d'attente des taxis, au bout de laquelle est situé l'hôtel.
De l'autre côté du grillage, un A220 qui partira (très en retard) pour Halifax, et derrière, Air Transat, et un 737 WestJet en livrée spéciale Frozen ! Je préfère les livrées spéciales de Brussels Airlines :) 


photo img_20220526_023622

Le cheminement fait passer sous l'axe des pistes, si je n'étais pas aussi fatigué je serai bien resté regarder les atterrissages s'enchainer !

Ici, un ERJ-170 d'American Eagle qui arrive en provenance de New-York La Guardia (et l'hôtel au fond !). Voir un avion voler d'aussi près reste toujours aussi impressionnant (et assourdissant) :)


photo img_20220526_023822

Et après une bonne dizaine de minutes de marche, me voilà dans ma chambre, 35 minutes après l'arrivée en porte !


photo img_20220526_025116

Avant de vous abandonner, la classique trace radar du vol, avec ce parcours frôlant la pointe sud du Groenland !


photo 2022-06-04-20_34_12-air-france-flight-af348-flightradar24

Merci à tous pour votre lecture, vos éventuels commentaires !

A bientôt pour la suite, ou sur vos reports :) 

Afficher la suite

Verdict

Air France

8.0/10
Cabine8.0
Equipage10.0
Divertissements9.0
Restauration5.0

Air france Lounge - 2E, Hall K

7.5/10
Confort8.0
Restauration7.5
Divertissements7.0
Services7.5

Paris - CDG

7.8/10
Fluidité6.0
Accès8.0
Services9.0
Propreté8.0

Montreal - YUL

7.5/10
Fluidité9.0
Accès5.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Une belle découverte de l'A350 Air France et de la Premium Economy sur ce vol ! Si la cabine est bien confortable avec une bonne inclinaison de siège, une assise large et confortable, et peu de places, garantissant un certain calme, AF pêche toujours beaucoup sur le catering, qui est un catering de classe économique. Ca n'est pas mauvais, mais c'est clairement décevant, je ne peux pas mettre plus que la moyenne là-dessus...

Pour le reste, le divertissement est de bonne qualité (malgré l'absence de sous-titres dans différentes langues et les reflets sur l'écran), le wifi fonctionne bien, et surtout, l'équipage était très professionnel, réactif et sympathique !

On aurait gagné, dans notre aéroport de départ, à ne pas pré-embarquer dans une passerelle non climatisée pour y attendre plus d'une demi-heure, dommage pour la fluidité du parcours, le reste était bon.

Le salon Air France est bon, sans exceller : Tout est bien suffisant à mon goût, mais il n'y a pas de "bonnes surprises". Je n'attends pas forcément plus d'un salon, donc je ne m'en plains pas. Les seuls reproches pourraient être l'absence de prises électriques à certaines places, et la télé non mutée : Vite désagréable si on est à proximité. On peut également regretter l'offre moins diversifiée à l'étage.

YUL est bien efficace à l'arrivée, même si les contrôles après la PAF sont très fréquents. Le seul endroit où pêche l'aéroport est dans l'accès depuis le centre, avec ce bus 747 blindé en heures de pointe, clairement pas suffisant pour un aéroport de cette envergure. Un mode de transport lourd serait vraiment le bienvenu.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Montreal (YUL)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 88 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Montreal (YUL).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 7 heures et 40 minutes.

  Plus d'informations

24 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 604826 by
    gben GOLD 1020 Commentaires
    Merci pour ce FR où la W AF n'est pas souvent reportée.
    Les irrops permettent une certaine flexibilité parfois (voire souvent) à notre avantage ; tu n'as pas pu procéder à la modification en ligne ?
    Ton surclassement te permet de tester la cabine a un prix correct. Pour moi l'affaire reste rentable pour le confort du siège et l'espace "intimiste", en revanche pour le catering je te rejoins c'est assez faiblard en distinction Y/W.
    De belles photos tout au long du parcours, bien sympathique.
    Concernant le wifi, si tu parles d'une carte américaine cobrandée AF, vérifies bien les conditions, je crois que seul le MC est concerné.
    A l'arrivée, parcours fluide qu'on attend tous après un long courrier.
    A+
    • Comment 604827 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le commentaire !
      La modification en ligne était possible, mais la différence tarifaire était à payer... J'ai donc préféré passer par la ligne Flying Blue, logiquement, sachant qu'ils sont assez souples :)
      Je trouve aussi que ça vaut le coup le prix du surclassement au final, que ce soit en Miles ou en euros, si on en a la possibilité. Il faut juste partir en sachant qu'il ne faut pas espérer grand chose pour le catering, afin d'éviter toute déception !

      Pour le Wifi, j'ai en effet vu les conditions précisant que seul le MC était concerné, mais après le vol (je n'avais pas pris le temps de lire les petites lignes avant). Mais curieusement, AMEX m'a remboursé la dépense malgré tout !
      Je ne sais pas quelle était la fluidité pour les derniers passagers à sortir, les bornes semblaient souvent capricieuses, mais c'est aussi un des avantages de la W.

      A bientôt :)
  • Comment 604843 by
    olivedel 220 Commentaires
    Merci pour ce FR
    La prestation du salon ne fait pas honneur à la gastronomie française. Dommage de voir que BA offre un meilleur catering (en tous cas plus apétissant)
    Air France pratique maintenant les embarquements façon low-cost, dommage.
    Le catering est pour moi honteux en W, c'est du catering de Y. Et le sac bon appétit me laissera toujours sans voix.
    Néanmoins le soft product semble nettement supérieur au siège W coque conçus pour des personnes de petite taille.
    • Comment 605133 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le commentaire !

      La nourriture au salon est "utilitaire", rien de plus en effet... Et les menus ont l'air de se répéter souvent.
      AF a en effet une fâcheuse manie à faire du pré-embarquement, sur des temps au bloc courts, je peux comprendre, mais plus d'une heure avant le départ, c'est un peu abusé :)
      Avec l'amélioration du siège W, peut-être que la prochaine étape sera l'amélioration du catering (mais j'en doute un peu ^^ ).

      A bientot :)
  • Comment 604853 by
    momolemomo GOLD 9840 Commentaires
    209€ pour le surclassement en Premium c’est correct. La Premium est peu reportée en plus.
    Cette cabine est assez jolie et ces sièges ont l’air confortables, bien plus que les anciens à coque.
    Il ne faut visiblement pas la jeter dans les WC

    Génial le petit pictogramme avec la tortue pour bien insister de ne pas la jeter dans les WC ^^
    Le plateau présente assez bien. C’est vrai que ce n’est pas très premium mais chez beaucoup de compagnie le plateau premium n’est qu’une légère amélioration de celui de l’éco.
    J’adore le survol du Groenland, c’est un des meilleurs moments d’un transatlantiques.

    Merci pour ce FR
    • Comment 605134 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Hello Moritz !

      Le tarif du surclassement reste raisonnable oui, surtout en partant d'un billet payé peu cher.
      Je n'ai pas eu le "plaisir" de tester les sièges coques, mais cette nouvelle cabine est de qualité !
      Je dois avouer que je n'ai pas beaucoup comparé à d'autres premium (comme tu le dis, la Premium est de toute façon peu reportée, quelque soit la compagnie), il faudrait que je vois ça pour me faire une meilleure idée de ce que vaut le produit AF.
      Le survol du Groenland a ravivé mon envie d'aller découvrir cette île :)

      A bientôt, et merci pour le commentaire !
  • Comment 604863 by
    SKYTEAMCHC GOLD 10368 Commentaires
    Merci pour ce FR très complet. Un siège confortable et une expérience globalement positive sur ce vol en Premium. Le catering est en effet en dessous de ce que l'on peut attendre en premium que ce soit en présentation ou la composition du plateau qui se distingue à peine de l'Eco. Très bon point pour l'équipage.
    • Comment 605135 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci Christophe pour ton commentaire :)

      Oui, malgré ce catering un peu trop proche de l'éco, je ne regrette pas ce surclassement ! Et l'équipage chez Air France apporte la touche "Premium", avec le professionnalisme qui va bien :)

      A bientôt
  • Comment 604873 by
    airparigot 105 Commentaires
    Merci pour le FR
    La classe W est très peu reportée surtout sur les 350
    Le catering est une pâle amélioration de celui de la Y
    Le prix du surclassement reste correct et on peut apprécier l'espace offert par le siège et la superbe vue sur le Groenland
    Sinon l'équipage est au top comme souvent sur AF.
    • Comment 605137 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Oui, cette classe est assez peu souvent vue par ici... C'est une classe un peu "bâtarde", on n'a pas le côté abordable de la Y, ni le "raffinement" et le confort de la J, ça attire donc moins !
      Le tarif du surclassement est plus raisonnable que le prix demandé "de base" pour cette classe (de mémoire, on était dans les 5-600€ de plus que la Y, lors de ma réservation).
      Oui, AF a de bons équipages, même s'il reste quelques exceptions à la règle, j'ai quasiment tout le temps des PNC pro et sympathiques !

      Merci pour le commentaire, à bientôt !
  • Comment 604904 by
    Esteban GOLD 20425 Commentaires
    Merci Robin pour le partage de ce vol !

    Tu as bien raison de te faire plaisir, même si c'est un poil cher pour de la premium que je trouve bien trop chère pour ce que c'est. Mais on ne vit qu'une fois.

    Air France a le chic pour rendre des plats qui sont bons juste visuellement horrible, au salon, comme en l'air. Dans ton cas, au salon :)

    Côté catering, offrir en choix végétarien courgettes et aubergines, deux des légumes les plus détestés des français, faut oser. Pas étonnant que le poulet aie du succès.

    Sinon ça reste un chouette vol !

    A bientôt !
    • Comment 605138 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci Stephan pour ton commentaire !

      Le tarif est un peu cher mais correct. Ce qui m'a décidé a été au final le siège en bulkhead, sachant que je ne comptais pas dormir pendant le vol, avoir un accès libre au siège, en plus des autres avantages de la Premium, était vraiment bienvenu :)
      En effet, la présentation au salon laisse pour le moins à désirer... Heureusement qu'il y a un panneau pour expliquer ce qu'on a sous les yeux ^^
      Je n'avais pas vu ça sous cet angle pour le plat végétarien, mais en effet, tu marques un point ! Je n'ai pas entendu une seule personne prendre le plat végé d'ailleurs.
      A bientôt !
  • Comment 604907 by
    Papoumada GOLD 7442 Commentaires
    Merci pour ce FR.

    Côté positif, une premium éco AF sans coque !

    Côté négatif : le catering qui n'a rien de premium. Le titre de la séquence est joliment trouvé.

    Un reportage très joliment narré et illustré.

    La premium vend un peu d'espace et une cabine un peu plus intime mais il est bien dommage que le catering soit exaspérèment médiocre.

    A bientôt !
    • Comment 605140 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le commentaire Franck !
      Il faudrait que je teste ce siège coque tant décrié, pour enfin ressentir son inconfort... Mais curieusement, je n'ai guère envie de payer pour ça ^^
      Il ne manque qu'une amélioration de catering en effet... Sans passer sur de la J, avoir un produit un peu plus qualitatif (dans la présentation déjà) permettrait d'avoir un très bon produit.
      J'ai été agréablement surpris par ce côté "intime" de la cabine justement, seulement 3 rangées, avec une cloison et un rideau pour séparer de la Y, ça fait gagner en tranquillité.
      A bientôt :)
  • Comment 605062 by
    Chevelan GOLD 17068 Commentaires
    Hello mon Gône

    Je pense que tu as hérité d'une bonne affaire, cette classe éco plus est une J "miniature". ^^
    Un passage au salon pour se remplir le ventre avant la longue attente dans le finger...
    Je bénis le retour du magazine papier :))
    "Fuselage shoot d'Aubusson"=> ça ne m'étonne pas que tu ais fait tapisserie dans la passerelle pendant 20 minutes ! ^^
    Comme dit plus haut, cet espace éco+ a tout d'une grande !
    Mis à part les couverts en bois, rien de négatif est à signaler
    Champagne, plateau pas mal, digestif, quelques friandises en court de vol et seconde prestation honorable.
    Le pitch est bon et le siège confortable, si en plus le personnel était courtois, ça donne un très bon vol.
    Cerise sur le fondant au chocolat, le passage à la PAF est en rythme accéléré.

    Merci Cher Robin pour cette suite que tu attendais avec impatience, et bravo pour ta 100ème contributions ! A bientôt...
    • Comment 605144 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Hallo Hervé !
      L'attente en passerelle fut particulièrement désagréable, avec la chaleur, et le fait que je m'étais principalement "hydraté" à base de vin au salon... Je n'étais pas au meilleur de ma forme ^^
      J'ai hâte de pouvoir à nouveau enrichir ma collection de magazine Air France !
      "Fuselage shoot d'Aubusson"=> ça ne m'étonne pas que tu ais fait tapisserie dans la passerelle pendant 20 minutes ! ^^

      Bien trouvé ^^
      Les avis divergent sur cette classe décidément ! Le manque de différence au niveau du repas par rapport à la Y découle peut-être aussi du fait que le service éco d'AF en long-courrier est bon : Le champagne, digestif, et la seconde prestation sont présents en Y aussi. Du coup la différence est moins marquée...
      Mais je suis d'accord avec toi que c'est un bon produit, pour ma part, je n'en attendais pas plus.
      cette classe éco plus est une J "miniature".

      En découvrant le siège, je me suis dit que ça ressemblait un peu à l'antique "Espace 127" (que je n'ai évidemment pas connu) :)

      Merci pour ton commentaire Hervé ! Je suis bien loin de ton nombre de contributions, et je crois que j'aurais bien du mal à te rattraper ^^

      A bientôt :)
  • Comment 605178 by
    Tango_Bravo380 GOLD 1065 Commentaires
    Merci Robin… Je profite d’être en salle d’embarquement pour rattraper mon retard de lecture ! ?

    Un vol et une prestation générale assez correcte de la part d’AF.

    La premium me rappel celle que j’avais pu essayer sur mon dernier ORY-MAD en A350 Iberia. Sans doutes le même siège même si je ne suis pas un spécialiste ! ?

    Équipage sympa et professionnel et un système de divertissement au top, AF a d’ailleurs reçue me semble-t-il récemment un prix pour le divertissement ! ?

    Le point faible reste comme tu dis le catering, le verre en verre est un plus mais les couverts en métal apporteraient une touche de classe supplémentaire. Le plat ne m’aurait pas déplût mais il est vrai que ça ne fait pas très premium. Comme tu l’as bien fait remarquer, le gâteau au chocolat est bien le même qui m’a été servi sur mon CDG - VLC il y a presque deux semaines !

    Merci pour ce FR et à bientôt ! ?
    • Comment 605620 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci Ben pour le commentaire ! Ravi d'avoir su occuper ton attente pendant quelques minutes ^^

      En effet, en voyant ton FR sur la Premium d'Iberia j'ai trouvé un air de ressemblance au niveau du siège ! Par contre le système de divertissement semble différent (pas la même télécommande)
      Vu la quantité de contenu sur le divertissement, il faut vraiment être très difficile pour ne pas trouver de quoi occuper son vol, le prix est mérité !
      Je ne sais pas quelles sont les économies réalisées en remplaçant les couverts métalliques par ceux en bois, mais vu le prix d'un billet dans cette classe, je me dis que rajouter 2€ passerait inaperçu et donnerait une meilleure image... Enfin, je ne suis pas spécialiste en marketing, je suppose que des études ont prouvé l'inverse.

      A bientôt !
  • Comment 605214 by
    Mathieu82 640 Commentaires
    Merci pour ce FR très complet et agréable à lire. Tout y est et je partage vos conclusions.
  • Comment 605440 by
    pititom GOLD 11530 Commentaires
    Félicitations pour ce 100ème et tous les autres anniversaires !

    Ca alors, nous étions à Montréal au même moment ! Mais moi je suis parti en fond de câle ;)

    Les modifications ont TOUJOURS du bon...c'est un retour du pouvoir chez le voyageur, avec des possibilités souvent intéressantes.

    Le salon se laisse apprécier avec ce remplissage. Ce n'est pas toujours le cas !

    Cabine agréable qui me semble parfaite pour cette horaire / cette distance. Mais le catering ne suit pas, étant franchement plus Eco+ que Biz-. Mais personnellement, je trouve l'affichage du Nutriscore un bon point, surtout quand il est bon (l'inverse aurait probablement provoquer l'inverse ^^)

    Au final, un bol vol il me semble.

    Merci !
    • Comment 605623 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour ces félicitations !
      Ah bah, on s'est peut-être croisés ^^ Le fond de cale était prévu aussi, j'ai cédé à l'appel du marketing AF.
      En effet, je reprendrais volontiers ce genre d'annulations de vols à l'avance. Je suppose que le service client est aussi plus enclin à concéder des possibilités plus larges aux passagers fidélisés, mais c'est vraiment bienvenu.
      J'ai toujours eu de la chance lors de mes passages au Hall K, avec un salon souvent peu rempli... Après, l'étage inférieur était bien plus chargé, mais l'étage semble souvent délaissé.
      Je trouve aussi que la cabine est très bien adaptée. J'aimerais bien la tester de nuit du coup, pour voir si elle est propice au sommeil également. Et pas sûr que le Nutriscore eut été affiché s'il était en D ou E :P
      Oui, définitivement un bon vol, le catering n'est pas le critère principal, surtout pour cette classe de voyage !
      A bientôt, et merci pour le commentaire !
  • Comment 605485 by
    AirBretzel GOLD 11579 Commentaires
    Merci Robin pour ce FR.
    félicitation pour ce numéro 100.
    J'aurais comme toi craqué pour l'offre en W, rien que pour le siège et l'espace.
    Pour la prestation, c'est ma fois encore loin d'une W mais un petit mieux que la Y, quand à la deuxième prestation c'est 0 écart avec la Y.
    Bonne idée que d'emprunter les couverts au salon !!
    A bientôt
    • Comment 605624 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci Valérie pour le commentaire et les félicitations !
      Si on peut se le permettre, les surclassements de ce genre sont intéressants. Bien plus que ceux en J européenne parfois au même tarif (voire plus cher) !
      La prestation pêche, après ça va que le catering de Y chez Air France est bon de base (à mon gout).
      J'ai eu l'illumination pour les couverts en dégustant mon repas au salon, je ne regrette pas l'emprunt en effet :D

      A bientôt :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.