Avis du vol Brussels Airlines Lyon Brussels en classe Economique

Compagnie Brussels Airlines
Vol SN3594
Classe Economique
Siege 20A
Avion Airbus A319
Temps de vol 01:40
Décollage 15 Jui 22, 07:05
Arrivée à 15 Jui 22, 08:45
SN   #67 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 227 avis
GregLYS
Par SILVER 532
Publié le 18 juin 2022

Routing

  • Lyon - Bruxelles - Économique - A319 Brussels Airlines Vous etes ici
  • Bruxelles - Zurich - Économique - A320 Swiss - RATEAU ! Non reporté
  • Bruxelles - Marseille - Économique - A319 Brussels Airlines Non reporté

De Lyon à la Suisse par la voie des airs… pour finir au bord de la mer !


Bonjour à tous,


Les prétendants au meilleur chocolat au monde se disputent cette place enviée. Alors qui de la France, la Belgique ou de la Suisse remporte la médaille d’or (en chocolat ?), la première place sur le podium ? Je n'en sais rien, et cela est sans doute une question de point de vue.
Avoir un avis tranché sur la question, ce n’était pas le but de ces deux vols, non pas que je n’aime pas ce qui est à base de cacao et d’ailleurs, ces personnes doivent être assez rares…

L'objectif était bien plus tordu. En effet, le but de ces deux sauts de puce européens, c’était purement « avgeek ». C’était d’accrocher deux nouvelles compagnies (en l’occurrence SN et LX) et une nouvelle plateforme (ZRH) que je n’avais pas encore dans mes tableaux. L’efficacité des chemins de fer fédéraux suisses et son cadencement me permettent également de boucler le périple en une journée avec un départ à l’aube et une arrivée en soirée.


Red red eyes…


Le départ étant prévu à 07h20 de LYS, je fais le rétro planning. Ce sera le tram T4 de 05h06 à Jets-d’eau-Mendès-France puis le très coûteux (pour le commun des mortels) Rhônexpress de 05h30. J’ai préalablement imprimé mes cartes d’embarquement mais je préfère toujours avoir de la marge, s’il y avait un raté dans les transports. Quand j’ai un réveil matinal, c’est synonyme de nuit presque blanche pour moi. Celle que je viens de passer n’a pas échappée à cette « règle ».

Je peste régulièrement contre ces départs très matinaux (encore que 07h20, c’est pas le premier de la journée). Ça impose de levés extrêmement tôt et à chaque fois je pense à ces familles avec des enfants en bas âge. Et ce n’est même pas l’apanage des low-cost que de partir dès potron-minet. Il m’arrive de conduire des Ouigo dont l’heure de départ ne satisfait ni les voyageurs, ni le personnel. Voir les pauvres pioupious pleurer me fend le cœur à chaque fois. C’est pas bien humain tout ça. Mais pour en revenir à l’aérien, la politique des slots et des hubs impose sa matrice. Enfin, il y a bien pire en termes d’horaires…

À Part-Dieu, la future To-Lyon n'en finit pas de prendre de la hauteur. 


photo b10

Encore 29 minutes à bord du Rhônexpress avant de pouvoir sentir les effluves de kérosen.


photo b11

Saint-Exupéry reprend de la vigueur


photo b12

À l’arrivée à Saint-Exupéry, je dois cheminer du T2 au T3.
Le FIDS du  jour


photo b13

J’en profite pour faire un tour aux WC. Si de prime abords ça semble propre, je tombe sur deux toilettes bouchées. Ça ne va pas faire une belle note tout ça…


photo sn5photo sn6

Le soleil commence à pointer.


photo 20220615_061143

 Je passe par le comptoir par simple curiosité ; je n’ai pas de bagage à enregistrer, j’ai déjà imprimé ma carte d’embarquement, donc direction le PIF.


photo sn101-13066photo sn7-34065

Pas mal de vols au programme donc il y a de la populace au PIF. Mais c’est bien organisé et l’affaire en rondement menée en quatorze minutes en tout et pour tout.


photo sn8

Le temple du commerce exerce toujours une immense attraction sur moi que l’on pourrait comparer à celle à bord de la station ISS.


photo sn9-84139

Les baby-foots n’attirent pas les foules à cette heure-ci.


Le temps de regarder ce qu’il y a à spotter (c’est-à-dire pas grand chose) que mon vol est affiché en F06. Direction fox-trot.


photo sn102

L’A319 est déjà en place mais l’équipage n’est pas encore sur place. Faudrait pas que ça traîne de trop, j’ai une correspondance moi !
Finalement, l’équipage arrive assez rapidement et l’embarquement débute presque à l’heure avec respect des priorités.


photo sn103

L’A319 de Brussels-Airlines porte ce nom-là  : OO-SSQ

Voici son pédigrée :


photo ooss

Les instants fuselage et porte.


photo sn104photo sn105

Accueil à bord tout sourire. Je trouve la tenue des PNC à la fois sobre et relativement élégante.

La planche à repasser qui me servira de siège pour rejoindre la capitale belge.


photo sn106

Le pas (tis 51). C’est très correct.


photo sn109

L’instant F-OITN.


photo sn110

Cet A320 EC-MEH de la compagnie nationale espagnole repartira à midi vers sa base madrilène sous l’indicatif IB8717.


photo sn111

Ce 737-800 de Transavia partira lui vers Marrakech.


photo sn112

BELGIUM IS in the air


07h09, boarding completed. Le vol est rempli à 95% environ.

07h16, repoussage.

Taxiing à 07h21. On déploie les tôles.


photo sn113

Le taxiway T et la piste 17R/35L étant partiellement en travaux de réfection, le taxiing est un peu tortueux.


photo sn114

Dis-moi, quelle aille est la plus belle ?


photo sn115

La cour des petits.


photo 101

À 07h34, les deux moteurs LEAP rugissent et c’est parti ! Virage vers la gauche avant de prendre un cap vers le nord. Cette manœuvre permet de voir les installations de LYS dans leur ensemble puis de voir une partie de l'est lyonnais, dont Meyzieu, le Stade des Lumières, le plan d'eau de Miribel, les viaducs de la Côtière.



J’avais réservé une place côté A pour ne pas être à contre-jour (sauf au décollage) et de pouvoir profiter un maximum du paysage. Malheureusement, le ciel est un peu voilé voire même couvert par endroits.


photo 107

La lecture à bord.



J'ai claqué 5 euros. Ça fait un peu cher mais la gaufre était très bonne.


photo 115

À noter qu'une offre de presse on line était proposé dès la veille.


photo 116

Une fois n'est pas coutume, j'ai été faire un tour aux toilettes. Elles sont propres, rien à redire.


photo 117photo 118

Ça finit par se découvrir un peu, et tant mieux !
Nous longeons la ligne TGV Paris - Lyon sur une bonne partie de son linéaire. Connaissant par cœur le trajet depuis le plancher des vaches, c’est donc un réel plaisir de le voir à 31 000 pieds.



Paris et sa couronne


photo 132

La plus grande plateforme nationale. C’est un vrai plaisir de pouvoir l’observer dans son entièreté. Au second plan, celle du Bourget.


photo 133

Puis c'est la traversé de la Picardie et du Ch'Nord.

La descente est amorcée à 08h18. 



Nous sommes désormais en Belgique.
La magnifique ville de Tournai. On ne voit pas trop les impressionnantes carrières de pierre bleue dite « pierre de Tournai ».


photo 137

Au cours de la descente, là chef de cabine annonce les prochaines correspondances pour Milan, New York, etc. en égrenant les portes d’embarquement. En ce qui concerne Zurich, elle indique qu’il faut se rendre à un comptoir d’information. Je ne prête pas d’attention à ce message, pariant sur un éventuel retard. Je ne suis pas plus inquiet que cela.

Nous survolons Denderleeuw.


photo 138

Nous survolons Bruxelles et son quartier de Dieleghem.


photo 139

 j’ai une magnifique vue sur le Heysel, l’Atomium, le Parc de Laeken. Je ne regrette pas le supplément payé pour avoir vue sur l’air !


photo 140photo 141

Le canal de Bruxelles et son port.


photo 142

Le centre ferroviaire de Schaerbeek.


photo 143

Et c’est un kiss landing sur la 07 L suivi d’un taxiing assez court.


photo 144photo 145

Vu sur l'Aerosmurf.


photo 146

Les affaires reprennent, les mauvaises habitudes aussi. Après un si long vol, on comprend que pour certains il faille se dégourdir les jambes.


photo 147-68363

Quand vient mon tour, je prends congé de l'équipage souriant. On ne va pas regretter les masques.

Dernier regard sur mon A319.   


photo 148

et là, c'est le drame !


Arrivé dans le hall, je consulte le tableau des départs et là, c'est le drame. Il y avait plus qu'anguille sous roche ! Le vol Swiss LX787 est bel été bien supprimé.


photo 149

 J'essaie de trouver un comptoir. L'imposant desk service est complètement déserté.


photo 150

Je finis par me présenter à un agent de SN à une porte d'embarquement où aucun embarquement est en cours. Je lui expose ma situation, il est informé de la situation. Il m'explique que le "radar" qui gère tous les vols sur le territoire suisse est hors service depuis ce matin et que tous les vols sont cloués au sol. Eh bien ! Pas courant comme situation. Et ça tombe pile-poil le jour où je veux me rendre à ZRH. J'avais eu pas mal de chance sur un de mes derniers périples (TRN - FCO + FCO - CDG) ; celle-ci avait décliné sur mes deux derniers vols (VIE - FRA et FRA - LYS). Cette fois-ci, la chance a tourné et m'a déserté. Dans les faits, c'est le Skyguide qui est tombé en carafe. L'agent me reroute sur un vol vers Marseille puis correspondance pour Zürich et m'imprime mes deux nouvelles cartes d'embarquement.
Je le remercie pour la prestation et sa gentillesse.

Il faut que je réfléchisse. Il n'est pas question que je dorme à Zürich ou en Suisse. Je dois être de retour à Lyon dans la soirée vu que je bosse le lendemain.
Je regarde les horaires des deux nouveaux vols, j'observe la situation aérienne en Suisse où le trafic reprend très très timidement.  


photo 151

J'ai même l'option de rentrer de Bruxelles en train.
Je regarde l'appareil prévu sur le segment vers Marseille. C'est un A319 également, pas vraiment de plus value.  


photo 152

Je réfléchis encore en sirotant une bière. C'est tôt, mais je suis réveillé depuis plus de 4 h 30 - imaginons que je me sois réveillé à 07h30, c'est comme si c'était midi, donc la bière est validée par les instances personnelles ! Malheureusement, ils n'avaient que de la Stella Artois ou de la Leffe. Dommage quand on connait le patrimoine brassicole belge.     


photo 153

Le houblon m'a finalement conseillé de voir du côté de la cité phocéenne.
Je prendrais donc le vol SN3597 BRU - MRS. Pour ce qui est du second tronçon, j'abandonne à contrecœur cette option, mais ça m'imposait un couchage à Genève.

Je profite de l'attente pour spotter un peu à travers les vitres pas toujours bien propres…

A319 OO-SSJ SN2371 BRU – VNO
A320 D-AIZA LH2285 BRU – MUC
A320 EI-DES EI631 BRU – DUB
A319 OO-SSH SN2623 BRU – HAM
CRJ900 EI-FPF SK593 CPH – BRU
CRJ900 ES-ACB SK589 ARN – BRU
A319 OO-SSB SN3169 BRU - NAP
A320 OO-SNK SN2608 FRA – BRU
A319 OO-SSL SN3147 BRU – LIN A320
B77W C-FNNQ AC832 YUL – BRU          



A320 OO-SNF « Tomorrowland » SN3811 BRU – OPO


photo 169

OE-LBK OS352 BRU – VIE 


photo 168

Le diagramme de mon vol.


photo 167

En embarquant à bord de mon vol pour Marseille, je peux tirer le portrait de ce 737-800 (OO-JAF) en livrée « Familly life » qui va assurer le vol TB1711 BRU – ACE (Lanzarote).


photo 170

Le vol pour Marseille étant assuré en A319, c’est-à-dire comme le premier segment, je ne le reporterais pas. En plus, je suis placé en C, le taux de remplissage frôle les 100%, je n’ai pas pu trouver une place hublot. Ça fait bien longtemps que je n’ai pas voyagé côté couloir, je suis bien dégoûté. Pas loin des gogues en plus, c'est le pompon !

Arrivé en gare de Marseille-Saint-Charles, je prends le TGV 9868 à destination de… Bruxelles ! Ça ne s’invente pas. Retour à la maison. Je n’ai pas prévu de voler cet été. Pour l’automne, rien de bien arrêté dans l’immédiat. À si ! Un vol avec Swiss vers ZRH…

Merci de m'avoir lu. 

Afficher la suite

Verdict

Brussels Airlines

8.3/10
Cabine8.5
Equipage9.0
Divertissements8.5
Restauration7.0

Lyon - LYS

5.9/10
Fluidité9.0
Accès3.0
Services8.5
Propreté3.0

Brussels - BRU

8.9/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services8.5
Propreté9.0

Conclusion

Le bilan n’est pas très glorieux en ce qui concerne les objectifs « avgeek ». J’accroche seulement une nouvelle compagnie, Brussels Airlines. Pour Swiss et ZRH, il faudra repasser. C’est les boules, l’incident est rarissime, mais voilà, on ne peut absolument rien contre. Lufthansa group a été prompte à me rerouter, sans histoire, c’est quand même à souligner. C’est un très bon point.

Sur le vol proprement dit :

Les +
- personnel sympathique, souriant et efficace.
- cabine correcte et d’un bon niveau de confort pour des vols de ce calibre.
- ponctualité satisfaisante sur ce vol.

Les -
- aucune prestation gratuite
- carte payante assez limitée. Les « vrais » plats chauds ne sont disponibles que sur les vols de plus de 2 heures 30.

Pour cette première avec SN, le bilan est globalement positif.

Pour mon second vol (BRU - MRS), c’est la même impression qui en ressort, la seule différence étant sur un léger retard d’une vingtaine de minutes (dû à une arrivée tardive en provenance de MXP) ce qui reste largement acceptable.

Informations sur la ligne Lyon (LYS) Brussels (BRU)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 9 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Lyon (LYS) → Brussels (BRU).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Aero4M avec 7.3/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 26 minutes.

  Plus d'informations

9 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 605815 by
    AirBretzel GOLD 9927 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Quand j’ai un réveil matinal, c’est synonyme de nuit presque blanche => le stress de louper le réveil.
    C'est dommage j'ai un problème d'affichage des photos (sur téléphone et mac) du début jusqu'à l'atonium.
    Oups vol annulé !
    le territoire suisse est hors service depuis ce matin => en effet plus de vol jusqu'à 10 heures et pas mal d'annulation.
    Cette journée avgeek aura été écourté , c'est dommage mais ZRH finira par être rajouté dans le tableau de chasse.
    A bientôt

    • Comment 605828 by
      GregLYS TEAM SILVER AUTEUR 330 Commentaires

      Merci pour le commentaire.

      Sur mon PC, toutes les photos s’affichent, sur mon Samsung aussi mais pas sur ma tablette IPad, parfois elles s’affichent, parfois non.

      Hier soir, je les ai toutes reprises (j’y ai passé deux heures) à les réduire avec Paint. Et je ne sais pas trop quoi faire.

      C’est dommage mais ZRH finira par être rajouté dans le tableau de chasse.

      Ce sera ma prochaine sortie, 100% Swiss, avec un À 223 de CDG à ZRH puis un A320 de ZRH à GVA, en septembre.

    • Comment 606002 by
      nicobcn TEAM GOLD 6697 Commentaires

      C'est dommage j'ai un problème d'affichage des photos

      Même chose de mon côté je ne vois rien, je vais en parler à Thomas

  • Comment 606058 by
    Chevelan GOLD 16631 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Comme les autres j'ai un souci pour voir les 38 premières photos !!!

    A bientôt...

    • Comment 606062 by
      GregLYS TEAM SILVER AUTEUR 330 Commentaires

      Sur mon PC elles passent toutes. Je ne vois pas pourquoi… Je les ai toutes reprises sur Paint pour les réduire ; elles sont en JPG. Ça ne devrait pas poser de soucis outre mesure… Je suis bien dégoûté.

  • Comment 606190 by
    sconnie83 GOLD 3062 Commentaires

    C’est une bonne idée de prendre de la marge sur les transports, il peut toujours y avoir une mauvaise surprise.
    Comme mes camarades, la première photo affichée est celle sur Tournai.
    Une belle approche sur BRU avec l’Atomium.
    Un spotting varié à l’aéroport de la capitale belge.
    Dommage pour cette annulation du vol vers ZRH, je me souviens bien de cette panne informatique qui n’a pas duré longtemps mais a eu un gros impact.
    Merci pour ce FR !

Connectez-vous pour poster un commentaire.