Avis du vol Air France Paris Barcelona en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF1648
Classe Affaires
Siege 01F
Avion Airbus A319
Temps de vol 01:45
Décollage 18 Jui 22, 12:40
Arrivée à 18 Jui 22, 14:25
AF   #26 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5971 avis
Kethu
Par GOLD 675
Publié le 9 juillet 2022

Bonjour tout le monde :)

On continue ce voyage avgeek en direction de l'Espagne, avec le vol Paris - Barcelone sur Air France.

L'explication (partielle) du routing est dans le spoiler ci-dessous, et pour ceux qui l'ont déjà lu/n'aiment pas les pavés, ça commence juste après ! 


Bonus : Cliquez pour afficher

Routing, check-in, placement à bord, et autres éléments d'introduction


Le routing, donc en partie masqué, ressemble pour le moment à ça :


Routing

  • AF7641 - Affaires - Lyon → Paris - Airbus A321 Passé
  • AF1648 - Affaires - Paris CDG → Barcelona - Airbus A319 Vous etes ici
  • ??? - ??? - ??? → ??? - ??? A venir
  • ??? - ??? - ??? → ??? - ??? A venir
  • ??? - ??? - ??? → ??? - ??? A venir
  • V72371 - Economique - Madrid → Toulouse - Airbus A319 (???) A venir
  • AF1647 - Economique - Toulouse → Lyon - Bombardier CRJ1000 A venir

J'avais préempté dès la réservation le 01F, histoire d'avoir accès à mon siège malgré l'éventuelle présence d'une personne au couloir. Le côté droit de la cabine me semblait mieux, l'approche par le Nord sur Barcelone semblant plus fréquente, ce côté optimise les chances d'avoir une vue sur la cité catalane.

Le choix de la place dès la réservation s'avère payant, puisqu'à l'enregistrement, la cabine est complète !


photo screenshot_2022-06-18-00-41-49-876_comairfranceandroiddinamoprd

Pas de grande nouveauté pour la base de données, le vol a déjà été reporté plusieurs fois, mais ça ne fait jamais de mal de le mettre à jour, surtout en ces temps où le service semble changer tous les deux jours.

Pour moi, ça sera une découverte de la ligne, et donc de l'aéroport de Barcelone ! Accessoirement, je me rends compte en écrivant ce FR que je n'ai testé la classe Affaires d'Air France en moyen-courrier qu'une seule fois, en 2017. Ca commence à dater un peu !

Je n'aurais pas le plaisir de découvrir les A220-300, qui sont de plus en plus souvent alignés sur cette ligne au détriment des A319. Mais bon, j'aurais tout mon temps pour découvrir ce nouvel arrivant dans la flotte plus tard.

Allez, assez raconté ma vie, allons-y ! 


Crâmons rapidement au salon AF


Je vous avais laissé à l'entrée de ce charmant salon, n'attendons donc pas plus et entrons !


photo img_20220618_111115

Le salon que l'on connait bien, n'est pas trop fréquenté, sans pour autant que je ne trouve un coin tranquille en bas.


photo img_20220618_111153

A l'étage ça n'est pas tellement mieux, mais je trouverai une petite place tout au fond du salon.


photo img_20220618_111228-65262

Il est un peu plus de 11 heures, l'heure du changement de service entre le petit-déjeuner et le déjeuner, l'offre n'est donc pas faramineuse. Je n'attendrais pas la mise en place pour en faire le tour, j'ai une petite envie de sieste moi !


photo img_20220618_111342

La charcuterie, le fromage et le bar à salades sont en cours de mise en place, avec les voyageurs qui s'affairent tout autour pour tenter d'être les premiers à attraper un bout de jambon…


photo img_20220618_111835

Pour le liquide, par contre, c'est déjà bien là !


photo img_20220618_111330

Les alcools forts sont aussi en place, mais eux ne quittent pas le salon quelque soit l'heure : Comme on dit à La Poste (du moins quand j'y ai travaillé) : Il est toujours l'heure de l'apéro quelque part dans le monde !


photo img_20220618_111313-70682

La vue de ma place, avec un 777 AF tracté vers le parking au fond, et la jetée 2 du T2F bien vide.


photo img_20220618_111940

C'est en m'installant avec ma petite sélection que je saisis pourquoi ces sièges étaient restés libres : On est en pleine canicule, et ils sont dos à la baie vitrée. Je vais donc cuire à petit feu pendant quelques dizaines de minutes…
Ma sélection est légère et raisonnable, mais j'ai un repas qui m'attend à bord ! Au passage, j'ai testé ce fromage à la tête bizarre (caché derrière le pain), je suppose que c'est ce qu'on appelle du "fauxmage", et c'est en tout cas bien mauvais.


photo img_20220618_111946

Bref, c'est après une quarantaine de minutes de cuisson que je me dirige vers la sortie, avec cette vue pas très dégagée sur les appareils au contact.


photo img_20220618_115806

Embarquement un peu trop ponctuel, et cabine intelligente


La cathédrale du 2F…


photo img_20220618_120012-59126

Je suis en porte F31, mais pour y accéder, il faut traverser la marée humaine qui attend en F32… Ah, la conception de ce terminal…


photo img_20220618_120135-30641

J'arrive en porte 5 minutes avant l'heure d'embarquement prévue, mais l'embarquement prioritaire est déjà terminé… Normal, vu que les passagers éligibles sont probablement encore au salon. La ligne Skypriority a même été refermée, il me faudra quémander auprès des agents pour pouvoir exercer mon droit de petit privilégié de passer devant tout les autres passagers.
Tout cela pour être dans les premiers à attendre en passerelle, voilà un avantage non négligeable ! 


photo img_20220618_120238

Instant porte, un peu abîmée avec ces vis rouillées (?) de chaque côté du panneau Exit.


photo img_20220618_120402

Mon siège pour les deux heures à venir ! C'est une cabine Smart, que j'apprécie beaucoup. Sur le siège, ce n'est pas le nettoyage qui a été mal fait : le masque est le mien, et la lingette était distribuée à l'entrée par de sympathiques PNC.
Notons : Les prises USB sous les accoudoirs, et les têtières réglables confortables. 


photo img_20220618_120525

La première rangée est libre… Pour l'instant !


photo img_20220618_120728

A côté de nous, l'A321 F-GTAZ qui fait du béton depuis son arrivée tôt ce matin de Rome.


photo img_20220618_120607

Le pitch est plutôt moyen, c'est le prix à payer pour avoir un siège en """"""full-access"""""" sur cet A319 (j'ai mis assez de guillemets pour que ma subtile ironie soit comprise ?).


photo img_20220618_120617

Le plafonnier trahit l'âge avancé de F-GRHT, l'A319 du jour, qui a le droit de boire de l'alcool aux USA depuis désormais 3 mois. Il est resté tout ce temps sous les couleurs d'AF, et c'est un nouveau venu dans mon logbook, joie !


photo img_20220618_120630

Les accoudoirs sont inamovibles, mais il est tout de même possible d'incliner le siège, grâce à cette astucieuse invention qu'est le bouton poussoir.


photo img_20220618_121203

Et il est possible de s'attacher grâce à cette ceinture siglée (ça marche beaucoup moins bien sans sigle, je vous assure).


photo img_20220618_121158

Pendant ce temps, j'ai récupéré une voisine américaine, visiblement peu habituée à la Business Class à l'européenne, puisqu'elle invitera son amie à la rejoindre en 1E.
Je commence à préparer mon plus bel argumentaire pour lui faire comprendre que "NOOOPPPPPP !", mais heureusement, le chef de cabine viendra expliquer le concept du siège neutralisé avant que je n'ai à le faire.


photo img_20220618_122231

L'embarquement de notre vol, annoncé complet, est terminé à 12h30, pour un départ du bloc prévu à 12h40. Ca valait le coup de lancer l'embarquement en avance ! Le cockpit prend la parole pour l'habituelle annonce de bienvenue, suivi du chef de cabine, qui fait de même en tête de cabine. Il semble très professionnel, avec une voix très posée et un petit eye-contact avec chacun des passagers à l'avant qui le regardent. Le temps de vol prévu est de 1h30.

Pendant ce temps, cet A320 est arrivé à côté de nous, il enchaînera les rotations sur Nice quasiment toute la journée. 


photo img_20220618_122123

L'occasion de jeter un œil à la traditionnelle safety card, commune aux A318 et A319. AF utilise un nuancier de rouge pour les différentes notice de sécurité de ses appareils moyen-courrier, la nuance de rouge des A318/9 a ma préférence.


photo img_20220618_120803

Mais quelque soit l'appareil, il faut toujours se crisper en cas d'atterrissage forcé.


photo img_20220618_120810

Visite panoramique de la pollution parisienne


Bref, nous repoussons à 12h44, et partons pour le roulage, croisant au passage ce magnifique A320 Aer Lingus en livrée rétro !


photo img_20220618_124931

Dix minutes après avoir repoussé, nous nous alignons sur la 08L.


photo img_20220618_125419

Et décollons à 12h55, survolant au passage un A320 en provenance de Lisbonne et un ERJ-190 en provenance de Manchester qui font la queue pour traverser la piste.


photo img_20220618_125527

Qui dit décollage de la piste 08L + FR de Kethu dit inévitablement une vue sur la zone d'activités de Mitry-Mory (je pourrais presque en faire un timelapse).


photo img_20220618_125601

On commence à virer doucement vers le sud au survol de la LGV Est, à côté du village de Villeroy (au centre en bas de l'image), où fut notamment tué l'écrivain Charles Péguy le 5 septembre 1914, lors du premier jour de la Bataille de la Marne.


photo img_20220618_125752

Meaux, que je pourrais désormais reconnaître les yeux fermés. Enfin, non. Mais vous m'avez compris.


photo img_20220618_125831

Les boucles de la Marne à l'ouest de Meaux, et en bas à gauche, l'aérodrome de Meaux-Esbly, qui n'a quasiment jamais servi de base militaire (ça change, par rapport à mon FR CDG-EAP).


photo img_20220618_125925

Les PNC sont détachés, nous sommes rapidement séparés du prolétariat par le rideau.


photo img_20220618_125948

On retrouve rapidement la crasse de pollution alors qu'on survole la banlieue est-parisienne, qui empêche de distinguer l'aérodrome de Chelles. La gare de triage de Vaires est elle bien visible, en bas de l'image.


photo img_20220618_130120

Le Bois de Vincennes, vu d'un angle différent par rapport au vol précédent ! Entre l'hippodrome, le complexe sportif, la garde républicaine et le fort de Vincennes, la moitié de la surface du "Bois" n'est pas très boisée…


photo img_20220618_130233

Vue globale sur Paris, on visualise bien le contour de la ville grâce à cette charmante infrastructure qu'est le périphérique.


photo img_20220618_130310

On sort enfin de la couche grisâtre au sud de Paris, vers Arpajon, l'occasion d'admirer le réacteur qui nous pousse fidèlement ! Devant le réacteur, la forêt de Montlhéry, où se trouve la base du 121e régiment du train. Au grand désespoir du ferrovipathe que je suis, contrairement à ce que son nom laisserait supposer, point de ligne ferroviaire pour desservir la base.


photo img_20220618_130520

On franchit la Loire au niveau de Châteuneuf-sur-Loire, à une trentaine de kilomètres à l'est d'Orléans (qui est cachée dans la brume).

Plutôt que de vous parler du château de Châteauneuf (ça serait trop simple), parlons plutôt du fait que la ville accueillit la voie d'essai du métro aérien suspendu (de type monorail) développé par Safège, dans les années 50. La ligne d'essai, de 1.370m, a malheureusement été démolie une dizaine d'années plus tard, et la technologie fut abandonnée en France, trop complexe. Elle fut cependant reprise au Japon par Mitsubishi, qui construisit deux réseaux de ce type. 


photo img_20220618_131052

A table !


Une quinzaine de minutes après la libération des PNC, le rideau du galley s'ouvre, signe que nous allons bientôt nous régaler !


photo img_20220618_131322

Et voilà le plateau tel que servi (à part le cordon de la serviette que j'ai enlevé avant la photo). Notons que le steward a pris la peine d'enlever les caches, et que le service est fait avec amabilité et sourire. Le pain est proposé dans une bannette, chaud.


photo img_20220618_131753

J'accompagnerai le repas d'un Haut-Médoc, qui passe plutôt bien même s'il est trop jeune.


photo img_20220618_131908

Voilà le plateau un peu mieux mis en forme ! Les couverts sont en métal, et je trouve que c'est plutôt joliment présenté. Notons que, très certainement pour des raisons purement écologiques, le duo de salière/poivrière en plastique ont été remplacés par deux sachets papier… Emballés eux-mêmes dans du plastique. C'est beau le cost-cutting.

Le plat principal est donc un filet de saumon froid, accompagné d'une purée de carottes, d'une salade de riz rouge, brunoise de légumes, oignons nouveaux et poireaux finement coupés.


photo img_20220618_132016

Et c'est, je trouve, très bon. La salade est bien assaisonnée, avec juste ce qu'il faut d'acidité pour éviter la fadeur qu'on pourrait craindre. La purée est légèrement poivrée, idem, ça donne un peu de peps au tout. Et le saumon est juste bien cuit et goûtu.


photo img_20220618_132746

Pendant ce temps, on a déjà atteint le sud de la Creuse, avec le vaste camp militaire de la Courtine sur la gauche, reconnaissable aux larges tranchées dans la forêt le délimitant. Il s'agit d'un des plus grands camps de France, dédié à l'entraînement, avec de très nombreux champs de tir et même un faux village pour l'entraînement en combat urbain.
Je déconseille donc de tenter une randonnée dans le coin. 


photo img_20220618_132842

Après le fromage (du très classique Air France pour le coup), je passe sur le dessert, avec cette tarte au citron meringuée un peu revisitée. Elle n'est pas mauvaise, mais un peu trop sucrée à mon goût, et avec une meringue à l'italienne un peu trop molle.


photo img_20220618_133502

On continue à survoler la diagonale du vide, avec ici Aurillac, la préfecture du Cantal.


photo img_20220618_133528

Et voilà le plateau marathoné ! J'ai bien apprécié ce petit repas, c'était certes froid, mais bon. Peut-être un peu léger si on a très faim, mais ça m'a convenu.
Je noterai que beaucoup de plateau repartiront quasiment intouchés au galley. Beaucoup de passagers étaient en correspondance après un vol depuis les USA (un groupe dont fait partie ma voisine), peut-être que c'est une explication (fatigue + décalage horaire). Ou bien j'ai des goûts culinaires étranges et le plateau était atroce, au choix.


photo img_20220618_133803

A 13h43, 48 minutes après le décollage, le cockpit annonce déjà la descente, avec une arrivée prévue à 14h25.

Le steward proposé des boissons chaudes pour terminer le repas, je lui demande ce qu'il a en digestif. C'est cognac ou poire, je pars sur le cognac, accompagné d'un petit thé ! 


photo img_20220618_134414

Pour le coup, on est encore plus dans le désert humain, au survol du parc naturel régional du Haut-Languedoc, entre Castres et Saint-Affrique. 


photo img_20220618_134603

Le thé Ceylan est plutôt bon, il serait encore meilleur servi dans une tasse en porcelaine ! Et oui, j'ai avalé le cognac rapidement.


photo img_20220618_134639

A la fin du service qui aura duré une quarantaine de minutes, petite visite des sanitaires, qui sont propres.


photo img_20220618_135236

Pensée à Katia…


photo img_20220618_135244

Le cours de géographie catalane


On atteint les Pyrénées que l'on longe par la partie orientale, avec ici la vallée de la Têt, et Ille-sur-Têt au premier plan, à l'ouest de Perpignan. 


photo img_20220618_135450

Au-dessus de la vallée, le fameux Pic du Canigou, où quelques névés s'accrochent encore aux pentes, et un nuage au relief. La randonnée pour monter au Pic depuis la vallée est très intense, mais la vue d'en haut vaut sacrément le détour ! (Tout de même plus de 2.000m de dénivelé)


photo img_20220618_135549

Le même pic vu du sud-ouest, avec derrière, la crête qui mène jusqu'au Roc Colom, où passe la frontière hispano-française. 


photo img_20220618_135740

On continue notre descente en survolant l'ouest de la province de Girone, avec en bas, la Vall d'en Bas (désolé pour le jeu de mot moisi), une commune située dans une vallée au pied de l'abrupt massif Sierra dels Llancers. 


photo img_20220618_140046

Le changement visuel est brutal quand une minute plus tard on aborde la Plana de Vic, une vaste dépression longue de 30km, vestige d'une ancienne mer chaude de l'Éocène (il y a 50 à 35 millions d'années), entièrement entourée de massif montagneux.
Contrairement aux massifs, très boisés, la plaine est essentiellement agricole et urbanisée, et seuls subsistent quelques chênes, qui étaient auparavant très présents sur cette terre.

On peut voir ici les méandres du fleuve Ter (qui prend sa source au Roc Colom vu précédemment), qui contourne la ville de Manlleu. 


photo img_20220618_140138

Juste au sud, c'est la capitale de la comarque catalane d'Osona qui s'offre à nos yeux, Vic, qui a donné son nom à la plaine.


photo img_20220618_140238

Un peu plus au sud, Terrassa, troisième plus grande commune de Catalogne, enserrée entre des petites chaînes de montagne sur 3 des 4 côtés. On vire un peu plus vers le sud-ouest, signe que l'on va réaliser une approche sur Barcelone par l'intérieur des terres…
C'est loupé pour la vue sur la capitale catalane du coup, ça se passe de l'autre côté !


photo img_20220618_140628

On enchaîne les virages pour s'aligner vers le nord-est, j'arrive à apercevoir Vilanova i la Geltrú, avec son port qui se démarque particulièrement sur le littoral catalan. 


photo img_20220618_141348

Et on se pose finalement tout en douceur sur la 06L, après 1h24 de vol, pendant lesquelles j'aurais majoritairement passé mon temps à manger et boire ! On a connu pire :)
On croise cet A320 Neo de Vueling qui arrive de Madrid.


photo img_20220618_141932

Puis cet A320 Swiss en provenance de Zürich, au croisement de la piste 02/20


photo img_20220618_142124

Roulage vers le T1, avec ce 787-8 d'Avianca stationné tout au bout de la jetée, en attendant de repartir pour Bogota dans l'après-midi.


photo img_20220618_142343

Et on vient se parquer pile à l'heure à côté de cet A321 Neo de la TAP qui vient d'arriver de Lisbonne ! Nos pilotes ont visiblement appuyé sur le champignon et doublé par la droite le Swiss qui lui n'en est qu'à son dernier virage.


photo img_20220618_142557

La passerelle est rapidement mise en place, et je débarque derrière le groupe de mamies américaines, avec les salutations de notre sympathique chef de cabine qui n'aura pas perdu son sourire et sa bonne humeur de tout le vol !

L'occasion de jeter un dernier regard sur le nez de notre A319. 


photo img_20220618_143006

Rapide spotting de la faune en zone non-Schengen, avec ce 787-9 Qatari, et derrière, un appareil Delta…


photo img_20220618_143016

De l'autre côté, pas un, mais deux 777 Emirates sont en porte ! Barcelona a en effet deux liaisons vers Dubaï, une classique en vol de nuit qui part à 21h, et une autre qui est un vol Mexico - Barcelone - Dubai, avec le stop à BCN en début d'après-midi.


photo img_20220618_143130

Allez, il est temps de prendre la direction de la sortie, avec le flot des passagers en provenance de Paris, Zürich et Lisbonne…


photo img_20220618_143143-72893

Le prochain vol de mon routing masqué serait-il sur ce FIDS ? Ptet ben qu'oui, ptet ben qu'non !


photo img_20220618_143256

Pour le contrôle passeport, c'est sur la gauche, sous les baies vitrées d'un salon. Pour la sortie, c'est à droite !


photo img_20220618_143440

La salle des bagages est très vaste, mais je ne fais que la traverser.


photo img_20220618_143642

Et je vous laisse à l'extérieur de l'aéroport, avec l'ancienne tour de contrôle, qui surplombe le dépose-minute.


photo img_20220618_144143

La trace radar du vol, très axé nord > sud, avec une croisière à 39.000 pieds !


photo 2022-06-29-22_42_23-air-france-flight-af1648-flightradar24

Merci pour votre lecture, et vos éventuels commentaires :)

On se retrouve très bientôt pour le premier vol "mystère" de ce routing (j'en fais beaucoup trop, je sais :D ) ! 

Afficher la suite

Verdict

Air France

8.4/10
Cabine8.0
Equipage10.0
Divertissements8.0
Restauration7.5

Air France Lounge - 2F

7.5/10
Confort8.0
Restauration7.0
Divertissements7.0
Services8.0

Paris - CDG

7.3/10
Fluidité7.0
Accès6.0
Services8.0
Propreté8.0

Barcelona - BCN

7.9/10
Fluidité8.0
Accès7.5
Services9.0
Propreté7.0

Conclusion

Air France relève bien le niveau après ma navette Lyon - CDG risiblement lamentable. J'aime bien cette cabine Smart, qui a certes un pitch limité, mais qui est confortable, avec notamment cette têtière qui sont parfaites pour une petite sieste.
Le service proposé est de qualité : Certes, le plateau est froid, et il n'y a pas de choix, mais c'est bon et bien conçu. L'équipage accompagne cela avec sympathie et professionnalisme, le moment passé à bord est donc très agréable !

A CDG, pas grand chose à signaler, si ce n'est que l'embarquement lancé en avance manque un peu de sens, surtout pour un A319. Le T2F reste beaucoup trop étroit pour son utilisation actuelle...
Le salon est suffisant pour ce que je recherche, le confort du côté des baies vitrées est un peu limité en période de canicule, mais je préfère avoir un peu chaud qu'avoir des stores bouchant la vue sur le tarmac.
L'offre de restauration est correcte, et je dois dire que j'admire le personnel qui change l'offre du matin à celle du midi, avec des voyageurs qui piocherait directement dans les plateaux avant même qu'ils soient mis en place...

BCN est un aéroport que j'ai trouvé très agréable également, spacieux, et qui permet donc des flux importants de voyageurs sans difficulté (hein, le T2F !). L'offre de boutiques et les nombreux points d'informations en font un aéroport moderne et adapté (peut-être qu'en pleine période estivale il devient trop étroit ?).

Informations sur la ligne Paris (CDG) Barcelona (BCN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 60 avis concernant 6 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Barcelona (BCN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 41 minutes.

  Plus d'informations

13 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 607144 by
    nicobcn TEAM GOLD 7688 Commentaires
    Merci Robin pour ce FR sur ma navette actuelle :)

    Le plateau servi a l'air pas mal du tout pour un vol de cette durée même si sur l'heure du déjeuner on pourrait toujours espérer un peu mieux^^

    (peut-être qu'en pleine période estivale il devient trop étroit ?).

    Il y a encore de la marge et l'ancien terminal devenu T2 est encore sous utilisé. En revanche si le long-courrier venait à se développer d'avantage, il pourrait manquer des postes au contact du terminal, raison pour laquelle avait été prévu un nouveau satellite au niveau de la tour de contrôle. Projet mis de côté pour des raisons écologiques en fin d'année dernière. La mairie actuelle souhaite aussi freiner le tourisme car il est vrai que le centre de Barcelone devient vite un enfer en plein été... Equation pas évidente entre économie, écologie et confort des habitants.
    => https://www.20minutos.es/noticia/4815955/0/fotos-asi-habria-sido-nuevo-edificio-satelite-aeropuerto-barcelona-prat/

    A bientôt !
    • Comment 607146 by
      nicobcn TEAM GOLD 7688 Commentaires
      Et bravo pour toutes ces infos sur les paysages catalans survolés :) Tu viens souvent ici ?
    • Comment 607220 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci Nico pour ton commentaire ! Tes FR ont un peu joué pour le changement initial de destination, de Madrid à Barcelone, je dois bien l'avouer :D

      Vu les récents FR sur le service AF en moyen-courrier, je m'attendais à franchement pire pour le coup. C'est sûr qu'on pourrait avoir mieux, mais ça n'est pas honteux quoi.

      Merci pour les détails sur la fréquentation de BCN ! Le T1 a l'air d'avoir vraiment été bien prévu face à l'expansion du tourisme européen direction Barcelone. J'avais en effet vu que le tourisme à Barcelone commençait à devenir vraiment problématique (un peu comme Venise)...
      Je suppose que si le long-courrier venait à se développer, il y aurait des embarquements au large, du coup, l'aéroport semble avoir des places de parkings.

      Et non, je n'avais quasiment jamais mis les pieds en territoire catalan, seulement une journée quand j'étais gamin (et même en Espagne continentale, à part un passage de nuit à l'aéroport de Madrid, je n'avais jamais été plus loin avant). Mais quand j'écris un FR, toute la partie "géographie vue du ciel", quand je ne reconnais pas le coin, c'est Flightradar + timestamp des photos, et après comme je suis curieux, je me renseigne sur le coin. Parfois trop, j'ai du passer une heure à lire des infos sur l'origine géologique de la Plana de Vic ^^

      A bientôt :)
  • Comment 607151 by
    Esteban GOLD 20425 Commentaires
    Merci Robin pour le partage !

    Toujours un réel plaisir de te lire, même quand tu cuits au salon. Comment en es-tu ressorti ? A point ou juste saisi ? :p

    Un truc que je comprendrai jamais : pourquoi fermer la file priority juste après le lancement de l'embarquement général ? Les passagers éligibles sont, comme tu le dis, toujours au salon !

    Bon un instant bien frenchie : point de vis autour de la porte mais des rivets. Ce qui n'empêche pas d'avoir réalisé un joli instant porte ^^

    A bord, tu résumes bien la cabine AF, les sièges sont effectivement confortables (plus que les NEK LH) mais leur soucis c'est le legroom, comme ils sont trop épais et qu'ils ont une pochette de lecture en bas, tu perds en espace pour les jambes. Problème résolu au premier rang pour toi :)

    Le plateau est bien garni mais le filet de poisson cuit mais servi froid non merci, ça j'aime pas trop.

    Merci aussi de continuer à perpétuer la tradition Katia, ça fait toujours plaisir de voir ceux qui le font encore de la manière dont elle le faisait. Elle nous manque notre grande dame.

    A bientôt !
    • Comment 607223 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci Stephan !

      Je n'écris mes FR que quand je me sens inspiré (pour cela que ça traine beaucoup), ça donne des FR "longs" mais que j'espère un peu distrayants ^^
      Je suis ressorti du salon en mode "mi-cuit", le dos carbonisé, l'avant rafraîchi par la clim :P

      j'ai du mal à comprendre aussi pour la fermeture de la ligne Skypriority... C'est assez ennuyeux, à la fois pour le passager, et pour le personnel, de devoir quémander pour rouvrir le filoguide... On est pourtant censés pouvoir embarquer "à notre guise".

      Merci pour la correction pour les rivets, je ne fauterais plus :P

      Le premier rang est en effet le bienvenue pour cette cabine... Ou l'absence de voisin. J'ai vraiment du mal à me décider entre les deux types de cabine, comme je le dis, j'apprécie beaucoup les têtières, elles sont parfaites pour mes petites siestes !

      C'est là qu'est le soucis de l'absence de choix... Le plateau froid est selon moi suffisant, mais si on n'apprécie pas... On l'a dans l'os (enfin, dans l'arête, en l’occurrence).

      Les récits de Katia faisaient partie de ceux que je ne loupais pas, j'aimais beaucoup sa prose et sa bonne humeur... J'aime l'idée de perpétuer son esprit à notre petite façon.

      A bientôt !
  • Comment 607179 by
    mosaico 34 Commentaires
    Cette prestation donne vraiment envie, j'adore le saumon cuit!

    Merci pour le partage!
  • Comment 607262 by
    SKYTEAMCHC GOLD 10368 Commentaires
    Merci pour ce récit ! vol agréable avec un bon repas servi pas un excellent équipage : parfait pour la durée du vol .
    • Comment 607274 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour ton commentaire Christophe !

      Bien résumé, j'ai passé un très bon moment à bord, le début de descente est même arrivé trop tôt à mon goût :D

      A bientôt :)
  • Comment 607283 by
    scorph GOLD 2169 Commentaires
    Bonjour Robin et merci pour cet excellent FR,

    Prestation plutôt convaincante d'Air France que cela soit au sol (lounge) ou en vol même si l'on peut regretter l'absence de plat chaud.

    Meaux, que je pourrais désormais reconnaître les yeux fermés.

    L'odeur du Brie est elle si forte ?

    Jolies découvertes des paysages en vol même si c'était un peu brumeux sur une bonne partie du trajet.

    Hâte de lire la suite avec ce teasing insoutenable! Bon vols !
    • Comment 607509 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci Hugo pour le commentaire :D

      Un (bon) plat chaud est toujours plus sympa en effet, après, pour un week-end de canicule, je dois avouer que manger froid n'est pas non plus déplaisant (même s'il ne fait pas 40° dans l'avion, fort heureusement) !

      L'odeur du Brie est elle si forte ?


      Entre le Brie et la moutarde, dur d'ignorer la marque olfactive de la ville !

      Jolies découvertes des paysages en vol même si c'était un peu brumeux sur une bonne partie du trajet.


      Il faudrait définitivement un filtre anti-brume dans les appareils photos :D (Bon, je suppose qu'en retouchant il est possible d'améliorer le truc, mais à part faire des rectangles blanc sur Paint pour masquer mes BP, c'est pas trop mon délire :D

      Plus je fais de teasing, en général, plus c'est inintéressant au final :D

      A + !
  • Comment 607286 by
    ChrisB GOLD 3643 Commentaires
    Salut Robin et merci pour le FR
    Pas de grande nouveauté pour la base de données, le vol a déjà été reporté plusieurs fois, mais ça ne fait jamais de mal de le mettre à jour, surtout en ces temps où le service semble changer tous les deux jours.

    Tout à fait d'accord
    dommage que tu sois passé à côté du A220
    sans pour autant que je ne trouve un coin tranquille en bas.

    il est toujours un peu blindé en bas, j'ai l'impression que la majorité des gens se disent qu'ils n'ont pas le temps d'aller en haut.
    On est en pleine canicule, et ils sont dos à la baie vitrée. Je vais donc cuire à petit feu pendant quelques dizaines de minutes…

    De quoi préparer ta peau au bronzage lol
    Jamais vu que la ligne skypriority soit condamnée c'est pas de bol
    c'est un nouveau venu dans mon logbook, joie !

    F-GRHT ou l'A319?
    très belles photos de.. la poluttion XD
    Notons que, très certainement pour des raisons purement écologiques

    J'adore ton humour!!
    La prestation se présente bien mais je regrète toujours le temps des plats chauds.
    • Comment 607511 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Hello Chris, merci pour ton commentaire !

      dommage que tu sois passé à côté du A220


      Oui, je manque de chance pour cet A220, à l'heure où j'écris ces lignes, il vient de me passer sous le nez pour la 3e fois ^^

      De quoi préparer ta peau au bronzage lol


      Exactement ! Et le plat froid plutôt sain servi à bord est sans doute prévu pour entretenir mon summerbody :P

      Jamais vu que la ligne skypriority soit condamnée c'est pas de bol


      Ca n'est pas très agréable, après, ça reste assez mineur au final comme soucis (je ne voudrais pas passer pour un "passager-roi" ^^ )

      F-GRHT ou l'A319?


      F-GRHT ! Un A319 Air France j'en avais déjà pris 11 fois avant ce vol ^^

      très belles photos de.. la poluttion XD


      Je dénonce la pollution par mes nombreux vols à but purement avgeek, c'est logique ! :P

      La prestation se présente bien mais je regrète toujours le temps des plats chauds.


      Oui, c'est sûr que ça manque ! Après, je préfère un plat froid bien conçu qu'un plat chaud banal (genre des pâtes bolo et voilà).

      A plus !

Connectez-vous pour poster un commentaire.