Avis du vol AeroMexico Mexico City Paris en classe Affaires

Compagnie AeroMexico
Vol AM003
Classe Affaires
Siege 7K
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 10:40
Décollage 25 Fév 17, 23:55
Arrivée à 26 Fév 17, 17:35
AM   #19 sur 107 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 54 avis
Flight-Report
Par 1189
Publié le 1 mai 2017
Bonjour à tous,

Aeromexico est un opérateur historique à Paris, présent depuis l’après-guerre, et membre fondateur de l’alliance SkyTeam aux côté d’Air France. Mais la compagnie mexicaine proposait sur l’axe stratégique Paris – Mexico City un produit ancien et peu compétitif à bord de ses Boeing 767-300. Depuis 2013 et la livraison de ses premier Boeing 787-8 Dreamliner, la compagnie a amélioré son offre en même temps qu’elle a changé ses horaires sur la route afin de proposer un vol de nuit dans les deux sens.

Et la compagnie ne s’est pas arrêtée là ! En décembre dernier, elle inaugurait sur la route de Paris (juste après Madrid) ses tout nouveaux Boeing 787-9 à bord desquels on retrouve un produit différencié et amélioré en comparaison de ses -8. Le changement le plus important se trouve en classe affaires avec un tout nouveau siège. La compagnie a de surcroît fait le choix de l’un des meilleurs sièges du marché : le Super Diamond de B/E Aerospace. Une nette amélioration par rapport aux parallèle Diamond (tout de même déjà full flat et de bonne facture), présents à bord des 787-8). Flight-Report partait il y a quelques semaines à la découverte de ce nouveau produit !

  1. Paris (CDG) – Mexico City (MEX) | B787-9 | Clase Premier
  2. Blog: Plongée dans la maintenance d’Aeromexico: du CFM56 au 787
  3. Mexico City (MEX) – Paris (CDG) | B787-9 | Clase Premier

Enregistrement



Aeromexico utilise le Terminal 2. Ouvert en 2007, il est le plus récent des terminaux de l’aéroport Benito Juárez.

photo 0001

Des bornes libre-service sont disponible dès la chaussée façon « curbside check-in »

photo 0002

Le terminal est spacieux mais assez sombre



Le Hall L1 est entièrement dédié aux passagers Sky Priority

photo 0005

Le passage de la sécurité est rapide et on se retrouve airside ou le terminal est organisé en U

photo 0007

Chacune des deux jetées comprenant une dizaine de portes

photo 0008

Salons Aeromexico



Deux salons sont disponibles ; le premier et plus grand se trouve à l’étage

photo 0009

Il s’agit du « Salon Premier »

photo 0009a

L’offre de quotidien se limite à des titres locaux

photo 0009b

Tout comme les magazines qui sont surtout là pour décorer l’étagère

photo 0009c

Le salon est assez grand mais cela ne l’empêche pas d’être bondé… Il y règne une atmosphère de bar sportif assez surprenant, avec des TV qui retransmettent du football, ce qui rend le lieu très bruyant !

photo 0010photo 0011

L’offre se compose des softs habituels

photo 0012

Des alcools forts mais pas de Gin

photo 0013photo 0017

Des produits lactés et une machine à café

photo 0016

Le buffet est bien triste

photo 0014

Avec des mini sandwichs, des chips de tortillas

photo 0016a

Des cacahouètes et des gâteaux fourrés

photo 0016b

Pour ceux qui souhaitent travailler il y a, au milieu de la pièce, des stations hautes.

photo 0017a

Equipées de nombreuses prises

photo 0018

Le second salon du Terminal est difficile à trouver car au bout de ces portes

photo 0038

Il s’agit du « Terraza Premier » co-brandé avec Heineken

photo 0028

Celui-ci est clairement à privilégier car beaucoup plus calme

photo 0029

Une zone de banquettes fait aussi face aux avions contrairement à l’autre salon qui est aveugle

photo 0030photo 0031

L’offre est identique, c’est-à-dire très faible



Sauf peut-être pour les amateurs de thés

photo 0035

Au salon « Terraza Premier » et dans le terminal, il est possible d’observer la flotte d’Aeromexico

Des Embraer 190 Aeremexico Connect

photo 0036photo 0037

Des Boeing 737 qui forment la colonne vertébrale de la flotte moyen-courrier de la compagnie

photo 0037aphoto 0037b

En tant que partenaire privilégié, Copa Airlines est l’une des rares compagnies avec Delta à utiliser le Terminal 2

photo 0037c

Étrangement, notre vol pour Paris ne sera jamais affiché sur les écrans

photo 0037d

Embarquement



Mais celui-ci est bien prévu et partira de la porte 68 avec un embarquement par groupe

photo 0039photo 0040

XA-ADD opèrera ce soir le vol AM003 à destination de Charles de Gaulle

photo 0041

La superbe cabine fait toujours autant d’effet

photo 0044photo 0045

Pour changer, j’occuperai un siège du côté droit

photo 0045aphoto 0045b

Revue de détail des rangements, à commencer par l’emplacement pour la télécommande qui présente une pub en boucle tout comme l’ensemble des écrans.

photo 0046

Le rangement pour les magazines et autres lectures est rétroéclairé

photo 0047photo 0051

Tout comme l’ottoman

photo 0048

Pendant le décollage et l’atterrissage il faut rajouter un troisième point à sa ceinture

photo 0049

Dans l’accoudoir un autre rangement, une bouteille d’eau y a été armée

photo 0050

Rapidement un verre d’accueil est proposé, j’opte pour du Champagne

photo 0052

Ainsi que le menu du vol et une trousse de confort, sympathique : elle est d’un modèle différent de celle de l’aller.

photo 0053

Notre route théorique de ce soir

photo 0054

Repoussage puis roulage avec une belle vue sur le GEnx-1B qui équipe les Dreamliner d’Aeromexico

photo 0055photo 0056

Pour son système de divertissements, Aeromexico a choisi Panasonic
L’interface est claire avec un choix de nombreuses langues dont le français

photo 0057

Qui donne sur une douzaine de rubriques



Des films bien-sûr

photo 0060

De la musique

photo 0062

Mais le gros plus de ce système, c’est la TV en direct avec CNN et Sport 24. Cette dernière est proposée exclusivement en vol (et sur des croisières maritimes) et achète ainsi les droits de la plupart des manifestations sportives. C’est une exclusivité du système Panasonic !

photo 0061

Il est possible de contrôler le programme directement sur l’écran tactile ou via votre télécommande

photo 0063a

Celle-ci permet d’ailleurs de régler le niveau de teinte des hublots !

photo 0063b

Dîner



Passons au menu de ce vol

photo mexcdg

La carte des vins est identique au vol aller

photo wine1photo wine2

Comme lors du vol Paris – Mexico, le service commence par une assiette de fromages en apéritif, une coutume latine qui peut surprendre

photo 0064

Amuse-bouche
Brie et fromage Manchego demi-fermenté


photo 0065

Puis le plateau qui de nouveau propose l’entrée, la salade et le plat en même temps

photo 0066

Salade verte

photo 0067

Entrée
Crevette à l’ail, tomate grillée, quartier de citron


photo 0068

Entrée classique mais agréable

Huile d’olive, sel poivre et beurre en barquette bien mal présenté

photo 0070

Parmi le choix entre les 3 plats, j’opterai pour le bœuf, les autres choix étant du poulet ou des pâtes

Plat principal
Plat de côtes de bœuf, champignons, purée de pommes de terre


photo 0070a

Un bon choix assurément avec une viande très fondante et des accompagnements bienvenus dont une très bonne purée de pommes de terre.

Pour le dessert, choix entre une crème glacée Häagen-Dazs ou une mousse au chocolat

Dessert
Mousse au chocolat et aux fruits rouges


photo 0071

Celle-ci n’aura pas la texture d’une mousse et sera très compacte.

Pendant le vol, le bar sera dressé avec des croissants au jambon/fromage

photo 0072

Mais il vaut mieux passer en mode full flat pour profiter de la longue nuit

photo 0072a

Réveil au sud de l’Irlande

photo 0075

Souvent jugés comme un argument de modernité, les hublots des 787 peuvent se révéler très pénibles quand les équipages décident de les bloquer via leur système centralisé.

photo 0075a

Il a fallu insister lourdement que le hublot soit débloqué afin de profiter d’une luminosité naturelle, ce qui me semble cohérent compte tenu de l’heure d’arrivée prévue à 17h heure locale !

photo 0076photo 0077

petit-déjeuner



Rappel du menu

photo mexcdg

Afin de changer de l’éternelle omelette servie en seconde prestation, je choisis l’assiette froide

photo 0078

Entrée
Fruit de saison

photo 0079

Plat Principal
Saumon fumé et ses garnitures traditionnelles

photo 0080

Croissant, beurre, confiture


photo 0081

Un petit-déjeuner simple mais agréable; à noter qu’un yaourt est indiqué sur le menu mais il ne me sera jamais proposé.

Les hublots sont enfin dés-obscurcis au moment où s’amorce la descente

photo 0084

Et que chacun se prépare pour l’arrivée

photo 0085photo 0086

La courbure de l’aile du 787 est d’une élégance unique

photo 0088photo 0089

Il n’en est pas de même pour la grisaille parisienne !

photo 0090photo 0091

Approche pour la 26R



Roulage rapide vers l’une des portes K du Terminal 2E

photo 0096

Une dernière vue sur le Diamond

photo 0097

Et notre avion du jour

photo 0098photo 0099

Vidéo :


PRATIQUE
Aeromexico propose un vol quotidien au départ de Paris CDG vers Mexico City, vols de nuit dans les deux sens.
Correspondance vers de nombreuses escales de province grâce à un accord de partage de codes avec Air France. Côté Mexicain, pas moins de 45 escales sont reliées à MEX grâce notamment aux Embraer d’Aeromexico Connect.

En Europe Aeromexico est également présente au départ d’Amsterdam, Londres et Madrid

Les Boeing 787-9 sont configurés pour recevoir 36 passagers en Clase Premier (Classe Affaires) et 238 en classe Economique

Voyage réalisé par Flavien pour Flight-Report avec la participation d’Aeromexico.
Afficher la suite

Conclusion

Aeromexico propose dans l’ensemble un bon produit grâce à l’utilisation de son nouvel avion porte drapeau sur la route Paris – Mexico, le Boeing 787-9, qui a été amélioré par rapport au -8.

Si le terminal 2 est relativement moderne, il est aussi froid et sombre ce qui le rend passablement agréable.
Les deux salons proposés par la compagnie font vraiment grise mine et ne donnent pas envie de s’y attarder tant pour l’offre que pour l’ambiance bruyante. Des deux salons, le « Terraza Premier » est à privilégier car plus calme et avec au moins une vue sur l’extérieur.

Heureusement à bord l’expérience est bien plus intéressante avec un excellent siège offrant une bonne intimité, de nombreux rangements tout en n’oubliant pas l’essentiel : sa transformation en lit parfaitement plat pour la nuit.

Le catering reste faible tant dans la présentation que dans l’offre mais il était bien plus appétissant et diversifié qu’au départ de Paris. En outre il y a le choix entre deux formules pour le petit-déjeuner contre une seule sur le vol Paris – Mexico.

L’équipage fait son travail mais sans grand enthousiasme. Des détails sont agaçants comme le fait de ne pas mémoriser la langue du client et la tendance à revenir à l’espagnol même en pleine phrase, par exemple « do you want the chicken, the pasta or the carne ? ».

LES PLUS :

- Un des meilleurs sièges classe Affaires du moment
- Confort du Boeing 787 Dreamliner, mood-lighting, taille des hublots
- Aménagement des parties communes, espace design « socializing », grands toilettes avec hublots
- Beau système de divertissements, large choix, TV en direct
- Effort de traduction du menu en français

LES MOINS :

- Salons Aeromexico à Mexico
- Catering passable : présentation, choix, qualité
- Pubs systématiques avant les programmes et système de géovision trop basique
- Obscurcissement des hublots par l'équipage

Sur le même sujet

2 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.