Avis du vol Lufthansa CityLine Nantes Munich en classe Economique

Compagnie Lufthansa CityLine
Vol LH2241
Classe Economique
Siege 21A
Temps de vol 02:00
Décollage 11 Jan 19, 08:30
Arrivée à 11 Jan 19, 10:30
CL   #48 sur 74 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 175 avis
Hug027
Par 317
Publié le 12 juillet 2020

Bonjour à toutes et à tous,

C'est avec plus d'un an de retard que je publie ce Fr mais, comme on dit mieux vaut tard que jamais. Il s'agit une fois de plus d'un voyage scolaire mais cette fois direction l'Allemagne. C'est donc, pour mon plus grand plaisir, en avion avec la compagnie Lufthansa que l'on se rendra à Munich pour cet échange.

 


Arrivée à l'aéroport


Pour ce voyage on avait rendez-vous à 6:30 à l'aéroport de Nantes. A cette heure là, pas beaucoup d'agitation dans le terminal. Je n'ai malheureusement pas de photos à l'intérieur de l'aéroport .

L'enregistrement n'étant pas effectué à l'avance dans ce genre de voyage, nous nous rendons aux comptoirs pour effectuer (1 par 1) nos enregistrements et mettre nos valises en soute. Après plus d'une demie-heure, on se dirige vers le PAF que l'on passe très rapidement étant donné le peu de monde présent dans l'aéroport à cette heure matinale.


photo df8f8fe7-9db8-4bb6-bf42-691e65cec313-31554

Voici mon billet, on embarque porte 61 pile dans la zone de l'aéroport en travaux. Super!


Après la traversée de long couloirs en travaux, on arrive à être porte et l'embarquement commence très rapidement. Celui-ci se fait de manière assez chaotique, sans véritable respect des priorités. Cela est surement dû au fait qu'une seule personne soit responsable de l'embarquement de tout les passagers et que cette dernière ne parlait pas très bien français.


photo img_0700

L'embarquement se fera à pied, l'avion étant relativement proche.


photo img_3605

Notre destrier du jour, il s'agit de D-ACKK, un CRJ900 de 13 ans ayant effectué toute sa carrière chez Lufthansa Cityliner.


On est accueilli dans l'avion par deux hôtesses très sympathique seul bémol elles ne parlent pas français ce qui peut s'avérer embêtant pour des vols vers la France. Mais étant bilingue peu m'importe.


photo img_3557

dernière vue sur le terminal (désolé pour la mauvaise qualité des photos)


photo img_5960

Dernière vue également sur nos voisins britanniques ainsi que sur la défunte Aigle Azur en partance pour Orly



Je découvre la cabine avec ses sièges ultra-fins et un Pitch amplement suffisant pour ce vol de 2:00 (et pour mon mètre 80)



Décollage sur l'unique piste de l'aéroport puis vue sur ce ciel hivernal très chargé.



Un peu de lecture à bord avec tout d'abord les consignes de sécurité



Puis le magasine Lufthansa avec notamment la flotte et le réseau impressionnant au départ de FRA et de MUC. Puis pour finir, l'élément essentiel, le sac à vomi.


Dès le début du vol, le commandant nous demande d'attacher nos ceintures à cause des turbulences qu'il va y avoir. C'est donc dans les secousses que se fait le service, mais toujours avec le sourire des hôtesses. 



La collation avec le sandwich et les boissons.


Le service débute donc par la distribution des boissons. J'opte pour un café et un jus d'orange (de quoi bien se réveiller ;) ). Le café était bon, le jus d'orange un peu trop industriel mais globalement bon aussi.

Puis l'autre hôtesse vient nous apporter les sandwichs mais étant au fond  de l'avion celui au jambon n'était plus disponible. Il ne restait que des sandwichs veggie. J'ai donc gouté à ce sandwich qui, pour être honnête n'était pas bon du tout, il était sec et sans saveur. Dommage !

Peu de temps après ça nous amorçons notre descente sur les magnifiques paysages enneigés de Bavière. 



L'atterrissage est ponctué d'un freinage très brute, sûrement dû à la neige mais qui est très surprenant. Surtout que c'est la première fois que cela m'arrive.



En arrivant on aperçoit les avions cargo de Lufthansa, de Air China et de FedEx, puis on vient se parquer (au large) entre ce 737-800 de Tui et ce crj900 de Lufthansa CityLiner

Le débarquement se fait donc par paxbus dans le froid bavarois.


photo img_5678-28265

Dernier tour en cabine qui me permet de photographier le logo Lufthansa sur la cloison.


Le trajet en bus est très long mais me permet de photographier quelques avions comme cet A330 de Eurowings 


photo img_3102photo img_8516

On voit bien que LH règne en maître à l'aéroport de Munich !


On arrive enfin au terminal où l'on récupère assez rapidement nos bagages


photo img_8519

Merci de m'avoir lu, et à très bientôt

Afficher la suite

Verdict

Lufthansa CityLine

6.4/10
Cabine6.0
Equipage7.5
Divertissements6.0
Restauration6.0

Nantes - NTE

7.2/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services6.0
Propreté8.0

Munich - MUC

7.9/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services7.0
Propreté8.0

Conclusion

Lufthansa offre un super produit court-courrier, avec un équipage agréable et à l'écoute. Seul bémol au niveau de la collation mais rien de bien grave. Les sièges sont quand même assez dur mais très bien pour un court voyage comme celui-ci seulement je crois savoir que ce sont les mêmes sièges sur le réseau moyen-courrier et je pense que cela peut devenir désagréable pour un vol plus long.

Sur le même sujet

3 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 558387 by
    lagentsecret 12385 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Un siège peu confortable

    Un sandwich qui n'était pas à votre goût

    Un agent d'embarquement et un personnel à bord qui ne parle pas français

    Un vol LHt rès moyen

    A bientôt

  • Comment 558425 by
    Esteban GOLD 17162 Commentaires

    Merci pour le partage ! Effectivement un peu de retard dans la publication mais il vaut mieux tard que jamais :)

    A bientôt.

  • Comment 558565 by
    tsow SILVER 2020 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Embarquement mal organisé, c'est dommage...

    Pour ce qui est des PNC, je ne trouve pas anormal qu'elles ne parlent pas français car s'il fallait que les langues parlées par le personnel soient en adéquation avec le pays de destination (sauf sur Long Courrier où il y a plus de membres d'équipage et où il est donc plus facile d'en avoir au moins un qui parle la langue du pays de destination), ce serait vite très compliqué d'organiser les plannings...

    Sandwich toujours aussi médiocre sur LH.

    A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.