Avis du vol Transavia Perpignan Paris en classe Economique

Compagnie Transavia
Vol TO7035
Classe Economique
Siege
Temps de vol 01:35
Décollage 10 Jan 23, 15:05
Arrivée à 10 Jan 23, 16:40
TO   #9 sur 23 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 342 avis
paulvanalsten
Par BRONZE 719
Publié le 18 février 2023

Bonjour à tous,  
Traditionnellement je prends une dizaine de jours de vacances début janvier, que je partage en deux séjours. Le premier s’était déroulé à Aix-en-Provence. Quant au second, j’ai choisi Perpignan - une ville que je ne connaissais pas encore et surtout la seule à offrir une météo clémente en ce début 2023. Par la même occasion, cela me permet de découvrir Transavia sur laquelle je n’avais jamais voyagé. 
Ce vol retour PGF-ORY est d’ailleurs le premier FR depuis que TO a repris la ligne à sa maison-mère.


Routing


Le décollage de mon vol vers Orly est prévu à 15h05. Il ne faudrait d’ailleurs pas le louper: bien qu’il parte en milieu d’après-midi, c’est déjà le dernier de la journée!
J’ai donc du temps pour déjeuner en paix comme dirait Stephan (pas le FRiste, l’autre). Et c’est attablé en terrasse que je déguste une belle assiette de poisson. Oui, je dis bien ‘’en terrasse’’ : alors que les 3/4 de la France grelottent, Perpignan affiche en effet 14°C. Bon, j’avoue garder un gros pull sur moi, on reste tout de même en hiver. 


photo 2412bd05-2f3a-41b1-bae6-0c5d05d1012e-78608

Après ces agapes, il est temps de rejoindre l’aéroport. Depuis la gare ou le centre-ville, le moyen le plus économique est d’utiliser le bus n°6; le trajet coûte €1,30. En revanche il faut bien consulter les horaires au préalable, car les départs s’avèrent assez irréguliers (en moyenne un départ par heure). Bref, ce n’est pas forcément optimal mais la desserte par transport en commun a au moins le mérite d’exister. 
L’un des arrêts se trouve en plein centre-ville, au niveau du Castillet. Construit au 14ème siècle, le Castillet a servi entre autres de prison d’Etat. Devenu l’un des symboles de Perpignan, il abrite aujourd’hui le Musée catalan des Arts et Traditions Populaires. 


photo 86052528-22e2-4be5-ad4a-83de9480c67e

Utiliser le bus c’est bien, encore faut-il prendre le bon! Car à part la petite fiche horaire affichée à l’arrêt, il n’y a aucune autre indication ‘’Aéroport’’. Heureusement je m’étais renseigné auparavant et je sais donc que la ligne 6 direction ‘’Baixas - Templiers’’ fait un crochet par PGF. J’espère que c’est mieux indiqué lors de la haute saison estivale!


photo 66629607-97af-4d28-9265-b7b9d7603c73-69767

En ce début d’après-midi, la circulation reste fluide, et nous roulons sans encombres vers l’aéroport situé à seulement 4km au nord-ouest de la ville.


photo e5b07b67-be52-4efc-a4cd-044c7fda4ccc

Un important site de maintenance aéronautique est installé à PGF: Sabena Technics l’a repris en 2019 de l’historique EAS. 
Deux Airbus se prélassent au soleil des Pyrénées-Orientales: le 320 D-ABZK et le 332 F-HUNO.


photo 39e051d7-c510-4bef-9279-378b94c3d924

Après une vingtaine de minutes depuis le centre-ville, le bus pénètre dans l’enceinte aéroportuaire de Montpellier Perpignan Sud de France. 


photo 8d6d0b7d-7f3c-482e-8c86-1cf0970d2c82

Apparemment c’est loin d’être le grand rush.


photo 31f316c2-a849-41d9-8cbd-391ab5c2e268

Et c’est à 13h45 que le bus me dépose à quelques pas du terminal. 


photo fc15cb2e-20e9-49ea-a8e2-cacb9abed103

Ah tiens, PGF s’appelle “Perpignan Rivesaltes Méditerranée”, alors que MPL se nomme “Montpellier Méditerranée”. Concurrence même sur le nom!
Si conflit il y a, je préfère le laisser se régler entre provinciaux nos belles régions :-) 


photo 487991b5-4624-43af-b530-88f383295d05

En basse saison, l’offre à PGF se limite à un binôme: FR sur le Maroc et Charleroi, TO sur la capitale. 
Et contrairement à la publicité TO trônant fièrement devant le terminal, je n’ai jamais réussi à dénicher le prix d’appel de 35€. 


photo 0e4d35c5-3d91-4882-b8d6-4c94a7caf894

Au niveau architectural, ces zig-zags sur la façade sont loin de me convaincre. 


photo cd9de043-13bf-4807-8bd8-a2d179d8cfb2

A l’entrée du terminal cela pourrait être “Départ” au singulier, car pour le reste de la journée, il n’y a plus qu’un vol: le mien à 15h05!


photo 6b114ee3-7422-4b25-b9b5-f53b478bc8ad

L’avantage c’est qu’il n’y a pas foule. Mais pas de BLS non plus, je passe donc au guichet où une employée très souriante me remet le BP.
C’est un point fort de PGF: que ce soit au check-in, plus tard au PIF ou lors de l’embarquement, le personnel était accueillant et sympathique. Bravo à eux. 


photo e2c7a720-62ce-4062-a93c-f4412f220271-15371

Avec un unique vol vers ORY, le FIDS doit se sentir esseulé.


photo 82d94c56-6431-40af-a4e2-80a8e82a7475

En haute saison, l’offre se révèle plus fournie avec du V7 ainsi qu’un insolite DUB-PGF avec EI. Mais en ce mois de janvier, tous leurs guichets sont en hibernation. 


photo f29413e7-2236-4c44-9454-c3d18a60d523

Dans la salle des arrivées, c’est également (presque) l’hibernation en attendant l’arrivée du vol en provenance de Paris.


photo 1b1ec3f1-2eec-4ff5-bdf0-8a1a35f8f9ab-31808

Pour l’après-midi il n’y a qu’un départ…mais tout de même deux arrivées!
Dommage qu’AF ne propose pas une liaison vers Roissy. Sur les autres liaisons intérieures TO vers ORY, il me semble qu’il y a toujours une offre AF en parallèle vers CDG.


photo 7952625a-787c-4f8a-8d73-67ddab754d1e

Plutôt que d’aller me serrer en salle d’embarquement, je préfère rester landside en attendant tranquillement le départ. 
Mauvais point pour le WiFi que j’ai échoué à faire fonctionner. A la place, je me replonge dans le Maxime Chattam chargé sur ma liseuse. J’adore cet auteur de polars teintés de fantastique même s’il y a eu quelques romans un peu moins réussis. 


photo 77be2f85-5c61-4032-bea9-178867c46e14

Un peu après 14h30, je décide de passer airside…en même temps que la moitié des pax! Au lieu d’une simple formalité, j’y passerai donc une bonne quinzaine de minutes :-(. En revanche rien à redire sur les agents qui étaient souriants et sympathiques.
A l’entrée du PIF un panneau confirme que je suis bien sur la bonne destination. Mais avec un unique avion stationné sur le tarmac, il aurait été compliqué de se tromper :-)


photo 7e977d44-79b5-4e99-aea7-06a86f71d766

A cause du temps perdu au PIF, l’embarquement est déjà sur le point de s’achever. C’est tout en courant que j’immortalise rapidement la salle de départ.


photo 0fea0620-3bc4-4e8a-bd59-eadbf7aa97c8

Et c’est dans les tout derniers que je franchis la porte n°2. Rater l’avion à PGF aurait été un comble!


photo 0a81e0c6-3696-4793-8e64-9ac72397d246

On est en milieu d’après-midi un jour de semaine et curieusement, il y a bien plus de monde que lors de mon vol aller un samedi matin. 
Malheureusement aucun panneau n’oriente l’embarquement et la plupart des pax se massent donc sur l’escalier avant.


photo d43cf36d-1d2b-4221-86c5-b54da8618587-25696

Etant assis dans les dernières rangées, je me dirige prestement vers l’arrière, non sans un court arrêt pour un wingshot.
Aujourd’hui c’est F-GZHD - un 738 de 15 ans d’âge - qui opère la liaison.


photo a24b1869-374e-45b2-a3be-2f155bc9cc72

Dernier coup d’oeil sur le massif du Canigou culminant à 2784m. 
Je ne connaissais pas du tout les Pyrénées-Orientales mais en feuilletant les dépliants, j’avoue être bluffé par le nombre de sites remarquables qu’abrite ce seul département. Entre montagne et mer, il y a en a vraiment pour tous les goûts. Plein de bonnes raisons pour revenir! 


photo 7ec67c6b-50ce-43fb-be6f-8ba8797067d3

Profitons des derniers instants de douceur; la température ici avoisine les 14°C. A Paris, ce sera trois fois moins…


photo 5f6ff7f1-4bd8-48c3-8287-efca32512d2e-26254

Le tarmac se vide peu à peu.


photo df309cdc-d8a4-40f0-8b05-e34b3a541cc0

Deux EW pour le prix d’un:
outre le 320 D-ABZK aperçu auparavant, le 319 D-AGWX se prélasse aussi au soleil occitan. 


photo 533eab09-e21a-419a-a4cc-b08e2b88f299

Quant à moi, je me prélasse au pied de l’escalier. Mais il est grand temps de gravir ces majestueuses marches.


photo 3091d246-0fe6-4ec8-b036-30fcd1b3773b

Fuselage shot


photo dbcb5393-ef3d-4386-adb2-fc60ea7579d6

Instant avgeek


photo dae82373-dc56-4919-9e94-2ba51b77138b

Instant porte…et instant moi :-)


photo 7755058b-82c2-460e-a1a6-e92673d527ed

Les Cours Berlitz seraient-ils actionnaires de Transavia?


photo e831fbfd-612a-4f02-8cdb-7bd1b141a473

Arrivé en haut des marches, j’ai envie de me retourner, les cheveux au vent, et de faire coucou sous les flashs crépitants des photographes…
Bon ok, je vais arrêter de spammer mon propre FR!!


photo 19afd2c7-9f9b-49d1-a430-2b038a24e2d2

Contrairement au vol aller, l’appareil est plus peuplé cet après-midi mais sans être complet. 
Par chance, le siège du milieu reste inoccupé sur ma rangée; c’est toujours ça de pris.  


photo 10bb24e8-575a-41bd-818f-eb7e16ddcce6

De ma place, la vue est imprenable sur la tour de contrôle. Ladite tour nous autorise à mettre en route à 15h09, quelques minutes après l’horaire. 


photo 6eec3a1e-6f4a-47f9-acf0-b7abf7639f20

Puis c’est le roulage vers la piste 15 où nous serons de facto n°1. 


photo 0c775f0f-f82d-42f2-b29e-a2526257889a

Ah non, finalement nous serons n°2 derrière un autre trafic :-)


photo 4551e4f7-53b6-4fc9-988e-844a2bcc35fa

Le véhicule effectue une inspection de piste tandis que nous patientons quelques instants au point d’arrêt.


photo e82ea2ea-1bea-40b9-923b-87a4acdc1f9e

Puis les deux réacteurs CFM56 rugissent et nous décollons face au sud-est.


photo ce797eee-cd4f-4cb1-9c77-0f7d57ad4e45

Saint-Laurent-de-la-Salanque


photo 84a0b78f-440c-448a-8015-2aea958a9cd0

Le Barcarès


photo 9a745431-bd0b-45f4-aae2-221c8f7dc416

C’est au-dessus de l’étang de Leucate que nous effectuons un large virage à gauche, cap au nord.


photo 4e7d9487-e5c2-470d-8df0-f689cf5036bc

La station balnéaire de Port-la-Nouvelle 


photo 77172e4b-1c8a-4210-ab86-51145076f0e0

Un coin très pittoresque…que je n’ai malheureusement pas réussi à identifier.


photo 1126898f-2fef-456f-9ebb-d2e4187475b6

En survolant la région de Castres le copilote fait une annonce pleine d’humour: 
“Mesdames Messieurs, nous passons actuellement à côté de Castres. Profitez-bien du paysage et du soleil, car à partir de maintenant et jusqu’à l’arrivée, vous ne verrez plus que des nuages!”


photo cd8b50e7-dfde-4e6c-8df8-b55781d1035a

Chose promise, chose due :-) 
L’IFE naturel étant désactivé, j’en profite pour faire une sieste réparatrice.


photo 6e96b2c7-e35c-44cb-8df4-abe16b1dab29

En me réveillant peu avant la descente, le paysage n’a pas changé!


photo 906fd834-b725-475b-a58f-e11feac2f4a4

Nous restons dans d’épais nuages durant toute la descente; ce n’est qu’en finale que j’entrevois enfin le plancher des vaches (sans les vaches).


photo c3a62403-7cac-4208-b684-acea8e9cc3af

Et c’est sous une météo bien peu engageante que nous atterrissons à ORY sur la piste 25. 


photo 24e39283-4f9a-4a02-b664-7618795f2655

Je pensais que le roulage allait être court, mais c’était sans compter les travaux sur l’un des taxiways principaux. 
Peu après avoir libéré la piste, nous stoppons brusquement. Forcément à ce moment-là, certains pax anticipent l’instant Danette, et se font poliment mais fermement rasseoir par l’équipage. 
Il faut d’abord laisser passer un 318 AF.


photo 54eee4da-55ba-4db2-9961-3c608eaf8e0d

Puis c’est au tour d’un imposant 333 Corsair. Ce n’est qu’après son passage que nous pouvons enfin reprendre le roulage vers le parking.


photo 55950d95-d955-4f84-af47-b28ed32be893

Toutes ces manoeuvres ont fait perdre une dizaine de minutes; le coup de frein final a lieu à 16h51, avec 11min de retard. 


photo 361af5a5-7551-42d3-bff7-c539c85a9373

Le débarquement se fait simultanément par l’avant et l’arrière. J’aurais pu sortir rapidement par l’arrière, mais je préfère patienter au chaud et au sec, avant de quitter F-GZHD par la passerelle. 
Merci de m’avoir lu et à bientôt!


photo b5dda3b5-7068-4a9b-8e8e-8eaa8d9eafdb

Informations de vol:
Transavia TO7035 PGF-ORY
Boeing B737-800 F-GZHD
Prévu: 15:05-16:40 (1h35min) / Réel: 15:09-16:51 (1h42min) - Retard 11min

Afficher la suite

Verdict

Transavia

7.1/10
Cabine7.5
Equipage9.0
Divertissements5.0
Carte payante7.0

Perpignan - PGF

7.4/10
Fluidité9.0
Accès7.0
Services6.5
Propreté7.0

Paris - ORY

7.5/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services7.5
Propreté7.5

Conclusion

Comme à l’aller, mon deuxième vol sur TO a bien fait le job:
- Vol ponctuel.
- PNT et PNC accueillants, sympathiques, avec même une touche d’humour.
- Tarif très raisonnable mais je voyageais hors saison.
- Un bémol néanmoins pour les sièges quand même bien vieillots et l’absence de Wifi à bord.

PGF est un petit aéroport sympathique pour une courte attente, mais je n’espère pas y passer des heures. Un bravo spécial pour le personnel souriant et aimable, c’est toujours agréable. Dommage que l’offre de vols soit aussi indigente, tout du moins en basse saison.

Informations sur la ligne Perpignan (PGF) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 5 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Perpignan (PGF) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 27 minutes.

  Plus d'informations

9 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 621497 by
    LeMatheuxVoyageur BRONZE 757 Commentaires
    Bonjour et merci pour ce FR ! Je suis vraiment content que l'avion se remplisse, au vu des revers que TO connaît actuellement sur un bon nombre de liaisons intérieures qu'elle a reprise. J'espère que cette liaison va se pérenniser et que AF reviendra dans quelques années opérer des liaisons saisonnières vers PGF, aéroport bien abandonné par notre compagnie nationale. La ville a l'air très jolie, tout comme sa région. V7 propose effectivement des trajets vers Lille et Nantes, y compris durant les vacances de Noël. Une liaison saisonnière avait été lancée vers CDG il y a 2 ou 3 ans. Il est dommage que ce ne se soit pas pérennisé, au moins en ERJ170... Tout le personnel fut sympathique et ça change tout concernant l'expérience voyageur. A bientôt !
    • Comment 621974 by
      paulvanalsten BRONZE AUTEUR 654 Commentaires
      Merci pour les commentaires. Avec deux ORY-PGF par jour, j’espère en effet que la liaison sera pérenne. Une fréquence supplémentaire ne serait d’ailleurs pas de refus :-), d’autant plus que les 5h30 du TGV ne constituent pas réellement une alternative depuis Paris. Sympathique équipage tant à l’aller qu’au retour, je crois que TO est réputée pour cela. A bientôt!
  • Comment 621545 by
    Esteban GOLD 19689 Commentaires
    Merci Paul pour le partage et ces superbes photos de l'avion qui sont juste magnifiques, sous tous les angles !

    Tu as bien fait de te renseigner pour l'arrêt aéroport, c'est clairement ... pas clair ^^

    A bientôt !
    • Comment 621975 by
      paulvanalsten BRONZE AUTEUR 654 Commentaires
      Merci de m’avoir lu!
      Ce n’est que mon second vol sur TO donc effectivement j’ai immortalisé le 738 sous toutes ses faces!
      Côté bus, celui de PGF n’a certainement pas la même fréquence que mon inusable bus 50 vers EAP :-)
      A bientôt
  • Comment 621584 by
    SKYTEAMCHC GOLD 9932 Commentaires
    Merci de ce récit qui pointe bien les points forts et faibles de Transavia : Les équipages sont très souvent sympas mais pas de prises USB ni wifi à bord.
    • Comment 621977 by
      paulvanalsten BRONZE AUTEUR 654 Commentaires
      Merci de m’avoir consacré quelques minutes.
      Equipage en effet très souriant et sympathique, le Wifi à bord aurait certainement été un plus.
      Globalement, ma première expérience TO sur cet A/R ORY-PGF était satisfaisante.
      A bientôt
  • Comment 621597 by
    Riton75 746 Commentaires
    Merci pour ce FR
    Un coin très pittoresque…que je n’ai malheureusement pas réussi à identifier.

    Il semblerait que ce soit le barrage de la Raviège sur l'Agout (affluent du Tarn passant à Castres)
    A bientôt !
  • Comment 626519 by
    Plane_orly SILVER 275 Commentaires
    Merci pour ce FR , AF à quitté PGF et n'opère aucun vol même CDG !

    A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.