Avis du vol United Chicago Newark en classe Economique

Compagnie United
Vol UA2327
Classe Economique
Siege
Temps de vol 02:15
Décollage 23 Mai 23, 11:47
Arrivée à 23 Mai 23, 15:02
UA   #69 sur 96 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 375 avis
paulvanalsten
Par BRONZE 342
Publié le 9 juillet 2023

Bonjour, 
Suite de mes vacances aux Etats-Unis en version moitié-moitié: après 5 jours magnifiques à Chicago, ce sont maintenant 5 autres jours qui m’attendent dans le New Jersey où vivent mon oncle et ma tante. En effet cela faisait une éternité que j’avais promis de leur rendre visite. Pour les rejoindre, l’aéroport le plus proche est celui de Newark (EWR) situé lui aussi dans l’Etat du New Jersey. 
Détail étonnant: cette liaison ORD-EWR, que je croyais assez classique, n’a été reportée qu’une seule fois en français (en 2012!) et deux fois en anglais. 

J’ai toujours eu cette idée reçue que les Américains prennent l’avion comme ils prennent le bus - et donc à des prix dérisoires. Pour un aller-simple je m’attendais ainsi naïvement à débourser une cinquantaine d’euros, d’autant plus qu’entre ORD et EWR ce ne sont pas les vols qui manquent: une dizaine par jour avec UA, moitié moins avec AA.
J’ai rapidement déchanté! Le billet acheté deux mois à l’avance m’a délesté de 120$ - un prix qui se situe encore dans la fourchette basse.


Routing


Lors de la réservation j’avais pré-sélectionné un siège du côté gauche afin de profiter de la vue sur New York pendant l’approche. 
La veille du départ, en m’enregistrant en ligne, je cherche un siège un peu plus à l’avant. Mais c’est peine perdue, les quelques sièges restants sont ceux du milieu. Ah si, il reste une unique place hublot: c’est celle qui est en First et proposée avec un “modeste” supplément de 734$ :-)


photo 709136db-7d44-4aea-a4c5-b2d84d214f1c

En préparant le séjour à Chicago, j’avais choisi un hôtel en centre-ville et situé à côté de la “Blue Line” - ligne de métro qui dessert l’aéroport O’Hare.
L’accès à la station “Washington” se trouve sur la Daley Plaza où trône une sculpture créée par Pablo Picasso en 1967.


photo ec609183-fd9d-4ab5-977a-a45b0de8019b-94152

Contrairement aux immeubles aux alentours, l’accès au métro est loin d’être monumental. Au contraire, avec ma grosse valise, les escaliers s’avèrent même plutôt casse-gueule!


photo 6634dede-63f6-46fd-a590-6200b5a67c04-39847

Malgré mon appréhension initiale, la station se révèle très propre. Pendant mon séjour j’avais acheté un pass 3 jours, valable pour les transports publics y compris le trajet vers l’aéroport. Sinon le ticket à l’unité coûte 2,50$, un prix qui reste très raisonnable.


photo 2215e35d-b2d7-43bd-9e96-15f5919a1d8b-67914

Impossible de se tromper: l’arrêt “O’Hare” se situe au terminus de la ligne.


photo 869db1c8-c0f3-448f-8201-ce53ee12e01a

La Blue Line fonctionne 24/24 avec une fréquence variant entre 3min en pleine heure de pointe et 20min au milieu de la nuit.
Comme je voyage vers 9h30 en ce mardi, le pic du matin est déjà passé et l’affluence moindre rend le trajet un peu plus confortable. D’ici à l’aéroport, il y a tout de même 17 arrêts. 


photo 37a43cfb-a900-4a06-989d-54eb2ee3c0b8

La rame entre enfin en gare. Tout le monde (re)connaît probablement ces carlingues en aluminium, car le métro de Chicago apparaît dans moultes films et feuilletons américains!
En montant dans l’un des wagons, une odeur de marijuana m’agresse désagréablement les narines. Mis à part cela, c’est plutôt propre. Le wagon étant quasiment désert, j’ai amplement de la place pour ma grosse valise; mais en plein rush-hour cela aurait été une autre histoire, car il n’y a aucun emplacement dédié pour les bagages.


photo 193d66d9-2494-4941-bcc7-4e9a00807143-16388

Après 50min d’un trajet cahotant et bringuebalant, j’arrive enfin à l’aéroport de Chicago O’Hare.


photo 893b0e48-ac08-4d70-ad38-26eb5956659a

Aux USA le FIDS classe les vols par destination et non par horaire de départ. Un peu déroutant au début, mais c’est finalement plus facile pour se repérer. 
Voyageant sur UA je me dirige vers le Terminal 1 - l’un des quatre terminaux à ORD. 


photo 61902ef1-9ff3-4167-88fe-83220e09c2f2

Heureusement que j’avais prévu un peu large, car je ne m’attendais pas à devoir marcher autant!
Les couloirs sont immaculés et joliment décorés - un contraste saisissant avec l’état déplorable des toilettes :-(


photo 9354cdf3-9850-433d-a39f-731bb8506caf-31604

Le trek s’achève à l’entrée très colorée du Terminal 1.


photo 81841747-a59f-43cc-8ad3-3773496bcc52

Quelques escalators plus tard, j’atteins l’étage du check-in. Il y a du monde mais ce n’est pas non plus la foule des grands départs. 


photo d0f9a46f-1953-4396-ac31-ff87f86fe3c9-22881

Je m’arrête d’abord à une BLS afin d’imprimer le BP et l’étiquette-bagage, puis au ‘’Baggage Drop’’ où une employée peu souriante (mais au moins polie) vérifie mon passeport et le poids de ma valise.


photo 72534af1-1ed0-4d50-8c68-5be7b01514d4

Je craignais un encombrement au PIF mais l’attente se limite finalement à un quart d’heure. Aux normes US on va dire que c’est correct! 
La fréquence des liaisons vers EWR est impressionnante, avec pratiquement un vol par heure. Comme si je n’avais pas suffisamment marché aujourd’hui, le FIDS confirme que mon vol 2327 partira de la porte C24 - l’une des plus éloignées.


photo 0dd2588f-105c-4582-8b37-fef839044fa8

Et c’est parti pour un nouveau tour d’escalators et autres travelators en direction de la coursive C.


photo 7262cbd6-8487-4567-b109-ddee7f8ab40c-69633

Les couloirs sont longs mais au moins pas tristounets.


photo 348732fc-12d3-484e-9709-5b47a152c81e-96005

Pas de passage au salon car je n’ai aucun statut chez Star Alliance; j’en profite pour flâner un peu dans une coursive qui mériterait plus de climatisation. 


photo 2355dcff-b751-441e-b04f-67cc6bb906ff-65238

Sur le tarmac il y a des B737 en veux-tu en voilà.
Le 738 N37287 est prêt au repoussage vers SAT.


photo 126930ea-63f6-4a96-9917-6883ce7d3a5e-83259

Le 739 N68453 était censé partir vers SJU il y a déjà deux heures.


photo 3a62c243-e6a5-407e-a8b8-69aeb08a9702-84016

Néanmoins tous ces mécaniciens s’affairant autour d’un des réacteurs ne sont pas bon signe.
Sans succès d’ailleurs, car le vol sera finalement opéré par un autre 739 avec 4h de retard.


photo 28adfb2d-c732-4734-88f3-9f173b9a02f3-18694

Ah tiens, cette chaîne m’est étrangement familière :-)


photo c5e4a360-8a1a-4d12-b1a6-806d8f52edc6-78682

Sinon il n’y a rien de transcendant dans cette coursive, je n’y passerais pas des heures. 


photo abcc2cad-7ea8-4d1f-b969-c1eee8e0a059-29937

Tokyo, et je dirais même plus: Tokyo. Arrivé de HND, le 773 JA791A repartira en revanche vers NRT. 


photo 93888e88-a923-4d9e-b589-1fac86c57420

Vingt minutes avant le départ je me rends à la porte C24, c’est l’heure d’embarquer pour le New Jersey. 


photo 462ffc46-aaad-4d72-be12-2dbf726ee002

L’appareil du jour est le 738 N76529 arrivé de LGA. 


photo 6dc1d946-f06f-4399-b0a1-2ede2ea5d66f

Comme à mon habitude, je préfère monter dans les derniers.


photo fcad8b23-2319-4647-a8e6-350c09ffd002

Instant porte


photo 6dba1811-8f4e-4e71-bfdf-59518d5ec414

Une lingette est distribuée à l’entrée par une CC certes polie mais bien peu souriante - comme au Bag Drop. 


photo 621ba485-ed68-41ee-b5b8-085f9d906c26

Pour le siège je craignais que le pas soit ultra-serré, mais en m’installant au hublot je suis plutôt agréablement surpris.
Au feeling (forcément subjectif), cela ressemble à du TO et c’est même (un peu) plus spacieux que V7. 


photo 66bf4992-ba93-4f78-b90c-ab939dc39ab9

Inutile de vouloir changer de place: le vol est absolument complet. 
Et moi qui m’attendais à des tabourets bringuebalants, je me retrouve sur un siège tout à fait convenable. Comme quoi j’en étais vraiment resté à mes impressions des années 90 :-)


photo 7041a9f2-8f5b-4168-a95d-8ff16d45867e

A 11h39 nous nous offrons même le luxe de repousser avec 8 minutes d’avance. Et quelques instants auparavant, le CdB a annoncé un temps de vol de seulement 1h45min. Chic, je vais pouvoir arriver bien plus tôt à EWR.
Malheureusement les promesses n’engagent que ceux qui y croient…


photo 72c86670-cc36-421b-8c1d-2835fc45c5a0

Durant le roulage j’en profite pour régler ma montre, la CC ayant judicieusement rappelé qu’il y a une heure de décalage entre l’Illinois et le New Jersey. 


photo 41df791c-908c-42d2-b249-51e5a4729628

Le B787-10 N13018 se prépare au voyage trans-Pacifique vers HND. 


photo 1eaef9ea-47ce-4fba-9df3-8391cb595d1a

Aux imposants gros-porteurs se succèdent des appareils plus modestes.
L’E75 C-FEIQ retourne à YUL. “Je reviendrai à Montréaaaal / Dans un grand Boeing bleu de meeeer / J’ai envie de revoir l’hiveeeeer / ...’’  Oui je m’arrête :-)


photo dac82e32-b442-4562-8a5e-e4f3ae0753a5

Opérant des vols United Express, la compagnie Air Wisconsin va enrichir ma collection de photos (Note: Cela a changé début juin 2023: elle assure désormais des vols American Eagle). 
Le CR2 N459AW effectue une rotation vers Greensboro (GSO). 


photo 3ec756fb-4f99-4e2e-af1f-451294e420bd

Toujours Air Wisconsin mais dans la livrée UA Express: le CR2 N424AW est à destination de Dayton (DAY).


photo c9c28a90-3f98-4d61-847b-662462c3a7da

Le 738 N982NN vient de se poser en provenance de LAX.


photo 60e49abe-ace9-4d68-923d-8d1fe54c3b1f

Après un quart d’heure de roulage nous arrivons au point d’arrêt pour la piste 10L: Cleared for take-off face à l’est.


photo 56b85577-006f-4d0b-aed6-e1a8f304eaf5

Juste après le décollage nous survolons les nombreux hôtels et bureaux situés à côté de ORD. 


photo 8787f18e-12c2-42ff-bfca-ba79fff787e4

Rive ouest du Lac Michigan


photo 024d0c8a-96ec-4e49-9c6e-7d348a105054

DTW et ses six pistes (donc un peu moins que les huit pistes de ORD!)


photo 72ae1e04-93e0-4138-b6c4-558840173151

Sur le téléphone je jette un coup d’oeil au portail UA qui est très clair. Au lieu du Wifi payant, je me contente de l’option gratuite “Messaging”.


photo 974d85ee-b28c-4155-a27d-810179c54be2

L'arrivée à EWR est toujours prévue avec un bon quart d’heure d’avance.  


photo 977fc0fe-c603-41d1-8af3-ae9e6a01e067

Après DTW dans le Michigan, nous survolons brièvement l’Ohio, puis la Pennsylvanie sur une bonne partie du trajet.


photo 2e1ad9ca-0d68-4f64-935f-7a237af72297

Le chariot du catering fait son apparition. Le BoB ne connaît quasiment aucun succès, contrairement à l’option gratuite (café/thé, soft drinks). 
J’opte pour l’indispensable gobelet de caféine (il est très bon), accompagné d’un cookie au chocolat (l’alternative aurait été un sachet de pretzel). En regardant l’emballage de plus près, je constate que le poids du cookie est de…sept grammes! Quelle “générosité” pour un snack gratuit :-)


photo 2eff7516-59c1-491b-8ae9-4dbf4a4ce8d2

En parcourant le portail UA, je constate que le vol est effectivement complet tant en First qu’en Economique, sans avoir pris de pax en stand-by. 


photo c2038e03-97c5-42c0-ae4e-75993f7def0e

Je remarque également qu’aucune demande de surclassement n’a été satisfaite. 
D’ailleurs j’ignorais que l’on pouvait “s’inscrire” en stand-by sur une liste d’upgrade - une option réservée vraisemblablement aux pax à haut statut. 


photo 878eac39-4c94-4fe1-a9c3-540ae5e479ea

Nous entrons finalement dans l’Etat du New Jersey. 
Les paysages sont bien verts, ce n’est pas pour rien que le New Jersey est surnommé “The Garden State”.


photo d21fb622-f030-4463-a339-ee67cd916dcb

Au-dessus de Paterson, nous virons à droite en direction du sud-ouest, pour l’approche sur EWR.


photo cda4d566-e2d1-49ba-ad1f-14fcc3696ad2

Teterboro Airport - un important aérodrome d’affaires et d’aviation générale


photo ee1e1e37-cca4-477d-8493-8c5112322567

Durant l’approche finale sur EWR, être assis à gauche de l’appareil me gratifie d’un magnifique panorama sur New York.


photo 807456e9-4589-411a-bc39-6dc051908dcf

Pendant quelques instants, nous volons parallèlement au “New Jersey Turnpike”, l’une des autoroutes les plus fréquentées aux Etats-Unis. 


photo d29a0373-a22e-49f5-ae0b-d056cccd362b

Manhattan et ses innombrables gratte-ciels se profilent au loin


photo 4f29e4ef-c743-4be6-b2f7-f41a2dd9b776

Wittpenn Bridge, menant à Jersey City. Au fond on aperçoit New York.


photo 97d3d726-555c-4f3b-afcd-e0d01caa9a26

Wittpenn Bridge


photo 70dd69c5-ad15-4a89-a26b-00109369caf2

Que seraient les USA sans ses immenses auroroutes?


photo 71e2f2eb-3376-44b4-94f9-b2c1040a9435

Nous survolons le seuil de la piste 29


photo d0954aac-f228-4507-a09c-ddbf4da1b97e

Et c’est à 14h34 que nous atterrissons tous spoilers déployés sur la piste 22L. 
Nous devrions donc être bien en avance en porte, et je me réjouis déjà de revoir mon oncle.


photo 8bea324f-59cf-4d02-aa73-226f0d43ddbb

Un vol que je prendrai dans cinq jours mais qui signifiera aussi la fin des vacances: 
Le 772 F-GSPJ rentrera à CDG à 17h10.


photo 69be41ae-7043-4cee-9769-1e7d88697e75

Nous roulons ensuite quelques mètres avant de nous immobiliser sur le taxiway. 
De l’autre côté de la piste, le 789 N38955 arrivé de CDG se dirige vers son parking.


photo b83c6f6b-8bdf-41fd-b0eb-7027a13b3775

Nous avons atterri il y a déjà 10min mais le CdB prévient qu’il faut encore patienter 15min. Etant arrivé très en avance, notre parking est en effet toujours occupé. Bon, cela me fera arriver pile à l’heure en porte. 


photo f3d5b5a9-5753-4c10-a6d9-a5c66c491549

Duo de 333 scandinaves


photo 0de53ef5-f382-4a92-9315-903747225794

CR7 N534GJ en provenance de DCA


photo c5f2d0b1-10e3-4c50-8aef-a5c1e1e34131

Ah, nous reprenons le roulage. Je pense alors naïvement que nous allons suivre le 737Max N27268 arrivé de West Palm Beach (PBI).
Espoir vite déçu: lui traverse la piste…mais nous non!


photo 9d8437d8-f1d4-4e90-94f7-734d0203d5a5

Il est maintenant 15h05 (30min après l’atterrissage) et le CdB nous informe d’un délai supplémentaire de 10min, l’avion occupant notre parking n’ayant toujours pas repoussé. Les pax restent étonnamment zen et prennent leur mal en patience; je n’entends ni jurons ni bruyants soupirs.


photo 46bbd26c-5569-4ebd-82cf-2e299cc4beda

Devenu rare en Europe mais toujours présent outre-Atlantique: le vénérable B757-200


photo 03f09ab5-83f1-4023-96bd-c41336dd3ee0

Miracle, le parking s’est enfin libéré et nous reprenons le roulage illico presto. 
Monocouloir sur long-courrier: le 321Neo CS-TXL arrive tout juste de LIS.


photo 283ba92d-dd30-4b18-9376-edda11bb7e0c

Le Cessna Citation fait bien petit face aux immenses grues du port de Newark


photo 5bda3055-61bb-43b3-8797-662a27497e36

A 15h19 nous atteignons ENFIN la porte C83, à côté du B737-700 N24706 à destination de CLE. Il nous aura donc fallu 45 minutes depuis l’atterrissage! Par rapport à l’horaire, le retard se limite cependant à 17 minutes. 
Au moment de débarquer, je dois reconnaître que les pax restent très disciplinés. Pas d’instant Danette; au contraire chacun attend sagement son tour.


photo 1db52fc0-f580-4349-84ad-c55d2bfb4b09

Je quitte l’appareil et me dirige prestement vers la sortie. Mon oncle doit commencer à en avoir assez de poireauter depuis une demi-heure!


photo 47be8df9-6e46-4a03-81ab-9b8fc0f24d2f-62126

Dernier coup d’oeil sur mon avion du jour qui repart pour Jacksonville (JAX)


photo dacb446a-2802-41f7-9da0-20461290206c

Juste avant d’atteindre la sortie, j’ai le temps d’immortaliser un duo de 772.
Arrivé à 11h de DUB, N792UA s’envolera à 18h vers AMS.


photo 95a2f007-0fe3-401d-af09-d6693751b637

C’est aussi la même heure de départ pour OE-LPD retournant à VIE.


photo 21163eef-b89d-4543-aac3-191ac0373da0

Merci d’avoir lu ce FR et à bientôt!


Informations de vol:
United UA2327 ORD-EWR
Boeing B737-800 N76529
Prévu: 11:47-15:02 (2h15min) / Réel: 11:39-15:19 (2h40min) - Retard 17min

Afficher la suite

Verdict

United

7.4/10
Cabine8.0
Equipage6.0
Divertissements8.5
Restauration7.0

Chicago - ORD

6.0/10
Fluidité7.0
Accès7.0
Services7.0
Propreté3.0

Newark - EWR

6.0/10
Fluidité7.0
Accès7.0
Services7.0
Propreté3.0

Conclusion

Un vol domestique US qui a simplement fait le job - sans être franchement bon ni mauvais:
- La cabine est moderne et le siège très convenable avec un pas correct: rien à voir avec les souvenirs que j’avais gardé des années 90 :-)
- Le catering est BoB mais il reste tout de même une petite partie gratuite, rien de transcendant mais elle a le mérite d’exister.
- Portail UA très complet.
- En revanche le personnel de United - tant au sol qu’en vol - ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. Courtois, mais avec le sourire qui reste en option.
- 45 minutes pour rejoindre la porte après avoir atterri ! On va dire que j’ai joué de malchance.

ORD:
- Accès pratique et peu coûteux par la ligne de métro. Mais le trajet est tout de même long (50min depuis le centre-ville) et pas forcément confortable lors des heures de pointe.
- Il faut marcher, marcher, et encore marcher :-)
- C’est très propre - à l’exception des toilettes!

Informations sur la ligne Chicago (ORD) Newark (EWR)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Chicago (ORD) → Newark (EWR).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est United avec 6,8/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 58 minutes.

  Plus d'informations

4 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.

Connectez-vous pour poster un commentaire.