Avis du vol Transavia Chambéry Paris en classe Economique

Compagnie Transavia
Vol TO 3703
Classe Economique
Siege 15F
Temps de vol 01:10
Décollage 19 Déc 14, 16:20
Arrivée à 19 Déc 14, 17:30
TO   #7 sur 22 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 353 avis
F-OITN
Par GOLD 2564
Publié le 22 décembre 2014
Bonjour !

Pour ce FR, pas de routing de folie, juste ce qui devait être un simple CMF-ORY mais dont le déroulement ne s'est pas tout à fait passé comme prévu. Je pourrai intituler ce FR par : Jamais deux sans trois.

Tout débute dans une gare parisienne, sur un quai désert, un train bleu, la nuit fraîchement tombée…
photo P1190896

…un train désert…
photo P1190905

…filant à vive allure dans une campagne obscure…
photo P1190923

…mais où ?
photo P1190938

Tiens oui, au fait, vers où ? Et pourquoi ? Une brève explication s'impose.

Comme je me l'étais promis l'année dernière, j'avais pour but en cette fin d'année de reprendre notre navette savoisienne ORY-CMF qui commence sa deuxième saison depuis son grand retour en décembre 2013. Souvenez-vous, j'avais déjà pu reporter (voir ici) l'un des premiers vols CMF-ORY, mais ayant pris ce vol hors vacances scolaires, je n'avais eu d'autre choix que le vol du soir, intégralement de nuit, ne permettant pas de bénéficier de la magnifique vue au décollage sur les massifs de la Vanoise, des Bauges, du Beaufortin, des Aravis et du Mont-Blanc. J'ai donc profité que le premier vol de la saison 2014-2015 soit le vendredi 19 décembre et qu'il décolle juste avant la tombée de la nuit, permettant ainsi d'avoir un magnifique crépuscule sur les sommets. De plus, étant donné que c'est le premier vol dans le sens CFM-ORY, la probabilité que le remplissage soit faible était forte puisque le gros de la troupe étant surtout prévu dans l'autre sens pour les vacances de Noël. Toutes les conditions était réunies pour que ce soit un vol magnifique. Ce ne fut malheureusement pas le cas, vous le saurez un peu plus tard.
Bien, maintenant que le vol est booké, il faut aussi songer à y aller. Les ORY-LYS, CDG-GVA et ORY-NCE ayant tous des tarifs dont le nombre est composé de 3 chiffres, même en A/S, j'ai donc choisi la voie ferroviaire. Mais un bête et banal TGV Paris-Chambéry, ça ne vend pas du rêve, d'autant plus que le train de nuit Paris-Chambé (ex-L'étoile des Neiges) ne circulait pas ce soir là. Alors, quitte à profiter au mieux de cette petite escapade, autant le faire à 100%. J'ai donc eu l'idée de prendre le train de nuit Paris-Gap (ex Les écrins) et d'enchainer avec le Gap-Grenoble via la partie nord de la magnifique et prestigieuse (et malheureusement un peu oubliée depuis) ligne des Alpes, via le col de la Croix Haute, marquant la frontière entre les Alpes du Nord et du Sud, sur les traces de l'Alpazur. Une fois à Grenoble, se rendre à l'aéroport de Chambéry sera très facile.
Donc si je résume les points d'intérêts : le train de nuit (j'en suis un grand amateur), la ligne des Alpes (pour le plaisir des yeux) et le CMF-ORY (pour les Alpes vues d'en haut). Et bien, sur ces trois points, seul un sera véritablement réussi. J'aurai rarement cumulé autant de malchances qu'ici !

Retour donc à Gap, après une nuit reposante bercée par le roulis ferroviaire.
photo P1190939

Et c'est là que les mauvaises nouvelles s'enchainent. Tout d'abord, panne de matériel : train supprimé. Arrrrrrrrrrrrggg ! avais-je envie de hurler à l'agente de la gare qui n'y pouvait rien. Elle me rassure en me disant qu'il y aura un car de remplacement, ce qui curieusement n'a pas eu l'effet de calmer ma fureur, me privant de tester cette belle ligne au cadre magnifique. Seule consolation, la route longera la ligne des Alpes et je ne perdrai pas trop en paysages.
photo P1190943

Le col de la Croix Haute
photo P1190948

Les vallées embrumées
photo P1190952photo P1190954

Arrivée à Grenoble après 3h de car, j'apprends que tous les trains vers Chambéry sont supprimés après une grève surprise des contrôleurs. Je pousse donc mon deuxième Arrrrrrrrrrrrggg ! de la journée à la vue de tous les supprimé qui se succédaient les uns à la suite des autres. Je m'apprétais à téléphoner à TO pour annuler le vol quand j'apprends qu'un car de subsitution (encore un car !) est mis en place. Je me rue littéralement dehors pour essayer de me dégoter une place à bord, ce qui sera ma dernière chance. J'arriverai donc (enfin !) à Chambéry beaucoup plus tardivement que prévu et renoncera à prendre le bus jusqu'à Voglans et de me rendre ensuite à pied au terminal de CMF. Mais en ce jour de grève, les cars ne sont pas les seuls à être pris d'assaut, les taxis aussi y ont le droit. Je participe donc au concours de celui qui attrapera le premier taxi en agitant le plus haut son bras. Finalement, j'ai réussi à en attraper un en moins de 15min. Je finis par reprendre un peu d'espoir pour la suite des évènements en pensant déjà au magnifique couché de soleil à venir. Pour info, la course Chambéry Gare-Aéroport coûte aux alentours de 20€.

Voici la grande avenue menant à l'aéroport
photo P1190963

Et le terminal voyageurs.
photo P1190966

Le trafic local, du loisir au privé.
photo P1190962photo P1190968

La sortie, maquillée en cabine de téléphérique, vous souhaite la bienvenue.
photo P1190970photo P1200003

Mais à CMF, les arrivants ont l'air d'être plus appréciés que les partants, l'entrée étant d'une neutralité beaucoup plus commune.
photo P1190971

Le magnifique Blériot XI est toujours là.


Sur la droite, les arrivées et l'accès à la mezzanine.
photo P1190977photo P1190978

Les principaux comptoirs d'enregistrements dédiés aux vols vers la Russie et le Royaume Uni (l'essentiel du trafic de CMF).
photo P1190972

Les autres comptoirs d'enregistrements, servant entre autres pour TO.
photo P1190979

Parmi les références au milieu montagnard, CMF possède un grand panorama dessiné par le talentueux Pierre Novat, dessinateur de génie qui a participé à l’essor de nombreuses stations en proposant des panoramas d'une très grande réussite, n'hésitant pas à déformer la montagne pour la rendre plus réelle, à l'heure où l'artiste avait un temps d'avance sur l'informatique. Nombre de stations ou de villes en Europe on fait appel à Pierre Novat (et sa fille Frédérique) pour réaliser des panoramas de ce genre. Pierre Novat est malheureusement décédé en 2007, mais son travail de titan restera encore longtemps présent.
photo P1190980photo P1190981

Peut-être l'aviez-vous remarqué, mais il n'y a pas grand monde ! Effectivement, le CMF-ORY est le seul vol de la journée. Les vacances ne sont pas encore arrivées et les vols vers CMF correspondent aux périodes de début/fin de locations des stations, soit les samedis et dimanches.
photo P1200004

Aucun des quelques commerces et snack de l'aéroport ne sont ouverts. Le seul endroit où l'on peut se mettre quelquechose sous la dent est le restaurant de la terrasse, qui lui est archi-comble (on y vient spécialement pour lui, ce qui semble prouver sa qualité). Le bar proposant en-cas et boissons attenant au restaurant est fermé, je n'ai donc d'autre choix que de me rendre au restaurant. Mais comme ce dernier est complet, je négocie un plateau repas pour pouvoir manger sur la terrasse dont la vue est bien plus intéressante.
photo P1190999photo P1190984

Le plat du jour, pas mauvais du tout.
photo P1190985

Parmi le trafic du jour (un peu limité à cause du brouillard habituel généré par le lac du Bourget), voici quelques volatiles assez représentatifs de CMF.
Tout d'abord, un spécimen très photogénique (Piaggio Avanti)
photo P1190988

Un autre oiseau d'affaires (ou de vacances)
photo P1190991photo P1190996

Un oiseau beaucoup plus commun
photo P1190993

Et bien sur, un emblème du vol en montagne, des atterrissages sur altiports et glaciers ; dans la longue lignée créée par Henri Giraud, aviateur de génie, dont une de ces plus belles citations était : Montagnes si belles, je vous aime et puisque vous ne pouvez venir à moi, permettez que j'aille vers vous.
photo P1190986

Plus que 2 heures avant le vol, c'est le moment de se diriger vers le comptoir. Quelques passagers commencent à arriver au compte goutte. Ici, à CMF, pas de nounours géant mais un beau sapin.
photo P1200006

Voici donc mon BP, avec le siège 13F que j'avais pré-réservé pour la modique somme de 4€, le 13F étant particulièrement bien placé pour les photos.
photo P1200005

L'heure tourne, les passagers affluent et j'attends impatiemment l'ouverture de la PIF prévue 1h avant le départ du vol. J'essaye de tester la nouvelle offre wifi gratuite et illimitée, mais qui n'a jamais voulu se connecter sur mon téléphone. Du coup, sur mon propre réseau, je guette le 738 sur FR24. Ce sera le F-GZHE, exactement le même que j'avais eu un an plus tôt sur cette même ligne. Puis soudain, je le vois bifurquer au sud de LYS en-dessous du FL100. Je me dis qu'il doit surement attraper la STAR d'aproche via LYS, avec un virage au-dessus du VOR de Chambéry à 6500 pieds (pas en-dessous sinon ça fait boum) puis l'alignement en piste 18 à 5000 pieds (pas en-dessous, sinon il risque d'y avoir quelques problèmes là aussi).
A noter que l'approche en 36 se fait uniquement par beau temps et de jour, car entièrement à vue et avec des repères visuels extérieurs. L'approche en 18 permet de faire en théorie une approche par faible visi mais n'assure pas une parfaite précision en cas de remise de gaz. C'est pour cela que les équipages se posant à CMF doivent passer une qualification spécifique sur cet aéroport.
Pendant ce temps là, le F-GZHE tourne toujours au sud de LYS quand retentit l'annonce surprise Appel aux passagers du vol TO 3703 pour Paris. En raison des conditions météorologiques, le vol est dérouté vers Lyon. Et là, je pousse mon troisième Arrrrrrrrrrrrggg ! de la journée ! Effectivement, je n'avais pas remarqué que le brouillard du lac s'était considérablement densifié, au point que l'aéroport a été fermé (ce qui arrive fréquemment à CMF). L'agente de l'aéroport nous rassure l'avion s'est posé à Lyon et vous attendra, nous avons juste à trouver un car de substitution pour vous y emmener. ENCORE UN CAR !!!! Au fait, qu'est-ce que je vous disais déjà à propos de la malchance ? ^^

Les pax ayant enregistré des bagages en soutes les récupèrent, tandis que le staff de l'aéroport se démène pour trouver un car. Par chance, nous ne sommes que 55 pax sur ce vol, ce qui correspond tout juste à la capacité d'un seul car.
photo P1200008

Départ de Chambéry, avec 10min de retard sur l'horaire initial, mais on restera dans la couche pendant tout le vol (et mon crépuscule ?).
photo P1200011

Après une heure de route, beaucoup plus interminable que les 3h du matin-même sur la route des Alpes, arrivée directe à LYS (que je découvre par la même occasion). Nous sommes attendus et l'agente de Chambéry nous accompagnera jusqu'au PIF.
photo P1200014

Les légendaires SP76 de Sigma, conçues par Francis Tauzin qui n'avait surement pas deviné quel serait l’énorme engouement du public pour ces fameux œufs.
photo P1200016

Vue plus générale.
photo P1200017

Cette photo gîtant de quelques degrés sur babord fut prise à la volée avant le PIF en attendant l'ouverture de la porte spécialement pour nous. A noter que nous n'avons pas eu besoin de changer nos BP.
photo P1200018

Après le PIF, un long couloir où l'on met 10min pour faire un demi-tour en cours de route. Je n'ai pas bien compris l'intérêt de ce parcours.
photo P1200019photo P1200022

Et nous voici enfin dans la cabine vert grenouille, signal de la fin de mes déboires involontaires. Enfin on va pouvoir passer au choses sérieuses !


Le contenu de la pochette avec les éléments les plus intéressants dans ce qui est proposé.


Si vous vous rappelez de mon premier CMF-ORY, j'avais choisi le 12F qui a la particularité d'être à une jonction du fuselage et donc avec un hublot décalé. La charmante PNCette m'avait alors spontanément proposé de me mettre en 13F pour pouvoir prendre des photos plus facilement. J'avais donc retenu la leçon et choisi le 13F pour ce vol. Mais étant un des rares pax assis au centre de l'appareil et vu qu'il n'y avait personne aux issues de secours, la CC m'a donc proposé (ainsi qu'à d'autres pax) d'occuper les sièges 15A/F et 16A/F, vu qu'il faut toujours la présence d'un pax sur ces sièges. J'ai donc pu bénéficier d'un surclassement en siège+ avec pitch très généreux, ce qui pallie l'absence d'inclinaison du dossier.

photo P1200045

Ça me permet de constater que le cache hublot est inversé sur ces portes.
photo P1200047

Le CDB nous accueille et nous confirme l'impossibilité d'avoir pu se poser à Chambéry et que ça occasionné un bon fouillis. Nous sommes vraiment désolé pour ce retard et vous souhaitons un bon vol, car nous on repart sur Prague juste après avec des passagers qui seront encore plus en retard que vous. Donc on y va ! A tout à l'heure.
Le push commence à 18h27.
photo P1200046

En temps normal, il doit y avoir un terminal ici.
photo P1200054

Annonce de la CC : Pour le décollage, nous allons diminuer l'éclairage de la cabine à son minimum. Et si ça fait ding, ce n'est pas le bon bouton !.
photo P1200055

Au loin, on distingue une silhouette diffuse d'ATR.
photo P1200056

Je ne sais pas si c'était un brouillard à couper au couteau, mais à coups de hache on n'aurait pas pu. (F. Raynaud)
photo P1200057

On s'élance enfin sur la 36L à 18h36.
photo P1200064photo P1200065

10 secondes après la Vr, nous voilà déjà au-dessus de la couche, mais de nuit… Je préfère ne pas penser au crépuscule sur les Alpes que j'ai involontairement raté.
photo P1200070

On arrive rapidement au niveau de Croisière (FL290).
photo P1200101

Normalement, sur les CMF-ORY, aucun BOB n'est prévu et le peu de contenu disponible est réservé au vol vers Prague qui suivra le nôtre. Cependant, vu les circonstances exceptionnelles du jour, les PNC proposent tout de même très rapidement un BOB, qui sera interrompu à plusieurs reprises par de fortes turbulences avec notamment 3 PNC assis attachés. Rien de gratuit dans le BOB, même pas l'eau, mais quand on sait que les PNC ont prit sur une partie des réserves du vol suivant, le geste mérite d'être souligné, surtout quand ça secoue fortement.
photo P1200088

Descente agitée dans les couches de nimbostratus.
photo P1200104

On arrive en approche piste 26.
photo P1200117photo P1200123

Au loin, Paris et sa Tour.
photo P1200131photo P1200132



Atterrissage à 19h22, arrivée à 19h27.
photo P1200157

Et enfin, notre oiseau du jour, se préparant pour Prague.


Ainsi se termine mon année 2014 aéronautique. Au niveau stats, c'était mon 70e vol en tant que pax après 192h de vol et 122 000 Km parcourus. Cette année, j'aurai fait mes premiers vols à AJA, CMF, BHX, LRH, LRS, LYS, TLS et découvert le Be1900C, le DC-10, le Dash 8-100 et l'ERJ-195.
L'année 2015 débutera avec un petit (mais fameux) LRH-PIS-LYS. Il devrait également y avoir quelques autres nouveautés pour FR.
Bonnes fêtes de fin d'année, bons vols et à très bientôt !
Et merci de m'avoir lu !
Afficher la suite

Verdict

Transavia

7.6/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Divertissements6.0
Carte payante5.5

Chambéry - CMF

5.6/10
Fluidité7.5
Accès0.0
Services5.0
Propreté10.0

Paris - ORY

9.0/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté9.0

Conclusion

-- Transavia
- Cabine : pitch du 13F convenable, mais le siège+ est évidemment incomparable. Seul bémol de la première rangée de la porte 2 : pas d'inclinaison du siège possible. 9pts
- Équipage : très aimable et professionnel jusqu'au bout. Ils ont fait tout ce qu'ils pouvaient faire pour rendre ce vol le plus agréable possible. 10pts
- Catering : Normalement, pas de BOB sur ce vol, mais vu les circonstances, l'équipage a quand même effectué un service malgré le faible temps de vol et les turbulences parfois fortes. Note neutre (5) +1pts. J'enlèverai cependant 0,5 pt pour le refus de TO de proposer exceptionnellement au moins une bouteille d'eau gratuite.
- Divertissement : juste un magazine... et un hublot !
- Ponctualité : 0 serait une note justifiée, mais le brouillard chambérien est impitoyable et la gestion du déroutement a été extrêmement bien réalisé par les agents de HOP! et de l'aéroport de Chambéry. Au final, juste 2h de retard alors qu'il a fallu transférer les pax du vol aller et du vol retour entre 2 aéroports distants de 100km. 3pts

-- Chambéry
- Fluidité des contrôles : note neutre puisque vol dérouté. 7,5
- Accès : 0 pointé ! Autant venir des 3 vallées ou de Moutiers est facile grâce aux navettes/taxis mis à dispositions avec tarifs fixes défiant toute concurrence, autant le transfert Chambéry-gare Chambéry-Aéroport est impossible sans taxis alors qu'il serait très simple de dérouter une des nombreuses lignes de bus passant à proximité du terminal, ne serait-ce qu'aux heures correspondant à un vol.
- Services : tout juste 5 pour le restaurant de la terrasse, le reste étant fermé.
- Propreté : seul point véritablement positif. Le terminal en lui-même est très sympa et réussit.

Et j'ajouterai une mention spéciale pour les agents de l'aéroport de Chambéry et HOP! qui ont été d'une très grande efficacité.

Informations sur la ligne Chambéry (CMF) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Chambéry (CMF) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Transavia avec 7,1/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 12 minutes.

  Plus d'informations

18 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 124974 by
    marathon GOLD 10171 Commentaires
    Ce FR fait partie de ceux dont j'ai deviné l'auteur en découvrant le segment.
    Deux Piaggio dans un seul FR ! je ne peux plus prétendre ne jamais en avoir vu sur le site (allusion pour initiés). Dommage pour le grillage, car c'était là que l'éclairage était le meilleur.
    J'ignorais que tous ces panoramas de montagne étaient à créditer à un seul couple d'artistes. C'est vrai qu'ils ont tous la même esthétique.
    Merci pour ce Bus Report qui ne donne guère envie de partir de CMF si on veut continuer à ORY vers une autre destination, et joyeuses fêtes !
    • Comment 307272 by
      rom1plane 227 Commentaires
      En fait, Frédérique est la fille de Pierre Novat. Le fils Arthur travaille également sur ces magnifiques panoramas.
    • Comment 307278 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1998 Commentaires
      Merci François. J'ai rarement vu autant de Piaggio qu'à CMF ^^ Oui, dommage pour le grillage. CMF serait bien plus spotter friendly si la terrasse n'était pas double vitrée (ou vitrée tout court).
      Je confirme qu'il faut absolument éviter les pré-acheminements depuis CMF et privilégier GVA, LYS ou le train ^^. Il vaut mieux un vol direct et pas de connexions derrières. Cela dit, le déroutement sur LYS est la solution prévue d'avance par TO dès que CMF est fermé, donc l'organisation est bien rodée. Je ne sais pas si c'est le cas des autres compagnies desservant des destinations plus lointaines.

      @Rom1plane : merci pour cette précision, je corrige d'emblée.
    • Comment 307294 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1998 Commentaires
      Oui pas de chance. Parfois il y a des journées où ça ne veut pas, mais alors pas du tout ! ^^
      Merci !
  • Comment 124990 by
    Airlinepilot 252 Commentaires
    Merci pour ce FR

    Finalement plus de peur que de mal, avec un incident géré rapidement

    Vol classique mais avec des sièges que je trouve très bien pour une compagnie low-cost
    Le magazine n'a pas encore été mis à jour avec les nombreuses nouvelles destinations de Transavia (Dublin, Varsovie et Madrid en l'occurrence)

    A bientôt
    • Comment 307295 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1998 Commentaires
      Certains aiment bien qualifier TO de LC haut de gamme, et je ne peux que les approuver. Je ne pense pas qu'EZY et FR auraient été efficaces à ce point. On sent bien le savoir faire du groupe AF derrière l'organisation du déroutement.
      Merci :)
  • Comment 124993 by
    cobra 3582 Commentaires
    Merci pour cet excellent fr :)

    Commencement par le train de nuit, que j'apprécie aussi, ça commence bien.
    Bon ensuite c'est suite de malmoule, mais plutôt bien gérée au final.

    Chambéry dans le coton, F-OITN ne prendra pas l'avion !:)
    Au moins tu n'auras pas totalement le bourdon, car tu aura vu le Piaggio ^^

    Décollage de LYS, avec une excellente phrase de ce bon vieux Fernand :)

    Final sur ORY dans les nimbostratus, mais pour la journée, il aurait mieux valu être Nostradamus ! :)

    Et un grand merci encore pour ce moment très divertissant ! :)

  • Comment 125002 by
    Biawala 22 Commentaires
    Merci pour ce Fr !

    Faire confiance a la Sncf et a Air France , tu es vraiment courageux et même aventurier je dirais !
    • Comment 307296 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1998 Commentaires
      Faire confiance aux honnêtes gens est le seul vrai risque des professions aventureuses disait Audiard ;)

      Cependant, je ne tiens pas à cracher dans la soupe. Les pannes de matériels, ça arrive et ce n'est de la faute à personne. La grève des contrôleurs faisait suite à l'agression de l'un des leurs. ça perturbe tout mais tant que des solutions alternatives sont mises en place, ça peut encore aller. Quand à TO, c'était complètement indépendant de leur volonté et nombreux sont les vols vers CMF qui sont déroutés en hiver. La malchance est surtout de cumuler les trois dans la même journée ^^.
      Merci !
  • Comment 125018 by
    aurel-lil 4202 Commentaires
    Merci pour ce FR avec cet intéressant récit.

    je te trouve encore relativement zen dans ton écriture suite à ces mésaventures ! en fin de compte les incidents ont été plutôt gérés convenablement, que se soit par toi ou le personnel au sol.

    Ce n'est que partie remise je suppose pour ce vol :) tu l'auras tôt ou tard ton crépuscule depuis CMF !

    je note aussi que depuis l'année dernière, le F-GZHE a dû se prendre un jetbridge ou un oiseau vu l'avant de son nez. Une place encore mieux en fin de compte, ce 'surclassement' aura été la seule bonne nouvelle de ce vol !

    A bientôt.
    • Comment 307321 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1998 Commentaires
      J'étais pourtant très loin d'être zen à Gap, pensant que j'allais rester bloqué, ainsi qu'à Grenoble. Mais comme ça ne s'est finalement pas trop mal passé, je n'avais aucune raison de rester énervé ^^. Surtout qu'au final, je n'y pouvais rien. Et puis un déroutement, c'est assez intéressant à vivre de l'intérieur et ça permet de voir comment s'organise une compagnie aérienne pour réagir rapidement. C'est un excellent point pour TO qui montre une bonne capacité à gérer ces évènements.
      Je compte bien reprendre ce fichu TO 3703 avec un vrai décollage de CMF, au crépuscule et par beau temps !
      Je pense que le F-GZHE s'est plus fait un oiseau qu'un jetbridge ;)
      Merci :)
  • Comment 125051 by
    PAT62 4953 Commentaires
    Vu la destination facile de trouver l'auteur !
    Dés fois c'est comme ça on ne peut rien contre le court du match :)
    Bonne gestion de TO pour la fermeture de l'aéroport.
    Belles photographies du train de nuit.
    Merci pour ce FR !
  • Comment 125067 by
    sconnie83 GOLD 3558 Commentaires
    Merci pour ce FR !
    Effectivement les déroutements ou annulations sur CMF arrivent fréquemment. Il m'est arrivé une aventure presque similaire il y a trois ans. Mon vol LCY-CMF a été annulé pour raisons météorologiques et BA m'a proposé d'aller à LHR pour prendre un vol vers LYS.
    A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.