Review of Air France flight Hamburg Paris in Economy

Airline Air France
Flight AF1411
Class Economy
Seat 5F
Aircraft Airbus A318
Flight time 01:35
Take-off 13 Jun 19, 12:15
Arrival at 13 Jun 19, 13:50
AF   #31 out of 66 Airlines A minimum of 10 flight-reports within the past two years is required to appear in the rankings. 4725 reviews
marathon
By GOLD 639
Published on 21st June 2019

Routing et surclassement


C’est le retour d’un bref séjour à Hambourg avec un routing faisant preuve d’une absence totale de créativité.


Routing


Cette fois-ci, ce sera un Babybus, un appareil très peu présent dans mon historique de vol, et contrairement à l’aller, j’ai choisi un siège au hublot du bon côté (pas à contre-jour). On verra ce qu’il en sera.


photo clipboard02a

Le cours du surclassement est à la baisse : il était de 99 EUR à l’aller. Le mauvais taux de change de l’airmile, lui, n’a pas changé car le barème était 24 800 miles. Comme pour changer les devises, c’est rarement au dernier moment dans les aéroports qu’on a les meilleurs taux.


photo clipboard01a

J’ai aussi reçu cette promotion franchement mensongère, car on n’est pas près de voir ce siège dans un A32x.


photo clipboard06a

Le trajet vers HAM


A côté de la gare centrale, l’heure du retour à Paris a sonné, et à Hambourg, on ne fait pas les choses à moitié pour me le rappeler.


photo img_7407a

La voici, un peu déformée par un montage panoramique de deux photos


photo panoa

La desserte de l’aéroport est effectuée par une antenne à partir de la station précédente


photo img_7409a

Le train se découple à la station précédente : les trois voitures de tête vont à l’aéroport, les trois voitures de queue à Poppenbüttel


photo img_7411a

C’est rappelé par cette banderole en face du quai


photo img_7410a

Et par ce marquage au ras du nez de quai


photo img_7412a

Il y a un emplacement spécifique pour les PMR et personnes accompagnés de jeunes enfants ; je ne suis pas convaincu que ce PAX appartiennent à ces catégories


photo img_7415a-59879

Arrivée à la gare de HAM, sous un FIDS géant indiquant les directions des Terminaux 1 et 2 dont les accès sont à chaque extrémité de quai.


photo img_7417a

Au revoir à Hambourg !


photo img_7418a

On tombe peu après sur des ascenseurs vers le niveau départ, mais sauf besoin spécifique, il est beaucoup plus rapide de continuer le cheminement souterrain pour prendre les escaliers mécaniques.


photo img_7419a

… et arriver ici dans le hall Départs


photo img_7420a

HAM, landside et airside


Les comptoirs manuels sont au fond


photo img_7421a

HAM est équipé de machines de mise en soute des bagages par les PAX eux-mêmes


photo img_7422a-81018

Le parcours prioritaire est clairement indiqué, avec auto-scan des BP à gauche et une employée à droite.


photo img_7424a

Côté PIF ordinaire, il semblait y avoir pas mal d’attente


photo img_7425a-57356

Après passage du PIF, équipé de nudoscopes, et cette fois-ci avec un personnel courtois (j’ai un souvenir de personnel ouvertement désagréable à HAM), on arrive sur la lisière de boutiques.


photo img_7426a

le salon du Terminal 1


Mon étape suivante est au dernier niveau en face


photo img_7427a

C’est le salon inter-compagnie, dont on voit d’ici qu’il n’est pas protégé du bruit ambiant : on y entend en permanence un brouhaha diffus.


photo img_7428a

Accueil cordial et efficace par la dragonne.


photo img_7429a

De ce palier, on voit la sortie du PIF général, mais on ne peut pas en apprécier la queue.


photo img_7430a

Ces bureaux de travail situés dans l’axe du comptoir d’accueil au fond sont probablement à l’endroit le plus exposé au brouhaha du terminal.


photo img_7522a

Des canapés en arc de cercle à l’extrémité du salon, côté accès aux sanitaires


photo img_7519a

Le salon de HAM est bruyant du fait de l’absence de protection sonore, mais en revanche, il dispose d’un excellent éclairage naturel


photo img_7450a

… grâce à des baies vitrées qui offrent une vue excellente sur le tarmac. Cela dit, il y a landside une plateforme d’observation gratuite en plein air qui offre elle aussi une très belle vue.


photo img_7449a-17343

Cette table n’était pas encore débarrassée quand je me suis installé ici (le seul « carré » où il n’y avait personne).


photo img_7468a

Après nettoyage


photo img_7484a

Une multiprise pas très esthétique, mais efficace.


photo img_7467a

En revanche, ce qui n’est pas efficace du tout, c’est l’accès internet par wifi : cette fois encore, et malgré tous mes efforts, j’ai échoué à accéder à internet


photo img_7473a

Tout ce que j’ai réussi à trouver, c’est une aide absconse de Windows, et la recommandation de m’adresser à l’administrateur du site, comprendre le gestionnaire de ce salon. Comme les fois précédentes, j’ai partagé la connexion de mon téléphone, pestant une fois de plus contre ce service défaillant.


photo clipboard010a

Les WC sont propres et (contrairement à ceux de CDG-2F) suffisamment dimensionnés


photo img_7520a

En revanche, ces marches bloquent l’accès des personnes en fauteuil ; je crois sans pouvoir l’affirmer formellement qu’il n’y a pas de sanitaires accessibles pour elles dans ce salon.


photo img_7521a

C’est encore l’offre du petit-déjeuner : il n’y a pas de saucisses chaudes, mais il y a des croissants


photo img_7459a

Et des céréales de petit-déjeuner, du lait et des confitures.


photo img_7462a

Je n’ai pas pensé à vérifier ce qu’il y avait dans ce récipient cylindrique au premier plan. Si c’était en Chine, ce serait évidemment du gruau de riz (rice congee, en anglais), mais ici ?


photo img_7452a

Cold cuts


photo img_7458a

Fruits


photo img_7451a

Soft drinks divers à droite


photo img_7453a

Et soupes auxquelles je ne me suis pas frotté


photo img_7454a

Jus de fruits et alcools divers


photo img_7455a

Un vin espagnol de tempranillo, une variété de raisin noir que je ne connaissais pas.


photo img_7456a

Alcools forts en hauteur


photo img_7457a

Ma sélection


photo img_7466a

spotting au salon


Cette fois-ci, je ne présente pas les avions de manière chronologique. Ceux qui sont au contact à gauche en regardant le tarmac se voient très mal, mais il suffit d’être un peu patient. Donc, de gauche à droite, vous avez ci-dessous :


photo img_7433a

Un 738 Smart Wings


photo img_7478a

…un 757-300 Condor


photo img_7461a

… un A220-300 Swiss


photo img_7517a

Et un A319 Lufthansa


photo img_7464a

Ce n’est bien sûr pas le seul type d’appareil exploité par Lufthansa visible ici : voici un A321


photo img_7476a

CRJ-900 LR Lufthansa Cityline


photo img_7511a

Celui-ci n’est plus exploité nulle part : ce fut le tout premier 707 de Lufthansa. Vendu par LH en 1976 en raison de son état de corrosion, il se murmure qu’il fut utilisé par des trafiquants d’armes en Afrique, avant d’être racheté en 1999 pour un euro symbolique et rapatrié ici.


photo img_7465a

Deux exploitants de Dash 8-400 : Luxair


photo img_7438a

… et airBaltic


photo img_7460a

Côté legacy, il y a Finnair en E-190


photo img_7463a

SAS en CRJ-900ER


photo img_7512a

Turkish Airlines en A321


photo img_7483a

Qui n’a jamais eu envie d’un vol dans un petit jet d’affaires comme ce Cessna Citation 525 ?


photo img_7482a

En revanche, personne n’a envie de se faire offrir un vol dans ce petit jet jaune à gauche de la tour de contrôle


photo img_7493a

Il s’agit du Learjet 60XR médicalisé de l’ADAC (l’Automobile Club allemand), dont l’immatriculation n’est pas le fruit du hasard : D-CURE.


photo img_7492a

Beaucoup plus petit, beaucoup plus abordable, un Cessna 172 d’aéroclub.


photo img_7443a

Les LCC sont en force à HAM, comme cet A320 en livrée blanche dont l’immatriculation me révèle qu’il est exploité pour Sun Express par Avion Express (merci à Esteban pour le correctif).


photo img_7509a

A part quelques A320 loués, la flotte de Sun Express est constituée de 737-800 comme celui-ci.


photo img_7514a

A319 Germanwings


photo img_7489a

A320 Germanwings


photo img_7516a

A320 Eurowings


photo img_7448a

Arrivée d’un 738 Ryanair


photo img_7434a

Il va repousser et repartir 30 minutes après son arrivée au parking. Les Irlandais se succèdent ici : il décolle alors qu’arrive un A320 Aer Lingus


photo img_7496a

Voici l’A320 Aer Lingus, mais plus intéressant, derrière lui…


photo img_7499a

… c’est l’A318 Air France qui arrive (et derrière lui, l’A320 blanc SunExpress déjà montré plus haut)


photo img_7505aphoto img_7506a

Go to gate, donc j’y vais ; il me faudra un peu plus de 4 minutes pour atteindre la porte A18 pourtant proche parce que les baies vitrées sont un peu trop tentantes.


photo img_7518a

Les portes A et B sont à gauche…


photo img_7523a

… mais je vais commencer par aller un peu à droite, par ce vaste corridor


photo img_7525a

Un A321 Lufthansa


photo img_7524a

Un A320 Austrian Airlines : la moisson complémentaire est modeste


photo img_7527a

L’embarquement est sur le point de commencer porte A18, avec respect des priorités


photo img_7528a-16632

Passerelle vitrée au début


photo img_7529a

Instant porte et playstation


photo img_7530a

La cabine d'un A318 Air France


Fuselage shot qui me confirme que c’est un A318


photo img_7531a

L’arrière de la cabine, encore vide


photo img_7532a

Les sièges, vus vers l’avant


photo img_7534a

A mon rang : aïe ! Ma très faible expérience en A318 se fait durement ressentir : non seulement le hublot est très mal aligné au rang 5, mais il y a un élément de paroi au niveau du siège. A dire vrai, je savais que ce rang est mauvais dans les autres A32x, mais il n’y a pas cette paroi de raccord.


photo img_7533a

La moquette n'est pas très propre, mais ça ira


photo img_7537a

L’aumônière est un filet de faible capacité, plaqué contre le dossier du siège précédent.


photo img_7536a

Le pitch est un peu plus généreux (environ 2 cm) que dans les autres A32x Air France


photo img_7542a

La largeur entre accoudoirs est en revanche plus faible d’un bon centimètre : les cabines des autres A32x ont été réaménagées avec notamment un rétrécissement de l’allée centrale au profit des sièges.


photo img_7541a

Les accoudoirs sont de longueur réduite.


photo img_7538aphoto img_7539a

Pas de prise USB dans cet aménagement ancien


photo img_7548a

Je trouve la tablette trop haute pour utiliser confortablement un PC. Je n’ai pas de mesure de référence à ce sujet : affaire à suivre !


photo img_7547a

Le PSU, alias instant F-OITN


photo img_7535a

Fiche de sécurité recto-verso, un peu fatiguée


photo img_7615a

roulage et en vol


Repoussage en avance, à 10h18 (STD – 17’)


photo img_7544a

Un triréacteur d’affaires au loin


photo img_7545a

A321 British Airways


photo img_7550a

Les terminaux de HAM


photo img_7552a

Déjà vus, mais moins bien ou de plus loin, l’A320 blanc de SunExpress…


photo img_7553a

… et le vieux 707 de Lufthansa


photo img_7557a

Décollage imminent piste 23


photo img_7555a

Traversée de la piste 15/33 pendant l’accélération


photo img_7558a

Auf widersehen, Hamburg !


photo img_7559a

Comme déjà souligné à l’aller, HAM est enchâssé dans un tissu pavillonnaire aussi dense que très arboré


photo img_7562a

La jonction de l’Autobahn 23 avec l’Autobahn 7


photo img_7563a

L’instant BESMRS avec les ateliers de l’ICE à Hamburg Eidelstedt, dont l’histoire remonte à 1922, à l’époque des machines à vapeur.


photo img_7564a

Zoom sur le hall de maintenance


photo img_7565a

Et sur la rotonde délicieusement surannée, mais néanmoins toujours utilisée d’après cette page de Wikipedia


photo img_7566a

Schulau, au bord de l’Elbe


photo img_7568a

Le port de plaisance de Schulau


photo img_7569a

La ville de Stade, sur la rive gauche de l’Elbe


photo img_7571a

Ancienne base aérienne des années 1930, le petit aérodrome de Stade (EDHS)


photo img_7570a

Bremerhaven, à l’embouchure de la Weser


photo img_7573a

C’est la fin du spectacle pour l’IFE extérieur : les nuages se referment.


photo img_7575a

La collation telle que servie. Quel poids de nourriture, à votre avis : 20 g, 25 g, 30 g ?


photo img_7576a

C’est la PNC qui m’a proposé de me donner une capsule d’eau plutôt qu’un verre d’eau qui m’aurait gêné, car j’étais encore en train de commencer ce récit sur mon PC quand elle est arrivée à mon niveau. Un bon point pour elle.


photo img_7578a

Tout ce que vous vouliez savoir sur ces biscuits, et notamment leur poids : la réponse exacte était 24,5 g (admirez la précision !)


photo img_7579a

Compactage sans difficulté, et sans nécessité d’utiliser l’aumônière, car ce porte-gobelet reste utilisable tablette abaissée, ce qui est malheureusement rarement le cas en avion.


photo img_7580a

Début de la descente


photo img_7581a

Le curieux dessin de l’échangeur de la N2 à Saint Mard


photo img_7583a

La ligne à grande vitesse d’interconnexion, à l’intérieur du périmètre de l’aéroport


photo img_7584a

Posé des roues, déploiement des inverseurs de poussée


photo img_7585a

un peu de spotting à CDG


Décollage d’un A380 Emirates


photo img_7587a

Autre A380, de Thai Airways, au contact au Terminal 1 ; deux appareils United Airlines dont un 787


photo img_7588a

A330-200 Air China. Je n’ai pas réussi à lire l’immatriculation de l’appareil en livrée blanche à gauche, peut-être LY-xxx


photo img_7589a

L’un des A310 de l’armée française (Escadron de transport 3/60 Estérel), utilisé pour des transports de troupe (ou au besoin pour l’évacuation de civils).


photo img_7591a

A321 Ural Airlines


photo img_7593a

787-9 Norwegian Long Haul


photo img_7594a

Le Concorde exposé


photo img_7595a

Parfois, il suffit de pas grand-chose pour rendre originale l’esthétique d’un hôtel à la configuration banale


photo img_7598a

Il suffit de comparer avec son voisin. (On m’objectera que la taille de la fenêtre de chaque chambre du Mercure est nettement supérieure).


photo img_7599a

Gulfstream G650 du gouvernement marocain, masquant partiellement un 777-200ER American Airlines


photo img_7600a

Embraer Legacy 650, dérivé de l'E-135


photo img_7601a

787-9 Ethiopian Airlines


photo img_7604a

A321 Finnair


photo img_7605a

A320 Easyjet en livrée publicitaire Europcar


photo img_7606a

A320 Easyjet en livrée standard


photo img_7607a

A320 Croatia Airlines


photo img_7608a

La gare TGV / RER au premier plan et le Terminal 2F au fond


photo img_7609a

Une série A32x Air France, dont un futur ex-Joon


photo img_7610a

Arrivée au point de stationnement à côté d’un autre A318 à 12h04’ (STA – 6’) : l’avion a perdu une dizaine de minutes sur l’horaire, sans attente particulière ni au départ, ni à l’arrivée.


photo img_7612a

C'est loin, le RER ?


Instant Danette


photo img_7614a

Tiens, il y a un accès Skypriority dans les PAXbus ? Il n’y aucune tentative pour le faire respecter, et pour ce que cela change, de toute façon…


photo img_7617a

Réputé photophobe, le personnel de piste est trop loin pour l’exprimer.


photo img_7619a-49440

Le PAXbus s’éloigne : voici l’autre flanc de mon avion


photo img_7621a

Les appareils au contact du Terminal 2D


photo img_7624a

Un A321 et trois 318 AF stationnés au large. Vous les reverrez mieux un peu plus tard


photo img_7625a

L’extrémité ouest, plutôt massive, du Terminal 2F


photo img_7629a

Passerelles d’embarquement (au-dessus) et de débarquement (en dessous)


photo img_7631a

Il va falloir parcourir ce bâtiment dans le sens inverse dans peu de temps


photo img_7633a

Tout le (très maigre) intérêt de la porte Skypriority du PAXbus est là : le PAXbus s’est arrêté de manière à ce que la porte d’accès au Terminal 2F soit en face. Il est 12h16’, soit STA+6’ : l’arrivée en avance a permis de compenser le handicap du stationnement au large.


photo img_7634a

Je trouve toujours très long le cheminement à la sortie de CDG-2F. Qu’en est-il vraiment ? Voici le compte de pas affiché par mon téléphone au passage de cette porte.


photo img_7623a

Ce n’est pas par là pour moi : il y a un contrôle des BP pour ne laisser passer que les PAX en correspondance non-Schengen


photo img_7636a

Par ici la sortie, mais pas tout de suite


photo img_7637a

Les sas anti-retour d’accès à la salle de livraison des bagages


photo img_7638a

Descente vers cette salle que voici : il y a beaucoup de monde, mais elle n’est pas embouteillée.


photo img_7639a

Puis long cheminement vers la sortie, passage landside et long cheminement dans le sens opposé


photo img_7641a

Voici l’escalier par lequel je suis arrivé dans la salle de livraison des bagages, trois minutes plus tôt


photo img_7642a

Cheminement vers la gare TGV-RER


photo img_7644a

Vue sur les avions stationnés au large du Terminal 2D : un A321 AF en livrée Skyteam


photo img_7646a

Et trois A318 AF, dont celui qui m’a emmené ici.


photo img_7647a

Il y a un ascenseur pour descendre directement dans la salle des pas perdus, .


photo img_7648a

…mais il est généralement plus rapide de prendre les deux escaliers mécaniques successifs.


photo img_7649a

Il y a les PAX qui font la queue pour acheter leur billet de RER aux distributeurs visibles depuis l’escalier mécanique.


photo img_7651a

Très rares sont ceux qui savent où sont cachés derrière un escalier ces distributeurs ignorés de tous. J’ai fourni le tuyau aux PAX à la fin de la queue, après avoir effectué mon emplette.


photo img_7652a

Franchissement du portillon automatique et stop ! Cela me fait 1157 pas, effectués sans hésitation dans des lieux que je connais bien, ce qui correspond aux 700+ mètres mesurés sur Google Earth.


photo img_7653a

C’est de la petite monnaie pour moi, mais pas pour tous les PAX, surtout quand ce trajet se termine par un escalier mécanique en panne, obligeant ce PAX à configurer autrement ses affaires pour le descendre à pied,


photo img_7654a-51537

…pour atteindre cette rame qui attend à quai


photo img_7655a

Quai où l’on a le choix de le parcourir jusqu’à son extrémité où il remonte au niveau du plancher de la rame de RER, ou bien de monter une marche de plus avec ses bagages.
(Je signale à mes lecteurs le commentaire érudit de BESMRS sur cette photo; merci à lui.) 


photo img_7657a

Paris vous aime, surtout si vous êtes sportif !


Bonus : le vieux tunnel de l'Elbe


Je vous propose maintenant un bonus qui ne vous fera pas monter au septième ciel


Bonus : Click here display
See more

Verdict

Air France

7.5/10
Cabin7.0
Cabin crew9.0
Entertainment/wifi7.0
Meal/catering7.0

Independent Airport Lounge

7.8/10
Comfort7.5
Meal/catering7.5
Entertainment/wifi10.0
Services6.0

Hamburg - HAM

9.4/10
Efficiency9.5
Access10.0
Services8.0
Cleanliness10.0

Paris - CDG

8.0/10
Efficiency8.0
Access6.0
Services8.0
Cleanliness10.0

Conclusion

Bilan de confort mitigé en cabine, avec guère de hublot au niveau du siège et un aménagement qui commence à dater sérieusement.
Un point de bonus à la PNC pour la capsule d’eau plutôt qu’un gobelet plein qui aurait pu me gêner.
La note de divertissement est pénalisée par le mauvais alignement des hublots.
La collation n’est pas un repas et permet tout juste de tenir jusqu'à l'arrivée.

Très bonne fluidité par l’accès Skypriorité à HAM, mais probablement médiocre pour les PAX sans statut. L’accessibilité de l’aéroport est excellente, grâce à une ligne de S-Bahn qui traverse l’agglomération, au tarif très attractif. Seul problème : des menus aux distributeurs de billets qui ont une fâcheuse tendance à ne parler qu’allemand au-delà de la page d’accueil.

Bonne fluidité à CDG, mais le cheminement un peu excessif s’ajoute à un stationnement au large.

Le confort du salon à HAM est pénalisée par le bruit du terminal qui m’a cependant moins gêné que dans mes souvenirs. La restauration n’est pas éblouissante, mais fait le job. Le véritable plus du salon est son excellente vue sur le tarmac et sur les deux pistes, mais les PAX sans statut ne sont pas les parents pauvres à ce sujet : il y a une bonne terrasse d’observation gratuite landside et l’espace airside est assez spotter friendly grâce à de très larges baies vitrées.

Information on the route Hamburg (HAM) Paris (CDG)

The contributors of Flight-Report published 13 reviews of 2 airlines on the route Hamburg (HAM) → Paris (CDG).


Useful

The airline with the best average rating is Air France with 7.5/10.

The average flight time is 1 hours and 35 minutes.

  More information

11 Comments

If you liked this review or if you have any questions, don’t hesitate to post a comment below !
  • Comment 508187 by
    nicobcn TEAM GOLD 5767 Comments

    Merci pour ce FR !

    Un vol AF très classique avec tout ce qu'il faut, mis à part le catering décevant pour l'horaire. Étonnant de ne pas avoir eu de sandwich qu'AF sert sur un Paris-Genève pourtant plus court aux mêmes horaires...

    Belle découverte avec ce bonus qui me rappelle le tunnel de Greenwich à Londres.

    A bientôt !

    • Comment 508253 by
      marathon GOLD AUTHOR 9819 Comments

      Peut-être que ce catering réduit est dû à un problème de fournisseur à HAM, car ces biscuits français avaient été certainement chargés à Paris. Cela avait été la raison (cachée) de la suppression des menus spéciaux sur ARN-CDG à l'époque de mes navettes suédoises.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 508217 by
    BESMRS 2165 Comments

    Merci pour ce FR :o)

    Merci pour les bonus !

    On notera en particulier une belle vue de l'enmarchement mobile du MI 79. A l'origine les quais SNCF étaient bas (30 ou 55 cm), les quais RATP hauts (80 ou 90 cm). Après avoir quitté la Gare du Nord, les marchepieds s'abaissaient ... Depuis des travaux récents tout est haut (sauf sur les voies banalisées).

    Idem sur la A et le MI 84 :)

    Sinon pour le tunnel, cf.:
    https://en.wikipedia.org/wiki/Greenwich_foot_tunnel

    • Comment 508254 by
      marathon GOLD AUTHOR 9819 Comments

      Merci pour ce rappel historique ferroviaire que j'ai bien connu à l'époque et que j'avais complètement oublié depuis.
      Merci également (ainsi qu'à Nicobcn) pour la référence du tunnel de Greenwich que je ne connaissais pas : le trafic piéton est du même ordre de grandeur, mais son gabarit est plus réduit, d'où l'obligation d'y pousser son vélo.

  • Comment 508235 by
    Tjunior 125 Comments

    La petite attention aux accès PMR est très appréciable
    Merci pour ce FR

  • Comment 508328 by
    Chevelan GOLD 15484 Comments

    Pas grand chose à se mettre sous la dent à bord, il s'agit d'un vol transfrontalier quand même !
    La bande avait fait un tour dans le tunnel en son temps .. N'étais tu pas tenté par l'attraction majeur de Hambourg, le "musée" qui reçois le plus de visiteur en Allemagne, Wünderland Miniatur... Avec l'aéroport HAM reproduit et les avions qui décollent, entres autres surprises ?

    Merci pour ce récit, à bientôt.

    • Comment 508335 by
      marathon GOLD AUTHOR 9819 Comments

      Peut-être un problème ponctuel de fournisseur à HAM, obligeant à emporter un catering ne nécessitant pas de réfrigération.

      Miniatur Wunderland ? Je l'ai découvert avec Mme en janvier (cf. mon FR CDG-HAM d'alors); l'aéroport de Knuffingen est une pure merveille.

      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 508386 by
    Esteban TEAM GOLD 14333 Comments

    Merci pour le partage François !

    Bon je dois avouer que j'ai dû chercher la petite bête pour trouver LA faille .... et elle a été trouvée :)

    Les LCC sont en force à HAM, comme cet A320 en livrée blanche dont l’immatriculation me révèle qu’il est exploité par Sun Express

    Et bien non, l'immatriculation aurait dû te révéler qu'il est exploité pour Sun Express par Avion Express ^^

    Surpris de retrouver un sucré salé sur ce vol sommes toutes pas si court.

    Merci pour le bonus sur HAM qui est vraiment une ville a découvrir ou redécouvrir.

    A bientôt !

    • Comment 508419 by
      marathon GOLD AUTHOR 9819 Comments

      Je me suis emmêlé les pinceaux dans ces Express :( C'est corrigé!
      Ce n'était même pas un sucré-salé, mais un sucré sans option salée : service minimum que je soupçonne lié à un problème de fournisseur.
      Le régional de l'étape m'a promis de m'emmener découvrir une autre curiosité de Hambourg la prochaine fois : affaire à suivre !
      A bientôt !

  • Comment 508420 by
    AirBretzel GOLD 8961 Comments

    Merci François pour ce FR.
    Un distributeur de soupe comme un distributeur de soda, c'est bien la première fois que j'en vois.
    hublot est très mal aligné au rang 5 => quel dommage.
    juste des mini galettes c'est très allégé comme collation.
    Superbe bonus très instructif.

    • Comment 508457 by
      marathon GOLD AUTHOR 9819 Comments

      Je me demande si dans le distributeur, la soupe est liquide, auquel cas elle se conserve mal, ou instantanée, auquel cas elle est médiocre, comme celle proposée par le distributeur de boissons de mon bureau.
      J'ai bien pris note de ce rang à éviter à l'avenir.
      Le repas pris au salon a été rétrospectivement une sage précaution, vu le peu de nourriture servie à bord.
      Merci pour le commentaire !

Login to post a comment.