Flight-Report

Avis du vol Shanghai Airlines Shanghai Zhengzhou en classe Economique

Compagnie Shanghai Airlines
Vol FM9389
Classe Economique
Siege 33A
Temps de vol 01:55
Décollage 01 Jui 15, 10:40
Arrivée à 01 Jui 15, 12:35
FM   #35 sur 128 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 25 avis
marathon
Par GOLD 1867
Publié le 12 juin 2015
Ce FR est le deuxième segment de notre petit voyage pour assister à un mariage en Chine début juin. Plus d'information à ce sujet se trouve dans le FR du premier segment :

CDG - PVG : MU370 (A332) Les poteries d’Yixing
PVG - CGO : FM8389 (B738) Les temples de Kaifeng (vous êtes ici)
CGO - PEK : CA1326 (B738) L’allée des Mig
PEK - TYN : train à grande vitesse
TYN - PVG : MU2402 (B738) Meilleurs vœux de bonheur !
PVG – CDG : MU569, vendu comme AF3767, non reporté

Ce FR commence dans la ligne 2 du métro qui relie les deux aéroports de Shanghai. Le Maglev va certes plus vite, mais sa desserte au quart d’heure et la correspondance à son terminus rendent un peu aléatoire le gain de temps, surtout si l’on part d’une station de la ligne 2.

photo IMG_3104a

« Vous êtes ici » : cette légère erreur de traduction ici m’a toujours amusé (en chinois, il est écrit « Votre localisation », ce qui se réfère à l’indication de droite, mais c’est bancal en anglais).

photo IMG_3105a

Une particularité des deux aéroports de Shanghai : les PAX doivent passer par une détection de traces d’explosif (avec un coton passé rapidement sur les bagages), et sont bloqués dans un sas que vous voyez ici le temps que les cotons passent dans la machine qui les analyse – ce temps s’exprime en secondes.

photo IMG_3113a

La voûte plantée d’aiguilles du Terminal 1 de PVG

photo IMG_3106a

Il ne faut pas moins de six écrans pour afficher raisonnablement les vols domestiques au départ de ce terminal.

photo IMG_3107a

Pas de souci au sujet du vol MU9389 vers Zhengzhou. Le hasard veut qu’à la même heure, il y a un autre vol MU, en partage de code avec AF, en direction de Taiyuan, le but de ce voyage.

photo IMG_3108a

Il n’y a pas de file dédiée aux groupes, et un groupe de Chinois en Chine, c’est la plaie. Ils cherchent systématiquement à doubler tout le monde pour rester ensemble. Vous voyez à gauche de la photo, une PAX isolée avec sa valise qui a du mal à passer parce que deux membres d’un groupe cherchent à passer sous les barrières à enrouleurs, et à droite une employée en corsage clair qui fait la police, assez efficacement. Tout ce monde

s’interpelle avec vigueur.

photo IMG_3109a

Grâce à cette employée qui maintient l’ordre, la file avance vite et bien : en cinq minutes, l’affaire est réglée,

photo IMG_3110a

et il ne reste plus qu’à rejoindre le PIF en suivant ces PNC.

photo IMG_3116a

La carte d’embarquement, avant qu’elle ne soit tamponnée de rouge au contrôle (systématique en Chine) avant le passage du PIF.

photo IMG_3117a

J‘ai tout juste le temps d’une petite séance de spotting en restant dans le champ visuel de la porte d’embarquement, et surtout de Mme qui connait ma propension à l’abandonner dans les aéroports chinois.

Il y a du bien et du moins bien dans ce terminal pour le spotting. Le bien, c’est la très forte inclinaison des baies vitrées, ce qui limite le risque qu’elle soient maculées par la pluie. Le moins bien, c’est qu’on en est trop loin, ce qui gêne la photographie d’appareil au contact.

photo IMG_3137a

L’exemple en est donné par l’avion dans lequel nous allons embarquer :

photo IMG_3118a

L’immatriculation pour les fans

photo IMG_3119a

Départ d’un A340 Swiss

photo IMG_3121a

Arrivée d’un 738 Hainan Airlines.

photo IMG_3136a

J’ai eu un peu de mal à identifier cette petite compagnie aérienne que je ne connaissais pas : il s’agissait de Fuzhou Airlines.

photo IMG_3135a

Shanghai (PVG et SHA) étant le hub principal de MU, il y a pléthore d’appareil de cette compagnie

photo IMG_3123a

A320 wingletté avec l’ancienne livrée et A321 sharkletté en livrée Skyteam

photo IMG_3128a

L’embarquement commence pile à l’heure

photo IMG_3138a

La passerelle est ici aussi griffée 汇丰 et HSBC

photo IMG_3139aphoto IMG_3140a

Le hublot de la passerelle ne me permet pas de saisir en entier le nom de 上海航空

photo IMG_3141a

Passage à travers les deux rangs de la J en 2+2

photo IMG_3142a

Et arrivée dans la cabine Y, ici avant que les rangs autour de nous ne se remplissent.

photo IMG_3144a

L’appuie tête est orné de publicité

photo IMG_3145a

Le pitch est standard (environ 27 cm de l’assise du siège à la pochette devant), et donc correct

photo IMG_3144aphoto IMG_3147a

Un détail de la moquette. C’est propre, à cet endroit qui a tendance à accumuler les petits débris.

photo IMG_3149a

Ces deux bâtiments sont un hôtel plutôt luxueux et un motel situés entre les deux terminaux de PVG. Les rares fois où j’ai regardé, le motel affichait complet.

photo IMG_3151a

Les appareils FM et MU pour les vols domestiques suivants

photo IMG_3146a

La carte de sécurité recto-verso

photo IMG_3153aphoto IMG_3155a

Le plafonnier, très classique

photo IMG_3156a

Un autre appareil FM vient de repousser et va rejoindre la piste

photo IMG_3157a

Repoussage à notre tour : il est 10h41, soit une petite minute de retard sur l’horaire

photo IMG_3162aphoto IMG_3166a

Démonstration de sécurité sur IFE pendant ce temps

photo IMG_3170a

L’extrémité « intérieure » du terminal, dédiée aux vols domestiques

photo IMG_3171a

Détail de la passerelle griffée 汇丰 (HSBC en chinois)

photo IMG_3172a

Le personnel de piste montre la banderole de pin de blocage de roulette avant

photo IMG_3175a

… et salue longuement les PNT et les PAX dans l’avion qui s’ébranle

photo IMG_3178a

Passage du côté piste du terminal, là où les vols internationaux sont au contact

photo IMG_3179a

Le nouveau logo de MU, derrière l’ancien

photo IMG_3180a

Une sorte de poteau blanc au milieu de la photo :

photo IMG_3183a

C’est un épouvantail dont je ne sait pas s’il est plus efficace que dans les champs pour éloigner les oiseaux ; il y en a plusieurs disposés dans l’espace entre les pistes de roulement et d’atterrissage.

photo IMG_3182a

Atterrissage d’un appareil China Airlines, certainement en provenance de Taipei

photo IMG_3184a

C’est à notre tour

photo IMG_3187a

L’orientation de la piste ne permet pas de voir les terminaux au décollage ce jour là

photo IMG_3189a

Une zone de stationnement au loin

photo IMG_3190a

Une zone de maintenance ?

photo IMG_3191a

L’air est comme toujours brumeux (plutôt moins que d’habitude)

photo IMG_3192a

Une curiosité météorologique : l’avion va traverser une ultime et très fine couche de nuages avant d’atteindre le ciel bleu.

photo IMG_3197a

C’est très brumeux sur la plus grande partie du parcours

photo IMG_3201a

Je n’ai pas cherché à identifier ce paysage

photo IMG_3204a

Début du service

photo IMG_3210a

Voici le repas, tel que déposé sur la tablette

photo IMG_3211a

Et après déballage

photo IMG_3212a

Chat noir échaudé craint l’eau froide, et Mme ne touchera pas à ce repas. J’en ai vu (et mangé) d’autres, et ce riz friz avec des légumes et assez peu de viande est correct.

photo IMG_3213aphoto IMG_3213a

Les sièges s’inclinent de manière symbolique…

photo IMG_3216a

mais pas le mien, dont le bouton d’inclinaison a disparu

photo IMG_3215a

Descente dans les nuages vers Zhengzhou

photo IMG_3217a

Le plafond est très bas, même si la couverture nuageuse n’est pas particulièrement dense

photo IMG_3220aphoto IMG_3221a

Il y a trois appareils (MU, CZ et CA) qui attendent que nous ayons atterri

photo IMG_3222a

Deux appareils CZ et un appareil FM au contact

photo IMG_3224a

Capital Airlines n’avait que des CRJ-200 quand je l’ai emprunté en 2010. Cinq ans plus tard, elle a des A319 comme celui-ci.

photo IMG_3226a

Deux villes voisines de Hong-Kong sont représentées ici, avec Shenzhen Airlines (A320)

photo IMG_3227a

Et Air Macao (A321)

photo IMG_3229a

Stationnement à côté de cet A321 CZ

photo IMG_3230a

Dernier coup d’œil à l’avion après le débarquement

photo IMG_3231a

Des employées munies de hauts parleurs rappellent l’emplacement des tapis à bagages de chaque vol. C’est très « Chine profonde » et assez fatigant.

photo IMG_3232a

En attendant la livraison de notre bagage, je vais aux toilettes. On n’a pas encore inventé la photographie des odeurs et cela vaut mieux pour le confort des lecteurs de ce FR. Le sol est aussi très glissant en raison des flaques que je veux croire être d’eau des lavabos.

photo IMG_3236a

Nous n’allons pas à Zhengzhou, mais à Kaifeng, à 70 km de là. Si nous n’avons pas atterri à Kaifeng, c’est que la seule piste à Kaifeng est celle de sa base aérienne, aperçue ici depuis le sommet de la pagode Po.

photo IMG_5510

A l’extrême droite de la photo ci-dessus, un unique appareil dont l’avant est bâché, que voici immortalisé à fond de zoom optique et numérique. Il n’était pas très facile d’identifier ce Y-7, copie chinoise de l’Antonov 24, la rupture des relations sino-soviétiques ayant interrompu un transfert de technologie.

photo IMG_5513

Pas de possibilité d’arrivée en avion, donc, et il faut prendre un bus

photo IMG_3238a

Comme toujours, le tarif est dérisoire (40 RMB), mais pas de chance, nous avons raté le bus de 13h, et le suivant est à 14h30 (la dernière colonne est l’horaire de retour).

photo IMG_3240a

Il y a un wifi gratuit, mais comme partout en Chine, il faut fournir un numéro de code reçu par SMS sur un numéro de portable chinois, car la police veut savoir qui nuit à l’harmonie de la société en propageant des informations n’entrant pas dans sa définition d’un internet sain (ces termes reviennent perpétuellement dans les medias officiels chinois).

photo IMG_3241a

Landside, l’extrémité du terminal est en fait la salle d’attente des bus de grande ligne

photo IMG_3242a

Inutile de stresser : toute l’information se trouve sur ce BIDS (et non FIDS^^)

photo IMG_3243a

De gauche à droite : le numéro du service, l’horaire de départ, la destination, le remplissage (有票 = il y a des billets [à vendre]), la ponctualité (正点 = à l’heure), le tarif en RMB et le numéro d’immatriculation du bus. On retrouve la plupart de ces informations sur le billet que j’ai acheté.

photo IMG_5198a

Inutile de guetter dehors : une employée annonce l’embarquement à H-10’ environ, évidement en mandarin uniquement. Pas d’incertitude : c’est bien le bus immatriculé?BHK516.

photo IMG_5199a

Le confort est un peu sommaire, mais ça ira, malgré un pitch réduit. Mesuré à ma manière, l’espace entre siège et dossier précédent est de 21 cm, contre typiquement 26-27 cm en éco standard.

photo IMG_3246a

Le confort est un peu sommaire, mais ça ira

photo IMG_3246a

Et le pitch, toujours mesuré de la même manière, est réduit.

photo IMG_5202a

Pourquoi aller à Kaifeng ? Certainement pas pour retrouver les traces de la plus grande communauté juive en Chine au XI° siècle, établie sur la Route de la Soie à l’époque où Kaifeng était la capitale des Song du Nord. Il n’en reste qu’une minuscule association dans une ruelle, près de l’emplacement de la synagogue qui a totalement disparu.

photo IMG_5495aphoto IMG_5497a

Rien de commun en effet entre Kaifeng à l’époque des Song :

photo IMG_5471a

… avec son palais dont il ne reste rien

photo IMG_5475a

Et Kaifeng aujourd’hui, à quelques temples près que l’on peut retrouver dans ces superbes maquettes dans la Maison de la Guilde Shanshaanguan.

photo IMG_5466a

Les remparts actuels (qui apparaissent en bas de la photo ci-dessus) datent de la dynastie Qing (1644-1910)

photo IMG_5292a

Les restes des remparts des Song sont sous 8 à 9 mètres d’alluvions, car la ville ancienne était perpétuellement victime des crues du Fleuve Jaune.

photo IMG_5524a

Les maquettes de la ville anciennes méritent à elle seules la visite de la Maison de la Guilde Shanshaanguan, qui comme son nom l’indique était l’association des marchands originaires des provinces actuelles du Shanxi (capitale Shijiazhuang) et du Shaanxi (capitale Xi’an), toutes deux au nord de Kaifeng.

photo IMG_5465a

Le temple Yaqing, un sanctuaire taoïste remontant à 1233, mérite la visite

photo IMG_3345a

… surtout pour ses sculptures de bois peint sous les auvents des toits

photo IMG_3335aphoto IMG_3369a

Partout ont été noués des rubans rouges de vœux de bonheur par les visiteurs

photo IMG_3390a

On vient aussi y prier, de manière classique, en tenant un nombre précis de bâtonnets d’encens

photo IMG_5338a

… ou de manière un peu moins classique : cet homme a remplacé l’encens par des cigarettes

photo IMG_5337a

… qu’il va planter exactement comme les bâtonnets d’encens !

photo IMG_5341a

Mais aujourd’hui, le plus beau monument de Kaifeng (qui n’en a plus guère, et cette ville est désormais délaissé par le tourisme) est le Temple du Grand Ministre, qui date dans son état actuel du XVII° siècle.

photo IMG_5344a

Dès le pavillon d’entrée aux belles charpentes peintes

photo IMG_5307a

… c’est une perspective majestueuse qui s’offre au visiteur,

mais le temple est bien plus vaste que ce que vous voyez ici, car plusieurs bâtiments successifs sont dans cet alignement

photo IMG_3402a

On franchit par un petit pont un bassin

photo IMG_5373a

Le bassin est orné de chaque côté de sculptures

photo IMG_3439a

Kaifeng est un endroit où survivent encore des traces du chinglish, ce savoureux sabir de traductions mot à mot du chinois en anglais

photo IMG_5371a

Ici aussi, on peut acheter pour dix yuan un ruban rouge porte bonheur, et le personnaliser

photo IMG_5385a

Il y a de dix modèles différents, appelant le bonheur dans la famille, le succès dans les études ou le travail, la naissance d’un enfant en bonne santé, etc… J’ai estimé qu’il y en avait plus de dix mille accrochés sous ces treilles !

photo IMG_5381a

Qui vient-on y prier ? Bouddha, ou plus exactement les trois Bouddhas du passé, du présent et de l’avenir, ici de gauche à droite.

photo IMG_5390a

De l’autre côté se trouve une majestueuse statue de Guanyin, le bodhisattva de la miséricorde

photo IMG_5387a

Le trésor de ce temple, et de Kaifeng, se trouve dans ce pavillon octogonal, à l’extrémité du temple

photo IMG_5392a

Cette statue exceptionnelle en bois de Guanyin aux mille bras a demandé 58 ans de travail.

photo IMG_5404a

Habituellement, les représentations de Guanyin à mille bras n’en comporte que quarante (chacun pouvant voir et secourir vingt-cinq détresses), mais ici, il y en a bel et bien 1048, et pour arriver à ce total, la statue a deux faces symétriques.

photo IMG_5406a

Guanyin nous aura-t-elle été secourable dans la suite de notre périple ? C’est ce que vous lirez dans les FR suivants.
Afficher la suite

Verdict

Shanghai Airlines

7.5/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements6.0
Restauration8.0

Shanghai - PVG

8.8/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté10.0

Zhengzhou - CGO

5.5/10
Fluidité10.0
Accès4.0
Services4.0
Propreté4.0

Conclusion

C’est un vol chinois standard, avec un repas correct pour qui apprécie la nourriture chinoise. Il était ponctuel, ce qui n’est pas garanti du tout en Chine. FM n’était pour rien dans le fait d’avoir raté de peu un bus pour notre destination finale. Rien à dire au sujet des PNC dans un contexte où les interactions sont limitées.

PVG n’est pas un aéroport particulièrement exaltant : il est loin de la ville, la desserte en métro est correcte sans être exceptionnelle (le terminus urbain du Maglev oblige à une correspondance un peu malpratique, où qu’on aille, et il y a une correspondance quai à quai si on choisit le métro standard). Cela étant, les services sont efficaces et la signalétique impeccable.

Les bus de grande ligne sont très faciles à prendre à CGO, mais malheur à qui ne comprend pas le chinois écrit ou oral ! Les WC établissent un peu enviable record olfactif pour un aéroport de cette taille.

Sur le même sujet

28 Commentaires

  • Comment 139066 by
    Mathieu 2122 Commentaires

    Merci pour ce magnifique FR (du moins le bonus).
    Un vol tout à fait correct sur FM avec un catering assez copieux mine de rien (le plat chaud).

    Le bonus est vraiment sublime et ce temple doit valoir le détour.

    Petite question concernant le transfert en bus : Comment conduisent les chinois ?

    A bientôt,

    • Comment 319120 by
      cloud_rider 833 Commentaires

      Ha ha ha...je confirme pour la conduite des chinois, à notre arrivée à Beijing, notre taxi ne semblait pas avoir de freins, du coup devant chaque obstacle on slalomait à gauche ou à droite en se prenant la valise dans la figure! ^^

    • Comment 318664 by
      marathon GOLD AUTEUR 9273 Commentaires

      Catering très satisfaisant pour moi, en qualité comme en quantité pour de l’éco domestique.
      J’ai été agréablement surpris par les quelques monuments historiques de Kaifeng, qui ne mérite cependant pas plus d’une journée, ce qui explique je n’y étais encore jamais allé.

      La conduite en Chine relève du jeu vidéo grandeur nature : presque la même absence de respect du code de la route et presque le même taux d’accident. Je ne vois pas de changement notable de comportement depuis une dizaine d’années.

      Merci pour le commentaire !

    • Comment 318714 by
      Mathieu 2122 Commentaires

      Merci pour ces précisions !

    • Comment 318666 by
      marathon GOLD AUTEUR 9273 Commentaires

      J’ai mangé un plat de riz très similaire dans un restaurant chinois de base, dans la suite de mon parcours. C’est du standard local.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 139076 by
    nicobcn TEAM GOLD 3229 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Prestation tout à fait honorable et vol à l'heure ce qui est rare avec les contrôleurs aériens chinois. Par contre ce plat chaud ne donne pas trop envie...

    A bientôt!

  • Comment 139080 by
    Wingslover 681 Commentaires

    Merci pour ce Fr!

    Belle prestation de FM!
    La cabine ressemble à celle de CA :)

    SUPERBE bonus!!!! :D

  • Comment 139081 by
    mogoy GOLD 9021 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Vol classique domestique en Chine avec catering copieux pour cette durée.
    Merci pour cette découverte de Kaifeng

  • Comment 139091 by
    JOET73 221 Commentaires

    Merci pour ce FR qui me rappelle mes voyages hebdomadaires
    Bizarre ce contrôle d explosif à l entrée du terminal. Ça ne m est jamais arrivé à ce stade, seulement avant les controles de securite.
    Vous avez effectivement eu de la chance d être à l heure, C est peu commun en Chine.
    Très beau bonus.
    A bientôt.

  • Comment 139105 by
    Chevelan GOLD 10955 Commentaires

    Un vol tout à fait honnête avec ce plat chaud copieux... Pour qui aime la nourriture Chinoise comme tu le précise.

    PVG n'est pas vraiment terrible, et lorsque la météo est mauvaise c'est pire !

    Les Chinois dans les files c'est l'enfer, Madame ou Monsieur je pousse tout le monde. Heureusement que l'employée veillait.

    Effectivement, ça doit être très pénible pour ne pas se perdre dans le terminal bus, ou toutes les infos sont en idéogramme !?

    Merveilleux bonus comme toujours, une petite question qui me turlupine : Quelle est la signification de cette sorte de croix gammé sur la poitrine du Bouddha, j'ai déjà vu ça au Vietnam et je me suis toujours la question ?

    Merci pour ce partage

    • Comment 318670 by
      marathon GOLD AUTEUR 9273 Commentaires

      Tout était en chinois à l’extrémité « gare de bus » du terminal de l’aéroport, mais je n’avais pas besoin de chercher des renseignements en anglais : c’est un confort appréciable que me procure mon niveau en chinois. Je reconnais cependant aux Chinois une bonne volonté générale pour trouver quelqu’un qui connait le minimum nécessaire d’anglais pour débloquer une situation, et dans un aéroport, ce genre de personne se trouve.

      La croix gammée est un très ancien symbole bouddhiste. Sur les plans japonais, c’est le symbole qui repère un temple. C’est aussi un idéogramme, qui en japonais n’est utilisé que dans une seule expression : ? ? « tomber en tourbillonnant ».
      Le fait que les nazis aient choisi ce symbole (en l’inversant) perturbe les Européens, mais pas les Extrême-Orientaux qui ne savent souvent rien du nazisme, et pour lesquels ce n’est qu’un symbole religieux que j’ai vu régulièrement sur des bijoux qui seraient impossibles à porter en Europe.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 139124 by
    lagentsecret SILVER 10239 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Plat chaud qui a le mérite d'exister

    Très beau bonus complet de Kaifeng

    A bientôt

  • Comment 139133 by
    PAT62 5086 Commentaires

    Le retour de François aux affaires.
    Un vol domestique chinois peut encore arriver à l'heure, la preuve !
    Prestation ma fois correcte.
    Très intéressant bonus hors des sentiers battus.
    Merci pour ce FR !

  • Comment 139142 by
    natibo777 911 Commentaires

    Merci pour le partage et pour le beau bonus.
    Le catering sur un vol domestique est un bon point.

  • Comment 139152 by
    Papoumada SILVER 5295 Commentaires

    Merci François Marathon pour ce FR à bord d'une compagnie où tu as dû te sentir un peu à la maison.

    Un vol somme toute correct à bord d'un avion dont les équipements intérieurs commencent à pâtir d'une certaine usure.

    La prestation servie, à défait d'être appétissante, a le mérite d'exister.

    Comme à l'accoutumé, un FR de FM participe à l'éveil culturel de son lecteur. Cette fois-ci encore, c'est très réussi.

    Que Guanyin vous garde !

    • Comment 318674 by
      marathon GOLD AUTEUR 9273 Commentaires

      En effet, il y a un je ne sais quoi de familier dans les compagnies aériennes chinoises, d’autant qu’elles sont quand même très formatées en vol domestique.
      Merci pour ces vœux et ce commentaire !

  • Comment 139156 by
    Alcam 2043 Commentaires

    Merci François pour ce très beau bonus!

  • Comment 139255 by
    marathon GOLD AUTEUR 9273 Commentaires

    @tous : merci collectif d’avoir marqué votre appréciation pour le bonus, toujours moins facile à constituer que le récit beaucoup plus linéaire du vol.

  • Comment 139787 by
    cloud_rider 833 Commentaires

    Merci François pour ce super FR. Le bonus est franchement top, j'ai l'impression d'avoir vu une autre Chine dans vos photos, Chine que je n'ai absolument pas vu lors de mon séjour malheureusement. Que dire des chinois sinon que vous avez un immense atout de pouvoir parler avec eux. Mon expérience avec les chinois fut plus que glaciale, j'étais pour eux tantôt une attraction (jusqu'au point de venir me toucher) et tantôt un alien ^^

Connectez-vous pour poster un commentaire.