Avis du vol Air China Xi'an Beijing en classe Economique

Compagnie Air China
Vol CA1232
Classe Economique
Siege 11A
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:05
Décollage 14 Jui 15, 11:00
Arrivée à 14 Jui 15, 13:05
CA   #80 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 173 avis
marathon
Par GOLD 2156
Publié le 27 juin 2015
C’est le septième segment aérien de ce voyage en Chine, mixte privé / professionnel :

CDG - PVG : MU370 (A332) Les poteries d’Yixing
PVG - CGO : FM8389 (B738) Les temples de Kaifeng
CGO - PEK : CA1326 (B738) L’allée des Mig
PEK - TYN : train à grande vitesse
TYN - PVG : MU2402 (B738) Meilleurs vœux de bonheur !
HGH - CTU : CA1741 (A319) Que c'est triste, Hangzhou, sous la pluie
CTU - XIY : CA8926 (B738) Chengdu by night
XIY - PEK : CA1232 (A320) La Grande Muraille vue du ciel (vous êtes ici)
PEK - CSX : CA1363 (A321) Xinzhongjie a survécu !
CSX - PEK : CA1374 (A330) Chez soi à Beijing
PEK - CKG : CA1409 (B738) L'extravagance de HongYaDong
CKG - CGQ : CZ6460 (A321) Galère à Changchun
CGQ - TAO : CZ3938 (A321) La Riviera chinoise des Allemands
TAO - CAN : SC4675 (B738) Nous avons le regret d’annoncer que le vol SC4675…

Xi’an est surtout connue pour son armée de terre cuite, mais ce n’est pas le seul intérêt touristique de cette ville. Il vous faudra attendre le bonus de ce FR pour en découvrir un autre, et il vous faudra attendre longtemps, car autant vous prévenir tout de suite, ce FR est scandaleusement long, et son bonus aussi. Vous pouvez vous servir d’abord un café, de préférence meilleur que celui que sert Air China, avant de continuer votre lecture.

Xi’an a conservé ses murailles du XIV° siècle (en adaptant ses portes aux contraintes du trafic routier moderne), et si l’on est sportif, on peut faire le tour (13,7 km, quand même). Ici, je me contente de vous en montrer l’une des portes et son bastion avancé, vus depuis le boulevard périphérique, et depuis le taxi qui m’emmène à l’aéroport.

photo IMG_8607a

Le péage de l’autoroute à la sortie de l’aéroport (c’est marqué en grand : 机场) est inévitablement orné de structures rappelant les murailles de la ville.

photo IMG_8612a

XIY est desservi par de nombreuses compagnies aériennes, et il faut lire vite pour repérer le terminal

photo IMG_8613a

Je ne sais plus lequel c’était, mais le chauffeur ne s’est pas trompé

photo IMG_8614a

Terminal en vue

photo IMG_8618a

A quoi correspond ce petit espace peint en jaune à l’extérieur du terminal ?

photo IMG_8621a

C’est marqué sur le poteau : il s’agit de la zone fumeur !

photo IMG_8620a

Oui, c’est bien ce demi mètre carré de trottoir qui constitue la zone fumeur landside !

photo IMG_8622a

Comme je ne suis pas fumeur, je n’ai pas utilisé cette sobre infrastructure, et je suis entré dans le terminal. Il y aurait pu y avoir un contrôle par détection d’explosif, mais il devaient procéder par échantillonnage, car ils ne m’ont pas arrêté.

photo IMG_8646a

Où se trouve l’enregistrement de mon vol vers Beijing ?
photo IMG_8623a

Comptoir 34 ? Bien, allons-y.

photo IMG_8624a

Il y a aussi des bornes automatiques, mais je ne les ai pas essayées.

photo IMG_8645a

Contrairement aux apparences,

photo IMG_8626a

… la queue est modérée au comptoir 34

photo IMG_8627a

Ce qui est curieux, ce que les PAX devant moi se font manifestement traiter, alors qu’il y a un panneau « Fermé ».

photo IMG_8639a

Et de fait, quand c’est mon tour, je me fais dire que non, il faut faire la queue pour le comptoir 35. Je n’ai pas bien compris, mais les PAX qui utilisaient les services du comptoir 34 avaient chacun un BP à la main.

photo IMG_8631a

Peut-être le comptoir 34 traitait comme le comptoir 33 les « correspondances internationales » ? (landside ?). C’est resté un mystère pour moi.

photo IMG_8633a

La queue au comptoir 35 était plus longue, mais je ne vais pas dramatiser : cela avançait assez vite.

photo IMG_8636a

Ma valise est donc arrivée à la pesée

photo IMG_8640a

… et ayant prononcé la formule magique : 我要窗边位子 (je veux un siège au hublot), j’ai reçu un BP avec un indiscutable siège au hublot.

photo IMG_9100a

Un vêtement que l’on ne voit plus dans la Chine urbaine d’aujourd’hui : ce petit garçon dans les bras de sa mère a une culotte fendue à l’arrière, pour lui permettre de faire ses besoins sans la retirer.

photo IMG_8643aphoto IMG_8644a

Les queues sont modérées à l’accès au PIF

photo IMG_8647a

… surmonté de ce FIDS où mon vol est affiché à l’heure

photo IMG_8648a

Une curiosité locale : des panneaux au niveau de la file d’attente rappellent de manière assez ludique les différentes contraintes de sécurité. Inutile de vous les traduire : les FRistes comprendront sans peine la signification de chacun.



Le dernier concerne les restrictions des « power banks » de plus de 100 / 160 Wh, c’est le seul où le PAX n’a pas l’air très content.

photo IMG_8654a

A une exception près (j’ai oublié où), la palpation était systématique au PIF, que le portique ait sonné ou non. Un renforcement des mesures de sécurité dont je ne sais pas s’il est provisoire, ni s’il a une raison identifiée.

Bref, arrivée landside

photo IMG_8655a

Pas de salon Air China pour moi cette fois-ci : mon collègue *A Gold est rentré à Beijing dès le vendredi soir, mais j'ai pris l'avion le dimanche matin, ce qui me permet de vous proposer le bonus qui suivra.

XIY n’est pas un aéroport très spotter friendly, car les baies vitrées sont rarement accessibles (en revanche, leur inclinaison fait qu’elles ne sont pas ou peu salies par la pluie). Je me suis faufilé ici à droite à la porte 12.

photo IMG_8665a

… pour atteindre cet espace étroit qu’un spotter chinois avait déjà repéré

photo IMG_8659a

Un 738 Shenzhen Airlines, très courant en Chine

photo IMG_8656a

Moins courant, un E-190 Tianjin Airlines

photo IMG_8658a

Encore moins courant, un A320 Qingdao Airlines

photo IMG_8664a

Une compagnie manifestement locale : Chang’an 长安 est l’ancien nom de Xi’an, à l’époque où c’était la capitale de la dynastie Tang. C’est de là que provient le nom de l’avenue Chang’An qui sépare la Cité Interdite de la place Tien’anmen à Beijing.

photo IMG_8672a

Il est déjà l’heure d’embarquer, mais comme je suis seul cette fois-ci, sans personne pour s’inquiéter du fait que je suis encore quelque part à photographier le terminal ou le tarmac, autant en profiter.

photo IMG_8668a

Voici l’A320

photo IMG_8670a

L’immatriculation pour les fans

photo IMG_8671a

L’entrée des sanitaires ; remarquez les couettes de la silhouette féminine !

photo IMG_8673a

Ayant épuisé les ressources du terminal, il est temps de prendre cette passerelle vitrée

photo IMG_8677aphoto IMG_8680a

On retrouve Chang’An dans le nom de l’entreprise locale qui a acheté de l’espace publicitaire dans la passerelle.

photo IMG_8681a

738 Xiamen Airlines au contact à la porte voisine de la nôtre

photo IMG_8682a

Ça bouchonne un peu (pas beaucoup) à l’entrée de l’avion.

photo IMG_8684a

La présentation n’est certes pas très raffinée, mais il y a une pile d’exemplaires du China Daily à l’extrémité de la passerelle.

photo IMG_8685a

Traditionnelle vue depuis l’extrémité de la passerelle

photo IMG_8686a

La cabine J : toujours les mêmes deux rangs en 2+2

photo IMG_8687a

Cette fois-ci, je suis au premier rang de l’éco, qui bénéficie d’un pitch exceptionnel. C’est à ce moment là que je me suis rendu compte que j’avais laissé mon mètre ruban dans ma valise en soute, et j’ai utilisé mon exemplaire du China Daily comme gabarit : il fait 55 cm de haut déployé ainsi.

photo IMG_8689a

En pratique, cela laisse vraiment beaucoup de place pour les jambes. Seul inconvénient : pas de place devant soi pour mettre sa sacoche PC, mais j’ai pu la caser sous le siège voisin, car celui-ci était vide, et le PAX derrière n’avait pas d’affaires à y mettre.

photo IMG_8690a

Quand on a des jambes au format low-cost, il est impossible d’être gêné.

photo IMG_8693a

Ah, il vaut mieux tenir son bébé dans les bras en cas de turbulences ?

photo IMG_8748a

Les plafonniers

photo IMG_8699a

La fiche de sécurité, recto et verso

photo IMG_8691aphoto IMG_8692a

Le réseau d’Air China dans le magazine de vol.

photo IMG_8694a

Contrairement à CZ, CA distingue les vols domestiques, régionaux (Hong-Kong et Macao) et vers Taïwan, respectivement.

photo IMG_8695a

En revanche, CA ne peut faire l’impasse sur l’encart de la Mer de Chine du sud : il n’a aucune pertinence pour ses route aériennes, mais la loi chinoise punit d’amendes dissuasives toute publication de cartes de la Chine entière qui ne représente pas tout le territoire, et notamment ses revendications territoriales maritimes. C’est la raison probable pour laquelle on ne peut pas trouver le guide Lonely Planet Chine dans les librairies de ce pays (sauf d’occasion, revendus par des voyageurs qui ne veulent pas remporter leur exemplaire) : la carte de la Chine qui y figure est illégale.

photo IMG_8696a

A l’international, c’est également intéressant : des liaisons vers l’Europe, vers l’Amérique du Nord, mais aucune vers l’Afrique

photo IMG_8697a

Et une seule vers l’Amérique du sud, en prolongation d’un vol vers MAD

photo IMG_8698a

Les appareils au contact :

photo IMG_8703a

Cet appareil est bien loin de son hub : Kunming est la capitale de la province du Yunnan, à l’extrême sud de la Chine.

photo IMG_8705a

A320 CZ, beaucoup plus ordinaire

photo IMG_8713a

Dornier 328-300 Jet appartenant à Hainan Airlines.

photo IMG_8715a

Un A330 de I-Fly, une compagnie charter russe

photo IMG_8708a

Décollage rigoureusement ponctuel

photo IMG_8718a

Ce viaduc qui traverse une vallée : une ligne à grande vitesse ?

photo IMG_8724aphoto IMG_8727a

Non, c’est une future autoroute, car il y a ici une future aire de repos

photo IMG_8728aphoto IMG_8729a

Plus loin, des sorties d’autoroute et leurs péages, sur un modèle standardisé

photo IMG_8732aphoto IMG_8736a

La campagne, encore très sèche

photo IMG_8731a

Un casque bas de gamme est distribué,

photo IMG_8740a

.. .mais il n’y a aucun canal audio autre que celui du programme diffusé à l’IFE

photo IMG_8742aphoto IMG_8761a

Distribution de la collation

photo IMG_8743a

Ce n’était pas pour le catering qu’il fallait prendre ce vol : il est limité à ce petit sandwich et une boisson.

photo IMG_8745a

Le café… eh bien, c’est du café Air China : pas terrible, mais peut faire pire.

photo IMG_8747a

Quant au sandwich, c’est une variété chinoise que je connaissais déjà et qui est assez bourrative. Un café, même signé Air China, n’est pas inutile pour le faire passer.

photo IMG_8746a

Un réservoir à identifier

photo IMG_8749a

Air to air avec un A32x sharkletté Sichuan Airlines

photo IMG_8755a

Il allait virer vers le nord quand je l’ai aperçu

photo IMG_8756a

L'avion va rejoindre les plaines du Henan et du Hebei quelque part du côté de la frontière entre ces deux provinces.

photo IMG_8757a

Ce sont des campagnes à la fois très fertiles et très peuplées : regardez la densité des villages dans le territoire !

photo IMG_8758a

Une base aérienne située à côté de Dingxing 定兴

photo IMG_8765-2aphoto IMG_8767a

Là en revanche, cela ressemblait vaguement à un aéroport vu de loin, mais cela semble être simplement des cultures en bandes.

photo IMG_8777aphoto IMG_8778a

La campagne chinoise, toujours aussi densément peuplée quand elle est fertile. Au loin, vers la gauche, une piste d'aviation située à côté de Gaobedian.

photo IMG_8781a

J'ai passé des heures sur Google Earth à chercher au mauvais endroit, avant d'identifier cet aérodrome à la configuration assez unique en son genre, à Zhuozhou 涿州, à 130 km au sud-sud-ouest de PEK, 32 minutes avant l'atterrissage. C'est lui qui m'a permis de reconstituer la route aérienne dans cette partie du vol.

photo IMG_8785a

Deux pistes et taxiways identiques assez courtes, situées dans un périmètre parfaitement circulaire. Il n'y a quasiment pas de bâtiments; la meilleure hypothèse que j'ai trouvée est celle d'un terrain de parachutisme, mais je n'ai trouvé de confirmation après une recherche sommaire sur le net chinois.

photo IMG_8786a

L’avion suit une route aérienne inattendue, passant au nord de PEK pour tourner ensuite vers le sud et s’aligner sur l’une des pistes 18x. La plaine du Hebei, où se trouve Beijing, est entourée de montagnes, sillonnées de petites routes sinueuses,

photo IMG_8791a

… et traversées de vallées assez profondes

photo IMG_8795a

Cette route aérienne inattendue va m’offrir un spectacle extraordinaire. Cette photo brute n’est pas très lisible,

photo IMG_8799-2a

… mais regardez après traitement : le trait blanc qui zigzague sur les crêtes, ce n’est autre que la Grande Muraille de la dynastie Ming. Cette section est située probablement juste au nord de la base de loisirs du lac Zhenzhu

photo IMG_8799a

Mais ce n’est pas fini, car au-delà du réservoir de Guanting 官厅水库

photo IMG_8804a

… et de l’aéroport mixte civil / militaire de Yonging 永宁, un peu en amont de ce réservoir

photo IMG_8810a

… on retrouve à nouveau les montagnes du nord du Hebei

photo IMG_8817a

… et à nouveau la Grande Muraille, dans un paysage déchiqueté, ici en couleurs naturelles

photo IMG_8819a

… et après traitement d’image pour la faire ressortir

photo IMG_8819-2aphoto IMG_8821a

La vue la plus extraordinaire à mes yeux – probablement pas à ceux de mes lecteurs – est celle-ci.

photo IMG_8824a

J'ai cru reconnaitre là le site de Simatai, identifiable par le fait que la muraille franchit une vallée où se trouve une petite retenue d’eau de construction postérieure. C’est en la parcourant de Jinshanling à Simatai que j’ai vu la Grande Muraille pour la première fois, et ce fut l’accomplissement d’un rêve d’enfant que je croyais inaccessible quand j’étais enfant, tant la Chine était alors lointaine et inaccessible.

photo IMG_8827a

Revoir (ou avoir l'impression de revoir) Simatai d’en haut, c’était revivre cette émotion d’être là où j’avais cru ne jamais pouvoir aller.

photo IMG_8825a

En fait, je me trompais, car après avoir identifié enfin les pistes d'aviation précédente, j'ai compris qu'il s'agissait du site de Huanghua 黄花, où je n'ai pas eu l'occasion d'aller. Ce nom signifie Fleurs jaunes, car au printemps, les montagnes sont entièrement couvertes de fleurs jaunes, m'avait dit un collègue chinois à l'époque où j'étais basé à Beijing.

photo IMG_8834a

Un jour, peut-être, j’irai à Huanghua; cette section semble le mériter lui aussi …

photo IMG_8832a

Cette vraie-fausse madeleine de Proust s’éloigne, et l’avion entre dans la plaine du Hebei, en direction de l’aéroport

photo IMG_8836a

Le réservoir de Huairou

photo IMG_8837a

C'est vers la ville de Huairou que l'on prend des bus pour aller à certains des accès à la Grande Muraille au départ de Beijing.

photo IMG_8840a

Fin de descente

photo IMG_8844a

L’autoroute et la ligne sur pilotis de l’Airport Express, qui effectue la liaison Dongzhimen – Sanyuanqiao – T3 – T2.

photo IMG_8848a

L’atterrissage est proche, un avion est en attente de décollage

photo IMG_8852a

Vent faible, si j’en crois cette manche à air. Le vol dure 2h05 à l’horaire, mais n’a duré qu’1h32 du décollage au posé des roues.

photo IMG_8854aphoto IMG_8859a

Des avions cargo : SF Airlines,

photo IMG_8861a

Grandstar Cargo,

photo IMG_8918a

… et EMS (la Poste chinoise)

photo IMG_8862a

Devant un 333, un 787 Hainan Airlines

photo IMG_8872a

333 Hainan Airlines

photo IMG_8875a

A321 MU, en livrée ancienne

photo IMG_8876a

Deux Falcon 7X

photo IMG_8877a

Au premier plan, c’est un Gulfstream G200 (B-8139)

photo IMG_8880a

Une rareté : un appareil Turkmenistan Airlines. On manque de FR sur cette compagnie…

photo IMG_8885a

Un A320 sharkletté de Capital Airlines, une compagnie aérienne qui n’avait pas plus gros que des CRJ-200 il y a cinq ans.

photo IMG_8887a

Le terminal 3C (domestique), qui est aussi le seul accès vers l’extérieur (par la route ou le métro)

photo IMG_8889a

Le terminal 3D, également domestique, mais séparé des deux principaux bâtiments du terminal par des taxiways

photo IMG_8893a

Un A319 Tibet Airlines quitte son point de stationnement,

photo IMG_8895a

… part vers la piste qui lui est assignée…

photo IMG_8902a

… et décolle peu après. Il ne va pas directement à Lhassa : il fera escale à CTU ou CKG.

photo IMG_8928a

Vue générale du Terminal 3, avec les terminaux domestiques et internationaux

photo IMG_8905aphoto IMG_8907a

J’ai eu beaucoup de mal à obtenir une photo nette de celui-ci au loin, mais je ne l’ai pas identifié

photo IMG_8915a

Décollage d’un A321 CZ

photo IMG_8920a

La passerelle s’approche

photo IMG_8931a

737 Air China en livrée fleurie

photo IMG_8933a

A321 Air China

photo IMG_8934a

Décollage d’un A320 Sichuan Airlines

photo IMG_8936a

Montée à l’étage Arrivées

photo IMG_8937aphoto IMG_8942a

Un dernier coup d’œil à l’appareil qui m’a amené ici

photo IMG_8943a

A330 CA en livrée « fleur bleue »

photo IMG_8947aphoto IMG_8948a

Au loin, un A380 CZ

photo IMG_8949a

Une fontaine d’eau potable, omniprésente dans les aéroports chinois

photo IMG_8953a

Les sanitaires ? oui, ils sont propres,

photo IMG_8956a

… avec une petite note fleurie.

photo IMG_8954a

Ils espèrent obtenir cinq étoiles, ce qui me semblent quand même ambitieux

photo IMG_8955a

Bifurcation au sol entre les arrivées et les transferts vers un autre vol

photo IMG_8957a

… en traversant des salles d’attente vides

photo IMG_8958a

Mais que PEK soit la destination finale ou un point de transfert, quand on est arrivé au contact au terminal 3D, on est voué au PAXbus, car c’est actuellement le seul moyen pour en sortir.

photo IMG_8960a

L’avantage spotting de ce trajet en PAXbus est modéré : un A321 CA, en livrée standard

photo IMG_8964a

.. un autre en livrée océanique. On aperçoit un empennage ANA à l’arrière-plan.

photo IMG_8965a

Le court trajet en bus ne permet pas de voir grand-chose d’autre

photo IMG_8970a

… à part une vue extérieure de ce terminal 3D, qui est globalement une mauvaise pioche à l’arrivée d’un vol domestique.

photo IMG_8971a

Cheminement assez long dans le terminal domestique. Il est 13h05, l’heure théorique d’arrivée de l’avion.

photo IMG_8975a

Et arrivée en salle de livraison des bagages

photo IMG_8979a

Au total, il se sera écoulé 35 minutes entre l’arrivée au contact et la livraison de mon bagage : transfert en PAXbus ou non, ce n’est pas un bon score en Chine.

photo IMG_8989a

Après la sortie de la zone de livraison des bagages, mais avant l’arrivée landside, il y a une table avec un petit bac.

photo IMG_8991a

Ce bac contient quelques briquets provenant de ceux qui ont été abandonnés au PIF par des PAX. On peut se servir pour remplacer ainsi le sien, mais ce jour-ci, le choix est bien maigre.

photo IMG_8992a

Comme d’habitude, l’attente est négligeable à la station de taxi ; le plus long est de l’atteindre, car on a le choix entre des ascenseurs sous dimensionnés où il faut faire la queue, de très longs trottoirs roulants descendant, ou des escaliers. Il s’est écoulé neuf minutes depuis l’arrivée landside.

photo IMG_8999a

Arrivée d’un 737 CA, aperçu avant de quitter la zone de l’aéroport.

photo IMG_9002a

Comme d’habitude, ça bouchonne un peu entre le 5° et le 4° périphérique. Cette voiture de couleur kaki qui zigzague entre les files de voiture a une plaque minéralogique à caractères noirs sur fond blanc, comme tout véhicule gouvernemental, notamment la police et l’armée.

photo IMG_9006a

Évidemment, son conducteur ne se sentira pas concerné par cette recommandation de ne pas rouler sur la bande d’arrêt d’urgence.

photo IMG_9007a

Je me demande ce que cette voiture du Ministère de la Justice (法司) immatriculée dans le Xinjiang faisait ici. Ürümqi est à 3200 km de Beijing par l’autoroute G30 !

photo IMG_9009a

Nous sommes déjà en train de sortir du sujet aérien de ce récit. La suite est un long bonus touristique concernant un site touristique de premier plan situé à l’extérieur de Xi’an. Non, il ne s’agit pas de l’armée de terre cuite, mais de Huashan, l’une des cinq montagnes sacrées du taoïsme chinois, et de loin la plus célèbre.

Depuis mon dernier séjour à Xi’an ont été mis en service la ligne de métro n°1 (et aussi la n°2) dont le terminus est la « gare bis » de Xi’an Nord, laquelle est à une quarantaine de minutes de la « gare bis » de Huashan Nord, depuis la mise en service de la ligne à grande vitesse Zhengxi (= Zhengzhou – Xi’an).

Mon itinéraire professionnel s’étant construit presque au jour le jour, je n’ai pas pu prendre de billet à l’avance, mais j’avais vérifié sur internet qu’il y avait beaucoup de place dans dans le train de 7h53.

Arrivée à la gare largement en avance, ce qui n’était pas inutile, car la queue pour l’unique guichet de vente était un peu longue.

photo IMG_8159a

En hauteur défilaient les disponibilités sur dix jours dans chaque train. Pas de problème : avec 91 places en 1° et 448 places en 2°, le train allait être très vide ce samedi 13 juin.

photo IMG_8158a

一张票到华山北 (Un billet pour Huashan Nord) : c’est vite dit, mais la transaction a quand même pris plus de temps qu’avec un Chinois, parce que justement je ne suis pas Chinois, et je n’ai donc pas de carte d’identité chinoise. Pour lutter contre le marché noir en période de super-pointe, les billets de train de grandes lignes sont nominatifs, et doivent comporter le nom et le numéro de la pièce d’identité du voyageur. Pour un PAX chinois, c’est facile : il suffit de lire la puce de sa carte d’identité. Mais pour un étranger, il faut taper au clavier son nom et son numéro de passeport. Vous savez ce que c’est, les étrangers, ils ont toujours des noms à coucher dehors, imprononçables et à rallonge.

photo IMG_8161a

Je n’allais pas compliquer les choses en payant par carte bancaire (mais vous avez vu que c’était possible), et la guichetière m’a rendu mon passeport, la monnaie sur mon billet de 100 yuan et le billet de train où j’ai flouté mon nom, dont les prénoms sont tronqués, car il y a une limite de nombre de caractères que mon nom à coucher dehors, imprononçable et à rallonge, excède toujours en Chine.

photo IMG_8162a

Non, personne n’a vérifié que j’étais bien le titulaire au nom à coucher dehors, imprononçable et à rallonge, de ce billet quand je l’ai scanné pour passer le portillon.

photo IMG_8166a

Une fois « railside », si je peux dire, je suis passé à ce kiosque pour prendre une bouteille d’eau offerte gracieusement par la compagnie de chemin de fer. Une bouteille par PAX : l’employée biffait le billet d’un coup de crayon à bille.

photo IMG_8168a

Je n’avais plus le temps de faire du spotting ferroviaire, qui n’est d’ailleurs pas facile, car mon billet ne me donnait accès qu’au quai où se trouvait mon train. En voici un autre, aperçu en quittant la gare.

photo IMG_8177a

Bref, une quarantaine de minutes de train et une quinzaine de minutes de taxi plus tard, j’étais à pied d’œuvre, c'est-à-dire à ce temple, d’où part le principal sentier pour l’ascension de Huashan

photo IMG_8183a

Le billet d’accès au site (plutôt cher à l’échelle chinoise) est valable deux jours, et pour le rendre nominatif de manière à en empêcher les reventes, il faut enregistrer une empreinte digitale. Dans mon cas, peu importait, car je n’allais pas revenir.

photo IMG_8194a

Et l’ascension commençait. En Chine, le sentier d’une montagne sacrée, c’est du solide, pavé de granite de bout en bout.

Sur le côté, il y a des panneaux moralisateurs comme celui-ci

photo IMG_8202a
Respectez l'environnement - Ne jetez pas d'ordures dans les cours d'eau

Comme il y a des étrangers, mieux vaut traduire approximativement en anglais les messages, au cas où ils n’auraient pas compris par le pictogramme qu’il fallait ne pas jeter d’allumette enflammée.

photo IMG_8207a

Ce panneau au chinglish inimitable justifiait à lui tout seul d’avoir choisi de faire l’ascension par le sentier, et non pas par l’un des deux téléphériques.

photo IMG_8208a

La forêt est notre demeure. Faites feu sur tout le monde

En fait, la deuxième phrase signifie « N’incendiez pas la maisonnée entière ».

Il n’y a pas que des touristes sur les sentiers de Huashan. Pour avitailler les points de vente de souvenirs, d’eau et de nourriture, il y a très certainement les téléphériques en soirée, mais pour la desserte fine, ce sont des porteurs souvent âgés qui montent des charges de l’ordre de 50 kg.

photo IMG_8204a

Outre de l’eau, on trouve dans les boutiques ces cadenas que les Chinois adorent accrocher à Huashan et à la Passerelle des Arts à Paris.

photo IMG_8210a

Qui dit ascension de montagne sacrée chinoise dit escalier de granite. Les quelques 1800 mètres de dénivelée à Huashan sont montés en grande partie dans ces escaliers, parfois raisonnablement faciles comme ici.

photo IMG_8213a

Et parfois très abrupts comme celui-ci

photo IMG_8236a

Je n’avais pas emporté mon mètre, mais regardez la largeur des marches par rapport à mes chaussures !

photo IMG_8238a

Une fois en haut, ce sont des arêtes en lame de couteau qui se dévoilent au visiteur, sur lesquelles des temples ont été construits

photo IMG_8262a

Les escaliers ont été taillés dans la roche

photo IMG_8315a

Mais ici, depuis ma visite précédente, un escalier de bois a été construit pour permettre de contourner un passage difficile.

photo IMG_8272a

天梯 (« L’escalier vers le ciel ») : c’est le spectaculaire et incontournable passage entre le pic Nord et le pic Sud de Huashan

photo IMG_8263aphoto IMG_8281a

Pendant l’ascension de l’escalier vers le ciel

photo IMG_8288a

Au fond, ce sont les temples du Pic Nord (à gauche), et un peu en contrebas, la gare d’arrivée du principal téléphérique d’accès à Huashan, pour la majorité des visiteurs qui ne font pas l’ascension à pied.

photo IMG_8289a

Une montagne sacrée, c’est l’endroit idéal pour déposer des rubans de vœux. Pour faciliter le travail des dieux, ces rubans sont rassemblés par type de demande : au premier plan, ce sont les demandes de succès aux examens scolaires, à gauche, ce sont les souhaits de longue vie, et ainsi de suite.

photo IMG_8323aphoto IMG_8326a

Encore une autre arête de roche nue

photo IMG_8378a

… avec un escalier taillé directement dans la roche, ici vu depuis le point de vue en face

photo IMG_8379a

.. et sur place

photo IMG_8333a

La légende veut que ce rocher ait été fendu d’un coup d’épée

photo IMG_8349a

Cet autre endroit a été privatisé par un photographe

photo IMG_8356a

La prise de vue n’offre aucun danger, car le visiteur comme l’assistante qui l’aide à prendre l’une des poses standard sont assurés avec un câble fixé à une ceinture.

photo IMG_8363a

Puisque c’est une montagne sacrée, il y a des monastères, mais comme il faut bien vivre, ces monastères procurent des hébergements (au tarif hôtelier, mais au confort de refuge)

photo IMG_8343a

Et des repas chauds comme celui-ci

photo IMG_8338a

Ce plateau standard était vendu 38 yuan : j’ai mangé beaucoup plus que cela pour 10 yuan dans un food court au centre de Xi’an. C’est dans l’ordre des choses : tout est quatre fois plus cher au sommet de la montagne, en raison de la logistique.

photo IMG_8339a

Allô ! Si l’on peut passer des appels téléphoniques sur son portable, c’est parce qu’il y a des antennes relais comme celle-ci, camouflées en pins assez crédibles de loin.

photo IMG_8372a

Au pic sud, le point culminant à 2154 mètres d’altitude, il fallait jouer des coudes pour arriver à photographier une inconnue derrière la stèle. Inutile d’imaginer arriver à demander à un Chinois de me prendre en photo avec mon appareil telle était la cohue.

photo IMG_8393a

L’un des endroits les plus spectaculaires se trouve à l’extrémité du site, et n’est fléchée qu’en chinois à Huashan : 长空栈道, qui pourrait se traduire maladroitement par Le passage de planches dans le ciel.

photo IMG_8403a

Comment pouvait-on appeler autrement cette construction vertigineuse que tant d’internautes ont vue, sans trop savoir s’il s’agissait ou non d’un trucage ? Il n’y a pas de trucage : à flanc d’une falaise aussi lisse que verticale, ce passage de planches sur des consoles de fer n’offrait que des chaînes pour se retenir au-dessus de l’abîme.

photo Huashan 1a

Mais regardez bien : en 2005, deux câbles d’acier ont été tendus, et il est désormais interdit de s’aventurer sur ce sentier du vertige sans baudrier d’assurance, loué sur place pour 30 yuan (mais on peut apporter le sien, ce que j’ai fait lors de ma première visite à Huashan)

photo Huashan 3

Les mousquetons d’assurance détruisent toute crainte pour qui n’est pas sujet au vertige irraisonné, mais il n’empêche : le paysage est inoubliable. Ça se corse quand même au bout du passage, qui aboutit à un petit temple et un plate-forme minuscule et sans issue : il faut rebrousser chemin et se croiser sur ces planches qui ne sont décidément pas bien larges, face à ce paysage :

photo IMG_8472 panoa

Cette fois-ci, je n’ai pas fait le sentier des planches, car il y avait vraiment trop de queue,

photo IMG_8436a

… et je voulais avoir le temps d’aller au Pavillon de l’Échiquier.

photo IMG_8441a

Comment ne pas vouloir atteindre ce pavillon solitaire sur un promontoire ?

photo IMG_8422a

D’autant que très peu de visiteurs s’y aventurent : je n’ai pas eu besoin d’attendre un moment favorable pour prendre cette photo.

photo IMG_8442a

Il faut d’abord monter de longs escaliers taillés dans le granite

photo IMG_8438a

Mais ensuite, l’itinéraire descend au milieu de cette photo dans une faille

photo IMG_8452a

Là aussi, il faut s’assurer, et être en bonne forme physique, car les prises taillées dans la roche sont éloignées les unes des autres.

photo IMG_8481a

Dans le bon vieux temps, il n’y avait bien sûr que ces chaînes de fer auxquelles se tenir. C’était à ce prix que l’on pouvait aller disputer une partie sur l’échiquier de pierre qui se trouve au milieu de ce tout petit pavillon

photo IMG_8459a

Retour en direction du pic Est, avec la vue sur la plaine

photo IMG_8489a

La barre blanche au bout de l’avenue est la gare nouvelle Huashan Nord.

photo IMG_8490a

Visiter Huashan se mérite, mais par beau temps (et j’ai chaque fois pu en avoir), c’est un panorama extraordinaire qui s’offre au visiteur. J’espère que ce tour d’horizon vous a plu, merci de m’avoir lu jusqu’ici, et à bientôt sur le Sentier des Planches ou pour une partie d'échecs!
Afficher la suite

Verdict

Air China

7.8/10
Cabine9.0
Equipage8.0
Divertissements7.5
Restauration6.5

Xi'an - XIY

8.2/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services7.0
Propreté10.0

Beijing - PEK

8.8/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Prestation un peu en retrait pour Air China, sauf pour le legroom procuré par le premier rang d'éco, et l'absence de voisin immédiat. Mais le repas était un cran en-dessous de la norme chinoise, en quantité et en qualité.
Mauvais point pour l'indication erronée de guichet d'enregistrement à XIY, mais cela ne portait pas à conséquence.
L'arrivée au terminal 3D est un mauvais point, car elle se traduit par un transfert en PAXbus, qui plus est sans grand intérêt pour le spotting. Je soupçonne que le mauvais chrono à la livraison des bagages soit aussi lié au relatif éloignement du terminal

Informations sur la ligne Xi'an (XIY) Beijing (PEK)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 6 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Xi'an (XIY) → Beijing (PEK).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Shandong Airlines avec 8.0/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 53 minutes.

  Plus d'informations

23 Commentaires

  • Comment 140229 by
    SMilano 1269 Commentaires

    Merci pour ce Flight Roman !

    Vol tout à fait correct avec un super pitch pour couronner le tout.
    Superbes vues aériennes durant tout le trajet surtout celles sur la Grande Muraille.
    Impressionnant cette colonisation des campagnes chinoises!

    Très beau bonus !
    La partie sur Huashan est à couper le souffle !

    A bientôt pour la suite :)

    • Comment 319514 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      A mes yeux, c’est autant la densité de population en zone rurale que le nombre de villes de plusieurs millions d’habitants qui explique le total de 1,3 milliards d’habitants.

      On voit souvent bien la Grande Muraille en arrivant de CDG (notamment) par un vol de nuit, à condition d’être au hublot du côté gauche et de savoir quand et quoi regarder, mais ce n’est pas Simatai que l’on voit.

      Huashan méritait bien que j’y aille une deuxième fois, alors que j’avais beaucoup d’autres options.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 140232 by
    momolemomo GOLD 5703 Commentaires

    On est habitué aux très longs (mais aussi très bons) FR de marathon.
    J'ai encore découvert de nouvelle compagnies :p
    C'est impressionnant la densité des villages. Tu y es deja allé ?
    Il y a quoi dans le sandwich?
    Petite correct, c'est un 737 qui arrive lorsque tu quittes PEK
    J'adore le Fire on everyone :D
    La premiere partie du bonus est magnifique et impressionnante, ces montagnes font envie. La deuxième partie est tout aussi magnifique et impressionnante mais mon vertige aime un peu moins :p
    Merci pour ce FR !

    • Comment 319515 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      J’ai eu souvent l’occasion d’aller en zone rurale en Chine. Les conditions de vie y sont très rudes, surtout en hiver, et on comprend facilement l’ampleur de l’exode rural en direction des usines des grandes villes.

      Le sandwich contenait une tranche de viande plus ou moins reconstituée ; le genre qu’on trouve dans un hamburger.

      J’ai corrigé le type de l’appareil. Les parcs nationaux de montagne en Chine valent généralement le détour.

      Merci pour le commentaire !

    • Comment 319516 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Je suis toujours intrigué par les yeux non bridés des personnages dessinés tant au Japon qu’en Chine.

      Non, il n’y a pas de singes à Huashan. En revanche, il y en a à Emeishan, une montagne tout aussi intéressante au sud de Chengdu, et ils peuvent être assez agressifs si on est imprudent.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 140233 by
    fernousdu972 1087 Commentaires

    Merci pour ce FR marathon,

    Ce comptoir 34 est désormais hanté, au même titre que la rangée 13 dans un avion.

    ce petit garçon dans les bras de sa mère a une culotte fendue à l’arrière -> Aaargh, j'ai vu l'intérêt de cette fente plusieurs fois en voyant ces enfants au pied d'un arbre. C'est meugnoooon.

    Assez marrant de voir ces personnages aux yeux débridés sur pratiquement toutes les affiches/panneaux, alors qu'à voir les caractères ils sont manifestement asiatiques.

    Terminal assez peu spotter friendly mais très moderne.

    I-Fly - Hi Fly, apparemment une seule lettre de l'alphabet sépare la Russie du Portugal...

    Pitch royal. Vol classique.

    Superbes photos du bonus. Les montagnes sont magnifiques et semblent avoir été taillées. Ca vaut les 1800 mètres. A tout hasard, pas de singes dans ces montagnes-ci ?

    Xie xie.

  • Comment 140236 by
    Wingslover 676 Commentaires

    Merci pour ce FR! :D

    Encore un vol classique CA mais en éffet le catering à l'air moins bon :/

    Beau bonus de ce site que je ne connaissait pas encore :)

    Une rareté : un appareil Turkmenistan Airlines. On manque de FR sur cette compagnie…
    Il y en a quand même trois ;) (bon d'accord, tous de moi mais bon :P )

    • Comment 319517 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Xi’an est toujours au programme des voyagistes en Chine, mais pas Huashan (un peu trop loin, un peu trop physique, et exigeant un beau temps).

      Aïe, oserai-je avouer que je n’avais pas lu ces FR (pas bien) et que je n’ai pas utilisé l’onglet Rechercher (pas bien du tout !) ?

      Merci pour votre sympathique mansuétude à mon égard !

  • Comment 140241 by
    indianocean SILVER 6561 Commentaires

    Merci pour ce nouveau FR toujours aussi bien illustré.

    Mais j'espère que tu m'en voudras pas si je te dis que j'ai préféré ton bonus qui est super intéressant et impressionnant.
    Bravo pour avoir emprunté le chemin dans le vide que je n'aurais pas pu faire car j'ai la trouille du vide.

  • Comment 140252 by
    cloud_rider 833 Commentaires

    Wow est le premier mot qui me vient à l'esprit quand je repense au bonus! Huashan est en effet un site magnifique. Je n'ai malheureusement pas eu le temps d'y aller d'autant plus qu'à Xi'an nous n'avons pas eu un super temps. D'ailleurs j'étais à Xi'an le 14, dommage qu'on se soit pas croisé. Vol sympa, CA semble être mieux que CZ. Quelle chance de survoler Simatai! J'ai pu faire Jinshanling-Simatai mais comme vous l'avais dit, au delà de la tour 22 c'est fermé car il y a eu des chutes mortelles. Pour revenir au pantalon fendu, j'en ai vu beaucoup dans toutes les grandes villes que j'ai fait et ça m'a vraiment fait un choc quand en plein super marché on a eu droit au maneken piss version chinois ^^. Vos FRs sont un régal, les bonus nous font voyager dans cette Chine peu connue. Merci François.

    • Comment 319519 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Dommage en effet de ne pas s’être vus ; mon itinéraire professionnel était tellement au jour le jour que je n’ai pas pensé à faire signe.
      L’ensemble du site de Simatai est fermé depuis mi-2010, pour cause d’aménagements touristiques au sujet desquels je crains le pire. Il est encore possible de faire la randonnée dans le sens Simatai – Jinshanling, en dormant à Simatai et en partant à l’aube, avant l’arrivée des gardiens.
      Merci pour le commentaire de connaisseur !

  • Comment 140311 by
    Papoumada SILVER 5629 Commentaires

    Merci François pour ce magnifique FR.

    Ton oeil acéré et ton sens du récit rendent captivante la banale visite d'un terminal d'aéroport chinois.

    Si le vol lui-même ne présente pas d'intérêt particulier à l'intérieur de la cabine, tu communiques parfaitement l'émotion ressentie lors du survol de la Grande Muraille. Et si en plus cela réchauffe quelques madeleines....

    Somptueux bonus d'un site que je découvre et dont la visite semble assez sportive. Allier culture et activité physique : irrésistible pour FM !

    A bientôt !

    • Comment 319604 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Objectivement, les aéroports et vols intérieurs chinois se ressemblent beaucoup, mais pour qui ne connaît pas, comme pour qui connaît trop bien, il y a toujours à découvrir.

      Je déconseille Huashan par temps humide (ou verglacé en hiver), et à quiconque n’a pas la forme physique, même en faisant l’A/R en téléphérique. Mais pour tous les autres, c’est à ne pas rater.
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 140316 by
    Mathieu 2109 Commentaires

    Merci François pour ce FR hors du commun !

    Ces zones fumeurs sont vraiment toutes petites ! Pouvez-vous me dire si les chinois sont de gros fumeurs ?
    Le dernier concerne les restrictions des « power banks » de plus de 100 / 160 Wh, c’est le seul où le PAX n’a pas l’air très content. : Ma powerbank est toujours passée au PIF. Quelle est la législation à propos de ces petites batteries nomades ? (j'imagine qu'un vide juridique existe).

    Un vol CA très classique et un café pas tip top.
    Le débarquement au T3 rallonge le temps de voyage, c'est assez dommage.

    Votre bonus est vertigineux ! J'avoue avoir fermé les yeux sur le chemin de planches à flanc de montagne...

    A très bientôt,

    • Comment 319605 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Le tabagisme est un énorme problème de santé publique en Chine, uniquement masculin : 45% des hommes contre 2% des femmes. Il y a 15 ans, je trouvais très pénible le tabagisme passif en Chine. Les mentalités changent, et les autorités prennent le problème à bras le corps : la municipalité de Beijing vient notamment d’interdire de fumer dans tout lieu de travail ou recevant du public, avec des amendes dissuasives pour les contrevenants et les gérants qui n’affichent pas cette interdiction.

      Pas de vide juridique au sujet des power banks, mais la réglementation n’est pas rigoureusement uniforme dans le monde. La différence entre la Chine et AF (http://www.airfrance.fr/common/image/pdf/fr/Bagages_batterie_lithium_fr.pdf), c’est que la Chine interdit tout accu au lithium en soute, quel que soit la taille (même une batterie de rechange d’APN ou de téléphone – cela m’a souvent été rappelé à l'enregistrement), et que l’acceptation des power banks entre 100 et 160 Wh est au bon vouloir de la compagnie aérienne.

      Le chemin de planches de Huashan est mythique, mais il ne faut pas avoir peur du vide !

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 140340 by
    cobra 3651 Commentaires

    Merci François :)

    Déjà pour le fr, avec un vol sans encombres et de superbes vues en final sur le serpent infini de la muraille ^^
    Je comprends ton émotion à la vue de ta madeleine...^^

    Il y a des villages qui vont devenir villes dans le futur visiblement:)

    Hainan airlines et Chang'an airline sont t'elles du même groupe? En tous les cas les livrées sont bien sympa pour des chinoises

    Le bonus est superbe, et j'y trouve sous ta plume tout le plaisir que j'essais de mettre dans mes bonus nippons.
    Huashan est très impressionnant et mérite une visite..pour qui n'est pas taillé en O comme moi ^^

    Ce temple a été construit à partir de quelle époque?

    The forest is our home...Fire on everyone... Il y a des elfes dans la forêt? :)) j'ai beaucoup rit devant le panneau ^^

    Merci pour tous

    A plus

    • Comment 319656 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      On ne voit pas la Grande Muraille de l’espace, mais d’un avion, c’est possible, et c’est beaucoup plus abordable ^^
      Chang’an Airlines est dans le groupe Hainan Airlines depuis longtemps ; je suis intrigué par le fait qu’ils aient conservé cette identité commerciale.
      Huachan est une montagne sacrée depuis plus de deux mille ans, mais je n’ai pas trouvé de quand datent les temples actuels.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 140354 by
    Chevelan GOLD 12427 Commentaires

    Chapeau bas François,

    Report en mode découverte : Compagnies inconnues et bonus hors des sites touristiques, du moins pour les occidentaux !

    ça m'amuse toujours de regarder les personnages des dessins illustrant le passage du PIF, je remarque que tous les sujets n'ont pas les yeux bridés...

    Un vol classique avec un service... Classique. Les vues sur la grande muraille sont superbes, c'est impressionnant

    Magnifique spotting dans les 2 aéroports

    Le bonus est quant à lui somptueux, comme Moritz ou Bernard je suis sensible au vertige. Mais alors quel site merveilleux.

    Merci mille fois, à bientôt

    • Comment 319657 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Le transport aérien est en pleine expansion en Chine, d’où l’apparition régulière de nouvelles compagnies aériennes, ou la croissance météoritique de certaines.
      J’essaye en général de découvrir systématiquement des nouveaux lieux, mais la tentation de revoir Huashan était trop forte, et je n’ai pas regretté d’y être retourné.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 144974 by
    marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

    Un petit up à ce FR : j'ai enfin identifié les aérodromes aperçus... et corrigé l'identification de la section de la Grande Muraille : ce n'était pas Simatai, mais la vue n'en est pas moins superbe.

Connectez-vous pour poster un commentaire.