Avis du vol China Southern Chongqing Changchun en classe Economique

Compagnie China Southern
Vol CZ6460
Classe Economique
Siege 36A
Avion Airbus A321
Temps de vol 03:30
Décollage 19 Jui 15, 18:40
Arrivée à 19 Jui 15, 22:10
CZ   #40 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 121 avis
marathon
Par GOLD 2325
Publié le 8 juillet 2015
Onzième segment aérien de ce voyage en Chine, mixte privé / professionnel :

CDG - PVG : MU370 (A332) Les poteries d’Yixing
PVG - CGO : FM8389 (B738) Les temples de Kaifeng
CGO - PEK : CA1326 (B738) L’allée des Mig
PEK - TYN : train à grande vitesse
TYN - PVG : MU2402 (B738) Meilleurs vœux de bonheur !
HGH - CTU : CA1741 (A319) Que c'est triste, Hangzhou, sous la pluie
CTU - XIY : CA8926 (B738) Chengdu by night
XIY - PEK : CA1232 (A320) La Grande Muraille vue du ciel
PEK - CSX : CA1363 (A321) Xinzhongjie a survécu !
CSX - PEK : CA1374 (A330) Chez soi à Beijing
PEK - CKG : CA1409 (B738) L'extravagance de HongYaDong
CKG - CGQ : CZ6460 (A321) Galère à Changchun (vous êtes ici)
CGQ - TAO : CZ3938 (A321) La Riviera chinoise des Allemands
TAO - CAN : SC4675 (B738) Nous avons le regret d’annoncer que le vol SC4675…

C’était la foire d’empoigne pour s'attribuer les taxis qui arrivaient au compte-goutte à la sortie de HongYaDong (voyez le bonus du FR précédent), mais je ne suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds par une Chinoise, surtout quand j'ai un avion à prendre. Une fois extrait des bouchons du centre ville, le taxi m’a mené en un temps raisonnable à mon hôtel pour récupérer ma valise, et de là un autre m’emmenait largement dans les temps à l’aéroport.

photo IMG_0022a

L’architecture extérieure de CKG n’a rien d’enthousiasmant (la zone internationale, au fond).

photo IMG_0023a

Les banques d’enregistrement étaient clairement indiquées. Mon score est de 13/27 compagnies aériennes déjà testées : pas même la moitié, mais qui dit mieux ? J’avoue qu’il y en a quelques unes dont j’ignorais l’existence.

photo IMG_0035a

Est-il besoin de le rappeler ? Le vendredi 19 juin, c’était la veille d’un week-end de trois jours, car le 22 juin, c’est le jour de la Fête des Bateaux Dragons, fériée en Chine comme à Taïwan. J’ai déjà vu suffisamment de compétitions de bateaux-dragons (à SIN, par exemple, cf. le bonus de ce FR) pour ne pas chercher à en voir cette fois-ci. Toujours est-il qu’il y avait une queue inhabituelle au guichet de vente de billets de CZ.

photo IMG_0032a

Personne aux bornes d’enregistrement automatiques

photo IMG_0033a

A l’enregistrement manuel, c’était raisonnable

photo IMG_0024a

Voyez-vous cette homme cherchant une seconde ou deux à refermer la barrière à sangle qu’il a ouverte ?

photo IMG_0028a

Il devait être à quelques minutes de la fermeture de l’enregistrement de son vol, car il s’est précipité pour passer devant tout le monde. Bah, quand les queues sont modérées, c’est tolérable

photo IMG_0029a

Une queue modérée, c’était moins de dix minutes pour obtenir ce BP et sa précieuse étiquette bagage.

photo IMG_0031a

Le FIDS : un vol toutes les 5 minutes pour les quatre heures à venir, et cela ne compte pas les vols internationaux / HK / Macao / Taïwan.

photo IMG_0036a

Pourtant, cela ne donnait pas l’impression de se bousculer landside

photo IMG_0034aphoto IMG_0037a

Une particularité locale : cette employée remet en place un petit boitier qui répète inlassablement et très fort un message pré-enregistré, concernant ici les bagages en soute.

photo IMG_0040a

Ce petit gadget est omniprésent en Chine et à Taïwan devant les commerces, et sa ritournelle est usante, dans une zone commerciale comme dans un aéroport. J’ai plusieurs fois demandé à mes amis taïwanais pourquoi ils toléraient cette pollution sonore, et la réponse était toujours un résigné ??? : on n’y peut rien.

photo IMG_0038a

L’interdiction des accus au lithium dans les bagages en soute, quelle que soit leur taille, m’a très souvent été rappelée à l’enregistrement en Chine.

photo IMG_0039a

Bref, passage sans histoire du PIF. Pourtant, le PIF, ça peut être du sérieux à CKG : ils se sont équipés d’une machine IRM, pour détecter des passeurs de drogue dans leur propre corps ?

photo IMG_0072a

Personne n’a mis cette machine en marche pour moi, et j’avais donc trois quarts d’heure pour faire le tour du propriétaire airside. Tour pas intégral, car je n’ai ni le statut ni la classe de voyage pour entrer ici.

photo IMG_0044a

Quant à ce salon indépendant, il faut que vous réalisiez qu’il ne va pas plus loin que le mur que l’on aperçoit par la porte de gauche, et qu’il n’est pas profond que l’extrémité du mur en diagonale à droite. Je vous laisse estimer la surface en dm², mais ça ne fait pas envie.

photo IMG_0046a

Le plan de ce terminal est simple : trois jetées parallèles, la jetée C étant réservée aux vols internationaux / HK / Macao / Taïwan. La zone accessible aux PAX des vols domestiques est très spotter-friendly : de grandes baies vitrées et très peu de locaux côté tarmac.

photo IMG_0048a

Le terminal en face sera plus grand, mais il faudra revenir dans un an

photo IMG_0043a

Un échantillonnage des appareils présents : China Southern est très présente avec ici un 738, devant un A320 (B-6908).

photo IMG_0060a

A321 China Southern, devant un 738 Air China

photo IMG_0057a

Un autre A321 China Southern, pas n’importe lequel puisque c’est celui dans lequel je vais voler, devant un A320 China Eastern

photo IMG_0073a

738 Hainan Airlines, devant un 757-200 China Southern

photo IMG_0042a

Un autre 738 Hainan Airlines

photo IMG_0071a

A320 Tianjin Airlines

photo IMG_0050a

Il décolle derrière un 737 Xiamen Air

photo IMG_0055a

A320 West Air

photo IMG_0059a

A320 Spring Airlines

photo IMG_0062a

A321 Sichuan Airlines

photo IMG_0070a

Après ce panorama de la flotte desservant CKG du côté domestique à ce moment là (car je suis loin d’avoir vu les 27 compagnies aériennes promises landside), voyons les infrastructures dans le terminal. Une pièce de puériculture, à usage toujours aussi féminin en chinois, et à l’accès verrouillé.

photo IMG_0063aphoto IMG_0064a

Le cheminement entre les ailes A et B (le passage est évidemment fermé vers l’aile C, internationale)

photo IMG_0051a

Pour ceux qui ont la nostalgie de mes FR taïwanais et n’ont pas la chance de voler Eva Air de/vers CDG, je suggère un passage par CKG.

photo IMG_0066a

Il y a une boutique Hello Kitty aussi dégoulinante de couleur rose que la porte C3 à TPE

photo IMG_0065a

En revanche, cette boutique de souvenirs tibétains ne m’attire absolument pas. CGK a beau être avec CTU l’une des plaques tournantes du trafic aérien vers le Tibet, les vendeuses sont manifestement aussi tibétaines que je suis chinois.

photo IMG_0068a

Vous souvenez-vous de mon FR KWL – TNA? Probablement pas, mais il y avait exactement le même stand à CKG, dans le cheminement entre les jetées B et A. Une photo géante d’un A380, un appareil photo sur un pied :

photo IMG_0069a

Tout est prêt pour la photo souvenir

photo IMG_0075a

Et il suffit de passer au comptoir à côté pour recevoir ses clichés

photo IMG_0074a

J’allais justement vers la jetée A, le vol pour Changchun étant affiché porte A12.

photo IMG_0076a

Jetée A ou B, les zones d’attente se ressemblaient beaucoup

photo IMG_0078aphoto IMG_0084a

J’ai trouvé des PC en libre service, mais je crois qu’ils n’avaient pas accès à internet (j’ai un doute rétrospectif).

photo IMG_0052a

Pas beaucoup de prises électriques, mais j’ai peu brancher mon PC, sans pouvoir m’asseoir à côté.

photo IMG_0083a

Le PC était destiné à accéder à internet, et je n’avais eu aucun espoir d’assistance à ce comptoir à la naissance de l’aile B, vu qu’il était vide.

photo IMG_0067a

En revanche, c’est au comptoir similaire de l’aile A que j’ai reçu de l’aide d’un sympathique employé

photo IMG_0080a

Le but était d’obtenir un code d’accès au wifi, grâce à son portable à carte SIM chinoise (ne pas avoir acheté une carte SIM chinoise était une erreur : j’ai pu certes m’en passer, mais cela m’a régulièrement compliqué la vie, et pas seulement pour accéder à internet dans les aéroports).

photo IMG_0079a

Remarquez, ce n’est pas l’accès internet à CKG qui aurait justifié à lui seul l’achat d’une carte SIM à 60 yuan. Voici ce que j’avais réussi à avoir dix minutes chrono après la photo qui précède.

photo IMG_0085a

J’ai arrêté là le chargement de ce site trop lourd pour l’anémique débit du wifi public, car l’embarquement de mon vol commençait.

photo IMG_0086a

Non, je n’avais pas utilisé ce chariot à bagage, mais j’aurais pu

photo IMG_0081a

L’appareil effectuant ce vol était bien B-2280, et j’ai de bonnes raisons de penser que c’était un A321.

photo IMG_0087a

Trois rangs de J en 2+2

photo IMG_0090a

Deux journaux chinois du soir sont mis à disposition dans le galley intermédiaire : ???? et ????. Comme son nom l’indique, le premier est de Changchun : cet avion ferait-il un aller-retour au départ de CGQ ?

photo IMG_0091a

Le premier rang de la cabine Y, numéroté 31 comme dans tous les avions CZ

photo IMG_0093a

Le pitch est nettement moins généreux que chez CA : 23cm contre 27cm du bord de l’assise au dossier devant, mais pour moi, ça suffit.

photo IMG_0100a

La housse du siège de devant n’a pas été bien mise. C’est un détail sans importance à mes yeux.

photo IMG_0115a

L’inclinaison toujours aussi symbolique du siège

photo IMG_0114a

Le motif de la moquette. Le siège 36B restera vide et le PAX au 36C est un étranger, un Néerlandais qui parle couramment chinois, depuis onze ans qu’il est basé à Shanghai.

photo IMG_0094a

La fiche de sécurité recto verso, beaucoup plus compacte que beaucoup d’autres, car ils ont aussi casé les informations pour les PAX aux issues de secours.

photo IMG_0096_97a

La démonstration de sécurité sur IFE utilise des acteurs réels insérés devant des fonds stylisés

photo IMG_0102aphoto IMG_0104a

Repoussage à ETD-14’ et décollage précisement à ETD.

photo IMG_0107a

L’heure et la météo font qu’il n’y aura pas grand-chose à voir

photo IMG_0108a

Tout au plus les lacs de barrage proches de Chongqing

photo IMG_0110a

Et un bel éclairage plus tard, presque en noir et blanc

photo IMG_0119a

Comme sur tous mes vols intérieurs chinois, le service commence par une boisson, le repas arrivant au passage suivant du chariot, plus ou moins longtemps après.

photo IMG_0112a

Chez CZ, le café est au lait, ce qui masque son goût, bon ou moins bon.

photo IMG_0113a

C’est une autre PNC qui arrive avec la chariot du repas, et elle a la tête des mauvais jours. C’est un mauvais jour pour elle parce qu’il n’y a que deux PAX étrangers sur ce vol, et il a fallu que ça tombe sur elle de gérer la communication avec eux. La plaie avec les étrangers, c’est la barrière linguistique et culturelle. Terminer sa journée avec ça, ce n’est pas un cadeau.

Elle se déride quand mon voisin néerlandais lui parle dans un mandarin parfaitement fluide.

photo IMG_0122a

Et quand je lui lance à mon tour ??? (chicken rice) avant qu’elle ne s’adresse à moi, un grand sourire lui illumine le visage. Sauvée ! c’est inespéré, mais ces étrangers parlent chinois et l’épreuve tant redoutée disparait miraculeusement :-)

photo IMG_0127a

Je n’ai pas beaucoup de mérite, car vous savez que le nombre de combinaisons des plats chauds sur le vols intérieurs chinois est très limité, et je l’avais entendue annoncer le choix aux PAX du rang précédent.

Me voici donc en début d'un week-end de trois jours face à un repas que CZ m’annonce m’apporter de la chaleur, être rafraîchissant, harmonieux et nourrissant, le tout servi par une PNC devenue souriante dès que je lui ai adressé la parole : elle n’est pas belle, la vie ?

photo IMG_0121a

Je n'ai pas de raison de douter que cette boite a été confectionnée le jour même comme l'annonce l'étiquette, mais le contenu est un peu en dessous des promesses du contenant. On retrouve le même sachet de légumes que j’avais eu sur le vol Air China de la veille, un petit pain, un petit gâteau assez bourratif et beaucoup de pastèque.

photo IMG_0123a

Le chicken rice, si vous avez suivi mes aventures, ce n’est pas une prise de risque. Celui-ci n’est pas exactement comme sur Air China, mais c’est compatible tous publics quand il n’est pas pimenté. Évidemment, il ne faut pas espérer de la haute gastronomie, mais on est en éco, quand même.

photo IMG_0124a

Une originalité China Southern : la cuiller-fourchette qui permet de ne donner qu'un seul coûteux couvert en plastique.

photo IMG_0125a

Tout cela en regardant (sans écouter, faute d’avoir pris un casque) ce film chinois typique. Je n’ai pas bien suivi l’intrigue, mais je soupçonne que le peuple d’Israël était dans le coup, pour cause d’invasion de très bibliques sauterelles un peu après dans le scénario.

photo IMG_0128a

Ces deux PNC tassées sur un seul jumpseat ne regardaient pas le film, mais se racontaient leur vie en chuchotant.

photo IMG_0131a

Le petit galley intermédiaire

photo IMG_0147a

Comme d’habitude, le témoin « attachez vos ceintures » reste allumé en permanence, donc celui « retournez à votre siège » des toilettes aussi.

photo IMG_0134a

La descente au-dessus de Changchun, une petite ville par rapport à Chongqing, avec seulement trois millions d’habitants intra muros. Presque un village, quoi, face à la municipalité de Chongqing qui en compte dix fois plus !

photo IMG_0137aphoto IMG_0142a

Déploiement des inverseurs de poussée

photo IMG_0144a

Stationnement au large, et arrivée d’une échelle mobile. L’avion est ponctuel, voire un peu en avance suivant le moment auquel on choisit d’arrêter le chrono.

photo IMG_0146a

Débarquement. Il fait seulement 19°C, alors qu’il faisait dix degrés de plus le soir à CKG : on est nettement plus au nord ! Je suis très légèrement vêtu, mais ça va quand même.

photo IMG_0149aphoto IMG_0150a

Le PAXbus nous dépose devant le terminal au bout d’un trajet ridiculement court : vous le voyez à gauche et notre avion, c’est celui qui est au fond derrière la passerelle ! Et comme vous l’avez vu dans la photo qui précède, le PAXbus n’était pas au ras de l’avion.

photo IMG_0151a

Qui plus est, le PAXbus nous a déposés au ras du terminal. C'est dire la distance totale avion - terminal.

photo IMG_0152a

Livraison des bagages sur le tapis 1. Tiens, cet avion était en fait en provenance de Kunming ! (donc ce n’est pas lui qui a apporté le journal de Changchun).

photo IMG_0153a

La livraison se déroule normalement…

photo IMG_0155a

… Et s’achève tout aussi normalement quand il n'y a plus rien à livrer. Il faut bien se rendre à l’évidence : ma valise et celle d’un PAX chinois manquent à l’appel. Direction le petit bureau des réclamations bagages.

photo IMG_0157a

Le PAX qui est dans la même situation que moi est à gauche. Il est assez agressif, ce qui me semble assez inutile, car les employées de CGQ n’y sont pour rien.

photo IMG_0158a

Curiosité très chinoise de ce bureau : ces deux canapés aménagés en couchettes pour le personnel. Vous imaginez cela dans le bureau équivalent d’un aéroport de province européen ?

photo IMG_0161a

Dialogue résumé :
- Votre valise est restée à CKG. Pouvez-vous revenir demain à l’aéroport ?
- A quelle heure arriverait-elle ?
- Elle prendrait le vol 3U8863 qui décolle de CKG à 13h35.
- OK, mais à quelle heure arrive ce vol à CGQ ?
- A 18h50 [ayant fait une escale à TSN, comme je l’ai trouvé par la suite, ce qui explique la durée de bout en bout].
- Ça sera trop tard ! Je pars demain par le vol CZ3938 vers TAO, qui décolle à 19h35. Je ne veux absolument pas changer de vol.
- Alors nous pouvons l’envoyer directement vers TAO. Il y a un vol en milieu de journée : votre valise arrivera certainement avant vous.
- Dans ce cas OK


Jusqu’ici, j’ai réussi à gérer tout seul ; elles commencent à remplir un formulaire et me demandent mon numéro de portable. Elle tiquent un peu quand je leur donne mon numéro français, testent l’appel et tombent sur la messagerie… et je m’aperçois que mon téléphone ne capte pas de signal ici. C’était vraiment une mauvaise idée de ne pas acheté une carte SIM chinoise.

- Vous n’auriez pas un ami chinois ?

La honte. La honte totale. Mon collègue chinois m'avait dit de ne pas hésiter à l'appeler en cas de besoin d'assistance téléphonique, mais évidemment je m’étais promis et je lui avais promis de me débrouiller tout seul ce WE, comme je l'ai toujours fait. Me voici obligé de de l’appeler à 23h passées pour lui demander de servir de relais téléphonique au besoin. Heureusement que nous nous entendons à merveille.

photo IMG_0160a

Les employées me prennent mon étiquette de bagage, et me donne en échange une photocopie presque illisible (la qualité de ce scan est parfaitement fidèle – j’ai coupé la partie inférieure avec les renseignements personnels).

Bien sûr, il est griffonné en haut que ma valise doit prendre demain le vol CZ8133 de Chongqing à Qingdao et je sais le lire; bien sûr, comme je l’ai déclaré, cette valise contient des vêtements ?? (ligne 8), et le code RD22WHC laisse imaginer qu’elle est bien déclarée comme étant rouge (RD = red), mais quand même, ce papier ne me donne que médiocrement confiance dans la suite des événements. Qui vivra verra.

photo Reçu bagage retardéa

En attendant son bagage, mon voisin néerlandais m’avait donné un tuyau utile :
- Le chauffeur de taxi refusera probablement d’utiliser son compteur, et commencera par vous réclamer 120 yuan. Vous devriez normalement en avoir pour 80 yuan pour le centre-ville.

Quand je sors enfin du terminal, l’endroit est quasiment désert, mais il y a deux taxis hors champ à gauche.

photo IMG_0162a

Oui, l’un des chauffeurs connait le Paradise Hotel, qui bien sûr ne s’appelle pas comme cela en chinois ; il y a longtemps que je sais que le nom « pour étrangers » des hôtels en Chine est inconnu des Chinois. 乐府大酒店, ça pourrait se traduire par Grand Hôtel de l'Administration du Bonheur. Tout un programme…

photo IMG_0192a

A peine avons-nous fait quelques centaines de mètres, le chauffeur de taxi lance les hostilités.

Changchun, c’est loin, vous êtes d’accord pour 150 yuan ?

J’ai coutume de dire qu’un chauffeur de taxi chinois au noir ou qui refuse d’utiliser son compteur, c’est un requin mangeur d’hommes. Face à un spécimen de ces prédateurs locaux, j’ai acquis la férocité d’un requin mangeur de requins.

Arriver sans ma valise m’a donné un surcroit d’adrénaline et il ne sait pas à qui il a affaire. Il avait été obligé d'enclencher son compteur pour passer le contrôle de sortie de l’aéroport, mais le faire moi-même ne m’aurait pas gêné – je l’ai déjà fait à Ürümqi – c’est une raison parmi d’autres pour m'asseoir systématiquement à l'avant.

photo IMG_0164a

La joute verbale durera jusqu’au péage de Changchun, vingt kilomètres plus loin. Je ne me souviens évidemment pas de l’intégralité, mais lui comme moi lutte pied à pied, bien décidé chacun à faire craquer l’autre à l’usure.

- Ce sera 80 yuan, pas plus. Ou alors la somme indiquée au compteur.
- Alors 120 yuan, quand même.
- Pas question. Ce sera 80 yuan.
- Si vous vouliez économiser de l’argent, il y avait le bus.
- A cette heure, là, il fallait attendre trop longtemps. Si je prends un taxi, c’est pour aller vite. Vous avez un compteur, il faut l’utiliser.
- Mais l’aéroport, c’est loin
- Vous saviez en allant à l’aéroport que c’était loin


… et ainsi de suite

photo IMG_0166a

Arrivée dans la ville déserte à 23h50 devant l’hôtel : le compteur + péage est à 79 yuan, et je n’ai pas cédé un pouce de terrain dans la joute qui nous a opposés. Je lui tends un billet de 100 yuan et il fait mine d’en rester là. Un regard droit dans les yeux suffit à lui faire rendre les armes et il me tend un billet de 20 yuan. Et avant de s’éloigner, pouce en l’air et un mince sourire aux lèvres, aussi bon joueur qu'un de ses confrères d'Ürümqi, il rend hommage à l’étranger qui sait se battre, et s’est battu mieux que lui.

再见 ! (Au revoir !)

photo IMG_0167a

Ce n’est pas tout, je ne sais même pas si ma réservation a été confirmée à cet hôtel qui contrairement à son nom n’est pas un paradis. La bonne nouvelle dans le hall vide et surdimensionné est que oui, ils ont bien une réservation à mon nom. La mauvaise nouvelle dans ma chambre, c’est que je n’arrive pas à accéder à internet avec mon PC, uniquement avec mon smartphone que je n’arrive pas à configurer en hub wifi, ou à partager la connexion par le câble USB. A une heure du matin, je renonce.

photo IMG_0169a

C’est la fin de ce FR, et le début d’un bonus sur cette ville inconnue où je n’ai que mon PC sans internet, mon appareil photo, leurs chargeurs, les vêtements que je porte, un smartphone sans accès aux applications Google faute de VPN qui est sur mon PC, et pas mon guide touristique.

Pourquoi faire 3h30 de vol pour aller à Changchun (CGQ n'était même pas dans la BD de Flight Report quand j'ai préparé ce FR, c'est dire son rayonnement international)? D’abord parce que le Jilin était l’une des trois seules provinces chinoises où je n’avais encore jamais mis les pieds, et ensuite parce que Changchun a été la capitale du Mandchoukouo, cet état fantoche sous contrôle étroit des Japonais en 1932 – 1945.

Il reste de cette époque le palais de Puyi, qui n’est autre que le Dernier Empereur que le film éponyme de Bertolucci a rendu célèbre en Occident.

Bonus : Cliquez pour afficher


Ma valise aura-t-elle été au rendez-vous à Qingdao (TAO) ? C’est ce que vous lirez dans le FR suivant, à paraître.
Afficher la suite

Verdict

China Southern

7.5/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements6.0
Restauration8.0

Chongqing - CKG

6.4/10
Fluidité9.0
Accès6.5
Services5.0
Propreté10.0

Changchun - CGQ

8.9/10
Fluidité10.0
Accès6.5
Services9.0
Propreté10.0

Conclusion

Service minimum pour le divertissement à bord, mais pour le reste, c'est une prestation standard à bord de ce vol CZ qui était ponctuel.

Zéro pointé pour les services de CKG qui n'ont pas chargé ma valise dans l'avion. Cela aurait pu être très embarrassant si j'avais eu un rendez-vous professionnel le lendemain. J'avais tout juste le strict minimum vital pour la journée suivante en bagage à main.

L'accessibilité de CGK n'est pas idéale, car le réseau de métro est incomplet et ni HongYaDong, ni mon hôtel n'étaient desservis. Un peu stressant quand il faut se battre (au figuré) pour arriver à monter dans un taxi qui sera dans des bouchons.

J'aurais donné la note maximum aux employées à CGQ si elles m'avaient donné l'horaire d'arrivée (et non de départ) de l'avion pouvant apporter ma valise le lendemain - heureusement que j'étais vigilant. Je pénalise l'accessibilité en raison des tentatives d'arnaque des taxis pour la course vers le centre-ville (et bien sûr aussi au retour).

Sur le même sujet

27 Commentaires

  • Comment 141093 by
    Mathieu 2111 Commentaires

    Bonjour François :)

    Merci pour ce FR très très instructif :)
    Un vol correct sur CZ avec une prestation convaincante. Les sièges Y avaient l'air très confortables car plus tout jeunes.

    Quel dommage pour la valise qui ne vous a pas suivi. Je note que les employés de CGQ ont fait leur travail à merveille. Il ne reste plus qu'à voir dans le prochain FR si vous avez récupéré votre valise :D

    Le bonus est tout simplement génial, j'ai appris énormément d'anecdotes sur une partie de l'histoire de Chine que je connais très mal.

    A bientôt pour la suite :)

    • Comment 320397 by
      marathon GOLD AUTEUR 9489 Commentaires

      Sièges effectivement confortables, avec le bonus du siège milieu inoccupé, ce qui est plutôt rare en Chine.
      Les employées de CGQ se sont démenées et n’ont pas démérité, face à mon niveau en chinois et aux contraintes de mon routing.
      On ne peut comprendre un pays sans en connaître au minimum son histoire récente, et les Européens connaissent hélas très mal celle de l’Extrême Orient. Qui a entendu parler de l’Unité 731 ?
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141098 by
    BlackLeader 10 Commentaires

    Merci Marathon pour ce FR toujours aussi complet :)

    Vol correct, avec un agréable voisin :)

    Je dois bien avouer que vous connaissez à la perfection toutes les petites astuces du voyageur étranger en Chine, à commencer par les pièges à éviter et notamment les chauffeurs de taxis ^^ Voyant un étranger, ils sont tentés selon mon expérience d'abuser de vous :)

    Merci pour les caractères chinois, cela apporte un vrai plus aux sinophones ;)

    Enfin, en peut remarquer que vous êtes un fréquent voyageur chez BR ^^

    Black

    • Comment 320398 by
      marathon GOLD AUTEUR 9489 Commentaires

      Je n’avais pas l’habitude de glisser les noms en idéogrammes dans mes FR ; je note que c’est apprécié.
      J’ai beaucoup fréquenté TPE, mais pas beaucoup BR, en fait.
      Merci pour le commentaire !

    • Comment 320413 by
      marathon GOLD AUTEUR 9489 Commentaires

      Il arrive que le niveau en anglais des PNC chinois ne dépasse pas la lecture des annonces standard, où ne changent que la température et l’heure à l’arrivée. Il y a tellement peu d’étrangers en dehors de PEK-XIY-SHA/PVG-CAN que cela suffit.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141101 by
    momolemomo GOLD 5658 Commentaires

    13/27 c'est deja bien, j'en suis a 0/27 mais j'en connais...13/27.
    L'aeroport semble confortable et recent
    L'anglais est optionnel sur les vols intérieurs chinois ?
    J'ai hate de voir si la valise va suivre.
    Amusant le trajet en taxi. :D
    J'avais écris un grand essay pour l'université sur le Manchukuo, c'est sympa de voir ce bonus.
    Merci pour ce FR :)

  • Comment 141122 by
    lagentsecret SILVER 10554 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Il semble qu'il y ait des travaux d'extension à l'aéroport

    Vol domestique classique si ce n'est la perte de la valise

    Bonus historique très intéressant
    qui en fait des tonnes sur les crimes de guerre des Japonais
    Pas vraiment utile d'en rajouter vu ce qui s'est passé à Nankin :(

    A bientôt

  • Comment 141142 by
    Papoumada SILVER 5594 Commentaires

    Merci François pour ce FR auquel la connaissance préalable de l'incident et du thème du bonus n'a pas enlevé une once d'intérêt.

    CZ a fait le boulot et tu as même pu renouer avec l'accumulation de miles ST.

    Le coup de la valise est pour le moins agaçant. J'espère que tu n'as pas pris froid ou que tu as fait une virée dans un de ces centres commerciaux dont tu raffoles.

    L'hôtel de l'Administration du Bonheur : on en frémit, pas forcement de plaisir !

    Passionnante visite de ce lieu historique savamment narrée et illustrée.

    A bientôt !

    • Comment 320416 by
      marathon GOLD AUTEUR 9489 Commentaires

      Les noms chinois des raisons sociales, comme de cet hôtel, passent très mal en traduction littérale. C'est un bon exemplaire de l'adage italien Traduttore, traditore.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141155 by
    PAT62 5044 Commentaires

    Pas tenté par le photographie souvenir devant le poster de l'A380 ?
    Prestation disons Standard Chine pour ce vol.
    Le riz du plateau est moins au carré que sur CA.
    Belle visite du palais de Puyi.
    Merci pour le FR et son bonus !

  • Comment 141157 by
    Chevelan GOLD 12297 Commentaires

    Merci François pour ce moment très instructif.

    Belle description de l'aéroport de départ.

    le vol en lui même est de bonne facture avec un repas complet, et un voisin sympa

    Toujours embêtant ces bagages perdus, surtout en toute fin de journée

    Ah ces satanés Conducteurs de taxi, quelle réputation ! Tu as bien fait de ne pas céder.

    Comme toujours, le bonus et vraiment intéressant

    A bientôt pour la suite

    • Comment 320418 by
      marathon GOLD AUTEUR 9489 Commentaires

      Les tarifs de taxi à la tête des clients, ce n'est pas partout en Chine, loin de là. Je me souviens même d'un chauffeur de taxi à Shanghai qui arrêtait discrètement son compteur à chaque fois qu'il demandait son chemin, dans une zone de construction si récente que le GPS n'était d'aucun secours, pour ne pas me facturer les temps d'attente correspondant.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141162 by
    JOET73 225 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Le péage est gratuit à changchun? Normalement son prix doit être rajouté au taxi Fare, non?
    13 compagnies sur 27, tres beau score! Beaucoup de compagnies en Chine mais l avion reste toujours cher, pas de vrai low cost.
    Pas de y+ sur cet A321?
    Très beau bonus.
    Au passage, encore un vol à l heure en Chine. Dites moi la prochaine fois que vous venez, il faut que l on voyage ensemble!

    • Comment 320419 by
      marathon GOLD AUTEUR 9489 Commentaires

      J'ai abusivement simplifié : c'était 79 RMB, péage inclus. D'ailleurs, on voit que le compteur n'en est qu'à 44 RMB à l'arrivée au péage. Bien vu !
      Pas de vraie low cost chinoise; on m'a dit que les tarifs aériens étaient réglementés en Chine.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141169 by
    rayan210 136 Commentaires

    Merci pour le FR !

    Quel était l'autre choix du catering en classe éco ?

    J'adore la photo de l'A380 disposé en plein aéroport, ça m'a fait bien rire xD

    Merci pour le bonus historique intéressant sur une part de l'histoire oubliée (bien qu'on en entendra parler en Aout). Il y a des guides nippophones, cela veut dire qu'il y a des touristes japonais allant sur ce site, est-ce récent ? Car cela me surprends un peu à vrai dire, mais bon.

    • Comment 320439 by
      marathon GOLD AUTEUR 9489 Commentaires

      L'autre choix était l'inévitable beef-noodles (??? pour les initiés, comprendre bœuf et spaghetti trop cuits à mon goût).
      Je n'ai pas détecté de touristes japonais lors de ma visite. En fait, sauf dans les sites mondialement connus, j'ai toujours très rarement entendu parler japonais en Chine.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141252 by
    Wingslover 676 Commentaires

    Merci pour ce Fr, Marathon.

    CZ semble moins bon que CA :/

    Haha, je n'ai pris que une des 27 compagnies affichés. La honte :P

    J'amais chouette de perdre ses bagages :(

    AaaH les chauffeurs de taxi chinois... :( J'ai déjà fais ca aussi allumer le compteur moi-même (mais pas en Chine)

    Jolie bonus

    (Ps: j'ai attrapé votre symtome. Je voyage aussi avec mon mètre désormais (FR a venir) :P )

    • Comment 320477 by
      marathon GOLD AUTEUR 9489 Commentaires

      CKG est un hub de CZ, mais je ne sais pas si ce problème de bagage est à mettre au compte de leur personnel ou de celui de CKG.
      Une seule nouvelle compagnie chinoise à mon palmarès lors de ce voyage, mais je n'avais pas ou peu le choix.
      Le mètre ruban deviendra-t-il un critère de reconnaissance des amateurs de destinations inhabituelles ?
      Merci pour le commentaire, et au plaisir de mesurer votre talent de narrateur !

  • Comment 141253 by
    cloud_rider 833 Commentaires

    Comme le dit le commentaire précédent , j'ai l'impression que ÇA est au dessus de CX niveau service. J'aurais vraiment pas su garder mon calme pour l'histoire de valise. Les taxis en Chine...toute une histoire ! J'ai eu pas mal de déconvenu bien trop souvent avec les taxis chinois! Quelle chance d'avoir pu visiter l'ancien palais de Puyi en Manchukuo, d'ailleurs j'aurais appris grâce à votre FR que les trésors de la cité interdite sont à Taipei.
    Merci François pour ce super FR.

    • Comment 320478 by
      marathon GOLD AUTEUR 9489 Commentaires

      Garder le contrôle de soi-même aide à garder le contrôle de la situation, surtout quand elle est compliquée.
      Les Chinois ne pardonnent pas aux Taïwanais de détenir les trésors de la Cité Interdite, d'autant que pendant des décennies, il leur était rigoureusement impossible d'aller les voir à Taipei.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141486 by
    Sukhoi47 56 Commentaires

    Merci pour ce FR, où à la classicité et la standardisation des vols (même si vous n'avez décidément pas de chance sur les 2 derniers), on peut opposer la richesse et la diversité des bonus (boni, s'il y a sur FR des latinistes pointilleux).

    Quand on sait ce que le PCC doit à l'occupation japonaise quand à son devenir, on comprend la place qui y est faite dans l'historiographie officielle. Effectivement, en Occident, il faut chercher un peu par soi-même pour savoir ce qu'est l'unité 731, mais surtout, on entend très peu parler des exactions de l'armée nipponne dans les pays que le Japon a occupé à partir de 1931 (femmes de réconfort, massacres de Nankin, mais aussi de Singapour ou aux Philippines, traitement des prisonniers...). Aussi, si la propagande s'est emparée de ces évènements, vu leur gravité et leur ampleur, il apparait difficile de ne pas envisager la place qu'ils ont pu avoir dans la conscience collective dans les décennies qui ont suivi ces atrocités.

    Après, concernant l'attitude et le rôle de Puyi dans cette page de l'histoire, votre bonus est très intéressant et j'espère que vous ne nous en cachez pas d'autres. ;)

    Du coup, je ne peux que vous recommander le dernier numéro de la revue L'Histoire, datée de juillet 2015 et intitulée 1931 - 1945 Asie Pacifique, l'autre guerre mondiale, qui apporte une analyse historique de la période, particulièrement en Chine et au Japon, et surtout essaye de montrer la construction de l'histoire qui a eu lieu dans les décennies qui ont suivi la guerre. Il y a notamment des articles sur :
    - le rôle des États fantoches dans le projet japonais
    - l'unité 731 et notamment la perspective dans laquelle les études étaient faites (et qui semblent plus proches d'études que des expériences de Mengele) et ce que sont devenus les documents de travail et leurs auteurs
    - la fière chandelle que doit le PCC aux Japonais, qui lui ont évité la disparition et ont décimé les troupes du Kuomintang

    En espérant être demeuré clair dans mes considérations et ne pas vous avoir ennuyé pour autant avec,
    à bientôt sur FR

    • Comment 321590 by
      marathon GOLD AUTEUR 9489 Commentaires

      Merci pour ce long commentaire auquel je ne réponds qu'après avoir acheté cette revue, en effet très intéressante.
      Mes bonus (ou boni^^) sur FR ne sont qu'une très petite partie de ce que j'écris sur ces pays; je m'efforce de choisir ici des thèmes sortant de l'ordinaire, sans dénaturer la raison d'être de ce site qui reste le voyage aérien.

Connectez-vous pour poster un commentaire.