Avis du vol Shandong Airlines Qingdao Guangzhou en classe Economique

Compagnie Shandong Airlines
Vol SC4675
Classe Economique
Siege 16A
Temps de vol 02:55
Décollage 22 Jui 15, 16:15
Arrivée à 22 Jui 15, 19:10
SC 3 avis
marathon
Par GOLD 1924
Publié le 14 juillet 2015
Dernier segment chinois de ce voyage, mixte privé / professionnel :

CDG - PVG : MU370 (A332) Les poteries d’Yixing
PVG - CGO : FM8389 (B738) Les temples de Kaifeng
CGO - PEK : CA1326 (B738) L’allée des Mig
PEK - TYN : train à grande vitesse
TYN - PVG : MU2402 (B738) Meilleurs vœux de bonheur !
HGH - CTU : CA1741 (A319) Que c'est triste, Hangzhou, sous la pluie
CTU - XIY : CA8926 (B738) Chengdu by night
XIY - PEK : CA1232 (A320) La Grande Muraille vue du ciel
PEK - CSX : CA1363 (A321) Xinzhongjie a survécu !
CSX - PEK : CA1374 (A330) Chez soi à Beijing
PEK - CKG : CA1409 (B738) L'extravagance de HongYaDong
CKG - CGQ : CZ6460 (A321) Galère à Changchun
CGQ - TAO : CZ3938 (A321) La Riviera chinoise des Allemands
TAO - CAN : SC4675 (B738) Nous avons le regret d’annoncer que le vol SC4675… (vous êtes ici)

Ce FR commence avec le trajet en taxi vers l’aéroport. Le chauffeur de ce taxi était sympathiquement volubile et manifestement heureux de pouvoir papoter de tout et de rien avec un étranger. C’était un taxi noir, un chouïa plus cher, mais nettement plus confortable que les autres.

photo IMG_1193a

Si le centre historique de Qingdao est très agréable, les interminables cités dortoir et zones industrielles n’ont rien de passionnant.

photo IMG_1185aphoto IMG_1187a

Une exception quand même avec la gare de Qingdao Nord, construite en 2007, à l’extrémité de la ligne à grande vitesse qui se raccorde à Jinan à l’axe Beijing – Shanghai-Guangzhou. Qingdao - Guangzhou en train à grande vitesse, en seconde classe, c’est deux fois moins cher que mon billet d’avion TAO-CAN, mais il faut quand même plus de douze heures (6h32 – 19h04) pour couvrir les 2401 km de bout en bout.

photo IMG_1191a

Arrivée à TAO (photos prises à pied après m’être enregistré) avec les deux terminaux surmontés du nom de la ville en chinois et en écriture latine, respectivement

photo IMG_1200aphoto IMG_1201a

… et la tour de contrôle entre les deux.

photo IMG_1202a

« Mon » terminal landside.

photo IMG_1196a

Un décollage toutes les 6 minutes, sans compter les vols internationaux, selon ce FIDS.

photo IMG_1195a

Pour plus de 90% des vols, il est possible de s’enregistrer dès 8h du matin, quelle que soit l’heure de départ du vol. Un bon point pour TAO.

photo IMG_1194a

A cette heure là, les banques d’enregistrement n’avaient rien de surchargé

photo IMG_1197a

Inutile d’envier le guichet J/Elite et son tapis rouge

photo IMG_1198a

… j’ai eu mon BP en un rien de temps

photo IMG_1205a

Passage routinier du PIF. Uns fois airside, les flèches au sol indiquant les portes d’embarquement

photo IMG_1211a

Les chariots à bagage à main ont des écrans pouvant afficher de la publicité

photo IMG_1206a

Ces fauteuils massant ne font pas recette

photo IMG_1207aphoto IMG_1250a

Pour ce qui est d’avoir un accès internet, et puisque j’ai négligé d’acheter une carte SIM chinoise, ce n’est pas au Comptoir Intégré de Service, qui rassemble en un seul point l’absence de service airside de TAO.

photo IMG_1232a

TAO est un aéroport international ; je ne pouvais évidemment pas voir les appareils étrangers au contact, ou très mal, mais voici ceux que j’ai vu au roulage :

767 ANA

photo IMG_1223a

A330 Korean Air

photo IMG_1228a

A321 Asiana Airlines

photo IMG_1256a

A330 Dragonair

photo IMG_1255a

Passons au parc local. Comment pourriez-vous ignorer l’existence de Rizhao, une des innombrables villes de plus d’un million d’habitants en Chine, située à 170 km de Qingdao ? C’est là qu’est basée Rizhao Steel, qui possède ce Gulfstream G550.

photo IMG_1224a

Encore plus locale, la jeune Qingdao Airlines, créée en 2014, équipée uniquement d’A320 comme ceux-ci

photo IMG_1209a

Et tout aussi local, puisque Qingdao se trouve dans la province du Shandong, un 738 Shandong Airlines, identique à celui qui va assurer mon vol. Il y en avait beaucoup sur le tarmac de TAO.

photo IMG_1230a

Une livrée spéciale pour ce 738 Shandong Airlines

photo IMG_1268a

En voici la raison

photo IMG_1269a

Deux variantes de la livrée (avec ou sans le nom du groupe HNA) des 738 Hainan Airlines

photo IMG_1225aphoto IMG_1237a

A320 China Eastern en ancienne livrée

photo IMG_1212a

Et A319 China Eastern en nouvelle livrée

photo IMG_1226a

737 China Southern

photo IMG_1267a

A319 China Southern

photo IMG_1296a

738 Xiamen Air

photo IMG_1252a

A320 Juneyao Airlines

photo IMG_1251a

Vu plusieurs fois lors de ce voyage (mais peut-être pas le même) : un A319 Tibet Airlines, bien loin de sa base.

photo IMG_1258aphoto IMG_1264a

Une découverte : un appareil de la toute nouvelle Guangxi Airlines créée en février 2015, filiale à 70/30 de Tianjin Airlines et Hainan Airlines.

photo IMG_1246a

Enfin, la perle rare de ce spotting sur un aéroport civil : ce Harbin Y-12, de conception chinoise, est exploité par la Surveillance maritime chinoise (中国海监). C’est un appareil à usage militaire qui a été exporté dans un bon nombre de pays à économie intermédiaire.

photo IMG_1233a

La « pièce pour passagers spéciaux » (ce n’est pas une erreur de traduction !)

photo IMG_1271a

Ce qui était spécial, c’était l’air renfrogné de l’employée, que j’ai flouté par miséricorde

photo IMG_1272a

Cela ne m’a pas étonné qu’aucun passager spécial n’ait eu envie d’aller là, vue l’attitude accueillante de son personnel.

photo IMG_1273a

Il n'y a que deux points d'alimentation électrique à la disposition des PAX dans ce terminal domestique (plus un à l'étage inférieur, pour les embarquements par PAXbus)

photo IMG_1215a

Une station-service, c'est une station 站 où l'on ajoute 加 de l'essence 油, et un téléphone portable, c'est un appareil 机 à main 手, donc par analogie, un point de rechargement de téléphone portable, c'est un 机手加油站. Le chinois, c'est facile !

photo IMG_1214a

Il est l’heure d’aller à la porte 29, qui est au niveau inférieur : ce sera un embarquement par PAXbus

photo IMG_1244a

Comme toujours, c’est bruyant. Ce n’est pas mon vol qui embarque ci-dessous.

photo IMG_1276a

Il est 15h26, bonne nouvelle pour les PAX du vol CZ3800 TAO – CAN de 16h00, retardé pour cause de contrôle aérien : il est arrivé ; veuillez attendre les annonces. Il aura largement plus d'une heure de retard.

photo IMG_1277a

Et mauvaise nouvelle pour les PAX de l’autre vol vers CAN, le mien :

photo IMG_1279a

En raison des inondations causées par le temps à Guangzhou, l’heure de départ est modifiée. Veuillez écouter les annonces.

Ça ne fait pas du tout mon affaire, car je dois retrouver à l’hôtel mon collègue chinois pour préparer notre réunion du lendemain.

photo IMG_1278a

Et alternant avec les annonces des vols ordinaires (qui partent toutes les six mintues, comme on l’a vu), tourne en boucle l’annonce suivante en chinois et en anglais.

Ladies and gentlemen, May I have your attention please. We regret to announce that Flight SC4675, CA4675 cannot board due to weather conditions. Would you please remain in the boarding room and wait for further announcement.

C’est la double peine des vols chinois retardés : on est fatigué d’attendre, et fatigué par les annonces qui n’apportent aucune information nouvelle.

photo IMG_1281a

Et pour ajouter au vacarme, il y a des employées qui utilisent un porte-voix portatif pour faire des annonces au sujet les vols qui embarquent.

photo IMG_1290a

En attendant, vous aurez droit à la mascotte de mes FR passés

photo IMG_1282a

Puisque ce n’est pas mon vol qui part en ce moment de la porte 29

photo IMG_1289a

… je suis remonté à l’étage principal, où c’était plus calme, et où je pouvait aussi sans difficulté brancher mon PC pour éviter de me retrouver à sec avant la fin du voyage,

photo IMG_1243a

et continuer le spotting que j'ai rassemblé au début de ce FR.

photo IMG_1295a

D’autant qu’il est relativement facile de repérer de loin la non évolution de la situation : mon vol, c’est celui dont la porte n’est pas affichée.

photo IMG_1294a

Vers 17h (je rappelle que l’embarquement aurait dû être à 15h45), je redescends aux nouvelles, et elles ne sont pas bonnes, parce que la distribution d’un en-cas est annoncée.

photo IMG_1297a

Un PAX apostrophe assez agressivement (et bien inutilement à mon avis) l’employée de droite ; je demande à l’autre :

还没有时间?
没有时间。

Non, il n’y a toujours pas d’heure [de départ].

photo IMG_1298a

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas un plateau repas, ce qui laisse espérer que l’attente n’ira pas jusqu’à l’heure du dîner.

photo IMG_1301a

Après déballage : ce n’est pas de la gastronomie, mais cela permet de tenir

photo IMG_1302a

La salle s'étant un peu vidée, j'ai pu m'assoir à proximité du seul point d'alimentation électrique en libre-service dans cette salle au niveau du tarmac.

photo IMG_1303a

Il est 18h16, soit ETD + 2h01, et le vol SC4675 embarque enfin !

photo IMG_1308a

La queue se forme spontanément de manière ordonnée

photo IMG_1307a

Le minibus pour les PAX J/Elite

photo IMG_1309a

Un petit tour par la gauche du tarmac, avec un A320 Shenzhen Airlines

photo IMG_1310a

Beaucoup d’appareils Shandong Airlines au large

photo IMG_1311a

Ce ne sera ni ces deux là

photo IMG_1315a

Ni celui-ci

photo IMG_1316a

C’est B-5648, livré le 9 mai 2012, qui effectuera le vol.

photo IMG_1319a

Ultime attente avant le OK donné par une PNC, pouce levé. Cette employée effectue le deuxième contrôle des BP, qui est de règle en Chine

photo IMG_1320a

Une livrée spéciale, promouvant la province du Shandong

photo IMG_1330a

Bel éclairage sur celui-ci au loin

photo IMG_1322a

Vue de profil du Y-12, devant un E-190 China Southern

photo IMG_1323a

Le terminal au loin

photo IMG_1324a

La queue se forme sagement

photo IMG_1327a

Montée à bord

photo IMG_1333aphoto IMG_1335a

Les deux rangs 2+2 de la cabine J

photo IMG_1336aphoto IMG_1338a

Cette fois-ci, j’ai en bagage à main un sac supplémentaire avec une paire de chaussures et quelques vêtements. Si vous ne savez pas pourquoi, relisez ce FR .

photo IMG_1346a

Détail de la moquette

photo IMG_1347a

… et des housses des sièges

photo IMG_1348a

Les repose-tête portent une publicité pour une grotte aménagée pour la visite touristique qui surfe sur sa localisation à côté de Taishan, le site le plus célèbre du Shandong avec Qufu, ville natale de Confucius.

photo IMG_1341a

Taishan 泰山, c’est une montagne sacrée, que l’on gravit par un escalier de 6660 marches, dont la plus grande partie d’une seule traite jusqu’en haut :

photo P1150438a

Revenons à ce vol. Le pitch mesuré à ma manière depuis le dos du siège précédent est au standard chinois, peut-être un chouïa plus généreux.

photo IMG_1350a

La fiche de sécurité recto-verso

photo IMG_1352-53a

Mon demi-rang va rester libre le temps que le deuxième PAXbus arrive

photo IMG_1354a

Et le siège milieu, où mon voisin au couloir va attacher son sac, va rester libre. Maigre consolation pour une si longue attente.

photo IMG_1355a

La démonstration de sécurité sur IFE est en dessin animé. Plus tard, il y aura un dessin animé expliquant le pourquoi des différentes recommandations et interdictions, à un rythme enlevé et de manière très ludique.

photo IMG_1358a

SC n’est pas ouverte aux superstitions occidentales : il y a un rang 13

photo IMG_1361a

Ce n’est pas le nom chinois de Tianjin Airlines qui apparait en gros devant l’aile de cet E-190 : 天津农商银行 signifie « Banque de l’Agriculture et du Commerce de Tianjin ».

photo IMG_1363a

Au décollage comme à l’atterrissage, c’est 737 SC, 737 SC et encore 737 SC. Il n’y a guère que la couleur du nez qui change

photo IMG_1368aphoto IMG_1369aphoto IMG_1371a

Piste 17 : à 19h15, il est exactement ETD + 3 heures, et c’est à nous de décoller !

photo IMG_1370a

Le terminal en arc de cercle

photo IMG_1373a

Winglet shot de 山東航空 (Shandong Airlines), écrit en idéogrammes traditionnels, de même que sur le fuselage

photo IMG_1375a

Quelques vues de la géovision, qui ne durera pas aux IFE

photo IMG_1377aphoto IMG_1379a

ETA 21h52, soit 2h42 de retard attendu à l’horaire et un quart d’heure récupéré en vol.

photo IMG_1380aphoto IMG_1381a

Comme CZ, SC ne connait pas le café noir.

photo IMG_1384a

Je vous laisse deviner mon choix : chicken rice ou beef noodles ?

photo IMG_1385a

Voici l’ensemble déballé

photo IMG_1386a

Et le chicken rice que j'ai choisi, sans aucune prise de risque, avec les pickles

photo IMG_1388a

Une PNC distribue des formulaires d’adhésion au programme de fidélité d’Air China

photo IMG_1390a

Nom, numéro de téléphone, n° de siège : jusque-là, j’aurais pu le remplir. Pour la province et la ville, cela aurait été plus difficile. Ensuite, il y était demandé le jour et le numéro du vol.

photo IMG_1391a

Deux ambiances différentes de l’éclairage Sky Interior

photo IMG_1364aphoto IMG_1395a

Trois heures de vol, cela justifie pour SC de proposer des exercices de décontraction sur IFE

photo IMG_1396a
Ils n’étaient pas beaucoup suivis.

photo IMG_1399a

Variante bleue du Sky Interior

photo IMG_1401a

Fin de descente sur CAN

photo IMG_1403a

Posé des roues à 21h51 : la prédiction à l’IFE était correcte

photo IMG_1404a

Non, il n’y a pas de filiale commune à Qatar Airways et China Southern !

photo IMG_1407a

Le manque de lumière m’empêche de vous détailler les appareils au contact, mais il est évident que CAN est un aéroport très international

photo IMG_1408a

On quitte l’avion

photo IMG_1412a

Au point où j’en étais de mon retard, je pouvais attendre un trou dans la file des PAX qui débarquaient pour prendre ces photos de la cabine J.

photo IMG_1416aphoto IMG_1417a

Descente vers la salle de livraison des bagages

photo IMG_1418a

Je suis assez intrigué par le concept d’une « hauteur non parabolique ». En chinois, il est simplement interdit de jeter des objets d’en haut.

photo IMG_1419a

L’enfer des bagages dont le PAX a été égaré par les PNC

photo IMG_1421a

Mais cette fois-ci, ma valise est bien au rendez-vous

photo IMG_1422a

Comme à TAO, les PAX sont encouragés à ne pas tolérer des comportements indélicats de chauffeurs de taxi au sujet des compteurs.

photo IMG_1423a

L’attente était négligeable, mais ce panneau suggère aux PAX de prendre le métro au niveau -2 en cas d’affluence.

photo IMG_1424a

Pas d’affluence ni d’indélicatesse : le trajet en taxi s’est déroulé sans problème. C’est le Guangdong : le chauffeur communiquait en cantonais avec sa base, mais il parlait couramment mandarin.

Une curiosité aperçue sur l’autoroute : cette voiture immatriculée dans le Guangdong a en plus une plaque de Hong-Kong (FV 5698) qui l’autorise à y aller. On voit (assez rarement) des plaques du Guangdong ajoutées à des voitures de Hong-Kong, mais c’était la première fois que je voyais l’inverse. J’ignore ce qu’il faut pour en obtenir une « normalement », mais d’après mes recherches, une telle plaque peut se négocier jusqu’à un million de yuan (140 000 €) au marché noir, et les tarifs sont à peine moindres dans le sens inverse. Pouvez-vous imaginer une frontière aussi étanche à la circulation automobile, à l’intérieur d’un même pays ?

photo IMG_1426a

C’est la fin de ce routing en Chine, et le moment de faire le bilan de la ponctualité de ces douze vols intérieurs chinois. Les compagnies aériennes elles-mêmes n’y sont pas pour grand-chose. J’ai pris chaque fois pour référence l’arrivée au point de stationnement.

PVG - CGO : FM8389 (B738) + 0:05
CGO - PEK : CA1326 (B738) + 0:00
TYN - PVG : MU2402 (B738) + 0:00
HGH - CTU : CA1741 (A319) + 1:50
CTU - XIY : CA8926 (B738) + 0:16
XIY - PEK : CA1232 (A320) - 0:12
PEK - CSX : CA1363 (A321) + 0:17
CSX - PEK : CA1374 (A330) + 1:58
PEK - CKG : CA1409 (B738) - 0:05
CKG - CGQ : CZ6460 (A321) - 0:17
CGQ - TAO : CZ3938 (A321) - 0 :18
TAO - CAN : SC4675 (B738) + 2 :49

Au total :
- sept vols à l’heure
- deux vols en retard d’un quart d’heure
- trois vols en retard de deux à trois heures
… et aussi un bagage en soute non chargé !

Je laisse à chacun le soin de comparer avec son espace aérien favori.

Quelle sera la suite ? Je vous ai laissé un frêle indice : l’achat d’un adaptateur électrique de type G à Beijing. En attendant, je vous propose de passer à un bonus touristique. Je suis resté peu de temps à Guangzhou, et il est tombé par moments des déluges en raison de la mousson, et j’ai donc puisé dans mes archives.

Il y a des choses à voir à Guangzhou, même si c’est surtout la plaque tournante du commerce en Chine du sud, mais j’ai choisi de vous présenter des maisons fortifiées très particulières dispersées dans la campagne autour de Kaiping 开平 à 140 km au sud-ouest de Guangzhou : les Diaolou 碉楼.

Les Diaolou sont d'étonnantes maisons fortifiées construites entre les années 1850 et 1930 dans la région de GuangZhou. Ces temps étaient particulièrement troubles en Chine, à l'époque de la dynastie Qing finissante et de la République naissante. Entre les brigandages de bandes armées et les exactions des seigneurs de la guerre ayant levé de véritables armées privées, la sécurité des biens et des personnes était des plus précaires.

Les plus beaux Diaolou ont été construits par des Chinois revenus à leur terre natale ou celle de leurs parents après avoir après avoir fait fortune à l'étranger, mais beaucoup ont été érigés par des villageois qui se cotisaient pour construire un donjon dans lesquels ceux qui avaient payé pouvaient se réfugier en cas d'alerte. Protéger le village entier par des fortifications aurait été beaucoup trop cher, et aurait aussi exigé une milice armée et entraînée pour les défendre : un donjon à peu près imprenable était un bon compromis pour garantir la sécurité des personnes et des quelques biens les plus précieux.

photo Kaiping 1-2

Les Diaolou répondaient idéalement au cahier des charges : des donjons construits en béton armé, n'ayant au rez-de-chaussée qu'une porte de fer renforcée par une herse ainsi que d'étroites ouvertures garnies de grilles, des balustrades pouvant servir de mâchicoulis au sommet et des échauguettes permettant de jeter des pierres sur les assaillants (elles étaient gratuites et réutilisables pour l'alerte suivante). Le béton était largement suffisant pour résister aux assaillants équipés au mieux d'artillerie légère. La structure était suffisamment haute pour servir de tour de guet dans la plaine, et étant justement en plaine, il était facile d'avoir un puits permettant de dissuader toute velléité de siège.

photo Kaiping 3

Les Diaolou étaient en revanche inadaptés à un rôle véritablement militaire lors de l'invasion japonaise, ni pendant la lutte contre l'occupant et la guerre civile entre nationalistes et communistes qui s'ensuivirent. Le béton étant cependant de bonne qualité, beaucoup sont restés en très bon état, jusqu'à ce qu'on s'intéresse à ce patrimoine architectural hors du commun.

Il y en a de partout dans la campagne, et il serait vain de chercher à les voir tous : les Chinois en ont recensé 1 833 encore présents sur les plus de 3 000 qui furent construits.

photo Kaiping 4

Diaolou émergeant de la forêt de bambous qui a poussé depuis.

Celui-ci, surnommé le Phare, est un bon exemple de Diaolou de villageois : construit sur une modeste éminence servant de cimetière, il était équipé de puissants projecteurs et de sirènes importés d'Europe, pour servir de tour de guet de jour comme de nuit.

photo Kaiping 5

Les étages supérieurs, peu susceptibles d'être endommagés, étaient souvent ouvragés, dans un style assez inattendu mêlant des influences italiennes et chinoises. Le mobilier était de même pour partie importé d'Europe ou des Amériques, pour les Diaolou construits par des Chinois de la diaspora. Mais héritage chinois oblige, c'est toujours un petit sanctuaire consacré aux ancêtres que l'on trouve au dernier étage.

Comme en France avec les Châteaux de la Loire sont apparus aussi des Diaolou faisant la transition entre château défensif et château de loisirs. Les bâtiments du Jardin Li, immense propriété construite par un richissime impatrié, étaient certes défendables, avec ses portes et volets de fer, mais ils étaient aussi richement décorés, dans le cadre d'un jardin pour lequel on n'avait pas hésité à creuser ex-nihilo un canal décoratif.

photo Kaiping 6photo Kaiping 7-8

Le Jardin Li fut pillé et dévasté par les Japonais, et a longtemps été laissé en l'état, agrémenté de présentations vengeresses, mais a été remis en état depuis.

photo Kaiping 9

La zone de Kaiping est accessible en transports en commun, mais cela prend beaucoup du temps. Une solution plus coûteuse, mais efficace, consiste à louer une voiture avec chauffeur pour une journée au départ de Guangzhou : qu’il ne parle que chinois n’est pas un inconvénient majeur, car sur place, ce que l’on voit parle de soi-même.

Merci de m’avoir lu jusqu’ici !
Afficher la suite

Verdict

Shandong Airlines

8.0/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements6.0
Restauration10.0

Qingdao - TAO

8.0/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services5.0
Propreté10.0

Guangzhou - CAN

9.5/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

C'est le deuxième vol Shandong Airlines reporté ici, après un FR d'archives sur un vol en 2008, qui n'avait pas été à l'heure. Cette fois-ci, la ponctualité a été catastrophique.
Confort à bord et équipage standard, mais pas de presse et des IFE collectifs dont les programmes morcelés peuvent plaire à chacun, ou frustrer chacun que son programme favori ne dure pas tout le vol. Dans mon cas, c'est la géovision que j'aurai aimé suivre, même si le dessin animé didactique était amusant.
Le menu à bord ne vous a rien appris visuellement si vous avez suivi mes FR; j'ai choisi d'accorder un bonus pour l'en cas distribué pour attendre l'embarquement.
Je pénalise l'absence de desserte de TAO par le métro, et les annonces incessantes dans le terminal pour cause de retard. J'aurais donné moins que la moyenne s'il n'y avait eu la possibilité de s'enregistrer dès 8h du matin pour presque tous les vols.
Accessibilité parfaite au contraire à CAN : métro et taxi sans attente.

Sur le même sujet

22 Commentaires

  • Comment 141457 by
    jules67500 GOLD 4921 Commentaires

    Merci pour ce FR François !

    L'aéroport de Qingdao semble neuf, comme la plupart des aéroports chinois construits avec la mondialisation.

    Toujours ces annonces sans informations intéressantes...

    Au moins, tu as obtenu quelque chose pour casser la croûte.

    Un vol correct sinon, avec le menu typique chinois.

    Les retards à répétitions sont une plaie pour la croissante du trafic aérien chinois. On remarque que la saturation des grands aéroports est proche.

    A bientôt pour le retour en France :)

    • Comment 320741 by
      marathon GOLD AUTEUR 9557 Commentaires

      J’ai souvent eu un en-cas en cas de retard de cette ampleur, et je doute qu'on ait autant en Europe en pareille circonstance.
      Les aéroports chinois souffrent d’un équipement insuffisant des pistes pour le mauvais temps, et aussi du peu de place laissés aux vols civils par l’armée de l’air.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141460 by
    K2World 1888 Commentaires

    Je profite du dernier FR de cette série pour vous remercier.
    Très belle série de FR toujours très complèt incluant un bonus toujours intéressant à lire.
    Merci

  • Comment 141467 by
    PAT62 4987 Commentaires

    C'est marrant en lisant ta série comment au niveau prestation les compagnies se tiennent à la culotte.
    Cabine affaire en 2-2, repas à bord Chiken rice,.....
    Aviation chinoise reine du copier coller :)
    Retard conséquent cette fois ci mais en grande partie pour raison météorologique.
    Merci pour ce FR et la série !

  • Comment 141471 by
    Wingslover 675 Commentaires

    Merci pour ce FR Marathon :)

    Vraiment dommage ce retard sinonShangdong Airlines semble semblable à CA :)

    Encore une fois un beau bonus :)

  • Comment 141483 by
    Sukhoi47 56 Commentaires

    Merci beaucoup pour ce FR et toute la série à vrai dire !

    Pour une fois, pas de cinéma autour des compteurs de la part des taxis...
    Avez-vous eu l'occasion de noter des différences selon les régions à ce sujet ?

    Vol classique en lui-même, le retard compris, malheureusement...
    Enfin, côté positif des choses, l'avion reste toujours plus rapide que le train.

    Encore une fois, bonus passionnant. Ces diaolou sont-ils difficiles d'accès ?

    Attendant vos bonus avec impatience,y compris hors Chine,
    À bientôt.

    • Comment 320746 by
      marathon GOLD AUTEUR 9557 Commentaires

      C’est plutôt dans les villes de second plan et en dehors des circuits touristiques standard qu’on se heurte à des problèmes avec les taxis, mais ce n’est pas une règle absolue.
      Dans le principe, on peut aller à Kaiping au départ de Guangzhou en bus et rayonner à partir de là, mais cela prend beaucoup de temps. Je n’ai pas regretté d’avoir choisi l’option voiture avec chauffeur pour une grande journée, comme au cas par cas ailleurs en Chine.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141487 by
    JOET73 227 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Enfin un vrai vol chinois avec un retard fomme il se doit. Je ne sais pas si SC le fait, faute de l avoirvprise, mais CZ, MF et MU envoie un SMS à l avance pour prévenir du retard qq heure à l avance. Encore faut il un nb chinois? Enforevecu ça sur un FOC TNA hier avec 4h de retard...
    Vol classique chinois, avec son fameux choix de Catering standard.
    SC crédité t elle sur star alliance en proposant le ff d air china?
    Concernant la ponctualité de vos vols, C est dans la très bonne moyenne pour la Chine... Malheureusement.

    • Comment 320747 by
      marathon GOLD AUTEUR 9557 Commentaires

      En effet, j’ai un lointain souvenir de SMS en pareille circonstance, mais l’agence de voyage qu’utilisait notre bureau en Chine n’avait pas mon numéro français. Ne pas avoir acheté une carte SIM chinoise était une erreur : ce n’était jamais bloquant, mais source de petites complications régulières.
      J’ai retrouvé à peu près la moyenne chinoise de 50% de vols retardés, laquelle n’est pas brillante.
      Ce vol ne créditait pas sur mon compte LH, mais de toute façon, les gains en miles de ce voyage étaient dérisoires.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141494 by
    john831 107 Commentaires

    merci marathon, les plus beau fr c est toi qui le fais franchement ta pas de concurrent , t es le number one franchement

    merci pour ses jolie images

    • Comment 320749 by
      marathon GOLD AUTEUR 9557 Commentaires

      Il y a beaucoup de FRistes qui font des récits de vols beaucoup plus exotiques ou illustrés de photos de bien meilleure qualité, sans parler des vols en classes avant.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141510 by
    Mathieu 2092 Commentaires

    Bonjour François et merci pour ce FR.

    Un départ entâché de plus de 2 heures de retard, c'est bien dommage. Le temps a dû vous paraître bien long à l'aéroport.
    Très jolie spotting local et un nombre impressionnant de compagnies totalement inconnues des cieux européens.

    Si je puis me permettre, Vue de profil du Y-12, devant un 737 China Southern : il ne s'agit pas d'un 737 mais certainement d'un EMB190 :) (photo 72 ou 73).

    Le plateau repas servi à bord est correct mais les portions semblent assez petites.

    A bientôt,

    • Comment 320750 by
      marathon GOLD AUTEUR 9557 Commentaires

      Avec un PC alimenté, treize FR à rédiger (à ce moment-là), et ce dans un terminal spotter-friendly, je ne risquais pas de m’ennuyer :)
      Aïe, faute d’inattention impardonnable, le nez de cet E-190 CZ est pourtant caractéristique. Je corrige :(
      Le plat chaud est assez nourrissant. Je n’ai jamais eu besoin de compléter à l’arrivée.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 141538 by
    cobra 3608 Commentaires

    Merci François !:)

    Comme souvent, les aéroports sont modernes et l'expérience est très satisfaisante. Ils en ont fait poussé combien ces dix dernières années, :))

    Galère pour ce vol, la collation donné est à mettre en relation avec le paquet de chips reçu par Alcam sur EZY lors d'un gros retard à Lyon ^^

    Avion moderne, mais les sièges lui donne un aspect plus daté. Bon pitch cependant, et catering très correct.

    AU vu du deuxième idéogramme de Taishan,qui est l'équivalent du Yama ou san Japonais, je suppose que montagne se dit shan en Mandarin?^^

    Très belle découverte que ces diaolou ! :) Je connaissais ce système de défense déjà trouvé dans le centre de la France au Moyen age, quand quelques familles de nobliaux se faisait la guéguerre, on a trouvé 5 tours dans un village... ou bien il y a l'exemple de Bologne ^^

    • Comment 320751 by
      marathon GOLD AUTEUR 9557 Commentaires

      La lecture on'yomi ??? d’un kanji japonais n’est autre que la prononciation chinoise, souvent déformée, mais toujours reconnaissable. C’est le cas dans cet exemple. Attention quand même au ton : ? se prononce sh'n, donc avec un ton haut qui est un peu déroutant en fin de mot (et encore plus en fin de phrase) pour les non-sinophones.

      L’Unesco a découvert les Diaolou avant moi :) ils figurent dans la liste du Patrimoine Mondial ; la Chine a très bien compris l’intérêt de cette liste pour son soft power.

      Merci pour le commentaire.

  • Comment 141577 by
    Bargi62 GOLD 3154 Commentaires

    Merci pour ce FR très complet:
    C'est vraiment un festival de compagnie aériennes chinoises mais ce Tibet Airlines semble s'être égaré!
    Dommage pour ces 2 H de retard mais inévitable dans ce type de routing.
    Bonus passionnant.

    • Comment 320778 by
      marathon GOLD AUTEUR 9557 Commentaires

      La Chine pousse l'immigration et le tourisme intérieurs vers le Tibet, pour réduire les Tibétains et leur culture à un rôle folklorique et intégrer définitivement le territoire dans la Chine. Le développement de liaisons aériennes intérieures avec Lhassa fait partie de cette stratégie.
      Merci pour le commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.