Avis du vol easyJet Nápoli Paris en classe Economique

Compagnie easyJet
Vol EZY4258
Classe Economique
Siege 13F
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:55
Décollage 15 Jul 15, 20:45
Arrivée à 15 Jul 15, 22:40
U2   #15 sur 22 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 776 avis
saintpiev
Par GOLD 1609
Publié le 20 juillet 2015
Bonjour,

Voici mon FR retour après mon escapade Napolitaine.
Pour mémoire l'aller ORY-NAP : http://flight-report.com/fr/report-10913.html
Il s'agit d'un trajet maintes fois reporté (par moi-même notamment).
Ça a été l'occasion de tester, pour la 1ere fois, le service Speedy Borrding d'EasyJet, qui m'a convaincu.

Il a fait tellement chaud ce mercredi à Naples (env 37°) qu'il est temps de gagner la fraicheur de l'aéroport.
La fin du séjour commence - si on peut dire - par le retour du véhicule de location.
photo 20150715_173313

Le service des locations de voitures se situe à 300-400 mètre de l'aérogare.
A l'aller, j'y vais toujours à pied mais au retour, fatigué du WE (!) et de la chaleur, la navette s'impose.
photo 20150715_173319

Elle nous dépose devant l'aérogare


Façade très moderne
photo 20150715_173735

J'arrive relativement tôt (vers 17h30). Il n'y a personne au dépose bagages. Je peux déposer mon bagage au comptoir Speedy bording. En effet, j'ai opté pour des sièges près des issues de secours ce qui donne droit au dépose bagages prioritaire ainsi qu'à l'embarquement prioritaire.
L'hôtesse du comptoir bagage s'évertue à me parler en anglais alors que je lui parle en italien (qui plus est avec l'accent napolitain !). C'est assez désagréable d'autant qu'elle n'est pas particulièrement agréable…
Je lui réponds à chaque fois (en italien) que je ne comprend pas l'anglais. A la fin elle fini par me parler en français. C'est déjà mieux !
Ça m'arrive souvent en Italie. Ayant plutôt un teint d'européen du nord (cheveux ex roux mais maintenant gris !), les gens (rabatteurs de restaurant par exemple) m'interpellent toujours en anglais. Quand je leur réponds en Napolitain, ils sont tout surpris. Et parfois on me propose des bons tuyaux (par exemple un jour à Rome on a refusé de me vendre de la mozzarella, parce que connaissant la vraie, le restaurateur ne voulait pas me tromper sur la marchandise !!), ou bien on me propose directement des réductions !
photo 20150715_174401

Bon revenons au FR. Après le dépose bagage, rendez-vous au 1er étage pour les contrôles de sureté.
photo 20150715_174605photo 20150715_174608photo 20150715_174755

Très moderne, des portes automatiques s'ouvrent sur présentation du code barre (papier ou téléphone)
photo 20150715_174813

Contrôles rapides.
photo 20150715_174958

Vue sur le tarmac au sortir des contrôles.
photo 20150715_175448

Passage obligé par le DutyFree !
Ce qui me permettra de ressortir avec 2 sacs supplémentaires. Avec ma femme, nous sommes partis avec 2 valises cabines. Nous reviendrons avec 5 bagages (1 valise en soute, 1 valise et un sac en cabine + 2 gros sac de Dutyfree (qui contiendrons 2 kg de mozzarella, de la limoncello (en plus de celle en soute, des sfogliatelle de chez Vincenzo Bellavia.
photo 20150715_175454

Justement voici la pâtisserie (en sortant du Dutyfree, on avance un peu et c'est sur la gauche).
Arrêt obligatoire, je vous le conseille.
La sfogliattella est typique de la Campanie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sfogliatella
J’adore ça (plutôt froide que chaude pour ma part).
A l'aéroport on vous les met dans des boites exprès pour le transport. Le lendemain elles sont encore croustillantes.
Bon j'arrête là car j'ai presque envie de prendre un billet d'avion pour aller en acheter.
photo 20150715_181058

La sfogliatella, la voici justement. Humm…
photo 20150715_142813

Au passage, je m’empiffre d'un baba au rhum (autre spécialité napolitaine).
photo 20150715_181502

Salle d'attente très tendance ; on se croirait dans un salon…
photo 20150715_183519

J’embarquerai en porte A2 ; c'est à dire qu'il faut redescendre…
photo 20150715_191755

Au passage un ATR d'Ethiad
photo 20150715_191840

Boutique de spécialités napolitaines, juste devant les porte A1 et A2 (dans les boites en polystyrène c'est de la mozzarella, il y a encore et toujours de la limoncello…).

photo 20150715_192118photo 20150715_192120

Vue de devant la porte d'embarquement : il n'y a pas beaucoup de sièges.
photo 20150715_192219

L'embarquement commence. Le speedy Bording est respecté.
photo 20150715_195025

Les hôtesses ne laissent passer que ceux qui ont le statut SB.
photo 20150715_195037

Nous rejoindrons l'avion en bus qui est devant la porte.
photo 20150715_200623

Pour nous amener à notre avion qui est à 100 mètres !
photo 20150715_200735

Autrefois, les passagers prioritaires montait en 1er dans le bus, puis les autres et finalement c'était la cohue au pied de l'avion.
Maintenant le bus ne part qu'avec les passagers prioritaires qui ont le temps de s'installer tranquillement dans l'avion.
C'est la 1ère fois que je payais pour choisir un siège avec plus de place. De mémoire c'est 13€ et je trouve que ça vaut le coup pour ce prix d'avoir plus de place et d'embarquer prioritairement sans être dans la cohue, surtout au retour quand on est un peu fatigué.
photo 20150715_200742

Immatriculation pour mon flight diary. Ce n'est pas Jésus (GEZUW), comme à l'aller, qui me ramènera à Paris, mais GEZTJ, et je suis sur la rangée 13 ; Faux pas être superstitieux !!!


Comme d’accoutumé, en montant à bord, je demande au steward de mettre une bouteille (demi) de champagne au frais pour le 13F afin qu'elle soit fraiche au moment du service.
Ça le fait sourire car ce n'est pas le genre de demande qu'il doit souvent avoir.
Néanmoins à peine ai-je rejoint mon siège que je vois une hôtesse se diriger au fond de l'avion avec une bouteille contenant le précieux liquide, pour la mettre au frais.
Super !
photo 20150715_201232

Voilà, on s'installe ; le gros de la troupe n'est pas encore à bord. Ca laisse le temps de bien s'installer sans être stressé. J’apprécie.
photo 20150715_201302

Pitch très généreux, mais pas autant que ce que j'ai connu sur Transavia aux mêmes issues de secours (mais sur 737).
photo 20150715_201314

Il doit être 20h30 et déjà le coucher de soleil n'est plus très loin.
photo 20150715_201337

Avant que ce ne soit la cohue, je mitraille en me déplaçant.
photo 20150715_201438

La rangée opposée.
photo 20150715_201458

Mon siège.
photo 20150715_201516photo 20150715_201521

La rangée 13 correspond à la 2ème rangée des issus de secours.

photo 20150715_201527photo 20150715_201530

De fait il n'y aura que ma femme et moi pour les 6 sièges de la rangée.
Est-ce parce que c'était payant ou est-ce le 13 ???
photo 20150715_202906-P

Du coup on laissera libre le siège central pour poser nos affaires et disposer intégralement de l'accoudoir.
photo 20150715_202835 avion 2

L'avion n'étant pas complet, les PNC déplaceront des personnes pour laisser plus de place aux uns et aux autres.
photo 20150715_211712

L'hôtesse m'expliquera comment ouvrir la porte en cas de nécessité. Du coup j'y jette quand même un coup d’œil !!
photo 20150715_201618photo 20150715_201624photo 20150715_201631

Entre 20h30 et 20h45, le soleil se couche.


La nuit tombe alors que nous roulons vers la piste.


Alignement pour un décollage vers l'ouest.
photo 20150715_204009

C'est parti !


La ville de Naples derrière nous (au niveau des lumières).
photo 20150715_204409

Puis on remonte la côte.
photo 20150715_204607

Au moment du service, il n'y a pas eu besoin de réclamer. Les stewards se rappelaient de ce que j'avais commandé.
Le service fut impeccable et fait avec humour. (par exemple, le steward nous a dit : n'hésiter à m'appeler si vous avez besoin de quoi que ce soit ; en principe je suis dans les parages pendant environ 2 heures !)
La bouteille nous fut débouchée et le champagne servi.
Le champagne n'était cependant pas aussi frais que je l'aurai voulu.
Mais à vrai dire c'est plus pour le fun et pour profiter de notre escapade jusqu'au bout que nous avons pris du champagne que par envie.
D'ailleurs ma femme n'étant pas trop en forme, l'a accompagné d'un…..muffins aux myrtilles !
Il n'en fallait pas tant pour que le steward disent : oh ce n'est pas normal, il faut que j'aille prévenir le CDB !
photo 20150715_211231

Bon moi j'ai pris des chips et autres cochonneries salées.
photo 20150715_211252

A la votre !
photo 20150715_211305photo 20150715_211356photo 20150715_211445

Descente sur Paris.
photo 20150715_223836photo 20150715_224815

Ah, il n'y a pas le Speedy débarquement ; dommage !
photo 20150715_224826

Sympa le CDB qui me fait coucou.
photo 20150715_225329

Attente du bagage un peu longue. Idem pour la navette pour le P4 qui se fera attendre plus de 10 minutes.
photo 20150715_230513

Voici le bonus touristique
Salerno :
Église Saint Pierre in Vinculis (que j'avais vu dans le bonus d'un FR de Cobra et qui m'avait donné envie d'aller visiter Salerno).
photo 20150711_105554photo 20150711_105603photo 20150711_105641

Ruelles de Salerno
photo 20150711_110308photo 20150711_110516photo 20150711_110707

Duomo (cathédrale).


Crèche très originale : tout est en bois du style contreplaqué, découpé et peint. tout n'est pas sur le même plan ce qui donne de la perspective.
photo 20150711_114359photo 20150711_114413

Lungomare (promenade) le long de la mer. Sur les montagnes, à mi-hauteur on aperçoit l'autoroute.
Il y a un aéroport à 10 km au Sud de Salerno (Salerno - côte amalfitaine) mais qui n'a jamais - sans jeu de mot - décollé.
Actuellement, il y a, je crois, un seul vol par jour (AR).
photo 20150711_122134

Tenutta d'Amore (c'est le nom de l'hotel) à San Mango Piemonte (entre Salerno et Battipaglia). En Italie c'est considéré comme un gîte.
La chambre avec petit-déj’ pour 2 à 59 € !! C'est vrai que je m'y prends tôt.
photo 20150712_085237

La piscine pour moi tout seul !
photo 20150714_175707 pix

Maintenant je vous emmène pour une promenade sur la côte amalfitaine. Nombreuses photos prises au volant pour vous montrer la sinuosité des routes, mais quelle beauté ! Elles sont à double sens. si si..
Parfois il y a des feux avec intervalles de 200 à 300 mètres, voire même 2 km à Ravello, sans quoi on ne pourrait pas se croiser, surtout pour les cars.
photo 20150713_103819photo 20150713_103813photo 20150713_104840

Une tour normande (devenue restaurant).
photo 20150713_104847photo 20150713_105323

En escalier, culture du citron d'Amalfi avec lequel on obtient la limoncello.


Fjord de Furore.
photo 20150713_112235

Marine di Praiano.
photo 20150713_125945

La très chic Positano (ici c'est à sens unique).


Amalfi : cathédrale
photo 20150713_191151

Naples : Castel nuovo : maschio angioino.
photo 20150715_123116

Pizzeria Giuliano à Naples ; à ne pas manquer. Il font cuire leur pizza sur le Vésuve !
photo 20150715_130223photo 20150715_130953photo 20150715_160730

Pour vous ouvrir l'appétit, puis c'est fini !
photo 20150714_203507photo 20150714_140656photo 20150713_131311

Merci d'avoir eu la patience de me lire !

Afficher la suite

Verdict

easyJet

8.8/10
Cabine10.0
Equipage10.0
Divertissements6.0
Carte payante9.0

Nápoli - NAP

9.0/10
Fluidité9.5
Accès8.0
Services9.5
Propreté9.0

Paris - ORY

6.6/10
Fluidité8.0
Accès5.0
Services4.5
Propreté9.0

Conclusion

Vol très agréable avec un équipage qui a su être drôle et professionnel à la fois, ce qui lui vaut une très bonne note.
Ce d'autant plus si on ajoute le commandant qui me salue par la fenêtre du cockpit !
Confort excellent, tant à l'embarquement qu'à bord, grâce au choix du siège - payant (issue de secours) - qui nous fait bénéficier du Speedy Bording. Idem en ce qui concerne la rapidité du dépose bagage grâce à un comptoir dédié, et aussi sans doute parce que j'étais très tôt à l'aéroport (je passerai outre l'hôtesse au sol qui s’évertuait à me parler anglais...).
C'est la 1ère fois que j'utilisai ce service SB et je dois dire que je suis convaincu.
Très bonne note pour l’aéroport de NAP, moderne, propre avec une belle salle d'attente digne d'un salon (avec prises pour recharger son téléphone..). De très belles boutiques et restaurant.
Un peu plus d'une demi heure de retard (ce qui est souvent le cas pour les dernières rotations), sans que ce ne soit dramatique !
Débarquement rapide, mais ensuite il faut remonter tout un long couloir jusqu'à hall principal, que dis-je, ce n'est pas fini, car il faut descendre en bas, encore cheminer dans l’aérogare, puis repasser en zone airside ? pour récupérer notre bagage.
Tout ça n'est pas sérieux pour quelquun qui arriverait pour la 1ère fois à Orly !
Par rapport à Naples, ça fait vraiment minable (pour une fois !). Vivement les travaux de modernisation...
Comme pour l'aller, la rotation des navettes parking est à améliorer.

Informations sur la ligne Nápoli (NAP) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 23 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Nápoli (NAP) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 11 minutes.

  Plus d'informations

0 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.

Connectez-vous pour poster un commentaire.