Avis du vol Etihad Airways Abu Dhabi Ho Chi Minh City en classe Economique

Compagnie Etihad Airways
Vol EY441
Classe Economique
Siege 37K
Temps de vol 07:00
Décollage 18 Avr 15, 08:15
Arrivée à 18 Avr 15, 18:15
EY   #5 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 282 avis
scorph
Par GOLD 2196
Publié le 28 juin 2015
Bonjour à tous et bienvenu à bord de la suite de cette série qui m'amène au Vietnam ! Dernier segment du trajet aller.

Le routing:

Aller:
-TLS-BRU SN3670 B Jumbolino c'était là : http://flight-report.com/fr/report-10294.html
-BRU-AUH EY056 Flying into the Blue Moon c'est par ici http://flight-report.com/fr/report-11229.html
-AUH-SGN EY441 Apocalypse bag ! c'est maintenant

Vols intérieurs:
-DLA-DAD VN1954 ce sera là
-DAD-HAN VN172 ce sera là mais plus tard

Retour:
-HAN-BKK VN613 ce sera là mais plus tard
-BKK-AUH EY401 ce sera là mais beaucoup plus tard
-AUH-BRU EY057 non reporté
-BRU-TLS SN3667 ce sera là mais dans longtemps

Cette ligne inédite lors de mon voyage a été reportée entre temps par Manu Pichu qui a effectué son vol en février à bord de A6-EYE l'appareil qui a réalisé mon BRU-AUH.

Apocalypse bag !
-Sam 18/04/2015 EY 441 AUH-SGN, Airbus A330-243 (A6-EYO) Ethiad Airways.

Petit rappel, je vous avez quitté après mon vol de Bruxelles arrivé plus d'une heure en retard. Il me reste, à la sortie du pax-bus, moins de 35 minutes pour relier ma porte d'embarquement le tout dans un aéroport surchargé due à l'heure de HUB.
Pas de chance pour nous le vol Etihad pour Ho Chi Minh est celui qui part en premier.

Le BP :

photo BP

A la sortie du bus je croise un coordinateur et lui demande si il y a un fast-track short connexion. Il me réponds juste de me dépêcher et me redonne la porte que je connaissais déjà.

Puis l'on arrive à un PIF totalement débordé, aucune priorité n'est respectée. On nous dit de rejoindre la fast-track qui n'est pas plus rapide car encombrée de passagers avec des correspondances plus longue dont de nombreux francophones qui comme souvent ne respecte pas grands chose…
Après pratiquement 20 minutes d'attente les contrôles sont passés, contrôle d'une inefficacité record, les personnels de contrôle Emiriens ne regarde pas leur machine mais leur smartphone ça bip de partout mais ça passe … bref autant ne pas mettre de contrôle si c'est pour les faire comme cela.

Commence ensuite la course pour atteindre le T3 porte 28 d'où part notre vol. Il nous faudra près de 10 minutes avec un genou en vrac. On arrivera quelques minutes avant la fermeture des portes et partagerons le dernier paxbus avec une famille vietnamienne.

photo p1

Nous partirons immédiatement pour une petite balade sur le tarmac de AUH au petit matin, toutefois la température est déjà élevée mais heureusement le pax bus est climatisé. On peut voir des conteneurs de compagnies visiteuses de la plateforme.

photo p2

Une lignée d'Airbus d'Etihad avec des A340-500/600 et un A330-300

photo p3

Un autre A330-200 derrière les grilles anti souffle.

photo p4

On arrive enfin devant notre appareil. Il s'agit de nouveau d'un A330-243 motorisé Rolls Royce, A6-EYO à un peu moins de 8 ans, il a toujours volé pour Etihad et porte une livrée plus standard que l'appareil qui nous a amené de Bruxelles. On peut aussi voir le push-back entrain de se placer.

photo p5

On grimpe à bord pour être accueilli par les PNCs sympathique l'une d'elle est française. Tout le monde est déjà assis. On rejoint nos sièges au rang 37. La cabine est très peu remplie surtout dans le deuxième partie de la cabine économique où nous sommes j'estime à moins de 50%.

photo p6

L'embarquement de notre vol a aussi eu lieu au milieu de la zone de fret, il y a des chariots chargés de partout. Au loin on peut voir la magnifique tour de l'aéroport d'AUH.

photo p7

Push back avec une dizaine de minutes de retard. Pendant ce temps les consignes sont diffusées sur les écrans.

photo p8

Nous finissons notre repoussage à coté de la famille Etihad élargie A330s de Jet Airways et A330 de Air Berlin. On peut dire que AUH est vraiment une destination réservée aux A330 au vue de la quantité présente sur le tarmac.

photo p10

Encore du 330 mais cette fois maison mère.

photo p11

Puis notre A330 (A6-EYE) en provenance de Bruxelles aux couleurs de Manchester City. Petit détail rageant, l'appareil dont nous sommes sortis est situé à deux gates de celui où nous sommes à présent… Ce sera encore plus rageant à l'arrivé à Saigon.

photo p12

Nous poursuivons tant bien que mal notre roulage au milieu des travaux de l'aéroport, au loin on peut voir une partie de la flotte d'hélicoptère gouvernementaux de l'Emirats composé d'Agusta 139 et de Bell 412.

photo p13

Décollage en piste 31L ce qui nous donne une excellente vue sur Ferrari world et le circuit automobile de Yas Marina où à lieu le grand prix de F1.

photo p14

Puis passage au dessus de la lagune de Rahman Island.

photo p15

Enfin nous quittons la péninsule arabique en survolant la cote Omanaise.

photo p16

Alors que les hôtesses s'affairent dans le galley, il est temps de jeter un coup d’œil au menu distribué après le décollage avec une serviette chaude.

photo p26

Pour ma part ce sera le petit déjeuner asiatique avec le riz collant et le poisson plutôt pas mauvais. Il y aura aussi un yaourt, mini muffin, pain confiture et salade de fruit … euh pastèque.

photo p17

Petit AC/DC pendant le repas, autant la sélection de film est bonne autant pour la musique on repassera, beaucoup de compilations, peu d'albums.

photo p18

Petit aperçu du pitch pour 1,72m

photo p9

Puis je pars me coucher sur une des rangés libres j'y dormirais un peu plus d'une heure. A noté que la plupart des passagers baisseront les caches hublots.

photo p28

Quand je me réveil nous sommes ici.

photo p19

Je vais dans le galley pour chercher à boire et aller aux toilettes où je vois l'équipage qui, pour passé le temps, s’entraîne à des exercices chronométrés pour s'équipé des éléments des luttes contre l'incendie. En effet une des PNC passe bientôt un examen de contrôle. Et pour avoir vu un des essais elles sont prêtes !
Pour les toilettes, elles étaient dans un état correct. Une hôtesse viendra nettoyer après mon passage (pourtant j'ai fait attention ^^)

photo p20

Un peu de lecture ? Voici les documents de bord. On peut voir le casque fournit.

photo p21

Le vol se poursuit, le sol lui ne sera pas visible avant l'arrivé à destination.

photo p23

Petit coup d’œil à la cabine qui se réveille après la sieste

photo p25

Ça tombe bien c'est l'heure de l’en cas. Un espèce de pain brioché chaud fourré au bœuf et tomate, si ma mémoire et bonne mangeable même si ça ne casse pas trois pattes à un canard… Servie avec du tchaï pour ma part.

photo p22

Pendant ce temps le soleil se couche

photo p24photo p27photo p29

Atterrissage à l'heure à Saigon puis cours roulage vers la gate à coté de ce Boeing 777-2ER de la compagnie locale.

photo p30

Après un premier contrôle sanitaire en porte pour les formulaires Ebola. Je me dirige vers les comptoirs pour réaliser mon visa on arrival. Je devrais patienter un long moment (environ une heure), un appareil Emirates venant d'arrivé avant nous et les autorités n'ayant ouvert que 2 guichets. Le tout arrangé par des guides locaux qui n'hésite pas à couper la file pour passer les piles de passeport de leur groupe…
Mon collègue ayant déjà son visa, il passe immédiatement pour aller récupérer les bagages. Je le retrouve devant le tapis où nos bagages sont absents. Une annonce a été faite au niveau du tapis pendant la livraison or pour ma part j'arrive bien après. On se dirige vers le comptoirs des bagages perdus ou plusieurs autres passagers attendent. La plupart viennent de notre vol. On nous informe dans un anglais approximatif que nos bagages n'ont pas été chargés à AUH comme tout les bagages des passagers en correspondance.

photo p31

Le bagage arrivera par le vol du lendemain, on nous dira de venir le chercher dans la soirée par téléphone. Or quand on arrive à l'aéroport on nous informe qu'un coursier vient de partir livrer les bagages à notre lieu de résidence!

Un coup de téléphone et quelques minutes plus tard le coursier est de retard avec nos précieuses besaces.

Après réclamation Etihad me fera un virement de 35€.

Merci d'avoir suivi ce FR !

<p style=text-align:center><a href=http://www.dpbolvw.net/click-7867564-11353341-1437399452000 target=_top>
<img src=http://www.lduhtrp.net/image-7867564-11353341-1437399452000 width=728 height=90 alt= border=0/></a></p>
Afficher la suite

Verdict

Etihad Airways

8.5/10
Cabine9.0
Equipage9.0
Divertissements8.5
Restauration7.5

Abu Dhabi - AUH

5.0/10
Fluidité1.0
Accès4.5
Services7.0
Propreté7.5

Ho Chi Minh City - SGN

7.4/10
Fluidité4.0
Accès8.5
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

Un très bon vol long courrier proposé par Etihad, le produit économique en vol est vraiment très bon toutefois l'aéroport d'Abu Dhabi est vraiment le point noir de ce trajet. Le fait de pouvoir profiter d'une rangée entière pour dormir est un énorme plus.

Les notes:
ETIHAD:
Confort cabine: Cabine sobre au point de vue couleur mais surtout très bien conçue ce qui rend le siège confortable. Pitch et inclinaison correct. Présence de trousse de confort + couverture et oreiller. Le faible remplissage m'a permis de pouvoir dormir plusieurs heures.
Équipage: Extrêmement pro-actif et souriant durant tout le vol. A fait plusieurs passages avec des boissons tout au long du vol.
Repas: Une prestation chaude pour le petit déjeuner et un snack chaud pour déjeuner, des boissons en libre service au galley cela me semble suffisant pour un vol de cette longueur une seconde prestation plus complète serait un plus.
Divertissement: Un très bon IFE avec un bon écran, une bonne définition et un très bon casque + le hublot.
Ponctualité: Embarquement et départ avec un léger retard, nous sommes arrivés à l'heure. Malheureusement les bagages n'ont pas suivis.

ABU DHABI:

Contrôles: PIF catastrophique, aucun fast-track pour les connexions courtes lignes prioritaires non respectées.
Accès: Pas de passerelle un long tour de pax bus pour arrivé à proximité de l'avion dont nous sommes descendus, l'aéroport bondés à cette heure de correspondance.
Services: Des boutiques de luxes, pas eu le temps de regarder, j'étais plus occupé à courir ! Pas de service pour transférer les passagers rapidement.
Propreté: Plutôt propre mais pas eu le temps de regarder dans les coins ^^

HO CHI MINH (Saigon):

Contrôles: Contrôle Ebola plutôt long. Visa à l'arrivée extrêmement long à obtenir (1h30) du fait du nombre important de touristes arrivés par le vol Etihad et Emirates arrivé un peu avant.
Accès: Beaucoup de taxi en attente des bus aussi.
Services: Quelques services de change malheureusement les vietnamiens parlent très mal anglais y compris au service des bagages perdus.
Propreté: R.A.S .

Sur le même sujet

2 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 154350 by
    marathon GOLD 10171 Commentaires
    Tiens, je suis le premier à commenter ?
    Le riz collant est du congee, un porridge de riz qui est un grand standard du petit déjeuner en Chine.
    La valise ayant raté la correspondance, c'était un peu prévisible (encore que j'ai vu des bagages suivre des correspondances acrobatiques, dans des aéroports très performants), mais le cafouillage revenir à l'aéroport / livraison à l'hôtel est regrettable.
    Merci pour le partage !
  • Comment 154694 by
    scorph GOLD AUTEUR 2159 Commentaires
    En effet, merci donc pour ce commentaire,
    Pour la valise le plus rageant est que notre appareil était stationné à côté de l'appareil et provenance de Bruxelles.

Connectez-vous pour poster un commentaire.