Avis du vol Delta Air Lines Seattle Anchorage en classe Domestic First

Compagnie Delta Air Lines
Vol DL 1343
Siege 03D
Temps de vol 03:45
Décollage 08 Déc 15, 11:30
Arrivée à 08 Déc 15, 14:15
DL   #63 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 543 avis
Esteban
Par GOLD 2581
Publié le 9 décembre 2015
Rappel du routing :


    Entre Deux:
  • XXX - XXX
  • XXX - XXX
  • XXX - XXX
  • XXX - XXX

    Retour:
  • XXX - XXX
  • XXX - CDG
  • CDG - EuroAirport / Y AF E170

Après 48H à Seattle où il n'a plu qu'une seule fois pendant mon séjour (c'est à dire à partir du moment où je suis arrivé jusqu'à mon départ) il est temps de continuer le voyage pour me rendre en Alaska.

Je prends la navette du Marriott jusqu'à l'aéroport où j'arrive deux heures avant le départ.

Quelques vues de l'extérieur :

photo DSC_0278photo DSC_0279

Et de l'intérieur, c'est bientôt Noël !!

photo DSC_0281photo DSC_0282

Amusante décoration du tapis bagage :

photo DSC_0283

Le tableau des départs :

photo DSC_0285photo DSC_0286

Et un plan de l'aéroport :

photo DSC_0287

L'enregistrement est ultra rapide et très sympathique. Je me dirige donc vers la TSA ou il y a pas mal de monde. Il y a une ligne premium, mais uniquement pour contrôler les cartes d'accès à bord, ensuite elle rejoint la ligne générale, donc pas franchement utile.

Une fois airside, je me décidé à faire un peu de spotting car l'accès salon n'est pas possible aux USA avec Delta même avec un billet First et Platinum Flying Blue. Il faut un billet long courrier en connection le jour même. Ce n'est pas nouveau et je le savais. De toutes façons avec l'attente aux contrôles, je n'ai plus que 30 minutes avant l'embarquement.

Un 717 DL avec sa petite porte catering / secours :

photo DSC_0288photo DSC_0290

Hawaïan en 332 au loing, pour HNL :

photo DSC_0291

Un CRJ 700 au décollage :

photo DSC_0292

Voici tout le cheminement pour se rendre au satellite sud, il faut descendre, puis redescendre, prendre le train, remonter et remonter :)

A Seattle la particularité la plus frappante c'est qu'on ne peut se rendre du satellite sud au satellite nord directement. Il faut d'abord prendre un train du sud vers le terminal principal, reprendre un train qui longe tout le terminal et vous amène vers le train suivant qui lui va au satellite nord. Pour un peu on s'y perdrait :)



C'est bien là, S5 et à l'heure. Tant mieux, j'ai une correspondance sur un billet séparé moi :)

photo DSC_0305

Quelques vues du terminal sud et d'ANA en 787 :



Seattle c'est aussi la maison d'Alaska, et Delta aimerait bien lui chiper la vedette en y ajoutant de plus en plus de vols et en y basant de plus en plus d'équipages. (Nous y reviendrons !)

photo DSC_0311photo DSC_0312

Une tondeuse pour PAT62 :

photo DSC_0313

Je retourne en porte pour voir mon 767-300 arriver. En effet, la veille au soir, Delta a substitué le 737-800 prévu à l'origine par un 767-300. C'est toujours chouette d'avoir un wide-body pour un vol de trois heures. Je ne m'en plains pas (encore).



A l'heure dite, l'embarquement est lancé, voici la cabine domestique First de Delta. Je suis surpris de trouver les coussins et couettes long courrier. C'est une bonne chose.



Un IFE est disponible, par contre les pochettes de siège sont ridiculement petites :

photo DSC_0329

La safety card :



Quelques vues à la volée du siège :



L'avion est vieux, les compartiments à bagages sont préhistoriques :

photo DSC_0334photo DSC_0335

Le capitaine vient se présenter à l'ensemble de la cabine First et nous explique le routing du vol et se dit enchanté de faire ce vol en notre compagnie, car il est rare que les 767 soient affectés à des liaisons vers l'Alaska.

Dans la foulée une boisson de bienvenue est servie, ce sera un Baileys pour moi :

photo DSC_0338

Nous repoussons à l'heure, mais une fois libérés du push back, rien ne se passe pendant une dizaine de minutes. Le commandant prend la parole pour nous annoncer qu'il y a un soucis sur le générateur du moteur droit et qu'il va appeler Atlanta (le siège de la compagnie) pour vérifier si il est possible de partir sur un seul générateur. Au bout de 5 minutes la réponse tombe, pour l'Alaska, négatif. Il nous faut donc revenir en porte pour pouvoir chercher la cause de la panne. Le commandant est confiant, une petite demi heure maximum et tout sera reglé.

Nous retournons à une porte, et les mécaniciens entrent dans l'avion. S'en suit toute une série de redémarrages systèmes qui prennent effectivement une demi heure.

Le commandant prend ensuite la parole et nous explique que le générateur est définitivement en panne et qu'il doit être changé. Il nous faut débarquer mais pas de panique, la pièce de rechange est disponible et ça ne prendra qu'une petite demi heure de plus.

Nous débarquons donc, et nous retrouvons dans le terminal. Nous voyons les mécaniciens s'affairer autour du réacteur incriminé :



Un Embraer passe :

photo DSC_0344

Effectivement en 30 minutes le moteur est refermé et testé :



Nous avons alors une heure de retard, et je commence à me poser des questions pour ma connection. Je vais à Fairbanks et j'avais choisi de tester Ravn Alaska, petite compagnie locale qui exploite entre autre des Dash 8-100 et des Beech 1900. J'avais volontairement laissé trois heures trente de marge entre l'arrivée de mon vol Delta (théorique 14:15) et le départ du vol Ravn Alaska (17:45). Sachant que nous sommes une heure passée l'heure de décollage et qu'il nous faut encore ré-embarquer et que moi je devrais récupérer mes bagages à ANC pour ré-enregister, ça passe encore. Moi qui avait prévu une petite séance de spotting à ANC, ça devient chaud.

Le commandant (tout l'équipage est resté en salle d'embarquement) reprend la parole et nous explique que même avec un nouveau générateur, il y a toujours une panne qui ne peut s'expliquer que par un problème informatique. Malheureusement les mécaniciens ne trouvent pas la cause et proposent de changer tout le bloc informatique relatif à cette panne.

Mais à Seattle, il n'y a que 2 767 de basés, le notre en panne, l'autre en vol, et aucune pièce de rechange de disponible. (Delta veut s'implanter à Seattle mais ne s'en donne visiblement pas tous les moyens. 1ere de ma longue série de constatations)

Il va nous falloir attendre l'arrivée du 2e 767 pour canibaliser la pièce et faire voler notre avion (2e constatation : mais pourquoi dans ce cas là ne pas prendre tout de suite le second avion ? parce qu'il n'y a pas assez d'agents au sol pour décharger nos bagages et le catering et le remettre dans le nouvel avion -!!!-)

Ce deuxième avion arrivera dans … 02H00, le temps de faire le changement et nous aurons alors 04H30 de retard. Donc c'est foutu pour ma connection.

Je me connecte à Internet vite fait, mon billet est modifiable mais je suis booké sur le dernier vol de la journée. Il n'est pas annulable. Je jure intérieurement. Bon, dans ce cas là, va falloir trouver un plan B.

Je vais aux comptoirs Delta car je sais qu'il y a de la place vers FAI sur les vols directs Alaska depuis SEA. On ne peut pas me rebooker sur FAI car j'ai un billet sur ANC. Niveau distance c'est kif-kif et je voyage en First, j'insiste un peu mais l'agent ne veut absolument rien savoir. J'ai booké ANC, j'irai à ANC. Elle me propose Alaska sur ANC mais stand by sur le vol de 18H00.

A cette heure ci il est environs 13H00 et notre vol est prévu à 15H00, je me dis que je préfère garder un billet confirmé sur un vol retardé qu'un billet stand by où je n'aurais peut être pas de place.

Patientons donc. En attendant, je m'occupe de me racheter un billet pour Fairbanks avec Alaska. Il y a un vol à 19H50, ça devrait le faire. Au moment de finaliser la transaction et de prendre un billet non remboursable à 200$ (cher le last minute !!) je me dis que je ferais mieux de prendre le billet à 260$ qui lui était modifiable à volonté et remboursable sans frais.

Avec un départ 15H00, l'arrivée à ANC se faisant à 17H30 (1H de décallage par rapport à SEA) c'était assez large pour une correspondance à 19H50.

Voici donc l'endroit ou doit se changer la fameuse pièce :

photo DSC_0348

En attendant, Delta fait sa généreuse et paye sa pizza à tout le monde (pas de vouchers ni d'accès au salon pour les passagers First) ainsi qu'une boisson :

photo DSC_0349

Il est 16H00 et notre Commandant reprend la parole (chapeau à lui et à son équipage, car comme dit plus haut, ils sont restés en salle d'embarquement et on fait toutes les annonces consécutives au retard). Le changement de pièce n'a rien apporté. Il est désolé mais cet avion est définitivement hors service. Un autre avion va être trouvé mais ce ne sera pas un 767 donc pour lui, c'est la fin de la journée.

Je me suis attendu à des hurlements, des cris de rage, comme cela se serait passé en Europe, mais absolument rien. Les gens font simplement contre mauvaise fortune bon coeur et au contraire, le Commandant se fait applaudir à la fin de son speech.

Je dois dire qu'il nous a tenu informé tout au long de l'après midi et que rien que pour ça, le retard a été plus supportable.

A 16H30 une annonce est faite, un 737-800 arrivant de Juneau à 17H45 sera notre appareil de remplacement pour Anchorage. Des pilotes ont été appelés de réserve et nous partirons à 18H30, promis juré.

Bon, c'est foutu pour mon vol de 19H50, je bascule donc vers le dernier de la soirée, soit 23H05. Mini bonne nouvelle, j'ai droit à la First sur ce vol là, mon billet étant full fare.

Rapide calcul mental, départ 18H30, arrivée prévue 21H00 c'est tout bon, même avec une heure de retard en plus.(même si là, ce sera vraiment chaud).

A 17H45 l'avion de Juneau arrive, tout le monde débarque, et nous pouvons embarquer. Enfin, pas tout à fait. Car même si l'équipage commercial est là (nous aurons le même équipage que prévu sur le 767, soit 6 personnes, car ils peuvent travailler jusqu'à 15H par jour !!), les pilotes, eux, ne sont pas là. On nous explique que Delta s'est trompée et à dit aux pilotes d'être à l'aéroport pour … 18H30 au lieu de leur dire que c'était l'heure de départ.

Pour la première fois des grognements se font entendre. Nous embarquons à 18H10 sans pilotes à bord, histoire d'être prêts quand ils arriveront.

Voici la cabine du 737-800, exit les couettes et les oreillers ^^ :

photo DSC_0350photo DSC_0351

La safety card :



Le pitch et l'IFE :

photo DSC_0356photo DSC_0357

A 18H40 le copilote arrive et fait le tour de l'avion ainsi que tous les checks. Le commandant arrive à 19H00. Nous repoussons à 19H15. Là, je me dis que c'est tendu du slip pour arriver à Fairbanks ce soir. Le commandant nous annonce 03H00 de vol. Ce devrait être bon, mais nous n'avons toujours pas décollé…

Cerise sur le gateau, nous avons un slot ATC à … 20H00, arrivée thérorique 22H10. Le temps de récupérer ma valise et de remonter au check in, ce sera presque mission impossible, les vols Alaska fermant l'enregistrement à 22H25.

Je me résigne à faire une liste de ce que je dois faire en arrivant à FAI : rebooker mon vol sur le lendemain, appeler l'hôtel pour dire que je n'arriverai qu'un jour plus tard, retrouver un hôtel à ANC.

Nous décollons effectivement à 20H00 et rapidement un dîner est servi, je n'avais, honnêtement pas faim du tout. Un choix nous est proposé entre une salade au boeuf et une enchilada au poulet. Salade au boeuf pour moi :

photo DSC_0358photo DSC_0359

La salade en elle même était immangeable, le boeuf pas top. Les fromages quelconques mais le dessert était bon. J'ai franchement compatit à l'état de fatigue générale de l'équipage qui avait l'air de ne plus en pouvoir. Les pauvres étaient en service depuis plus de 12H00…

Finalement j'ai fermé les yeux pour ce que je croyais être un petit somme et je ne les ai ouvert qu'au moment de l'annonce de la descente. Notre commandant avait réussi à gagner un peu de temps et estimait notre arrivée pour 21H55.

Nous sommes effectivement arrivés en porte à 21H55. La suite, au prochain numéro !!

Mais avant ça, un petit bonus de la visite des chaînes d'assemblage Boeing 747/767/777/787, visite qui, comparée à celle d'Airbus était bien fade. Aucune photo autorisée à l'intérieur du site, un guide qui a mené son groupe au pas de course (la visite dure 90 minutes pas une de plus), guide qui parlait bien trop fort et qui a fini par nous lasser.

Nous avons pu visiter le musée des vols du futur de Boeing, musée qui n'a aucun intérêt (surtout comparé à Aéroscopia). Il y a un simulateur de vol (payant), une partie d'un 727 Eastern qu'on ne peut visiter, un mock up de cabine de BBJ, une espèce de mock up très bizarre avec des vidéos sur Boeing et deux trois coucous.

Les deux seuls intérêts que j'ai trouvé sont le cockpit du 727 où l'on peut faire mumuse avec les instruments de bord ainsi que la superbe terrasse qui donne sur Boeing et la piste d'atterrissage d'Everett. Mais comme il a plu comme vache qui pisse, le temps passé sur la terrasse était très limité.

Voici le musée dans son ensemble :



Le nano mock up BBJ :

photo DSC_0225

Le mock up du futur (??!) :



Un avion (impossible de savoir ce que c'était, aucune explication. Si quelqu'un sait, je suis preneur !)

photo DSC_0229

Le 727 Eastern (enfin, une partie) et le cockpit du 727 que l'on peut visiter et toucher :



Il y a un coin enfant :

photo DSC_0239

Et la belle terrasse qui donne sur différents 787 entre autres :



Il y a aussi la base Dreamlifter mais aucun en vue ce jour :

photo DSC_0253

J'ai quand même eu le droit à un moment de bonheur ce jour là, avec ce superbe 773 Emirates qui m'a subjugué avec un superbe et impressionnant au niveau du taux de montée, go around :



Et en repartant au moment de prendre en photo les lignes d'assemblage, il se pose pour de bon :



J'étais avec un petit groupe de gens très sympathiques mais ce qui m'a surpris, c'est qu'après la visite des lignes d'assemblage nous avions 45 minutes pour visiter le musée et la terrasse et que tout le groupe est resté …. attablé à la cafétéria. Dommage pour eux.

J'avais ensuite prévu de visiter le Musée d'aviation de Seattle qui a l'air absolument fantastique mais la pluie en a décidé autrement. Il a en effet tellement plu, qu'il n'était pas possible d'aller sur le tarmac du musée. J'ai donc renoncé.

Dernier bonus pour finir, le Marriott Seattle Airport qui a une superbe piscine en atrium (grosse pensée pour Icare qui adore les piscines Marriott !)


Afficher la suite

Verdict

Delta Air Lines

6.8/10
Cabine7.0
Equipage10.0
Divertissements7.0
Restauration3.0

Seattle - SEA

9.2/10
Fluidité7.0
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Anchorage - ANC

10.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

Que dire ?

Je dois prévoir une lettre de réclamation pour Delta car je ne compte pas laisser passer ce retard. C'est proprement scandaleux d'accumuler autant de retard sur un vol domestique et sur un aéroport où l'on a une grosse base.

Pour le reste, le repas était clairement mauvais, mais l'équipage était fantastique. Du Commandant qui nous a tenu informé tout du long à l'équipage cabine qui a finalement subi, mais en pire, le retard comme nous.

Informations sur la ligne Seattle (SEA) Anchorage (ANC)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 5 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Seattle (SEA) → Anchorage (ANC).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Delta Air Lines avec 7.3/10.

La durée moyenne des vols est de 3 heures et 53 minutes.

  Plus d'informations

26 Commentaires

  • Comment 152086 by
    cobra 3651 Commentaires

    Merci Esteban !:)

    Grosse galère et gros ratés sur ce vol ! Tu as bien fait de faire une belle escale, en connexion, avec un LC derrière, ça aurait été presque un cauchemar.
    La raison du retard est vraiment valable au début, la sécurité passe avant tout,mais pour le reste, ça fait un peu grosse machine qui a buggé ^^

    J'ai adoré cependant, la tête du mec derrière toi,dans le terminal, qui s'affiche sur la queue du 767 qui arrive lol

    Le repas en plus était pas génial.... y'a des jours !

    Fait gaffe à Icare au Mariott, il pisse dans la piscine, sale cabot ! :)))

    Pour la prochaine, je veux voir de la neige hein !

    Merci encore !

  • Comment 152094 by
    lagentsecret SILVER 10682 Commentaires

    Merci pour ce FR

    mais pourquoi dans ce cas là ne pas prendre tout de suite le second avion ?
    C'est effetivement la uestion qui se pose car au final ils vont devoir remettre cette pièce sur l'avion cannibalisé : la gestion est pour le moins bizarre

    Pas très souple pour le rerouting DL : j'ai connu la même attitude avec AA qui a préféré me laisser au sol à JFK plutôt que me rerouter sur un autre vol (billet First payant) ils n'en ont rien à faire des pax

    En attendant, Delta fait sa généreuse et paye sa pizza à tout le monde
    Deux parts d'une pizza pas appétissante du tout :(

    Je me suis attendu à des hurlements, des cris de rage, comme cela se serait passé en Europe, mais absolument rien
    D'après mes amis américains les mechanicals sont fréquents et en ayant un haut statut sur la compagnie les dédommagements sont intéressants

    Pas de service de boissons pendant l'attente des pilotes ?

    Beurk cette salade de boeuf !

    Visite de Boeing qui n'incite pas à y aller

    A bientôt pour j'espère pour toi moins de galère

    • Comment 329980 by
      Esteban TEAM GOLD AUTEUR 10398 Commentaires

      Hello ! Merci pour le commentaire !

      La logique aurait voulu de tout de suite prendre le second 767 mais la logique ne l'emporte jamais :)

      Delta me propose un voucher de $ 100.- en geste de bonne volonté, ma réclamation fait deux pages, c'est aussi un geste de bonne volonté. On verra se qu'il va se passer ^^

      Les pizzas étaient effectivement immondes. On a eu le droit à une boisson avec. Tout de même.

      Et non, Boeing n'était définitivement pas intéressant...

  • Comment 152096 by
    Numero_2 SILVER 9432 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Ce genre d'expérience est vraiment stressante lorsque le retard s'accumule et que la correspondance se raccourcit !

    Le non-accès au salon pour le pax Domestic First à statut parachève le tableau déjà bien piteux pour DL.

    A bientôt pour la suite.

  • Comment 152122 by
    Chevelan GOLD 12606 Commentaires

    Salut Stef

    Et ben dis donc, quelle histoire...

    Le seul point positif est l'attitude de l'équipage, le mécano sous cette pluie battante et surement froide ne devait pas être à la noce !

    Je te comprends que tu n'ai pas eu faim à bord, après toutes ces péripéties. dans ces cas on n'a plus envie de rien !

    Concernant les usines Boeing, je t'avais dis ma déception quant à la visite pas vraiment intéressante. Le musée n'est pas terrible, la seule attraction qui m'a plu c'est le cockpit du B727... La boutique est aussi très décevante. Dommage pour le musée à Seattle qui lui est par contre super.

    J'aurai bien piqué une tête dans la piscine du Mariott

    A bientôt pour la suite

    • Comment 329982 by
      Esteban TEAM GOLD AUTEUR 10398 Commentaires

      Coucou Hervé,

      J'ai beaucoup pensé à toi cette journée là. Bon, je voulais la faire cette visite je l'ai faite, mais mes constatations rejoignent entièrement les tiennes. A part le cockpit du 727, rien d'intéressant. Je comptais me rattraper avec le musée mais le temps n'a pas coopéré ...

      Superbe piscine au Marriott en effet ^^

  • Comment 152143 by
    PAT62 5044 Commentaires

    Une tondeuse pour PAT62, merci pour le clin d’œil:)

    Vol disons tendu....

    Au final les US ont Boeing mais leur flotte est vieillissante d’où peut être de nombreuses pannes.

    Merci pour ce FR !

  • Comment 152144 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7850 Commentaires

    Merci de ce FR mouvementé ou les problèmes se sont accumulés pour aboutir à un retard plus que conséquent. J'espère que tu auras un dédommagement à la hauteur de ces désagréments ( temps perdu, billet acheté etc.)
    Dommage aussi de ne pas avoir eu au final le 767.
    Je suis d'accord avec ton analyse : ce n'est pas en faisant les choses à moitié que Delta va conquérir les faveurs de la clientèle de Seattle.
    J'aurais plutôt choisi l'enchilada que ce plat qui n'a pas l'air terrible! quand c'est mal parti c'est mal parti !
    A très bientpot pour la suite !

    • Comment 329984 by
      Esteban TEAM GOLD AUTEUR 10398 Commentaires

      Merci Christophe.

      J'ai eu un mail (automatique) de Delta m'offrant généreusement un travel voucher de $100.- (Goodwill gesture, genre ils te font bien comprendre que rien ne les y a obligé).

      J'ai fait une réclamation de deux pages que j'ai envoyé à AF, car mon billet était ticketé AF.

      De toutes façons si tu écris à DL avec une adresse IP en France, ils te renvoient vers AF qui les représente en France.

      On verra ce qu'il va se passer.

    • Comment 329986 by
      Esteban TEAM GOLD AUTEUR 10398 Commentaires

      J'ai dit à mon cousin qui est mécanicien avion qu'avec Airbus un reset et un peu d'huile auraient suffit, il m'a répondu, non, juste un reset ;)

  • Comment 152202 by
    mogoy GOLD 9826 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    L'accès salon n'est pas possible aux USA avec Delta même avec un billet First et Platinum Flying Blue D'où l'intérêt de prendre *A aux US pour les vols domestics (enfin qd on a les deux statuts!).
    Tomber en panne avec un boeing, autant être à Seattle !
    Errrrh bah en fait non ! On ne va pas me faire croire que l'entrepôt de pièce de rechange de Boeing ne se trouve pas à seattle...

    Vrai mode galère FR.

  • Comment 152215 by
    KL651 4455 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    DL tombe de son piédestal... Une boisson et une part de pizza offerte pour 7h de retard, c'est minable!

    J'espère que la compensation sera conséquente!

  • Comment 152219 by
    aurel-lil 4261 Commentaires

    Merci pour cette suite !

    Aie la gestion DL^^ le commandant avait pourtant été exemplaire tout du long. Du coup ça met un peu plus de piquant pour la suite de tes aventures :)

    Le catering à bord n'est guère enchantant et vu ton état général je pense que l'envie de manger passe rapidement.

    À bientôt !

  • Comment 152270 by
    Jacklamitr 2014 Commentaires

    Bonjour Esteban :)

    Je suis impressionnée par la taille de SEA ... ça parait bien compliqué d'aller d'un terminal à l'autre ^^

    Je pense que vous n'avez rien loupé avec le salon ... ah si ! peut être des bâtonnets de carottes ;)

    Quelle poisse ce retard à rallonge ! J'admire votre patience.

    Bravo au CDB qui vous a tenu informé pendant toute l'après-midi !

    Merci pour ce FR qui m'a tenue en haleine (à mon tour) et à bientôt.

    Katia

    • Comment 330070 by
      Esteban TEAM GOLD AUTEUR 10398 Commentaires

      Merci beaucoup Katia.

      Détrompez vous, le salon DL de Seattle n'est pas mal du tout. Sur ses salons, Delta a vraiment fait un bel effort. C'était d'autant plus dommage de ne pouvoir y accéder :(

  • Comment 152293 by
    Mathieu 2109 Commentaires

    Hello Steph',

    Vraiment pas de mots pour commenter ce vol.

    L'attente devait vraiment être insupportable.

    Seul point positif : l'attitude de ton CDB d'origine :)

    Pour le reste, une gestion de ce retard signer de Ryanair lol

    A bientôt,

Connectez-vous pour poster un commentaire.