Avis du vol Air France Paris Singapore en classe Premiere

Compagnie Air France
Vol AF254
Classe Premiere
Siege 1L
Temps de vol 12:30
Décollage 11 Déc 15, 19:40
Arrivée à 12 Déc 15, 15:10
AF   #41 sur 131 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3768 avis
Bertrand
Par 7869
Publié le 15 décembre 2015
Pour ce flight report on va faire dans la rareté puisqu'il s'agit du Air France 254 à destination de Singapour en cabine la Première. Plus sérieusement, même s'il a été light-reporté et multi-flight reporté, c'est une expérience qu'on ne peut s'empêcher de partager, surtout quand, comme c'est le cas ici, deux trois détails inattendus viennent enrichir le vol.

Vu que c'est précisément sur le AF254 que j'avais expérimenté la nouvelle cabine en mai et que tout s'était passé à la perfection, ma pire hantise était de vivre un petit coup de moins bien comme d'autres ont pu en faire l'expérience entre temps.

Me voici donc arrivé à l'enregistrement La Première où je patiente pendant qu'on s'occupe de mes bagages.
photo Salon la Première
Sans trop y croire, je signale qu'ensuite j'ai un vol sur Silk Air au départ de Singapour, que je suis déjà enregistré mais que s'ils pouvaient enregistrer mon bagage de bout en bout ce serait génial parce que sinon les équipes du salon CIP régleront le problème à Singapour mais que c'est mieux si ça pouvait être fait avant. Ouf. Sans trop y croire parce que je n'ai réussi à obtenir cela qu'une seule fois en m'enregistrant chez AF alors que dans le sens inverse toutes les compagnies à qui je l'ai demandé l'ont fait, peu importe les alliances ou que le vol soit sur le même dossier ou pas.

Et là un premier miracle se passe. Mais oui, bien sur monsieur. En attendant que l'agent revienne avec le ticket bagage je me dis que finalement il me dire et bien ça n'était pas possible. Et bien si ! Je repars du salon avec mon ticket bagage enregistré de bout en bout. Rien que ça ça mérite déjà le champagne.

Bref, le très sympathique agent m'accompagne jusqu'au salon où l'on voit que Noël approche.
photo Salon la Première (7)

Rassurez vous ça s'arrête à ce sobre sapin dans l'entrée et personne n'a saboté le lounge en le truffant de guirlandes.

Je me dirige vers l'alcove poser mes affaires et prendre l'apéritif. Il est quasiement 13h, mon vol est en début de soirée mais je suis venu en avance pour atterrir progressivement et traiter quelques mails au calme en ralentissant progressivement le rythme jusqu'au soir.

A peine installé une hôtesse vient me trouver pour m'informer qu'une dégustation de vins et champagnes est organisée et que je suis invité à aller déguster si cela m'intéresse. Je me rends donc dans l'espace dédié à la dégustation. Et la personne derrière le comptoir improvisé qui accueille, sert, conseille et partage sa science du vin avec les passagers n'est qu'autre que Paolo Basso, sommelier d'Air France et ancien meilleur sommelier du monde. En toute simplicité. On m'a annoncé son nom sans son titre et je pense que beaucoup de personnes ont du avoir affaire à lui cette journée sans même savoir qui il était.

photo Salon la Première (4)

On commence par les blancs. Pour ma part je gouterai le champagne.photo Salon la Première (1)

Je demande à Paolo Basso si ce sont les vins qu'on aura à bord. Il me confirme que ce sont ceux qu'on aura non seulement au salon mais également à bord, à l'exception du champagne qui venait juste de changer et ne sera donc pas du Krug Grande Cuvée mais du… vous verrez bien plus tard.

Puis les rouges.
photo Salon la Première (5)

On discute longuement des spécificités de la dégustation d'un vin en altitude, des contraintes qu'il doit prendre en compte dans le choix de la cave Air France etc.

Entre temps et sur ses conseils, j'ai accompagné les vins de produits trouvés sur un autre stand de dégustation lui faisant face.photo Salon la Première (3)

C'est fou ce qu'on peut faire comme assortiments intéressants en macarons et vins.

Une photo collector avec le Maitre avant de se quitter et il est temps de passer à table.

Direction le restaurant de monsieur Ducasse.

photo Salon la Première (14)

Sur la carte on retrouve bien sur de grands classiques et quelques nouveautés.
photo Salon la Première (8)photo Salon la Première (9)

Pour ma part je craquerai une fois de plus sur les coquillettes jambon/truffe noire qui seront suivies du canard croisé à l'orange, accompagné d'une salade. Pour les vins c'est Paolo Basso lui-même qui, comme pour les autres clients, conseillera en fonction de nos choix.

Un amuse bouche arrive pour me faire patienter.

photo Salon la Première (10)


Les coquillettes sont fidèles à elles-mêmes. Un vrai plat signature.
photo Salon la Première (11)

Puis le canard accompagné de la salade. photo Salon la Première (12)photo Salon la Première (13)

Aussi loin que je me souvienne je n'ai pas souvenir d'un canard aussi fondant.

Après avoir un peu hésité pour le dessert, je reste là aussi sur un de mes classiques : le palet au chocolat de monsieur Lenôtre.
photo Salon la Première (15)

On remarquera la décoration de l'assiette…

Bref, le restaurant passe l'examen encore une fois haut la main.

Je retourne enfin à ma place dans l'alcove pour achever le repas : un thé accompagné d'un cognac. Il arrivera, Ô agréable surprise, accompagné d'un plateau de macarons.photo Salon la Première (19)

Etape suivante, le soin Biologique Recherche pour se remettre un peu en état avant le vol.

photo Salon la Première (21)


Une heure plus tard je reviens à ma place. On est dans le creux de la journée, le salon est totalement vide. J'en profite pour tranquillement traiter mes derniers mails de la semaine et passer quelques coups de fils avant de raccrocher pour une semaine.

Je prends également quelques minutes pour me promener et apprécier ce salon totalement vide.




L'heure du départ finit par approcher. On vient me prévenir que finalement nous aurons une demi heure de retard mais que nous arriverons à l'heure, le tout en s'excusant platement. Pas de problème…je suis très bien ici moi.

Je profite de l'attente pour faire honneur aux délicieux saucissons du salon. Là encore une autre prestation emblématique. Ils sont parfaits, je veux les mêmes pour chez moi !

photo Salon la Première (23)

L'heure arrive enfin et on vient me chercher pour m'accompagner à l'appareil. Il est positionné aux portes K mais on m'emmène tout de même en voiture.

photo Acheminement avion

En route mon accompagnatrice s'excuse pour le retard mais me confirme que cela n'impactera pas l'heure d'arrivée. Par ailleurs elle m'informe qu'il a été vérifié que mon bagage avait bien été embarqué. Je ne me posais même pas la question mais ça fait plaisir de voir que d'autres y veillent.

Je monte à bord, le stewart me salue et m'accompagne à ma place. Je m'installe et, Ô surprise et bonheur…

photo Cabine Air France La Première

Je suis le seul passager dans la cabine P sur ce vol.

Ca laisse le temps discuter avec les PNC et la CPC. On a donc transformé la suite en jet privé. Très aimblement ils prennent mon iPhone pour faire une série de photo de la cabine en grand angle car ça n'est pas tous les jours qu'on peut dire qu'on a eu la cabine pour soi tout seul. Après ce moment de pure ego, le process reprend ses droits et le champagne arrive.

Comme annoncé par Paolo Basso, le Krug a été remplacé 24h plus tôt par du…Cristal Roederer.

photo Diner - Air France La Première

On me demande quelle taille je désire pour mon vêtement nuit. Je demande jusqu'à quelle tailles ils vont car vu comme ils rétrecissent au lavage il me faudrait bien une ou deux tailles au dessus de la mienne. Eclat de rire du PNC qui me confirme ce retour fréquent des clients. Bref je me contente d'un XL.
photo Vetement de nuit La première

Il me propose également tout un choix de revues et magazines dans lequel je fais mon choix.

En attendant le décollage je fais l'inventaire de la trousse de confort. Le modèle a changé depuis mon dernier voyage mais si certains regretteront le format case de la précédente, je trouve celle ci très jolie et agréable au toucher. En plus le format la rend plus facilement réutilisable par la suite.

photo Trousse de confort La Première (1)photo Trousse de confort La Première

Comme je suis tout seul j'ai le temps de m'amuser et j'en profite. Autant profiter qu'il n'y a pas d'autres passagers pour faire une photo panoramique de la cabine.
photo Cabine Air France La Première (4)

Quelques étirements avant le décollage.photo Cabine Air France La Première (3)



On décolle, re-champagne et amuse-bouche.
photo Diner - Air France La Première (3)

Ils sont délicieux mais l'un d'entre eux aurait peut être gagné à sortir du froid quelques minutes plus tôt.

Distribution des menus.

photo Diner - Air France La Première (1)photo Diner - Air France La Première (2)

Tiens…le caviar a disparu, même s'il fait sa réapparition sur une entrée. Ceci explique peut être cela.

Je choisis sans trop hésiter la symphonie de saumon au caviar. Pour le plat le combat est rude entre la jambonnette de volaille et le bar. Va pour la jambonnette.

Le PNC m'informe que vu que la jambonnette est farcie avec du chou (et du foie gras) elle n'est pas accompagnée de légumes, ceux-ci étant à l'intérieur. Il me propose donc d'ajouter à mon choix la fricassée de légumes oubliés qui est le plat végétarien de la carte. J'accepte avec plaisir.

La table est dressée, on va pouvoir commencer le service.
photo Diner - Air France La Première (4)
La nouvelle vaisselle fait toujours aussi bonne impression. Vous aviez remarqué que les verres étaient en biseau vous ? Moi c'est la première fois.

On commence par la crème de champignon. Elle rendait mieux en vrai qu'en photo. Le plat avait du goût et s'est laissé déguster sans aucun problème.

photo Diner - Air France La Première (6)


Voici ensuite la symphonie de saumon.
photo Diner - Air France La Première (7)
Accompagnée d'un bon Riesling.
photo Diner - Air France La Première (5)

Un plat fin et frais que j'ai eu plaisir à déguster.

Puis les plats puisque le plat végétarien accompagne ma jambonnette. Respect impeccable du protocole de service avec à chaque fois présentation des plats, puis service et déclochage.



Le tout avec le Margaux déjà dégusté au salon.
photo Diner - Air France La Première (8)



Sur l'aspect on peut dire que la jambonnette à l'air peut être un peu seule au milieu de son assiette mais c'est sa conception qui veut ça. La sauce vient dans un saucier à part et je n'ai pas pensé à photographier le plat une fois la sauce ajoutée mais ça donnait meilleure allure.

Au goût c'était véritablement fondant. L'alliance surprise du chou, des lardons et du foie gras était très réussie.

Venons en aux légumes. Le plat présente bien et fait envie. Pour le reste et pour être honnête je ne suis pas fan des plats 100% légumes (mais là en accompagnement d'une viande c'était bon) et leur présence à table m'intéresse davantage pour des raisons quantitatives que gustatives. Là je dois avouer que ce plat me fait revenir sur mon jugement : les légumes étaient cuits à la perfection et, de plus, le plat avait énormément de goût.

Je bénis le PNC d'avoir eu cette idée.

Mention spéciale pour le pain, servi bien chaud comme je l'aime.

J'ai déjà beaucoup mangé depuis mon arrivée au salon et je zappe la salade et le plateau de fromages. Direction le dessert.

Le PNC me vend bien la buche de Noël et je me laisse tenter.

Elle m'est présentée quelques minutes plus tard.

photo Diner - Air France La Première (14)

Retour au galley pour le PNC qui m'en découpe une tranche et me la sert à table accompagnée de sorbets que j'avais demandé en accompagnement.
photo Diner - Air France La Première (15)


Un vrai délice. A ce moment je réalise que cette buche est faite pour la totalité de la cabine. Même à 4 cela aurait fait minimum deux tranches par personne alors imaginez seul… Je n'ai plus la force d'en manger une seconde tranche alors que ça n'est pas l'envie qui manque tellement elle était bonne. Je laisse entendre que si j'étais membre de l'équipage je m'occuperais de la buche avec mes collègues pendant mes plages de repos. J'espère que le message est passé, ça m'aurait désolé de la voir jetée à l'arrivée. Et quand le personnel est aussi sympathique et attentionné le passager ne trouve rien à redire à une telle entorse au règlement.

Cognac et thé pour terminer le repas.

photo Diner - Air France La Première (16)photo Diner - Air France La Première (17)

A ce stade je tiens à remercier le PNC qui s'est occupé de moi pendant le vol. Non seulement il était d'une amabilité et d'une attention exemplaire mais en plus on a eu l'occasion de beaucoup échanger, parler expériences de voyage…et puis quand il a vu que je prenais des photos il s'est empressé de me faciliter la tâche et même me donner un peu d'aide si jamais je voulais des photos de moi dans la cabine etc. Beaucoup de professionnalisme et d'attention et juste de qui faut de proximité.

Il est l'heure d'aller me coucher et mon PNC Chaperon me propose de faire mon lit sur un autre siège. Comme je me suis déjà bien installé avec toutes mes affaires sous la main je n'ai pas envie de déménager et je décline poliment. Je m'éclipse me changer pendant qu'il installe mon lit pour la nuit.

Il me demande si je veux être réveillé le lendemain pour le petit déjeuner et à quelle heure. Je décide de me faire réveiller une heure avant l’atterrissage.

photo Nuit - Air France La Première (1)

Je m'installe et ai à peine le temps de commencer à regarder un film avant de m'endormir.

photo Nuit - Air France La Première

Je me réveillerai deux fois pendant la nuit et aurai envie de boire quelque chose de frais. A peine le bouton pressé, le PNC de garde pendant le repos de l'autre arrivera dans les 10 secondes et ma boisson dans la minute qui suit la commande.

Je suis déjà a demi éveillé le lendemain quand mon PNC vient me signaler qu'il est l'heure. Pour me permettre de rester un peu au lit et me réveiller progressivement il me propose de dresser la table du petit déjeuner sur un autre siège, ce que j'accepte avec plaisir. Les cache hublots sont légèrement remontés pour éclairer la cabine juste assez pour que ça ne soit pas trop violent pour moi.

Verdict : la literie Sofitel MyBed est toujours aussi agréable… j'ai bien du dormir 8h. Cela fait longtemps que je n'ai pas dormi aussi longtemps et aussi bien au sol.

Une fois la table dressée je me lève et change de siège.

photo Nuit - Air France La Première (2)

Je choisis les œufs brouillés à la crème et aux Cèpes. Je ne suis pas un fan des petits déjeuners et préfère les vrais repas, même en version light. D'ailleurs la formule petit déjeuner sur le Paris-Singapour donne un sentiment un peu bizarre car en effet on se lève mais d'un autre coté il est 15h… Que servir ?

Bref mes œufs brouillés arrivent.

photo Petit Déjeuner - Nuit - Air France La Premièrephoto Petit Déjeuner - Nuit - Air France La Première (1)


Seule fausse note du vol. Je trouve les cèpes plutôt secs et les oeufs plus séchés que brouillés. Bon ça se mange, c'est pas mauvais mais forcément par rapport au reste c'est très en retrait.

Je savoure les derniers instants à profiter seul de cette cabine et je me dis, en jetant un dernier coup d’œil à mon lit avant qu'il ne soit reconverti en lit je me dis que j'ai quand même vécu un voyage exceptionnel. Presque déjà nostalgique et la larme à l’œil de quitter cet appareil et cet équipage vraiment pro et attentionné.

photo Petit Déjeuner - Nuit - Air France La Première (2)

Je pars me changer, et le temps de faire ma toilette, me brosser les dents et me raser (désolé…oublié de faire la photo des produits mis à disposition pour le vol…) je reviens et retrouve mon siège prêt pour l’atterrissage.
photo Cabine Air France La Première (5)

En dessous de nous Singapour se précise.photo Approche singapour (1)photo Approche singapour

Je discute de la pluie et du beau temps avec mon PNC et la chef de cabine principale, très aimable également. Elle me confie en aparté que j'étais tombé sur un très bon stewart. Je confirme. D'ailleurs s'il lit ses lignes…hommage lui soit rendu, on sait tous qu'on peut avoir la meilleure des cabines, il suffit d'un mauvais personnel pour vous plomber une expérience.

Approche finale, chacun rejoint sa place…et nous arrivons à Singapour avec 21 minutes de retard finalement.

Je prends congé presque à regret mes super navigants (ils ont mis la barre haut pour les prochains…) et sors de l'appareil. Dans la passerelle m'attend une agente du salon CIP chargé de la prise en charge des passagers la première à Singapour. Repartant sur un vol qui n'est pas sur le même dossier que mon billet Air France je pense qu'elle va juste me lâcher à la bonne porte d'embarquement. Et bien même pas…le travail sera fait jusqu'au bout. Elle sait déjà que je repars sur Silk Air. Je prend donc place dans une des célèbres voiturettes électriques de l'aéroport de Changi dans laquelle elle va me véhiculer jusqu'au salon pour me faire attendre mon vol. En route elle s'arrête au comptoir Singapore Airlines pour vérifier que le bagage est bien suivi.

Le salon étant situé landside, elle remplit pour moi les papiers pour passer le contrôle d'immigration dédié aux utilisateurs du salon. Contrôle que je repasserai dans l'autre sens deux heures plus tard. En attendant j'ai gagné un coup de tampon sur mon passeport pour ce mini séjour à Singapour.

Je patiente deux heures dans le salon vide. Je me restaure un peu, commence à rédiger ce flight report sur mon ordinateur. Ambiance un peu bizarre que celle d'un salon vide à Singapour avec en musique de fonds des musiques de Noël.

photo CIP Lounge Changi


Deux heures plus tard elle revient me chercher et me conduit en voiturette électrique à ma porte d'embarquement.

Fin de ce flight report.

Débrief rapide :

Salon : le salon La Première est déjà irréprochable. Ajoutez y l'effet Paolo Basso et les macarons Ladurée…

La compagnie : rien à redire non plus. J'avais eu la chance d'avoir un super équipage la dernière fois, là c'est encore mieux. Allez, on va dire que la présentation de la Jambonnette aurait pu être plus travaillée…et que les œufs brouillés n'étaient pas au niveau du reste. Rien de scandaleux mais à ce niveau tout se remarque. Et puis 20 minutes de retard. Et si la compagnie n'était pour rien dans le fait que je me sois retrouvé seul au rang 1 il faut bien dire que ça a totalement changé le vol.

CDG : pas trop de choses à dire…avec le salon d'enregistrement dédié à la première, les coupe files pour les contrôles…on ne voit quasiment rien de l'aéroport avant d'aller s'installer au salon.

Singapour Changi : prise en charge impeccable.








Afficher la suite

Verdict

Air France

9.8/10
Cabine10.0
Equipage10.0
Divertissements10.0
Restauration9.0

Air France La Premiere Lounge

10.0/10
Confort10.0
Restauration10.0
Divertissements10.0
Services10.0

Paris - CDG

10.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Singapore - SIN

10.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

Que peut on dire quand en plus d'un bon produit à la base toutes les étoiles sont alignées et qu'en plus on tombe sur le sommelier de la compagnie, sur un bon équipage, qu'aucun imprévu ne vient perturber le voyage.

Un vol quasi parfait comme on en aimerait plus souvent.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Singapore (SIN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 69 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Singapore (SIN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Singapore Airlines avec 8.7/10.

La durée moyenne des vols est de 12 heures et 43 minutes.

  Plus d'informations

19 Commentaires

  • Comment 152509 by
    alexandre54 473 Commentaires

    Quelle superbe expérience! En contraste avec votre précédent DXB-CDG...

    Mieux ne serait pas supportable si je comprends bien... Hormis, bien sûr le PDJ^^

    J'imagine que la présence exceptionnelle d'un ex meilleur sommelier du monde ne peut que renforcer votre ressenti au sujet d'un salon grandiose!

    Attitude exemplaire de votre Stewart attitré :)

    La réputation du lit MyBed by Sofitel n'est plus à faire, au vu du nombre d'éloges faits sur ce site.

    Bonne idée que la présence d'une belle buche signée Lenôtre ;)

    À bientôt pour le retour!

  • Comment 152513 by
    Frednyon SILVER 2035 Commentaires

    Merci beaucoup pour ce magnifique FR !

    Quelle voyage de rêve !
    La classe (et la chance) d'avoir le Meilleur Sommelier au Salon ce jour là.
    Heureusement que vous êtes arrivé tôt au Salon, car l'accumulation de nourriture et de boissons mérite du temps.
    Je ne savais pas qu'AF servait du Cristal en vol ... c'est indéniablement mieux que les autres Krung ou autres.
    Je ne suis pas sûr, par contre, que le Cantenac Brown 2010 soit à son apogée, un peu jeune, sans doute.
    A nouveau la chance avec cette Cabine pour vous seul. Cela donne au vol un côté sérieusement exclusif.
    AF marque beaucoup de bons points sur ce vol. Bravo. Cela fait plaisir. Et merci encore pour le partage.

    A bientôt pour la suite (le trajet CC avec Silk Air a quand même dû être rude en comparaison).

    • Comment 330269 by
      Bertrand AUTEUR 59 Commentaires

      Pour le Cantenac Brown, Basso m'a bien fait l'article au salon et il avait l'air de savoir pourquoi il l'avait mis en vol. Alors je ne sais pas s'il est à son apogée mais il était quand même déjà de bon niveau.

  • Comment 152515 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7304 Commentaires

    Merci Bertrand pour ce FR qui témoigne de l'excellence du produit. Ce vol est sans faute avec un très bon catering, une bonne cave, des PNC attentifs et chaleureux et une cabine très confortable et intime. C'est beyond best ! et même excellent and beyond !

  • Comment 152541 by
    Victor44 23 Commentaires

    Bravo super FR !

  • Comment 152545 by
    vinzbg GOLD 390 Commentaires

    Alors moi aussi il faudra un jour que je la tente ;)
    Merci pour ce partage!

  • Comment 152549 by
    ilyes GOLD 1792 Commentaires

    Merci pour ce FR,

    je pense qu'on tient le meilleur CDG-SIN en P de tout le site :)

  • Comment 152571 by
    mogoy GOLD 9203 Commentaires

    Merci pour ce FR qui m'a donné une furieuse envie de vérifier le coût en miles d'un CDG DXB en P.
    160 k miles et 280 EUR l'aller simple qd mm.

    Mais cela fait lgtps (6 ans maintenant) que je ne suis plus allé dans ce salon exceptionnel.

    Super expérience en vol accompagné de Cristal.

    AF au top.

    • Comment 330265 by
      Bertrand AUTEUR 59 Commentaires

      L'achat en miles d'une p n'est pas forcément le plan le plus intéressant. Mieux vaut attendre d'attrapper une des quelques promos dans l'année qui mettent la P quasiment au prix de la J.

    • Comment 330266 by
      Bertrand AUTEUR 59 Commentaires

      L'achat en miles d'une p n'est pas forcément le plan le plus intéressant. Mieux vaut attendre d'attrapper une des quelques promos dans l'année qui mettent la P quasiment au prix de la J.

      En plus - mais ça n'est que mon avis - DXB c'est beaucoup trop court pour une "full experience". Je recommande plutôt un vol de 10h ou plus.

    • Comment 330267 by
      Bertrand AUTEUR 59 Commentaires

      La P n'est pas forcément rentable en miles. Mieux vaut attendre une des promos qui la met au prix de la J si tu peux te le permettre. D'ailleurs je pense que DXB c'est trop court pour vraiment en profiter. Je conseille plutôt un vol de 10h ou plus.

    • Comment 330268 by
      Bertrand AUTEUR 59 Commentaires

      La P n'est pas forcément rentable en miles. Mieux vaut attendre une des promos qui la met au prix de la J si tu peux te le permettre. D'ailleurs je pense que DXB c'est trop court pour vraiment en profiter. Je conseille plutôt un vol de 10h ou plus.

  • Comment 152584 by
    AFornotAF 400 Commentaires

    Whaou, quelle expérience exceptionnelle de bout en bout.
    Merci et Bravo AF

  • Comment 152604 by
    micahbzh 550 Commentaires

    Exceptionnelle !!!
    Ce n'est clairement pas dans mon budget, mais à quelques jours de Noel, tu nous gâtes !!
    Merci.

  • Comment 152623 by
    montagnard 62 Commentaires

    Merci pour ce FR de cette expérience exceptionnelle. Ça donne envie de réserver un vol en P !

  • Comment 154551 by
    pititom GOLD 10011 Commentaires

    Superbe sélection de vins. C'est surtout ce que je retiens. Non pas que tout le reste ne soit pas de haut-niveau, mais j'ai parfois (souvent ?) trouvé qu'AF ne jouait pas assez la carte des vins (sans jeu de mot) qui est peut être (avec le claquos ?) le premier produit qui vient à l'esprit quand on pense à l'étendard que porte la compagnie. Et là, franchement, c'est une belle carte.

    Merci pour ce FR.

Connectez-vous pour poster un commentaire.