Avis du vol Proflight Zambia Lusaka Livingstone en classe Economique

Compagnie Proflight Zambia
Vol P0 708
Classe Economique
Siege 1B
Avion Cessna 208
Temps de vol 01:45
Décollage 12 Mar 10, 15:35
Arrivée à 12 Mar 10, 17:20
P0 2 avis
East African
Par 2550
Publié le 1 mars 2012
Takulandirani Zambia


Bienvenue dans mon premier FR africain.
Soyez indulgents car certains détails peuvent avoir été omis depuis le temps.

Ce vol effectué en Zambie relie la capitale ? LUSAKA ?, à la principale ville touristique ? LIVINGSTONE ? mondialement visitée pour les Chutes Victoria.

Le début du rapport, assez compact en texte et comptant quasiment autant que le reste, permet surtout de mieux vous mettre en situation.


1 ? INTRODUCTION




Avant le départ, une longue hésitation préoccupa l'esprit entre réserver un siège ou y aller à l'improviste.
Le très fonctionnel site www.proflight-zambia.com, proposait 4 tarifs croissants en flexibilité et en coût avec la disponibilité numéraire en siège. Le prix d'appel n'était accessible que sur place et la carte bancaire en ligne acceptée à partir de $120.
En toute logique à J-5, l'offre concernait dorénavant les places les plus rentables à $230 ou $189 (1+2 pour être précis), bien loin du doux $83 tant rêvé (accessible contre un paiement en cash au comptoir). Le seul évènement national du mois était la journée de la jeunesse, et aussi une veille de week-end.

Avec comme alternatives le bus ou le train antédiluvien, et aussi provenant d'un vol international, la patience fût de rigueur, quitte ou double!


photo CIMG3654
Publicité pour Proflight




2 ? PRE-VOL


Provenant de Nairobi, légèrement en retard d'1H15, il fallait trouver les bureaux de cette compagnie, et se procurer un billet (si disponible), dans cet aéroport inconnu.

Pianotant sur l'ordinateur, l'agente m'informa que j'occupais la troisième position sur liste d'attente. Ses mots résonnèrent longuement, car 2 passagers du vol précédent furent immédiatement reconnus.
Elle recommanda néanmoins de revenir vers 14h10, soit 20 min avant la fermeture du vol. Une visite de l'aéroport se présenta comme l'unique occupation distrayante.


photo CIMG3652
Entrée du terminal

photo CIMG3653
Vers les arrivées

photo CIMG3649
Tableau des vols

photo CIMG3651
le hall de départ


Au retour, à l'heure ci mentionnée, mes amis de galère pressaient l'agente en recherche d'info, puis suggérèrent de reporter leur vol au dimanche. Leurs intentions ne m'avançaient guère (ayant déjà confirmé l'hôtel), mais ouvraient vers un échappatoire hautement envisageable.

Aussi dans ce bureau plutôt exigu, une certaine ? Mama ? et respectable cliente attira mon attention de par son empoignade musclée avec notre agente. brièvement, elle ne comprenait guère comment ses trois billets acquis par le Ministère de l?Éducation (tenant un important meeting à Livingstone) et théoriquement valable, ne furent pas inventoriés dans le système informatique qui coinçait. Et pourtant la preuve de son paiement n'en demeurait pas moins réelle.

À 14h40, l'heure de départ du vol, las d'attendre sans raison, je réservais sans payer un siège pour le vol du dimanche, avant de quitter la pièce pour échanger quelques USDs en monnaie locale. En fin de transaction un type étrange borgne, décontracté et insistant m'interpella.


photo CIMG3659
Vue générale du hall

photo CIMG3656
TAAG B737 D2-TBF

photo CIMG3658
KQ B763 5Y-KQX (souhaitez ? vous un FR en J avec cet avion?)


Prétendant travailler à l'aéroport et aussi pour la compagnie il alléguait pouvoir se procurer le précieux sésame. Et ajoutant qu'il fallait se dépêcher, si je possédais suffisamment de billets verts…
à priori, il y avait anguille sous roche mais son identification aéroportuaire et son badge nominatif de la compagnie donnaient du crédit à sa parole.

La minute suivante, nous atteignîmes la salle d'embarquement, après acquittement de la taxe de départ (8$) et le contrôle de sécurité quelque peu laxiste. Il m'invita à m'assoir tranquillement promettant de s'occuper du reste. Parlant à l'agente de l'enregistrement (oui post sécurité) en chewa, il obtint rapidement la carte d'embarquement et l'étiquette bagage, et disparut en un éclair.

Pour rappel, le paiement n'avait pas encore eu lieu.


photo CIMG3662
Vols intérieurs

photo CIMG3663
Comptoirs d'enregistrement pour Ndola et Linvigstone

photo CIMG3664
salle d'attente


15 min après la facture apparut. Et là ce fût une incroyable divagation … Une extorsion de $29 fût exigée contre un départ immédiat !!!
Croyant les flouer sur l'éventuel chiffre manquant, j'ai expéditivement réglé avec $30 et après posé la fameuse question:

Quel mystère se cache derrière ce siège maintenant proposé à $29, alors qu'une demie heure auparavant pour même $230 vous n'aviez plus de place?

À court en monnaie, l'agent fit le tour de la plateforme avant de confirmer que nulle part pouvait être trouvé $1, et n'a aucunement essayé de mentir sur ce fait.

photo CIMG3665
Carte d'embarquement (datée de 2008?) et étiquette bagage


photo Itineraryandreceipt
la facture originale


Enfin il révéla la réponse tant attendue que vous découvrirez vers la fin du rapport. Aussi ajoutant que le vol serait un peu plus retardé, nous étions libre de vadrouiller raisonnablement dans l'aéroport. Ce que fut mis à contribution pour se désaltérer et changer un peu de cash.

Après 10 min seulement, le pilote himself impatient, et l'agent d'enregistrement m'ordonnèrent de presser le pas pour embarquer (via la sécurité encore moins attentive). De plates excuses et explications se valaient obligatoires bien sûr.


3 ? EN VOL


Étant le dernier, ça limitait le choix de la place, et suggérait la pire. Apparemment l'appareil aurait dû être un beau Jetstream 32 de 19 places, mais à ma grande déception, un Cessna Caravan, occupait le tarmac.



photo CIMG3972
(photo prise un autre jour)


Néanmoins, la chance et Dieu étaient à mes côtés aujourd'hui. Je m'installais au rang 1, siège du milieu, pour ceux/celles qui connaissent cet appareil de brousse, c'est la meilleure place passager, 100% garantie, vous verrez par la suite. Retour à la banalité maintenant pour la suite du trajet.



photo CIMG3668
Poste de pilotage

photo CIMG3715
Espace pour les jambes

photo CIMG3700
Vue de la cabine


Un impressionnant melting pot remplissait la cabine; 8 nationalités pour 12 sièges: Zambien, Kényan, Tanzanien, Américain, Bahamien (pas sûr de l'orthographe), Japonais, Anglais et Français.


photo CIMG3671
La défunte Zambezi airlines, UM et ET

photo CIMG3675
Boeing 737-200 d'Air Zimbabwe


Décollage piste 10, puis virage à droite et montée manuelle lente, voire interminable jusqu'à 3048 mètres, de plus avec le vent, le Cessna paraissait bousculé et inconfortable.



Vidéo de décollage




photo CIMG3688
la ville de Kafue

photo CIMG3691
la rivière Kafue ( Kafue est également le plus grand Parc National)



Pilote automatique activé et paperasse remplie, les pilotes en profitèrent pour grignoter des pilons de poulet grillés atrocement appétissants, ce qui donna l'idée de lire le magazine de bord découvrant qu'une prestation se devait d'exister. Mes voisins américains confirmaient les écrits, située à l'arrière de la cabine néanmoins.
Une simple glacière de camping remplie de jus de fruits, de bouteilles d'eau ou de bières, et un carton rempli de chips. Simple et commode!


photo CIMG3696-1
Paramètres de croisière

photo CIMG3702-1
L'odeur des chicken wings imprégna toute la cabine

photo CIMG3706
le magazine de bord

photo Inflightbuffet
Le buffet self-service (photo prise à l'arrivée)

photo snackandrefreshment
Ce qui aurait dû être ma sélection


Chacun vaqua à ses occupations pour le restant du vol, jusqu?à que l'un d'entre nous remarqua un épais nuage troublant la monotonie de l'étendue similaire à une brume: les Mosi ? Oa ? Tunya

Jamais une approche et un atterrissage n'intéressèrent autant de voyageurs, tous prêts et appareils photos en mains!


photo CIMG3708
Aile droite

photo CIMG3707
Aile gauche

photo CIMG3699
petit roupillon pour certains(es)

photo CIMG3726
FLLI est le code OACI de Livingstone


Procédure vent arrière, puis segment de base pour finir en finale sur la 10 en service.


photo CIMG3724
La route Great North

photo CIMG3728
Deux pistes dont une en herbe

photo CIMG3730
la fumée qui gronde

[Iphoto CIMG3735
Le Zambèze

photo CIMG3738
Alignement pour la finale

photo CIMG3739
2 blanches, 2 rouges sur le papi … all good




Vidéo d'atterrissage




photo CIMG3744
Faible activité à cette heure ci

photo CIMG3745
Un boeing 757 de la Thomson

photo CIMG3756
Pour FRers aisés voire blindés, exclusivement. Une cabine affaires …

photo CIMG3761
…et un voyage thématique à vos goûts, en avion charter à partir de $38.950



4 ? ARRIVÉE


Freins de parking actifs, le commandant sud africain s'empressa de disparaitre, alors que son coéquipier se retourna et sourire tout large, demanda, comment fut le vol? Geste élégant et efficace.
[Pour info le prix payé correspondait à une promotion spéciale de la compagnie en cette journée de la jeunesse = vous payez pour votre âge, pas plus simple que ça! => $29 signifie XX ans?].
En BAE Jetstream 31, le vol aurait s'achever 1h10 après , mais finalement il aura duré plus de 1h45, la majorité des passagers était en vacances donc atmosphère plutôt cool. Malgré un retard conséquent, l'ensemble des clients acquiesça très favorablement. Puis il nous remercia d'avoir préférer la voie aérienne. Pas trop difficile pour $30 hein!


photo CIMG3750
Mickael, notre copilote

photo CIMG3753-1

photo CIMG3762
Cessna Caravan 9J-PCR à LVI

Débarquant le dernier bien sûr, la fin fut très rapide et étions dehors après 7 mins. Alors que nous attendions un taxi pour le même hôtel avec d'autres voyageurs, un des agent de sécurité (probablement plein comme une barrique) nous expliqua que l'aéroport, entièrement déserté fermait à 18h et qu'il avait autre chose à faire et nous priait donc de nous activer. Ah le vendredi soir …


photo CIMG3765
Livraison bagages

photo CIMG3768
Attend ? t ? il l'arrivée d'un proche?

photo CIMG3772
British Airways (Comair) dessert JNB

photo CIMG3774
Extérieur


Cela la reste comme l'une des plus incroyable expérience de vol vécue de par l'interminable attente causée par le stand by, par la simplicité de certaines procédures de sécurité, le prix payé et le souci de service pour un vol intérieur en monomoteur.





Pour conclure, voici deux photos:


photo CIMG3801
Le pont frontalier ZamZim

photo DSCN9984
Vue aérienne des chutes
Afficher la suite

Verdict

Proflight Zambia

7.8/10
Cabine7.5
Equipage10.0
Restauration6.0

Conclusion

Un vol scénique assez plaisant qui restera à jamais en mémoire comme le moins banal procurant un dénouement heureux.

Lorsque la Zambie leva le trophée de la Coupe d'Afrique des Nations en février 2012, une promotion similaire fut accordée aux Zambiens et \locaux\.

À ce jour, Proflight Zambia porte à elle seule le drapeau Zambien dans les cieux, même si une énième compagnie, plus internationale, devrait (re)naitre d\'ici peu.

En tant que fan de FSX, observer les pilotes en action ajoute beaucoup de piment à l\'affaire...

Horaire: certes incontestablement en retard, mais d\'un point de vue égoïste raisonnablement favorable.
Confort: le meilleur pitch et siège de l\'avion c\'est sûr, même loin de la glacière :-D
PNC: N/A donc remplacé par le personnel au sol + PNT
Collation: Rien n?était attendu et au final, choix correct en boissons et chips en bonus.

Merci pour votre lecture, vos commentaires et corrections sont toujours appréciés.

PS: connaissez vous donc l'intrigante raison du tarif acquitté?

Sur le même sujet

25 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.