Avis du vol TransAsia Airways Makung City Taipei City en classe Economique

Compagnie TransAsia Airways
Vol GE512
Classe Economique
Siege 19A
Avion ATR 72-500
Temps de vol 00:50
Décollage 10 Avr 11, 18:10
Arrivée à 10 Avr 11, 19:00
GE   #60 sur 130 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 21 avis
marathon
Par GOLD 1443
Publié le 12 avril 2011
L'archipel de Penghu : 90 000 habitants et un aéroport aussi gigantesque ? C'est oublier que cet archipel est un peu la côte basque des Taïwanais : des plages superbes au bord d'une mer délicieusement chaude en été et surtout du vent, beaucoup de vent. Penghu est bondé de vacanciers en été, c'est le paradis des véliplanchistes, mais hors saison, c'est assez désert? et il y a toujours autant de vent. Au bout de cent kilomètres en scooter, j'en sais quelque chose. Les bonnes choses, et notamment les week-ends, ayant toujours une fin, il fallait bien rentrer.

photo P1140815

Vous le savez tous (?) depuis que Flight Report en a affiché le logo en en-tête du TR de mon trajet aller : ce n'est qu'en anglais que Trans Asia Airways porte ce nom passe-partout bien qu'un peu ambitieux au vu de son réseau actuel. Car son vrai nom en chinois, Fuxing Hangkong, est tout un programme : cela signifie à peu près Compagnie Aérienne du Retour au Bonheur? entendez par là le bonheur pour les nationalistes du Kuomintang de gouverner un jour la Chine entière qu'ils espéraient reconquérir lorsque la compagnie fut créée en 1951, deux ans après la victoire des communistes sur le continent. Ca ne s'invente pas !

photo P1140212a

J'avais donc le bonheur de retourner à Taipei par le vol de 18h10, mais ayant épuisé mes buts de promenade, je suis arrivé très en avance à l'aéroport. Au point qu'à l'enregistrement, l'employée aussi sympathique que bilingue me demanda si je voulais me mettre en liste d'attente sur le vol précédent. Un dimanche soir, alors que tous les vols étaient complets ?

photo P1140811photo P1140812

Qui ne tente rien n'a rien, et j'ai ajouté mon nom à la 37° position sur la liste d'attente de la journée pour Taipei.

photo P1140819

C'était moins absurde qu'il n'y paraît, car les vols intérieurs taïwanais ont la particularité originale qu'on peut réserver par téléphone sans frais. Il y a belle lurette qu'Air France et ses concurrents ont éliminé cette facilité, tant les Français avaient tendance à réserver trois vols différents pour choisir au dernier moment suivant l'humeur et la météo du moment leur heure de retour à Paris le dimanche soir. Apparemment, les Taïwanais sont plus civiques, ou bien l'offre est suffisamment inférieure à la demande pour que tout le monde y trouve son compte.

photo P1140820

Mais quand même, il ne fallait pas rêver : à H-20', un employé a appelé au fur et à mesure les noms dans l'ordre (il fallait réagir vite), cinq ou six heureux ont émargé la liste, mais j'étais à une bonne dizaine de places trop loin.

photo P1140821

Remarquez au passage les sièges dans cette zone publique : très confortables et pas du tout pris d'assaut, du moins à cette saison.

On passe à l'étage par un contrôle de sécurité d'une grande banalité, pour arriver à cette salle d'embarquement, avec des sièges tout aussi confortables et suffisants pour l'affluence du dimanche soir.

photo P1140825

Pour ceux qui à la fin de leur séjour n'auraient pas compris que Penghu est un archipel qui ne vit que de la mer (la pêche, pour les amoureux des restaurants de fruits de mer, et la plage), la décoration est là pour essayer désespérément de faire passer le message. Ou bien est-ce pour atténuer le choc du retour au travail le lundi matin au bureau.

(hors saison, les paysages de ces côtes déchiquetées, les colonnes de basalte ? la photo géante au-dessus de l'immigration à Taipei Taoyuan, c'est là, je les ai vues ? et les temples innombrables méritent le voyage)

photo P1140827

Cet afficheur au milieu du décor marin est la seule bouée de secours pour ceux qui seraient noyés dans les annonces qui sont exclusivement en mandarin.

photo P1140829photo P1140830

Le vol GE512 est cependant affiché à l'heure, alors que cela fait un bout de temps qu'il est annoncé aux haut-parleurs en retard de dix minutes pour cause d'arrivée tardive de l'appareil, et d'ailleurs c'est affiché à la porte 3, en chinois uniquement.

photo P1140832

Avec guère de retard, on ne perd pas de temps à embarquer, car l'ATR72 est à deux pas du terminal, en bas des escaliers, avec un soleil couchant que l'on distingue à côté du moteur gauche.

photo P1140833

Coïncidence, j'ai le même siège 19A qu'à l'aller, mais avec un hublot presque propre cette fois-ci, ce qui me permet de photographier au passage des hangars qui ne sont probablement pas destinés à des ATR72

photo P1140836

L'avion décolle avec six minutes de retard, en prenant très peu de piste (le vent, ça aide!), et va largement rattraper ce retard sur le trajet, car pour cela aussi, le vent du sud aide beaucoup.

photo P1140837

La collation, comme à l'aller est réduite à un gobelet de café ou thé ou jus d'orange. Comme tout mauvais élève, sous prétexte que j'étais parti en week-end, j'ai repoussé au dimanche soir mes devoirs de chinois, et je passe l'essentiel du trajet à faire mes exercices d'écriture. Quand on sait que ma prof sanctionne implacablement la moindre minuscule inexactitude de tracé de ces idéogrammes si complexes, cela témoigne de l'absence totale de secousse et de vibration pendant ce vol.

photo P1140840

Malgré l'air comme souvent assez brumeux, l'approche finale de nuit de Taiepi Songshan est inoubliable, survolant les quartiers ouest, les ponts sur la rivière Danshui et le centre ville illuminés que je connais bien. J'espère avoir l'occasion d'atterrir de jour, ce doit être superbe.

Nous venons d'atterrir à Taipei, aéroport de Songshan : le texte de l'annonce est classique, mais surprise, elle est faite cette fois ci successivement en mandarin, en taïwanais et enfin en anglais, se terminant par l'habituel.Please remain seated until the seat belt sign has been switched off. L'avion roule, s'immobilise à son point de stationnement, les moteurs sont coupés, tout l'éclairage de la cabine s'éteint, mais le pictogramme Attachez vos ceintures reste allumé pendant deux bonnes minutes. Et pendant ces deux minutes, une seule passagère s'est levée, illustrant a contrario la discipline quotidienne des Taïwanais. En Chine, c'est avant le dernier virage que la moitié de l'avion se serait levée?

photo P1140843

Transfert en PAXbus, qui laisse passer un autre ATR72 de Trans Asia qui vient d'atterrir. Au terminal, on passe par une petite salle de livraison des bagages, où l'affichage est assez étrange : sous le vol de Mandarin Airlines en provenance de Kinmen, apparaît notre vol GE512, annoncé comme étant en provenance de Kinmen en version anglaise et de Magong en version chinoise. De toute façon, personne ne semble avoir de bagages.

photo P1140851photo P1140849%20pano

Sortie en zone publique: l'afficheur témoigne de l'importance du trafic le dimanche soir. Le vol de Beigan est annulé : cela ne me surprend qu'à moitié, car à cette saison, la météo perturbe beaucoup la desserte de cette île minuscule. Vendredi trois des quatre vols quotidiens étaient annulés.
photo P1140853

Il ne me reste plus qu'à retrouver le métro et ses annonces quadrilingues en mandarin, taïwanais, hakka et anglais, toutes langues que parle mon plus proche collaborateur dans cette ville polyglotte qu'est Taipei.
Afficher la suite

Verdict

TransAsia Airways

7.7/10
Cabine9.0
Equipage9.0
Restauration5.0

Conclusion

Le repas n'est pas indispensable pour une liaison aussi courte, et pour le reste, il n'y a pas grand chose à reprocher à Trans Asia Airways.
Cela pourra vous donner des idées pour votre prochain week-end :)

Sur le même sujet

4 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.