Flight-Report

Avis du vol Air China Beijing Hong Kong en classe Economique

Compagnie Air China
Vol CA117
Classe Economique
Siege 23L
Avion Airbus A321
Temps de vol 03:35
Décollage 08 Jui 09, 17:30
Arrivée à 08 Jui 09, 21:05
CA   #85 sur 130 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 161 avis
marathon
Par GOLD 1793
Publié le 16 avril 2011
A l'époque, il y avait tellement peu de vols directs Beijing ? Taipei que trouver de la place sur LE vol direct de la journée dix jours à l'avance relevait de la mission impossible. J'exagère à peine : il y avait 9 vols directs par semaine. Ou alors, il fallait un portefeuille particulièrement rembourré, pour payer deux allers simples sur deux compagnies différentes, et le cas échéant voyager en première classe, faute de place ailleurs.

Donc il fallait passer par Hong-Kong, ce qui outre le délai de correspondance rallongeait le trajet de mille kilomètres.

J'avais demandé un vol arrivant tard à Taipei, pour ne pas gaspiller une journée entière en transport, mais je ne pensais pas être aussi bien entendu. Arriver à minuit à destination (enfin, sur le tarmac, ce qui n'est pas du tout la même chose, car TPE est à une heure de route du centre ville) me semblait à la limite du raisonnable :
  • KA1117 Beijing-Hongkong 17h30-21h05
  • CX408 Hongkong-Taipei 22h15-23h55

Le Terminal 3 est le terminal de prestige de PEK, de loin le plus confortable, avec de l'espace, une excellente vue sur les pistes, des boutiques?. Un peu partout au sol, il y a des prises électriques pour vos PC et autre lecteurs MP3 comme celle-ci, compatibles de plus avec un peu n'importe quel standard :

photo P1160537-8a

Sauf?
Sauf si votre vol n'est pas au contact. Parce que dans ce cas là, vous descendez au purgatoire, au raz du tarmac, là où il n'y a quasiment pas de prise électrique, pas de boutique, pas de vue sinon sur la voie des PAXbus, et où le nombre de sièges rappelle les canots de sauvetage du Titanic : en cas de naufrage, il n'y a pas de place pour tout le monde.

Et justement, ce jour là, avec le déluge qui s'est abattu sur Beijing, la ponctualité a fait naufrage, et les naufragés s'entassaient comme ils pouvaient.

Après deux heures d'attente à subir les annonces bilingues qui m'apprenaient inlassablement que notre vol, et celui d'à côté, et celui d'après, etc.. étaient retardés, on a fini par atteindre l'avion quand la pluie a cessé.

Ayant évidemment perdu notre créneau de décollage depuis longtemps, j'ai attendu une demi-heure supplémentaire que cette longue file d'attente d'avions (ceux là, et beaucoup d'autres en attente sur d'autres pistes de roulement) ait décollé, en pleine heure de pointe.

photo P1150639a

- Non, mais c'est pas vrai ! ce gros AZERTY d'A330 de Dragonair qui nous passe devant ! Pourquoi devrait-il arriver avant MOI à Hong-Kong ?

photo P1150644bphoto P1150645a

Arrivé vers 23h30 à Hong-Kong, il n'a pas fallu traîner pour faire modifier mon billet, et prendre le tout dernier vol pour Taipei, le vol China Airlines 926 qui a atterri à 01h50 dans un aéroport totalement désert. Ayant marché vite dans les coursives, j?étais le premier au contrôle d'immigration, traversé en un temps record.

Mais plus de huit heures entre l'heure prévue du décollage de BeiJing et l'atterrissage effectif à TaiPei, alors qu'un vol direct ne prend que trois heures (à l'horaire, moins en réalité) : quelle perte de temps ! Et quel gaspillage, car les deux vols successifs sont dans des directions presque opposées, si vous regardez un atlas. Cerise sur le gâteau, le vol Hong-Kong Taipei n'est pas en ligne droite ; ce serait trop simple. Pour ne pas survoler la Chine populaire, comme au temps de la tutelle britannique, l'avion commence par partir plein est, avant d'obliquer vers sa destination.

photo P1150650a

Strictement parlant, en raison de la correspondance vers Taipei, c'est un billet sur le vol KA1117 que j'avais, mais il s'agissait sur le tronçon PEK-HKG d'un codeshare KA/CX/CA, effectué par un avion CA. J'ai choisi de le lister comme étant un vol CA dans Flight Report, car il n'y avait pas de raison que KN et MU soient les seules compagnies à illustrer la médiocre ponctualité des vols intérieurs chinois. Avec une note de confort plombée par la salle d'embarquement pour transfert par PAXbus.

PS : combien de lecteurs ont remarqué que la carte Geovision ci-dessus est en japonais ?
Afficher la suite

Verdict

Air China

7.3/10
Cabine6.0
Equipage8.0
Restauration8.0

Conclusion

C\'est encore un exemple de se qui se passe quand la météo est mauvaise à Beijing, où seule la 3ème piste construite en prévision des Jeux Olympiques est équipée ILS Cat III.

Informations sur la ligne Beijing (PEK) Hong Kong (HKG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 17 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Beijing (PEK) → Hong Kong (HKG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Cathay Pacific avec 8.4/10.

La durée moyenne des vols est de 3 heures et 40 minutes.

  Plus d'informations

4 Commentaires

  • Comment 718 by
    Legolas0606 226 Commentaires

    Maintenant ce n\'est plus réglementé entre Taiwan et la Chine? Pour HKG, il n\'y avait pas de réglementation vers Taiwan? Désolé pour mon ignorance, je comprends très bien le problème chine - taiwan, mais pourquoi s\'est t\'il résolu?

  • Comment 719 by
    marathon GOLD AUTEUR 9313 Commentaires

    Sujet passionnant, surtout pour un expat à Beijing puis à Taipei qui s\'est fait des amis des deux côtés.

    C\'est encore très loin d\'être résolu, mais j\'ai été témoin de ces petits pas qui font l\'histoire. HK était une colonie britannique pour 99 ans, et fut restituée à la Chine en 1997, avec un statut dérogatoire spécial (= on ne touche à presque rien pendant 30 ans). Il y avait des vols HK-Taiwan sous la tutelle britannique, et c\'est resté. HK est progressivement devenu le sas de passage entre la Chine et Taiwan. En 2003, crise asiatique, l\'économie de HK s\'effondre, et est sauvée par l\'ouverture de la frontière HK-reste de la Chine.

    Pour ce qui est des vols vers Taiwan, et pour faire simple :
    jusqu\'en 2003 : zéro vol direct
    2003 - 2005 : vols charter, pour le Nouvel An chinois, pour les Chinois seulement
    2006 : vols charters pour quatre fêtes tradtionnelles chinoises, ouverts aussi aux Taïwanais
    2008 : vols tous les WE
    fin 2008 : vols tous les jours
    avril 2009 : vols réguliers, et non plus seulement charters
    fin 2010 : augmentation des fréquences et des destinations.

    Mais aujourd\'hui encore, les citoyens chinois ne peuvent les emprunter que dans le cadre de tours organisés très chers. Cela me fend le coeur de ne pouvoir inviter à Taipei mes amis chinois.
    Les contraintes pour les voyages d\'affaires sont telles que si je suis à Taipei, c\'est que c\'est actuellement plus facile de faire apprendre le chinois à un Français, que d\'expatrier un Chinois à Taiwan. Non, je ne plaisante pas...

    La situation évolue au gré de la politique au sein du Parti communiste chinois (assez opaque), et de la démocratie taïwanaise, très dynamique. Rendez-vous en 2012, pour la passation de pouvoir à Beijing d\'une part, et les élections présidentielles à Taiwan d\'autre part.

    Voilà, ce commentaire est un peu long, et ça déborde un peu du cadre de Flight Report, mais j\'espère que ça éclaire certains de mes TR passés et à venir.

  • Comment 720 by
    Legolas0606 226 Commentaires

    Et c\'était très intéressant, vu ma méconnaissance des enjeux géopolitiques de la région. Merci!

  • Comment 795 by
    Thomas TEAM 399 Commentaires

    Très pratique les prises au sol ! Ça évite de débrancher le distributeur de sucrerie dans le terminal :) !

    Merci Marathon !

Connectez-vous pour poster un commentaire.