Avis du vol Air Iceland Egilsstaðir Reykjavík en classe Economique

Compagnie Air Iceland
Vol NY357
Classe Economique
Siege 5D
Avion Fokker 50
Temps de vol 01:00
Décollage 07 Jul 15, 20:25
Arrivée à 07 Jul 15, 21:25
NY 8 avis
Lucass
Par 719
Publié le 4 juillet 2016
Bonjour à tous,
Voici mon tout premier FR, pas peu fier que je suis de mettre ma (maigre) pierre à l'imposant édifice qu'est Flight Report.
Ce vol fait partie d'un routing assez basique, un CDG-KEF puis cet EGS-RKV avant le retour KEF-CDG, les deux vols de et vers Paris ne seront pas reportés, par manque de photos, et puis quel honneur de faire mon premier Report depuis un aéroport jamais reporté! Ce vol à eu lieu il y'a quasiment un an jour pour jour, mais je viens de retrouver ces photos.
Elle sont prises à l'aide d'un vieil IPhone, ce qui rend une qualité plutôt faible, et je m'en excuse, nous dirons que cela rajoute une touche vintage qui correspond à l'ambiance du voyage à venir.
En piste, donc!

Arrivée (très) en avance à l'aéroport d'Egilsstadir, après une nuit sur place à l'hôtel, situé à deux kilomètres environ par la route, un peu moins à pied, mais c'est tout de même un temps à prendre en compte. Eh oui, le dimanche, à Egilsstadir, ce n'est pas très vivant, et mis à part un café ouvert, le centre ville était complètement désert. A noter que le centre ville doit se situer à 3/4 kilomètres de l'aéroport. Il y'a je crois un service de bus en semaine.
photo img_5054photo img_5056

En Islande, le transport aérien est plutôt bien développé, et est même quasiment aligné sur les tarifs des bus. D'ailleurs, ici, on prend l'avion comme on prend le bus, on arrive donc pas 1h30 avant, comme je viens de le faire. En toute logique, et en ma qualité de touriste prudent (je rentre en France le lendemain, et c'est le dernier vol de la journée), je suis absolument seul!
photo img_5057
Tout est ouvert, j'ai donc libre accès à la salle des arrivées.

Je commence à m'inquiéter un peu, tout de même, on est à environ 50 minutes du départ et toujours personne, pas de passager ni de personnel. De plus, tous les écrans FIDS de l'aérogare sont allumés, mais vides.
photo img_5067
Documents de voyage et photo Corporate.
photo img_5068photo img_5069
Mets locaux, achetés en ville. Notez l'eau en bouteille locale, distribuée à bord de tous les vols Icelandair.
photo img_5071photo img_5073
Alors que mon avion est en chemin, en provenance de Reykjavik.
photo img_5074
Le voici, d'ailleurs, en courte finale. L'aéroport s'est depuis rempli en quelques minutes à peine. Le personnel est apparu comme par magie, et la mise en place sur le parking s'est faite en un instant.

Voici donc TF-JMR… Premier vol en F50 pour ma part, appareil de moins en moins répandu.
photo img_5087
Embarquement rapide, ici les contrôles sont très légers, pas de contrôle des valises, à peine une pesée, pas de PIF, pas de contrôle d'identité. Cela peut paraître surprenant, mais c'est très agréable. La touchée de l'avion est très courte, il est resté à peine 20 minutes au sol.
photo img_5088
Pitch un peu serré, mais aucun soucis pour un vol de cette durée, l'un des plus longs vols intérieurs (Air Iceland dessert aussi le Groenland). L'islande, mine de rien, ce n'est pas si minuscule que ça: 650 kilomètres de route, 400km par air.

Décollage rapide, un minuscule roulage, le seuil étant au niveau du parking.
photo img_5094photo img_5096
Virage immédiat vers l'ouest, et magnifique effet sur l'hélice.
photo img_5100
Sortie des nuages rapide.
photo img_5102
Petite prestation à base de café, de thé, et d'un petit choix de boissons diverses, ce que je trouve tout à fait appréciable.
photo img_5104
Mer de nuages… Je trouve ces moment magiques, mais pour une fois j'en attendais un poil plus…
photo img_5107
Et bien m'en a pris. J'ai vu apparaître les premiers glaciers assez rapidement, au nord du Vatnajökull.

Les photos ne permettent pas de rendre avec justesse la beauté de ces paysages, et c'est bien dommage, c'en était presque émouvant.

Début de descente sur Reykjavik dans la foulée.
photo img_5124photo img_5125
Reykjavik apparaît. Nous survolons Kopavogur. Nous sommes parallèles à la piste sur laquelle nous allons nous poser, qui est visible sur la deuxième avancée de terre.
photo img_5129photo img_5130
Train sorti, premier virage plutôt viril, nous allons décrire un S serré avant de nous poser.
photo img_5132
Virage à gauche à présent, cette approche est assez impressionnante.
photo img_5134
Nous arrivons à l'issue en très courte finale. Passage au niveau de Perlan, l'obsevatoire. Accessible gratuitement, sa terrasse est un point de vue à 360 degrés magnifique sur la ville, l'aéroport, et les alentours.
photo img_5137
Touché franc, freinage efficace. On ne peut pas reprocher à cet aéroport d'aéroport d'être excentré, il est littéralement en plein centre ville! La preuve avec cette vue non zoomée sur Hallgrimskirkja.
photo img_5139photo img_5142
Arrivé et débarquement très rapide. Les avions se garent les uns derrières les autres en parallèle de ce couloir délimité par un grillage jaune, qui mène au terminal.
photo img_5144
A ce moment la Air Iceland n'avait pas reçu son premier Dash-8 Q400, ce qui vient d'arriver à l'heure ou ces lignes sont écrites. A terme les F50 vont quitter la flotte. La compagnie exploite également des Q200.
photo img_5145photo img_5147
Passage rapide dans le terminal dédié à Air Iceland, seule compagnie en opération régulière sur ce terrain, même s'il est tout de même très fréquenté: par de nombreux avions qui y font escale dans la traversée de l'atlantique, ou par l'école de pilotage locale, ainsi que des avions privés basés.
photo img_5150
Après un court trajet en bus, j'atteins mon hôtel pour profiter du coucher de soleil. Pas besoin de se presser, à cette période de l'année il ne fait pas nuit noire, en Islande. Le soleil disparaît vers minuit pour revenir vers 4h, tout en laissant une sorte d'aube entre les deux. C'est un moment à vivre.
photo img_5155/
Merci de m'avoir suivi jusque la.
A bientôt.
Afficher la suite

Verdict

Air Iceland

7.0/10
Cabine7.0
Equipage8.0
Divertissements5.0
Restauration8.0

Egilsstaðir - EGS

8.0/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services5.0
Propreté10.0

Reykjavík - RKV

8.3/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services5.0
Propreté9.0

Conclusion

Outre son aspect exotique pour un touriste français, ce vol montre le penchant très pratique du transport aérien en Islande: pas de fioritures, ultra efficace, et précis. Je ne peux me permettre de sanctionner l'absence d'un service, bien au contraire. On n'est pas surpris de se faire servir quelque chose lorsque l'on vole sur les lignes intérieures françaises, mais cela tient je pense du fait que l'avion reste un choix. Il est bien plus facile de traverser la France au sol que l'Islande, la l'avion devient indispensable. Les locaux et les touristes restent des clients, mais traités avec beaucoup de bon sens sans prise de tête, et c'est appréciable.

Sur le même sujet

5 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.