Avis du vol Air France Warsaw Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF 1147
Classe Economique
Siege 04C
Avion Airbus A318
Temps de vol 02:25
Décollage 24 Jul 16, 12:45
Arrivée à 24 Jul 16, 15:10
AF   #42 sur 123 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3544 avis
Esteban
Par GOLD 693
Publié le 28 juillet 2016
    Aller:
  • EuroAirport - Varsovie / Y W6 A320 : ICI

    Retour:
  • Varsovie - Paris CDG / Y AF A318 : Nous y sommes.
  • Paris CDG - EuroAirport / Y A5 E170 : très vite

Après un joli week end en Pologne passé soit à faire des jeux :

photo dsc_0604a

soit à boire ou manger :

photo dsc_0606a

soit à faire des visites (bonus dans le report suivant), il est temps de revenir vers la France.

Le retour commence ici, à l'extérieur de l'aéroport où notre taxi nous dépose. Derniere pause clope pour un certain Nicoleski :)



L'architecture du terminal est réussie, c'est joli et sobre.

Direction les bornes automatiques pour retirer nos boarding pass :



Les machines grises donnent des tickets de caisse, les machines bleues des BP cartonnés. Au jeu du carton, c'est Cobra l'heureux élu.

Peu de monde aux contrôles. Inutile de prendre l'accès rapide :

photo dsc_0630

La minute bac à PIF sponsorisée par Ksar :

photo dsc_0631

L'arrêt bouteilles / clopes au duty free, toujours pour Ksar :

photo dsc_0632photo dsc_0637

En attendant, nous croisons Icare et sa maîtresse :

photo dsc_0634

Au spotting pas grand chose a part cet Embraer et ce Dash :

photo dsc_0635

L'aérogare est vaste et lumineuse :



Le FIDS avec notre vol vers Paris et le vol de Cobra vers AMS :

photo dsc_0639

Pour le salon, c'est par là :

photo dsc_0641photo dsc_0642

Il existe aussi un salon pour les sans dents :

photo dsc_0643

Le lieu de débauche tant convoité :

photo dsc_0644

Accueil très charmant par l'hôtesse en porte, aucun soucis pour inviter Cobra qui n'est pas sur le même vol que nous mais qui vole Sky Team quand même. Sinon c'était Big Mac et Coca.

L'entrée du salon est superbe avec ce mur végétal :

photo dsc_0645

Et ce mur en brocolis :

photo dsc_0661photo dsc_0662

Plus loin ils ont bien essayé de faire un mur en courgettes mais ça ne rend pas très bien. (mode [vegetarien] OFF)

Le buffet est vraiment bien garni, il y a du choix et c'est appétissant. En regardant bien dans les miroirs, quelques FRistes s'y cachent :



Ma sélection :

photo dsc_0672

Non, pas vraiment, plutôt ça :

photo dsc_0673

Un petit tour du salon, vraiment sympa, propre et neuf comme vous le pourrez le constater. Il y a absolument tout : espace de restauration, espace de détente, de travail, toilettes et douches. Seul bémol : pas de vue sur les pistes. Mais c'est juste pour chipoter tant le reste du salon est bien.



Cobra nous quitte car son embarquement a lieu 20 minutes avant le notre, c'est le coeur lourd, les yeux plein de larmes, des trémolos dans la voix que nous agitons nos mouchoirs blancs à son départ. La vérité est un poil moins romancée mais l'esprit y était.

Comme nous souhaitions voir l'engin de Cobra (celui avec deux ailes, pas l'autre), et accessoirement aussi le notre, nous sortons du salon quelques minutes avant l'heure annoncée.

Voici donc le gros engin de Cobra, tout bleu :

photo dsc_0674photo dsc_0675

Tandis que nous, nous avons droit au plus petit membre de la famille Airbus :



Emirates arrive avec un 773 ex DXB :

photo dsc_0678photo dsc_0679

Puis l'embarquement est lancé, les priorités sont absolument respectées, nous embarquons en tout premier.

L'instant carré blanc vous est présenté par Ksar :

photo dsc_0682a

Accueuil très chaleureux par la chef de cabine que reconnaît Nico pour l'avoir déja eue (en vol) pour CMN.

Voici la cabine :



Le Pa(padum, dédicace à Pat) :

photo dsc_0686

Nicolas vous introduit le magazine AF :

photo dsc_0689

Et moi la safety card de ce 318 :



Une vue sur le cockpit un peu floue :

photo dsc_0692

Lors de l'OLCI, les sièges 03 A B C sont dispo pour moi (platinum) mais seulement le 03 A pour Nico (Gold). Sachant qu'il reste deux places en Y, nous prenons le pari de prendre les places 03A (Nico) et 03C (moi), puisque seuls les platinums on accès au siège 3B. A moins d'un GP ou d'un platinum n'ayant pas sélectionné sont siège, le pari devrait fonctionné.

Et il fonctionnera. Nous aurons donc un siège vide entre nous, le meilleur ami du voyageur fréquent.

photo dsc_0693

La cabine vieilli mal et un FRiste le remarque en immortalisant les défauts :

photo dsc_0694

Comme Flight Report a unilatéralement décidé de supprimer la note de ponctualité, je décide de la réintroduire unilatérlament aussi :

photo 00000

Push quelques minutes en avance et c'est parti. Une fois en l'air petit tour vers les toilettes. C'est propre, rien à dire :

photo dsc_0696photo dsc_0697

Retour à mon siège :

photo dsc_0695

Je demande à Nico de prendre quelques photos de l'extérieur afin de compléter mon FR. Brave bête le Nico. Pas autant que le Icare, mais brave quand même :



Le catering consistera en un choix entre sandwich chorizo ou pesto radis : (Dr House vous en propose l'autopsie)



Nos choix :



C'est quand même curieux de nous dire ce qu'on pourrait trouver dans un sandwich mais de ne pas nous dire ce qui s'y trouve à coup sûr :

photo dsc_0712

En tout cas, avec ou sans étiquettes, je sais ce qui se trouve à ma gauche :

photo dsc_0713

Les sandwiches sont pas mal mais pas de quoi fouetter un chat non plus.

Je demande un coussin et passe le reste du vol en mode marmotte. Je lutte pour me réveiller au début de descente histoire de profiter un peu de l'atterrissage.

Une fois posé nous laissons décoller ce 737 Ukraine International et cet Airbus Aeroflot :



Prise de congé chaleureuse par la maîtresse de cabine, et un petit passage par un jet bridge qu'aucun néon n'illumine :

photo dsc_0720

Et puis c'est le drame, les contrôles aux frontières sont rétablis, et du coup, on doit attendre. Nous avons de la chance car en début d'appareil et surtout, posé avant trois autres vols. Quelle belle image de la France doivent donner ces longs contrôles aux frontières. Je sais que c'est pour notre sécurité mais c'est tellement mal géré car le nombre d'agents est clairement insuffisant. Je noterai donc l'efficacité de l'aéroport d'un joli et bon zero.

Saurez vous reconnaitre Nico dans cette foule ? Après ou est Charlie, where is Nico ?

photo dsc_0721photo dsc_0722

Le passage s'effectuera en une vingtaine de minutes, mais encore une fois, nous sommes dans les premiers. Pauvres autres :(
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.3/10
Cabine6.5
Equipage10.0
Divertissements6.5
Restauration6.0

Polish Airports State Company Fantasia Lounge - Start Gold

10.0/10
Confort10.0
Restauration10.0
Divertissements10.0
Services10.0

Warsaw - WAW

10.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Paris - CDG

7.0/10
Fluidité0.0
Accès10.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Voilà, tout est dit ou presque. Un vol dans la moyenne supérieure, excellent équipage qui fait vraiment la différence.
Superbe salon à WAW, on en rêverait à AMS.

Aucun soucis à WAW mais comme dit un peu plus haut, CDG pour l'efficacité, on repassera.

A très vite pour la troisième partie avec un petit bonus. (la photo d'accueil du FR en étant un teaser)

Informations sur la ligne Warsaw (WAW) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 36 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Warsaw (WAW) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est avec /10.

La durée moyenne des vols est de 2.0 heures et 25.0 minutes.

  Plus d'informations

51 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.