Avis du vol TransAsia Airways Taipei City Hualien en classe Economique

Compagnie TransAsia Airways
Vol GE0011
Classe Economique
Siege 14A
Avion ATR 72-500
Temps de vol 00:35
Décollage 17 Mai 12, 15:00
Arrivée à 17 Mai 12, 15:35
GE   #60 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 21 avis
marathon
Par GOLD 3466
Publié le 17 mai 2012
Que faire pendant le pont de l'Ascension, évidemment pas férié ici, mais pendant lequel mes collègues français ne risquaient pas de me harceler ? Défricher une liaison qui va établir un nouveau record de faiblesse de trafic, avec une moyenne d'un vol par mois de janvier à juin ! Rien à voir avec la cadence effrénée de la desserte TUF-MRS.

GE0011 TSA ? HUN Vous êtes ici
GE6812 HUN ? ISG
GE6811 ISG ? HUN
GE0016 HUN ? TSA

ISG est presque l'aéroport étranger le plus proche de Taipei (FOC est un chouïa plus près), c'est dans un pays ami, il n'y a pas besoin de visa pour les ressortissants des deux pays, et pourtant, les liaisons aériennes sont presque inexistantes. Cela relève du charter épisodique, d'ailleurs c'est écrit sur ma carte d'embarquement.

photo P1270775a

L'an dernier, je n'ai pas réussi à trouver comment acheter un billet sur une évanescente liaison TSA-ISG par Mandarin Airlines (ME), et j'ai été un peu vexé de découvrir que ma prof de chinois l'avait empruntée pour le pont du 10 octobre (la Fête nationale taïwanaise), en voyage organisé.

En 2012, la grille horaire est toujours aussi clairsemée, car tenez-vous bien, de janvier à juin, il n'y aura eu que six allers-retours entre Taïwan et Yaeyama, cette fois-ci opérés par GE (Yaeyama est le nom de l'archipel dont Ishigaki est l'île principale). ME a acquis des droits de trafic sur Taipei - ISG, mais ne semble pas pressée de les exploiter. Inutile donc de chercher le vol HUN-ISG sur le site de Transasia Airways : il est absent. Il fallait surfer sur le net pour en connaître l'existence, et à Taipei, ces vols confidentiels n'étaient vendus que par une seule agence de voyage, située dans un anonyme immeuble du centre ville, où tout le monde ne parle bien sûr que chinois, parce que sinon, ça ne serait pas drôle. La demande est faible, et le routing est via Hualien, ce qui me permet d'ajouter deux aéroports à mon palmarès ainsi qu'à la base de données de FR. Il y a toujours des aéroports taïwanais à rajouter dans une BD?

Tout FR se doit de commencer par un peu de spotting, et à ce sujet, on ne noircira jamais assez le sort éprouvant du correspondant permanent de FR à Taïwan, contraint d'affronter la tentaculaire et dangereuse jungle urbaine de Taipei pour trouver de nouveaux lieux de spotting. Donc un mois avant le vol, direction rive droite de la rivière Keelung.

photo P1260277a

Avec un point GPS pour vous permettre de faire de même à votre prochain passage à Taipei.

photo P1260278a

Très vite, la jungle urbaine devient beaucoup plus jungle qu'urbaine

photo P1260264a

Mais ne paniquez pas, au centre de cette photo, il y a un panneau de rue comme en pleine ville (c'est le côté urbain de l'itinéraire). Stamper, cela veut dire tampon souvenir, car les Taïwanais comme les Chinois adorent remplir leurs carnets de promenade touristique de tampons de points de passage.

photo P1260265a

Et au sommet, on domine l'angoissante jungle urbaine de Taipei, dans le parc national de Yangmingshan :

photo P1260239%2520pano%2520a

Bon, quel est le rapport avec le voyage aérien ? Patience. D'abord, pour valider mon FR, voici l'indispensable photo du winglet d'un Falcon (en bon français, la petite aile d'un faucon). Il a décollé quasiment devant moi, au point que j'ai parfaitement vu la pupille du PNT, mais mon APN n'était pas prêt. Je penche pour Falco peregrinus, mais étant assez nul pour identifier tout ce qui vole, je laisse les pros confirmer.

photo P1260270a

De quoi se nourrit cet oiseau de proie ? Par exemple de Cyclophiops major, superbe ophidien rencontré à quelques centaines de mètres de là.

photo P1260350-355a

Il est inoffensif, mais sa couleur ressemble à s'y méprendre à celle de la vipère du bambou. Si vous vous êtes mépris, négligeant une tête triangulaire et une queue rougeâtre, vous avez au moins 98% de chances de survie. Pour les amateurs de sensations fortes, je signale qu'on peut aussi rencontrer dans ce même parc national de Yangmingshan Bungarus multicinctus multicinctus, dont le kill ratio face à l'homme est à Taïwan de 18-24% (dans les pays asiatiques où les secours d'urgence ne sont pas à la hauteur, cela monte jusqu'à 90%). Sale bête?

[Droit de réponse du bongare rayé : Faut pas me déranger la nuit quand je cherche mon repas, j'ai les crocs]

Le spotting, à Taipei, c'est un sport à risque, et j'en viens enfin au fait, car il suffit de se retourner pour découvrir qu'on domine le rassurant béton de notre civilisation moderne au-delà des tentacules de cette jungle, avec notamment TSA ?

photo P1260214%2520pano%2520a

? d'où décolle d'un A330 China Airlines, assurant le vol CI201 vers SHA,

photo P1260222a

passant devant l'emblématique tour Taipei 101..

photo P1260224a

et s'éloignant sur fond de jungle urbaine de Taipei, qui s'étend à perte de vue presque comme celle de Los Angeles, avec un peu plus d'arbres et un peu moins de macadam.

photo P1260226a

D'un autre point de vue plus bas sur ce sentier, le week-end suivant, je l'ai cadré sur la tour Taipei 101, mais avec une regrettable ligne à haute tension en prime.

photo P1260340a

TSA est l'aéroport domestique, donc voici un MD90 Uni Air, assurant le vol B7607 vers MZG, qui n'a pas encore le nouveau logo vert corporate du groupe Evergreen.

photo P1260230a

Un MD90, ça monte plus vite qu'un A330; il est déjà devant les étages inférieurs de Taipei 101. Désolé pour les §%& de taches noires sur le capteur de mon APN, que j'ai un peu gommées avec les moyens du bord. Cela a été une occasion d'aller pratiquer mon chinois au SAV le lundi matin.

photo P1260232a

Vu de plus bas, c'est mieux.

photo P1260382a

Revenons en ville. Pour continuer le spotting, il suffit de reprendre le métro, qui ressemble beaucoup à l'Orlyval, sans surprise puisque c'est un VAL256, plus large de 50cm que le Val206 qui circule en France.

photo P1260300a

Comme à Orly, il est sans conducteur, mais la mise en service en 2009 de l'extension sud de la ligne a été aussi chaotique que celle du premier tronçon, au point qu'aujourd'hui encore, il y a de charmantes jeunes filles comme celle-ci à gauche qui sont là pour reprendre la conduite en manuel en cas de pépin (il y a un pupitre de conduite caché sous le capot, ci-dessus).

photo P1260288a

On plonge en souterrain, une station avant TSA

photo P1260306a

Et c'est en sortant sur le parvis de TSA que je découvre un panneau signalant une plateforme d'observation. C'est nouveau; je suis à peu près certain qu'elle date de la rénovation du Terminal 1.

photo P1270771a

On peut voir le parvis de l'aéroport, côté ville, mais ce n'est évidemment pas le but du jeu.

photo P1260327%2520pano%2520a

Quiz : qu'est-ce qui est interdit sur la plateforme d'observation de TSA ? La réponse se trouve à la fin de ce FR, avec la photo complète. Si vous ne comprenez vraiment pas, cela peut vous coûter cher.

photo P1260309aphoto P1260310a

Je suppose que TSA a eu un prix de gros sur les vitres teintées qui équipent les salles d'embarquement et stupidement la plateforme d'observation. Cette teinture ne sert à rien, puisque la plateforme d'observation est à l'air libre, sinon à dégrader le contraste. On ne voit guère que la zone domestique, mais c'est beaucoup mieux que rien.

Donc voici un MD90 Uni Air et un ATR72 TransAsia Airways, ensemble, puis séparément. Au premier plan, c'est l'équipe de nettoyage.

photo P1260311a

J'espère que les PNT ont pensé à fermer la porte avant de décoller.

photo P1260318a

Embarquement du vol GE2371 vers KNH

photo P1260314a

Et passage de l'A330 qui vient d'assurer le vol BR191 en provenance de HND

photo P1260323a

Au parking, un Gulfstream de Win Air, qui fait des vols d'affaires à la demande. Les administrateurs de FR n'ont pas encore répondu à une demande de subvention pour me permettre de poster un FR avec cette compagnie; j'en appelle à mon fan-club pour signer une pétition à ce sujet (attention au nombre de zéros : il en faut beaucoup quand c'est en TWD, surtout dans ce cas là).

photo P1260325a

Il y a des antisèches pour les débutants, mais Win Air a un G450 et un G550, aussi j'ai un doute.

photo P1260326a

J'ai bien fait de faire un spotting préventif, car le jour venu, il ne faisait pas bien beau. Voici la gare, avec un car de police qui tourne au coin de la rue.

photo P1270768a

Vous ne vous rendez pas compte des déploiements de police à Taipei ces temps-ci. La place Rouge le 8 mai, à côté, c'est une aimable plaisanterie. Le centre de Taipei est presque paralysé par les manifestations de masse. Prenez par exemple le déploiement des forces de l'ordre le 1er mai avenue Ketagalan (l'équivalent local des Champs Elysées, avec le palais de la présidence au fond). C'est carrément l'état de siège.

photo P1260427a

On crevait de chaud ce jour là, et il y avait au moins un policier (en plein soleil) par manifestant (à l'ombre sous les arbres), soit à peu près soixante personnes au total.

photo P1260505a

Mais ce jeudi de l'Ascension, il faisait mauvais temps. Voici la vue sur le tarmac depuis le métro, juste avant qu'il ne plonge en souterrain.

photo P1270770a

Arrivée dans le hall des départs du Terminal 2 (domestique)

photo P1270772%2520pano%2520a

Je suis immédiatement abordé par un sympathique bénévole retraité, qui me demande si j'ai besoin d'aide. Non, ça va; il pose avec plaisir en me disant espérer apparaître ainsi dans un journal étranger. Ce sera encore mieux : il va être sur Flight-Report ! Exceptionnellement, je n'ai pas masqué son visage.

photo P1270777a

Pas de problème pour s'enregistrer : il n'y a pas foule. L'employée est simplement surprise que je voyage seul sur ce vol charter.

photo P1270774a

Au tableau des départs, le vol est affiché à l'heure.

photo P1270776a

Et complet, ce qui sera effectivement le cas.

photo P1270809a

Puisque j'ai un peu de temps, je tente la terrasse d'observation, où la météo ne s'est guère améliorée.

photo P1270778a

Mais je profite d'une brève (très brève) accalmie pour compléter mon spotting. Evidemment, n'attendez pas un piqué extraordinaire dans des conditions pareilles. Il y a aussi des reflets difficiles à éliminer.

767 JAL pour Haneda

photo P1270780a

ATR-72 Transasia Airways

photo P1270781a

Les MD-82 de MD-82 Far Eastern Transport sont toujours en service, avec un décollage bruyant pour celui-ci :

photo P1270783a

Et un atterrissage éclaboussant pour celui-là.

photo P1270791a

En revanche, celui-ci risque de ne plus faire de bruit, sinon chez le ferrailleur. Cela fait maintenant quatre ans qu'il est là, et non seulement les réacteurs ont été déposés, mais le marquage de l'avion a été occulté à la peinture.

photo P1270785a

L'une des G450 ou 550 de Winair

photo P1270788a

Une nouveauté : un 738 d'Eastar, low-cost coréenne dont je découvre qu'elle se pose à TSA.

photo P1270789a

Le même, avec un banal Dash-8 Uni-Air, qui n'a toujours pas la nouvelle livrée verte et le logo dérivé de celui d'Eva Air.

photo P1270790a

Débarquement d'un ATR-72 Transasia Airways qui vient d'arriver.

photo P1270796a

Notez le personnel en tenue jaune qui distribue des parapluies aux PAX. On en reparlera.

photo P1270799a

La pluie revient, assez drue, et j'abandonne. Il y a près de l'ascenseur une exposition de maquettes des appareils qui se posent à TSA. Je suis sûr de ne pas y avoir vu celle du 738 Eastar, à mon premier passage.

photo P1270800a

En hauteur, invisible dans la photo précédente, un BK-117 qui rappellera à certains mon confidentiel FR sur Yexun Airlines.

photo P1270807a

Passage du contrôle de sûreté sans problème, d'autant que les Taïwanais n'exigent pas de sortir son ordinateur portable de sa sacoche. En revanche, vous n'imaginez pas le nombre d'attentats terroristes au briquet et surtout aux ciseaux à ongles que ce contrôle a déjoués. J'en frémis rétrospectivement.

photo P1270816a

La salle d'embarquement était assez pleine quand je suis arrivé, mais on pouvait encore s'asseoir.

photo P1270813a

Dans la salle d'embarquement, j'aurais évidemment pu monter mon esprit corporate, grâce à ceux deux PC en libre service.

photo P1270811a

Sauf que s'ils étaient aussi accessibles dans une salle d'embarquement aussi pleine, c'est que celui de droite était éteint, et que j'ai eu ce message en cherchant à me connecter à un site pris au hasard sur l'autre. Le chinois, c'est en fait très simple à comprendre.

photo P1270812a

J'ai quand même la preuve que j'ai essayé. Evidemment, j'aurais pu capter un réseau wifi, sauf qu'aucun ne voulait rien savoir. Il y a un salon qui intéressait beaucoup cette future FRiste taïwanaise (dès que la version chinoise de FR sera en ligne).

photo P1270814a

Le comptoir de contrôle d'embarquement, où l'heure tourne.

photo P1270831a

Quand il fait mauvais temps, le trafic aérien est perturbé, et bien sûr, il fallait que ça tombe sur le vol GE011. Annonce quadrilingue (mandarin ? anglais ? japonais ? taïwanais) de trente minutes de retard à cause du mauvais temps.

photo P1270830a

C'est déjà mieux que le vol B7351 vers HCN, qui lui est carrément annulé. Coup dur pour les saisonniers de Hengchun : c'est le tiers du trafic de la semaine qui s'évapore, car tenez-vous bien, cet aéroport à la pointe sud de Taïwan accueille un unique vol TSA-HCN, les mardis, jeudis et samedi. Mais qui veut aller à Hengchun, la Côte d'Azur taïwanaise, quand la météo est pourrie ?

photo P1270829a

Trente minutes plus tard, on prend donc un PAXbus, qui me permet d'immortaliser les passerelles de TSA, vierges de toute publicité (ils ont dû être trop gourmants face à une certaine banque hongkongaise).

photo P1270834a

Sur le trajet, un 767 JAL devant un A330 Eva Air

photo P1270836a

Pour arriver à cet ATR-72. Tout près : l'employé au premier plan est au ras du PAXbus, pour distribuer les parapluies destinés à se protéger de la pluie assez faible sur vingt mètres.

photo P1270841a

Mais au pied de l'avion, il faut rendre le parapluie. Et se mouiller ? Que non, regardez cet employé qui lève un parapluie bien haut pour protéger les PAX jusqu'à leur entrée dans l'avion. Ce n'est pas en P qu'on a ce genre de service.

photo P1270846a

Vue banale de l'intérieur de l'ATR-72, pour les tubopropophobes qui ne savent pas comment c'est.

photo P1270851a

Et montage recto verso pour vous prouver qu'à Taïwan, on ne mélange pas appareil et fiches de sécurité.

photo P1270852-53a

Le pitch ? il n'est pas immense, mais moi non plus.

photo P1270854a

Pendant qu'on embarque, un employé range dans une coquette poubelle en plastique les parapluies qui ont été restitués.

photo P1270855a

Et salut de départ, malheureusement une PNC est passée pour me rappeler l'interdiction de photographier.

photo P1270856a

A dire vrai, je ne sais pas si elle m'a eu à l'?il ou non, mais il n'y avait rien à voir : j'étais du côté mer, et de toute façon dans les nuages. A la descente, la CCP a en plus rappelé qu'on arrivait sur une base aérienne et que les photos étaient vraiment interdites, et la vue aérienne de Hualien aurait été très médiocre. Mais voyant un Japonais prendre quelques photos en descendant de l'avion, j'ai fait de même. La base aérienne, ça se remarque à l'uniforme blanc de ce militaire qui accueille les PAX.

photo P1270857a

Et à ce gris très militaire du terminal, tout aussi dépourvu qu'à TSA de publicité.

photo P1270858aphoto P1270860a

Surprise ! A peine, arrivé à l'intérieur, c'est un décor de marbre étincelant qui accueille le voyageur.

photo P1270862aphoto P1270863%2520pano%2520a

Il va falloir attendre le FR suivant pour découvrir la collation : le vol ne dure que 35 minutes, trop peu pour distribuer des boissons dans un avion complet, et c'est au débarquement qu'à m'a surprise, une PNC distribue aux PAX une petite brique de 20 cl de thé. Un repas servi avant l'embarquement, pour faire patienter les PAX d'un vol en retard, je connais. Mais distribué à la sortie, c'est nouveau !

Avant la conclusion, quid de ces pictogrammes du début de mon FR ? Voici les solutions :

photo P1260308a

Le dernier pictogramme à droite interdit de lancer des montgolfières, ou plus exactement des lanternes qui montent dans le ciel selon le principe de la montgolfière. Elles sont faites de papier, lesté en bas par un cercle de fer et tendu sur une armature croisée de bambou, le tout étant chauffé par un bloc de pétrole gélifié, similaire à celui que vous utilisez pour démarrer votre barbecue. On admettra que cela pourrait faire des dégâts dans un réacteur. En voici une, à quelques secondes du décollage :

photo P1210945a

On est ce soir-là à Shifen, un village pittoresque entre tous en pleine montagne à l'est de Taipei. Au premier plan ci-dessus, ce sont bien les rails d'une voie ferrée en exploitation. Mais ici, la nuit de la Fête des Lanternes, c'est un peu comme la nuit de Noël de nos contes de fées : rien ne se passe comme les autres nuits, et il suffit de se pousser un peu quand le train arrive.

photo DSCN6055a

Car cette nuit là, c'est un conte de fées à Taïwan.

photo P1210920a

Et dans cette nuit féérique s'élèvent vers le Dieu du Ciel des dizaines de milliers de lanternes portant l'espoir que tous les autres jours de l'année à venir soient aussi un conte de fées.
Afficher la suite

Verdict

TransAsia Airways

7.3/10
Cabine8.5
Equipage8.0
Restauration5.5

Conclusion

Trois quarts d'heure de retard, cela fait beaucoup pour un vol de trente-cinq minutes. Je n'ai pas massacré la note de ponctualité, car c'était le même avion qui assurait le vol suivant, et le fait d'arriver plus tard n'a pas changé grand-chose pour moi. Un point de bonus pour le confort des parapluies, et un point symbolique au dessus de la note neutre pour la boisson à l'arrivée.

Informations sur la ligne Taipei City (TSA) Hualien (HUN)

22 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.