Avis du vol China Southern Ürümqi Kashgar en classe Economique

Compagnie China Southern
Vol CZ6811
Classe Economique
Siege 49K
Temps de vol 01:30
Décollage 27 Mai 12, 19:25
Arrivée à 27 Mai 12, 20:55
CZ   #40 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 121 avis
marathon
Par GOLD 2863
Publié le 11 juin 2012
Taipei ? Beijing (A333 - Air China) La Grande Muraille vue du ciel
Beijing ? Urumqi (B752 - China Southern) Beijing by night
Urumqi ? Kashgar (E190 - China Southern) Carte d'embarquement invalide VOUS ETES ICI
Hotan ? Urumqi (B738 - Air China) La traversée du Taklamakan
Urumqi ? Dunhuang (E190 - China Southern) Winglet story dans le désert
Dunhuang ? Urumqi (E190 - China Southern) Surlendemain d'orage
Urumqi ? Shanghai (A320 - Juneyao Airlines) Traverser la Chine en monocouloir
Shanghai ? Taipei (A343 - Air China) 675 km en 343

Trois jours avant le vol, je recevais ce courriel :

Dear MARATHON FRANCOIS

Your flight has been changed. Your new flight, Wulumuqi (Terminal 3 of Urumqi International Airport) to Kashi, flight CZ6811, departs at 19:25, and arrives at 20:55, May 27. Please arrive 1.5 hours prior to departure for check in.


Départ retardé d'un quart d'heure, et arrivée de cinq minutes seulement. En revanche, se présenter une heure et demi avant le vol, cela me semblait un peu excessif (en général le check-in ferme à H-30' ou H-40' pour les vols intérieurs chinois), mais la suite des événements montra que le conseil était plutôt sage. (Remarquez au passage la transcription chinoise d'Urumqi et Kashgar, qui sont des noms ouigours)

Départ en taxi vers l'aéroport international d'Urumqi, ce qu'indique ce panneau bilingue ouighour ? chinois.

photo P1150433a

On quitte l'autoroute

photo P1150435a

Et on s'approche de l'aéroport, avec un 737 CZ au décollage.

photo P1150436aphoto P1280614a

URC est un hub de CZ, qui y dispose en exclusivité du Terminal 3. Pour toutes les autres, il y a les terminaux 1 et 2, que voici au loin :

photo P1280612a

Et voici le Terminal 3, réservé à CZ :

photo P1280615aphoto P1280617a

Depuis le trottoir face au T3, un radar sur fond de montagnes.

photo P1280611a

En contrebas, l'accès VIP du T3. Non, je n'y ai pas accès, mais cette fois-ci, j'aurais bien aimé.

photo P1280616a

Entrée dans le hall, avec un contrôle de sécurité par sas avec détection d'explosifs avec un tampon de coton, une procédure également appliquée à SHA.

photo P1280605a

Il y a des bornes d'enregistrement libre-service, mais elle ne savent lire que les cartes d'identité chinoises.

photo P1280618a

Pas de problème pour s'enregistrer, mais la valise de mon co-PAX est jugée trop grande et doit être déposée au comptoir hors gabarit. OK, elle est grande, mais c'est bien la première fois après un nombre respectable d'aéroports du monde entier au compteur.

photo P1280607a

Un petit coup d'?il depuis la zone publique : pas très intéressant car à contre-jour et exclusivement CZ.

photo P1280608aphoto P1280609a

Les toilettes en zone publique ? propres, en cours de nettoyage et de remplissage de l'engin de nettoyage.

photo P1280620a

Contrôle d'embarquement, et c'est là que ça se gâte. Mon co-PAX passe sans problème, et mon passeport + carte d'embarquement ne passent pas. Je suis d'ailleurs loin d'être le seul. J'avoue ne pas avoir compris exactement où la policière me disait d'aller, ce qui fait que je perds du temps, jusqu'à ce que je harponne une charmante hôtesse d'accueil du comptoir Elite CZ, à qui j'explique tant bien que mal mon problème, car évidemment, personne ne parle un mot d'anglais. C'est manifestement nouveau pour elle; elle va faire tout le terminal sur ses talons hauts avec moi, s'adressant à trois guichets différents de la police, jusqu'à ce que l'un d'eux scanne passeport et carte d'embarquement et me dise que ça devrait être bon.

Effectivement, ça passe, mais le contrôle de sécurité au Xinjiang, c'est du sérieux, car il y a eu des émeutes meurtrières en juillet 2009, ainsi que d'épisodiques attentats terroristes. Retirer les chaussures, retirer l'ordinateur de sa sacoche, la ceinture. C'est ensuite dans ma banane que les policiers s'obstinent à chercher un briquet qui n'existe que dans l'imagination de leurs rayons X. Et pendant ce temps l'heure tourne, et mon co-PAX qui ne parle pas un mot de chinois et n'a pas de téléphone portable s'inquiète, puis passe en alerte rouge, et est en train de basculer en mode panique quand j'arrive enfin à la porte 33, alors que les derniers PAX embarquent et que l'employée lui demande en anglais de survie : alors, vous embarquez ou non ?.

Dans ces circonstances, on m'excusera de n'avoir qu'un unique cliché de la zone airside, pris en marchant très vite.

photo P1280622a

Oui, bien sûr, j'aurais pu photographier cet E-190 du bon côté. Si j'avais eu du temps?

photo P1280623a

Mais l'essentiel est sauf, on ferme la porte de l'appareil derrière nous et nous sommes à bord de cet E-190?

photo P1280625a

? dont voici la fiche de sécurité, un modèle rare trilingue ouigour ? chinois ? anglais.

photo P1280628aphoto P1280627a

La cabine comporte deux rangs de J en 1+2, et le reste est en 2+2.

photo P1280630a

On repousse, et c'est parti pour une visite touristique intégrale d'URC

photo P1280631a

..guidés par une voiture Follow me.

photo P1280635a

Uniquement du CZ au Terminal 3, comme vous l'avez compris



Le terminal 3 est en U; voici le fond airside du U



Au fond, un 737 de China United Airlines, une compagnie dont j'ai un souvenir aussi lointain qu'inoubliable. Les nouveaux sur le site pourront se reporter à mon FR CTU-NAY.

photo P1280646a

Un certain nombre d'E-190 CZ sont parqués ici.



Plusieurs petits appareils de Tianjin Airlines, avec deux décorations différentes de l'empennage (je ne me mouille pas pour ce qui est de l'identification des modèles :)



Un appareil de Sprint Airlines, une low cost de Shanghai.

photo P1280656a

Un A320 MU égaré

photo P1280659a

Le hangar de maintenance de CZ, à l'extrémité de l'aéroport

photo P1280664a

Et pour finir, un appareil dont je confie l'identification aux pros.

photo P1280669a

C'est la maquette d'entraînement des pompiers (c'est écrit sur la carlingue). Je suppose qu'il faut pouvoir s'entraîner à l'extinction de la dérive d'un 388, vue la taille de celle-ci.

Décollage : la plaine côté nord n'a rien de passionnant

photo P1280672aphoto P1280673a

Mais assez vite, on va survoler les hautes montagnes qui bordent le nord du désert du Taklamakan.

photo P1280679a

Les montagnes enneigées, c'est très vendeur sur FR



Passage des PNC pour un service de boissons (toujours le même choix), mon co-PAX en demande et en reçoit deux. Voici la pub sur le flanc du trolley (il y avait la même sur le vol PEK-URC).

photo P1280696a

Puis passage pour distribuer ce sandwich contenant une demi-saucisse (fendue en deux dans le sens de la longueur) plutôt sucrée ? je suppose que ce n'est pas du porc, mais je n'ai rien vu à ce sujet.

photo P1280697a

Puis nouveau passage de boisson. Le café est au lait et trop dilué, mais pas fondamentalement mauvais.

C'est ensuite le nord-ouest du Taklamakan que l'on survole, l'un des déserts les plus inhospitaliers de la Chine, grand comme les deux tiers de la France. La piste que l'on aperçoit ci-dessous est la seule trace humaine vue en une heure de vol : le Xinjiang n'a que deux millions d'habitants sur une surface triple de celle de la France, en grande partie désertique.



Contrairement à certaine compagnie ibérique, CZ ne fait pas d'économies de winglets, et il y en a un aussi à gauche.

photo P1280709aphoto P1280716a

La PNC passe informer les deux seuls étrangers à bord que la température à KHG est de 28°C, et que l'atterrissage est prévu à 21h05. Cette attention envers ces deux PAX Elite FB est d'autant plus inattendue que très peu de temps après, elle fait l'annonce du début de descente, en mandarin et en anglais, en reprenant ces deux informations.

Passage dans les nuages au cours de la descente.



Le Taklamakan est entièrement entouré de hautes montagnes, ce qui explique la présence de végétation sur son pourtour, et même de lacs de barrage destinés à l'irrigation, comme celui-ci.

photo P1280724a

Mais les montagnes elles-mêmes sont arides : l'eau dégringole vers le bas à chaque orage en ravinant les pentes.

photo P1280726a

Atterrissage à l'heure à Kashgar

photo P1280729a

Les vitres du cheminement étaient maculées de sable, voici la photo d'un autre E-190 prise au seul endroit où c'était possible.

photo P1280733a

Cette fois-ci, il n'y a qu'un tapis de livraison, et peu de bagages à livrer, au vu du nombre de PAX qui les attendent. KHG a beau être officiellement un aéroport international, il n'y a actuellement que des vols vers URC.

photo P1280735a

Sortie sur le parvis

photo P1280736a

Nous sommes arrivés à Kashgar, l'aéroport chinois le plus à l'ouest, le plus éloigné de Beijing qui est à 3400 km, le plus éloigné de Taipei qui est à 4500 km. Pour mon co-PAX, un hypothétique vol direct CDG-KHG aurait été deux fois plus court que son CDG-PEK-URC-KHG. Kashgar, ce n'est plus vraiment la Chine : les visages ont quasiment tous un type d'Asie Centrale et l'on entend peu parler mandarin, même si tout le monde est capable de l'utiliser. Cette photo prise au centre de Kashgar évoque-t-elle la Chine pour vous ?

photo P1480460b

Le Kirghizistan et le Tadjikistan sont à 100 km, le Pakistan à 300 km et le doigt du Pamir, cette longue bande de territoire afghan destinée à couper la route de la Russie à l'époque du Grand Jeu, est à 200 km.

Ce n'est pas la proximité de ces pays à la stabilité douteuse, mais la stabilité de la population locale qui est la cause d'une surveillance renforcée. Sans atteindre les extrêmes du Tibet qui subit un régime d'occupation militaire que les étrangers n'imaginent pas, il est difficile de passer plus d'une heure ou deux au centre de Kashgar sans croiser une de ces patrouilles lourdement équipées. Ca met tout de suite dans l'ambiance de tomber sur une demi-douzaine de ces hommes munis de fusils d'assaut dans le lobby de son hôtel ou au petit déjeuner.

photo P1480632a

A l'exception des militaires, les visages sont d'Asie Centrale, mais le voile est omniprésent pour les femmes. Plutôt un grand foulard pour l'uniforme des employées de ce petit supermarché :

photo P1280931a

Mais un nombre non négligeable de visages féminins sont invisibles, car voilés parfois aussi rigoureusement (bien que différemment) que dans l'Afghanistan tout proche.

photo P1480397aphoto P1480471a

En revanche, à Tashkorgan, la dernière petite ville chinoise sur la Karakoram Highway, la population est presque exclusivement tadjike, et les vêtements n'ont rien à voir avec ceux des Ouigours.

photo P1290412a

Les femmes portent une élégante coiffe brodée, parfois recouverte d'un voile ultra-léger, et hommes et femmes se saluent en se faisant un baise-main côté paume. J'ai choisi de ne pas masquer ce visage.

photo P1490024a

Le but de cette étape, c'est justement la Karakoram Highway, ce tronçon mythique de la Route de la Soie reliant la Chine au Pakistan.

photo P1290372a
A 1838 km d'Urumqi, ? et 44 km du Pakistan

C'est du côté pakistanais qu'elle est vertigineuse, mais du côté chinois, les paysages du Pamir sont somptueux.

photo P1290349a

Le col de Khunjerab, le plus haut poste frontière routier du monde à presque 4700 mètres d'altitude, est situé à deux kilomètres au centre de cette photo, prise depuis l'ultime point que l'on peut atteindre aujourd'hui depuis la Chine sans visa pakistanais.

photo P1290332aphoto P1290342a
Afficher la suite

Verdict

China Southern

8.3/10
Cabine9.0
Equipage9.5
Restauration6.5

Conclusion

J\'ai retiré un point symbolique de ponctualité pour le léger changement d\'horaire. Que la compagnie aérienne soit chinoise ou taïwanaise, le confort du 2+2 de l\'E-190 surpasse largement celui des monocouloirs plus gros. Bonus pour le personnel au sol, qui a fait de son mieux pour me sortir d\'une situation qui a frôlé la catastrophe à l\'embarquement, et pour l\'annonce personnalisée à bord. En revanche, le repas était très inférieur à la moyenne chinoise, à temps de vol égal.

Sur le même sujet

32 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.