Avis du vol Alitalia Milan Catania en classe Economique

Compagnie Alitalia
Vol AZ1721
Classe Economique
Siege 36A
Avion Airbus A321
Temps de vol 01:45
Décollage 10 Avr 12, 16:00
Arrivée à 10 Avr 12, 17:45
AZ 298 avis
okapi
Par BRONZE 554
Publié le 25 février 2017
Bonjour à tous. De retour de Palerme, je vous offre un mise en bouche qui est en fait un vrai fond de tiroir; merci dropbox où j'avais stocké des dizaines de photos de mes voyages, ne connaissant pas encore ce site. Certainement pas le plus intéressant des FR disponibles ici mais la livrée qu'arborait cet A321 de la compagnie nationale italienne à l'époque justifie à elle-seule la publication de FR. J'espère que vous en conviendrez.

Voyage professionnel, encore une conférence médicale sur laquelle aller travailler en tant que régisseur audiovisuel.
Milan - Catane, une route parmi les plus longues du réseau national d'Alitalia et un avion en livrée rétro. Je l'avais vu à CDG quelques jours auparavant et avait espéré pouvoir le revoir de plus près. Quelle ne fut pas ma surprise de le retrouver en arrivant à l'aéroport de Milan après avoir traversé la ville en transports en communs. Et dire que j'allais monter dedans! Pas prévu de FR spécifique à l'époque mais la tentation de publier quelque chose sur a.net était grande. Finalement je préfère que cela soit ici. Mes notes de l'époque auront servi à quelque chose. Alors, Avanti!
€1,50 - c'est le prix du ticket de métro urbain à Milan. Il autorise une correspondance métro/bus ou plusieurs correspondances entre différentes lignes de bus. D'où l'attrait pour Linate pour la plupart des résidents ainsi que des gens de passage bien avisés. En général, le temps de trajet n'est jamais trop long car la majeure partie de celui-ci s'effectue dans des couloirs spécifiques, partagés avec les trams locaux.
photo sdc14710 large
Arrivé sans encombres à Linate
photo sdc14713 large

Opération de self-checkin une fois rendu dans le terminal. Comme il faut toucher l'écran pour commencer les opérations, alors touchons! Quelques secondes après avoir saisi le numéro de ma réservation, le bandit manchot me crache mon gain du jour. La preuve de ma sélection de siège effectuée en ligne la veille. Dernier rang, au fond à gauche.
photo sdc14715 largephoto sdc14714 large

Passage de la sécurité plutôt rapide. Une fois airside, mon rituel espresso ne saurait manquer puis c'est direction la porte pour un embarquement en paxbus. En général, ce genre d'embarquement n'enchante guère les passagers mais aujourd'hui, c'est l'occasion idéale de pouvoir admirer ce qui fut, jadis, la marque ALITALIA sur tous les avions de la compagnie. Sortie par l'avant du paxbus. Le but était de passer sous l'aile et d'entrer à bord parmi les derniers. Le tarmac n'est pas trop plein cet après-midi. Pour une fois, je ne me pas réprimander pour les prises de vue.
photo sdc14717 largephoto sdc14716

Tricolore fièrement arboré sur la dérive de notre destrier du jour.
photo sdc14718 large

Vue iconique de cet appareil et de la tour de contrôle. Quelle ligne élégante pour l'époque!
photo sdc14719 largephoto sdc14723
Dernier détail sur les gouvernes de profondeur avant de tapoter le fuselage et de pénétrer à bord de San Marco, MSN 494, premier vol le 10/05/1994 selon airfleet et vue sur le paxbus qui nous laisse à notre destinée.
photo sdc14720 largephoto sdc14722 largephoto sdc14726

L'instant porte chère à un certain Esteban…
photo sdc14727 largephoto sdc14728 large

À bord, c'est un accueil classique, ni chaud ni froid…ni tiède. Le genre de bonjour qui n'incite pas à la débauche, loin s'en faut. Je m'installe à mon siège. Dernière rangée comme toujours à bord des A321 Italiens. L'espace entre le siège et la cloison derrière est telle qu'il permet le meilleur "recline" possible pour un siège Y. Désolé plus de photo potable…
Inspection de ma zone de confort pour ces 90 minutes de vol.

1. Plafonnier
photo sdc14730 large

2. Siège avec cette tentative maladroite de faire payer l'accès aux contenus vidéo à une époque où les tablettes et autres smartphones n'étaient pas encore si répandus que cela. Peu de clairvoyance alors que tous les "devins" de l'IT s'accordaient sur le fait que le "mobile" allait exploser tous les records. Sinon, comment ajouter de la masse inutile dans un avion…
photo sdc14731 large

3. Le pas(raffiné)
photo sdc14732 large

La cabine se remplit peu à peu. Le vol est annoncé comme complet.
photo sdc14733 large

Pendant ce temps, il a recommencé à pleuvoir. Les photos seront ce qu'elles sont. Tentative de spot du 737 Mistral (Poste Italienne travaillant à l'occasion comme avion charter passagers, surtout vers Tarbes/Lourdes) au départ de Milan et Rome FCO. Cet appareil sera devant nous pour le décollage.
photo sdc14734 large
Repoussage terminé
photo sdc14738 large
Roulage vers la piste 36
photo sdc14739 largephoto sdc14741 large

Le CDB prend la parole pour annoncer le départ proche. Un temps de vol d'une heure et vingt minutes et des turbulences ça et là, notamment à l'approche où la météo n'est pas bonne. OK, fin d'hiver ou début de printemps, c'est la flotte qui nous accompagnera en s'alternant à de courtes éclaircies. Décollage vers le nord et la traditionnelle virée à droite après le départ pour entamer la traversée de la péninsule; Clin d’œil bienveillant sous la forme d'un arc-en-ciel.

Bye bye grisaille!
photo sdc14753 large

Service à bord limité à de la boisson. Pas ou peu d'interactions avec l'équipage. J'en profite pour lire un peu. Le temps passe et le soleil se couche rapidement en cette saison.
photo sdc14767 large

L'heure de la descente approche. Nous aurons une jolie vue sur la ville mais les turbulences rendent impossibles toute photo digne de ce nom. De loin, les lumières de la ville s'apparentent davantage à une coulée de lave tout droit venue de l'Etna voisin.
photo sdc14768 large

L'approche sera sportive et le freinage énergétique. Seule une dernière vue presque indigne de l'appareil une fois au sol me sera permise.
photo sdc14776 large

Tristement, Alitalia n'est plus que l'ombre d'elle-même à Milan et pas seulement. Je me souviens de mes nombreux vols à l'époque où un certain Signor Spinetta voulait racheter à coups de milliards d'euros la vaillante compagnie transalpine. Silvio pas d'accord! J'en avais discuté avec pas mal de PNC et tous semblaient d'accord avec le fait que la politique aurait eu raison de ce pari fou. Le temps leur a donné raison et, encore une fois, AZ bat de l'aile. Une comparaison alors s'impose et je vous invite à la lecture de deux liens:
1. Avant (c'est-à-dire en 2012) -> ICI
2. Maintenant (c'est-à-dire plus ou moins en début 2017), c'est ICI
3. Après…Quel après?

À bientôt pour mon prochain vol vers la Sicile, Palerme cette fois, pour être plus précis!
Merci de m'avoir lu.
Guillaume
Afficher la suite

Verdict

Alitalia

4.5/10
Cabine8.0
Equipage5.0
Divertissements2.0
Restauration3.0

Milan - LIN

7.8/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté7.0

Catania - CTA

6.1/10
Fluidité7.0
Accès6.0
Services5.0
Propreté6.5

Conclusion

Un vol domestique avec Alitalia sans histoires. Rien de particulier si ce n'est la superbe livrée peinte sur le fuselage de l'appareil. Cela valait le partage à mon humble avis. Milan Linate ne change pas beaucoup au fil des ans. Les aéroports de Sicile comme l'ensemble des plateformes aéroportuaires du pays sont tristes et manquent d'une touche "design", un comble quand on connait la beauté du pays et sa fascination toute naturelle pour l'apparence. Équipage tout juste dans la moyenne comme c'est souvent le cas avec AZ et mis à part la lecture de bord, pas de journaux rendus disponibles donc note très basse parfaitement cohérente. Et en 2017, comment les choses auront-elles évolué? La suite au prochain numéro.

Sur le même sujet

12 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 387337 by
    LUCKY LUKE 2796 Commentaires

    Merci pour ce FR en mode rétro. Pas facile de rassembler à postériori des photos pour en faire un FR mais comme tu le dis l'essentiel est là en ce qui concerne ce vol : la livrée rétro d'AZ appliquée sur cet A321 EI-IXI (ex I-BIXI) aujourd'hui retiré du service. Concernant la compagnie ALITALIA, son passé, son présent et son avenir, que ce soit il Signor Spinetta en son temps ou les stratèges d'ETIHAD aujourd'hui, ils ont juste oublié une chose : ce ne sont ni les actionnaires ni les dirigeants qui sont les patrons, mais les syndicats. Dès lors, c'est pas toujours évident de dégager des marges... A bientôt.

    • Comment 387867 by
      okapi BRONZE AUTEUR 4024 Commentaires

      Merci Lucky Luke pour ton commentaire. C'est vrai qu'Alitalia est toujours en crise. Finalement c''est peut-être sa raison d'exister. Les syndicats mais surtout les mauvais, très mauvais managers qui se sont sucrés au passage ont contribué à la triste situation. Dans mon prochain FR, un PNC qui se démarque de tous, en bien. Vive les archives. J'en ai encore quelques unes...

  • Comment 387338 by
    Chevelan GOLD 16631 Commentaires

    Merci pour ce FR sorti des "cartons"

    C'est vrai qu'il a fière allure cet A321 dans sa livrée vintage !
    Vol sous le signe des turbulences...

    A bientôt !

    • Comment 387868 by
      okapi BRONZE AUTEUR 4024 Commentaires

      Merci Chevelan. J'avoue que parmi toutes les livrées vintages, AZ, KL et AA étaient mes préférées. Ce fut un vrai coup de bol de pouvoir prendre cet avion, qui plus est avec un paxbus. Un vol sans turbulence n'est jamais très intéressant, à mon humble avis...

  • Comment 387364 by
    yukun 736 Commentaires

    Merci pour ce FR ^^

    Elle est bien cette livrée vintage!
    Sinon produit rien de notable, pas de réel évolution depuis non-plus...

    A la prochaine ^^/

    • Comment 387871 by
      okapi BRONZE AUTEUR 4024 Commentaires

      Le produit AZ n'a jamais vraiment brillé ces dernières années. On est loin des années fin90/début 2000 où j'avais un vrai plateau repas lors de mes navettes entre Londres et Milan avec jambon de Parme et tortellini en classe éco. Depuis, on coupe dans tous les sens pour suivre le modèle RYR sans grand succès, évidemment. La livrée rappelle les grandes heures du transport aérien où tout était plus glamour. À elle seule, elle méritait ce FR. C'est d'ailleurs le seul à ma connaissance où on la voit. Merci de m'avoir lu!

  • Comment 387473 by
    marathon GOLD 9849 Commentaires

    Beau FR d'archives, tant pour le texte que pour les photos faites à l'époque.
    Les Italiens sont allergiques aux photos sur leurs tarmacs ?
    Merci pour le partage !

    • Comment 387872 by
      okapi BRONZE AUTEUR 4024 Commentaires

      Mes navettes à Milan valent bien les CDG-ARN dont je suis fan :-) merci pour les "complimenti". Faire des photos dans les aéroports italiens est toujours synonyme de danger potentiel, un peu comme à Paris (surtout ORY). Comme en plus je suis légèrement bronzé de nature, j'imagine qu'avec la psychose générale il y en a qui se font des films. Mais les photos, c'est encore plus compliqué en Afrique! À bientôt.

  • Comment 387687 by
    scorph GOLD 1558 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce report,

    Je trouve que ces retrojets ont de la gueule dommage qu'il n'est tendance à pas être remplacé avec leur mise en retraite comme ce fut le cas avec f-gfkj d'Air France ou EI-ixi d'AZ c'est tellement mieux qu'un sticker avec l'âge de la compagnie.

    Merci et bon vols.

    • Comment 387874 by
      okapi BRONZE AUTEUR 4024 Commentaires

      Merci de m'avoir lu. Comme dit plus haut, les rétrojets sont en général très beaux à voir. AZ ne déméritait pas avec cet A321. L'AF ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable toutefois. Merci de m'avoir lu.

Connectez-vous pour poster un commentaire.