Avis du vol KLM Amsterdam Zandery en classe Economique

Compagnie KLM
Vol KL713
Classe Economique
Siege 58A
Temps de vol 08:50
Décollage 11 Fév 17, 13:20
Arrivée à 11 Fév 17, 18:10
KL   #27 sur 71 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 956 avis
PGX
Par 1217
Publié le 4 mars 2017
Bonjour à tous!

Je vous présente aujourd’hui mon premier Flight-Report vers un pays pas encore répertorié sur le site : le Suriname ! Je vous propose un bonus touristique en fin de FR.


Le moyen le plus pratique pour se rendre au Suriname depuis l’Europe est de passer par Amsterdam, la seule ville européenne reliée à Paramaribo. Deux compagnies se font concurrence sur cet axe :
- Surinam Airways, la compagnie nationale qui propose des vols en A340.
- KLM qui a l’avantage de proposer des connections.
A noter que TUI va bientôt ouvrir Amsterdam-Paramaribo en Dreamliner en partage de code avec Surinam Airways.



Je ne reporte pas le vol de préacheminement entre CDG et AMS qui a déjà été reporté de nombreuses fois. Le vol se déroule agréablement malgré un retard de 30min. Notre connexion étant déjà assez courte à AMS, il faut se préparer à courir !

Arrivés à Amsterdam avec 20 min de retard, les PNC nous annonce que toutes les connexions sont réalisables et nous invitent à utiliser les lignes « Short Connection » au PAF. Nous sortons de l’avion et nous dépêchons d’arriver aux bornes et c’est le drame ! Au moins 30min de queue aux 2 lignes Short Connection, les files « normales » étant fermées. Heureusement pour nous une troisième ligne s’ouvre et nous permet de doubler tous les autres passagers!

Nous continuons encore à courir à travers les allées de Schiphol (la distance est assez longue et il y a assez de monde). Nous arrivons enfin en porte F4… Soulagement ! Il reste encore une trentaine de personnes faisant la queue pour embarquer.

Voici une photo de notre appareil sous la neige :
photo dsc06655 copier

Il s’agit de PH-BFG, un bon vieux B747-400 livré le 23/03/1990 à KLM et est nommé « Guayaquil ». C’est donc un Jumbo de presque 27 ans qui nous fait traverser l’atlantique ce jour !
Je suis situé en 58A, dans la dernière cabine de l’avion. L’avion est plein dans les premières cabines et il reste 5/6 sièges vacants dans la dernière cabine.
Vue depuis mon hublot :
photo dsc06657 copier

La neige était déjà bien présente à notre arrivée et les chutes s’intensifient de plus en plus. Le commandant de bord nous annonce un retard pour le moment indéterminé, le trafic étant perturbé à AMS.

Petite aperçu de mon siège pour ces 9h de vol :
Le siège est très confortable, assez large et pas dur comparé à certains sièges récents ! (photo prise à l’arrivée)
photo dsc06767 copier

Le pitch est lui aussi très satisfaisant pour mon mètre 78.
photo dsc06658 copier

Peut-être le seul point noir de cette cabine : l’IFE.
photo dsc06659 copier

Sa résolution n’est pas super. De plus le contenu proposé n’est pas très fourni et avec des films anciens ou peu connu. Assez déçu. A noter cependant que KLM propose différentes catégories de films indiens, chinois, japonais… ce qui est un bon point pour une compagnie européenne.

Après 2h d’attente au poste, le Commandant nous annonce que nous avons enfin un créneau pour décoller, les chutes de neige s’étant arrêtées. Pendant cette attente les PNC ont été très actifs en distribuant assez rapidement les écouteurs (ce qui se fait après le décollage normalement, du moins au retour) et en proposant fréquemment de l’eau. L’IFE est disponible avant le décollage ce qui a permis de se divertir pendant l’attente.
Un petit tour d’AMS nous est proposé lors du roulage (je m’excuse pour la qualité des photos, les gouttes empêchent de prendre des photos nettes) :
photo dsc06661 copier

Un 747-400 Combi dont KLM reste le seul opérateur de nos jours je crois (peut-être EVA Air ?)
photo dsc06662 copierphoto dsc06663 copier

Encore un autre 747 ! Cette fois c’est KLM Asia.
photo dsc06664 copier

Un des Jet Airways présent à AMS, qui est devenu un mini hub, à défaut de Bruxelles.
photo dsc06666 copierphoto dsc06669 copier

Encore 2 autres 747 au large !
photo dsc06674 copier

C’est évidemment l’heure du de-icing !
photo dsc06676 copier

Le dégivrage est fait assez rapidement, en tout cas bien plus qu’à CDG.
photo dsc06678 copier

Puis c’est enfin l’heure du décollage à travers les champs enneigés des Pays Bas.
photo dsc06682 copierphoto dsc06684 copierphoto dsc06685 copier

Nous dépassons rapidement la couche nuageuse pour atteindre le ciel bleu.
photo dsc06686 copier

Le ciel européen est bien bouché aujourd’hui.
photo dsc06690 copier

Près de 40min après le décollage nous est servi le déjeuner, sans apéritif au préalable (est-ce du au retard ?)
photo dsc06693 copier

Le plateau est composé :
- En haut à gauche d’une salade de chou sans réel goût, mais qui reste mangeable.
- Puis d’une mousse au spéculoos pas mauvaise.
- D’une bouteille d’eau.
- Dans la petit boîte se trouve une tranche de fromage, des crackers et du beurre.
photo dsc06695 copier

En plat je choisi, comme ma famille, le poulet avec du riz.
photo dsc06694 copier

Je suis très étonné par ce plat qui est très bon et épicé comme il faut ! L’autre choix est un plat à base de poisson si mes souvenirs sont bons.
A noter que les couverts sont en plastique, mais de bonne qualité.

Ce repas a donc été très bon qualitativement et quantitativement.

Nous continuons notre chemin au-dessus de l’océan.
photo dsc06696 copier

Je réussi à faire une sieste de 40min.

Petite vue de la cabine toute bleue au cours du vol.
photo dsc06697 copier

Les écrans collectifs sont restés éteins tout le vol depuis le décollage.

Le plafonnier qui trahit l'âge de l'appareil.
photo dsc06677 copierphoto dsc06698 copier

A mi-vol les PNC passent dans les allées pour distribuer une glace vanille-chocolat et une capsule d’eau.
photo dsc06700 copier

La vue depuis mon siège.
photo dsc06702 copier

Les PNC passent régulièrement avec des plateaux avec des verres d’eau, de jus d’orange, et de jus de pomme.

photo dsc06706 copier

Appui tête .
photo dsc06707 copierphoto dsc06709 copier

La géovision n’est pas dernier cri mais est suffisante.
photo dsc06710 copier

Un des quatre réacteurs avec le logo KLM.
photo dsc06713 copierphoto dsc06714 copier

Une heure et demi avant l’arrivée une collation nous est proposée :
photo dsc06716 copier

Le plateau est composé :
- D’une salade de fruit rafraichissante en haut à gauche.
- Suivie d’une salade de pomme de terre, le rose étant une sauce à la betterave. C’est meilleur que ça en a l’air.
- Toujours une bouteille d’eau.

Le « plat » est une spécialité Surinamienne : le roti.
photo dsc06718 copier

Il s’agit ici de la version végétarienne avec de pommes de terre et des haricots, le tout bien épicé, entouré d’une crêpe.

En plus d’être très bon, ce plateau est également consistant ! Certaines compagnies n’en font pas autant pour des vols d’une durée équivalente…

Un thé pour se réveiller.
photo dsc06720 copier

Un petit tour dans la cabine pour se dégourdir les jambes.
photo dsc06721 copierphoto dsc06723 copier

Escaliers pour le pont supérieur.
photo dsc06725 copier

Les toilettes sont restées propres durant tout le vol.

Première vue des côtes du Suriname.
photo dsc06727 copier

Aucune habitation en vue, seulement la jungle et des rivières.


Passage au-dessus du fleuve Suriname.
photo dsc06738 copierphoto dsc06740 copierphoto dsc06743 copier

Premiers villages en vue .
photo dsc06745 copierphoto dsc06746 copier

La jungle à perte de vue.
photo dsc06749 copierphoto dsc06751 copierphoto dsc06755 copier

Atterrissage à l’aéroport de Zanderij !
photo dsc06757 copier

Le soleil se couche.
photo dsc06758 copierphoto dsc06765 copier

Les pickup/passerelles nous attendent.
photo dsc06766 copier

Sortie donc par l’avant dernière sous une chaleur humide. Ca change du -1° d’Amsterdam !
photo dsc06769 copierphoto dsc06770 copier

Arrivée aux pieds de notre magnifique Jumbo.
photo dsc06771 copier

Un de ses gigantesques moteurs GE.
photo dsc06772 copier

« The Flying Dutchman »
photo dsc06773 copier

C’est à pied qu’il faut se rendre au terminal ! C’est pas pour me déplaire.
photo dsc06775 copierphoto dsc06776 copierphoto dsc06777 copier

Ca commence déjà à s’activer autour du Jumbo !
photo dsc06778 copierphoto dsc06780 copierphoto dsc06781 copier

Nous sommes les seuls sur le tarmac à cette heure, juste un B737 de Surinam Airways qui se cache sous un hangar.
photo dsc06782 copierphoto dsc06783 copier

747, descente sur le tarmac, soleil et chaleur tropicale : que demander de plus ? ;)


Cet avion est vraiment l’attraction du jour. Les passagers prennent l’avion en photo, font des selfies, ou se font prendre en photo en famille ou en groupe devant l’appareil ! Je n’ai jamais vu autant de passagers prendre un avion en photo en sortant d'un vol !


Les quelques 400 passagers du vol descendent de l’appareil sans se précipiter. Cependant la file à l’immigration se remplie très rapidement ! Même avec tous les postes ouverts (soit 7) la file avance très lentement.

Les bagages sont déjà sur le tapis, direction la sortie pour prendre un taxi.

L’aéroport international Zanderij se trouve à 45km du centre-ville de Paramaribo. Il faut compter environ 1h30 de trajet compte tenu des bouchons fréquents dans la capitale.



—————————————————————

BONUS TOURISTIQUE

Le Suriname est un pays assez peu touristique, la majorité des touristes étant composé de touristes néerlandais, en particulier dû aux liens économiques et linguistiques (le hollandais est la langue officielle du pays) entre les deux pays.


Le Suriname est une ancienne colonie hollandaise qui a acquis sont indépendance en 1975. L'ancienne influence de ces derniers est encore visible dans le centre historique de Paramaribo, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Une des nombreuses maisons coloniales de la ville.
photo dsc06804 copier

La tour de l’horloge.
photo dsc06820 copier

Le palais présidentiel.
photo dsc06821 copier

Maisons coloniales près de Fort Zeelandia.
photo dsc06827 copier

Fort Zeelandia.
photo dsc06843 copier

La palmeraie de Paramaribo.
photo dsc06861 copier

la Cathédrale de Paramaribo, le plus grand édifice en bois d’Amérique du Sud.
photo 16640752_795014050655783_2974290123746801294_n


Plusieurs villages se trouvent le long du fleuve Suriname.
photo 16836269_799330813557440_7517772254686272233_o

Non loin de Paramaribo se trouve le parc naturel de Peperpot avec sa faune et sa flore très varriée.
photo 16722586_798126173677904_4462329623972574999_ophoto 16807558_798126470344541_827563505311392545_n



Nous sommes ensuite allés dans l’est du pays, à Galibi. Pour y accéder il faut descendre le Maroni en pirogue.

Petit détour par Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane, avec l’ancienne prison :
photo dsc06873 copier

Et l’hôtel de ville :
photo dsc06884 copier

Direction l’océan en longeant la jungle.
photo 16804435_796606867163168_7377323672768166661_o

Galibi est l’une des rares plages du Suriname. Il s’agit d’un village Amérindien.
photo dsc06907 copier

Une fois la nuit tombé il est possible d’aller voir les tortues pondre des œufs sur des plages totalement vierges.
photo 16711565_796588890498299_3536996252030877733_n - copiephoto 16806996_796588957164959_7335720730204353524_n

——————————————————

Je ne ferai pas de Report pour le vol retour se déroulant exclusivement de nuit.
Merci d'avoir lu mon premier Flight-Report et à bientôt!
Afficher la suite

Verdict

KLM

8.0/10
Cabine8.5
Equipage8.5
Divertissements6.5
Restauration8.5

Amsterdam - AMS

5.8/10
Fluidité4.0
Accès5.0
Services7.0
Propreté7.0

Zandery - PBM

6.1/10
Fluidité6.0
Accès6.0
Services5.0
Propreté7.5

Conclusion

KLM :
- Cabine très agréable et confortable. Je n'ai pas ressenti la dureté du siège et la cabine est restée propre durant tout le vol.
- l'équipage a été très pro et très accueillant.
- l'IFE est d'ancienne génération et le contenu n'est pas très riche. Un petit plus quand même pour la variété de films non-occidentaux proposés.
- le catering était de bonne qualité et quantité. Les plats proposés sont en accord avec la destination desservie.

AMS :
- la fluidité a été le gros point noir de ce transfert. C'est une bonne idée d'avoir créé une file pour les connections courtes, encore faut-il que celle-ci n'accueille pas tous les passagers.
- je met une note neutre pour l'accès, étant en connexion je n'ai ai pas pu l'évaluer.
- les services proposés sont assez nombreux.
- l'aéroport est propre.

PBM :
- l'aéroport est assez fluide en général (compte tenu du peu de vol qu'il accueille). Cependant avec un B747 quasi plein il est vite débordé.
- l'aéroport est loin de la ville et il faut prendre un taxi pour se rendre dans le centre. Les bus sont peu nombreux et font plusieurs arrêts.
- les services proposé ne sont pas nombreux.
- l'aéroport est propre en général.

Sur le même sujet

38 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.

Connectez-vous pour poster un commentaire.