Avis du vol Delta Air Lines Sao Paulo Atlanta en classe Economique

Compagnie Delta Air Lines
Vol DL104
Classe Economique
Siege 36A
Temps de vol 09:50
Décollage 28 Jul 12, 21:40
Arrivée à 29 Jul 12, 06:30
DL   #40 sur 121 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 666 avis
momolemomo
Par GOLD 2644
Publié le 16 août 2012
On va commencer par simple : Pardonnez-moi de ne pas avoir lu et commenté tout vos derniers FR. Deux semaines et demi sans internet, ça coupe complètement du monde entier…

Bref, voilà le début du retour en Europe

Après avoir passé un mois au Brésil uniquement dans le sud et en innovant avec la découverte de Rio de Janeiro, Florianopolis et Curitiba, me voilà reparti pour une traversée de l'Atlantique légèrement rallongée. Le vol direct dure environ 12h. De 15 à 17h avec escale en Europe. Moi j'ai voulu faire 31h de voyage en avion et passer une journée entière dans les aéroports Américains. Au final, à cause d?événements imprévus, je continue de Francfort jusqu'au sud de la France pour un total de 48h30 mêlant avion, train et voiture. Pour plus d'explication sur la partie avion, cf FR sur le DL 107 (Francfort ? New York).

I- « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer »

Francfort FRA ? New York JFK. Delta Airlines (B767-300ER - Prenium Economy)
Disponible

New York JFK ? São Paulo GRU. Delta Airlines (B767-400ER ? Prenium Economy)
Disponible

II- Cidade Maravilhosa

Sao Paulo CGH ? Rio de Janeiro SDU. Avianca Brasil (A319 ? Economy)
Disponible

Rio de Janeiro SDU ? Sao Paulo CGH. Avianca Brasil (A319 ? Economy)
Disponible

III- 48h de voyage, 1ére partie.

São Paulo GRU ? Atlanta ATL. Delta Airlines (B767-400ER ? Economy)
Vous y êtes

Atlanta ATL ? Detroit DTW. Delta Airlines (A320 ? Economy)
Disponible

Detroit DTW ? Francfort FRA. Delta Airlines ( B767-400ER ? Economy)
Disponible


Je sais qu'il y en a qui sont friands des parenthèses touristiques alors en voilà une :

J'imagine que quand on vous dit « Brésil » et « vacances », vous avez (presque) tous imaginé quelque chose du genre : « Sea, sex and sun ! ». Au final, il a fait froid (environ 15 degrés) et il a plu pendant deux semaines. Oui, c'est l'hiver. Mais je n'ai pas à m'en plaindre parce que d'après les nouvelles familiales, vous avez pas eu mieux sur Paris et en Bretagne. Mais les nouvelles amicales venant du Sud m'en ont fait baver.

J'ai voulu essayer de m'enregistrer en ligne sur l'application Delta avant de partir pour l'aéroport et j'ai remarqué que l'on pouvait naître dans le futur. Genre, en 2021. (le 29 Juillet n'est pas ma date de naissance et en vérité, le screenshot a été pris avant le DL107. Donc, à Francfort).
photo img_0551

Je vous ai déjà fait une description de la ville de São Paulo et du village de Cananeia dans mon FR sur le vol TAM São Paulo ? Milan, donc je m'abstiendrai sur ces deux villes.
A la place, voilà quelques photos de l'île de Santa Catarina où est situé la ville de Florianopolis. Cette île a une spécialité : il y a un lac en plein milieu. La région grouille de touriste en été soit Décembre, Janvier, Février (un peu comme notre sud à nous).
photo p1080094photo p1080133

L'Ilha de Santa Catarina a pour surnom « Floripa ». Très original. Il est vrai qu'il y a de fortes ressemblance, surtout avec les canaux entre Fort Lauderdale et West Palm Beach.
photo p1080097photo p1080107

En remontant vers le nord nous nous sommes arrêtés à Blumenau. Ville du nord de l'état de Santa Catarina (l'état de la ville de Florianopolis. Pour vous situer, en dessous il y a Porto Alegre et puis après c'est l'Uruguay). La particularité de cette ville est qu'elle représente ce que serait l'Allemagne si elle avait été colonisé par les Brésiliens. Certaines personnes parlent toujours l'ancien Allemand, qui s'avère être un dialecte relativement incompréhensible.
photo img_0565

Curitiba est une ville très connue des Européens. Elle figure dans les livres d'histoire-géographie et attirent les touristes parce que elle est « écologique ». Les Brésiliens ne comprennent absolument pas pourquoi autant d'euphorie pour une ville qui ne se fait connaître que par deux clubs de football de milieu de classement. Pour eux, c'est juste la ville où il fait le plus froid dans le pays. Donc, aucun intérêt.
Moi j'y ai retenu ceci : Les arrêts de bus sont surélevés !
photo p1080045

Certains membres m'avait demandé de donner des nouvelles concernant ma valise qui n'était pas arrivé en même temps que moi au Brésil.
Je l'ai reçu. Quatre jours après mon arrivée. Ce qui fait quand même beaucoup. D'autant plus que nous avions prévu quelque chose. Donc, ma valise est arrivée lorsque j'étais à Florianopolis. Elle à quand même visité Madrid entre temps. Le problème a été vraiment bien géré. J'ai eu toutes les informations que je voulais, quand je voulais. Un numéro de téléphone est mis à disposition. J'ai reçu un mail par jour pour me donner l'état de la situation. Franchement, ce genre d'inconvénient n'a jamais été aussi bien géré (pour ma part). Et encore mieux ! Je sais pourquoi elle n'est pas venue à temps. Le problème est que le B767-400 n'a pas assez de place pour recevoir toutes les valises des passagers qui vont sur GRU. Donc certaines valises restent à New York et viennent par les vols suivants. Le problème se répétant sur chaque vols, les valises venaient au compte goutte.
Ensuite, j'ai envoyé une réclamation à Delta accompagnée de toutes les informations nécessaire. A peine envoyée, je reçois un mail me disant que la demande va être traiter par KLM. Sur le coup j'ai pas trop compris pourquoi une réclamation envoyé par un membre Flying Blue d'Air France, voyageant sur Delta, est prise en charge par KLM. C'est juste parce que KLM s'occupe du service client Delta en Europe. Au final, il vont me rembourser mon achat fait pendant l'attente de la valise (à hauteur de 125 dollars) mais rien d'autre. Tant pis.

Nous partons de l'appartement vers 18h. Avec São Paulo, il faut s'attendre à tout, alors on prévoit large pour un vol partant à 21h40. On arrive dans le Hall A où se situe, entre autres, les compagnies américaines. La queue pour l'enregistrement Delta est énorme ! On a attendu 1h30 car les vols pour Atlanta, New York et Detroit partent entre 21h et 22h30. L'agente est très agréable et souriante. Elle m'explique gentiment que mes cartes d'embarquement pour les deux vols suivants ne peuvent m'être donner à GRU, il faudra que je les récupère à Atlanta. Après m'avoir donner ma carte pour ce vol 104, elle me conseille de partir maintenant pour la salle d'embarquement. Ce que je fais de suite après avoir embrassé mon père et ma belle-mère. Nous nous reverrons au plus tôt en février prochain. L'aéroport est encore plein de monde. Se déplacer commence à être difficile, même avec le nouveau Terminal ouvert récemment et attribué à Webjet et autres low-cost. Les annonces sont encore de mauvaise qualité. Passage après passage, je commence à haïr cet aéroport.

J'arrive en salle d'embarquement et prends un siège. Ils sont presque tous libres puisque la queue est déjà en place.
photo p1080584photo p1080585

L'avion est le N835MH. La skypriority est respecté, ainsi que l'embarquement par zone. Mais pas une seule annonce pour le savoir. Personne n'a prévenu de l'embarquement du vol. C'est quand même bizarre. La seule annonce qui se fit entendre est le « final call ».

Les doubles vitres causés par ce flux d'arrivée et la nuit m'ont convaincu d'abandonner toute tentatives de spotting.

J'embarque dans le calme et de la musique pop américaine accompagne notre entrée dans cet appareil. C'est assez sympa.
Et me voilà à mon siège.
photo p1080586

Le pitch est limite suffisant.
photo p1080587

Il y a plein de Brésiliens à bord. Comme à leur habitude, ça parle très fort. Pas de problème avec la climatisation cette fois-ci. Il fait bon.
Pas de problème non plus pour entendre les annonces de l'équipage. D'ailleurs, ils parlent Anglais, Espagnol, Portugais et Allemand. J'vais pouvoir pratiquer lol.

Le journal de la compagnie est en mauvais état…
photo p1080589

Une vue de la cabine. Vous remarquerez que les écouteurs sont placés entre les appuies-têtes et le siège. Ce qui permet d'y avoir accès dès l'entrée dans l'avion.
photo p1080590

Notre voisin. Un avion de la division « Paraguay » de la TAM.
photo p1080592

Repoussage à l'heure et 9h15 de vol prévu. Soit 1h de moins que sur la réservation.
Il avait l'air de bien s'amuser avec ses lumières
photo p1080593

332 de la TAM en Star Alliance (avec lequel j'ai volé sur le GRU-MXP) partait un peu plus tard que nous pour Milan.
photo p1080594

Le 77W de la TAM qui partait pour…Francfort.
photo p1080595

Alignement et décollage à l'heure.
photo p1080598

Une jeune fille pleure au 36D . Elle ne veut pas rentrer chez elle et veut rester au Brésil. Ça fait drôle. C'est exactement moi après avoir quitté le Brésil pour la première fois en 2003. Sa grand-mère, assise à côté de moi, essaye de la réconforter.
Le B764 est très bruyant au décollage. Ma voisine me le fait remarquer en rigolant. Mais petit à petit le bruit se calme.

Ma PTV est restée bloquer sur « Please wait » alors que d'autres ont déjà commencé leurs films. Après un bon moment, elle se bloque sur les publicités pour Lincoln, de la Tequila et le service de Jet privé de Delta. J'ai appelé un FA qui est venu très rapidement et est allé réinitialiser ma PTV. Au final, je ne suis pas le seul a avoir ce problème puisque toutes les PTV vont être réinitialisées.

Le repas arrive 1h après le décollage. Toujours pas de PTV. Ce sera Pasta ou Chicken. Je ne m'attendais absolument pas à avoir un tel choix !
Les pâtes sont aux olives et je vous ai épargné la photo de celles-ci. (En fait, après 4/5 essais, ça rendait toujours très mauvais et ma voisine commençait à me regarder bizarrement). De toute façon elles étaient beaucoup trop salées. La salade a le mérite d'exister. C'est bien gentil de donner du fromage et du beurre mais le pauvre morceau de pain emballé dans du plastique ne peut pas supporter tout ça. Notez le sudoku qui correspond parfaitement avec la direction de l'avion (sud-au-cul….pardonnez-moi pour ce jeu de mots vaseux).
photo p1080600photo p1080601

Pas grand chose à voir dehors à part quelques lumières de villes que l'on survole.
photo p1080602

Après le repas j'ai discuté avec un PNC, un jeune très sympa. J'étais surpris de voir un jeune PNC sur un vol long-courrier d'une compagnie américaine. Lui, était surpris par mon programme assez inhabituel. La discussion n'a pas duré très longtemps. Il fallait que j'aille dormir et je voulais voir un film puisque les PTV marchent enfin. 1H30 après le décollage.
Ça faisait longtemps que j'en entendais parler et je voulais absolument le voir. The Help ! Maintenant je lis le livre. (Notez que depuis la réinitialisation, le temps de vol restant (indiqué en haut) est resté bloqué sur 0h00.
photo p1080604

Je me réveille lors de l'approche sur l'état de Georgie. Le « petit déjeuner » est servit. Toujours ce sandwich à la sauce immonde que j'avais pu expérimenter lors du JFK-GRU. Désolé pour la photo, j'étais dans un état de somnolence particulièrement important. Mais rassurez-vous. J'ai eu la même chose sur le DTW-FRA…

Lors de l'approche, on peut voir des orages au loin. C'est un spectacle surprenant et magnifique. La descente commence 20min avant l'atterrissage. Nous sommes en avance de 45 minutes. Je suis partis de São Paulo la nuit et j'arrive à Atlanta la nuit…Je crois que c'est la première fois que je fais un vol totalement nocturne. L'avion se parque au nouveau terminal, je vous ferais faire la visite dans mon prochain FR.

1h30 pour passer l'immigration, récupération de la valise, re-check rapide et à 8h, je suis devant les salles d'embarquement au concourse A. J'ai maintenant 6h avant mon vol.
Quelques photos prises aux portes A. Dur d'avoir autre chose que du Delta ici.


A suivre : La visite du nouveau Terminal F de l'aéroport d'Atlanta lors du Atlanta - Detroit
Afficher la suite

Verdict

Delta Air Lines

5.0/10
Cabine7.5
Equipage8.5
Divertissements5.0
Restauration5.5

Sao Paulo - GRU

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Atlanta - ATL

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Ponctualité : Décollage à l\'heure et atterrissage en avance. Encore une fois, à la vue du temps que j\'ai eu à passer à Atlanta, j\'aurais bien aimé un retard. Mais je note en tant que passager lambda. Ce serait un peu ridicule de pénaliser les départs et arrivées en avance.

Confort : Le siège est bien. Relativement confortable. Pas le meilleur que j\'ai pu essayer. Le pitch un peu limite mais est tout juste suffisant pour un vol de 10h. Je me répètes mais j\'aime cette configuration 2-3-2. On a moins le sentiment de bétaillère qu\'un 3-4-3. En même temps, le 3-4-3 est impossible sur B767.

Personnel : Vraiment sympa et serviable. Le meilleur équipage que j\'ai eu sur tout mes vols Delta.

Repas : De quoi se nourrir. Le catering ex-Brésil est comparable à celui ex-USA. Franchement, il n\'y a rien à envier.

Sur le même sujet

15 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.