Avis du vol APG Airline Nice Bergamo en classe Affaires

Compagnie APG Airline
Vol GP102
Classe Affaires
Siege -
Temps de vol 01:05
Décollage 10 Mar 17, 17:30
Arrivée à 10 Mar 17, 18:35
PG 1 avis
LUCKY LUKE
Par GOLD 2500
Publié le 16 mars 2017
Bonjour à tous,

Je vous propose de découvrir une nouvelle compagnie aérienne française, ce qui, vous en conviendrez, n'arrive pas tous les jours !

En 2016, le Groupe APG, dont le siège est à Paris sur les Champs Elysées, a en effet décidé de créer sa propre compagnie, et a inauguré en fin d'année une ligne régulière entre Nice Côté d'Azur et Milan-Orio Al Serio, exploitée deux fois par semaine (vendredi soir et dimanche soir) en Beech King Air 200.

Cette compagnie et son unique ligne régulière s'inscrivent dans un cadre assez particulier, que je vous propose de détailler sous forme de bonus à la fin de ce FR, de manière à ce que le récit qui suit soit avant tout celui du vol lui-même, que j'ai eu la chance d'effectuer ce vendredi 10 mars en tant qu'invité d'APG Airlines, ce que je préfère préciser dès le début afin d'éviter toute ambiguïté. Le billet indique "class Y" bien qu'à plusieurs titres on se rapproche plus d'un produit "business" qu'éco. Les seuls tarifs publics disponibles sont de 500€ l'aller simple et de 905€ l'aller et retour.
photo img_9780

La zone A du Rdc de l'aéroport de Nice (terminal 1) est déserte en cette fin d'après-midi…
photo img_9536

… mais le comptoir d'enregistrement du vol APG Airlines est bien affiché,
photo img_9537

Je récupère ma carte d'embarquement en quelques secondes, accueilli fort aimablement par l'agent de la société MENZIES qui assiste APG Airlines à Nice. C'est une carte "à l'ancienne", rédigée à la main, qui a le mérite de regrouper de nombreuses informations : fast track, accès salon et… prenez vos précautions avant d'embarquer car pas de toilettes à bord. On notera que la classe indiquée sur ce BP est la "C".
photo img_9769

Comme vous pouvez le voir, ce n'est vraiment pas le rush au T1 ce jour là. Une douzaine de départs en tout et pour tout dans les quatre heures à venir.
photo img_9534

Autant dire que je serai seul au "fast track" et que je passerai en un temps record le PIF ainsi que le filtre PAF situé immédiatement après, en vigueur ce jour là pour tous les vols au départ du T1, même à destination de l'espace Schengen. La suite du circuit est bien connue des habitués de ce terminal, c'est la traversée obligatoire du duty free, pratique qui est en train de devenir la norme de partout sur la planète.
photo img_9538

Je me dirige tout de suite vers le "salon club azur".
photo img_9550

Il est situé en étage, accessible par escalier ou ascenseur.
photo img_9549

Je n'y resterai que quelques minutes, le temps de me désaltérer…
photo img_9547

… puis de faire quelques photos pour que ce FR soit complet, même si je ne rentre pas dans les détails, ce salon étant déjà connu de la plupart des spécialistes de ce site. L'offre liquide + solide est assez complète.
photo img_9545

Lé décor est les matériaux sont modernes et confortables, adaptés à des séjours assez courts car point de long-courrier ni de hub ici.
photo img_9540

Il y a deux salles distinctes assez grandes l'une et l'autre et surtout, chose appréciée, des prises éléctriques en quantité !
photo img_9546

L'embarquement est lancé à 17h15, deux étages plus bas…
photo img_9551

… puisqu'il s'agit d'un cheminement par paxbus, notre King 200 étant stationné "au large", ce qui est somme toute logique vu sa taille.
photo img_9552

Je suis le seul passager. Le bus part donc immédiatement.
photo img_9554

On traverse la voie de roulage des avions après avoir marqué un temps d'arrêt au niveau de cet intéressant CRJ900, dont les spotters les plus affûtés auront remarqué qu'il présente une livrée hybride : dérive "à pois" héritée d'Eurowings, qui a éteint son secteur Canadair peu de jours auparavant, et titres "Lufthansa Regional", indiquant qu'il est bien passé sous le CTA de CityLine, ce qui justifie normalement une dérive aux "vraies" couleurs de LH (avec la cigogne).
photo img_9555

Ce qui nous intéresse aujourd'hui, ce n'est pas Lufthansa mais bel et bien APG Airlines, et nous approchons de son avion !
photo img_9557

Il est arrivé une heure auparavant à vide en provenance de Cannes-Mandelieu où il est basé, et où il est disponible à la demande sur le marché de l'aviation d'affaires toute la semaine et le week-end en dehors des deux créneaux horaires réservés pour cette ligne régulière entre NCE et BGY.
photo img_9556

C'est le F-GIJB,
photo img_9560

Avion construit en 1974 sous le serial BB-13, ayant passé les premières années de sa vie auprès de divers opérateurs US, avant de gagner la France en 1988, où il a effectué la majeure partie de sa "carrière" chez Challeng'Air puis chez Chalair Aviation, qui l'a exploité un temps en "haute densité" avec 11 sièges pax.
photo img_9558

Accueil fort chaleureux par le CdB à la descente du bus, qui me propose même d'immortaliser le moment en prenant lui-même la photo.
photo img_9561 - copie

Je prends place à droite, face à l'avant, sur l'un des quatre sièges constituant l'espace principal de cet appareil configuré en version "affaires", commercialisable au maximum pour sept passagers.
photo img_9562

Sans personne face à soi, le pitch est tout simplement royal pour un appareil de cette catégorie.
photo img_9569

Le siège en face du mien a en fait été utilisé pour déposer un choix de presse, française et internationale.
photo img_9565

Une petite bouteille d'eau est également disponible dans le petit réceptacle prévu à cet effet.
photo img_9566

Les accoudoirs sont escamotables : en position basse au niveau du siège, ce qui augmente la surface de l'assise, ou en position haute en mode accoudoir classique.
photo img_9575

Il n'y a pas de PNC. Le CdB me fait donc un briefing sécurité très complet : ceinture, gilets, masques à oxygène après avoir refermé la porte.
photo img_9567

Il gagne ensuite le cockpit pour procéder à la mise en route. Vous avez remarqué la superbe sellerie cuir beige, visiblement toute neuve, qui ne laisse pas un instant apparaître que nous sommes à bord d'un appareil âgé de plus de 40 ans !
photo img_9568

A propos de sécurité, je vous laisse prendre connaissance des traditionnelles consignes.
photo img_9766photo img_9767

Il est 17h30 et nous sommes prêts à partir !
photo img_9571

Nous quitterons finalement le parking à 17h35 après 5mn d'attente moteurs tournants.
photo img_9576

Je vais profiter du roulage pour ouvrir l'enveloppe, plutôt… personnalisée…, que le copilote m'avait remise quelques minutes plus tôt de la part de sa Direction…
photo img_9765

Elle contient deux dédicaces de la part des propriétaires de la "plus petite compagnie du monde"… J'en ai connu des moins modestes dans ce secteur au cours de ma carrière :-) … Comme indiqué plus haut, je reviendrai en détails sur le Groupe APG par le biais d'un bonus à la fin de ce FR…
photo img_9770

Très ému par cette marque de sympathie ! A l'origine, je devais effectuer ce vol en janvier, ce qui explique qu'il s'agisse d'une carte de vœux, mais c'est tout autant apprécié deux mois plus tard.
photo img_9771

Le roulage en cours, alors que le jour décline déjà.
photo img_9581

La piste 04L est fermée aujourd'hui.
photo img_9578

Nous poursuivons donc vers la 04R…
photo img_9582

… pour nous aligner sans plus attendre.
photo img_9583

C'est parti. Les deux turbines PT6 s'emballent…
photo img_9584

… et nous décollons dans la foulée. Il est 17h42.
photo img_9587

A droite, la vue sur le célèbre petit port (non accessible au public) situé à l'extrémité de l'emprise aéroportuaire.
photo img_9588

A gauche, trois vues de la Promenade des Anglais et des immeubles alentours, afin que chaque FRiste résident dans le secteur puisse identifier son balcon :-).
photo img_9589photo img_9590photo img_9591

Comme tous les autres avions décollant de NCE en 04, nous nous éloignons du relief en contournant le Cap Ferrat…
photo img_9592

… avant de virer à gauche pour longer la côte.
photo img_9597

Nous sommes en toute fin d'après-midi et je dois me débattre avec le contre-jour…
photo img_9598

… et les nombreux reflets du soleil rasant pour parvenir à des photos à peine potables…
photo img_9617

… mais je me dis que c'est toujours mieux que d'avoir fait ce vol deux mois plus tôt comme initialement prévu. Il se serait alors effectué entièrement de nuit.
photo img_9612

On a franchi les 6.000 pieds. Le CdB m'invite alors à me détacher et à m'approcher du poste.
photo img_9601

Il m'indique que des boissons sont à disposition dans les petits tiroirs situés dans le meuble adossé à son siège. Un sac de carboglace a été placé au fond du tiroir pour maintenir tout ça au frais.
photo img_9607

Il y a aussi un tiroir contenant des gobelets en plastique, des serviettes et papier et parfumées, ainsi que d'autres boissons, non réfrigérées.
photo img_9606

Allez, j'ai gardé le meilleur de ce bar pour la fin : une 1/2 bouteille de Veuve Cliquot !
photo img_9605

Avant de passer à la dégustation, voici une vue des autres sièges pax, situés à l'avant, avec cette banquette biplace côté droit du fuselage.
photo img_9604

Et le siège que l'on nommera 1A, donc au premier rang à gauche, tourné en sans inverse de la marche.
photo img_9603

L'ensemble de la cabine vue depuis l'avant vers l'arrière. Vous avez remarqué que tous les sièges sont équipés de casques compensateurs de bruit mais franchement ce n'est pas l'enfer des décibels à ce point là.
photo img_9602

Derrière la cloison adossée à mon siège, il y a une huitième place pax théorique, elle aussi coté droit dos au fuselage, mais elle est utilisée pour du rangement.
photo img_9640

Voilà, je me suis de nouveau installé en position assise, j'ai déplié la table qui est logée le long de la paroi entre mon siège et celui qui me fait face et surtout, j'ai débouché la Veuve :-).
photo img_9609

A la santé du Groupe APG !… et de tous les lecteurs de ce site, dont certains se reconnaîtront avec ce cliché !
photo img_9611

C'est vraiment le FR des dédicaces : afin de n'oublier personne, gloire à ceux ou celles (j'en connais au moins une…) qui collectionnent non pas les consignes de sécurité mais les capsules de bouteilles de champagne !
photo img_9614

N'ayant pas pu m'attarder au salon Azur pour manger quoi que ce soit, j'avais embarqué ce sac de chips de manière prémonitoire, en me disant qu'il aurait bien son utilité à un moment ou un autre du voyage. Voilà qui est fait.
photo img_9615

Toutes ces péripéties nous ont menés à la verticale de Gênes, sa ville, son port et son aéroport que l'on devine ci-dessous.
photo img_9622

On quitte alors les bord de la Méditerranée afin de poursuivre en direction du nord-est.
photo img_9626

Lors de son breifing pré-vol, le CdB m'avait annoncé un temps airborne de 55mn, légèrement plus long que d'habitude en raison de forts vents de face, et une altitude de croisière de 17.000 pieds.
photo img_9621

J'ai entre temps rechargé ma coupe une première puis une deuxième fois.
photo img_9628

Allez, vous en reprendrez bien une petite dernière ? Pour une fois que je ne conduis pas une fois à destination, allons-y !
photo img_9634

Et voilà, K.O. la Veuve ! Asséchée, vidée,… et dûment rangée dans le logement où se trouvait à l'origine une Evian 33cl. Comme quoi, les choses vont si vite en avion :-)
photo img_9635

La preuve : on survole déjà la Lombardie.
photo img_9639

La descente a commencé.
photo img_9637photo img_9649

Le soleil s'est couché et on a droit à de magnifiques reflets rosés…
photo img_9654

… tandis que l'on effectuera un long virage à gauche.
photo img_9658

Le lac d'iseo, situé à l'est de Bergame.
photo img_9664

Les photos ne donnent pas grand chose à cause de la pénombre mais à l'oeil nu, le spectacle est sublime avec les Alpes italiennes en toile de fond.
photo img_9674

A l'extrémité sud-ouest du lac : Paratico, Sarnico et Villongo.
photo img_9678

En approche au dessus de la banlieue de Bergame.
photo img_9684

Atterrissage imminent.
photo img_9691

On se pose à 18h37, après 55 minutes de vol comme prévu.
photo img_9696

Roulage rapide vers notre point de stationnement sur cet aéroport qui, mine de rien, est quand même le 4é au niveau national italien en termes de trafic passagers, après FCO, MXP et LIN. BGY, qui était connu depuis quelques décennies sous le nom de "Orio Al Serio", semble à présent avoir changé de branding et revendiquer l'appellation "Il Caravaggio International Airport", ce qui donne au final "Il Caravaggio-Milano-Bergamo-Orio Al Serio". Salute !
photo img_9698

Il fait carrément nuit à présent.
photo img_9700

Bloc arrivée à 18h40, conformément au temps publié de 1h et 5mn. A notre gauche, un ERJ-135 de bmi Regional en partance pour Munich (code share LH).
photo img_9708

Le Cdb ouvre la porte et libère son unique passager en direction du paxbus qui me permettra de rejoindre l'aérogare.
photo img_9714

Très rapidement, les dernières photos de notre Beech.
photo img_9711photo img_9713

Au revoir Messieurs et bon retour vers Nice.
photo img_9718

Le bus me dépose quelques instants plus tard sous l'aérogare. Ryanair est le patron incontesté du lieu.
photo img_9722

J'entre dans la zone de livraison des bagages…
photo img_9723

… que je traverserai en quelques secondes, n'ayant pas de bagages en soute, ce qui explique sans doute que le vol APG AIRLINES ne soit pas affiché.
photo img_9724

Une carte postale géante invitant le visiteur à rester dans les alentours. Pour assez bien connaître Bergame et ses environs, je confirme que c'est un endroit magnifique…
photo img_9726

… où je ne m'attarderai hélas pas cette fois-ci, parvenant même à monter dans le bus qui part à Milan à 18h50, soit 10 minutes après l'arrivée de mon vol !
photo img_9729

Le prix est dérisoire vu la distance à parcourir. Si l'on appliquait la même règle de calcul aux bus des aéroports parisiens (les ex cars Air France), le trajet Porte Maillot-CDG coûterait 2,90€ et celui de Montparnasse vers Orly 1,80€.
photo img_9773

Bon, pour ce prix là on peut quand même pas être trop difficile pour le pitch. C'est un peu plus serré que sur APG AIRLINES !
photo img_9731

Mais c'est d'une efficacité remarquable. Je serai à la gare centrale de Milan en une heure, alors qu'on est quand même vendredi soir, c'est à dire à 19h50.
photo img_9732


Merci de votre attention. Comme promis, tous les détails sur le Groupe APG et sa filiale APG AIRLINES en cliquant sur le lien ci-dessous.
Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

APG Airline

7.3/10
Cabine7.5
Equipage9.0
Divertissements5.0
Restauration7.5

Club Azur Lounge

7.5/10
Confort7.5
Restauration7.5
Divertissements7.5
Services7.5

Nice - NCE

8.3/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services7.5
Propreté7.5

Bergamo - BGY

8.3/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services7.5
Propreté7.5

Conclusion

Un vol atypique, en ligne avec la mission très particulière de cette entreprise qui revendique modestement le statut de "plus petite compagnie aérienne du monde" et qui entend bien le rester à l'avenir, mais qui est nécessaire dans le cadre de la stratégie bien affirmée du Groupe APG.

Le produit en tant que tel est solide avec les avantages d'une classe affaires tout au long du parcours au sol, ainsi qu'un confort à bord incontestable malgré l'absence de PNC et de toilettes, ce qui nous éloigne des normes du transport aérien classique.

Il est donc difficile de juger APG AIRLINES par comparaison aux compagnies conventionnelles.

Le positionnement tarifaire choisi par ses dirigeants indique que l'objectif principal n'est pas de prendre des parts de marché au rail ou à la route entre Nice et Milan comme on a pu s'en rendre compte avec le vol ici "reporté". Il s'agit en revanche d'assurer cette ligne dans le cadre que l'on sait (détails à lire dans le bonus), tout en offrant un service de type "aviation d'affaires" à qui souhaiterait optimiser son temps en prenant l'avion entre la Côte d'Azur et la Lombardie un vendredi soir ou un dimanche soir.

Me concernant, le but du voyage étant différent, je ne peux donc que me réjouir d'avoir pu faire cette expérience, et de la partager avec d'autres Avgeeks grâce à ce site.

Sur le même sujet

27 Commentaires

  • Comment 390081 by
    okapi GOLD 3961 Commentaires

    Bon sang mais quelle histoire! Merci Lucky Luke pour ce partage. Comme quoi, il n'est pas toujours nécessaire de traverser l'Atlantique pour trouver (et écrire) des perles même si celles-ci sont fortement appréciées. Je me souviens de mon dernier vol entre Milan (MXP) et Nice; Air Littoral et ses biscuits à l'anis il y a très, très longtemps. Bon, ce n'était pas le même prix.
    APG offre un produit inédit qui trouverait facilement preneur tant les Italiens du nord prisent Monaco et la Côte. En tous cas, ce voyage mérite le détour. L'effet jet privé est garanti. Photo préférée? Celle où l'on entrevoit la piste qui rappelle le bon vieux temps où les CdB laissaient parfois la porte de leur cockpit ouverte et un siège couloir prenait tout son sens.
    Bravo pour être arrivé en si peu de temps a Stazione Centrale. Faut dire que depuis qu'il y a 4 voies sur l'autoroute entre Bergame et Milan ça roule beaucoup mieux mais ce n'est pas toujours comme ça.
    À bientôt, Guillaume!

    • Comment 390241 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Merci beaucoup. Il est sûr que le caractère insolite de cette compagnie rend le vol assez différent d'un autre... mais c'est pourtant une ligne tout ce qu'il y a de plus régulière... A bientôt.

  • Comment 390086 by
    Numero_2 9990 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Au prix du billet la demi-bouteille de VCP n'est pas de trop ! ;)

  • Comment 390093 by
    padawan GOLD 1616 Commentaires

    Ce n'est pas la Corée du Nord, ce n'est pas le fin fond de l'Iran, mais quel bonus !!!
    Faire voler un avion vide est donc rentable, merci pour toutes les explications : )
    J'imagine que le code IATA de la compagnie ("GP") n'est pas fortuit ? LOL

    • Comment 390243 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Merci du commentaire. J'ignore si le code "GP" est un clin d'oeil aux célèbres "gépés" bien que la tarification publique de cette ligne en soit assez éloignée, mais en tout cas c'est bien que cette toute petite compagnie ait pu décrocher de la part de l'IATA un code avec deux lettres, et non pas avec un chiffre, qui plus est avec deux des trois lettres de sa marque, ce qui même dans le désordre est très rare aujourd'hui... A bientôt

  • Comment 390096 by
    akivi GOLD 2656 Commentaires

    Merci Luc pour ce nouveau FR hors-normes ! Je suis heureux que tu aies pu prendre ce vol, qui t'avait échappé par le passé. Et merci pour l'historique sur APG Airlines, qui permet de mieux comprendre les tarifs exorbitants sur cette ligne. Mais quand on est invité, et qu'en plus on est le seul pax, ce n'est que du bonheur :)

  • Comment 390113 by
    Gaetan 2339 Commentaires

    Merci Lucky Luke pour ce FR !

    Quel bonheur de se retrouver seul à bord. Ambiance jet privé avec un bon équipage !

    Quel catering pour ce vol, d'ailleurs Lucky Luke - Veuve Cliquot, 1 à 0 !

    A bientôt

  • Comment 390114 by
    Chevelan GOLD 14483 Commentaires

    Un vol exclusif ! (Comme dirait mon père), "et bien mon gaillard"...
    La clé du "succès" de cette micro compagnie est détaillée de façon magistrale dans le bonus

    Merci Luc pour ce partage qui me laisse coi ! A bientôt ...

  • Comment 390117 by
    Leadership TEAM GOLD 5011 Commentaires

    Merci Luc pour ce nouvel FR et pour cette leçon d'aérien, je me demandais justement l'utilité et le "business model" de cette ligne atypique mais c'est maintenant très clair!

    et puis un ID00N1, ce n'est jamais désagréable :p

    à très bientôt!

  • Comment 390136 by
    Bargi62 SILVER 3224 Commentaires

    Merci Lucky Luke pour ce FR :je pense que c'est ma première lecture sur le site d'un vol avec un unique passager!
    Ce beech semble très confortable.
    Bonus passionnant à lire.
    A bientôt.

    • Comment 390259 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Merci à toi. Hormis les vols cargo ou ferry où c'est somme toute normal, il m'est arrivé à plusieurs reprises d'être seul à bord d'un "vrai" vol pax, souvent dans des appareils bien plus gros qu'un Beech 200, mais hélas à des époques où FR n'existait pas et où je n'ai donc pas de photos : 737 Sabena sur ANR-BRU, DC-8 United sur FLL-MIA, Dornier 328 Suckling Airways sur SOU-AMS, Saab 2000 Golden Air sur HEL-STO, etc...

  • Comment 390143 by
    Traveller 55 Commentaires

    Merci pour ce FR ;-)
    Le vol est vraiment pas commun et l'histoire de cette entreprise est vraiment super intéressante !

  • Comment 390147 by
    yukun 738 Commentaires

    Merci pour ce FR vraiment unique ^^

    L'avion avait réveillé ma curiosité et quand j'ai vu que c'est toi qui l'a rédigé, cela ne pouvait être qu'original et intéressant!
    Et effectivement on apprend des choses sur APG.

    En tout cas le jour ou j'ai envie d'avoir une impression jet privé, je saurais qui choisir. x)

    A la prochaine ^^/

    • Comment 390261 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Merci. C'est sûr qu'entre ce Beech APG Airlines et le Cessna Citation Hahn Air, les deux "big players" européens de l'IET donnent accès à un produit "aviation d'affaires" en ligne régulière. A bientôt

  • Comment 390148 by
    dams 608 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Woaw un avion privée quelle chance et quelle classe.
    Merci également pour le bonus

  • Comment 390229 by
    mogoy GOLD 10478 Commentaires

    Merci Luc pour ce FR en mode très VIP.

    Les tarif ne sont pas donnés mais la prestation les vaut : entre le fast track, l'accès au salon et la demie bouteille en vol, les sièges confortables on est dans un produit J.

    Il a tout fini la bouteille sans partager avec les pilotes... on se demande bien pourquoi !

    SUperbes vue sur le parcours et merci pour le bonus qui mets le tout en perspective !

  • Comment 390263 by
    LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

    Et tu sais de quoi tu parles tant en ce qui concerne les voyages en mode VIP que les boni insolites ! Merci !

  • Comment 390616 by
    marathon SILVER 9602 Commentaires

    Vol totalement atypique; le bonus qui commence en mode publi-information standard devient passionnant quand il dévoile la raison d'être de cette compagnie aérienne, et aussi la justification de l'appellation "plus petite compagnie aérienne du monde" qui m'avait fait tiquer au départ (ce n'est pas la seule compagnie aérienne n'exploitant qu'un appareil !).

    Merci pour le partage de ce vol à l'extrême limite de l'avion taxi, mais quand même sur une ligne régulière : la charte de FR est respectée sur le fil du rasoir :)

  • Comment 401456 by
    Royan75 37 Commentaires

    Un plaisir que de lire un FR aussi atypique, merci !!

  • Comment 459478 by
    Kilmarnock 5229 Commentaires

    Un FR d’exception que je découvre seulement maintenant! Merci beaucoup Luc pour ce récit et toute les précisions qui accompagnent le reportage :)
    A bientôt!

Connectez-vous pour poster un commentaire.