Avis du vol Air France Stockholm Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF1063
Classe Economique
Siege 33A
Avion Airbus A321
Temps de vol 00:15
Décollage 12 Mai 17, 19:25
Arrivée à 12 Mai 17, 19:40
AF   #41 sur 131 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3837 avis
marathon
Par GOLD 590
Publié le 14 mai 2017
Cette fois-ci, c’est le siège 7A que m’a préattribué AF à l’OLCI. Un siège au hublot du bon côté devant l’aile : c’est a priori idéal, sauf que je crains que ne se trouvent à l’avant de l’appareil tous les PAX Skypriority, et qu’il faille donc faire la queue pour être sûr de trouver de la place dans les coffres à bagages. Or cette fois-ci, pour raisons logistiques, je prévois d’avoir une valise de cabine de taille maximale.
(Ce FR est aussi de taille maximale, mais c'est la routine pour raconter un vol qui n'est jamais la routine)
photo clipboard04a
Je préfère attendre dix minutes – un quart d’heure supplémentaires à l’arrivée, assis à mon siège, plutôt que la même durée debout avant d’embarquer. C’est donc le 33A que je choisis, le plus en arrière possible, pour être le plus loin possible de l’air chaud des réacteurs, pour raison photographique.
photo clipboard01b
L’allongement de la durée du jour et la météo prometteuse ce jour là sont symbolisés par le ciel bleu au-dessus de la poste centrale à deux pas du terminus de l’Arlanda Express
photo img_5032a
Beaucoup de vols vers le sud sont retardés : j’apprendrai plus tard qu’il y a de gros orages sur la France et l’Allemagne
photo img_5031a
Le magazine de l’Arlanda Express (derrière, c’est une boisson abandonnée par un PAX du trajet précédent)
photo img_5034a
Aucun taxi vers ARN ne vous coûtera 1100 SEK, si vous êtes contraint de l’utiliser en plan B pour cause d’arrêt de l’Arlanda Express. A titre de comparaison, dans le cadre du transport aérien, le règlement européen 261.2004 accorde une indemnité forfaitaire d’au plus 600 EUR, alors que l’Arlanda Express peut rembourser plus du double sur justificatifs.

(Edit : BESMRS, - merci à lui - précise que le droit français, applicable dans le cas d'un vol AF, permet d'obtenir une indemnisation aux frais réels s'ils sont supérieurs au montant de l'indemnité forfaitaire).
photo img_5035a
Ce plan d’ARN explicite mes habitudes à chaque vol AF1063. La piste 01L/19R se trouve à peu près sous le titre, horizontale sur ce plan.
A droite, derrière les trois jetées du Terminal 5, les PAX landside ont manifestement zéro vue sur le tarmac, donc aucun intérêt pour moi.
Sky City, la zone commerciale landside, a de grandes baies vitrées mais la vue est coincée entre le terminal 4 et l’une des jetées Schengen du terminal 5, l’une et l’autre utilisée essentiellement par SAS et Norwegian, ce qui limite la variété des appareils. Et par ailleurs, on n’a pas vue sur les extrémités de la piste 01L/19R.
Enfin, le couloir qui rejoint les salles d’embarquement du Terminal 3 a une vue dégagée à gauche, notamment sur l’extrémité sud de la piste, ce qui en fait le meilleur point de spotting landside, voire airside aussi.
photo img_5036a
Arrivée donc au Terminal 3 où la balance à l’écart contre un mur a été remise en service.
photo img_5068a
9,7 kg : même après ajout de saumon fumé au duty free, je suis sous la barre des 12kg, car mon PC est dans la poche extérieure.
photo img_5066a
Si je vais d’abord au Terminal 3, ce n’est pas pour peser mon bagage, mais bien sûr pour une séance de spotting par grand beau temps.

Arrivée d’un 737-700 SAS
photo img_5037a
Il va au contact derrière ce 738 Norwegian Air Shuttle
photo img_5043a
Bae ATP Nextjet
photo img_5039a
Départ d’un A320 Vueling
photo img_5042a
Dans la zone de fret, les 757 UPS et DHL qui font partie du paysage
photo img_5048a
Ces Bae ATP Nextjet aussi
photo img_5050a
Les PAX de cet ATR72 Danish Air Transport embarquent
photo img_5044a
Tout est prêt pour le départ
photo img_5053a
L’ATR72 va tourner à l’intérieur du cercle jaune tracé au sol
photo img_5060aphoto img_5062a
Arrivée de l’un des rares 739 KLM
photo img_5058a
Arrivée d’un A320 Air Berlin
photo img_5070aphoto img_5071a
Il fait beau, mais quand c’est la piste 19R (et la 19L, invisible depuis les terminaux) qui est en service, les décollages sont à contre-jour et les atterrissages invisibles. Par exemple, avec ce 738
photo img_5046a
Et ce 737 TUI avec winglet « scimitar »
photo img_5064a
Rien à faire, le cœur n’y est pas, et je préfère aller (re-)découvrir le salon
photo img_5072a
Un peu de queue (qui avance rapidement de mon expérience), mais j’ai désormais accès au parcours Skypriority, et ce n’est pas Mme qui va me dissuader de l’utiliser.
photo img_5073a
Les PAX du vol KLM sont encore plus nombreux que d’habitude devant la boutique duty-free en face de la sortie du PIF, car c’est un 739 cette fois-ci.
photo img_5074a
Wow, il ne restait plus qu’un seul saumon fumé dans le linéaire ! J’ose à peine imaginer ce qui se passerait si j’arrivais les mains vides après une longue séance de spotting pendant laquelle le dernier saumon fumé a été vendu.
photo img_5075a
Un clin d'oeil pour Mogoy

Votre mission (si vous l’acceptez) sera de redresser l’économie de la France. Ce message s’auto-détruira après les élections.
photo img_5076a
Ces PAX qui vont embarquer pour HEL sur Finnair ont droit aux mêmes messages que ceux d’AF, leur demandant instamment de confier leur bagage à main pour mise en soute gratuite, faute de place suffisante dans les coffres à bagages.
photo img_5077a
J’ai tout mon temps avant l’embarquement, et je monte par cet escalier d’un vert criard au salon
photo img_5078a
A l’étage, il faut contourner le comptoir de ce bar
photo img_5079a
AF/KL n’est pas dans les logos du panneau à gauche, mais il ne faut pas s’arrêter à ce détail.
photo img_5080a
Il n’y avait personne au comptoir, mais la cerberine est arrivée en moins de trente secondes
photo img_5085a
Je n’ai pas goûté ces bonbons sur le comptoir
photo img_5082a
Contrairement à ce que j’avais écrit dans mon FR précédent, il y a bien un accès wifi dédié à ce salon. Les panneaux en arrière-plan ci-dessus fournissent les détails de connexion qui seront périmés dans deux semaines, mais j’ai ma petite idée sur le mois de passe du mois prochain.
photo img_5083a
Je n’ai de toute façon pas utilisé longtemps cet accès internet, car voici le message que j’ai reçu. Le seul fait de ne pas avoir mis de majuscule initiale à la dernière ligne montrait qu’ils n’avaient pas voulu prendre le temps de fignoler ce message. Dans ces circonstances, mieux vaut se priver d’internet plutôt que de devoir rendre compte plus tard de sa témérité.
photo clipboard01a
Pas un seul journal en français dans ce présentoir de quotidiens
photo img_5086a
On sait que les magazines sont périmés quand la première de couverture fournit la consigne de vote pour l’élection du week-end précédent (L’Obs).
photo img_5087a
Quelques magazines qui ne me tentent guère, mais je n’ai pas regardé en détail.
photo img_5091a
Par rapport à mes visites précédentes (avec Mme le dimanche précédent, dans un créneau très creux, et un vendredi soir invité par un collègue FB-Gold, en plein rush), il y a des bonnes et des mauvaises surprises ; plus des premières que des secondes.

La bonne nouvelle qui saute aux yeux en arrivant, c’est que bien que ce soit le vendredi soir, le salon est quasiment vide, et il y a donc l’embarras du choix pour se poser.
photo img_5084aphoto img_5090a
Les espaces proposent des ambiances différentes

Il y a déjà un PAX ici, là où j’avais trouvé l’abat-jour un tantinet trop bas à mon passage précédent.
photo img_5116a
La deuxième bonne nouvelle, c’est que le personnel nettoie les tables qui sont donc propres. C’est peut-être un peu paresseux, mais néanmoins plus agréable d’être dispensé de corvée de débarrassage.
photo img_5119a
La mauvaise nouvelle, c’est qu’on entend de presque partout à un niveau sonore élevé le bruit d’un aspirateur industriel.
photo img_5120a
Le fautif est là-haut
photo img_5128a
Je ne sais pas si ces mezzanines sont utilisées, mais je suis tombé au moment du ménage. J’ai d’ailleurs aperçu de loin une saynète entre cet employé et la dragonne qui manifestement demandait si ce n’est pas fini ce raffut.
photo img_5128-2a
Ce bruit n’empêche pas un PAX de dormir (après avoir retiré ses chaussures)
photo img_5132a
Je ne suis pas là pour dormir, mais pour me restaurer, et voici le buffet ce soir
photo img_5092a
Charcuterie, volaille et fromage de base
photo img_5093a
Légumes
photo img_5095aphoto img_5096a
Salades diverses
photo img_5097aphoto img_5098a
Autre mauvaise nouvelle : pas de leur excellent saumon fumé cette fois-ci. Ce n’est pas parce que j’en ai acheté au duty-free pour le déjeuner du lendemain que je prévoyais de m’en priver ce soir. Mais on peut a contrario se réjouir de ce que le catering n’est pas immuable.
photo img_5099a
Voici d’ailleurs dans un bac sous le buffet un échantillon de ce que je pourrais trouver à l’occasion de futurs vols AF1063.
photo img_5127a
Pour ce qui est des plats chauds, c’est assez maigre : il faut se contenter de ces pilons de poulet et de pommes de terre rissolées
photo img_5100a
Le pain « standard » (que les spécialistes me proposent une meilleure apellation) est protégé par des serviettes
photo img_5103a
Trois types de pain suédois, deux avec allergènes
photo img_5101a
Et un sans
photo img_5102a
Le lave-vaisselle n’a pas une efficacité parfaite, et le personnel n’a pas fait disparaître les deux assiettes mal lavées (celle du second plan n’est pas propre non plus, mais ça se voit moins).
photo img_5122a
Côté boissons, en ordre décroissant de teneur en éthanol :
photo img_5106a
Ouvrir le placard en dessous de ces tireuses à vin ne m’a pas permis d’en trouver les provenances respectives : les tuyaux arrivent d’un local inacessible au public.
photo img_5107a
Bière et soft
photo img_5105a
Et enfin deux robinets d’eau plate à gauche et gazeuse à droite
photo img_5110a
Côté dessert, c’est vraiment maigrelet
photo img_5108a
Mais ce panonceau a suffi à me dissuader, puisque j’avais commandé un menu sans allergènes pour ce vol.
photo img_5109a
Il en allait de même de ces cacahuètes, où les fruits secs n’étaient pas à l’état de traces.
photo img_5125aphoto img_5124a
Pour faire sérieux, j’ai pris du pain sans gluten ni lactose. Ca se mange, mais je préfère avec. En revanche, la ration de cubes de pommes de terre rissolées, ce n’est pas du tout sérieux quand on a un marathon en vue.
photo img_5114a
Si j’ai choisi initialement cet endroit, avec une table trop basse et des sièges d’un confort moyen,…
photo img_5112a
… c’est parce qu’il donne une vue imprenable sur le PIF (dont l’accès prioritaire est un simple coupe-file à gauche), qu’il est toujours frustrant de ne pouvoir photographier, mais qui est semblable à tous les PIF du monde ou presque.
photo img_5113a
Deuxième service. J’ai préféré ne pas m’enquérir du contenu allergène de cette sauce de salade, ni de son adéquation pour un régime sportif.
photo img_5126a
En revanche, je suis passé au pain avec gluten et lactose
photo img_5131a
Et surtout, je suis passé dans ce coin travail du salon, qui a le double avantage d’être bien isolé du bruit par cette épaisse cloison de verre et d’avoir des tables à une hauteur normale, pour manger et commencer mon FR confortablement (entre l’abat jour précité et la plupart des tables, j’ai l’impression d’être un géant dans une maison de poupée. Je ne m’y attendais pas en Suède…)
photo img_5139aphoto img_5135a
Avantage mineur supplémentaire : il offre une meilleure vue sur l’accès au PIF : on voit ici à l’extrême gauche le guichet automatique de l’accès prioritaire.
photo img_5134a
Comment était ma visite ? Nettement mieux que les deux dernières fois, avec des tables desservies et une affluence minime. Il ne reste qu’à faire le ménage de la mezzanine à un autre moment et à mettre le saumon fumé en standard. Évidemment, si vous êtes plutôt « sucré », tout reste à faire pour le catering. Et cette fois-ci, il n'y avait guère de nouvelles fraîches à lire en français.
photo img_5140a
L’A320 Finnair repart à HEL
photo img_5141aphoto img_5143a
… pendant qu’arrive à droite un oiseau qui m’intéresse tout particulièrement
photo img_5142a
C’est F-GTAY, l’A321 qui va assurer mon vol
photo img_5146a
La queue qui s’est formée pour l’embarquement Y est encore plus longue que d’habitude, notamment parce que c’est un A321, et non un A319/A320 comme plus généralement sur ce vol. Les messages incitant les PAX à confier leur bagage à main se succèdent, alternant entre l'affirmation sans la moindre équivoque qu'il n'y aura pas de place dans les coffres à bagages pour tous, et un ton évoquant pour moi une supplication "Pleeease help us, we'll never make it without your cooperation!" ( ce n'était pas dit ainsi, bien sûr).
photo img_5154a
Jamais vu à cette porte (donc bien photographiable), un Saab 340 Nextjet, évidement en faux contact
photo img_5151aphoto img_5153a
Gros plan pour les turbopropophiles
photo img_5157a
Il repousse
photo img_5162a
Et s’en va
photo img_5165a
La queue pour l’embarquement Skypriority est beaucoup plus courte que d’habitude. Finalement, j’aurais pu prendre le siège 7A, mais je n’ai pas de regret.
photo img_5166a
La dernière section, aveugle, de la passerelle
photo img_5168a
Et ses messages polyglottes de revoyure (de l’autre côté, c’est « Bienvenue » dans les mêmes langues)
photo img_5169a
Fuselage shot
photo img_5170a
Seulement deux rangs de J, ce qui explique la longueur de la queue des PAX non Skypriority
photo img_5171a
Ca partait d’une bonne intention : cette PNC a tenu a se retourner pour me saluer, et restait dans le champ en se décalant pour me laisser passer, tout en me regardant en souriant.
photo img_5172a
Arrivée au rang 33, où le hublot est correctement aligné, et les coffres à bagages encore vides
photo img_5173aphoto img_5174a
La moquette est propre
photo img_5175a
Et les sièges sont impeccables, car c’est un A321 rénové, avec des prises USB à l’extrémité des accoudoirs. En l’absence cette fois-ci d’annonce à ce sujet, je me demande combien de PAX en connaissaient l’existence, car ces prises sont invisibles quand l’accoudoir est abaissé dans sa position habituelle.
photo img_5179a
La fiche de sécurité
photo img_5182-3a
Ce n’est pas l’embarquement qui va retarder le départ, mais la météo, car non seulement le vol aller a été un peu retardé, mais surtout, le contrôle aérien va mettre longtemps à donner le top départ à notre vol, le trafic ayant été fortement désorganisé par des forts orages qui après la France se sont décalés vers l’Allemagne. C'est ce qui ressort de l'annonce d'un ton enjoué du CdB, à l'accent pour une fois excellent en anglais, mais avec une emphase qui rappelle étonnamment celle de Nelson Montfort.

Repoussage à 20h19, soit STD+54’, dégageant la vue sur ce 737 KLM arrivé peu avant
photo img_5185a
Saab 340 Nextjet en faux contact au Terminal 2
photo img_5186a
Roulage le long du Terminal 5. Oui, c’est bien F-GTAY au départ d’ARN ce soir!
Il est spotté ici par RL777 qui un peu plus tôt m’avait demandé innocemment par SMS si je prenais bien ce vol comme souvent le vendredi.
photo dsc_0982a
Merci RL777 ! Je ne me doutais pas que nous étions en train de nous regarder mutuellement (encore qu’à contre-jour, je n’avais pas plus de chance de le voir, ni lui de zoomer suffisamment pour me voir à mon hublot)
photo dsc_0983b
Deuxième derrière cet A320 Germanwings
photo img_5190a
Le voici qui décolle
photo img_5191aphoto img_5194a
C’est à notre tour
photo img_5198a
Passage le long du Terminal 5 où stationne un autre appareil Germanwing
photo img_5202a
La tour de contrôle d’ARN, un appareil Norwegian et un autre (à droite, tronqué) Monarch
photo img_5203a
Décollage ; l’appareil Monarch est entier à l’extrême gauche
photo img_5205a
A gauche, les verrières de Skycity, et à droite la jetée du Terminal 4
photo img_5206a
Cinq 738 Norwegian Air Shuttle et un seul 737 SAS au contact de ce côté du Terminal. Au fond, on aperçoit l’extrémité de la piste 08/26
photo img_5205a
De droite à gauche, les terminaux 2, 3 et 4, et en bas, l’A320 Air Berlin qui roule vers la piste
photo img_5208a
L’extrémité du Terminal 2 à gauche, et la zone de fret
photo img_5210a
Gros plan sur les 757 déjà mentionnés, rejoints par un Fokker 50 Amapola Flyg. En haut à gauche, c'est le 747-200 transformé en auberge de jeunesse de luxe.
photo img_5211a
Dernière vue d’ARN
photo img_5213a
Belle lumière depuis l’avion, n’est-ce pas ? Depuis le sol, ce n’était pas mal non plus, merci RL777 !
photo dsc_0992a
Rentrée des trains d’atterrissage
photo dsc_0995a
Reste à refermer les trappes
photo dsc_1001a
Trains entièrement rentrés
photo dsc_1003a
A bientôt, ARN !
photo dsc_1006a
L’autoroute E4 et le lac Flysingen
photo img_5214a
A gauche, la zone d’activités de Rosersberg, et à droite, un petit point blanc presque au bord d’une étroite branche du tentaculaire lac Mälaren (alors qu’au second plan, c’est l’Oxundasjön qui en est distinct)
photo img_5216a
Ce point blanc est le château de Rosersberg, résidence privée de la famille royale
photo img_5218a
Les rivages découpés du lac Mälaren en face du château de Rosersberg
photo img_5219a
Cela ressemble à une île, mais au premier plan, il y a un isthme qui raccorde à la terre ferme cette langue de terre boisée traversée de part en part par l’autoroute E18. En bas, la Kungsägen et sa gare.
photo img_5222a
Zoom arrière : dans les lointains, c’est Stockholm
photo img_5223a
Zoom sur l’agglomération illuminée, en forçant le contrast
photo img_5225a
Encore un coup de zoom, sans traitement d’image
photo img_5225-2a
Pas par hasard, car au premier plan à droite, vous avez reconnu BMA, l’aéroport presque uniquement domestique de Stockholm. En forçant les contrastes ci-dessous, il est beaucoup plus visible.
photo img_5225-3a
Encore un dernier coup de zoom, si vous ne l’avez toujours pas repéré. Juste derrière, les îles Kungsholmen, puis Södermalm. Au-delà à droite, le Globe Ericsson, sur la rive sud de Stockholm
photo img_5225-4aphoto img_5225-5a
Au second plan, l’île Färingsö, sur le lac Mälaren
photo img_5227a
Södertälje et le pont de l’autoroute E20, sous deux angles différents
photo img_5230aphoto img_5233a
Le dédale du lac Båven
photo img_5236a
Le golfe marin Bråviken, au fond duquel se trouve hors champ à droite Norrköping
photo img_5238a
Norrköping
photo img_5241a
L’aéroport de Norrköping (NRK), qui n’accueille qu’une liaison quotidienne avec MUC, ainsi que des vols charter saisonniers, notamment de TUI.
photo img_5245-2aphoto img_5245a
Plus tard, une belle prise, inespérée dans le peu de lumière ambiante en raison du décollage retardé : voici l’image brute
photo img_5250a
La base aérienne de Hagshult (ESMV), active à l’époque de la guerre froide
photo img_5255a
Et encore plus intéressante, la piste « routière » (Reservvägbas, en suédois) de 1200 mètres de Klevshult (aménagée par élargissement d’une route existante), à 3 km au nord de la base précitée, à proximité immédiate de l’autoroute E4
photo img_5256a
Deux nouveaux aéroports (NRK et ESMV) et une piste routière : la moisson aura été bonne pendant ce vol !

Effet de nuages
photo img_5264a
Cet autre avion est trop loin pour un air-to-air correct
photo img_5265a
Halmstad, dont l’aéroport est sous l’avion, ou peut-être visible de l’autre côté.
photo img_5270a
Juste au sud, la péninsule où se trouve notamment Rammsjöstrand
photo img_5277a
La même, en couleurs naturelles, et l’étroite péninsule suivante, avec la réserve naturelle de Kullabergs à l’extrémité
photo img_5278a
Le détroit qui sépare la Suède à gauche du Danemark à droite
photo img_5280a
La côté suédoise au nord de Helsingborg
photo img_5282a
Helsingborg (Suède) à gauche, et Helsingør (Danemark) à droite
photo img_5289a
Une ultime possibilité d’air to air ?
photo img_5293a
Hélas non, cet avion va croiser notre route derrière nous. Flightradar24 m’a appris que c’était le vol Wizz Air W61325 (WAW – ABZ).
photo img_5294a
Quant à cet autre avion, je l’ai aperçu trop tard pour régler correctement mon appareil. C’était probablement le vol ANA212 (LHR – HND)
photo img_5296a
Monsieur François Marathon ?

J’ai le nez à dix centimètres du hublot et je sursaute par pur réflexe en entendant cette interpellation dans mon dos. C’est une PNC au sourire chaleureux et sympathique, un sourire naturel qui présage d’un équipage au top pour les contacts avec les PAX. Je résume un peu l’échange :

- Monsieur Marathon, vous avez commandé un repas allergique ?
- Euh, pas trop allergique quand même ? :)
- Oui, enfin, pour passager allergique :) Voilà, nous avons un problème, il devait venir de Paris et il n’a pas été chargé. A quoi êtes-vous allergique, précisément ? Je vais essayer de voir ce que je peux faire pour vous.
- Eh bien, en fait… je suis allergique à la répétition. Je prends ce vol toutes les semaines et j’ai demandé un menu spécial pour changer. En fait, je ne suis allergique à rien du tout !
- Ah ! pas de problème médical, en fait ? Je vous comprends, vous avez tout à fait raison ! Vous savez, pour nous , c’est pareil. Les ravioles, je ne peux déjà plus les voir. Et les passagers qui font la navette avec les pays d’Afrique du Nord, ils en ont eux aussi assez de XX
(j’ai oublié le plat). Mais je vais quand même voir au galley ce que j’ai.

(deux minutes plus tard)

- Il n’y a que le menu standard ; ce sont des pâtes avec du poulet. Ca ira quand même ?
- Mais oui, ça ira très bien !


S’ensuit un échange cordial au cours duquel elle me demande mon hit parade des menus spéciaux. (Mes lecteurs réguliers le connaissent, et j’invitent les autres à lire mes FR des semaines précédentes ;).

- Je vais ensuite passer aux autres menus pour raisons médicales
- Oh, le menu sans sel, vous allez souffrir !


Bon, me voici prévenu, je vais peut-être choisir d’autres pathologies d’abord :)

Voci donc, tel que servi plus tard comme à tous les PAX lambda, le menu lambda
photo img_5300a
Idem, après déballage
photo img_5301a
Ce plat chaud (pâtes, un peu de brocoli, des morceaux de poulet et un gros paquet de concentré de tomate) est connu : il me lasserait vite, mais c’est correct la première fois.
photo img_5302a
Stratigraphie du tiramisu
photo img_5305a
En couleurs naturelles, puis retouchées : le port de Cuxhaven, à l’embouchure de l’Elbe
photo img_5308-2aphoto img_5308a
Il ne reste plus ensuite que des effets de lumière sur le wingtip fence

Rassembler tous les contenants de ce menu standard est un exercice standard. Mais comme je n’ai pas eu de gobelet en plastique cristal, je peux introduire une variante en aplatissant le gobelet de carton, ce qui permet de le ranger dans la barquette du plat chaud.
photo img_5316a
Avant de glisser tout dans l’aumônière.
photo img_5318a
Bel effort du jeune couple en 33B-33C pour rassembler leurs deux plateaux repas en un seul.
photo img_5317a
La diminution de l’éclairage pour l’atterrissage est par moodlighting qui est un désastre pour les reflets sur le hublot.
photo img_5320a
Atterrissage sur le doublet nord (comme d’habitude), mais vers l’ouest, donc sans vue sur Paris, même en étant du bon côté. En revanche, si j’avais mieux réglé mon appareil photo, j’aurai peut-être eu une photo correcte du Terminal 1
photo img_5328a
Le double taxiway faisant la liaison côté est entre le Terminal 2 et le doublet nord
photo img_5330a
Autre taxiway
photo img_5331a
Le Terminal 1
photo img_5335a
A350 (au vu de l’extrémité courbe de l’aile) TAM
photo img_5338a
Passage au dessus des voies du CDGVal desservant le Terminal 1. De l'autre côté, le C-17 qatari déjà vu deux fois est encore là, mais cette fois-ci, la lumière est vraiment trop faible pour pouvoir l'immortaliser.
photo img_5340aphoto img_5341a
La cabine vide
photo img_5346a
Il y a toujours plus malheureux que soi : ce vol vers BOD est arrivé au bloc avec 1h16’ de retard (il est quelques dizaines de secondes avant 23h, donc SAT+55' pour mon vol, débarquement compris, or je suis le dernier à quitter l'appareil)
photo img_5348a
Un A32x au contact à la porte voisine
photo img_5349a
Descente banale à travers la salle de livraison de bagages, sortie banale en zone publique, et passage pas banal à travers une double haie de rabatteurs de taxis clandestins à la porte 11, celle qui donne sur la station de taxis.
photo img_5350a
Merci de m’avoir lu, et à bientôt pour le vol AF1262 de lundi !

En épilogue, je vous propose un bonus qui ne sera censuré que dans les plus pudibonds pays de la planète.

Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.3/10
Cabine8.5
Equipage10.0
Divertissements8.0
Restauration6.5

Aurora Lounge - 2

7.1/10
Confort7.0
Restauration7.5
Divertissements6.0
Services8.0

Stockholm - ARN

9.4/10
Fluidité10.0
Accès9.5
Services8.0
Propreté10.0

Paris - CDG

8.9/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Je ne ferai pas d'étude statistique sur la base de trois visites seulement à ce jour du salon du Terminal 2 d'ARN. Il était étonnement vide ce soir là, ce qui permettait de circuler très librement autour du buffet et dans les espaces. Dommage pour le bruit du ménage au-dessus, mais en cherchant un peu, il y avait un espace calme. L'offre de presse était médiocre cette fois-ci. Je trouve ces tables basses inconfortables pour commencer mon FR comme pour manger, ce qui sont mes deux activités principales dans un salon d'aéroport.

Confort correct dans la cabine de l'A321, notamment grâce à ma voisine de droite qui n'était pas envahissante et à mon voisin de devant qui n'a pas incliné son dossier. Les divertissements ne me concernent en fait guère, car là aussi, commencer le FR du vol en cours est une distraction suffisante. Raté de catering, car le menu spécial n'a pas été chargé : ma note aurait évidemment été cinglante si j'avais vraiment eu un problème d'allergie.
Last, not least, encore un équipage AF au top, ce qui est agréablement souvent le cas sur cette ligne.

Fluidité parfaite à ARN pour raison d'accès prioritaire, mais il est très rare que le passage du PIF prenne du temps. L'accès à ARN depuis la ville est toujours très simple, avec des options plus ou moins rapides et chères. Note neutre pour les services que je n'ai pas utilisés.

Aucun problème de fluidité à l'arrivée à CDG. L'accès n'est rapide que si l'on fait le trajet en taxi qui est typiquement au même tarif forfaitaire qu'à ARN, pour une distance nettement plus courte.

Informations sur la ligne Stockholm (ARN) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 77 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Stockholm (ARN) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 35 minutes.

  Plus d'informations

25 Commentaires

  • Comment 397667 by
    jules67500 GOLD 4351 Commentaires

    Hello Marathon ! Merci pour cet AF1063 qui t'as à nouveau réservé des surprises.

    L'efficacité des pays scandinaves en termes de passage de la sécurité est franchement top.

    Le salon semble bien mieux achalandés que lors de tes précédents passages et l'offre n'est pas si mauvaise que ça : il y a de quoi se faire un bon repas (même si l'offre chaude n'est pas top).

    A bord, le bémol sur le catering n'est pas trop important pour un voyageur lassé mais c'est vrai qu'en cas de vraie allergie, c'est totalement différent ! L'équipage a très bien géré le coup !

    Te voilà prévenu quant au changement vers le menu sans-sel :)

    Arrivée en retard, mais ce n'est qu'une habitude pour le vol AF1063. M'enfin, il n'y a que très peu de correspondances avec une arrivée aussi tardive.

    A bientôt pour un AF1262 :)

    • Comment 397694 by
      marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

      (Mode pinailleur ON) "Achalandé" ne devrait être utilisé que pour signifier qu'il y a beaucoup de chalands, donc de monde. Le salon était bien approvisionné et très peu achalandé :) (OFF)
      Au total, et malgré le retard, c'était un bon vol. Je l'ai souvenir d'annonces de beaucoup de vols LC en correspondance au cours de vols AF1063 précédents, mais peut-être était-ce à l'époque de l'horaire d'hiver, quand il était une heure plus tôt.
      Merci, et à bientôt pour le AF1262 suivant !

      • Comment 397711 by
        Numero_2 SILVER 8927 Commentaires

        Néanmoins le Petit Robert 1998 décrit aussi "achalandé" de la manière suivante :
        COUR., par confus. (emploi critiqué) Qui a beaucoup de marchandises.

        • Comment 397715 by
          marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

          Mon Petit Robert 1967 écrit : COUR. Boutique bien achalandée : qui a de nombreux clients. Par confus. (de l'effet à la cause), bien approvisionnée.
          La langue française évolue plus vite que le Petit Robert qui comme moi mène un combat d'arrière-garde ;)

  • Comment 397669 by
    BESMRS GOLD 1449 Commentaires

    Merci pour le FR à origami de plateau AF :)

    Tssss.

    Le règlement (CE) n° 261/2004 ne s'applique pas au transport ferroviaire (c'est le règlement (CE) n° 1371/2007 qui s'y applique mais il est moins généreux)...

    Ensuite quand on voyage sur Air France on est soumis au droit français (et c'est là que cela devient intéressant) car l'article 12 § 1 de ce règlement de 2004 prévoit que l'indemnisation forfaitaire ne saurait exclure une indemnisation supérieure lorsqu'elle est prévue par le droit applicable au contrat de transport.

    Or en droit français, on peut engager la responsabilité du transport bien au delà des 250/400/600 € d'indemnisation. Sauf que dans ce cas, il faut prouver son préjudice (ce qui n'est pas forcément évident).

    Donc c'est indemnisation forfaitaire (250/400/600 €) sans rien à justifier ou indemnisation au réel avec l'obligation de prouver son préjudice...

    PS: un peu de lecture: http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32007R1371&from=FR

    • Comment 397678 by
      marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

      Je corrige mon raccourci malencontreux qui peut laisser entendre que le règlement 261/2004 pourrait s'appliquer à un transport ferroviaire; nous sommes bien d'accord qu'il ne s'applique qu'au transport aérien, au départ de l'UE ou si le vol est effectué par une compagnie aérienne de l'UE.
      Je note néanmoins les compléments d'information, espérant ne pas avoir à m'y référer un jour.
      Merci pour le commentaire !

      • Comment 397791 by
        BESMRS GOLD 1449 Commentaires

        Par contre (avantage non négligeable au regard du droit français), les actes de tiers (malveillance, sabotage, vandalisme, panne du réseau, etc.) ne permettent plus d'échapper systématiquement à l'indemnisation sans le moindre recours pour l'usager ;)

  • Comment 397710 by
    Numero_2 SILVER 8927 Commentaires

    Merci cher Marathon pour cette nouvelle variation sur le thème CDG-ARN-CDG !

    Je me demande bien à quelle sauce est mangé le saumon fumé chez les Marathon : En tout la sa consommation est loin d'être modérée. ;)

    "Le seul fait de ne pas avoir mis de majuscule initiale à la dernière ligne montrait qu’ils n’avaient pas voulu prendre le temps de fignoler ce message." -> J'aurais plutôt dit que d'ordinaire les personnes travaillant au service informatique ont souvent des compétences discutables en grammaire et orthographe. lol

    Une mauvaise surprise à bord avec le catering non chargé, une bonne avec l'équipage.

    A bientôt.

    • Comment 397718 by
      marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

      Le saumon fumé est mangé chez moi avec un peu de jus de citron, et surtout par beaucoup de convives renouvelés de vol AF1063 en vol AF1063 ;)
      Je tiens à défendre l'honneur linguistique de notre service informatique, dont la communication interne est d'ordinaire d'une forme impeccable. Ce texte brut soulignait a contrario l'urgence du message cette fois-ci.
      Le catering non chargé était une mauvaise surprise; la qualité de l'équipage n'était pas véritablement une surprise.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 397729 by
    AirOne 1408 Commentaires

    Les photos de RL777 sont au top! Et votre FR aussi même si l'allergie aurait pu vous stopper net ;)

    • Comment 397731 by
      marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

      Je m'associe sans réserves au compliment adressé à RL777 :)
      Je ne suis allergique, ni à la nourriture servie en avion, ni aux PNC qui en assurent le service de manière aussi sympathique.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 397736 by
    Chevelan GOLD 11875 Commentaires

    Encore un FR ou on ne s'ennuie pas...
    L'efficacité nordique est réel, le passage à la PAF et au PIF se font sur des roulettes
    Au salon, l'offre est très correcte et même s'il y a peu de plats chauds, ils existent malgré tout, ce qui n'est pas le cas de partout
    Je suis par contre déçu de l'offre desserts qui n'est vraiment pas terrible, un espace bien approvisionné :)
    Dommage que l'aspirateur de mon confrère est perturbé la vie du lounge, on ne pourra pas dire que le terminal est sale après son passage ^^
    A bord on trouve une hôtesse tout à fait charmante qui a bien compris ton stratagème de renouvellement de repas
    Il est certain qu'un pax allergique eût été perturbé par l'oubli de chargement à Paris, mais notre PNC aurait tout fait pour qu'il ne meurt pas de faim.
    Bonus ou on apprend beaucoup de choses, je n'étais pas au courant qu'il existait une sculpture pornographique ! D:)

    Merci pour ce FR, à bientôt !

  • Comment 397737 by
    alexandre54 475 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Un vol navette retour bien agréable grâce à une cabine neuve et un équipage très sympathique.

    De très beaux paysages ont été survolés, les photos rendent très bien.

    Trop drôle la PNC qui compatit pour les repas servis ! Ceci dit ces plateaux-repas sont bien moins rébarbatifs que les paninis autrefois servis avec un yaourt et des fruits sous vide...

    Au final un excellent vol pour commencer le WE agréablement !

    • Comment 397763 by
      marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

      Il y a beaucoup à voir au sol sur cette ligne, à condition que la météo et l’horaire s’y prêtent, ce qui n’a guère été le cas sur ce vol jusqu’ici. La période faste à ce sujet ne va pas durer beaucoup plus que deux mois, car le solstice est déjà proche.
      J’ai apprécié le sens de l'humour un peu complice de cette PNC ; il n’est pas mauvais de rappeler que les menus étaient bien moins appétissants (mais tout aussi répétitifs) jusqu’à une amélioration en novembre dernier.
      Un excellent vol, où les PNC (et aussi le CdB) faisaient toute la différence, comme bien souvent.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 397792 by
    Esteban TEAM GOLD 9415 Commentaires

    Hello François,

    Quelle déception, la tristesse m'envahit, je suis atterré ... le fouet ne peut pas être de sortie sur ce report, tant le spotting est correct et sans fautes. Si tu ne me laisses même plus une occasion de te fouetter, ou va le monde ?

    Pour le reste, un vol dans la moyenne haute AF, avec un équipage attentionné et au service client à l'écoute.

    Pour les repas spéciaux, un petit tour vers le RVML pourrait être sympa : végétarien cru. Fruit et légumes nature.

    • Comment 398130 by
      marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

      Merci de m’offrir sur un plateau d’argent une justification imparable de mes erreurs d’identification futures : te fournir des raisons de me fustiger ! ^^

      AF ne propose pas de RVML à ma connaissance, et je n’ai pas vraiment envie de leur suggérer cette option ;)

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 397812 by
    Papoumada SILVER 5461 Commentaires

    Merci François pour ce reportage.

    Après une si longue et éprouvante période de diète de salon, ton éligibilité nouvelle t'offre la possibilité de nous présenter coins et recoins d'un lieu où l'offre me paraît acceptable, ne serait-ce les rugissements de l'aspirateur.

    Que Wasa soit quelque chose qui se mange, je n'arrive pas à m'y faire !

    Désormais, l'abondance et la qualité de la nourriture AF ne sont plus que secondaires. ;=)

    La saison permet les belles photos tant au sol qu'en l'air.

    Je comprends que les Franciscains n'insistent pas sur cette anecdote torride !!!

    A bientôt !

    • Comment 398131 by
      marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

      Un nouveau défi : se renouveler aussi dans le récit du passage au salon d’ARN, de vol AF1063 en vol AF1063 !

      Le Wasa se mange en Suède de même que la Comtesse du Barry se mange en France ;)

      Malheureusement, j’ai cru comprendre que l’été est humide en Suède : je risque de perdre sur le tableau nébulosité en gagnant sur le tableau longueur du jour.

      Le sculpteur n’avait pas été très attentif lors de ses classes de nu féminin, à moins qu’il ne se soit agit de répondre aux ligues de vertu de l’époque que ce n’était pas ce qu’elles croyaient.

      Merci pour le commentaire ; à bientôt !

  • Comment 397814 by
    A330-200 523 Commentaires

    Bonjour marathon,

    Merci pour ce nouveau numéro.
    Vous avez frôlé la catastrophe avec le saumon... Heureusement que le trafic vous a dissuadez de spotter.
    Le salon est certes plus propre toutefois il n est toujours pas convaincant en y jugeant par l offre assez moyenne.
    Un bon equipage (il en reste encore ) et une perte de chance de tester sur un deuxième tronçon le menu sans allergène ;le menus normale n avait pas l air trop mal.

    Que dire du spotting , si maintenant vous nous offrez des fr avec vues depuis le sol et embarqué en meme temps , on ne peut plus lutter .

    Bonne journée

    • Comment 398132 by
      marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

      Spotting ou saumon : ma hiérarchie ne se rend pas compte du stress que représente un vol de retour à Paris quand il fait beau ;)

      J’ai encore la mansuétude d’un PAX éco découvrant avec émerveillement le buffet gratuit d’un salon d’aéroport ;)

      Observer la gestion par la PNC de ce problème de catering valait bien de manger le menu standard, le but premier étant de renouveler l’expérience de vol, sans jamais tenter quoi que ce soit d’illégal, immoral ou (exagérément) grossissant ;)

      Tout le mérite du double spotting revient à RL777, dont je partage le beau cadeau photographique :)

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 397854 by
    Rl 777 810 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Nice spotting shots at ARN, it is quite nice to see these planes from another angle :).

    “Et ce 737 TUI avec winglet « scimitar »“
    - Feels exciting to see this one from your side, including many other aircraft you spotted at ARN this day.

    Thanks for sharing a lot of pictures from the lounge.

    Great shots of the cabin as usual.

    No worries about the spotting pictures :). I am honoured by the inclusion of these pictures, thanks for including them :). All the positivity is highly appreciated, despite the fact that my pictures do not meet the requirements websites like airliners.net.

    Wonderful aerial shots after departure.

    The occurence on this flight brings up a good point. It is always good to bring some kind of back-up food with you, if you have special dietary needs. Regardless of the fact that a special meal has already been pre-selected with the airline, misses do happen as shown in this FR.

    Stunning air-to-air shots throughout the FR.

    Nice bonus at the end! I like to walk around Ersta every now and then, for the view of Stadsgården, the old town and the various islands (Skeppsholmen, Beckholmen, Djurgården, Kastellholmen..).

    Thanks for sharing this special FR.

    Have a good one, see you!

    • Comment 398482 by
      marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

      I always find interesting to see pictures of the same feature from the ground and from the air.
      Even when you have no special dietary needs, having some back-up food is a good idea if not eating anything is going to be a source of incomfort. I’ve taken flights when there was no catering, either because there had been some problem or because that was it, period.
      In the day, at dusk and at night, the views from Ersta Terrass are beautiful
      Belated thanks for the comment !

  • Comment 398604 by
    mogoy GOLD 9428 Commentaires

    Merci François pour cette variation.

    Le salon n'est pas folichon, mais c'est déjà nettement mieux lorsqu'il ne s'apparente pas à une décharge en devenir. Il y a du catering chaud, c'est un plus mais ces tireuses de vin dont même l'alimentation intrigue n'augure rien de bon. Il faudra bien un jour que quelqu'un s'y colle !

    Beaucoup d'expérience dans le choix du siège, la stratégie du placement de bagage à main fait beaucoup de sens, mieux vaut attendre assis après avoir fait un choix propre, que subir debout la condition humaine paradoxale du passager prioritaire...

    Raté au niveau du catering, mais j'imagine qu'il te reste suffisamment d'A/R dans le planning pour y remédier.

    • Comment 398618 by
      marathon GOLD AUTEUR 9405 Commentaires

      Quand le nettoyage s'améliore, le catering se dégrade : mes notes pour ce salon ont plongé vers le bas dans le FR de mon vol AF1063 suivant.
      Pour ce qui est des menus spéciaux d'AF, pas d'inquiétude : il me reste largement assez de navettes à faire pour mettre du sel dans mes FR... ou pas :)
      Merci pour le commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.