Avis du vol Air France Stockholm Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF1063
Classe Economique
Siege 5A
Avion Airbus A321
Temps de vol 02:40
Décollage 24 Mai 17, 19:25
Arrivée à 24 Mai 17, 22:05
AF   #43 sur 123 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3493 avis
marathon
Par GOLD 638
Publié le 26 mai 2017
Être FB-Gold, cela permet de choisir son siège dès la réservation faite, ou non. C'était possible à l'aller, mais pas au retour, avec le même tarif Eco Flex : comprenne qui pourra. Tout ce que je savais c'est que le siège 5A m'était préattribué, et comme il me convenait, car n'ayant pas de valise de cabine encombrante à caser dans des coffres à bagages risquant d'être pleins à moins de faire la queue pour ne pas être le dernier Skypriority à embarquer.
photo clipboard02b
Non, ce n'était pas un problème de vol complet et aux sièges tous pré-attribués, car j'ai regardé les disponibilités à ETD-30h : il restait des sièges (certes milieu uniquement) dans la zone avant accessible aux PAX Skypriority avant ETD-30h. Cela dit, ce n'était pas affiché complet, mais il était évident que ça le serait : c'était la veille de l’Ascension, qui se trouve être un pont de quatre jours en Suède comme en France. (plan de l'avion reconstitué par concaténation de copies d'écran)
photo clipboard013
Le jour J, le départ du bureau a été plus tardif que d’habitude, la quantité de travail n'ayant pas varié proportionnellement à la durée de la semaine. Heureusement, les transports s’enchaînent bien : le prochain Arlanda Express part dans 1 minute quand j’arrive à son quai.
photo img_6433a
Cette photo illustre une petite saynète qui se passe juste devant moi. Le PAX devant moi présente un billet vers ARN de train de banlieue (Pendeltåg), non valable pour l’ARN Express. Pas de problème : le contrôleur explique, avec une courtoisie aussi parfaite que son anglais, que le billet n’est pas valable, mais qu’il lui sera remboursé intégralement à ARN en présentant également le billet Arlanda Express qu’il lui vend. Je ne sais pas s’il a appliqué le supplément de 100 SEK normalement dû pour tout billet acheté à bord, car il n’en a fait nulle mention.
photo img_6436a
Le FIDS à l’extrémité du quai à la gare (et celui à l’arrivée à ARN) ne donne aucune information particulière au sujet de mon vol, mais je sais déjà qu’il ne sera vraisemblablement pas à l’heure, car Flightradar24 m’apprends que le vol AF1062 qui est en route va atterrir à ETA+20’, et comme c’est un A321 qui est mis en ligne pour ce jour de grand départ vu du côté français comme du côté suédois, il n’y a aucune chance pour que le turn-around permette de rattraper ce retard.
photo img_6435a
Mme, à laquelle je communique l’information, devine immédiatement que je vais consacrer ce répit à du spotting, mais n’en rappelle pas moins ma liste de course au duty free, qui se résume à un article bien connu de mes lecteurs.
photo img_6450a
Comment en effet ne pas immortaliser cette rangée de biturboprops Nextjet au soleil ? (deux Saab 340 entourant deux Bae ATP)
photo img_6437a
Voici le premier Saab 340, sous un autre angle
photo img_6449a
Et un autre Bae ATP, en zone de fret
photo img_6447a
Toujours dans le monde des hélices, arrivée d’un ATR72 SAS
photo img_6444a
On passe à plus gros avec un 737-600 SAS
photo img_6446a
Et ce 737-800 en livrée 70° anniversaire, souvent vu ici
photo img_6439a
A320 Titan Airways
photo img_6441a
Les pistes en service sont 01L/01R, pour les décollages et les atterrissages, respectivement, ce qui ne permet pas de photographier correctement ces mouvements (sauf probablement depuis le Terminal 5 airside) : autant passer airside tout de suite.
photo img_6451a
Cette photo prise depuis une fenêtre du salon est représentative de l’accès Skypriority quand je me suis présenté au PIF un peu plus tôt. Contrairement à l’accès standard, c’est le PAX qui scanne lui-même son BP : on peut penser qu’un PAX voyageant en J ou à statut Gold a suffisamment d’expérience pour le faire.
photo img_6517a
Il est bien rare que je n’aie pas envie d’appuyer sur la touche de gauche de ce clavier, car le PIF au Terminal 2 est presque toujours très efficace, et son personnel toujours irréprochable.
photo img_6452a
Comme il est plus tard que d’habitude, le vol KLM a fini d’embarquer, et il n’y a personne devant cette boutique duty-free. Il y a quelques PAX devant le linéaire stratégique, mais pas de souci, je trouve de quoi contenter Mme.
photo img_6455a
Je vais dans la file de gauche ci-dessous : petite inquiétude de l’employé encore à la porte alors que le vol KL est clos. Je lui dis que je vais simplement faire une photo et il me fait un large sourire, pouce en l’air, avec une expression du genre « Faites donc ! ». L’expérience airside commence bien.
photo img_6465a
En fait, c’est un peu plus tard, après son repoussage, que je ferai une bien meilleure photo du 737-900 KLM. Tiens, KL aussi met un module plus gros que d’habitude !
photo img_6480a
Départ du 767-300ER British Airways pour LHR
photo img_6458a
Et du 737-800 Norwegian Air Shuttle pour ORY
photo img_6459a
C’est sans doute le hasard des pistes en services qui me fait voir pour la première fois ici un appareil
de Croatia Airlines à ARN (EC-MLO, un CRJ-1000). Le vol OU485 ARN-ZAG n’est pas quotidien, mais il vole le vendredi.
photo img_6467a
Saab 340 Nextjet sur le départ
photo img_6488a
Ca ne consomme pas beaucoup, mais il faut quand même les ravitailler
photo img_6460a
Arrivée d’un Fokker 50 Sparrow
photo img_6487a
En zone de fret, il y a bien sûr les deux incontournables 757 DHL
photo img_6473a
Mais plus inhabituel, il y a cet A330-200F Turkish Airlines. En arrière-plan, un 738 Norwegian Air Shuttle atterrit piste 01R
photo img_6474a
Encore plus intéressant : ce 747-400 Wamos (Espagne) était loué à Conviasa (Vénézuela), jusqu’à l’arrêt de ses lignes internationales par cette dernière le 5 mai dernier, faute de devises pour payer ses assureurs, avec en cascade la résiliation le 9 mai par Wamos de son contrat avec Conviasa.
photo img_6471a
Et pour finir un Falcon 7X qui est celui qui apparait, bien mieux photographié à IEV, dans la fiche Wikipedia consacrée à cet appareil. Que fait cet appareil en zone de fret ? Il faut une cargaison particulièrement chère au kilo et sensible pour justifier d’utiliser un trijet d’affaires, comme le Falcon 7X ou son prédécesseur le Falcon 50, choisi par les commendataires de ce qui a été appelée par les media l’affaire Air Cocaïne.
photo img_6479a
Ayant fait le tour de la question côté spotting, et n’ayant pas énormément de temps, je me dirige vers l’escalier menant au salon à l’étage où il me faudra présenter mon BP , enregistré dans mon smartphone…

… qui n’est pas dans la poche gauche de mon pantalon
… qui n’est pas dans la poche droite de mon pantalon
… qui n’est pas dans la poche gauche de mon blouson
… qui n’est pas dans la poche droite de mon blouson
… qui n’est pas dans ma poche banane avec mon mètre ruban
… qui n’est pas dans la poche extérieure de mon sac à dos où il n’aurait rien à y faire

… que j’avais posé en évidence à l’une de mes étapes de spotting sur le sac isotherme du saumon fumé
photo img_6521a
ET M*** !!
C’est à QUELLE baie vitrée que je l’ai posé ?!

Je les fais toutes une à une, et qu’est ce que je vois à la dernière ? Mon smartphone, qui commençait à trouver le temps long, d’autant qu’une annonce bilingue suédois/anglais venait de recommander de ne pas le laisser sans surveillance en raison des risques de vol.

Un téléphone, de nos jours, c’est intelligent, mais c’est aussi très rancunier, et pour se venger de s’être senti abandonné dans un aéroport étranger, il m’a réveillé le lendemain matin, jeudi de l’Ascension, à 7 h du matin, comme tous les jours de semaine du lundi au vendredi. (Il a aussi réveillé Mme, du coup)
photo img_6491a
Cela dit, il y a des pays où je n’aurais pas donné cher de mes chances de le retrouver, même s’il ne s’était écoulé que deux minutes de photo à photo.
Donc arrivée au salon, le seul du Terminal 2.
photo img_6493a
Cette fois-ci, le présentoir de presse quotidienne est beaucoup plus fourni
photo img_6494a
Et celui des magazines un peu plus maigre, mais il y en avait aussi disposés sur une table que je n’ai pas photographiée.
photo img_6506a
Direction le buffet qui est proche de l’entrée. Sur la plaque chauffante, il y a ce plat qui est rigoureusement vide, malgré les traces de lasagne qui donnent l’impression du contraire (regardez la position de la cuillère pour vous en convaincre), et plus loin, un unique plateau de viande froide.
photo img_6496a
Ce n’est pas cette fois-ci que je mangerai l’un de ces plats
photo img_6502a
D’ailleurs, le personnel arrive pour débarrasser
photo img_6495a
Parce qu’en fait, 18h30, ce n’est plus une heure pour dîner en Suède (le décalage horaire avec l’Espagne est considérable, pour ce qui est des repas), et à partir de cette heure là, c’est un buffet de fromage, avec quand même des tranches de jambon et autres volaille reconstituée.
photo img_6509a
Tout s’explique : si j’ai pu manger de l’excellent saumon fumé à ce salon par deux fois, c’est que la première fois, c’était l’horaire AF d’hiver, quand le vol AF1063 est à 18h25, et la deuxième quand je suis parti par le vol AF1263 à 16h avec Mme, qui y a bien sûr fait honneur.
photo img_6497a
J’adore le fromage, et c’est justement cela le problème : je me restreins volontairement à Stockholm où il est tout aussi présent dans mon épicerie de quartier qu’à Paris, mais deux fois plus cher. Si à la fin de la semaine, on m’en met gracieusement des kilos sous mon nez, mes bonnes résolutions restent landside.
photo img_6498a
A cette heure-là, il ne reste qu’un type de pain suédois, plus un autre sans lactose ni gluten
photo img_6508a
En revanche, il y a du pain standard
photo img_6511a
Et des crackers salés qui ne conviennent pas à qui a choisi un menu « sans sel ajouté ».
photo img_6510a
Gros plan sur les soft drinks disponibles ; je rappelle pour mémoire qu’il y a du vin rouge et du vin blanc anonymes, ainsi que de l’eau plate et gazeuse, et je n’ai même pas cherché les alcools un peu plus forts.
photo img_6507a
Voici mon choix, avec les restes d’un PAX précédent, car cette table (suffisamment haute et proche du buffet) me convenait, mais cela a été débarrassé rapidement. J’ai trouvé le jus de pomme moins mauvais que la dernière fois (un phénomène d’accoutumance ?). Le café, servi à une machine classique également non photographiée, était standard.
photo img_6504a
C’est un jour de grand départ, mais plutôt vacances, mais le vendredi précédent, il n’y a avait pas grand monde non plus.

Ce salon, dont les fenêtre donnent sur le PIF si on ouvre les rideaux, procure une atmosphère d’autant plus intime que l’éclairage général est en panne ce jour là. L’enregistrement sur l’accès internet propre au salon est un peu plus rapide que celui de l’aéroport.
photo img_6520a
Après essai, c’est bien l’eau soufflée par le sèche-mains qui provoquent de très inesthétiques taches à côté du sièges des WC, et non un usage très maladroit du susdit par des PAX
photo img_6515a
L’honneur du personnel de ménage n’est pas totalement intact, car à ne pas vider la corbeille des essuie-mains en papier, celle-ci déborde
photo img_6516a
Je le savais avant même d’arriver à ARN (merci Flightradar24), mais c’est quand les PAX ont déjà commencé à faire la queue porte 67 que le retard du vol AF1063 est affiché. Un quart d’heure seulement, mais les promesses n’engagent que ceux qui les lisent.
photo img_6512a
C’est donc quand F-GTAS est déjà arrivé que je quitte le salon
photo img_6524a
Il s’agit plus d’une vacancière faisant une photo souvenir que d’une avgeek.
photo img_6523a
Repoussage d'OH-LZG, un A321 Finnair qui assure le vol AY646 repoussant avec une heure de retard. Il ne rattrapera rien sur le trajet ARN-HEL qui est bien plus court qu'ARN-CDG (merci Flighradar24 et A330-200)
photo img_6522a
Cela semble un peu désordonné, mais ce ne l’est pas en réalité : il y a à la fois le débarquement du vol AF1062, les queues pour l’embarquement du vol AF1063 (Skypriority ou non) et idem à la porte 68 pour le vol Air Berlin, qui comme vous l’avez vu au FIDS, est retardé de manière synchrone. S'ajoute à cela un groupe de Français(es) ayant manifestement dépassé l'âge de la retraite et peu l'habitude de prendre l'avion, qui erre à travers les queues dont ils ne perçoivent pas l'organisation.
photo img_6527a
La différence entre les PAX Skypriority et les autres, c’est qu’ils attendent dans la passerelle
photo img_6528aphoto img_6529a
Alors que les PAX ordinaires attendent derrière cette porte automatique à l’entrée de la passerelle qui n’arrête pas de se fermer, puis de se rouvrir, son intelligence n’allant pas jusqu’à comprendre que si personne ne bouge, ce n’est pas pour autant qu’il faut fermer le passage.
photo img_6530a
A320 Air Berlin au contact porte 68. En arrière plan, l’A330 cargo turc est encore là
photo img_6534a
Une employée remonte la passerelle avec deux fauteuils roulant, ce qui était très probablement la raison de l’attente dans la passerelle. On verra que ce ne sera pas la prise en charge des PMR qui sera la cause du retard de ce vol.
photo img_6536a
737-900 KLM en livrée Skyteam : KL comme AF envoie ses monocouloirs les plus gros pour faire face à ce jour de pointe
photo img_6537a
Fuselage shot
photo img_6538a
L’instant porte pour Esteban
photo img_6539a
Entrée dans l’avion après une salutation de bienvenue de la CC. J’ai le siège 5A ; une PAX ayant au plus la cinquantaine est déjà assise en 5B. Une autre PAX, également cinquantenaire, au sac à main FB-Plat est en train de mettre un sac dans le coffre à bagages : c’est manifestement Mme 5C. Un dialogue fait de sourires malicieux et de sous-entendus gentiment coquins commence :

Moi, à Mme 5C : Attendez pour vous asseoir, pour que je ne vous dérange pas inutilement !
Mme 5B : Vous êtes ensemble ?
Moi : Pas à ma connaissance !
Mme 5C : Pas encore, en tout cas !

Arrive là-dessus une PAX ayant largement vingt ans de plus ; c’est elle qui a un BP pour le 5B, car Mme 5B s’est trompée de rang, un PAX s’étant mis à sa place en 4B. Tout ce petit monde se remet à sa place avec courtoisie, et le dialogue se termine ainsi :

Mme 4Bex5B : Ce ne sera pas pour cette fois-ci !
Moi : C’était bien essayé quand même !
Mme new5B : Ah parce que ? (vous êtes ensemble ?)
Moi : Non, c’est une plaisanterie entre nous. (A Mme 4Bex5B) Je ne ferai pas de comparaison !

Dans ces circonstances, il m’est impossible d’avoir suffisamment de recul pour photographier mon siège. Les hublots sont mal alignés, mais ils sont propres.
photo img_6543a
C’est un A321 rénové, avec prise USB cachée à l’extrémité de l’accoudoir, que probablement peu de PAX auront remarquée.
photo img_6541a
La moquette est propre, l’aumônière aussi, mais ce capot (qui cache quoi ?) est déboîté.
photo img_6542a
Nous sommes arrivés en retard en raison d’un embarquement très long à Paris du vol précédent. Nous avons un souci de chargement (« boarding », dans la version en anglais qui suit), mais nous avons une solution, et je pense que cela prendra cinq – dix minutes.

Le problème ? Vers 20h15 (STD+50’), un PNC remonte l’allée avec une valise de cabine qu’il sort de l’avion, et quelques minutes après entrent dans l’avion, accueillis par les applaudissements de quelques PAX, quatre PAX manifestement du même groupe de retraités.

Peu après, le CdB annonce à demi-mot qu’il s’agissait d’un problème de surréservation (sans utiliser ce terme, ni l’anglicisme correspondant). C’est bien mal géré de la part du sol : il m’est arrivé une fois sur cette ligne d’entendre un appel à volontaire pour prendre le vol du lendemain matin (il faut être motivé par la compensation financière offerte, car l’horaire, vers 6h30 – 7h, pique les yeux). C’est aussi une communication assez malhonnête de la part du CdB qui a laissé planer l’ambiguïté entre problème de chargement de fret en soute et problème de place pour les PAX.

En attendant, je fais de mon mieux pour saisir ce 757 cargo d’UPS tracté vers la zone de fret, dans un contre-jour massif.
photo img_6544a
Pendant tout ce temps, il faut évidemment subir la fatigante musique d’ambiance infligée à ses PAX par AF. C’est double peine : le retard s’accumule, et l’attente se fait dans un environnement nécessitant des bouchons auditifs.

PNC : porte fermée ! : il est 20h23

Repoussage, dégageant la vue à contre-jour sur cet A319 Finnair
photo img_6546a
La pin de blocage du train a bien été ôtée à 20h31: tout est bon pour partir enfin, avec trois quarts d’heure de retard.
photo img_6547a
L’avino pivote et me fait découvrir, d’abord le bien connu 747-200 transformé en hôtel
photo img_6549a
Puis la zone de fret où il y a eu du mouvement : le 747 Wamos Air et l’A330 Turkish Airlines ont disparu, remplacés par le 757 UPS que j’ai vu arriver, au fond un 757 Fedex, et entre ces derniers un 777 cargo Korean Airlines qui lui aussi vient d’arriver : Flightradar24 m’a appris que HL8285 aura effectué ce jour là ICN-AMS-ARN, et repartira à 22h21 vers ICN.
photo img_6551aphoto img_6550a
Décollage : le Terminal 3, vu dans l’axe et le Terminal 2 à droite
photo img_6559a
On voit mieux ici le couloir vitré menant au Terminal 3, ainsi que le Terminal 2
photo img_6560a
Vue générale de la zone de fret en face du Terminal 2. Remarquez que seule la perspective mettait depuis le Terminal 2 le Falcon 7X au sujet duquel j'ironisais dans l'alignement apparent des appareils de fret : il est en fait stationné ainsi qu'un Fokker 50 face à un autre bâtiment qui n'a probablement rien à voir.
photo img_6562a
Les avions alignés en zone de fret : de gauche à droite les deux 757 DHL, le 757 UPS, vu peu avant de repousser, le 777 Korean Air et le 757 Fedex
photo img_6563a
Parking longue durée
photo img_6567a
L’échangeur entre la route 273 et la route longeant à la limite sud du périmètre d’ARN
photo img_6568a
Échangeur entre la route 273 et l’autoroute E4
photo img_6571a
Le château de Rosersberg, résidence privée de la famille royale
photo img_6574a
Non seulement l’avion est parti très en retard, mais il y a des nuages sur le sud de la Scandinavie : mon cours d’histoire – géo sera très léger cette fois-ci.
photo img_6586a
Le plateau repas m’est apporté un peu plus tard, avant le service des autres PAX comme c’est un menu spécial, « sans sel ajouté » ou « à faible teneur en sel » suivant les pages internet du site d’AF. Le voici tel que servi : il n’y a rien qui vous frappe ?
photo img_6587a
Vous vous souvenez de ces crackers salati in superficie que j’avais trouvé trop salés lors d’un autre vol ?
photo img_6588a
Sans blague, c’est ce paquet qui contient 2,3 % de sel qu’AF inclut dans le catering « sans sel ajouté » ?
photo img_6594a
L’autre sachet de pain est à 1,2% de sel.
photo img_6590a
Rien que de très banal en Suède : c'est le taux standard du pain traditionnel suédois, comme par exemple celui présent au salon, ou ici chez moi. Ce n'est pas du tout un aliment "à faible teneur en sel".
photo img_6899a
La teneur en sel du fromage Philadelphia est faible (0,23 %) et la barquette est petite : son apport de sel est négligeable. Je n’ai pas pu déterminer avec certitude si le plat chaud (du poulet avec du riz, un peu de brocolis et de la sauce tomate) avait été salé, car en fait je mange assez peu salé dans la vraie vie, mais je doute fortement que le sel ait été totalement absent de la préparation.
photo img_6595a
En ne comptant que le pain, les crackers et le fromage, ce plateau contient au minimum 0,85 g de sel. Un régime hyposodé doit être limité à 1,5 – 2,4 g de sodium, soit 3,75 – 6 g de sel, et d’ailleurs, l’OMS, dans cette note, recommande à tout individu de se limiter à 2 g de sodium, soit 5 g de sel par jour, alors que la consommation est typiquement de 9 – 12 g de sel par jour.

Toutes vérifications post-vol faites, ce repas est donc bien les cordes, mais ces crackers beaucoup trop salés m’ont heurté et je n’y ai pas touché. Pour couronner le tout, le plat chaud était très bourratif, la bouteille d’eau était à peine suffisante pour compenser cela, et le chariot n’est repassé avec le service normal que quand j’avais fini, donc trop tard pour me donner de l’eau quand j’en avais besoin.

A défaut de visiter l’usine qui se trouve à proximité d’ARN, j’ai noté que le chocolat est de marque Marabou (qui ne contient pas de sel : j'ai vérifié la composition) : ce plateau a été approvisionné à Stockholm, contrairement au plateau sans allergènes qui aurait dû venir de Paris et avait été oublié, lors d’un vol précédent.

Ce compactage des déchets (et des crackers) n’était pas optimal, mais avec tout le sel que j’avais absorbé, il ne fallait pas en rajouter sur mon hypertension.
photo img_6599a
C’est au moment de son propre repas, que Mme PAX5B me confie son désarroi passé :
Vous vous rendez compte, nous sommes un groupe de 37 personnes, nous avions tous notre billet, et voici qu’il y en avait trois qui n’avaient pas de place dans l’avion ! Comment cela pouvait-il se faire ? Je dois prendre continuer ensuite en train vers le Jura ; sans mon gendre, cela allait être difficile.

Je n’ai pas cherché à expliquer à partir de zéro le principe des surréservations à cette PAX qui découvrait les joies du voyage aérien, mais je crois que l’image de marque d’AF en a pris un coup auprès de 37 PAX d’un coup.

L’image de marque du catering made in AF en a pris un coup aussi, car après un coup d’œil à ce filet de colin aux brocolis, ma voisine n’y a pas touché. Cette vénérable Jurassienne ne devait pas être habituée à manger du poisson de mer.
photo img_6592a
L’aéroport de Halmstad (HAD) était juste hors champ, caché par le bas du hublot, mais vues l’heure et la nébulosité, mes chances de le voir étaient minces.
photo img_6601a
En revanche ici, on reconnait sans peine ( ?) le détroit séparant la Suède avec Helsingborg à gauche, et le Danemark avec Helsingør à droite
photo img_6604a
La suite est sans espoir pour l’IFE extérieur car il fait trop sombre. Seule consolation, un atterrissage piste 09R, ce qui me donne une vue de Paris avec la Tour Eiffel au centre.
photo img_6612a
Nouvelle musique de supermarché une fois au sol, mais là, on peut raisonnablement espérer que cette punition sonore ne durera pas trop longtemps, le temps d’arriver au contact auprès de cet A320 AF.
photo img_6620a
Bien qu’il s’agisse d’un A321 complètement plein de vacanciers, le débarquement est rapide car je suis dans les premiers rangs
photo img_6627a
Cinq minutes après l’arrivée au bloc, laquelle avait 41 minutes de retard : c’est malheureusement banal sur cette ligne, et cette fois-ci, AF y est pour quelque chose
photo img_6625a
Dernier coup d’œil à l’A321 au contact
photo img_6629a
Sortie airside en passant devant quatre ou cinq douaniers équipés de gilets pare-balles qui, positionnés en retrait, laissent largement le passage sans mot dire
photo img_6630a
Et arrivée à la porte 11, celle de la station de taxis, face à un barrage beaucoup plus sérieux de quatre ou cinq rabatteurs de taxis clandestins d’une carrure qui vaut bien celle des douaniers. C’est comme au rugby : il aurait mieux valu déborder par les ailes porte 10 ou 12, mais faute de mieux, il faut zigzaguer dans le tas au culot, en compensant par la vitesse le handicap de poids.

Merci de m’avoir lu !

PS : un FR-navette expédié en moins de cent photos, ça sent la fatigue. Ce vol est le début de vacances loin des tarmacs; je vous donne rendez-vous dans deux semaines pour le récit d'un AF1262 dont le menu dépendra de mes excès alimentaires d'ici là. Bons vols à tous !
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.3/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements6.0
Restauration6.0

Stockholm Arlanda Lounge

7.1/10
Confort8.0
Restauration6.0
Divertissements8.0
Services6.5

Stockholm - ARN

8.9/10
Fluidité10.0
Accès9.5
Services6.0
Propreté10.0

Paris - CDG

8.9/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

C'est buffet froid de fromages et tranches de jambon et équivalent au salon Aurora d'ARN à partir de 18h30, et même plutôt avant. Tant que le vol AF1063 est à son horaire d'été, la note Restauration de ce salon risque d'être médiocre. Le nettoyage des sanitaires n'est pas tout à fait à la hauteur.

Le confort à bord de cet A321 rénové était standard parce que le PAX de devant n'a pas incliné son siège; mais comme d'habitude, avoir un bagage à main et avoir un siège vers l'avant de l'avion est une prise de risque si l'on ne veut pas attendre debout l'embarquement, même si on est Skypriority. La faute est en revient à AF qui dissuade par voie tarifaire les PAX d'avoir un bagage en soute.
Je trouve la presse trop peu pratique à lire sur un téléphone portable.
Sérieuse déception au sujet de ce repas "à faible teneur en sel" qui comportait le seul aliment que je n'avais pas fini lors d'un vol précédent, car trop salé !

ARN et CDG restent peu ou prou égaux à eux mêmes de navette en navette. Fail pour les services au sol à ARN qui ont géré trop tardivement la surréservation sur ce vol.

Lors de ce voyage, c'était le facteur humain qui était supérieur aux attentes : le contrôleur à bord de l'Arlanda Express, l'employé à la porte du vol KL qui venait de fermer, les PNC de ce vol (oui, le service était fait très agréablement), mes voisines quel que soit leur âge.

Informations sur la ligne Stockholm (ARN) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 73 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Stockholm (ARN) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est avec /10.

La durée moyenne des vols est de 2.0 heures et 36.0 minutes.

  Plus d'informations

21 Commentaires

  • Comment 399252 by
    BESMRS 1128 Commentaires

    Merci pour le FR ?

    Pour l’Arlanda express, on notera que l’erreur doit être fréquente vu qu’un procédure ad hoc est organisée.

    De mémoire il y a des distributeurs de régularisation tarifaire à CDG et Marne la vallée à des tarifs prohibitifs (en plus c’est truqué car c’est un mobilis ou Paris visite zones 1-5 qui est codé magnétiquement).

    J’ai une préférence pour la version japonaise : on paye la différence en sortie…

    À noter sur le 330F turc, la « bosse » liée à l’avancement du train avant (lui-même lié à un avancement du centre de gravité des versions fret pures…

    Bosse absente des MRTT ; j’ignore ce qu’il en est des a300 classiques transformés en version F…

    Remarque sur les bagages : les pax skypriority et les pax silvers ont tous droit à un bagages minimum en soute… et ce quelque soit le tarif !

    Donc cela relativise vos remarques sur la politique tarifaire d’AF ; le problème vient plutôt de la célérité d’ADP à livrer les bagages me semble-t-il….

    • Comment 399261 by
      marathon GOLD AUTEUR 8808 Commentaires

      Je savais (sans surprise) que les erreurs tarifaires sont fréquentes à CDG, mais je ne savais même pas qu'il y a des distributeurs de régulation. La version japonaise que je connais très bien, puisque c'est un pays où j'ai mes habitudes, est à mon avis intransposable en France :
      - elle suppose que les PAX sont de bonne foi, ce qui est vrai dans un pays où le taux de fraude est négligeable
      - elle nécessite un guichet "railside" avec du personnel dans chaque gare, voire à chaque sortie, ce qui contribue au coût élevé du transport ferroviaire dans ce pays (sauf dans les petites gares de campagne desservies par un train Wanman ワンマン, où c'est le conducteur du train qui fait tout).

      Merci d'avoir attiré mon attention sur cette particularité du train avant de l'A330 cargo !

      Je maintiens mes propos au sujet des bagages, car sur cette ligne, les PAX Skypriority "originaux" qui choisissent un siège vers l'arrière de l'avion se comptent sur les doigts de la main. Comme moi, les PAX SP voyagent plutôt léger, avec un ordinateur portable et le minimum de vêtements pour quelques jours. Beaucoup n'ont qu'un bagage, comme ma valise griffée AF ou mon sac à dos que je trouve plus pratique. Devoir séparer leurs affaires entre l'ordinateur portable et autres objets à ne perdre sous aucun prétexte d'une part, et une très petite valise d'autre part serait une contrainte significative. Il se peut que de proche en proche, leurs bagages occupent un peu plus que leurs rangs, ou qu'ils ne laissent pas/peu de place aux PAX non SP qui ont des sièges milieu vers l'avant. Le vrai problème, ce sont les PAX "loisirs" (comme Mme quand elle est venue me rejoindre), que la politique tarifaire incite à optimiser leurs affaires en un bagage à main.
      La livraison des bagages à CDG à l'arrivée de ce vol est assez rapide, mais la réputation des bagagistes de CDG a la vie dure, d'autant qu'un PAX fait peu la différence entre le cas favorable un vol CC ayant peu de bagages en soute et un vol LC bicouloir où tous les PAX ont mis un bagage en soute : il se souvient (comme moi) des retours de vacances lointaines où il a attendu une heure chrono son bagage devant le tapis.

      Merci pour le commentaire, toujours apprécié !

  • Comment 399254 by
    A330-200 SILVER 523 Commentaires

    Bonjour Marathon ,

    Merci pour ce FR avant vacances,
    le surbooking est pratique par toutes les compagnies , la n est donc pas le probleme , ce qui est incroyable c est que cela n est pas ete gere au sol avec un appel a des volontaires en portes . certes le vol a 06h30 serait une alternative assez tot , toutefois avec 300 Euros d indemnisation ou plus si c est un voucher , cela se digere assez bien ...

    je laisserai esteban le confirmer et sortir le fouet , mais il me semble que sur la premiere photo finair ce n est pas un embraer mais un A320 ou A319 .
    le catering sans sel , n en est pas un et ressemble a un menu tout a fait normal , peut etre un peu ameliore car le poulet a l air pas mal .
    le reste est conforme a d habitude avec en moins la geovision naturelle , c est dommage.
    bonne vacances

    • Comment 399262 by
      marathon GOLD AUTEUR 8808 Commentaires

      Depuis qu'il m'a fallu aller jusqu'à un médiateur pour faire acter le fait que la distance ARN-CDG est de 1539 km, et non 1490 km selon le barème des miles de Flying Blue, il est de notoriété publique que l'indemnisation forfaitaire en cas de surbooking (entrainant fatalement un retard de plus de 3 heures) est de 400 EUR. Ajouté au dîner et à la nuit d'hôtel qui n'est pas donnée, l'addition est aussi salée que mon menu "à faible teneur en sel". AF aurait-il attendu le dernier moment pour payer le prix du surbooking ? Trois quarts d'heure de retard à l'arrivée pour les 200+ PAX de cet A321, cela ne coûtait rien à AF...

      Un A320 ou un A319 ? Que nenni, c'était OH-LZG, un A321 assurant le vol AY646 qui avait une heure de retard ! (merci Flightradar24). Je corrige la bourde avant qu'Esteban ne sévisse ! :)

      Le poulet était en effet assez bon, mais ce menu avait autant de sel qu'un autre.

      Si le vol avait été ponctuel, j'aurai pu tirer partie de certains passages sans nuages : c'est ajouté au passif d'AF sur ce vol.

      Merci pour le correctif et le commentaire !

      • Comment 399358 by
        BESMRS 1128 Commentaires

        N'était-ce pas la distance avec l'ancien aéroport ?

        • Comment 399360 by
          marathon GOLD AUTEUR 8808 Commentaires

          BMA-CDG : 1521 km ! Et comme BMA est en plein Stockholm alors que CDG est au nord de Paris, la distance Paris-Stockholm (de centre-ville à centre-ville) est supérieure. Le seul moyen de faire passer Stockholm-Paris sous la barre des 1500 km, c'est de prendre pour référence les aéroports low-cost de "Paris-Beauvais" et "Stockholm-Skavsta" (NYO-BVA ne fait que 1414 km), et s'appeler Ryanair qui exploite cette ligne.
          La position d'AF était indéfendable.

  • Comment 399298 by
    jules67500 SILVER 3474 Commentaires

    Merci pour ce FR synonyme d'un départ en vacances !

    Ils sont sympas les contrôleurs dans le train, chez moi c'est amende si je me trompe de train et/ou si je n'ai pas chargé mon abonnement !

    Toujours incompréhensible cette manie de vider les plats chauds à 18h30, surtout quand le vol AF est en retard !

    Menu sans-sel mais avec, c'est un peu limite et on voit qu'AF joue avec les limites sur certains menus.

    Encore un AF1063 en retard, je crois que c'est le fait que l'avion accumule du retard toute la journée et AF le laisse prendre encore plus de retard du fait qu'il n'y ait pas trop de correspondances ensuite... Mais c'est ch*** à la longue !

    A bientôt pour un AF1262 dans deux semaines :)

    • Comment 399305 by
      marathon GOLD AUTEUR 8808 Commentaires

      Dans les transports en commun, on a la tolérance aux erreurs tarifaires qu'on mérite : dans un pays où le taux de fraude est élevé, la bonne foi n'est pas admise. (A contrario, et à titre indicatif, je compte sur les doigts d'une main les contrôles vus dans le métro de Stockholm depuis le début de mes navettes).

      C'est un salon multi-compagnies à ARN, où AF n'est que client : je ne sais pas quel est son pouvoir de négociation sur les prestations.

      Il y a quand même des vols LC en correspondance avec ce vol : il arrive sur ce vol que les PNC égrènent en fin de vol les terminaux auxquels les PAX doivent aller selon leur destination finale.

      Merci pour le commentaire, et à dans deux semaines !

  • Comment 399311 by
    Esteban TEAM GOLD 6658 Commentaires

    Ah oui mais non, si je n'ai même plus le temps de sortir le fouet et que d'autres te protègent ... Où va le monde ??

    Merci pour cet opus du LSML, peut être que la traduction est passée de "low salt" à "less salt" ? en tout cas ces crackers n'avaient rien à y faire, même si le plateau, dans l'ensemble est plutôt sympa.

    A bientôt !

    • Comment 399354 by
      marathon GOLD AUTEUR 8808 Commentaires

      Même en étant incapable de distinguer ces appareils de face, un Airbus était beaucoup plus probable qu'un Embraer en cette veille de WE de 4 jours pour ce vol Finnair, en raison de l'importance des liens entre Suède et Finlande,
      A bientôt !

  • Comment 399325 by
    Chevelan GOLD 10123 Commentaires

    Un menu "léger" en sel ? Ce n'est certainement pas pour moi que l'on surnomme la chèvre à table, en ayant la fâcheuse manie de saler les aliments avant même de les goûter... Je sais, ce n'est pas bon pour la pompe !

    Merci pour ce FR, avec les vacances au bout, à bientôt !

  • Comment 399620 by
    mogoy GOLD 7955 Commentaires

    Merci François pour ce FR.

    Dommage pour l'horaire suédois du salon. C'est étranger dans un environnment international par nature que de ne pas étendres les horaires habituels du pays.
    Execution du menu low sodium pas optimale avec la bourde des biscuits hypersalés. L'avantage visiblement c'est qu'on n'a pas à regarder l'étiquette pour s'en apercevoir.

    • Comment 399634 by
      marathon GOLD AUTEUR 8808 Commentaires

      Il en va de ce salon comme des hôtels : il faut choisir entre banalité internationale et particularisme national. Reste à voir s'il y aura des renouvellements au cours du temps.
      L'analyse de la teneur en sel de ce menu m'a fait me rendre compte que je mange décidément peu salé dans ma vie courante, dont ces crackers (et leurs équivalents) ne font pas partie. Encore qu'il faudrait que je me méfie des fromages du salon ;)
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 399918 by
    Rl 777 812 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Nice spotting shots at ARN!

    Great catch of the OU CRK, leased by Air Nostrum. The ZAG-ARN flight resumed on 19 May, you managed to catch the third flight.

    Glad you find the phone, phew!

    “Je le savais avant même d’arriver à ARN (merci Flightradar24), mais c’est quand les PAX ont déjà commencé à faire la queue porte 67 que le retard du vol AF1063 est affiché. Un quart d’heure seulement, mais les promesses n’engagent que ceux qui les lisent.“
    - I am surprised Swedavia mentioned the delay at all on the screens, even if the estimated delay was highly underestimated.

    Nice shots of the cargo birds! Great aerial shots as well.

    Thanks for showing this meal, not the best idea to include salty crackers and crispbread in a special meal like this one. Thanks for sharing.

    Have a good one, see you!

    • Comment 399961 by
      marathon GOLD AUTEUR 8808 Commentaires

      Thanks for the explanations about the OU CRK (the livery seemed unusual to me !)
      I’ll be more careful about my phone, from now on !
      In ARN, delays are indeed always posted long after they are obvious to knowledgeable passengers.
      The daylight and the weather are now the best for the taking pictures on the ground and in flight.
      Thanks for the comment !

  • Comment 399969 by
    Benoit75008 GOLD 5619 Commentaires

    Merci pour ton FR!

    La sélection du siege peut se faire sur ton espace AF directement apres le paiement, pas besoin d'attendre l'enregistrement.
    Ca te permettrait de choisir le meilleur siege, non?

    Catering au salon bien plus sympa qu'a ton précédent passage!

    Merci et bonne soirée!

    • Comment 400344 by
      marathon GOLD AUTEUR 8808 Commentaires

      Je suis un débutant du voyage aérien, mais les FRistes expérimentés me font progresser, et j’ai sélectionné le 6A sur mon espace AF pour mon vol AF1262 suivant :)
      Merci pour ce commentaire didactique !

Connectez-vous pour poster un commentaire.