Avis du vol Boliviana de Aviacion La Paz Cochabamba en classe Economique

Compagnie Boliviana de Aviacion
Vol OB442
Classe Economique
Siege 14A
Temps de vol 00:45
Décollage 31 Jul 16, 08:00
Arrivée à 31 Jul 16, 08:45
OB 8 avis
Loouri
Par 747
Publié le 7 février 2018
Salut à tous,

Au vue de quelques demandes, mais également par envie :) je décide de publier ce second FR entre l'aéroport de La Paz El Alto et celui de Jorge Wilsterman, soit Cochabamba.


Rappel du routing :
Cela se déroule sur Juillet-Août 2016.
5Juillet PTP-SFG - Air Caraïbes - ATR
5 Juillet SXM-MIA - American B757
5 Juillet-6 Juillet MIA-LIM LATAM 767

8 Juillet LIM-CUZ Peruvian Airlines B733 http://bit.ly/2BKkacN

19 Juillet CUZ-La Paz Peruvian Airlines B732

31 Juillet LPB-CBB Boliviana de Aviacion B737 Aqui
31 Juillet CBB-SRE Boliviana de Aviacion B733
15 Août CJC -SCL LATAM A320
24 Août-25Août SCL-MIA Latam B787
25 Août MIA-SXM American B757
25 Août SFG-PTP Air Caraïbes ATR



Je ne me souvenais plus quel est le type d'avion qui a opéré le vol, entre B737-7 et -8. J'ai mis -7 car sur ma photo de cabine, il n'y a qu'une seule sortie de secours, à confirmer.

Notre avion est prévu pour 8h, on décide donc de s'y rendre pour 6h30. On se lève à 5heures. Il fait nuit noir, et surtout la température doit avoisiner les -15° à l'exterieur, et donc environ 5° à l'intérieur, car nous n'avions pas de chauffage. Inutile donc de souligner que la sortie du lit a été particulièrement éprouvante, et je pense qu'on pourrait suggérer cette épreuve aux JO de PyeongChang.
A 5:30, on descend la rue afin d'aller au "Terminal de Buses del Centro de La Paz". On est à 200mètres, et on y arrive 5 minutes plus tard, très essoufflés (altitude+air très vif = bof). Nous ne sommes pas seuls dans les rues, le trafic commence déjà à être dense, le boliviens se lèvent aux aurores visiblement !

photo la paz nuit


A 5:40, notre bolide prend l'autoroute, et va affronter les terribles virages pour sortir de cette cuvette naturelle où s'est construite la ville de La Paz. Je ne pense pas un seul instant à prendre des photos, malgré la vue magnifique. J'ai le mal des transports en voiture, et cette montée est pour moi un supplice, pauvre de moi si j'avais eu la fameuse idée de sortir mon téléphone à ce moment là.

A 6h15, après une bonne demi-heure de montée d'un dénivelé digne du Kensho Bowl à Breckenridge, pour les amateurs de ski ;) . Par contre, arrivé en haut, à El Alto (=le haut), donc sur l'Altiplano c'est tout plat et en 10minutes on est à l'aéroport qui porte le même nom que la banlieue : El Alto LPB.

La devanture de l'aéroport, qui est renonvée visiblement, ce qui n'est pas le cas de l'intérieur.
photo el alto


On entre, il est 6:30, et on va au check-in. C'est rapide et efficace, direction le PIF (pas de PAF), et en 5minutes on est airside ! parfait ! c'était pas la peine d'arriver si tôt!
Je ne penserai pas à prendre des photos du côté landside de LPB, ni du côté airside d'ailleurs.
Le jour commence à se lever. Les sièges sont confortables, et il y a du chauffage ! On attend patiemment, et à 7:40, l'embarquement est lancé. Il fait maintenant jour.

On embarque, et la cabine est récente et confortable.
photo avion

Cette fois normalement je ne me suis pas trompé d'avion, la cabine des -7 ne possède qu'une sortie de secours alors que les -8 en possèdent 2. Donc normalement je suis sur le bon avion ! (Bon si quelqu'un veut confirmer je suis preneur ahah).


Le sac à vomi, plutôt sympa
photo boa vomi

On repousse à l'heure. Le commandant annonce en espagnol un temps de vol de 15 minutes seulement, et en anglais de 25 minutes ? Lequel croire ? 15 minutes me parait très cour, cependant, il y a de grandes chances que le pilote soit hispanophone… bon, on verra bien, ça ne varie que de dix minutes au pire.

LPB ne possède qu'une piste orientée 10/28. Le vent venant d'ouest, on s'alignera sur la 28, pour décoller vers l'ouest, dos à La Paz donc.

photo dcollphoto decollage

Le décollage de La Paz figure parmi les plus longs du monde. Environ 1m30, et c'est normal car LPB est le plus haut aéroport du monde (sauf les petits aérogares non répertoriés). Il est situé sur l'Altiplano andin à environ 4100mètres. Les avions mettent donc plus de temps pour ralentir, et accélérer, cela dû au manque d'oxygène! (Si un physicien passe par là pour approfondir)

Voici des photos d'El Alto donc au décollage, et on peut contempler l'immensiter (désolé de la qualité!).
.
photo el atlo

.
photo el alto immense

Ensuite on survole La Paz, enfin de loin, et on l'aperçoit à travers une brume matinale, composée à mon avis d'un bon pourcentage de pollution automobile.
.
photo sans titre
.
photo sans titre
.
photo img_0584


Et on passe à côté, je dis bien à côté puisqu'on n'est pas plus haut que lui, du mont Illimani, véritable symbole de la ville.
.
photo img_0585
.
photo img_0586
.
photo img_0587

(Les dernières photos sont prises par ma soeur quelques rangs en avant, c'est pour ça que le réacteur ne parait pas aux mêmes angles).

Le temps que l'Illimani disparaîsse, on entame la descente… On a donc pas dépassé les 5000 mètres qu'on redescend déjà. Je pense qu'on monte uniquement pour dépasser la chaîne de montagne, après c'est de la descente car CBB est plus bas que LPB. Les paysages sont desertiques, mais vraiment d'une beauté inconcevable. Malheureusement, mes photos sont trop immondes, avec le reflet et hublot sale (oui je cherche des excuses) pour les mettres ici, mais croyez-moi, ce vol vaut largement le détour.

A 8:10, Cochabamba apparaît. La ville doit mériter le détour, mais je n'y reste pas, je pars directement sur Sucre, ça sera pour une prochaine fois!

A 8:16, on touch, donc le vol aura duré 16 minutes…

Cochabamba est le hub de Boliviana, il y a donc quelques avions présents. On débarque à pied, mais interdiction formelle de prendre des photos. Evidemment, je respecte plus au moins la règle.

Un autre b737 est en train de rouler. Il viendra se parquer à côté de nous.
photo boa

Notre avion.
photo us bolide



Direction ensuite la salle d'embarquement pour poursuivre vers SRE. Il se peut qu'il y ai des incohérences dans ce report, car c'était il y a assez longtemps et je me mélange un peu les pinceaux (sauf pour les paysages ;) ).

Merci d'avoir lu, a la proxima vez !

Louri.

Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Boliviana de Aviacion

8.3/10
Cabine9.0
Equipage9.0
Divertissements8.0
Restauration7.0

La Paz - LPB

8.0/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services8.0
Propreté7.0

Cochabamba - CBB

7.3/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services8.5
Propreté4.5

Conclusion

OB : Un bon vol. Celui n'a coûté que 75 bolivianos, soit environ 7€50.... Oui, c'est vraiment pas cher, donc x4 = 30. 30€ pour un LPB-CBB, et encore 30 autres pour CBB-SRE, soit 60€ au total, pour une famille de quatre pour un LPB-SRE, certes cela reviendrait bien moins cher en bus, mais courage à ceux qui se laisseront tenter par une quinzaine d'heure de bus de nuit, donc dans des conditions très défavorables. Une bouteille d'eau a été servie, on peut difficilement faire plus dans un vol si court. Il n'y avait rien, si ce n'est le catalogue pour les divertissements. Cependant, vu la beauté des paysages extérieures, je ne vois pas qui resterait les yeux dans l'avion ! Les sièges étaient normaux, ni très confortables, mais bons tout de même.

LPB - Un aéroport peu développé, assez difficile à rejoindre. Cela s'est amelioré depuis le temps avec les travaux, et la création d'autres lignes de téléphériques. Cependant, les services premiers sont présents.

CBB- Difficile à noter. Plus grand que LPB côté airside. Tout le nécessaire était là. Ensuite, la gestion des passagers en correspondance est bonne (bonnes indications, agents présents etc...). Pour le reste, je ne peux pas juger, surtout landside car je n'y suis pas allé.

Sur le même sujet

8 Commentaires

  • Comment 430920 by
    redadeco 48 Commentaires

    Merci pour le FR, il y a pas mieux que la Bolivie pour comprendre les effets d'altitude sur la performance d'un avion.

    Je viens de visiter le pays il y a deux mois (3eme fois deja), je suis arrive par LPB (vol AA de MIA) et quitte sur le meme vol (avec escale a Santa Cruz de la Sierra - VVI). A 4200m d'altitude l'air se raréfie et sa densité est bien moindre qu'au niveau de la mer, un réacteur d'avion comme des poumons a besoin d'oxygène pour arriver a la vitesse de décollage nécessaire mais a 4200m l'oxygène devient une denrée rare donc l'avion a besoin de beaucoup plus de temps/distance a traverser avant de pouvoir décoller d'ou la nécessité d'utiliser pratiquement toute la longueur de la piste.
    Un autre facteur a considerer aussi est le poids de l'avion, le 757 d'AA vient directement de MIA mais ne peut pas retourner directement sans faire escale a VVI qui se trouve a 350mi a vol d'oiseau (un peu comme ORY-TLS) mais 3900 metres en dessous de LPB.
    L'altitude de LPB limite le choix de vols internationaux qui peuvent décoller a cette altitude, si je ne me trompe le vol le plus long qui décolle de LPB est LPB-BOG (Avianca) en 319.
    Aussi le seul vol transatlantique au depart de Bolivie pour Madrid doit décoller et se poser a VVI (Air Europa en 330 et BoA en 767) puisqu'il n'y a aucune chance qu'un gros porteur au complet puisse décoller de LPB pour faire 12h de vol a moins qu'on équipe ces avions avec des turbochargeurs.

    Fin de parenthese altitude :)

    • Comment 431040 by
      Loouri AUTEUR 467 Commentaires

      Salut,
      Je confirme en effet que le vol qui va le plus loin est l’Avianca pour Washington qui fait escale à Bogota, et qui decolle à 3h du mat de LPB… sympa!

      Merci pour le commentaire!

  • Comment 430955 by
    02022001 4355 Commentaires

    Merci pour ce FR qui me rappel de bons souvenirs ;)

  • Comment 431024 by
    Chevelan GOLD 14275 Commentaires

    Merci beaucoup pour ce FR et le bonus avec la dédicace !
    "on descend la rue afin d'aller au "Terminal de Buses "=> La rue Sagarnaga ?
    Je me souviens comme si c'était hier de cet aéroport perché à 4100 m...
    Un très court vol entres les deux villes... Une erreur c'est glissé dans le temps de vol, (bandeau), qui indique 23h15 !!!
    Copacabana, (l'origine de la célèbre plage Carioca vient de cette ville de Bolivie), et l'île de Taquile me rappelle encore de très bons souvenirs
    de la neige à La Paz ? Quelle surprise !

    A bientôt.

    • Comment 431041 by
      Loouri AUTEUR 467 Commentaires

      Salut,

      Pour le temps de vol, c’est que le pilote s’est trompé, il est passé par l’ouest au lieu de partir à l’est... c’est corrigé, merci!

      Je ne suis pas allé sur Taquile, qui elle est côté péruvien du lac. Il fallait repasser l’immigration et c’était pas simple, on s’est contenté de la Isla del Sol.
      La neige à La Paz, et dans l’Altiplano nous a bien surpris, mais c’était sympa tout de même, surtout qu’elle a vite fondu.

      A bientôt

  • Comment 431081 by
    Esteban TEAM GOLD 12523 Commentaires

    Hello ! Merci pour cette suite :)

    Superbe bonus avec de très jolies images. Top !

Connectez-vous pour poster un commentaire.