Avis du vol Transavia Amsterdam Paris en classe Economique

Compagnie Transavia
Vol HV5193
Classe Economique
Siege 32F
Temps de vol 01:20
Décollage 06 Fév 18, 18:50
Arrivée à 06 Fév 18, 20:10
TO   #9 sur 23 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 353 avis
okapi
Par SILVER 960
Publié le 5 juillet 2018
À Transavia et à tous ceux qui sont restés de grands enfants.

photo dsc00512 large


Vous n'êtes pas trop pressés j'espère. C'est que lire un flight-report de l'okapi, ce serait plutôt une activité du genre chronophage, alors installez-vous confortablement, participez au Quizz du jour même si il n'y a rien à gagner cette fois, à part peut-être des remerciements dans un pseudo bonus qui n'en est pas un…



Voici donc Ze Quizz du jour -> La vidéo qui suit pourrait correspondre à l'une des situations suivantes, regarde-la puis fais ton choix :



1. Mogoy tente d'échapper aux barbues forces de la soif dans un univers métachronique réfractaire aux clichés…Mais où peut-il bien avoir caché sa carte mémoire avec toutes ces photos compromettantes d'usines à gaz que Donald et Kim seraient prêts à racheter à prix d'or?

2. Marathon, notoire espion à la solde des révolutionnaires Sicilo-Taiwanais du 13ème arrondissement de Paris et contrebandier confirmé de salmonidés plus ou moins enfumés se fait repérer par les gardes de la très Nordique Svenska kungafamiljen. Ils ont flairé la présence d'une boite ronde qui ne doit pas quitter le territoire. Le rebelle tentera donc d'échapper, au pas de course évidemment, aux royaux contrôleurs vétérinaires…

3. BESMRS cherche vainement à pimenter son passage express dans un aéroport du sud-Parisien mais point de neige ni de billets de troisième classe pour l'Orient Express, juste des parchemins cachés sous ses effets personnels relatant les aventures normalisées de valeureux chevaliers du ciel. Il nous dévoile ainsi un côté athlétique que nul ne pouvait soupçonner. Aurait-il goûté au saucisson piquant de contrebande faussement estampillé AFNOR ?

4. FFLyerCDG, amateur confirmé de Campari passe sa vie entre deux avions. Si toi aussi tu te demandes comment fait-il pour prendre son bain dans l'Océan Pacifique le matin et féliciter les lauréats d'un concours de rédactions aéronautiques dans un restaurant aussi huppé que parisien le soir, soit tu fais partie de ce qui croient, à tort ou à raison que la Terre est plus plate qu'un siège australien de première classe, soit tu ne connais pas la somme d'efforts qui lui sont nécessaires pour arriver à l'heure à bon port! Mais c'était sans compter sur la présence d'un breuvage bien Milanais à bord qui n'est pas là que pour étancher sa soif…le piège se refermera-t-il sur ce "fréquent voleur"?

5. L'okapi a été filmé à l'insu de son plein gré le matin même lors de sa course contre la montre, lui qui note la ponctualité des autres sans vergogne mais procrastine sans retenue lorsqu'il s'agit de se présenter à l'heure au fort du Mesnil-Amelot…

6. Le petit de l'okapi a trouvé cette vidéo sur youtube et l'a envoyé à son géniteur en disant, "je pense à toi".


UN BRIN RADIN…



Arrivé à Amsterdam dans la matinée avec KLM, je repars en soirée avec Transavia. Une nouvelle entrée dans mon log des plus officieux. Le récit de ce vol aller avec Malcolm (la terreur des bacs à sables et de la classe économique) peut être lu, relu, commenté et même imprimé puis encadré (faut vraiment avoir de l'encre et du papier à gaspiller) en cliquant ici -> https://flight-report.com/fr/report/30133/KLM-KL1224-Paris-CDG-Amsterdam-AMS

C'est donc échaudé par une expérience aussi éprouvante que matinière que je quitte ponctuel, cette fois, le quartier RAI, haut lieu de retrouvailles de tous les amateurs de pixels et de décibels. Schipol est à seulement deux arrêts de train et cette après-midi s'annonce superbe. Je n'ai aucune intention de courir. J'ai prévu d'étaler mon déplacement sur deux jours. Ce que j'ai omis de faire par contre, c'est de réserver ma nuit d'hôtel sur place en temps et en heure. Du coup, en mode #radin (n'est-ce pas lerenardetlecanari ?), je préfère passer mon tour quand je vois les prix des nuitées à 180 euros minimum. L'idée de génie me vient à l'esprit à une semaine du Salon: pourquoi ne pas aller dormir ailleurs et prendre un avion pour ce faire? Ni une ni deux, c'est chez Transavia que je trouve mon bonheur avec un aller-retour à moins de 80 euros, Accès N°1 à Orly inclus. Résumé des opérations, mardi 6 février KLM pour un CDG-AMS, TO me ramène à la maison le soir et me transporte de nouveau le matin du 7 avant de me servir de navette privée ce même mercredi 7 pour rentrer sur Paris. Plus #avgeek tu meurs.

Mes proches se demandent encore si je suis normal.


LE CAFÉ, ÇA RÉVEILLE…



Fraîchement débarqué du train dans la gare souterraine de l'aéroport de Schipol, je tombe sur ça. Déformation professionnelle oblige, je photographie le "plateau" improvisé à la gloire du café chez KLM et discute quelques minutes avec la troupe.

photo dsc00486 largephoto dsc00489 large

Oh! Un instant porte…

photo dsc00490 large

J'ai hâte de voir le résultat final quand tout sera monté. Mais pour l'instant, j'ai du temps libre alors, que faire? Acheter du Gouda ou des gaufres? Une quelconque médecine homéopathique étant probablement incomprise sinon prohibée une fois rendu à destination, je me dis que le Plane Plaza pourrait faire l'affaire. Surtout qu'un peu plus tôt dans la journée, j'avais tweeté ceci:

photo seriously_tweet.png

Oh! Si vous êtes pressés de lire mon avis sur Transavia, prenez votre mal en patience parce que je vois là toute trouvée l'inspiration pour un bonus en forme de remerciements. Pas nécessairement les plus officiels mais bon, un hommage dirons-nous. Et comme dans tout générique, il manquera forcément des noms mais ce n'est pas intentionnel… Si certains bronzés font du ski, j'en connais un qui va faire du shopping !

photo dsc00495 large

Direction le temple de l'avgeek!

photo dsc00496 largephoto dsc00497 large

On peut aimer les avions autant que les trains dans cet aéroport.

photo dsc00498 largephoto dsc00499 large

Et puis non!

photo dsc00584 large

Pour savoir ce que j'ai trouvé dans ce magasin, il vous faudra patienter jusqu'à la fin de ce récit et vous farcir avant un peu de …


LOUNGE REPORT À L'ORANGE !!!



Vous en rêviez, n'est-ce pas? Eh bien, sachez que normalement, Transavia ne tient pas compte du statut Flying Blue, sauf pour créditer 500 miles si l'on achète le billet le plus cher. Ce qui n'est pas mon cas mais je vais quand même tenter le coup. Après si l'okapi est aussi persona non grata au 25 que Mogoy l'est dans le salon AZ à Fiumicino, je me demande si ce statut Platinum peut finalement me servir à quelque chose… Direction les départs!

photo dsc00587 largephoto dsc00591 large

Puisqu'il faut monter, montons! J'imagine que cette potentielle photo de couverture aurait été trop éloquente et hors-sujet sauf pour les amateurs de remontées mécaniques… ou de synonymes de verbes transitifs ;-)

photo dsc00592 large

Passage PIF presque rapide :-(

photo dsc00596 large

Plus de peur que de mal.

photo dsc00598 large

Un peu de spotting avant le grand plongeon.

photo dsc00600 large

Tiens, une compagnie que je connais bien!

photo dsc00603 largephoto dsc00605 largephoto dsc00607 large

Sans transition, l'instant salon. L'accueil est sympathique. J'explique mon cas, billet aller ce matin sur KLM, retour sur Transavia. La matrone me demande ma carte d'embarquement et mon statut.

photo transavia-boardingpass-guillaume-hv5193-06-02-2018

Le Platinum fait des merveilles ce soir. Je suis le bienvenu. Merci!!! Direction le bar, sans plus tarder.

photo dsc00608 large

L'offre culinaire, tout le monde la connait, je vous l'ai déjà présentée. Je vais donc épargner les âmes sensibles et les estomacs fragiles. Je complète la sélection liquide avec une flûte de bulles espagnoles. Je me demande pourquoi il n'y a pas de Crémant d'Alsace ou de Bourgogne dans les salons AFKL. Ce serait une alternative acceptable sous tous les plans dans ces deux espaces de luxe et de voluptés que sont les salons Crown et 2F…

photo dsc00612 large

Et j'en profite pour recharger mes batteries tout en lisant la Une du jour. La vraie nouveauté du soir, je la repère de façon inattendue : le Campari est là! Mixé avec du jus d'orange et un peu de tonic, c'est tout ce dont j'avais besoin pour me réconcilier avec l'endroit.

photo dsc00609 large

Impression finale du salon ? Pour citer le plus exotique des contributeurs flight-report.com, je n'avais que 20 minutes à perdre ce soir. Mais comme on ne crache pas dans la soupe, cheers! Et puis, on ne prend pas tous les jours son apéro avec Madame Bretzels :-D

photo dsc00613 large


EN ROUTE



Je ne vais pas me mettre à courir ce soir. Apéritif terminé, je quitte ces lieux pour aller rejoindre ma porte d'embarquement. Comme souvent à Schipol, il faut prévoir un peu de marche. Mind your step!

photo dsc00618 large

Agglutinement humain en porte. Pas la peine de se presser, je vais plutôt spotter ce qui peut l'être.

photo dsc00622 large

Pas grand chose de côté-ci…

photo dsc00623 large

Là-bas, c'est l'heure du T

photo dsc00624 large

Mais un peu plus loin, un très beau spécimen d'une compagnie en vogue chez les FR-istes.

photo dsc00621 large

Ainsi qu'un voisin de palier.

photo dsc00625 large

Finalement, c'est à peu près tout ce qu'il y avait. Je retourne vers la porte d'embarquement quand un jeune homme m'aborde. Il réalise un sondage pour le compte de l'aéroport. On le voit sur la photo suivante, adossé à la colonne avec son iPad dans les mains.

photo dsc00631 large

Discussion sympathique, il s'étonne de mes projets d'aller-retour pour éviter les tarifs prohibitifs des hôtels pendant cette période mais mes arguments le convainquent sans trop de résistance. Ce sondage aura eu le mérite de faire passer le temps de façon très agréable. Passage en porte effectué dans la foulée.

photo dsc00632 large

Je suis le dernier à pénétrer dans cette passerelle laissée vide.

photo dsc00633 large

Vue furtive sur le destrier du soir.

photo dsc00636 large

Passerelle en trompe-l’œil mais la destination affichée est la bonne.

photo dsc00640 large

Et mythiques instants porte.

photo dsc00641 largephoto dsc00642 large

Bienvenue polyglotte en prime!

photo dsc00643 large

Fuselage shot plus ou moins réussi…

photo dsc00644 large

L'accueil par les PNC hollandaises est jovial. Je précise que c'est mon premier vol avec HV et que j'ai l'intention de photographier un max de choses pendant ce vol. Après ce court échange, direction mon siège dûment sélectionné à fond de cale lors de l'achat du billet. En passant, les sièges aux issues sont un peu trop éloignés des hublots pour faire l'affaire mais la vie est faite de compromis.

photo dsc00645 large

Instant fourbi…

photo dsc00646 large

Une hôtesse accueille les passagers au fond de l'avion. Même introduction de ma part. Décidément, cet équipage exclusivement féminin me plait vraiment. Je suis autorisé à prendre en photo tout ce que je veux après lui avoir expliqué le but de mes prises de vues. C'est aux antipodes de ce que j'ai connu à bord d'autres avions. Je ne me prive donc point. Cette première photo amusera d'ailleurs la PNC. Je lui explique ce qu'est un test Marathon et complimente les nettoyeurs pour leur efficacité!

photo dsc00650 large

J'ai surtout la chance de bénéficier d'une rangée de trois pour moi tout seul.

photo dsc00655 large

La paperasse de bord peut être étalée comme il se doit. La destination à l'honneur ne m'est pas vraiment inconnue. Dommage qu'ils ne desservent pas Bergame depuis Orly comme je l'ai déjà demandé plus d'une fois. Ils seraient sans concurrence directe si l'on exclut Ryanair qui n'est pas une vraie compagnie et qui atterrit à Beauvais qui n'est pas un vrai aéroport parisien ;-)

photo dsc00657 largephoto dsc00659 large

Le superbe moodlight Boeing Sky Interior entre en action alors que l'embarquement est annoncé comme terminé.

photo dsc00658 largephoto dsc00661 large

Alitalia arrive, nous partons

photo dsc00665 largephoto dsc00668 large

Mise en route approuvée.

photo dsc00672 large

Et court roulage vers notre piste d'envol.

photo dsc00674 large

Les lumières à bord sont éteintes alors que nous côtoyons la ferme à Embraer.

photo dsc00682 largephoto dsc00687 large

Une voix féminine retentit depuis le cockpit et invite les PNC à s'asseoir pour le décollage.

photo dsc00690 largephoto dsc00694 large

Il me faudra jouer un peu avec les réglages de l'appareil photo pour sortir une photo décente de notre envol…

photo dsc00696 large

Dix minutes plus tard, nous sommes au-dessus de je ne sais trop quelle ville du nord.

photo dsc00697 large

Et le service peut commencer.

photo dsc00699 large

Je prends quelques graines salées…

photo dsc00698 large

pour compléter ma ration de légumes chipés au salon^^

photo dsc00667 large

Le reste est un liquide déjà connu qu'il n'est point besoin de présenter. Le service est effectué avec diligence, les recettes seront plutôt bonnes apparemment.

photo dsc00702 large

Alors comme j'en ai profité pour me lever en quête de photo insolite sur cette nouvelle compagnie, j'en profite pour vous présenter un autre instant porte, postérieure cette fois. Les amateurs de porte (ou de postérieurs) apprécieront ce geste généreux, j'espère!

photo dsc00701 large

Et puis, pour rester dans le thème, voici une exclusivité : L'instant-bouille

photo dsc00704 largephoto dsc00706 large

Vue imprenable sur l'enfournable … qui attend son heure. On se demande qui observe qui !

photo dsc00709 large

Et sur l'équipage qui poursuit son service.

photo dsc00710 large

Je retourne à ma place savourer l'instant présent.

photo dsc00714 large

La faune locale tend à prendre ses aises. Je me méfie…

photo dsc00718 large

Et puis, comme il me reste suffisamment de temps de vol pour vous présenter l'offre divertissements, vous êtes plutôt shopping ou lecture?

photo dsc00719 largephoto dsc00720 large

Profitez-en pour apprendre un peu d'Italien avec l'okapi, ce genre d'énergumène que l'on voit sur la photo de gauche s'appelle un "cornuto" (locution latine moderne employée par les automobilistes comme par les piétons de la Péninsule).

photo dsc00723 large

Ça tombe bien, tous les chemins mènent à Rome !

photo dsc00721 largephoto dsc00729 large

L'Italie vous accueillera à bras ouverts.

photo dsc00730 large

Peu importe votre statut d'ailleurs… Silver, Gold, Platinum ou Ultimate.

photo dsc00722 large

Et si voyager vous donne soif, vous aurez le choix entre jus d'orange et (très mauvaise) bière.

photo dsc00726 large

À moins que vous ne préfériez la flotte.

photo dsc00724 large

Elle est en vente libre à bord ce soir, tout comme d'autres gadgets.

photo dsc00725 largephoto dsc00727 large

De quoi combler vos amis.

photo dsc00732 large

Digne conclusion de tout festin, il ne me reste plus qu'à visiter les lieux d'aisance. J'ai demandé la permission de photographier et la PNC s'est assurée que l'endroit soit propre avant mon passage. Marque de raffinement qui m'a comblé. C'est rare et ça mérite d'être souligné. N'allez pas croire que j'ai bu du Curaçao, les toilettes sont certes exiguës mais restent confortables avec ce mood-lighting.

photo dsc00708 large

Et c'est au même moment que nous commençons la descente vers Paris.

photo dsc00736 large

Un moment interminable. Nous étions loin de nous douter de la vraie raison de ce détour.

photo dsc00737 large

Et puis finalement, après diverses manœuvres au-dessus de la région Parisienne, nous sortirons de la couche nuageuse.

photo dsc00740 large

Pour ne voir que du blanc au sol. Tout va très vite. L'atterrissage sera même un peu impressionnant.

photo dsc00741 largephoto dsc00743 large

Une fois la piste libérée, nous sommes recouverts d'une couche de flocons, présage d'une soirée bien difficile sur la capitale et sa banlieue.

photo dsc00744 large

Le roulage se fera au pas, très prudemment, jusqu'en porte.

photo dsc00746 largephoto dsc00747 largephoto dsc00748 large

C'est en bon dernier que je quitte la cabine, non sans avoir remercié sincèrement les deux hôtesses qui officiaient à l'arrière ce soir.

photo dsc00749 large

Je constate que la politesse est de rigueur chez Transavia :-)

photo dsc00750 large

Et c'est à l'avant que je retrouve le reste de cette troupe sympathique. Les deux hôtesses me demandent comment s'est passé cette première expérience et en regardant la femme CdB, je réponds que c'était excellent surtout cet atterrissage. D'ailleurs, j'ai eu l'impression que nous volions un tout petit peu plus vite que d'habitude en courte finale. L'intéressée est surprise que je l'ai remarqué et m'explique qu'elle a préféré garder quelques nœuds de marge pour augmenter le facteur d'adhérence. N'est pas pilote qui veut et nous blaguerons quelques instants sur le fait que cela aurait pu être un vol parfait sans la présence dans le cockpit d'un copilote masculin^^ Celui-ci sortira pour me laisser la place, le temps d'un rapide cliché.

photo dsc00754 large

J'ai droit en sortant à une petite leçon de moodlighting, parce que l'on a toujours quelque chose à apprendre des femmes ;-)

photo dsc00751 large

Et puis je me fais copieusement enguirlander comme si c'était Noël pour mes velléités photographiques. Comme c'est bon d'être revenu à Paris!

photo dsc00755 largephoto dsc00757 large

- Monsieur, au lieu de faire des photos, regardez où vous mettez les pieds!
- Ah bah oui, c'est plus glissant qu'avec un finger connecté directement à l'avion, n'est-ce pas? On se demande comment ils font sous d'autres contrées!

photo dsc00758 large

Et comme j'ai déjà eu droit à mon shampoing gratuit, je récidive, hué et conspué par Monsieur-je-défends-le-droit-à-l'anonymat-de-l'aéroport-qui-nous-aime-et-qui-est-quand-même-sur Instagram, Facebook et Twitter avec pleins de photos que nous aurions pu faire vous et moi ! Vous voulez un court d'Italien rapide là aussi?

photo dsc00761 large

Et je continue une fois au chaud, à l'intérieur avec le voisin un poil mieux loti.

photo dsc00762 large

Tiens, à propos d'Italien…

photo dsc00771 large


EPILOGUE



La neige a eu raison de la viabilité Francilienne, comme a pu le constater Erik alias Noone18 lors de son périple pour rejoindre l'aéroport d'Orly.

photo dsc00763 large

Pour ma part, je prends le chemin de la sortie. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'y a pas grand monde.

photo dsc00765 largephoto dsc00766 large

Nous n'étions pas très ponctuels ce soir mais les circonstances sont atténuantes 8/10.

photo dsc00767 large

Inutile de tenter l'expérience Orlybus. Orlyval est quant à lui en rade (belle idée de faire un métro automatique sur pneus sans pouvoir en déneiger les pistes). Un taxi? Vu l'état des routes, toute attente serait vaine. Il ne me reste plus que le tram T7 qui semble rouler encore assez bien. Va pour le tramway, sinon, ce sera nuit dans le terminal en attendant le lendemain matin.

photo dsc00773 largephoto dsc00774 large

Comment dit-on couloir en chinois?

photo dsc00775 large

Avanti! Plus c'est long, plus c'est bon.

photo dsc00776 large

Ah bon?

photo dsc00779 large

Mouais, bah pas ce soir.

photo dsc00778 large

Le tram arrivera vite. J'en informe mon correspondant sur Twiter qui n'avait pas pensé à cette option. Une trentaine de minutes plus tard, je m'engouffre dans le métro ligne 7 à Villejuif pour une courte nuit du côté de la Vistule. Buona notte flight-report !


GRAZIE MILLE



J'aurais pu inclure ce qui suit entre deux balises "bonus" mais cela n'aurait pas été convenable. En route donc pour une litanie okapienne. Pour commencer, la bonne réponse au Quizz du jour, la numéro 6, évidemment. Et vous verrez prochainement que le garnement continue dans l'art de la récidive. Il a de qui tenir^^

Bref, le seul cockpit où je peux aller, sans demander la permission à qui que ce soit, c'est celui de cet avion, en display statique au beau milieu de la galerie commerciale qui caractérise la première partie publique de cet aéroport.

photo dsc00500 large

Mais on y accède uniquement par le magasin. Je demande au gentil vendeur si je peux faire quelques photos. Œuf corse !!! Comme je ne me prive de rien, voici le résultat des ces instants magiques. Commençons par Esteban et sa porte!

photo dsc00527 large

La cabine est très spacieuse, le pitch est le meilleur du marché.

photo dsc00524 largephoto dsc00525 large

Le galley, juste avant d'accéder au poste de pilotage.

photo dsc00528 large

Les consignes de sécurité

photo dsc00557 large

Et le Saint des Saints

photo dsc00583 large

Je prends les commandes ?

photo dsc00523 large

Ou vous préférez des détails plus croustillants…

photo dsc00568 largephoto dsc00569 large

photo dsc00570 largephoto dsc00571 large

C'est dans les vieilles marmites…

photo dsc00522 large

Que l'on trouve les plus vieux boutons de commande.

photo dsc00574 largephoto dsc00576 large

Y'en a vraiment partout.

photo dsc00577 largephoto dsc00579 large

Même derrière soi. Sacrée bestiole!

photo dsc00580 large

Mais comme je n'ai pas toute ma soirée devant moi et deux maquettes et une flamme à acheter…

photo dsc00532 large

Je redescends sur terre.

photo dsc00526 large

Si vous ne vous retrouvez pas dans la sélection qui suit, c'est soit parce que votre compagnie fétiche n'est pas en vente dans ce magasin soit parce que la liste des contributeurs est devenue tellement longue qu'il est presque impossible de citer tout le monde. Hommage donc à la diversité, sous toutes ses formes et mes excuses si j'ai fait preuve d'amnésie.

À tout Seigneur, tout horreur. Ayant voté pour moi (mais chut! c'est un secret)… Celle qui ne meure jamais. Cobra appréciera peut-être que je lui laisse une place en J. Il ne sera pas seul d'ailleurs. Je me contente d'un fond de cale en général.

photo dsc00516 large

Momolemomo ouvre le bal, accompagné de l'amateur de sèche-cheveux en personne. Les Ibères sont rudes : Olé!

photo dsc00537 large

Comme c'est beau l'amour ♥♥♥ Mademoiselle accompagne son prince charmant et l'autorise à s'acheter une maquette. Tout sauf Ryanair lui dira-t-elle! Désolé Molfan!
Eh Kethu! je n'ai pas trouvé d'avion Balte ni de TGV…

photo dsc00534 large

Allez, pour réconcilier les aventuriers…qui m'interpellent sur le quai du RER ;-)

photo dsc00538 large

À propos d'aventures, celles vécues en Afrique ou à Mada? C'est Papou qui les a le mieux racontées. Mais un clin d’œil à eastafrican ne saurait manquer. Jambo!

photo dsc00514 large

Lynxy, Wop et Opoman entre autres m'ont fait découvrir une compagnie que je vais bientôt reporter.

photo dsc00553 large

Quant à Sylvestre et son maître, Michelg, ils partagent l'espace disponible avec Gaetan, Ilyes et FredNyon

photo dsc00506 large

Chevelan se reconnaîtra-t-il dans cet avion Milanais aux lignes de rêve?

photo dsc00505 large

Ça sent le Pititom et même une pointe de Kilmarnock ?… Sans oublier Marathon juste en dessous ! Il y a même un petit morceau d'Etihad mais comme c'est du fond de cale, je ne la conseille pas à Flavien, il a déjà donné je crois ;-)

photo dsc00533 large

Au plus Pacifique des amateurs de géraniums (et d'engrais liquide de la même couleur), un modèle facile à monter. On ne sait jamais, vu son grand âge…

photo dsc00552 large

Peut-on voir cet Allemand tentaculaire sans évoquer uniquement Bernard, un de mes lecteurs et commentateurs favoris, certainement assis au quatre premiers hublots? Ce serait oublier Jules et tous les amis Suisses dont la compagnie si légendaire est devenue Numéro 2 dans le microcosme germanique aérien ;-)

photo dsc00535 large

À Donald, qui va nous rendre avant l'heure le Roi des salmons salons

photo dsc00544 large

Et au Roi, évidemment. Mais comme une Reine n'est jamais très loin non plus… et que Dubai est aussi la destination fétiche de beaucoup, le trône doit donc être partagé avec, entre autres Philippe!

photo dsc00515 large

Et peut-on parler de flight-report sans nommer les avgeeks de tous poils? Si le premier oiseau n'est pas forcément le plus exotique qui soit, j'associerais volontiers celui en arrière plan à Lucky Luke, Akivi et Kolia.

photo dsc00547 large

Il faut avoir l'âme d'un sacré garçon joueur pour aller s'acheter un billet La Première en boutique mais c'est tellement plus chic que de choisir des dessous féminins chez la première Victoria hors-taxes venue. Alors à ceux qui pratiquent l'art extrême des coquilles truffées de surprises (et à leurs accompagnateurs) …

photo dsc00507 large

Et puisque je suis au pays du Gouda, le fromage le plus sympa comme le récitait une vieille publicité… Une maquette que j'aurais bien emportée mais sa taille et son prix ne font pas très "budget airline". Vous êtes trop nombreux à avoir partagé vos aventures Bataves mais je crois les avoir toutes lues.

photo dsc00548 large

Je n'ai donc pas cité tout le monde, loin s'en faut. Et surtout, comme il n'y a pas d'avion au féminin, il m'a fallu l'inventer. Au risque de me répéter, lire les récits des avgeekettes est une rafraîchissante nouveauté dans un monde essentiellement masculin. À vous, Mesdames (ou Mesdemoiselles)!

photo dsc00504 large


Voilà, c'est tout pour le moment. La suite au prochain numéro.
Comme d'habitude, merci de m'avoir lu. N'hésitez pas à commenter voir critiquer (mais pas trop non plus, faut pas exagérer). Si vous avez aimé, mettez un Like en dessous sinon vous en mettrez deux!
À bientôt pour de nouveaux envols.
Afficher la suite

Verdict

Transavia

7.3/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Divertissements4.0
Carte payante6.0

Amsterdam - AMS

7.3/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services7.0
Propreté4.0

Paris - ORY

5.5/10
Fluidité8.0
Accès1.0
Services5.0
Propreté8.0

Conclusion

Transavia : tout le monde en disait du bien et maintenant, je sais pourquoi. L'aéroport d'Amsterdam est plutôt un bon endroit où transiter. Le salon Crown Lounge? Le risque de censure sur tout éventuel avis gastronomique étant élevé, j'ai choisi de bien me comporter cette fois et de remercier la bonne âme qui a décidé d'y positionner une bouteille de Campari. Voilà de quoi satisfaire le plus Pacifique des reporters et les autres amateurs du genre.
La note divertissement est basse : si la maison mère a su doter Joon d'un streaming intéressant, on se demande pourquoi la même chose n'a pas été installée sur les Boeing 737-800 achetés neufs. Un vol de 5 à 6 heures vers Dubai ou Beyrouth avec pour seul divertissement un magazine de bord n'est pas acceptable. L'impossibilité de recharger les batteries de ses appareils est anachronique. Le prix du billet justifie-t-il l'ennui potentiel ?

Et puis, merci à tous les inconscients qui ont décidé que je méritais un prix, le recevoir en aussi bonne compagnie a été une incitation à la récidive et c'est bien ce qui me motive le plus : en route vers le FR numéro 100 mais "chi va piano va sano"... A presto!

Informations sur la ligne Amsterdam (AMS) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Amsterdam (AMS) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Transavia avec 7,1/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 13 minutes.

  Plus d'informations

22 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 453197 by
    Esteban GOLD 20116 Commentaires
    Merci Guillaume pour le partage !

    Très jolie arrivée sous la neige à ORY, mais ensuite les choses se compliquent ! C'est toujours top de tomber sur un équipage pareil, TO semble avoir beaucoup d'atouts niveau recrutement !

    Merci pour tous les petits clins d'oeils disséminés ici et là, c'est drôle, enlevé, personnalisé et surtout ça fait toujours plaisir !

    A bientôt !
    • Comment 453203 by
      okapi SILVER AUTEUR 4161 Commentaires
      Merci à toi pour la lecture. J'avoue que je n'hésiterais pas une seule seconde à récidiver avec Transavia. J'ai eu des équipages Joon très pros et très sympas mais pourquoi AF n'a pas su donner à TO/HV tout l'espace qu'elle méritait pour devenir une grande me dépasse.
      Paris sous la neige... lamentable! Au nom de la sécurité, tous les transports ont été remisés. Compréhensible mais du coup, mon plan d'étaler mon voyage sur deux jours est tombé à l'eau. Très bonne gestion de la compagnie qui m'a informé de l'annulation du vol le lendemain matin alors que j'étais déjà dehors en quête d'un moyen de transport pour Orly et zéro problème pour obtenir le remboursement tant la procédure est facilitée pour le passager.
      Merci pour ta lecture et ton commentaire!
  • Comment 453211 by
    jebrs_ 84 Commentaires
    Merci du report!
    TO/HV offre une super alternative par rapport à AF/KLM, équipage visiblement au top et très sympas.
    Vu le prix des navettes CDG-AMS en dernière minute, quand Transavia offre un vol souvent beaucoup moins cher, c'est intéressant.
    Approche sous la neige sublime
    Vive le T7, unique solution pour rejoindre Paris...
    Merci, à bientôt !
    • Comment 453269 by
      okapi SILVER AUTEUR 4161 Commentaires
      Totalement d'accord sur le fait que Transavia offre une excellente option supplémentaire surtout si l'on habite au sud de Paris. En plus, on peut, en théorie, faire l'aller-retour dans la journée, sauf en cas de chutes de neige^^
      On peut en dire autant concernant Barcelone qui est en concurrence directe avec Joon la mal-aimée avec pourtant des tarifs bien plus attractifs que la pseudo low-cost au baobab.
      Le tram T7 est très lent mais brave les flocons comme personne! Merci Jérémy pour ce commentaire. À bientôt!
  • Comment 453223 by
    mogoy 10181 Commentaires
    Merci Guillaume pour ce FR une fois de plus très plaisant à lire.

    Je n'ai pas pu tenter ma chance sur le quizz car mon VPN d'entreprise rejette youtube, tout comme les connections sans VPN depuis l'Iran.
    Réussir à entrer dans un salon avec un billet low cost, bravo ! Dommage que le salon soit également low cost.

    Un bon vol mais les cahuètes tu as dû les acheter non ?
    • Comment 453270 by
      okapi SILVER AUTEUR 4161 Commentaires
      Quoi ? Ton entreprise et les MiGs sont alliés dans un effort concerté de productivité ? Mince, il va falloir que tu sortes des frontières pour voir de tes yeux vus ce que tu as manqué! Merci Donald alors, double merci!
      J'avoue avoir été moi-même surpris de mon éligibilité au Frown Lounge sur ce coup mais ce n'est pas moi qui m'en plaindrai! Je crois qu'il est permis aux passagers Transavia à statut de fréquenter l'infréquentable si ils sont en transit sur un vol KLM ou Skyteam. Il me semble avoir lu cela je ne sais plus trop où. Avec mon BP obtenu à l'arrache le matin même, j'étais donc probablement acceptable.
      "Un bon vol mais les cahuètes tu as dû les acheter non ?" -> Quand on voyage sur une LCC, le service c'est "peanuts" en général ^^
      Merci pour ta lecture et le com'
      À bientôt!
  • Comment 453246 by
    wowote 1647 Commentaires
    Bonsoir,

    Merci pour ce FR toujours aussi drôle !

    "Mes proches se demandent encore si je suis normal." =>^^^^
    "J'ai droit en sortant à une petite leçon de moodlighting, parce que l'on a toujours quelque chose à apprendre des femmes ;-)"=> n'est ce pas ?!
    Equipage très sympa.
    En revanche arrivée bien moins drôle avec la neige... Je me souviens du b... que cela avait causé, grrr. Une chance vous avez pu éviter la nuit à l'aéroport.
    A bientôt !
    • Comment 453272 by
      okapi SILVER AUTEUR 4161 Commentaires
      "(...) on a toujours quelque chose à apprendre des femmes ;-)"=> n'est ce pas ?!" -> L'okapi aime les femmes qui aiment... les okapis! Bon, elle est nulle, je sors.^^
      Équipage non seulement très sympa mais aussi super pro. L'atterrissage était bluffant et je n'en suis pas à premier pour réussir à être étonné.
      Une nuit à Orly ne m'aurait pas déplu mais j'ai préféré rentrer chez moi. Le problème s'est représenté le lendemain quand plusieurs compagnies ont dû annuler leurs vols. Beaucoup de personnels de l'aéroport habitant en banlieue sud n'ayant pas pu rejoindre leur lieu de travail.
      Ce n'est que partie remise. Merci pour la lecture et le commentaire!
  • Comment 453294 by
    RYRthebest BRONZE 2491 Commentaires
    Merci Guillaume pour ce FR et la dédicace.
    Faire un A/R en avion pour éviter une nuit d'hôtel, choix original et risqué.
    Étonnant cet accès au Frown Lounge avant ce vol Transavia, moi qui pensais que la seule passerelle entre AF et Transavia était pour les pilotes, avec un gros chèque à la clé.
    Équipage sympa et cabine neuve, malheureusement je retiens surtout de TO (jamais pris HV) une ponctualité approximative (2 retards d'1h sur 5 vols) et une annulation de vol lors de ma dernière tentative de vol avec eux.
    À bientôt.
    • Comment 453303 by
      okapi SILVER AUTEUR 4161 Commentaires
      Hello Carl. J'avoue que j'ai un goût prononcé pour le risque. La neige a gagné cette fois-ci, dommage. Pour une première expérience avec Transavia tout s'est bien passé. Aucun regret mais ils n'échapperont pas à ma fameuse note de ponctualité si jamais je les reprends.
      J'ai eu l'idée des dédicaces dès que j'ai vu les maquettes. Il m'a fallu du temps pour remettre de l'ordre dans mes idées mais je suis plutôt satisfait du résultat.
      Merci pour la lecture et le commentaire. À bientôt !
  • Comment 453315 by
    AirBretzel GOLD 11381 Commentaires
    Merci Guillaume pour ce FR riche en dédicaces.
    Un A/R au lieu d'une nuit d'hôtel pourquoi pas, mais plus risqué.
    Décidément, cet équipage exclusivement féminin me plait vraiment => le contraire m'aurait étonnée :p
    Bonne expérience avec TO, agrémenté des aliments du salon.
    A bientôt
    • Comment 453378 by
      okapi SILVER AUTEUR 4161 Commentaires
      Merci Valérie pour la lecture et ce commentaire. La neige a vraiment compliqué le tout, surtout le lendemain avec pleins de vols annulés, les personnels en poste à Orly ne pouvant rejoindre leur lieu de travail sinon mon plan aurait pu fonctionner. Peut-être aurais-je dû choisir une autre destination avec hôtel moins cher à la clef, ce sera pour l'année prochaine.
      Au final, une première avec la compagnie low-cost du groupe AFKL qui me laisse un bon souvenir. À recommencer!
      Bons voyages!
  • Comment 453319 by
    Papoumada GOLD 7352 Commentaires
    Quizz : je réponds "5" : #okapiresquilleur dans ses oeuvres : achat d'un billet pour Ibiza et embarquement à bord d'un vol pour Vancouver.
    Je note au passage que soit l'okapetto connaît parfaitement les tendances peu recommandables de son géniteur soit manque indubitablement de respect envers lui en suggérant qu'il ne maîtrise pas les compétences du cycle 1 en lecture.

    "Mes proches se demandent encore si je suis normal." ====> Attention, les gentils messieurs tout de blanc vêtus arrivent...

    Le Crown Lounge est addictif : même quand on ne l'apprécie pas on est prêt à faire des pieds et des main pour y pénétrer.

    "je lui explique ce qu'est un test Marathon " ====> c'est pas sympa de faire ainsi la réputation d'un honnête homme.

    "La faune locale tend à prendre ses aises. Je me méfie…" ===> Je prendrai surtout garde (contre) à ne pas finir de la même façon même si l'utilisation vestimentaire du pelage d'okapi est mal documentée.

    #okapiresquilleur : pour un peu, tu prenais possession de l'avion !

    Très estimable équipage pas low-cost pour un sou. Qui aura des choses à raconter le soir à la veillée à ses petits-enfants : la rencontre avec L'Okapi, par une soirée enneigée....

    Un grand merci pour le clin d'oeil ;=)

    Transavia est une compagnie qui mérite de ne pas être négligée.

    A bientôt !
    • Comment 453380 by
      okapi SILVER AUTEUR 4161 Commentaires
      "Quizz : je réponds "5" -> achat d'un billet aller-simple pour Milan et je finis à Bagdad, voilà qui est plus dans mes cordes ^^
      "l'okapetto connaît parfaitement les tendances peu recommandables de son géniteur" -> les chiens ne font pas des chats...
      JE...ne maîtrise pas les compétences du cycle 1 en lecture. Je n'ai fréquenté le CP que trente minutes. Cela m'a suffit pour me dégoûter de l'école à tout jamais.
      "Attention, les gentils messieurs tout de blanc vêtus arrivent..." -> vétérinaires psychiatres? Je les attends de pied ferme mais pour l'instant, on ne m'envoie que les douaniers^^
      "pour un peu, tu prenais possession de l'avion !" -> En voilà une idée sympa. Cela me rappelle un vol vers les US post 9/11 : 15 passagers à bord plus un okapi. Nous avons bien traversé l'Atlantique dans le plus grand confort. Mémorable! Par contre, mes vols AZ presque vides ne se prêtent pas à la resquille absolue.
      "la rencontre avec L'Okapi, par une soirée enneigée...." -> Je ne vivrai pas assez vieux pour avoir autant de choses à raconter aux plus jeunes générations mais j'imagine que ça doit être amusant : Papi, raconte-nous encore un de tes vols! Apprenez à lire, garnements et allez sur flight-report! ^^
      "Un grand merci pour le clin d'oeil ;=)" -> un petit clin d’œil pour un grand merci!
      À bientôt
  • Comment 453358 by
    wop 345 Commentaires
    Très sympathique report. Le low-cost semble tout de suite plus agréable avec un lounge, un avion récent et un équipage au top.
    À bientôt sur UX, donc ?
  • Comment 453581 by
    AirOne 2461 Commentaires
    Merci pour le report, toujours aussi long à lire mais dans le bon sens ? effectivement le T7 vous a sauvé la mise, même si je reste dubitatif sur le choix d'un tramway (moyen de transport que j'apprécie beaucoup d'ailleurs) car son tracé tout en virage à partir d'Auguste Perret le rend d'une lenteur exécrable...
    Alitalia vous poursuit jusqu'au bout ahah.

    À bientôt
    • Comment 453645 by
      okapi SILVER AUTEUR 4161 Commentaires
      Merci Erwann pour la lecture et le commentaire. Malheureusement, aucun avion à l'effigie d'AirOne pour illustrer une autre dédicace... Il faudra donc se contenter d'Alitalia ou de Lufthansa, la cigogne étant probablement plus indiquée. C'est vrai que mes FR sont rarement courts mais j'avais prévenu dès le départ ^^
      Le T7 est effectivement un véritable tortillard mais au moins, ce soir-là, il a rempli fidèlement sa mission. Je préfère l'Orlybus ou le RER C en général mais les deux ont déclaré forfait tout comme le 183 pour mon retour dans le 13ème. Le lendemain fut encore plus compliqué.
      "Alitalia vous poursuit jusqu'au bout ahah." -> Je ne m'attendais pas à voir le petit Embraer braver la neige mais finalement, AZ resiste et persiste jusqu'au bout!
      À bientôt!
  • Comment 453713 by
    Royan75 37 Commentaires
    BOnjour et merci pour ce FR
    Long ? Chronophage ? Certainement pas, vu le plaisir à le lire !

    Je reconnais bien ce que j'avais perçu
    - à AMS
    - en volant 3 fois avec Transavia
    - l'arrivée à ORY......

    Bonus, la neige !

    Un plaisir !
    • Comment 453770 by
      okapi SILVER AUTEUR 4161 Commentaires
      Bonjour et merci d'avoir pris le temps de me lire. Un peu chronophage quand même mais normalement, lire un de mes FR ne saurait être plus long que le temps de vol. Heureusement que je ne fais que du moyen-courrier ^^
      À bientôt pour d'autres histoires!
  • Comment 453954 by
    jules67500 GOLD 6150 Commentaires
    Merci Guillaume pour ce FR et désolé pour le retard dans la lecture !

    Alors comme ça tu uses de tes charmes pour entrer au salon ? J'aurais dû essayer de faire de même au lieu de débourser mes 35€ ^^

    Un vol chez les verts des plus banals mais toujours avec la touche Okapi pour l'égayer !

    Ravi de t'avoir revu l'autre jour à PMP !

    A bientôt !
    • Comment 457104 by
      okapi SILVER AUTEUR 4161 Commentaires
      Ton retard de lecture est largement dépassé par mon incapacité ponctuelle à fournir une réponse dans les temps. Je te suggère d'appliquer mes leçons de resquille gentille et bien élevée : elle ouvre autant de portes que la foi est censée déplacer des montagnes. Dépenser 35 euros pour un accès au Frown n'est pas forcément une mauvaise idée, au moins, on ne t'y reprendra plus ^^
      Merci pour ta lecture et ton commentaire.

Connectez-vous pour poster un commentaire.