Avis du vol Blue Air Turin Paris en classe Economique

Compagnie Blue Air
Vol 0B4095
Classe Economique
Siege 01F
Temps de vol 01:15
Décollage 25 Mar 18, 08:20
Arrivée à 25 Mar 18, 09:35
0B 14 avis
okapi
Par GOLD 920
Publié le 12 avril 2018

La compagnie low-cost Roumaine Blue Air n'a été reportée que trois fois sur ce site. Un CDG-WAW en affrètement pour LO par Benoit75008 et deux vols par Akivi, disciple incontesté de Lucky Luke sur du BVA-IAS et IAS-OTP. La nouveauté du jour, c'est que cette compagnie se lance entre Turin et Paris CDG. Dès que j'ai eu vent de ce vol inaugural, je l'ai réservé. Et c'est ainsi que je me suis retrouvé avec un routing un peu plus alambiqué que d'habitude pour aller à Milan.
Ce qui parait simple parfois peut se révéler compliqué mais avec un peu de bon sens, on peut arriver à ses fins en ajoutant du piment, ingrédient essentiel de la sauce okapi ;-)



Vous aimez les gâteaux? Moi, je préfère le café et les douches. Ça réveille…

photo web.png

Le défi est lancé. Nouvelle route, nouvelle compagnie. La dernière fois que j'ai volé entre le Piémont et l'Ile-de-France, c'était avec AirOne - pas celui qui lit mes FR, hein ;-) - l'avion en question était un CRJ900 et aussi quelques rares fois, j'ai fait la route avec easyJet en A319. C'est dire que ça remonte à bien longtemps. La première compagnie est tombée dans le gouffre financier Alitalien et la seconde a cessé de desservir cette route pour se rabattre sur MXP.

C'est donc avec un billet aller-simple en poche que je me retrouve, début décembre 2017. Départ de Turin tôt le matin, direction Paris CDG. J'ai déjà décidé de faire l'impasse sur un week-end complet à Milan. Reste plus qu'à trouver un acheminement vers la capitale piémontaise. Oui mais, voilà : je n'ai plus de voiture à Milan depuis belle lurette et les horaires de train ne me facilitent guère la tache. Seule solution possible, arriver la veille avec Air France et dormir à Turin. Tarif AF hors de prix, Airbnb et hôtels pas vraiment convaincants, je me dis que la meilleure chose à faire et de prendre aussi un billet retour avec le même avion, ajouter un train entre Turin et Milan et rentrer par le dernier vol AZ entre LIN et CDG, tard le dimanche soir ce qui me permettra quand même un passage au pays de l'okapetto. Cela ne résout toujours pas mon problème de base, c'est-à-dire comment arriver en temps et en heure à Turin mais cela rajoute du piquant. Qu'à cela ne tienne, Ouibus sera la seule solution viable.

Pourquoi faire simple quand on peut simplifier? Evidemment, j'aurais pu prendre le car à Paris Bercy. C'est long mais confortable; j'ai déjà donné. Et si j'organisais un passage à Lyon ? En voilà une bonne idée, histoire d'aller voir mes amis sur place. C'est donc pour la modique somme de €29 que j'embarquerai dans un autocar pour franchir les Alpes, en pleine nuit. Une arrivée promise à Turin à l'aube (avec un peu de marge tout de même), il ne me reste plus qu'à rallier Lyon depuis Paris. AF est évidemment trop chère en aller-simple, c'est Ouigo qui fera mon pré-acheminement entre Rhône et Saône.

Alors, pour ne pas se perdre dès le début, cela donne du TGV entre Marne la Vallée et Lyon Saint-Exupéry, de l'escroquerie du tramway entre St-Ex et Part-Dieu, du car entre Lyon Perrache et Turin, du Boeing 737 entre Turin et Paris avec retour dans la foulée sur Turin, du train à grande vitesse entre Turin et Milan et finalement un petit coup d'Alitalia entre Linate et Paris CDG pour avoir un truc supplémentaire à raconter et être de nouveau au boulot le lundi matin. Et encore, je vous ai épargné la ligne 14 du métro et le RER, quoique…

Premier instant avgeek dès le quai du RER A à Gare de Lyon. Je vais devoir tester cette compagnie, merci F-GRMY pour le tuyau !

photo img_20180324_094235 large




LE TRAIN-REPORT



Le fait que la première partie de ce voyage soit réalisée en train ne signifie pas que ce ne sera pas un événement avgeek ! L'IFE naturel, c'est bon pour les vaches, pas pour les okapis. Je suis donc bien équipé mais il me manque toutefois quelque chose…

photo dsc03330 large

Ahhhhh, là c'est mieux, je vous en conseille la lecture vivement !

photo dsc03336 large

Oups, on arrive. Maintenant, je peux regarder par le carreau vu que je suis assis à l'étage. Maigre butin, soit, mais butin quand même.

photo dsc03332 largephoto dsc03337 large

Une photo de la gare d'aéroport, comme ça pour la route. L'endroit est quand même magnifique. Je ne m'en lasse pas.

photo dsc03345 large


LE MEET-UP REPORT



Ce sera de loin le moment le plus intéressant de ma journée Lyonnaise. Rendez-vous Place Bellecour. Arrivé ponctuel comme il se doit, j'en profite pour mitrailler cette statue qui aurait bien pu faire la photo de couverture… Quel meilleur hommage "au mot" que l'arrière-train d'un okapi? Ah, mince, ce quadrupède n'est autre qu'un canasson. Il me faudra choisir une autre photo alors…

photo img_20180324_173041 largephoto img_20180324_173108 large

Martini et cafés pour une rencontre au sommet. J'avais convié quelques illustres représentants de la communauté locale dans l'espoir de pouvoir mettre un visage sur ces histoires si bien racontées et surtout, échanger dans la bonne humeur. Tout le monde n'était pas disponible mais ce n'est que partie remise. Merci à Noëllie pour sa disponibilité et sa gentillesse. Les échanges enrichissent, toujours. J'aurais droit à un "live" report de ses navettes entre Lyon et Dubaï, voir au-delà, en mode privilégié. Je suis toujours impressionné par la différence d'approche entre un homme et un femme lorsqu'il s'agit d'être attentifs aux détails. Quant à moi, je résumerai ma façon de voir les choses dans le partage de la répétition même si je suis bien loin du Mètre dans cet exercice. Le temps passe vite quand on est en bonne compagnie et je rejoindrai mes amis pour un dîner japonais, quelque part du côté de la Part-Dieu. Mon routing ne les étonne plus, heureusement!


LE BUS REPORT



Oui, on peut inclure un bus report dans un flight-report, surtout si celui-ci continue vers ma destination fétiche et que l'on y retrouve les fondamentaux aériens !

photo img_20180324_233358 large

Ce soir, c'est free-seating. Le bus s'est mal rempli. Je vous fais grâce de l'instant porte mais vu que le taux de remplissage est faible ce soir, je m'octroie un siège en 1A avec confort accru…

photo img_20180324_234030 large

Personne à côté de moi, ce doit être l'effet Platinum ^^

photo img_20180324_234148 large

Il y a tout le confort dont on peut rêver, sièges inclinables, prises électriques et même le wifi à bord.

photo img_20180324_234202 large

Une halte au pied des Alpes, de l'autre côté de la frontière. Le temps d'un café. Je regarde les options shopping mais rien qui ne passe en bagage à main sans éveiller quelques soupçons voir pire, les convoitises…

photo img_20180325_035636 largephoto img_20180325_035716 large


C'est finalement au petit matin que je débarque à Turin. En raison du passage à l'heure d'été, il fait encore nuit. De la gare routière à Porta Nuova, je préfère marcher en me disant qu'à cette heure aussi peu recommandable, les méchants sont déjà partis se coucher ou avec un peu de chance, se sont déjà fait arrêter. Je ne sortirai pas mon appareil photo pour autant, quelques clichés de la ville pris avec mon mobile suffiront.

photo img_20180325_054122 large

J'adore ces devantures old-school que l'on trouve surtout en Italie.

photo img_20180325_053704 large

Presque 6 heures du matin et il est grand temps de rejoindre l'aéroport et c'est en bus que j'y vais. Il faut compter une cinquantaine de minutes pour se faire déposer au niveau des départs de l'aéroport de Turin Sandro Pertini du nom d'un ancien et peut-être le meilleur Président du Conseil Italien. On peut aller de Turin à Stockholm avec Blue Air. Pourquoi pas? Voilà une bonne occasion de se construire un routing intéressant en y rajoutant du Sukhoi de chez Brussels Airlines…

photo img_20180325_070943 large


LE FLIGHT-REPORT



Vous n'avez pas cliqué sur ce FR pour faire des tours en bus, surtout que l'avion du jour, c'est un Boeing 737. Alors, suivez-moi, discrètement à travers ce petit aéroport. Les photos seront discrètes pour éviter d'attirer l'attention. De toutes façons, je suis déjà repéré.

photo img_20180325_070925 large

L'intérieur n'est pas folichon mais avec un peu d'idées, ils ont su le rendre agréable.

photo img_20180325_071400 large

Les destinations du jour sont affichées. Pas d'annulation pour moi ce qui est quand même l'essentiel.

photo img_20180325_071434 large

Direction les comptoirs d'enregistrement parce que mon problème numéro 1 et pas des moindres, c'est que je n'ai pas réussi à m'enregistrer en ligne, ni pour ce vol, ni pour celui du retour et là, c'est bien plus grave.

photo img_20180325_071408 largephoto img_20180325_071412 large

Je me présente à l'employée qui va émettre ma carte d'embarquement pour ce vol aller et explique mon cas. Elle est navrée mais ne peut rien faire pour le vol retour, comme je l'imaginais déjà. Bon, ce n'est pas grave, j'ai toujours plus d'un tour dans mon sac. D'ailleurs, je vais aller vider celui-ci pour passer les contrôles PIF. Pas de fast-track aujourd'hui mais comme il n'y a pas grand monde, ça va vite.

photo img_20180325_071456 large

Pas grand monde, c'est vite dit. Je les ai repérés autant qu'ils m'ont à l'oeil alors je range tout sauf mon appareil photo et mon combi passeport/carte d'embarquement. Les deux représentants de l'ordre vont avoir droit à une copie de ma feuille de route en avant-première, ils ne seront pas déçus.

La Guardia di Finanza fait peur à tout le monde. Allez savoir pourquoi; à mi-chemin entre douaniers et gendarmes, ils veillent aux trafics en tous genres. Heureusement que ce matin, l'ambiance est bonne. Je présente mes documents et réponds aux questions (faciles). J'explique le but de ma présence et mes projets pour le reste de la journée en précisant qu'avec un peu de chance, ils pourront toujours m'attendre au niveau des arrivées toute à l'heure si je réussis l'exploit d'embarquer dans le vol retour. Tout se passe bien et ils saluent ma passion qui me pousse à faire tous ces kilomètres. Je leur répondrai que le seul danger que je représente est pour ma propre santé mentale mais que je me soigne régulièrement. Arrivederci et à plus! Direction les portes d'embarquement via l'espace commercial, incontournable ici aussi.

photo img_20180325_071958 largephoto img_20180325_071952 largephoto img_20180325_072006 large

Trouver la bonne porte dans cet aéroport est chose aisée, il n'est pas très grand. Mais surtout, il est assez agréable et lumineux, même à cette heure matinière. En route!!!

photo img_20180325_072049 large

F-OITN aurait su mettre une touche classique à cet instrument…

photo dsc03346 large

D'autres auraient pu mener le tout à la baguette…

photo dsc03347 large

Mais comme je ne suis pas venu pour autre chose que cela…

photo dsc03348 large

Je vais m'approcher de la scène du jour. C'est facile d'y arriver. Même un Anglais ne se sentirait pas dépaysé!

photo dsc03352 large

Encore quelques mètres dans cet aéroport, le premier de cette magnifique région.

photo dsc03358 large

Et pour moi, c'est là!

photo dsc03353 largephoto dsc03354 large

Un attroupement est en vue. Normal, c'est un vol inaugural et j'imagine qu'un petit quelque chose est prévu. La table est mise et je m'incruste dans la file.

photo dsc03356 large

On me propose d'office une part de ce joli gâteau. Je décline poliment mais accepte volontiers un café et un jus d'orange. L'ambiance est à la fête. Autant en profiter pour se présenter et essayer d'obtenir un peu d'assistance. Je trouve de suite le représentant de la compagnie et explique mon cas. Je lui fais voir ma carte d'embarquement et partage avec lui la une du site sur lequel j'ai l'intention de publier le récit du jour. J'espère surtout que ce ne sera pas un aller simple. Il prend alors copie de mon BP ainsi que les références du billet et me dit qu'il va voir ce qu'il peut faire.

photo dsc03349 large

En attendant, je pars en exploration, histoire de trouver le bon cliché. Il faut monter à l'étage supérieur pour avoir une meilleure vue.

photo dsc03362 large

L'on y trouve une zone pour enfants, loin des masses.

photo dsc03363 large

Un espace indéfini qui pourrait devenir quelque chose d'utile un jour…

photo dsc03364 large

Mais surtout, la vue est dégagée.

photo dsc03360 large

Je redescends discuter avec le responsable qui entre-temps était parti à ma recherche. Il m'informe qu'il a parlé avec leur représentant à Paris et que ma carte d'embarquement sera imprimée avant mon arrivée. Yeah!!! Le reste de la conversation tournera sur le fait que je suis un peu déçu de ne pas avoir un 737 classique ce matin. En fait, pour ce vol inaugural, la compagnie s'est parée d'un -800. La première impression doit toujours être la meilleure. Bien joué! Je suis sûr que j'aurai d'autres occasions de voler avec l'un de vos -400 ou -500. Dommage que le MAX ne soit pas encore arrivé. Cela aurait fait une super exclue.

Alors que l'heure de l'embarquement a sonné, je m'approche de la porte. Une autre employée me dira de chercher Sorin à l'arrivée, c'est lui qui a ma carte d'embarquement pour le retour. Dans la confusion et l'excitation, j'ai compris Irina. Pas malin de ma part… En attendant, mon coupon aller.

photo dsc03367 large

Et la permission accordée, je fais des photos de la zone en précisant que les visages des employés n’apparaîtront jamais dans mes publications.

photo dsc03368 largephoto dsc03369 large

Direction le finger. L'objet de convoitise est là!

photo dsc03370 large

Derrière moi, ce long passager vers le finger

photo dsc03372 large

Devant moi, l'accès au finger lui-même. Encore quelques mètres et j'y serai!

photo dsc03373 large

C'est vitré!

photo dsc03374 large

Mais au bout du tunnel, l'instant nez et crabe combiné!

photo dsc03375 large

Un coup de winglet

photo dsc03376 large

Fuselage shot… le -800 est confirmé

photo dsc03377 large

Et finalement, l'instant porte!

photo dsc03378 large

L'accueil à bord est souriant, jeune et dynamique. Tout le monde a l'air de bonne humeur, c'est de bonne augure. Je file à ma place, celle que j'avais choisi sans supplément lors de l'achat de mon billet sur le site de la compagnie. On est sur du low-cost et le pitch est serré mais ce qui compte, c'est que j'ai un siège avec hublot.

photo dsc03379 large

Premiers tests d'usage…

photo dsc03380 largephoto dsc03381 large

On ne dépensera pas trop dans des opérations de nettoyage. Ma voisine arrive et se colle à moi. Sympa comme idée mais elle est un peu envahissante et dès que le "boarding complete" retentit, je l'invite à s'asseoir côté couloir comme ça elle aura plus de place. Elle n'est ni moche ni méchante, loin s'en faut mais la promiscuité, ce sera pour une autre fois, hein Mademoiselle je-suis-top-model-et-je-le-fais-savoir-au-monde-entier-à-coups-de-selfies-pour-Instagram
Et hop! photo pour la postérité. Pas son sac à main en arrière plan mais celle du magazine de bord de la compagnie!

photo dsc03382 large

- "Vous êtes journaliste?" me demande-t-elle en me voyant photographier tous azimuts?
- "Pas vraiment, mais c'est tout comme."


C'est alors qu'une des hôtesses situées à l'avant vient me voir et me demande de la suivre. Elle a un bien meilleur siège pour moi. La pète-sec gentille voisine trouve à redire sur le fait que je vais la déranger en passant mais je lui dis que c'est pour la bonne cause et maintenant, elle va être tranquille avec une rangée pour elle toute seule. Ciao! Et c'est sous le regard suspect des autres passagers que je suis accompagné au premier rang. Cerise sur le gâteau, j'ai le choix entre la gauche et la droite. Ayant prépayé mon siège en 1A au retour, je m'installe donc confortablement en 1F. Cette journée commence vraiment bien :-)

photo dsc03384 large

Logo sur paroi, œuvre du XXI ème siècle. Piémont, Italie du Nord-Ouest.

photo dsc03383 large

La vue de l'autre côté de la rangée

photo dsc03385 large

Et l'aumônière devant moi. Doublé du jour involontaire mais qui s'en plaindra?

photo dsc03386 large

Nous sommes prêts. Le repoussage est accompagné.

photo dsc03387 large

La vue est plutôt sympa du coup, je continue avec le peu de spotting disponible. Pourquoi se priver?

photo dsc03388 large

Ceintures attachées, moteurs mis en route…

photo dsc03390 large

Ciao Torino!

photo dsc03393 large

Décidément, les doublés sont à l'honneur ce matin…

photo dsc03394 large


REMOVE BEFORE FLIGHT



Pouce en l'air, nous sommes parés.

photo dsc03395 large

Le roulage sera court. Les démonstrations de sécurité sont en Italien et en Anglais. Tout va très vite et en peu de temps, nous voici au seuil de piste. En passant, un joli spécimen en display statique.

photo dsc03401 large

Cabin crew, take your seat!

photo dsc03407 largephoto dsc03403 largephoto dsc03406 large

Décollage vers le nord, c'est du rapide.

photo dsc03408 large

Le Boeing est en forme ce matin !

photo dsc03409 largephoto dsc03410 large

Et les vents sont calmes.

photo dsc03411 large

la monté est méthodique. À Turin, après le décollage, si le pilote veut continuer à voler, quelques virages sont indispensables. Les montagnes devant nous ne pardonnent pas les imprudents et quelques minutes après la rentrée du train d'atterrissage, nous nous retrouvons finalement au-dessus de la couche. Cette fois, les sommets sont à droite.

photo dsc03420 large

Avant que l'équipage ne soit libéré pour le service, faisons un rapide tour du propriétaire, voulez-vous bien? À gauche le salon…

photo dsc03423 large

Installez-vous confortablement dans la bibliothèque, je suis à vous dans un instant!

photo dsc03424 large

Vous êtes bien, là? Un peu trop chaud ou trop froid? Dois-je allumer les liseuses pour faciliter votre lecture?

photo dsc03425 large

D'ailleurs, à propos de lecture… commençons par les instructions de base!

photo dsc03446 largephoto dsc03447 large

Et pour rester dans le thème…

photo dsc03426 largephoto dsc03427 large

Vous vous souciez de votre sécurité à bord? L'okapi aussi!

photo dsc03428 large

Cette fiche est imprimée recto-verso comme partout dans le monde mais pour voir ce qui est inscrit de l'autre côté, vous attendrez le vol de retour, sinon je n'aurai plus rien à vous raconter moi! Entre temps, passons au magazine compagnie. Paris est magique!

photo dsc03429 large

Les pages internes offrent au menu des pâtes, normal, c'est l'Italie et vous informent des nouvelles d'Espagne. On peut y aller pour vraiment pas cher.

photo dsc03442 large

Facile à réserver depuis le site de la compagnie. Je confirme d'ailleurs que tout est fluide et bien fait.

photo dsc03436 largephoto dsc03437 large

Et pour les passionnés du genre, voici les pages avgeek qui se feuillettent comme un catalogue! Le 737 Max est pour bientôt…

photo dsc03438 largephoto dsc03439 largephoto dsc03440 large

Et pendant que nous prenons un nouveau cap, le soleil filtre à travers les hublots. Moments privilégiés…

photo dsc03435 large

Ce qui nous permet d'admirer de nouveaux sommets. Le soleil commence sa longue journée de dur labeur.

photo dsc03443 large

Vue dont je ne me lasserai jamais. Comment peut-on ne pas aimer?

photo dsc03444 largephoto dsc03448 large

Et puisque nous sommes privilégiés, voici le service à bord. Je sors donc ma tablette qui mériterait un bon coup d'éponge…

photo dsc03457 largephoto dsc03456 large

À vrai dire, je ne m'attendais à rien d'offert ou, au mieux, un menu BoB. Il n'en sera rien. Deux hôtesses accompagnent un trolley agréablement fourni. Jus de fruit, soda de Géorgie, eau, thé et café.

photo dsc03449 large

Biscuits apéritifs ou sucrés dont les sachets sont logotisés.

photo dsc03451 large

Prendre son café avec une vue pareille est incomparable. Alors, santé et longue vie à cette nouvelle route!

photo dsc03452 large

Pendant que le service continue vers l'arrière de l'avion, nous progressons à grands pas.

photo dsc03458 largephoto dsc03460 large

De moins en moins de montagnes, de plus en plus de moutons.

J'aimerais bien vous faire mieux voir cette cabine dans toute sa longueur mais ce vol s'est vraiment bien vendu. Contentons-nous de l'avant pour l'instant.

photo dsc03465 largephoto dsc03466 large

Le début de descente est annoncé depuis le cockpit et l'atterrissage est promis dans 20 minutes.

photo dsc03467 largephoto dsc03471 large

Nous nous retrouvons vite entre deux couches.

photo dsc03474 largephoto dsc03476 large

Extinction des lumières en cabine et passage des PNC pour confirmer que tout est paré.

photo dsc03478 large

Premiers signes d'urbanisme

photo dsc03479 largephoto dsc03483 large

Et le sol se rapproche. À ce moment, je commence à me préoccuper de la façon dont je vais pouvoir récupérer ma carte d'embarquement pour le retour.

photo dsc03487 large

Enghien et son lac?

photo dsc03490 largephoto dsc03491 large

Final checks, l'avion ralentit bien à coups de spoilers et de volets.

photo dsc03493 largephoto dsc03494 largephoto dsc03495 large

Zone aéroportuaire en vue. On est bien partis pour une approche sur le doublé nord! Le train est de sortie…

photo dsc03496 largephoto dsc03497 large

Zone que voici.

photo dsc03498 largephoto dsc03499 large

Fedex et AF occupent cet espace

photo dsc03501 largephoto dsc03502 large

Et l'avion de #parisvousaimeetlespompiersaussi est là, fidèle au poste

photo dsc03505 large

Parallèle en vue

photo dsc03507 large

Chérifien au loin

photo dsc03508 large

Et c'est sous une météo peu fameuse mais très Parisienne que nous posons nos roues sur la piste 09L

photo dsc03512 large

Passage au-dessus de l'A1

photo dsc03513 large

Dégagement par la prochaine sortie à droite.

photo dsc03516 large

Et notre prédécesseur était…

photo dsc03517 large

Turkish Airlines en A330 !!!

photo dsc03519 large

Traversée de la 09L

photo dsc03523 largephoto dsc03525 large

Belle livrée sur une belle machine

photo dsc03528 large

Que nous laisserons continuer vers son destin.

photo dsc03530 large

Et tandis que par la gauche, on voit le Maître des lieux apparaître dans les hublots…

photo dsc03536 large

Dépassé! Il n'y a pas qu'en l'air qu'il est plus rapide.

photo dsc03537 largephoto dsc03539 large

Camembert et autres clichés de France

photo dsc03541 large

Sous un ciel blafard, nous suivons les instructions de la tour. J'espère que le roulage fera une étape "lavage"…

photo dsc03542 large

Spotting d'élite pour moi qui suit un habitué du doublé sud.

photo dsc03543 large

En vue d'ensemble, ça donne ceci avec Norwegian, La Compagnie, et un mérou EK en finale.

photo dsc03544 largephoto dsc03546 large

Un peu de spotting en plus, pour la route.

photo dsc03548 large


PARIS VOUS AIME



Tandis que nous approchons de notre point de parking, je me demande si les pompiers ont été prévenus. Le seul camion que je vois au loin pourrait appartenir à la Propreté de Paris…

photo dsc03551 largephoto dsc03553 large

C'est raté. Pour le lavage à l'arrivée, faudra repasser. C'est aussi le moment où je me dis que si je n'ai pas de BP, je ressemblerai fort à cet oiseau, tristement cloué à CDG et condamné à regarder les autres s'envoler.

photo dsc03554 largephoto dsc03558 large

Vu le comité d'accueil restreint, pas la peine de s'éterniser. Dernier virage!

photo dsc03560 large

Moustique marocain accompagnant son grand frère parqué au large.

photo dsc03563 large

Et sans transition, sortie des premiers passagers ce qui me permet de vous proposer une vue de la cabine…

photo dsc03566 largephoto dsc03565 large

… ainsi que de mon siège, vendu normalement avec supplément.

photo dsc03564 largephoto dsc03568 large

Je suis sorti parmi les derniers histoire de voir si un ou une représentant.e de la compagnie serait là avec ma carte d'embarquement. Et si j'allais voir en haut de l'escalier?

photo dsc03569 largephoto dsc03570 large

La vue est belle mais y'a personne. Alors en bas peut-être? (ou comment recycler plusieurs fois la même photo du même avion…)

photo dsc03572 large

Raté ici aussi. Je commence à baliser surtout que le personnel au sol, outre me rappeler que les photos sont interdites ici (pleins de carburant en cours)…

photo dsc03574 large

… m'invite, non sans insistance, à embarquer dans le Cobus prévu à cet effet. Et mon BP?
Je demande à la première venue si il y a quelqu'un représentant la compagnie ici. "Allez dans le terminal, vous les trouverez là-bas!"

photo dsc03573 large

Puisque nous sommes arrivés à l'heure, la compagnie mérite son 10/10 en ponctualité. Et un tour en bus, un!

photo dsc03579 large

Euh… plutôt Cobus. Alors on roule et on roule. La route la plus courte n'est pas la meilleure ce matin. Au moins, cela me permet un maigre spotting…

photo dsc03581 largephoto dsc03584 large

Tout ça pour finalement débarquer dans le terminal 3 de CDG. Je demande aux premières hôtesses que je croise si elles ont vu un éventuel représentant de la compagnie ou un chef d'escale. Je passerai même du côté d'une aubette PAF pour me renseigner. Effort inutile néanmoins couronné de courtois sourires. Mais toujours rien ni personne.

photo dsc03588 largephoto dsc03590 large

Je n'ai pas plus de bagages que de carte d'embarquement

photo dsc03591 large

Les dernières hôtesses portent de bien étranges paniers. Comme je m'approche d'elles, prêt à sortir et je me vois proposer un étrange cadeau de bienvenue. Quand je vous disait que Paris vous aime…

photo dsc03589 large

J'aurais pu faire durer le suspens : l'okapi aura-t-il sa carte d'embarquement? Réussira-t-il à prendre son deuxième vol de cette matinée ?

La vraie histoire à raconter n'est pas dans l'obtention du précieux sésame, quoique, mais dans la somme d'efforts qui vont être fournis par plusieurs personnes qui souhaitent absolument que j'attrape mon avion. La passion serait-elle contagieuse? En tous cas, cela ne m'était jamais arrivé et c'est ce que vous pourrez lire dans le prochain épisode, en mode exorciste!


Voilà, c'est tout pour le moment. La suite au prochain numéro.
Comme d'habitude, merci de m'avoir lu. N'hésitez pas à commenter voir critiquer (mais pas trop non plus, faut pas exagérer). Si vous avez aimé, mettez un Like en dessous sinon vous en mettrez deux!
À bientôt pour de nouveaux envols.
Afficher la suite

Verdict

Blue Air

7.0/10
Cabine7.0
Equipage9.0
Divertissements4.0
Restauration8.0

Turin - TRN

7.3/10
Fluidité8.0
Accès7.0
Services5.0
Propreté9.0

Paris - CDG

6.8/10
Fluidité8.0
Accès5.0
Services7.0
Propreté7.0

Conclusion

Pas de douche water-salute sur ce vol mais une interaction très positive avec l'équipe Blue Air au sol que l'on sent aussi motivée que l'équipage en vol. Merci à eux, c'était du super boulot !!! Un "upgrade" et un accueil très chaleureux à bord avec une attitude vraiment appréciable et appréciée. Au final, une excellente expérience qui montre que l'on peut encore ouvrir des lignes en Italie ou en Europe sur des routes totalement délaissées par les compagnies nationales ou les autres et remplir un avion. Le retour sera-t-il aussi convaincant?...

Informations sur la ligne Turin (TRN) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 6 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Turin (TRN) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 30 minutes.

  Plus d'informations

33 Commentaires

  • Comment 440870 by
    mogoy GOLD 10478 Commentaires

    Merci Guillaume pour ce FR.

    Voilà un week end bien alambiqué mais sans alcool, ou presque.
    Avec une exclu à la clef.
    Tu as boudé le gâteau mais sur une low cost on ne doit jamais refuse quelque chose de gratuit !
    L’okapi super star mode GP avec ce simili surclassement, café en prime.

    Voilà une ouverture de route réussie pour cette compagnie peu séduisante a priori et que l’okapi a bien réussi à vendre.

    • Comment 440945 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Hello Quentin.
      "sans alcool, ou presque." -> Le mot presque correspondrait à la réalité si j'étais devenu sage. Je me suis hydraté avant de partir de chez mes amis Lyonnais et avec ce vol, la journée ne faisait que commencer ^^
      "Avec une exclu à la clef." -> Bien plus d'une. Le mois de mars a été aérien au possible!
      L'okapi en mode GP, ça manquait à mon palmarès. Le gâteau avait l'air très bon mais je n'avais vraiment pas faim. Je loue l'effort d'accueil et de célébration. Une compagnie qui m'est chère n'aura pas déployé la même somme d'efforts deux jours plus tard mais le récit de cette autre aventure arrivera à point nommé ;-)
      Je confirme le fait que la compagnie a très bien vendu. Si bien vendu que l'okapi en a repris mais là encore, c'est une autre histoire à raconter. Une chose à la fois...
      Merci pour ton commentaire!

  • Comment 440879 by
    Kilmarnock 5283 Commentaires

    Merci pour cette exclue Guillaume!
    Whaouu, quel périple "juste" pour tester le TRN-CDG avec Blue Air. Cela dit j'ai failli faire quelque chose de similaire il y a 2 semaines avec un mélange de train, blablacar et Isilines haha
    J'ai testé une seule fois Ouibus entre Caen et Rennes, comme toi j'étais au 1er rang sans voisin, une bonne expérience ^^
    Une découverte pour moi cet aéroport de Turin, il semble bien aéré avec de grandes baies vitrées.
    Toujours spéciaux ces vols inaugurales, une ambiance particulière. L'attention de ce représentant 0B est remarquable, c'est un peu la cerise sur le gâteau, même si à l'arrivée... mystère...
    Pour quelle raison a tu été déplacé au rang 1? En tout cas, ciao mademoiselle je me la pète, sans rancune :p
    Belle cabine et sièges qui ont l'air confortables.
    "Je sors donc ma tablette qui mériterait un bon coup d'éponge…" En parlant d'Eponge, je pensais qu'un BOB était proposé sur Blue Air... Les pages Avgeeks sont sympas en tout cas.
    Je n'ai pas bien compris, la collation que tu as eu était "offerte"?
    A bientôt pour la suite!

    • Comment 440947 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      "quel périple "juste" pour tester le TRN-CDG avec Blue Air." -> C'est l'esprit avgeek qui m'a animé pendant des années, à une époque où FR n'existait pas et qui m'a valu une réputation de farfelu dans mon entourage.
      Je confirme le fait que TRN est un bel endroit, une fois airside. Avant, c'est terne et pas qu'au petit matin mais louons les efforts faits pour revigorer les alentours. Il y a longtemps, avant MXP, AZ avait des 747 qui faisaient des vols transatlantiques vers la fin des années 90, si ma mémoire est bonne.
      L'ambiance était effectivement festive. Pour le moment, il s'agit de 3 vols hebdomadaires mais comme AF n'avait pas de concurrence sur cette route, ils ont trouvé un bon créneau. J'en ai discuté avec le jeune chef d'escale et il était étonné de voir tout le chemin parcouru pour être de la partie. C'est discrètement qu'ils ont décidé, avec l'équipage de me déplacer en 1F. Un joli bonus même si j'aurais aimé pouvoir photographier depuis l'arrière.
      La prestation à bord était la même que celle que l'on peut trouver chez AZ avec des sachets de biscuits marqués Blue Air et elle était offerte à tout le monde. Les PNC ont même insisté pour que je prenne aussi du jus. Pas de traitement de faveur, le mix jeunes Roumains/Italiens qui officiait ce jour là affichait des sourires sincères, comme quoi, c'est possible!
      Merci Benjamin pour ton commentaire. Les suites arrivent...

  • Comment 440896 by
    Esteban TEAM GOLD 12769 Commentaires

    Merci Guillaume pour le partage !

    Et bien voilà une low cost qui propose un super service, épaté par le nombre de personnes qui ont essayé de rendre ton voyage agréable et fluide.

    A bientôt !

    • Comment 440948 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Merci Stephan pour ta lecture. Des instants porte, tu vas en avoir plus d'un... Je confirme la très bonne impression faite par l'équipage. Un low-cost atypique que j'aurai l'occasion de tester de nouveau mais chut! Chaque chose en son temps. Des volontaires pour faciliter la fugue de l'animal, il y en a eu plus d'un et je leur dédie un peu ce FR et ce qui va suivre. Et puis, il y a toujours un côté magique à ne pas sous-estimer ^^ ...

  • Comment 440906 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8371 Commentaires

    Merci pour cette exclusivité. Un vol inaugural est toujours un moment spécial et l'ambiance festive au sol comme à bord en témoigne. Le changement de place en raison de ton titre de "journaliste" ou presque est bienvenu et permet d'étendre tes pattes d'Okapi sur ce court vol. Café et biscuits rien de plus rien de moins que sur les autres compagnies qui font la ligne. Une expérience sympa . Reste à Blue Air de proposer des tarifs intéressants pour remplir durablement ses avions périniser la ligne. Cadeau sympa de Paris Aeroport à l'arrivée !

    • Comment 440949 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      "Merci pour cette exclusivité." -> première d'une série printanière. Retour aux sources pour moi avec des brouillons à corriger mais qui ont leur côté sympa. J'ai pourtant bien précisé dès le départ que je n'étais qu'un simple passionné mais vu le nombre de photos que j'ai faites tout au long de cette matinée, ils m'ont pris au sérieux et c'est bien mieux ainsi.
      Prestation identique à celle qu'aurait offert AZ si les managers avaient un peu de sel dans leur cerveau, sourires en prime. Et c'est à ce niveau que la différence est flagrante. Des PNC à qui l'on explique que le client n'est pas obligé d'être à bord et qui comprennent le message, ça devrait servir d'exemple aux autres.
      Merci pour ta lecture et ton commentaire. À bientôt pour la suite!

  • Comment 440909 by
    flodu55 414 Commentaires

    Bonsoir,
    Ma première pensée, qu'est qu'il nous fait l'okapi pour nous réaliser un FR.
    La seconde, quel courage. Okapi voyage à l'avant (du bus) ..
    L'okapi s'est fait un selfie après les questions de la Guardia di Finanzaa ça du mal se passer il changé ...et pris quelques années ..
    Je les avais déjà rencontré au col du petit saint bernard quand j'allais chercher le pastis moitié moins cher 100 m après la frontière, ils étaient bien sympa.
    Alors représentant ou pas à l'arrivée ?
    Encore merci Guillaume

    • Comment 440950 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Hello Flo! L'okapi voyage aussi en bus quand la nécessité l'impose. Mon parcours atypique n'offrait aucune autre solution viable quoique j'aurais bien dormi dans l'aéroport si cela avait été possible ^^
      La Guardia di Finanza, c'est un peu comme les douaniers. Si on n'a rien à cacher et les bonnes réponses, le moment peut devenir plaisant. Quand ils ont compris que j'étais sérieux, ils m'ont souhaité bon voyage. Le reste est à découvrir vite avant d'autres moments aériens et un peu d'archives de fond de tiroir qui plairont certainement. Merci pour ton commentaire et à bientôt!

  • Comment 440914 by
    Benoit75008 7317 Commentaires

    Merci Guillaume pour ce FR,

    Décidément Blue Air officie sur quelques lignes ou on ne l'attend pas.

    Toujours agréable de partir de la ville natale de Primo Levi!

    Vol plutôt sympa ou je suis une nouvelle fois étonné en voyant le catering "Blue Air", léger mais bon point car à ta place je n'aurais pas pensé avoir quoi que ce soit.

    Bonne soirée et à bientôt

    • Comment 440952 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Merci Benoit pour ton commentaire. La prestation m'a étonné à une heure où la majorité des compagnies "legacy" européenne est passée au BoB. Ce vol est court et j'imagine que Blue Air a délibérément choisi de se démarquer de toute éventuelle concurrence avec un produit qui tient la route. Malpensa n'est pas loin de Turin et easyJet y règne en maître. On retrouve certes les places payantes à l'avant de l'appareil et d'autres options mais le BoB n'est pas d'actualité sur cette destination. Compagnie hybride qui semble appliquer le même concept que Volotea en s'installant sur des lignes qui ont un bon potentiel mais négligées par les autres acteurs du transport aérien. La ville de Primo Lévi par excellence puisqu'il y est né et décédé y gagne en visibilité et c'est tant mieux. La suite montrera que cette "petite" compagnie a su tirer son épingle du jeu.

  • Comment 440938 by
    akivi GOLD 2658 Commentaires

    Merci Guillaume pour ce très bon FR ! Génial d'avoir pu réserver ce vol inaugural, c'est toujours un super moment !

    Certains me considèrent un peu fou quand ils voient ce que je fais pour prendre des vols insolites, mais je crois ne jamais être arrivé au niveau de tes trajets en train/bus/tramway & Co ;)

    Voilà un avion dont la cabine présente un peu mieux que le 737 Classic de la même compagnie que j'avais pris, même si on perd un peu le charme du vintage. Par contre c'est étonnant car sur mon vol BVA-IAS il y avait seulement un BoB. Peut-être que pour toi ils ont fait une fleur pour le vol inaugural ?

    Blue Air doit faire partie, avec LOT, des compagnies exploitant le plus de versions du 737.

    A bientôt !

    • Comment 440953 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Hello Guillaume. Avant de répondre à ton mail, voici ma réponse à ton commentaire. Je suis un peu à l’affût des exclusivités Italiennes, comme tu l'auras compris. Je ne pouvais pas laisser passer celle-ci dans ma quête au water salute. Espoir déçu? La suite y répondra.
      Je confirme qu'un passage chez le psychiatre révélerait des tendances bizarroïdes que seul le placebo d'un voyage multi-modal peut guérir. Je n'ai pas de leçon à donner à celui qui fricote avec les dangereux barbus nucléarisés pour assouvir sa soif d'envols. J'admets toutefois que même certains de mes proches m'ont déclaré inguérissable. Seul l'okapetto s'est réjoui de ce routing insolite. Ça promet...
      J'étais déçu (un peu) que ce vol fut effectué en -800. Rien de tel que le bruit caractéristique des 737-300/400/500 mais ce n'est que partie remise. D'ailleurs... bref.
      Je peux d'ores et déjà confirmer que sur la ligne Turin - Paris, la prestation devrait rester comme je l'ai présentée. Le BoB n'est pas d'actualité. De toutes façons, vu l'horaire, les Italiens ont déjà "colazione" à l'aéroport et les boutiques dans le terminal permettent de se faire son stock pour le voyage. Merci pour ta lecture et ton com' et à très bientôt pour le reste de cette journée transalpine par excellence!

  • Comment 440939 by
    Nollaig GOLD 1865 Commentaires

    Merci pour ce FR!
    Ravie d’avoir (enfin) pu rencontrer un Okapi au pied d’un cheval, agréable moment passé en ta compagnie, merci!
    Un vol inaugural est toujours un moment spécial.
    Bonne surprise et un bon point pour le catering, même s’il est light, il a le mérite d’exister.
    À bientôt pour la suite

    • Comment 440954 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      C'est moi qui te remercie Noellie pour ta présence en cette magnifique journée. Je n'ai toujours pas zébré le canasson avec Photoshop mais cela ne saurait tarder. En tous cas, pas de regret d'avoir tous ces kilomètres, chaque moment fut extrêmement plaisant!
      Le catering présenté avait effectivement le mérite d'exister et donnera lieu à quelques facéties comme on peut l'imaginer. Messages pour les admins du site, comme je le disais au diner FR de février, faudrait vraiment penser à organiser un apéritif (ou plus si affinités) dans la capitale des Gaules. Le café y est bon, le Martini aussi !

  • Comment 440944 by
    Cornichou 82 Commentaires

    Merci pour ce FR
    C'est toujours un plaisir de les lires j'adore la petite touche d'humour !
    C'est dommage que je n'étais pas disponible ce jour là pour la rencontre mon travail en a voulu autrement :(
    En tout cas c'est vraiment bien toutes les petites attentions qui ont été portées durant tout le vol, on peut dire que l'équipage était aux petits soins.
    Sinon la cabine aurait bien besoin d'être nettoyée ça lui ferait pas de mal. C'est bien dommage qu'il n'y ait pas eu de water salute, enfin bref bonne soirée :)

    • Comment 440955 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Merci à toi Sara avec ou sans H ^^
      "mon travail en a voulu autrement :( " -> pas de soucis, je promets de n'inviter la prochaine fois que des chômeurs! Sacré maladie que le boulot mais vaut mieux en avoir que pas, par les temps qui courent. Je repasserai par Lyon en anticipant mieux mes déplacements, promis. Plus on est de fous...
      Toutes les attentions du personnel de la compagnie n'était que prélude d'une journée vraiment réussie et pourtant, ce n'était pas gagné d'avance.
      Totalement d'accord sur la douteuse propreté de l'avion. Dommage quand on voit ce que coûte un tel engin; l'eau économisée pour le water salute aurait pu servir à nettoyer de fond en comble mais je ne me plains pas trop, j'ai vu pire.
      Merci pour ta lecture et le commentaire. À bientôt!

  • Comment 440972 by
    Gaetan 2339 Commentaires

    Merci pour ce magnifique FR !

    Quelle organisation ! Tout ça pour refuser la part du gâteau de fête du vol inaugural !

    Je vois que tu as pu nouer des liens pour obtenir ta carte d'embarquement du retour !

    Le vol est low-cost mais le survol des Alpes est magnifique !

    A bientôt

    • Comment 440989 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      "Quelle organisation ! Tout ça pour refuser la part du gâteau" -> Ahahah! Excellent. On va dire que par générosité, j'ai laissé ma part aux gourmands!
      C'est peut-être cette même générosité qui s'est révélée contagieuse et a incité le responsable à se décarcasser pour moi. En tous cas, j'ai beaucoup apprécié le geste.
      Même en low-cost, le spectacle Alpin est toujours aussi intéressant, en toutes saisons! Merci pour le com' Gaetan. À bientôt pour la suite!

  • Comment 440974 by
    RYRthebest GOLD 2182 Commentaires

    Merci pour ce FR Guillaume !
    Mais quel routing de la muerte ! Moi qui pensais que ce vol aurait remplacé une de tes navettes, en fait c'était juste un A/R dans la foulée avec un pré-acheminement pas très rectiligne, mais avec de belles rencontres à la clé.
    Quelques animations sypathiques pour ce vol, mais quand même une certaine complication en raison de l'absence d'enregistrement en ligne.
    Blue Air à CDG et un service gratuit à bord, voilà qui sort de l'ordinaire ! Dommage pour l'absence d'accueil des pompiers à l'arrivée.
    En cherchant un routing à l'arrache pour rentrer en France ce jour-là, j'étais tombé sur cette possibilité (sans savoir que c'était le vol inaugural), mais qui était largement trop compliquée pour moi, et je me suis rabattu sur un vol Wizzair vers Charleroi !
    A bientôt !

    • Comment 440990 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      On est bien loin en effet des sentiers battus mais si tu croises un okapi migrateur sur les quais d'un RER dans une improbable banlieue, il faut t'attendre à tout. Le rectiligne est de toutes façons très ennuyeux. Toi et tes 46 miles devraient le savoir aussi bien que moi ;-)
      L'enregistrement en ligne m'a été proposé par mail la veille mais le lien (depuis mon mobile) ne fonctionnait pas. Du coup, j'ai stressé surtout pour le vol retour sachant qu'entre l'arrivée et un éventuel passage PIF, j'aurais trouvé les comptoirs fermés. La suite dira comment je m'en suis sorti ^^
      On a donc failli se rencontrer sur ce vol? Incroyable destin farceur. Bizarrement, pas de spotteur invétéré ce jour-là pourtant j'avais déjà eu affaire à un Turinois passionné sur le MXP-CDG en 787 avec AF. Seule explication plausible : la Juve jouait peut-être à midi ce dimanche :_D
      À bientôt pour la suite et les commentaires sur ton périple asiatique que je suis avec grand plaisir.

  • Comment 440980 by
    Numero_2 9991 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Encore Un équipage qui a su répondre au charme et aux attentes du ruminant des savanes !

    Quoi ?! Le premier rang "seulement" ? J'avais espérè le jumpseat at least !

    "Jus de fruit, soda de Géorgie, eau, thé et café." -> C'était écrit Кока-Кола sur l'étiquette ? ;)

    • Comment 440991 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Hello Clément. C'est moi qui ai répondu aux charmes de la jeunesse Roumaine ;-) L'effet okapi est toujours bilatéral.
      Moi aussi, je l'avoue, j'aurais voulu un jumpseat ou au moins un accès cockpit pour une photo. Le CdB Italien n'était pas très affable. Les PNT sont restés enfermés dans leur espace pendant tout le vol et à l'arrivée, je cherchais surtout un moyen de remonter à bord, sans être clandestin.
      Tiens, blagues à part, j'ai découvert un okapi Suisse -> https://okapicoffee.com/le-concept-okapi-cafe/?lang=fr
      Encore une excuse pour venir par chez toi avant l'été. On finira bien par l'avoir cette mousse!!!

  • Comment 440995 by
    F-OITN 1661 Commentaires

    Merci Guillaume pour cet excellent opus !
    Le bus est loin d'être désagréable sur une route comme Lyon-Turin. Ouibus a toujours un cran de qualité au-dessus de ses concurrents Isilines et Flixbus.
    Tiens, un Kawai quart de queue à Turin ? Quel luxe ! Voilà qui va encore plus me motiver de tester mon premier 737 classique prochainement ! CDG et ses insipides Yamaha droits blancs récupérés de je ne sais où n'ont qu'à bien se tenir.
    Tu n'as pas déclaré ta flamme à ta voisine ? ;) En tout cas, les PNC et l'ensemble du staff y ont succombé !
    Te rappelles-tu de la route prise au-dessus des Alpes ? (nord du Mont-Blanc, verticale Lac Léman ?) J'essaie de repérer les massifs que tu as magnifiquement photographiés et j'ai quelques doutes ^^
    A très vite pour la suite ;)

    • Comment 440996 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Fanatique de bus toi aussi. Ouibus m'a réconcilié avec le genre. Surtout depuis qu'esayJet a arrêté ses vols de MXP à LYS et qu'Air France coûte bien trop cher sur ce tronçon. Flixbus n'est pas mal non plus mais je préfère (pour une fois) le service SNCF, même si cela peut paraître incroyable.
      J'ai pensé à toi en voyant ce piano à TRN. Je mettrais bientôt en ligne une photo de celui que l'on trouve à MXP même s'il est supposé inaccessible. L'art de la resquille est souvent une réponse à de la provocation bien aéroportuaire.
      "Tu n'as pas déclaré ta flamme à ta voisine ?" -> trop pimbêche pour moi. Je, je, je, moi, moi, moi... J'ai préféré la sincérité des PNCettes pour ce coup ;-) même si l'on est loin, très loin de Miss Mandy (teaser...)
      La route est un classique, après le dégagement par le sud pour éviter les massifs en face, si mes souvenirs sont bons, c'était route classique et rapide en passant à l'est de GVA, direct Dijon/Troyes. Faudrait que je vérifie... En tous cas, les massifs étaient superbes ce matin-là, comme souvent lors de mes navettes.
      Merci pour ta lecture!

    • Comment 440998 by
      Christian Gerber 2 452 Commentaires

      Mont Rose aurais-je dit dans une vie antérieure.

  • Comment 440997 by
    Christian Gerber 2 452 Commentaires

    Une cabale ou kabbale (?) poursuit le Rhonexpress.

    Je me permets une fois de plus de donner ma version, celle du vieux (silence dans le fond) qui pourrait paraphraser "Totor" en écrivant: cet aéroport avait trois ans...

    Petit aparté: à l'inverse de ce qui est écrit dans wikipédia, ma mémoire me laisse croire qu'un seul terminal était alors ouvert (le béton de l'autre étant déjà présent).

    Nous sommes donc en 1978, il n'y a d'autre liaison entre LYS et la capitales des gaules que des taxis.
    Mes souvenirs sont que celà m'avait couté plus de 100 francs ... (genre 120).
    Quelques mois plus tard, et malgré une forte opposition des taxis est arrivée une navette bus qui coutait (somme toute pour un investissement matériel modique) la faible somme de 50 FF.
    Si je regarde les tables d'inflation je trouve que 50 FF 1979 sont quasiment 24€ de nos jours.

    Ceci pour un service plus confortable, mieux cadencé et ne supportant pas les aléas du trafic entre Parilly et Perrache.

    CQFD.

    Merci pour cette découverte en mode quasi-VIP.

    • Comment 441105 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Le Rhône Express est victime de lui-même. Aucune chance d'amélioration tant que le produit ne sera pas soumis à la concurrence ou intégré avec le reste du réseau TCL. Pour le même prix, ils pourraient inclure un ticket de métro de base.
      Dans la série pour 100 balles tu n'as plus rien. Quand on pense au prix payé à l'époque...
      "découverte en mode quasi-VIP." -> quel beau prélude à une expérience CDGènne à venir ^^
      Merci pour le commentaire!

  • Comment 441135 by
    Klungito 43 Commentaires

    Voilà une feuille de route et des contraintes spatio-temporelles encore plus impressionnantes qu'un Paris-Papeete et retour en moins d'une semaine !

    • Comment 441206 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Commentaire épistolaire abrégé qui n'est pas sans rappeler les "Aérogrammes" de mon enfance mais dont la nature si aérienne n'a nullement entamé la qualité et suscite un très sincère Merci.

  • Comment 441237 by
    Mcfly 369 Commentaires

    Merci pour cette exclu ouverture de ligne !
    Long pré-acheminement jusqu'à TRN mais qui valait le coup/coût pour cette première sur cette nouvelle ligne lancée par Blue Air.
    Un catering consistant pour cette durée de vol, mais passé le vol inaugural retour au traditionnel BOB?
    A bientôt

    • Comment 441574 by
      okapi GOLD AUTEUR 3962 Commentaires

      Hello Mcfly et merci pour le commentaire. Un coût inférieur à €100 pour tous ces trajets, c'est une bonne affaire. J'ai effectué 3 vols avec BlueAir entre Paris et Turin et c'était la même proposition. Le temps de vol ne permet peut-être pas de forcer la vente BoB. Ce n'est pas moi qui m'en plaindrai! Il reste donc deux vols à reporter ainsi que bien d'autres choses. À bientôt!

Connectez-vous pour poster un commentaire.