Avis du vol Air France Malé Paris en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF223
Classe Affaires
Siege 1A
Temps de vol 10:50
Décollage 26 Avr 18, 11:30
Arrivée à 26 Avr 18, 19:20
AF   #41 sur 130 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3860 avis
ritchy
Par 1647
Publié le 28 avril 2018
Un petit FR pour mon retour des Maldives, après 1 semaine de repos.

Rien d'extraordinaire (quoi que…) dans ce voyage mais comme aucun FR ne décrit la nouvelle rotation saisonnière d'AF, je m'y colle.

Donc après l'immersion dans une carte postale pendant 1 semaine, il est temps de rentrer à la capitale.
Petit saut entre l'Atoll de Baa et Malé en hydravion qui nous attend au large de notre île.
photo img_6754

Après 50 min de vol un peu tassés, nous voilà aux abords de l'aéroport de Malé.
photo img_6803

Atterrissage en douceur (autant qu'on puisse le faire en hydravion), bus et nous sommes à l'aéroport international où de nombreux touristes se pressent pour prendre leur avion.
photo img_6805photo img_6806

Il y a foule à cette heure, et le premier PIF sera assez long : bien 25 min d'attente pour passer sous le premier jet de rayons X.
L'enregistrement d'Emirate est bien plus complet que celui d'Air France, et personne au comptoir Sky Priority.
photo img_6807photo img_6808

Direction maintenant le PAF muni de mes sésames: le boarding pass, mon passeport et le ticket d'accès au salon.
photo img_6809

Arrivé au PAF, je ne repère pas la file prioritaire et me refais encore 20 min de queue.
photo img_6810

Le second PIF est assez mal organisé et voilà encore 15 min d'attente, du coup cela va être limite pour l'embarquement prévu à 10h45.
Je fais donc un saut rapide au salon (et du coup pas de photo) de 5 min. De toute façon rien de bien surprenant.
Un petit tour au Duty Free histoire de ramener à mes proches quelques spécialités locales, et je descend à 10hH40 au niveau des portes d'embarquement pour attendre l'annonce…
Annonce que je vais attendre in fine 2h car, vous me croirez ou non, il y a un trou sur la piste, l'aéroport est donc fermé et notre 777 tourne au dessus de nous sans pouvoir atterrir.

Ce retour commence étrangement…

Au loin on voit le staff de l'aéroport qui colmate le trou.
photo img_6811

Donc dans l'attente d'une annonce je retourne au salon et m'y assoupi (donc encore pas de photo).
Je suis réveillé par une hôtesse qui m'annonce que l'embarquement va commencer dans quelques minutes.
Retour à la case ou j'étais il y a deux heures, avec cette fois un vrai espoir en porte 5.photo img_6812

Devant nous un coucou de Turkish Airline nous nargue, car lui est sur le tarmac depuis plus de deux heures.
photo img_6813


Montée dans le bus, voilà la première fournée de Sky Priority qui se dirige vers notre avion.
Un peu de spoting le temps d'arriver à notre 777.
photo img_6815photo img_6816

Puis passage sous la queue de l'avion ce qui me fait une très grosse impression, celle d'être terriblement petit.
photo img_6819

Puis virage vers les passerelles.


Après une attente sans raison, les fauves sont lâchés et nous voilà tous à gravir les marches sous une chaleur assez impressionnante.
photo img_6823

L'appareil est équipé des cabines BEST longuement décrites, donc je ne fais que quelques photos, ayant déjà eu l'occasion à plusieurs reprises de tester ce cocon J.
Vu de l'écran du 1A
photo img_6824

Et vues du hublot.
photo img_6825photo img_6826

La porte se ferme à 13h20 pendant que la classe Eco finit son embarquement.
Le jus d'orange est servi (pour ceux qui m'ont déjà lu, je ne bois pas d'alcool)
photo img_6828

Consignes de sécurité… vues 1000 fois mais cette fois je me rend compte que la musique de fond à changé. C'est étrange à l'aller c'était l'ancienne musique qui me trotte toujours plus ou moins dans la tête.
photo img_6829

Distribution des nouvelles trousses… Ce sera la bleue, car j'ai déjà choisi la rouge à l'aller.
photo img_6830

Roulage vers le bout de la piste, jusqu'à la mer, avant de faire demi tour pour le grand envol.


Et voilà le "PNC attention au décollage".
Petite retenue de respiration au moment du passage sur le trou réparé en catastrophe sur la piste, mais tout se passe bien, et nous décollons pour un voyage de 10h.

Quelques vues en survolant les atolls.


La CCP vient se présenter à moi et s'excuser du retard. Nous discutons 10 min, et notamment des améliorations à apporter à la cabine La Première.

Au moment de prendre l'apéritif, nous frôlons un A380 et nous retrouvons pris dans ses turbulence de sillage… Grosse panique dans l'avion pendant 3/4 min ou l'avion semble s'être transformer en montages russes…
Je déteste les turbulences et avoue n'être rassuré qu'une fois l'explication donnée par le pilote.

Le repas est servi bien 45 min après le décollage.
Tranches de poulet sur brousse et crevettes avec julienne de légume.
photo img_6871

Le plat sera un filet de bœuf avec asperges et gratinphoto img_6875

Enfin les mignardises et un thé. Le tout servi avec une glace qui est tellement froide que je ne peux pas y planter ma cuillère avant 10 min.
photo img_6876

A la fin du repas, nous sommes déjà au dessus du Sultanat d'Oman
photo img_6877

Au passage au dessus de l'Iran, de grosses perturbations pendant environ 35 min… difficile de dormir.
Mais cela donne de belles photos.
photo img_6892

Après avoir enfilé 3 films et tenté de dormir un peu, nous approchons dangereusement de Paris.
La collation est servie : un bocconcini de poulet, malheureusement pas assez chaud
photo img_6899

Puis descente rapide vers CDG, la CCP vient me saluer e s'inquiétant de savoir si j'ai une correspondance.

Par chance nous serons arrimés au 2E portes K. Du coup , sortie très rapide et à cette heure tardive, personne au PAF, je vais plus vite qu'avec PARAFE.
Les bagages sont livrés en un temps assez record, et me voilà vers un taxi pour rejoindre Paris, avec 15°C de moins qu'au départ.

Merci de m'avoir lu
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.0/10
Cabine8.5
Equipage7.5
Divertissements8.0
Restauration8.0

Leeli Lounge

5.0/10
Confort6.0
Restauration6.0
Divertissements2.0
Services6.0

Malé - MLE

7.4/10
Fluidité4.0
Accès9.0
Services7.0
Propreté9.5

Paris - CDG

8.9/10
Fluidité10.0
Accès8.5
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

Outre les désagréments du "trou" au départ, et des turbulences en vol, la cabine J Best reste quand même un bon moyen de faire passer plus facilement les 10 heures de trajet.
L'offre de restauration est inégale, autant le repas était assez bon, autant la collation était insipide.
La CCP était très pro, ce qui était moins le cas des hôtesses assurant le service. C'est l'un des problèmes d'Air France, mais tout le monde le sait...

Sur le même sujet

7 Commentaires

  • Comment 442821 by
    okapi GOLD 3126 Commentaires

    Pour le coup, on aurait bien pris un bonus hydravion... Mais ce FR est déjà intéressant en soi. Une route qui aurait pu finir chez Joon. Une prestation bien exécutée malgré un équipage en mode vacances. Le catering a certainement été chargé à Paris. Dès turbulences de sillage toujours impressionnantes quelle que soit la taille de l'avion. Si c'est un 380, ça doit secouer méchamment, mais je fais partie de ceux qui aiment...
    Belles photos au-dessus de l'Iran avec ces nuages là encore générateurs de mouvements d'air conséquents. La cabine était-elle bien remplie? En tous cas, l'aéroport a l'air sous-dimensionné pour accueillir tous ces passagers.
    Retour à Paris dans une fraîcheur qui réveille après un vol long courrier. Merci pour ce partage !

    • Comment 442886 by
      ritchy AUTEUR 29 Commentaires

      Bonsoir,
      Je n'ai malheureusement pas trop de photo de l'hydravion, mais plutôt des photos prises de celui-ci. Par contre un conseil, attention à la tête en montant dedans, j'en ai fait les frais en m'assommant (ce qui a probablement participé à l'absence de prise de vues.
      La cabine J n'était pas pleine avant le décollage (3 place étaient disponibles) mais trois pax ont pu bénéficier d'un surclassement, car en vol plus une place de libre.
      Pour les turbulences, je dirais que c'est plus les cris des passagers surpris qui participent à la mauvaise expérience, car sinon cela secoue pas mal mais dans ce cas il faut vite fait boire son verre, et bien garder sa ceinture en vol.

  • Comment 442829 by
    Esteban TEAM GOLD 9019 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage ! Moi non plus je n'aurais pas été contre un bonus hydravion.

    MLE devient vraiment petit mais il me semble dur de pouvoir changer ça en tenant compte des spécificités des Maldives.

    A bord le service est attentionné et la première prestation très sympathique. J'aurais plus de réserve sur le truc à gauche du plateau sur la deuxième prestation, qui me fait furieusement penser à ... :)

    A bientôt !

    • Comment 442885 by
      ritchy AUTEUR 29 Commentaires

      MLE est en pleine restructuration : un pont est en train d´être construit pour relier la vile à l'aéroport et une piste semble également en construction, le tout sous financements chinois.
      Effectivement la compotée d aubergine ressemble effectivement a une mauvaise gastro, mais la photo empire la vision. AU final le gout était meilleur :)

  • Comment 442843 by
    Leadership TEAM GOLD 4219 Commentaires

    Merci pour ce FR, vous avez bien fait de le publier car cela montre que c'est du service "COI", certes les Maldives sont bien dans l'Océan Indien mais avec un 777 BEST et une clientèle si premium, j'aurais imaginé un effort particulier dans le service, finalement la compagnie doit se satisfaire d'être la seule à proposer un vol direct (et à très bons horaires).

  • Comment 442854 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7294 Commentaires

    Merci pour ce partage. Un vol plutot agréable dans une cabine connue et confortable. En revanche les turbulences fortes cela n'a pas du êtrecool. Le catering est sympa sans être original et le deuxième service aurait mérité d'être servi plus chaud. Dommage que les PNC ne soient pas au niveau de la CCP qui à l'air très pro car un bon PNC fait le vol.

Connectez-vous pour poster un commentaire.