Avis du vol Airlinair Paris Agen en classe Economique

Compagnie Airlinair
Vol A5 241
Classe Economique
Siege 07A
Avion ATR 42-500
Temps de vol 01:30
Décollage 14 Fév 13, 08:50
Arrivée à 14 Fév 13, 10:20
A6 17 avis
F-OITN
Par GOLD 3724
Publié le 16 février 2013
Bonjour à tous !

Après ma première expérience en Fokker 50 le mois dernier, j'ai eu une rechute de turboprophilie aigüe, et cette fois bien définitive ! L'ATR me manquait, cela faisait onze longues années que n'avait pas volé avec, onze années depuis mon dernier voyage en Polynésie ; onze années… Bref, vous devinerez aisément que le vol suivant ne pouvait être qu'en ATR. Airlinair est donc mon premier choix. Il faut choisir maintenant le type d'appareil. ATR 42 ou 72, -200/300 ou -500 ? Alors, comme je connaissais la version -500, il fallait que je me débrouille pour prendre une version antérieure. Alors je me mets à chercher un A/R en ATR 42-300 et je finis par tomber sur la liaison ORY-AGF.

[*]Paris (ORY) -> Agen (AGF) ; ATR 42-500 Airlinair (F-GPYK)
14/02/2013VOUS Y ÊTES
[*]Agen (AGF) -> Paris (ORY) ; ATR 42-500 Airlinair (F-GPYK)
14/02/2013Cliquez ici

Après le trajet habituel matinal en RER, j'arrive au comptoir d'Airlinair à Orly-Sud. N°1 pour l'enregistrement vu qu'il n'y a personne ! A côté, pour les comptoirs Corsair, ce n'est pas la même histoire ! Premier et unique bémol de ce voyage, l'agente au téléphone qui raconte sa vie à sa copine et confidente (enfin je suppose), bref le cliché parfait des secrétaires ou concierges. Remarquez, ça montre une certaine indépendance, de pouvoir m'enregistrer sans interrompre sa conversation. Enfin, quand je demande d'être à l'avant au siège 03F (mon siège sacré sur ATR42), elle me fait un signe affirmatif de la tête et me donne ma carte d'embarquement. Ayant fait l'erreur de ne pas vérifier, je constaterai avec dépit qu'elle m'a placé au… 07A, soit en plein milieu ! Bref, passons ! Passage de la PIF relativement rapide (5min d'attente), direction la porte d'embarquement B située au rez-de-chaussée. Au passage, un ATR42-300.
photo DSCN6792photo DSCN6793

La salle était tellement pleine (tous les vols d'Airlinair, Twinjet, Hex'Air et Chalair y sont) que j'ai renoncé à prendre de photos. Je n'ai pu également prendre le trafic qui passait juste devant… En attendant, j'ai réussi à trouver une place et me suis connecté afin de faire LA photo corporate…
photo DSCN6797%2520-%2520Copie

Ma carte d'embarquement
photo DSCN6798%2520-%2520Copie

L'embarquement débute à l'heure, et je m'attendais à prendre l'ATR42-300 juste devant la porte. Et bien non, il faut monter dans le PAXbus ! Je commence à avoir un horrible doute sur ma chance de prendre un -300, vu qu'Airlinair n'en a plus que 3 et que j'ai vu les 2 autres partir juste avant…
photo DSCN6802

Mon doute est justifié, ce sera bien un ATR42-500. En fait, je me suis fait avoir car, ce que le CPT me dira plus tard, Airlinair ne met pas à jour les versions de l'ATR42 sur ses réservations. Alors certes, il n'y a pas une grande différence entre le -300 et le -500, que ça soit sur ATR42 ou 72, simplement, la version quadripales n'a pas du tout le même son que la version à 6 pales. Petite explication musicale : la version à 4 pales fait un fa1 à pleine puissance puis un mib1 en mode CLIMB/CRZ (exactement la même chose que sur Dash 7) tandis que la version à 6 pales fait un si1 à pleine puissance puis un lab en mode CLIMB/CRZ, ce qui modifie totalement les sensations et impressions de vol. Donc me voilà à bord du F-GPYK (qui n'est pas un ex-Air Tahiti) né en février 1997.
Roulage pour un départ RWY24
photo DSCN6804

En W42, derrière un Beech 1900D de Twin Jet
photo DSCN6814photo DSCN6815

Décollage puissant, on est loin de la MTOW !

Le plafond est bas, il sera vite franchit.
photo DSCN6816photo DSCN6818

La cabine que j'ai trouvée confortable, avec un pitch tout à fait satisfaisant et un bon siège malheureusement peu inclinable. On était 14 pax à bord.
photo DSCN6824photo DSCN6826

Signs off, j'en profite illico pour rejoindre mon siège bis en ATR42 : le 03A (le F étant occupé). Je me sens revivre les merveilleux souvenirs du fenua, rien que par cette vue…

Le doux bruit des moteurs et une mer de nuages : peut-on s'en lasser ?
photo DSCN6831photo DSCN6834

Le service passe, servit par une hôtesse charmante. Manque plus que la fleur sur l'oreille et le jus d'ananas pour que l'imagination passe en mode réel… Le café était bon et la madeleine aussi.
photo DSCN6838photo DSCN6839

Toujours la banquise en bas. Peut-être est-ce Kangerlussuaq, Narsarsuaq ou autre ville au nom simplifié là-dessous ?
photo DSCN6841

Les sièges
photo DSCN6842

Que c'est beau un nuage ! Alors quand il n'y a que ça…


La suite se déroulera depuis un JPS !

Alors, jusqu'à maintenant, je vous ai proposé des photos correctes avec un appareil photo pourrit. Cependant, une mer** reste une mer** et dans le cas du cockpit avec le faible éclairage du tableau de bord et la luminosité extérieure, je me suis donc occupé quasi-uniquement de ma caméra (oui, elle est là elle aussi). Je vous propose quelques captures d'écrans plus quelques photos. Pour en voir d'avantage, je vous propose en fin de report la vidéo en question.

Le secteur des fréquences de communications et navigation
photo Image1

En mode CLB/CRZ (le pas des hélices est automatique, ce qui fut une grande nouveauté amenée par l'ATR), les moteurs sont à 82%. Vous pouvez voir les différents modes possibles en AUTO à gauche sur le sélecteur PWR MGT, TO pour la puissance max au décollage/remise de gaz, CLB pour la montée et CRZ pour la croisière. Le sélecteur est mis sur CLB peut après la rotation, vous pouvez l'entendre aisément à la baisse de régime et du volume sonore engendrée.
photo Image2

L'autopilot, avec notre CRZ ALT au FL210. Comme vous pouvez le voir, le bouton CPL avec la flèche droite allumée indique que c'est notre copi qui est aux commandes, et donc le CPT à la radio.
photo Image3

En haut, le sélecteur pour les différents modes de démarrage. START A ne permet que le démarrage du moteur 1, START B uniquement le moteur 2 et START A & B des 2 moteurs.
Juste en dessous, PROP BRAKE. Il faut rappeler que les (petits) turboprops n'ont pas d'APU (pas assez de place) et ont donc besoin d'un groupe auxiliaire au sol pour assurer l'alimentation en électricité nécessaire notamment au démarrage des moteurs. L'ATR est lui autonome puisque le moteur n°2 va assurer le rôle de l'APU. Le moteur sera démarré mais un frein va bloquer l'hélice pour la maintenir fixe. Cela permet d'éviter le recours à un groupe au sol lors de courtes escales et c'est ce qui explique le choix de l'ATR pour de nombreuses compagnies aériennes (dont Air Tahiti). En pratique, chez Airlinair, le moteur 2 est quand même coupé au sol, et sa fonction PROP BRAKE n'est utilisé que pendant l'embarquement et le débarquement, afin de limiter la consommation de carburant. Le courant est quand même maintenu entre les deux phases par le groupe auxiliaire.
Enfin, en bas, toute la rubrique des lumières.
photo Image4photo Image5

Briefing before descent
photo Image6

Atterrissage dans les minima, kiss-landing du copi, la caméra que je tenais à bout de bras n'a même pas bougé tellement que c'était doux.
photo Image7

Et voilà ma bête, qui se repose avant de repartir 20min plus tard vers ORY pour effectuer une nouvelle rotation.
photo DSCN6865

Je vous propose maintenant un film de ce vol. Ci-dessous, je vous proposerai un détail des différentes phases du vols avec les minutages, n'ayant eut assez de temps pour les insérer directement dans le film. Si vous avez des questions concernant ce bel oiseau, n'hésitez pas !

Notes par ordre chronologique :

- 1min 54 : lors du montage, j'ai préféré garder le flou pour avoir le son complet du décollage
- 2min 21 : rentrée du train
- 4min 40 : passage dans le cockpit
- 6min 00 : vue sur le ND. Comme on se tape un vent de travers de 86kn, notre trajectoire est en crabe.
- 6min 22 : début de la descente. Pour pouvoir la commencer tout de suite, le copi à juste sélectionné le FL200 pour descendre d'abord la vitesse de descente à 1500f/min. L'alarme que vous entendez à 6min 26 signale justement que l'on est à moins de 1000 pieds de l'altitude sélectionnée et donc du prochain rétablissement. Le copi va donc avant d'arriver au FL200 descendre le sélecteur d'altitude au niveau assigné par l'ATC, soit le FL150.
- 6min 48 : un exemple de l'arrivée au niveau sélectionné (ici FL80). La vitesse de descente va disparaître au profit d'un ALT* au moment ou l'AP va commencer à rétablir pour se stabiliser au FL80.
- 7min 12 : on entame notre première réduction de vitesse vers 195kn. Le CPT a sélectionné la vitesse par la mollette mais la vitesse est réduite manuellement car il n'y a pas d'automanette sur les turboprop.
- 7min 33 : l'alarme CAUTION que l'on entends est dû à un givrage sévère occasionné par notre rentrée dans la couche de nuages. Tous les systèmes de dégivrage vont être enclenchés.
- 8min 28 : autre exemple d'arrivée au niveau sélectionné
- 9min 15 : vue sur le FMS (Flight Management System). Au passage, le signal sonore est l'appel du chef de cabine.
- 9min 37 : le mode NAV est remplacé par le mode HDG car l'ATC nous fait sortir de notre route programmée par le FMS pour attraper l'approche l'ILS plus tôt que prévu, afin d'allonger le temps final vers l'atterrissage car nous ne sommes pas tout seul dans le circuit d'approche.
- 9min 50 : nous ne sommes plus loin de l'axe, le copi enclenche donc le mode LOC qui va permettre à l'Autopilot de nous mettre dans l'axe de la piste. Pour rappel, on est toujours dans la couche nuageuses, et on n'en sortira qu'au tout dernier moment.
- 10min 10 : réduction de vitesse pour permettre la sortie des volets à 15°.
- 10min 22 : le LOC est attrapé et nous nous mettons progressivement dans l'axe. A noter, le signal sonore émis à cette instant est l'action (auto ou manuelle) du trim permettant d'équilibrer correctement l'avion. Ce son est très spécifique et endémique à l'ATR !
- 10min 52 : nous avons également attrapé le glide (l'axe de descente jusqu'à la piste) mais comme nous n'avons toujours pas eu l'autorisation d'approche du fait du brouillard et d'un trafic nous précédent, nous descendons à la vitesse de 600f/min pour ne pas passer au-dessus du glide. Le mode APP (Approche, qui gère automatiquement le glide et le LOC) sera sélectionné par la suite.
- 10min 57 : sortie du train suivie d'une réduction à 130kn
- 11min 35 : sortie complète des volets et réduction jusqu'à 110kn, notre vitesse d'approche.
- 12min 12 : le klaxon nous indique que nous sommes à moins de 1000 pieds de l'altitude sélectionnée.
- 12min 25 : nous sommes enfin en vue de la piste, le copi débloque donc l'autopilot directement depuis son manche.
- 14min 38 : le moteur n°1 est passé sur Feather (le pas de l'hélice au neutre et régime ralentit).
- 14min 57 : le moteur n°1 est stoppé.
- 15min 19 : le CPT enclenche le frein de parking tandis que le copi passe le moteur n°2 sur Feather pour pouvoir actionner le frein hélice (PROP BRAKE)
- 15min 34 : le frein hélice est activé, les passagers peuvent débarquer !



Merci à ceux qui ont eu le courage de me suivre jusqu'au bout. A très bientôt pour le vol retour qui devrait être encore mieux que celui-ci car l'équipage était le même, donc atterrissage dans le poste, agrémenté d'un magnifique… Que dis-je, d'un splendide couché de soleil ! A suivre…
Afficher la suite

Verdict

Airlinair

7.9/10
Cabine10.0
Equipage9.0
Divertissements5.0
Restauration7.5

Paris - ORY

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Agen - AGF

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Comment noter ? Gros dilemme car ce vol vaut les 20/20 en moy. général, de B à Z (le A étant l'agente d'ORY et la mauvaise indication du site concernant le modèle d'ATR).
Le vol était parfaitement à l'heure malgré la météo. Les PN valent les 22/20. Je répugne à mettre un 18 juste pour l'agente désagréable. Le repas me suffisait largement. Quand au confort, l'ATR restera toujours mon avion préféré. Le siège était confortable d'ailleurs, le jump-seat l'était beaucoup moins mais la vue est quand même mieux, vous en conviendrez !

Sur le même sujet

24 Commentaires

  • Comment 57388 by
    mushrook 52 Commentaires

    Super FR merci

  • Comment 57397 by
    KL651 4456 Commentaires

    Merci pour ce FR très technique et plein de souvenirs.

  • Comment 57401 by
    aurel-lil 4264 Commentaires

    Très bon FR pour l'approche technique et pour le reste, pour ce qui est de l'hotesse de comptoir, ce n'est pas un cas isolé hélas!

  • Comment 57405 by
    Flight94 1961 Commentaires

    Merci pour ce FR,
    belle cabine d'ATR avec les sièges en cuir, car certains ATR d'Airliner ont des sièges en tissu.

    Sympa de prendre un ATR avec la nouvelle livrée Air France by Airliner, ça change des oiseaux blancs qu'on avait l'habitude de voir ces dernières années.

    Merci pour la partie technique, sympa le cockpit.

    À bientôt pour le retour, j'aime beaucoup l'idée de la rotation que vous faites ce 14 Février.

  • Comment 57408 by
    lagentsecret SILVER 10695 Commentaires

    Merci pour ce FR de passionné

    Je n'aurais pas hésité une seconde à demander à l'hôtesse au sol ... de faire son travail en changeant ma carte d'embarquement qu'elle aurait émettre correctement si elle avait pris la peine de vous écouter au lieu de téléphoner : vous êtes trop gentil !

    Je vais regarder différemment les ATRs après ce FR mais j'aurais toujours autant mal à la tête après une heure de vol ;)

    La partie technique et la dissection de l'atterrissage sont un grand moment également (même si je n'ai pas compris grand chose)

    A bientôt pour le retour

  • Comment 57411 by
    Numero_2 SILVER 9468 Commentaires

    Non content d'être un nostalgique de Polynésie, vous êtes doté de l'oreille absolue qui vous permet sans ambages de déceler la note produite par un turbopropulseur selon son régime moteur ^^
    Merci pour ce FR passionné et passionnant et pour la description du cockpit !

  • Comment 57420 by
    mynameismud 862 Commentaires

    Bon j'avoue j'ai décroché rapidement dans la masse d'info techniques, mais ce FR est tellement passionné que vous êtes pardonné...Et puis quand on arrive à faire passer un ORY AGF pour un PPT BOB, je dis Bravo :-)
    Merci pour ce FR

  • Comment 57425 by
    marathon GOLD 9520 Commentaires

    Merci pour les explications techniques qui décuplent l'intérêt (pour moi) des photos du cockpit, et aussi pour la comparaison musicale du bruit des moteurs; je n'ai jamais pensé à prendre mon diapason en avion ;) Comme lagentsecret, je n'aurais pas hésité à déranger l'employée au sol pour avoir le siège désiré. Merci pour ce FR !

  • Comment 57436 by
    A380B77W 4347 Commentaires

    Merci pour ce super FR !

    Belle vidéo !

  • Comment 57452 by
    kikeriki 12 Commentaires

    Qu'est ce que j'aimerais essayer la version 500! Car je ne connais que la 300! J'ai 2 regrets dans la vie : le dornier 328 et l'ATR 42-500 (et 600 par la suite)!

    Très beau FR de la future feu AIrlinair qui devient Hop mais sans que Airlinair disparaisse (aller y comprendre quelque chose vous...)

  • Comment 57467 by
    TITI777 2353 Commentaires

    Merci pour ce FR !

  • Comment 57564 by
    Add320 91 Commentaires

    Merci beaucoup pour les infos sur les moteurs :-)

  • Comment 57567 by
    mushrook 52 Commentaires

    Merci pour ce super FR, je n'ais jamais comprit le nom de Airlinair, c'est Airline Air en fait non? C'est pas très original non ? :)

  • Comment 57602 by
    biaman94 521 Commentaires

    Merci pour ce superbe FR !!! :D
    Pourquoi ne pas être retourné voir l'agent au sol pour changer le billet ? C'est son boulot quand même !
    Merci pour toutes les descriptions techniques du cockpit, je n'avais jamais pensé quelle note produisait un moteur d'ATR ! lol
    Je découvre (un peu plus) le cockpit d'un ATR (sa change de mon 320)
    Très belle vidéo

    A +

  • Comment 57614 by
    F-OITN GOLD AUTEUR 1534 Commentaires

    @mushook : je pense oui. En tout cas, même si ce n'est guère original, je préfère de loin Airlinair à Hop !

  • Comment 57636 by
    kikeriki 12 Commentaires

    @mushrook: c'est pas plutot un jeu de mot avec le mot Airliner qui veut dire avion de ligne?

  • Comment 57757 by
    anthonytahiti 1575 Commentaires

    Prendre un ATR rien que pour le plaisir, c'est vraiment de la passion! Très beau FR

  • Comment 57807 by
    Jules974 91 Commentaires

    Merci pour ce FR et merci plus particulièrement pour la video

  • Comment 58154 by
    matriochka 490 Commentaires

    Encore un FR très atypique et très complet, avec de magnifiques photos, bravo !!!

    Mais peut-être ces villes sont-elles tout simplement Angmassalik ou Qernertivartivit, ou encore Qaanaaq ;D

  • Comment 123281 by
    laverdure 199 Commentaires

    bonjour
    merci pour ce FR, je suis assez nouveau sur ce site
    j'ose vous pose 2 questions techniques
    mettons un a380
    comment procede le pilote pour manoeuvrer la roulette avant?
    je constate qu'il est muni d'essui-glace. où sont ils cachés durant le vol?
    merci et à bientot

  • Comment 123324 by
    F-OITN GOLD AUTEUR 1534 Commentaires

    Il y a 2 manières de diriger un avion au sol : à basse vitesse, on dirige directement le train avant, à grande vitesse on dirige l'avion aux palonniers.

    Mise à part quelques exceptions, tous les avions de ligne de plus de 30p possèdent une manette permettant de diriger le train avant. Elle est toujours située au même endroit, sur le côté gauche en place gauche et sur le côté droit en place droite. Elle prend différentes formes : levier chez Boeing, volant complet sur MD-80, demi-volant sur Airbus et ATR...
    Parmi les exceptions, on peut noter la manette du train avant sur l'Ilyushin Il-62 où elle est disponible uniquement en place gauche et est directement placée sur le manche du CDB :
    voir ici : http://www.interflug.biz/IL-62/IL-62_CPT_Cockpit_1.JPG.JPG

    Tous les appareils sont munis d'essuies glaces, mais on ne peut pas les voir depuis le cockpit lorsqu'ils sont à l'arrêt ;)

Connectez-vous pour poster un commentaire.