Avis du vol China Southern Huaihua Changsha en classe Economique

Compagnie China Southern
Vol CZ3633
Classe Economique
Siege 51K
Avion Airbus A320
Temps de vol 00:50
Décollage 09 Jui 11, 20:50
Arrivée à 09 Jui 11, 21:40
CZ   #42 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 122 avis
marathon
Par GOLD 1656
Publié le 13 juin 2011
Ce FR commence à HuaiHua, ville de l'ouest de la province du Hunan qui ne doit pas voir passer beaucoup d'étrangers. Suffisamment peu pour que la réceptionniste de l'un des plus grands hôtels de la ville me dise un peu perplexe en me rendant mon passeport : comment se fait-il que votre visa soit au nom de la République de Chine (et non de la République populaire de Chine) ? Je regrette de ne pas avoir vu la tête du policier du commissariat local, recevant la fiche de police qu'elle avait remplie, agrafée à la photocopie de mon visa taïwanais?

Le trajet vers l'aéroport emprunte la route G320, à plus de 1600 km de son point de départ sur la côte si j'en crois les bornes kilométriques. Le chauffeur de taxi conduit comme dans la vraie Chine : tous les cars et camions (et il y en a beaucoup) sont dépassés dans les virages ou en haut de côte. Et bien sûr, personne ne porte de ceinture de sécurité, vu qu'elles sont coincées.

photo P1040380-82-83a

Partez en sécurité, rentrez chez vous en paix : ce slogan souvent répété de la prévention routière ne semble pas avoir beaucoup d'effet sur les conducteurs.

Bref, on arrive au bout de quarante minutes de klaxon à l'aéroport de Zhijiang- Huaihua, un aéroport comme je les aime : inconnu dans mon guide touristique comme dans le menu déroulant de FR quand j'ai acheté mon billet d'avion. Le terminal est évidemment des plus modestes.

photo P1040387a

Et la tour de contrôle assez vieillotte.

photo P1040386a

Le trafic aérien se résume à quatre vols par jour : Kunming, Shanghai-Hongqiao, Guangzhou via Changsha, et Beijing via Changsha; c'est ce dernier qui est le mien.

photo P1040391a

Evidemment, il n'y a ni taxiway, ni passerelle d'embarquement, et le cheminement dans le terminal jusqu'à la porte d'embarquement n°1 (la seule!) est réduit au strict minimum.

photo P1040390a

La salle d'embarquement est encore vide à mon arrivée (très en avance), elle se remplira peu à peu. Remarquez en hauteur à droite le téléviseur à écran cathodique, qui diffuse une chaîne locale.

photo P1040398a

Il y a une boutique de souvenirs, juxtaposée à un rayonnage que l'on aurait du mal à qualifier de librairie.

photo P1040399a

Il y a très exactement 74 ouvrages (un exemplaire de chaque) à vendre !

photo P1040407a

Arrivée du vol CZ3634 en provenance de PEK via CSX.

photo P1040401aphoto P1040403a

Annonce de l'embarquement : presque tout le monde se précipite pour faire la queue. L'appareil est très rempli : déjà 6 PAX en J quand je passe, probablement 90% en éco.



Un coup d'?il à la sortie aux sièges en J : deux rangées en 2+2, comme toujours en Chine.

photo P1040424a

Et la classe éco, tout aussi banale.

photo P1040416a

La collation est l'une des plus légères jamais reçues dans un vol intérieur chinois : un sachet de 20 grammes de cacahuètes, et une bouteille d'eau de 350ml. Le tout littéralement jeté sans le moindre sourire.

photo P1040419a

Les PNC remontent l'allée avec le chariot chargé de LA seule autre boisson : du thé. Aucun jus de fruit, à fortiori aucun alcool. Je n'en verrai pas la couleur (au figuré), car des turbulences interrompent le service et seuls les premiers rangs en seront servis. A l'approche de la descente, j'en verrai la couleur (au propre), dans les quelques verres de plastique que je vois desservir devant.

Atterrissage à CSX : un très grand aéroport, mais le roulage réduit et l'avion arrive au contact avec 5 minutes d'avance sur l'horaire.

Tous les passagers doivent sortir de l'avion avec leurs affaires : une bifurcation est installée dans la passerelle où les passagers qui continuent vers PEK reçoivent une contremarque pour réembarquer ultérieurement. J'ai déjà eu le même système lors de vols CZ vers l'Asie du Sud-est via le hub de CAN, à ceci près que là, on était orienté (ou non) vers le contrôle d'immigration.

photo P1040426a

La livraison des bagages commence 19 minutes après l'arrivée au contact : ce n'est pas un très bon score en Chine, mais cela reste acceptable, d'autant que ma valise est la deuxième à arriver.

photo P1040430a

Le bus navette de l'aéroport est devant le terminal; c'est le dernier car le service s'arrête à 22h. Curieusement, il y a un contrôle des bagages à main avant de monter dans le bus, tellement sommaire que je me demande à quoi il peut servir.

photo P1040433a

Le trajet d'une petite demi-heure coûte 16,5 RMB, ce qui est très raisonnable. Reste ensuite à batailler au terminus en centre-ville avec les taxis, clandestins ou non, qui affichent comme toujours des prétentions d'autant plus démesurées qu'ils ont affaire à un étranger. Lequel, malheureusement pour eux, a une bonne expérience des négociations en Chine, que l'enjeu se chiffre en yuans ou en millions de yuans.


Afficher la suite

Verdict

China Southern

6.3/10
Cabine8.0
Equipage7.0
Restauration4.0

Conclusion

Un vol aux prestations réduites, mais pour 50 minutes de vol et 380 RMB (environ 43 EUR, mais certains jours, c'est une dizaine d'EUR moins cher) en soirée, il ne fallait pas espérer faire un festin.

Sur le même sujet

5 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.