Avis du vol Alitalia Cityliner Paris Milan en classe Economique

Compagnie Alitalia Cityliner
Vol AZ305
Classe Economique
Siege 04A
Temps de vol 01:30
Décollage 09 Jui 18, 09:35
Arrivée à 09 Jui 18, 11:05
AZ   #75 sur 75 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 26 avis
okapi
Par GOLD 541
Publié le 11 juin 2018

On ne se débarrasse pas d'une habitude en la flanquant par la fenêtre. Il faut lui faire descendre l'escalier marche par marche.
Mark Twain



Mauvaises habitudes? Escalier? Marche par marche? Si ce n'était l'oeuvre d'un certain Samuel, je crierais volontiers à la provocation, moi qui suis fervent pratiquant du hublot. Une véritable incitation à la récidive surtout que depuis quelques temps, Alitalia dessert Paris CDG depuis Milan en Embraer. Exit les Airbus A32x qui reviendront avec l'été. Sur Orly, c'était agréable mais sur Roissy, c'est limite puisque cela implique systématiquement du paxbus et un long roulage autour des terminaux.

Les oiseaux Brésiliens? Je les aime beaucoup surtout qu'ils s'apparentent toujours un peu à des jets privés mais force est de reconnaître que ce n'est pas très vendeur. Il va donc falloir ruser et aguicher le passant avec une jolie photo de couverture. Ulisse à la rescousse? C'est un peu téléphoné comme gag mais comme je l'ai déjà commenté sur Twitter et ailleurs, il y a toujours quelque chose de croustillant à se mettre sous la dent quand on voyage avec Alitalia, et pas que du sésame. Pour rester dans l'air du temps l'actualité s'en mêlera avec malice…

Avanti, si parte!

photo az305_route

C'est une route beaucoup plus à l'est qui m'attend ce matin que celle que j'aurais bien voulu emprunter. Retourner à Amsterdam était plus alléchant. Pas tant pour les délices de la cuisine Batave ou des boissons promises mais plus parce que le programme présenté lors du dîner organisé en mon honneur au début de l'année 2018 et qui a vu récompensés différents contributeurs et même une contributrice sur ce site avait pour seul défaut de se tenir un jour où j'avais prévu de longue date mon escapade transalpine. C'est donc de la navette que je vous servirai cette fois avant que les autres ne relatent à leur tours leurs expériences culinaires locales.


AU PAS DE COURSES



C'est en transports en commun que je rejoins l'aéroport de CDG. Métro bien vide au départ d'Olympiades. Il est déjà un peu tard mais j'ai encore un poil de marge. Mon temps d'exposition aux ondes néfastes de l'amour aéroportuaire parisien sera limité au plus strict.

photo img_20180609_072017 large

J'ai la chance de tomber sur un train direct. Logique incompréhensible de l'exploitant qui privilégie les omnibus en semaine et les directs en week-end, mais pas toujours. Comme je ne suis pas sorti vraiment très tôt, je ne me plaindrai pas.

photo img_20180609_073344 large

Bilan des courses, il m'aura fallu moins d'une heure et 20 minutes pour me retrouver dans les couloirs de l'aéroport depuis mon domicile parisien. Une bonne note accès, pour une fois. Par contre, c'est une météo bien pourrie qui enveloppe la zone ce matin.

photo img_20180609_081405 large

Direction le bandit manchot pour récupérer une carte d'embarquement papier. L'enregistrement a été fait la veille sur le site AF sans difficultés. Tiens, de la pub pour les propriétaires de la prochaine compagnie aérienne "Italienne"…

photo img_20180609_081539 large

Et une invitation à se tenir à carreau. Résister aux tentations? Je risque de faire dans l'ennuyeux, vous voilà prévenus et ce n'est pas du second degré!

photo img_20180609_081548 large

Bon, passons sur ces recommandations qui n'intéressent que ceux qui les lisent et récupérons la seule lecture qui compte pour le moment.

photo img_20180609_081657 large

Le passage du PIF sera rapide, il n'y a personne! Et dire qu'au lieu de me prendre la tête à renouveler un statut qui n'a que peu d'attraits je serai prêt à payer 10 euros pour ça, Aéroport de Paris n'a vraiment rien compris. Milan, Lyon, Manchester et bien d'autres plateformes en Europe savent monétiser les intentions des passagers pressés. On ne change pas une équipe qui perd…

photo img_20180609_081843 large

Une fois de l'autre côté, ce FIDS me rappelle que la destination du jour n'est pas Milan mais Amsterdam. Je voyagerai à contre-courant et attendrai sagement vos retours ;-)

photo img_20180609_082131 large

Pas de passage au salon. L'offre est toujours la même, je n'ai pas envie de faire mes courses et j'ai privilégié mon confort à domicile. Par contre, je vais récupérer un peu de presse. L'offre pour les non-francophones est solide pour peu que l'on parle allemand, anglais, espagnol ou néerlandais. Le reste est un classique. Bonne note dans l'ensemble, surtout que tout le monde ne peut pas forcément installer l'application officielle d'Air France.

photo img_20180609_082255 largephoto img_20180609_082223 large

Direction les bas fonds pour un embarquement qui va commencer sous peu. Oh! Une photo floue…

photo img_20180609_082350 largephoto img_20180609_082358 large

Promesses…

photo img_20180609_082420 large

Moi non plus je n'oublie pas l'aéroport qui nous aime. Et hop! Un test H2Okapi.

photo img_20180609_082539 large

Cet endroit est toujours aussi moche.

photo img_20180609_082439 large

Changer les sièges? Les équiper de prises électriques? Quelques plantes? Des posters?

photo img_20180609_082520 large

OK, laissons tomber l'idée des posters. Par contre, ils ont trouvé un moyen d'utiliser les rares prises de courant. Au moins, ça permet de distraire les enfants de tous ages.

photo img_20180609_082744 large

L'invitation à être regardant se justifierait-elle ainsi?

photo img_20180609_082705 large

Je me limiterai à de la distraction papier. Moins risqué même si on reste dans le thème…

photo img_20180609_083146 large

L'embarquement est stoppé, le premier bus semble plein. J'attends donc sagement le deuxième bus. Ici, les avantages SP sont inutiles. Mieux vaut faire partie de la seconde fournée.


DU GOUDRON ET DES PLUMES



Rapidement, le second bus arrive. Je passe en dernier. Un contrôle d'identité est en place et selon l'agente AF qui effectue les opérations, ce contrôle est voulu par Alitalia. C'est parti pour un tour de piste. Spotting peu fourni, les oiseaux présents ce matin ne sont pas très nombreux.

photo dsc08398 large

Il y a certainement un ou plusieurs participants au meeting qui embarquent dans ce Boeing 737 Hollandais.

photo dsc08399 large

L'A321 serait-il de saison?

photo dsc08401 largephoto dsc08402 large

En parlant de saison, ça me rappelle les indications pour le Mont-Blanc ou le Fréjus!

photo dsc08403 large

Il y a bien un tunnel au Mesnil-Amelot.

photo dsc08405 large

Et puisque l'on est dans le thème montagnard, un peu d'escalade?

photo dsc08406 large

C'est un sport facile, non?

photo dsc08407 large

Tiens, mon coucou est là-bas. Evidemment, pas question de traverser en ligne droite, faut faire le grand tour…

photo dsc08409 largephoto dsc08411 largephoto dsc08412 large

Le 2B en cours de réfection. Quelqu'un sait qui ira y habiter? Si c'est easyJet, Air France ferait mieux de se préoccuper de sa seule et vraie concurrence européenne!

photo dsc08415 large

Et voilà : devant nous, le chef d'œuvre de l'aéronautique Brésilienne.

photo dsc08416 large

Les portes du bus s'ouvrent, les fauves sont lâchés, je shoote rapidement pour éviter les remontrances.

photo img_20180609_084416 large

Passerelle. Ça bouchonne un peu mais je ne le montre pas. Alors que je tente un instant fuselage, un cri retentit. Pour une fois, ce n'est pas moi que l'on épingle mais un abruti de Français qui croit bon vapoter en attendant de pouvoir monter à bord. Il fait partie d'un petit, très petit groupe auquel je précise que fumer quoi que ce soit à proximité de vapeurs de kérosène n'est pas une bonne idée. La connerie bêtise humaine était souvent associée à l'arrogance, je me récolte un "de quoi je me mêle". Fut un temps, il aurait pris un coup de sabot en pleine figure ma position sur l'échelle aidant bien mais maintenant je préfère l'usage du second degré : Faut vraiment être drogué ou avoir peur de l'avion pour ne pas pouvoir se retenir pendant 90 minutes. Essayez de l'autre côté de la frontière, ils ne seront pas aussi tendres. Quelques noms d'oiseau sont distribués : J'ai de la chance, mon vocabulaire Italien est plus étoffé que le leur. Fin rapide de la leçon sémantique avec cet instant porte qui me réconcilie avec l'aérien. De plus, leurs trolleys sont interceptés malgré les protestations, je ricane. En soute, et que ça saute, la ponctualité Italienne n'est plus à démontrer.

photo dsc08420 large

L'accueil est franchement souriant. L'hôtesse est à des années lumières de ses collègues qui officiaient dans mon dernier vol Paris Milan avec AZ. C'était au mois de mars dernier. Un équipage invisible comme je le raconterai prochainement. J'en ai eu d'autres depuis et pas des meilleurs sur d'autres lignes, domestiques surtout mais aujourd'hui, elle justifie à elle seule la très bonne note équipage. Sa collègue fera le reste. En attendant, j'avance de quelques pas pour rejoindre mon siège, au 4A, gentiment offert d'office par Alitalia. C'est confortable. Pendant que je m'installe, le copilote prend la parole pour nous souhaiter la bienvenue et nous informer que nous sommes prêts pour un départ rapide. Milan nous attend sous le soleil et une température agréable de 22 degrés.

photo dsc08421 large

Il est 9 heures passées de cinq minutes quand nous repoussons.

photo dsc08422 large

Mise en route des moteurs dans la foulée et démonstrations de sécurité pendant que nous commençons le roulage vers la 08L. Work in progress…

photo dsc08424 large

Croâââ

photo dsc08427 largephoto dsc08428 large

Mésangeai ?

photo dsc08430 large

Le copilote invite l'équipage à s'asseoir pour le décollage et nous souhaite un "buon volo". Décidément, la note sera bonne.

photo dsc08432 largephoto dsc08433 large


DE L'ENVOL



L'attente est faible. Un A320 Air France vient de nous précéder. C'est à notre tour.

photo dsc08435 largephoto dsc08436 largephoto dsc08438 large

Moteurs lancés, l'avion dévale la piste.

photo dsc08439 largephoto dsc08440 largephoto dsc08441 large

Plafond bas ce matin.

photo dsc08442 large

Couverture toutefois peu épaisse…

photo dsc08444 largephoto dsc08445 large

Et hop! Beau temps :-)

photo dsc08450 large

En cabine, c'est comme ça…

photo dsc08446 large

Pour tromper l'ennui, il ne me reste plus qu'à sortir la paperasse. Euh, non, pas celle-ci.

photo dsc08447 large

Là, c'est mieux. Tiens, une trousse confort qu'Alitalia dédie à ses jeunes hôtes en long-courrier. Air France pourrait s'en inspirer. Ce qu'avait eu l'okapetto était sympa mais un peu chiche. L'amateur de Campari connait-il cette marque d'excellents chocolats ?

photo dsc08449 large

À propos, il vaudrait mieux que je sorte ma tablette de magicien… Pas très propre tout ça.

photo dsc08455 large

#jefaislemenagedanslavion ??? Non, pas cette fois. On va attendre la distribution des lingettes. Pendant ce temps, dehors, la couverture est blanche…

photo dsc08453 largephoto dsc08454 large

En parlant de blanche, c'est une Africaine qui fait la Une ce mois-ci. Le lancement de la ligne vers JNB n'est peut-être pas un fait du hasard.

photo dsc08456 large

J'avais déjà titré sur ce thème de la belle et la bête. Je ne reviendrai pas sur les détails; Le chariot magique est passé par là et c'est avec le plus grand des sourires que je suis servi par l'hôtesse qui était cachée au fond. Elle est aussi aimable que sa collègue qui s'occupera des privilégiés de l'avant. Très bons points pour cet équipage. Pitance du matin…

photo dsc08457 large

Je prends mon petit-déjeuner avec une étoile, au milieu du ciel. Qui dit mieux?

photo dsc08458 largephoto dsc08460 large

Le temps passe vite, je compacte ce qui peut l'être.

photo dsc08459 large

et profite de l'IFE sous toutes ses formes.

photo dsc08461 largephoto dsc08462 large

Déjà une bonne demi-heure que nous sommes en vol, un virage vers la droite s'impose, histoire de nous remettre sur le droit chemin.

photo dsc08465 large


Double instant K…



Sans surprises, les premiers sommets ne sont plus très loin.

photo dsc08473 large

Moi qui ne lit (presque) jamais Le Figaro, ce matin, j'ai bien fait de le prendre!

photo img_20180609_105428 large

Ces montagnes m'offrent toutefois un spectacle à chaque fois incontournable.

photo dsc08478 largephoto dsc08477 large

L'instant F-OITN signale le début de descente!

photo dsc08469 large

La fin des sommets signale les grands lacs du nord de l'Italie. Locarno sur la gauche.

photo dsc08480 largephoto dsc08482 large

Que d'eau, que d'eau!

photo dsc08488 largephoto dsc08489 large

Le reste de l'approche est des plus classiques et nous amènera au-dessus de Pavie avant d'aller intercepter l'axe de l'ILS de la piste 36 de Linate.

photo dsc08491 large

Les plaines agricoles de la grande banlieue de Milan

photo dsc08492 largephoto dsc08493 large

L'avion ralentit, les traînées sont sorties. Ikea et ses boulettes suédoises sont en vue.

photo dsc08495 largephoto dsc08496 large

J'entends le train d'atterrissage qui sort. Nous sommes en finale. J'essaye toujours de m'imaginer les communications entre la tour et l'avion ainsi que les interactions entre membres d'équipage.

photo dsc08498 large

Courte finale avec vue sur la Skyline de Milan que je vous présenterai en détail un jour ou l'autre.

photo dsc08499 largephoto dsc08500 large

Nous n'aurons pas droit à un kiss landing ce matin. Quelque chose me dit que c'est le copi qui a fait l'atterrissage ;-)

photo dsc08501 largephoto dsc08502 large

Freinage décisif mais pas brusque. Nous quittons la piste rapidement.

photo dsc08503 largephoto dsc08504 large

Moment de vérité. Où sera notre point de parking?

photo dsc08505 largephoto dsc08507 large

Pas de bol ce matin; zéro paxbus. Une des rares fois (en Europe) où notre jet régional ira se parquer au contact. Vous aurez ainsi échappé à l'instant "escalier" et moi aussi par la même occasion.

KLM et Lufthansa sont au contact elles aussi.

photo dsc08509 large

Cabin crew, last turn, disarm slides !

photo dsc08512 largephoto dsc08513 large

Freins de parc serrés.

photo dsc08515 large

J'ai tout juste le temps de faire ce que l'on attend de tout FR-iste même si c'est en mode rapide, l'effet danette poussant chacun à vouloir sortir au plus vite. Tout est propre, pas de miettes.

photo dsc08516 largephoto dsc08517 large

Salutations très cordiales de la part de la PNC et du CdB en porte. La passerelle jaune m'attend.

photo dsc08518 large

Symboles milanais par excellence : Armani, Fiat, Alitalia. Va bene, je vais donc boire un "caffè" pour couronner l'expérience et me consoler :-)

photo dsc08519 largephoto dsc08521 large

Après avoir dépensé 2 euros et 70 centimes, je sors prendre le bus pour le centre ville. Les travaux d'embellissement sont presque terminés.

photo dsc08522 largephoto dsc08523 large

Mais c'est au tour de l'un des deux distributeurs de billets d'être en rade.

photo dsc08524 large

Un second bus était en maraude. Direction le centre ville en passant le long de cette œuvre d'art que je vous avais présenté l'année dernière.

photo dsc08525 large

Derniers instants aéronautiques avant un week-end bien mérité dont un peu de lecture pour ces 30 minutes de voyage

photo dsc08527 largephoto dsc08528 large


EPILOGUE



1. Un vol qui fait le job. J'aurais préféré un Airbus mono-couloir. Entre les grèves d'Air France et la réduction de la voilure chez Alitalia, les tarifs sont devenus inabordables. easyJet a même emboîté le pas et il est devenu difficile de faire l'aller-retour pour moins de 300 euros. Plusieurs "navettistes" rencontrés au fil des voyages s'en sont plaints et m'ont questionné à ce sujet. Gageons que la nouveauté du mois de septembre viendra donner un bon coup de pied dans la fourmilière et la route milanaise ne sera plus ce qu'elle avait été pendant un temps : une vache à lait. Je serai à bord de ce vol inaugural, bien accompagné et je compte bien prendre une douche à cette occasion. Avec un peu de chance, je ne serai pas seul ;-)

2. Le beau temps qui règne sur Milan ce week-end fait que le beau sexe est dévêtu. Le moche aussi au cas où vous vous posiez la question et préfériez celui-ci. Le risque d'embarquement par escalier à Linate étant trop élevé, j'ai préféré ne pas reporter ce vol de retour. Officieusement, mais c'est moins glorieux pour moi, je n'ai pas rechargé la batterie de mon appareil photo. Si j'ajoute le manque d'intérêt pour un report de vol navette supplémentaire, appelons cela de la lassitude, je vous fais grâce d'un autre vol banal au possible. Ce n'est pas la fin de l'okapisme pour autant puisque je vous emmènerai prochainement en Sicile, en Allemagne et même en Pologne avant mon mini tour d'Europe en mode anniversaire. Après? qui vivra verra…

Voilà, c'est tout pour le moment. La suite au prochain numéro.
Comme d'habitude, merci de m'avoir lu. N'hésitez pas à commenter voir critiquer (mais pas trop non plus, faut pas exagérer). Si vous avez aimé, mettez un Like en dessous sinon vous en mettrez deux!
À bientôt pour de nouveaux envols.
Afficher la suite

Verdict

Alitalia Cityliner

4.9/10
Cabine8.5
Equipage8.0
Divertissements2.0
Restauration1.0

Paris - CDG

8.4/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services7.5
Propreté8.0

Milan - LIN

8.8/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Un équipage souriant dès l'entrée à bord, présent pendant toutes les phases du vol et une offre catering de bon matin qui ne surprend plus. On peut aussi ajouter une compagnie dont les employés se gardent bien de faire grève en ce moment (même s'ils ont déjà sévi dans le passé), c'est l'assurance de passer 70 minutes agréables. Seul avantage tangible d'un statut Elite + l'accès Numéro 1 vide de tout encombrement et les notes du jour parlent d'elles-même. Une navette bien meilleure que d'autres même si je reste critique quant au choix de l'Embraer 175, avion agréable mais sommes toutes un peu petit sur une telle route historique.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Milan (LIN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 43 avis concernant 5 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Milan (LIN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 28 minutes.

  Plus d'informations

20 Commentaires

  • Comment 449741 by
    Bargi62 SILVER 3259 Commentaires

    Un vol AZ fidèle en lui-même et un équipage sympa.
    L’approche classique avec le survol des grands lacs du Nord :toujours superbe .
    La lecture de ce FR est comme d’habitude plus qu’agréable.
    Merci Guillaume pour le partage de ta navette.

    • Comment 449751 by
      okapi GOLD AUTEUR 3991 Commentaires

      Merci Philippe pour ton commentaire et ta lecture. Ce vol était là pour me rappeler qu'Alitalia reste une bonne compagnie aérienne et surtout qu'un bon équipage fait la différence. Pour ce qui est du passage au-dessus des lacs, c'est effectivement un spectacle qui vaut la peine d'être vu. Il y avait un couple d'Américains assis derrière moi qui était tout aussi émerveillé que moi. Je ne me lasserai jamais de cette vue et tous mes autres vols dans d'autres directions apparaissent d'un fade...
      À bientôt pour d'autres sièges hublots!

  • Comment 449777 by
    NicoWK 1725 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Aie ces fumeurs ;-) Bon la je l'avoue c'est quand même grave, surtout sur ce très long vol...

    De superbes vues des alpes qui retiennent tout les nuages chez nous!

    Sinon, un vol classique avec un bon équipage, à souligner le jetbridge à Milan!

    à bientôt!

    • Comment 449829 by
      okapi GOLD AUTEUR 3991 Commentaires

      Il faut déjà être çon pour fumer mais alors, à l'air libre(!) au pied d'un avion, il faut vraiment être très çon. Et je fais partie de la première catégorie! Ce n'est pas peu dire.
      "De superbes vues des alpes qui retiennent tout les nuages chez nous!" -> Je n'allais pas gâcher mon weekend Milanais avec de la grisaille parisienne mais je ne pouvais pas non plus la garder toute pour moi. Je vois que tu as apprécié ma notion de partage ^^
      Merci pour ta lecture. Je file rattraper mon retard et lire ton passage dans ce bel aéroport Zurichois. À bientôt!

  • Comment 449800 by
    Papoumada GOLD 6232 Commentaires

    Merci OKπ pour ce reportage.

    La Une satisfera les censeurs dans sa sensualité gainsbardienne : "les dessous chics, c'est de ne rien dévoiler du tout..."

    L'herbivore resquilleur de salon est-il en voie de perdre sa réputation?

    "Et voilà : devant nous, le chef d'œuvre de l'aéronautique Brésilienne." ====> avion très agréable qui donne un sentiment privé pour peu qu'il soit bien aménagé.

    "je shoote rapidement pour éviter les remontrances." ====> pronominal ou non pronominal, telle est la question.

    "Fut un temps, il aurait pris un coup de sabot en pleine figure ma position sur l'échelle" ====>on parle bien de la place de l'okapi sur l'échelle de l'évolution?

    "L'hôtesse est à des années lumières de ses collègues " ====> elle a peut-être reçu des garanties sur son avenir au sein de la compagnie ou ailleurs...

    "Sa collègue fera le reste. " ====> Gainsbourg 2.

    " l'avion dévale la piste."====> dévale ou avale? Le premier suggère quand même que la piste descend, le second que le Brésilien est insatiable.

    "Et hop! Beau temps" ===> testing de la prochaine campagne de pub ?

    Une extrême prudence te conduit à ne montrer l'Afrique qu'au coeur de ton reportage.

    Somptueuses images alpestres dont les cols sont plus ensoleillés que CDG.

    "nous amènera au-dessus de Pavie" ===> le Waterloo de la plaine padane : pas de quoi y aller et en être fier.

    "Quelque chose me dit que c'est le copi qui a fait l'atterrissage " ===> l'O copi en a donc rendu une mauvaise.

    "Les travaux d'embellissement sont presque terminés." ===> je te donnerai mon avis le 29 août.

    Quelle est cette nouvelle concurrence qui arrive en septembre?

    A bientôt pour de nouveaux moments de plaisir partagé.

    • Comment 449838 by
      okapi GOLD AUTEUR 3991 Commentaires

      "L'herbivore resquilleur de salon est-il en voie de perdre sa réputation?" -> L'herbivore resquilleur a toujours eu la réputation de ne pas vraiment réputer les passages aux salons divers sur sa route. L'absence de certains produits en libre-service et le côté répétitif des salons 2F associée à un horaire incitant à la paresse ont privilégié le petit-déjeuner domestique.
      "avion très agréable qui donne un sentiment privé pour peu qu'il soit bien aménagé." -> on n'est pas au même niveau de confort des semblables kényans ou omanais mais j'avoue que ce coucou est toujours fort agréable. J'aime bien son côté mobylette au décollage et son intérieur anachronique.
      Et si l'hôtesse était tout simplement authentique? La vraie essence d'Alitalia résidait dans ce côté humain/latin qui tranchait avec la rigueur teutonne et qui en faisait le charme. L'idée que bientôt, de nouveaux uniformes bien mieux dessinés feront partie de leur dotation n'est peut-être pas étrangère à ce sourire retrouvé. Ah les femmes et l'habillement...
      "pronominal ou non pronominal, telle est la question." -> et la réponse ;-) ?
      "Sa collègue fera le reste. " ====> Gainsbourg 2. (...) l'avion dévale la piste."====> dévale ou avale? Le premier suggère quand même que la piste descend, le second que le Brésilien est insatiable." -> Certaines suggestions dédoublées n'en font qu'une dans mon esprit tordu. Bref...
      ""Et hop! Beau temps" ===> testing de la prochaine campagne de pub ?" -> ça ne fait aucun pli ;-)
      "Une extrême prudence te conduit à ne montrer l'Afrique qu'au coeur de ton reportage." -> Prudence bien pudique mais quand je remonterai jusqu'à la courbe du fleuve, je serai certainement moins prude^^
      "le Waterloo de la plaine padane : pas de quoi y aller et en être fier." -> j'ai pourtant bien vécu sur des terres chargées d'histoire où la Ligue de Cambrai affronta sans vergogne la Ligue de Venise. Beaux endroits si l'on n'est pas dérangé par les moustiques.
      J'aime les copilotes qui apprennent surtout s'ils deviendront de très bons pilotes. Embrasser est un art que l'on n'apprend pas sur les bancs de l'école à moins que celle-ci ne fut buissonnière.
      Le 29 août devra être un jour béni. Je ne l'ai pas oublié, google calendar non plus...
      Comment, tu ne suis pas l'actualité de la prochaine rentrée de classe? Un indice qui devrait te convenir :
      mon premier : d'anciens formats de papier ou de carton aux dimensions respectives de 74x105 cm et de 60x94 cm
      mon deuxième est céruléen.

      Merci pour ta (fidèle) lecture et tes commentaires toujours aussi appréciés.

  • Comment 449814 by
    marathon GOLD 9769 Commentaires

    Comme j'ai aimé, je n'ai mis qu'un like (en general, j'en mets zero, mais avec un commentaire un peu plus fourni ;)
    Merci pour le partage !

    • Comment 449823 by
      okapi GOLD AUTEUR 3991 Commentaires

      On peut aimer ce flight-report et les autres d'ailleurs de façon temporaire voir éphémère en "likant" une première fois puis une deuxième, quelques secondes après. Cela donnerait bonne conscience paraît-il.
      Merci de n'avoir laïqué qu'une seule fois^^

  • Comment 449824 by
    Klungito 43 Commentaires

    Je ne me lasse pas de ces navettes transalpines, toujours aussi vives et bien écrites, et qui dévoilent les merveilles naturelles qui nous attendent chez nos voisins. Le double instant K fait chaud au coeur, même si l'édition de la veille ou du lundi aurait permis de tripler la dédicace. J'avoue moi aussi mon ignorance sur ce nouveau transporter que tu évoques. En attendant, vivement le tour d'Europe de l'Okapi !

    • Comment 449839 by
      okapi GOLD AUTEUR 3991 Commentaires

      "Je ne me lasse pas de ces navettes transalpines (...)" -> Moi non plus et c'est encore plus flagrant lorsque je m'aventure dans d'autres directions. La recherche effrénée du plus petit détail devient alors prioritaire pour pallier le manque d'instants K. Ce sera l'objet d'un prochain voyage qui fut pour rester poli et loin de toute censure, ennuyeux à souhait.
      Je regrette sincèrement d'avoir eu à feuilleter les pages d'un quotidien que je ne lis que rarement pour finalement ne pas trouver ce que je cherchais mais c'est grâce à ce commentaire que j'en apprends la raison. Serait-ce un invitation à acheter des billets au tarif Flex pour pouvoir modifier la date de voyage au gré de publications recherchées? Je me rachèterai une bonne conscience en feuilletant davantage et plus souvent. La recherche de pépites est une activité qui requiert une certaine... Constance.
      Merci pour ce commentaire et à bientôt pour de nouveaux envols :-)

  • Comment 449924 by
    jules67500 GOLD 5401 Commentaires

    Merci Guillaume pour cette nouvelle navette ;)

    Un vol sans fioritures mais l'"offre" petit-déjeuner de AZ me laisse perplexe ^^

    2,70€ pour un petit-déj dans un aéroport... Il n'y a qu'à LIN qu'on voit ça. L'autre jour, dans Karlsruhe, j'étais à 2,30€ pour le double Expresso...

    J'ai obtenu de ton compère iranien tes vomito bags ;)

    A+

    • Comment 450304 by
      okapi GOLD AUTEUR 3991 Commentaires

      Merci Jules pour ton commentaire. Quand je passerai par chez toi, j'échangerai quelques scrocchi ou biscotti contre des vomito bags ;-)
      L'offre catering au sein de l'alliance Skyteam fait preuve d'un manque généralisé de consistance. Les biscuits salés ou sucrés pourraient tous être labellisés Skyteam et interchangeables. Encore une idée de cost-cutting? J'y vois plus de l'optimisation. Chez AZ on optimise en refilant la même chose à toutes les heures comme ça, pas de jaloux. Tant qu'il y a du café, ça me va.
      Demander €2,30 à un Italien pour un café, c'est insultant. C'est toujours moins cher qu'à ZRH où l'on m'a demandé 4 CHF... Merci pour ton com et à bientôt!

  • Comment 449946 by
    Benoit75008 7313 Commentaires

    Merci Guillaume pour ce FR,

    Je m'en tiendrais seulement au brouillard, sans regarder la pelouse verte...et je pourrais presque croire que tu voles en novembre!

    A bord la vilaine tâche sur la tablette est synonyme de miles chez AF, qu'en est-il chez AZ?
    Après je t'avoue que ca serait usant de leur écrire à chaque tâche :-)

    Un IFE naturel qui surpasse largement celui de "ma" navette avec ces superbes clichés sur les Alpes.

    Bonne soirée à toi

    • Comment 450306 by
      okapi GOLD AUTEUR 3991 Commentaires

      Hello Benoit.
      "Je m'en tiendrais seulement au brouillard, sans regarder la pelouse verte" -> c'est dommage, l'herbe est toujours plus verte ailleurs et ailleurs c'est parfois ici pour les autres. Seule différence notoire entre juin et novembre? Le niveau de luminosité ambiante.
      "A bord la vilaine tâche sur la tablette est synonyme de miles chez AF, qu'en est-il chez AZ? " -> J'ignorais que l'on pouvait réclamer des miles pour pallier ce genre d'erreur. Un siège entier en mauvais état ou une cabine vraiment sale pourrait éventuellement justifier une compensation de la part d'un transporteur mais pour si peu, je ne vois pas l'utilité de perdre mon temps et celui de l'assistance Platinum dans une réclamation plutôt stérile. AZ ne va certainement pas distribuer des miles de compensation à des passagers à cause d'une tache de café. Ce n'est pas vraiment dans la mentalité italienne alors qu'une simple lingette humidifiée m'aurait été offerte par la PNC si je l'avais demandée. J'imagine que les Français passent plus de temps à se plaindre de tout que d'essayer de faire avancer les choses. C'est en tous cas notre triste réputation à l'étranger, les grèves constantes en France n'en étant que la pointe de l'iceberg.
      "Un IFE naturel qui surpasse largement celui de "ma" navette avec ces superbes clichés sur les Alpes." -> tu ne crois pas si bien dire. Mon récent CDG-WAW fut l'un des plus ennuyeux vols que j'ai eu à subir sur plusieurs milliers de vols effectués depuis que j'ai commencé à voyager. Ce panorama est un luxe suprême que j'apprécie en toutes saisons. Merci pour le com'

  • Comment 450312 by
    Esteban TEAM GOLD 13679 Commentaires

    Salut Guillaume et merci pour ce partage que je commente un peu en retard :)

    Incroyable l'attitude des fumeurs et assimilés qui ne peuvent se retenir plus de quelques minutes pour fumer/vapoter.

    Joli équipage mais du salé comme snack du matin, y'a que chez AZ que ça arrive encore, mais peut être plus pour longtemps :)

    A bientôt !

    • Comment 450319 by
      okapi GOLD AUTEUR 3991 Commentaires

      Merci Stefan pour ton commentaire. Comme tu le sais je n'attribue pas de note de ponctualité à mes commentateurs :-) ce qui te permettra d'aller noter les magnifiques instants porte très vintage de mon deuxième FR publié (et hop! un coup de pub totalement inutile...) -> https://flight-report.com/fr/report/18359/Alitalia-AZ1464-Venezia-VCE-Rome-FCO
      Blagues à part, les fumeurs dont je fais partie savent rarement se retenir quand il devraient le faire mais le coup du "je fume où je veux et j'....... le monde" m'a toujours fortement indisposé. Sur les vols LC, je me souviens qu'AF offraient à qui était en manque des pastilles de nicotine ce qui peut se comprendre d'un point de vue équipage mais pour un vol intre-européen plus court qu'un Paris Nice, les incivilités n'ont tout simplement pas leur place, à fortiori si elles mettent en péril la sécurité de tous.
      Une option sucrée (biscotti déjà présentés maintes fois ici et particulièrement appréciés par Katia). Sinon, l'offre est invariable sur tous les vols MC en Y. La J ne mérite pas d'attention particulière à ce point. Il est préférable de faire ses courses au salon ;-)
      AZ tient la route...

  • Comment 450645 by
    mogoy GOLD 10477 Commentaires

    Merci Guillaume pour ce FR.
    Tu n’a pas fait tes courses au salon mais au kiosque tu as ravagé la presse. Tu n’as pas tout lu en une heure de vol…
    Je remarque que tu es devenu sensible aux nouveaux censeurs. Entre le Point et le Figaro, les réactionnaires reprennent du poil de la bête. Ne serait-ce que pour pointer du doigt l'intolérance de l'orthodoxie.
    On pourrait te reprocher de faire de même pour le vapoteur : n'est-ce pas un prcédé chimique ? voire électirque, mais je ne crois pas qu'il y ait flamme dans ce genre de truc. Ce qui ne manque jamais de m'étonner c'est qu'il est interdit d'utiliser son portable dans une station service, mais aucun problème en embarquant ou dans l'appareil. Ce n'est qu'à ma crasse ignorance que je dois de ne pouvoir résoudre ces enigmes. Reste qu'une interdiction se doit être respectée...

    "Croâââ" Voilà que tu récidives, confondre Croates et Slovènes va bien offusquer une belle âme dont la sensibilité heurtée le poussera irrépressiblement à porter l'outrage devant les tribunaux. Sachant que je commente bien tardivement et que la félonerie est toujours là, je m'insurge officiellement (et publiquement comme mes maîtres à penser) contre cet outtage fait aux Slovènes et... aux grenouilles (que j'affectionne particulièrement pour leurs cuisses dénudées, ruisselantes d'une sauce et dégageant une chaleur torride).

    • Comment 450767 by
      okapi GOLD AUTEUR 3991 Commentaires

      Hello Quand 1.
      Le ravage de kiosque permet à l'okapi senior de meubler son attente dans les transports et de pallier le manque d'offre presse au retour. Double emploi? Triple ou quadruple même puisque j'ai déjà expliqué à un certain contributeur ici-bas mes préférences hygiéniques en la matière et que certaines pages serviront à illustrer les travaux pratiques de l'okapetto, l'école française à Milan étant friande de ce genre de contributions.
      Les interférences produites par les appareils électroniques sont souvent inconnues voir ignorées des utilisateurs lambda. Or, en cas de présence de vapeurs d'essence, il est effectivement préférable de s'abstenir de l'usage de téléphones portables et autres cigarettes électroniques. Ces mêmes téléphones sont une vraie plaie dans mon métier où convaincre certains orateurs de s'en séparer lorsqu'ils montent sur scène est une sinécure. Résultat des courses, dans 90% des cas, tout le monde à droit à un méchant bruit de cavalerie dans les oreilles. Très sympa quand tu as 5 ou 10,000 Watts d'amplification à disposition^^
      S'abstenir de fumer pendant un laps de temps aussi court ne doit pas être aussi difficile que cela, dixit un fumeur mais là encore, le bon sens ne prime que rarement. Comme tu le dis, une interdiction doit être respectée.
      "Croâââ" -> Mince, moi qui ai passé des mois à séparer les belligérants balkans, ne pas faire la différence entre Ljubljana et Zagreb... Merci d'avoir repéré cette bévue! Ta vision des grenouilles serait-elle celle de l'Engliche moyen face aux françaises? À chacun ses petites Anglaises, amphibies ou pas.
      Merci pour ce com'

    • Comment 451559 by
      marathon GOLD 9769 Commentaires

      L’interdiction d'utiliser son téléphone portable dans les stations service d'un grand nombre de pays (mais pas tous : c’est autorisé à Taïwan, par exemple) provient d’une intéressante légende urbaine.

      En 1999, en Australie, un quidam ayant fait le plein est allé ensuite téléphoner dans le local de la station-service. A peine était-il entré qu’un incendie s'est déclaré au niveau des pompes, pour une raison inconnue. La vidéo spectaculaire d’une caméra de surveillance est devenue virale, le légendage ayant été transformé de « un homme sauvé d’un incendie par son coup de téléphone » en « un homme déclenche un incendie par son coup de téléphone ».

      A ma connaissance, il n’existe en fait aucun cas documenté d’incendie causé par un téléphone portable dans une station service.

      • Comment 452395 by
        okapi GOLD AUTEUR 3991 Commentaires

        Merci François pour cette anecdote intéressante. Elle est similaire à celle qui a fait la réputation du téléphone mondialement banni des avions parce que sa batterie aurait la fâcheuse tendance à exploser en vol -> https://www.journaldugeek.com/2016/12/23/passager-avion-wifi-galaxy-note-7/
        Du coup, aux US comme dans beaucoup d'autres pays, tout possesseur de Galaxy Note 7 est confronté depuis plus de deux aux refus d’embarquement, risque d'amende et autres poursuites judiciaires. Psychose? Le principe de précaution ne nuira jamais trop. Au-delà du fait que l'on peut éviter de fumer pendant deux heures sans courir de risque majeur pour sa santé, s'abstenir de fumer/vapoter dans un environnement aussi volatile qu'un tarmac d'aéroport ne serait, selon moi, qu'un simple signe de bon sens.

Connectez-vous pour poster un commentaire.