Avis du vol Transavia Paris Porto en classe Economique

Compagnie Transavia
Vol TO3458
Classe Economique
Siege 15F
Temps de vol 02:10
Décollage 27 Déc 18, 12:00
Arrivée à 27 Déc 18, 13:10
TO   #2 sur 11 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 284 avis
ZuMzuM
Par BRONZE 1472
Publié le 13 janvier 2019

Bonjour et bienvenue dans ce nouveau Flight-Report, qui m'emmène cette fois-ci à Porto pendant les vacances de Noël. Ce voyage m'a été offert pour mes 30 ans par ma chère et tendre, je n'ai donc pas choisi la compagnie. Mais le choix a été très bien fait et voici donc le routing :) :


Routing


Nous voilà donc le matin du 27 décembre, nous arrivons à Orly Sud dans le brouillard avec notre traditionnel Uber :


photo 20181227_104409

Après notre arrivée au dépose-minute, nous nous dirigeons vers Orly Sud dont je vois pour la première fois la nouvelle décoration, que je trouve réussie :


photo dsc_0745

Premier coup d’œil au FIDS à l'entrée pour constater que notre vol est bien à l'heure. Nous partons 5 minutes avant Aigle Azur  :


photo dsc_0747photo 20181227_105325

Nous voici donc en route vers le comptoir dépose-bagages (nous avons une valise en soute), on peut voir qu'Alyzia s'occupe des ventes de plusieurs compagnies prisées des AvGeeks :


photo dsc_0748

Les comptoirs à destination du Maghreb sont pleins :


photo dsc_0749

Mais les nôtres se situent plus loin au niveau inférieur :


photo dsc_0750

Un petit coup d'ascenseur :


photo dsc_0751photo dsc_0752

Bon, l'endroit dans lequel on arrive représente vraiment ce que je n'aime pas d'Orly : sous-sol qui fait penser à un couloir d'hôpital :


photo dsc_0755

Un passage rapide à la pause technique me permettra de répondre favorablement à cette enquête :


photo dsc_0756

Le couloir est aux couleurs de Transavia :


photo dsc_0757photo dsc_0758

Il me semble que cette zone était auparavant utilisée par EasyJet, avant son déménagement au terminal Ouest.

Il est temps pour nous d'y aller car nous ne sommes pas spécialement en avance : 


photo dsc_0759

En effet, le BP doit être imprimé au maximum 40 minutes avant l'heure théorique du départ :


photo dsc_0760

On nous demande donc d'imprimer notre BP et notre étiquette bagage directement sur la borne :


photo 20181227_110654-90

Mais la personne nous ayant formulé cette demande nous demandera de nous éloigner du bandit manchot et d'aller directement au comptoir après s'être enquise de notre destination. Peu de monde à ces derniers :


photo 20181227_110749-19

Notre unique valise sera rapidement expédiée dans les entrailles d'Orly :


photo 20181227_110949

A noter que la valise cabine de ma copine n'obtiendra pas d'étiquette verte pour garantir la valise en cabine. Je ne sais pas si c'est un oubli de la personne au comptoir qui semblait plus concernée par la discussion avec sa collègue, mais ceci ne sera pas sans conséquence pour la suite.


Les écrans indiquent 2 vols Transavia opérés par d'autres compagnies dont Gowair, dommage que ça ne soit pas pour notre vol :


photo 20181227_111107

Nous voici donc en possession des BP :


photo 20181227_111724-89

Il est maintenant temps d'aller rejoindre le PIF :


photo dsc_0761photo dsc_0762

Bon, on ne peut pas dire qu'on n'est pas prévenu avec Transavia ^^ :


photo dsc_0763

Il nous faut maintenant passer du sous-sol au 1er étage :


photo dsc_0764photo dsc_0765

Le PIF est en vue :


photo dsc_0766-copie-30

Peu d'attente prévue :


photo dsc_0768-63photo dsc_0769

Passage sans encombre du PIF, il faut maintenant rejoindre la porte d'embarquement Hall B :


photo dsc_0771

Notre porte d'embarquement B01 n'est pas du côté où sont toutes les boutiques, dommage car nous voulions nous acheter à manger avant le vol :


photo dsc_0773

Porto est une destination qui a le vent en poupe avec pas moins de 4 départs prévus :


photo dsc_0774

Notre porte d'embarquement est coincée quelque part derrière le PIF :


photo dsc_0775

Avec seulement 2 portes d'embarquement et un embarquement déjà en cours, le spotting sera maigre aujourd'hui :(
F-GZHK, avec l'ancienne livrée, qui part pour Lisbonne à côté de nous, nous montre le bout de son nez :



Du coup, le petit espace contenant ces 2 portes d'embarquement est très réduit avec 2 vols embarquant en même temps. Décidément, nous avons droit aux pires endroits d'Orly pour ce vol ^^ :


photo dsc_0777-36

C'est d'ailleurs le dernier appel pour le vol pour Lisbonne, pour lequel 2 personnes se feront réprimander d'être arrivées au dernier moment :


photo dsc_0778

Notre vol est aussi en cours d'embarquement, et comme vous pouvez le voir Porto n'est qu'une escale, la destination finale du vol étant Madère :


photo dsc_0779-80photo dsc_0785

C'est l'occasion d'apercevoir enfin notre oiseau du jour, F-HTVD, qui est assez récent puisqu'il a moins de 2 ans :


photo dsc_0784

L'embarquement bat maintenant son plein, la consigne d'un seul bagage à main est appliqué un peu trop sévèrement à mon gout et plusieurs fois rappelée : tout bagage supplémentaire, même un petit sac à main sera considéré comme tel et facturé 40€ en porte. Cela met donc un peu de cohue :


photo dsc_0787-95photo dsc_0793

De plus, la valise de ma copine qui respecte pourtant les dimensions requises pour être assurée de voyager en cabine, ira tout de même en soute pour un pseudo-motif totalement faux de volume :


photo 20181227_114719-100

Après explication avec la personne en porte mettant la valise en soute, il nous a été indiqué que l'étiquette verte aurait du être apposée sur notre valise. Malheureusement, cela n'a pas été fait par l'agent du dépose-bagage…


photo dsc_0795

Après cette mésaventure il est temps de se détendre avec des instants rendus célèbre sur ce site… voici déjà l'instant commande de jetbridge :


photo dsc_0796

Suivi du non moins célèbre instant porte :


photo dsc_0797

Puis du message de bienvenue dans toutes les langues des pays desservis par Transavia :


photo dsc_0798

L'accueil en porte sera très sympathique et souriant. Nous voici maintenant à nos places en issue de secours, en charmante compagnie avec cet A330 de Corsair qui transperce le brouillard :


photo dsc_0799

Les travaux du bâtiment de jonction sont toujours en cours: 


photo dsc_0800

Le repoussage aura lieu assez rapidement et va enfin permettre un peu de spotting :) Pour commencer, cet Embraer ERJ135 d'Eastern Airways :


photo dsc_0801

Un compatriote vert en la personne de F-GZHV, se préparant à partir à Vienne et revenant justement d'une rotation à Porto :


photo dsc_0802

2 frères A330 sous des couleurs différentes, avec F-HCAT au premier plan qui se repose avant de s'envoler vers Abidjan dans l'après-midi. Aigle Azur quant à lui est inidentifiable, c'est donc soit F-HTIC, soit F-HTAC ;-)


photo dsc_0804

Une petite tondeuse, l'ATR 72-600 F-HOPL qui partira à La Rochelle en milieu d'après-midi :


photo dsc_0806

Ce dernier doit d'ailleurs bien se sentir seul à contempler le bâtiment de jonction :


photo dsc_0807

C'est maintenant à la compagnie teintée d'orange de faire apparaitre son empennage. Ici G-EZUF qui se prépare à aller à Berlin :


photo dsc_0808

Mais voici le plus impressionnant d'entre eux, ce cher triple 7, ici F-GZNL qui lui se prépare pour un départ vers Fort-de-France :


photo dsc_0810

A l'intérieur, le moodlighting a été mis en marche :


photo dsc_0811

Un A330 de Level est stationné au large et une compagnie avec un point d'exclamation, qui est Evelop Airlines, compagnie charter espagnole qui vole habituellement vers les caraïbes et qui réalise actuellement un affrètement pour le compte de Level :


photo dsc_0814

Voilà qui est bien utile avec le brouillard présent :


photo dsc_0815

Nous voici presque arrivés au seuil de piste :


photo 20181227_121607

La délivrance est proche… et c'est parti :) :


photo 20181227_121645

Le plafond nuageux est très bas… :


photo 20181227_121839-copie

Ce qui permet d'atteindre très rapidement le (septième) ciel :) :


photo 20181227_121854

La vidéo du décollage : 



Une fois n'est pas coutume, nous volerons en mode champ de coton :


photo 20181227_121932

Retournons à l'intérieur avec la littérature de bord et le BoB qui nous intéresse particulièrement aujourd'hui :



Les prix restent corrects, et notre choix se portera sur la formule à 10€ avec baguette jambon-emmental ^^ 


Le duty-free :


photo 20181227_122710photo 20181227_122719

Le magazine Transavia dans lequel je vous ai sélectionné le best-of, qui met logiquement à l'honneur des destinations ensoleillées  ;) :



Et enfin les consignes de sécurité :


photo 20181227_130009photo 20181227_130014

Plafonnier très récent capturé pendant la montée :


photo dsc_0818

Virage au dessus du champ de coton :


photo dsc_0819

Bon en fait, le temps plus clément n'était pas si loin :


photo dsc_0820

Ce qui permet d'apercevoir une usine à nuages ;) :


photo dsc_0824

Notre joli et réussi winglet est éclairé de mille feux :


photo dsc_0829

Malheureusement, il n'y a pas grand chose d'autre à voir tant les nuages sont présents… Le pas est par contre pour sa part excellent aux issues de secours, en plus nous sommes que 2 sur la rangée de 3. Certains partent même cueillir des fraises :) :


photo dsc_0825photo 20181227_122849-copie

Qui dit issues de secours dit consignes spécifiques rien que pour nous en cas d'évacuation :


photo dsc_0826photo 20181227_122856

Ceinture non personnalisée :


photo dsc_0822

Il semble qu'il ne faille pas s'aventurer dans cet endroit inhospitalier : 


photo dsc_0828

Tiens, Transavia n'a pas la phobie du numéro 13 comme sa mère Air France :


photo dsc_0830

C'est bien la première fois que je remarque ce patère :


photo dsc_0832

Les nuages disparaissent tout de même de temps en temps au dessus de l'océan :


photo dsc_0834

Le ciel est toujours bleu en cabine, par contre :) : 


photo dsc_0835

Beurk, je n'aurais pas du regarder ici :


photo 20181227_124102

Je ne sais pas si c'est le protocole car le vol continue vers Funchal, mais le BoB ne commencera à être servi qu'à ce moment du vol, soit à peine 50 minutes avant notre arrivée théorique. Autant dire que nos ventres crient famine à ce moment-là :


photo 20181227_132002-77

Nous arrivons au dessus de la péninsule ibérique au niveau de Gijon, que nous ne pouvons pas voir puisque situé sur la gauche de l'avion :


photo 20181227_133245

Malheureusement, la couverture nuageuse n'avait pas dit son dernier mot et est déjà de retour :


photo 20181227_134338

Une vraie partie de cache-cache qui nous permet par la suite d'observer les reliefs quelque part dans le nord-ouest de l'Espagne :


photo dsc_0842photo 20181227_134627

Notre BoB nous sera servi moins de 20 minutes avant l'arrivée à Porto et alors que la descente à déjà commencée, c'est vraiment plus que moyen au niveau du service… En tout cas, le sandwich est bon et le prix pas trop élevé :


photo 20181227_134512-65

Un peu plus de 10 minutes plus tard, les PNC viendront débarrasser alors que nous traversons déjà les couches nuageuses… tout aussi nombreuses qu'à Paris :) :


photo 20181227_135824photo 20181227_135937photo 20181227_140013

J'aurai même le droit à quelques petites fuites le long de mon hublot ^^ :


photo 20181227_140017

Le sol portugais est en vue :


photo 20181227_140036-copie

Ou pas :


photo 20181227_140059

Après une lonnnngue traversée des couches nuageuses, l'atterrissage est proche tandis que les PNC ont tout juste bouclé leur service quelques minutes auparavant :



Atterrissage :


photo 20181227_140451photo 20181227_140501photo 20181227_140534

La vidéo :



Même pas 2 minutes après le toucher des roues, certains se lèvent déjà pour récupérer leur valise… un message de l'équipage sera passé en français et portugais pour demander aux gens de bien rester assis jusqu'à l'arrêt de l'avion :


photo 20181227_140746

Trêve de plaisanteries, le spotting peut commencer avec Azores Airlines / Sata et son unique A330 en livrée spéciale (d'ailleurs, Flightradar indique qu'il n'a plus volé depuis le 24 novembre, étrange !)  :


photo dsc_0849

TAAG est présent en 777 :


photo dsc_0851

Traversée d'une des pistes d'OPO :


photo dsc_0852

Un avion attire alors mon attention au loin :


photo dsc_0854

Le voici :


photo dsc_0855

Cet A319 au couleur du FC Porto, le club de foot de la ville, est immatriculé CS-TFU et vole assez rarement. Il a par exemple été utilisé en novembre pour le déplacement de l'équipe locale à Ponta Delgada et semble être utilisé pour des affrètements divers et variés. L'avion emmène en tout cas l'équipe depuis plusieurs années dans ses différents déplacements.


Ryanair, TAP, Swiss et Luxair constituent la faune en présence :


photo dsc_0856photo dsc_0857

Ce Ryanair termine l'embarquement de ses passages pour Tours :


photo dsc_0858

La tout de contrôle dans le mauvais temps et à travers la buée du hublot :


photo dsc_0860

L'arrivée au bloc se fera avec quelques minutes d'avance.
Nous débarquons relativement rapidement ce qui permet de voir l'envers du décor en prenant mon sac à dos :


photo 20181227_141137

Le débarquement sur le tarmac me permet de faire les photos que je n'ai pas pu faire à Orly avec ce fuselage shot :


photo dsc_0865

Les voisins du jour :


photo dsc_0867

Notre vol repartira déjà pour Funchal dans un peu plus de 30 minutes :


photo dsc_0866photo dsc_0873

D'autres photos de notre destrier :



Ah, si seulement on pouvait toujours embarquer/debarquer par le tarmac :) :



Beaucoup de Ryanair à OPO :


photo dsc_0883

Il est temps de s'en aller :


photo dsc_0884

F-HTVE arrive de Lyon :


photo dsc_0888

Luxair :


photo dsc_0889

Encore une trace de l'emprise de Ryanair, si quelqu'un n'en était pas convaincu :


photo dsc_0890

Une dernière vue sur notre destrier :


photo dsc_0887

Bonne idée que d'avoir mis ces photos au sol :


photo dsc_0894

Voici notre comité d'accueil en salle de livraison des bagages :


photo dsc_0896

Les toilettes situés dans cette zone font assez crade :


photo dsc_0898

Il est temps d'aller récupérer notre valise :


photo dsc_0899

Une petite boutique est présente dans cette zone :


photo dsc_0900

Petite originalité, des TV sont présentes au dessus des tapis de bagages et diffusent du foot, ce qui n'est pas pour me déplaire ^^ :


photo dsc_0903

Les valises seront livrées sans trop d'attente :


photo dsc_0905

Par ici la sortie :


photo dsc_0906

Arrivée airside, avec tous les loueurs de voiture présents :


photo dsc_0908

Pour ceux comme nous qui sont intéressés par la Porto Card, ça se passe dans le bureau de change à gauche du Relay :


photo dsc_0909

Il est maintenant temps d'aller rejoindre le métro :


photo dsc_0912

Ça sera un peu la galère pour trouver l'endroit où l'on droit prendre le métro. On nous expliquera qu'il faut descendre au sous-sol puis traverser un parking, mais je trouve que la signalétique pourrait être un peu améliorée.


Nous voici en tout cas enfin dans le bon cheminement  :


photo dsc_0914photo dsc_0915

Le fameux couloir qui traverse un parking :


photo dsc_0916

je crois que nous sommes arrivés au bon endroit :


photo dsc_0917

Il ne reste plus qu'à remonter un escalator et prendre ligne E qui nous amènera au centre-ville en une vingtaine de minutes :


photo dsc_0920

C'est donc ici que termine ce flight-report :


photo dsc_0924

Le tracé du vol :


photo fr24_oryopo

Merci de m'avoir lu, à bientôt pour le retour et son traditionnel bonus touristique et je vous souhaite une  bonne année aérienne à tous !

Afficher la suite

Verdict

Transavia

7.4/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements6.0
Carte payante6.5

Paris - ORY

8.8/10
Fluidité9.5
Accès9.5
Services7.0
Propreté9.0

Porto - OPO

7.8/10
Fluidité9.0
Accès7.0
Services8.5
Propreté6.5

Conclusion

Un bon vol avec Transavia malgré le couac de la valise cabine. Très bon équipage qui confirme la bonne réputation de ces derniers sur Transavia. Au niveau des divertissements, je trouve que Transavia s'est laissé distancer par la concurrence et a même régressé : pas de WiFi, pas de prises USB et l'application Transavia Entertainment qui permettait de télécharger des films/séries a disparue.
Pas grand à redire pour le confort, les issues de secours offrant un large pas.

Enfin gros bémol pour le BoB non pas dans la qualité des mets, mais dans l'exécution, avec un service qui est arrivé à notre niveau seulement 25 petites minutes avant l'arrivée, ce qui est bien trop tard !

ORY : Rien à signaler au niveau des accès et de la fluidité, nous n'étions pas spécialement en avance et tout s'est bien et rapidement passé. Je baisse un peu la note au niveau des services car notre porte d'embarquement était dans un cul-de-sac sans commerces à proximité. Rien à redire au niveau de la propreté.

OPO : Arrivée et débarquement sur le tarmac, toujours sympa et personne pour empêcher de prendre des photos, c'est un bon point :)
Livraison des bagages rapides. Les toilettes situés à l'arrivée était par contre vraiment sales même si leur nettoyage était imminent. Le seul problème rencontré dans l'accès à été pour arriver au métro où je trouve que la signalétique prête à confusion.

J'en profite aussi pour remercier l'équipe Flight-report pour ce nouvel outil de rédaction très pratique et très bien pensé !

Informations sur la ligne Paris (ORY) Porto (OPO)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 21 avis concernant 5 compagnies sur la ligne Paris (ORY) → Porto (OPO).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est TAP Air Portugal avec 7.2/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 52 minutes.

  Plus d'informations

14 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 483841 by
    Esteban GOLD 16831 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage,

    C'est étonnant d'avoir un service BOB qui commence tellement et beaucoup trop tard.

    A bientôt.

    • Comment 483872 by
      ZuMzuM BRONZE AUTEUR 607 Commentaires

      Bonjour Esteban et merci pour ce commentaire,

      Effectivement c'est étrange et surtout je ne sais pas si c'est normal. En tout cas vu depuis l'avion, ça avait l'air de l'être !

      A bientôt !

  • Comment 483842 by
    mic90 68 Commentaires

    Salut fiston,
    Humour et souci du détail sont les deux mamelles de tes FR.
    Je compatis sincèrement à la souffrance de ton estomac. Tu devais être sur le point d'entamer un raid vers le galley !
    Je connais maintenant grâce à toi un nouvel aéroport, et j'ai hâte de voir ton bonus sur Porto, destination que je retiens pour l'avenir.

    • Comment 483873 by
      ZuMzuM BRONZE AUTEUR 607 Commentaires

      Salut Papa Mic et merci pour ton commentaire,

      Merci pour ces compliments ;)

      C'était effectivement compliqué pour nos estomacs, mais heureusement tout est bien qui fini bien ;)

      Je pense que le bonus touristique achèvera de te convaincre de visiter cette superbe ville qu'est Porto.

      A bientôt !

  • Comment 483871 by
    scorph GOLD 1608 Commentaires

    Bonjour Vincent et merci pour ce report, j'ignorais que TO avait à ce point personnalisé ses zones à Orly Sud, c'est très vert ! Pas bête l'idée de cette liaison ORY-OPO-FNC-OPO-ORY ça doit permettre de mieux rentabiliser le vol et ça pourrait être une idée pour les départs de provinces qui propose souvent Porto mais très rarement Madère (Lyon, ... ?) . J'avais trouvé, pour ma part l'aéroport de Porto très sympathique tout comme la ville.
    Bon vols !

    • Comment 483895 by
      ZuMzuM BRONZE AUTEUR 607 Commentaires

      Bonjour Scorph et merci pour ce commentaire,

      Même si je n'aime pas trop ce lieu c'est en tout cas bien pratique et isolé du reste des comptoirs d'enregistrement.

      C'est une bonne idée oui, sur notre vol en tout cas la majorité de l'avion a débarqué à Porto.

      J'ai également trouvé l'aéroport sympa et adoré la ville, comme le bonus touristique en attestera j'espère ;)

      A bientôt !

  • Comment 483923 by
    AirBretzel GOLD 9926 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Voilà un beau cadeau.
    TO offre une bonne prestation , mais je ne comprends pas un service aussi tardif.
    L'agent au comptoir n'a effectivement pas vérifié les bagages cabines.
    Porto est une jolie ville.
    A bientôt

    • Comment 483973 by
      ZuMzuM BRONZE AUTEUR 607 Commentaires

      Bonsoir AirBretzel et merci pour ce commentaire.

      Beau cadeau dans une belle ville, que demander de plus :)

      Je pense que ce service tardif restera une énigme. Pour la valise finalement pas de conséquence, mais c'est toujours désagréable !

      A bientôt !

  • Comment 483951 by
    AirOne 2447 Commentaires

    "Premier coup d’œil au FIDS à l'entrée pour constater que notre vol est bien à l'heure. Nous partons 5 minutes avant Aigle Azur :" je ne vous cache pas qu'en lisant le "Lisbonne embarquement final" j'ai cru que c'était votre vol avant de capter que vous partiez à Porto ahah.
    Le monde Transavia a fait place nette à Orly-Sud, c'est clairement le coup d'état pour contrôler habilement l'image de marque. Le vol est qualitatif, comme souvent chez Transavia (même le divertissement n'a plus rien à apporter en dehors du magazine) mais sur des vols si court ça passe encore. Par contre le service très tardif est un point sacrément négatif.
    Transavia est positionné très en force sur Porte avec un nombre de vol/jour impressionant, à comparer aux trois vols par semaine de la maison mère.

    À bientôt et merci pour le FR!

    • Comment 483974 by
      ZuMzuM BRONZE AUTEUR 607 Commentaires

      Bonsoir AirOne et merci pour ce commentaire,

      Non, heureusement. J'espère que ça ne m'arrivera jamais :)

      Oui, le vert à pris le contrôle :)

      Je n'avais par contre pas remarqué autant de zèle sur les valises cabines 2 ans auparavant, même si c'est la règle.

      Incompréhensible d'être servi aussi tard vu que l'équipage à du débarrasser vraiment au dernier moment.

      Oui, j'ai été vraiment impressionné par la fréquence de vol pour les vacances de Noël, après j'ai compris sur place pourquoi :)

      Merci et à bientôt pour le retour !

  • Comment 484012 by
    SKYTEAMCHC GOLD 9114 Commentaires

    Merci pour ton récit sur la compagnie verte du groupe AF-KLM ! On y retrouve les points forts de la compagnie avec de nombreuses fréquences ( notamment sur le Portugal et le Maroc) et des PNC tops mais tu as raison sur la partie divertissement TO a pris du retard et c'est bien dommage. j'avoue que j'au du mal à comprendre pourquoi Joon peut(pouvait?) offrir du streaming et des prises USB et pas Transavia ! C'est en tous cas un investissement indispensable pour 2019.

    • Comment 484036 by
      ZuMzuM BRONZE AUTEUR 607 Commentaires

      Bonjour et merci pour ton commentaire !

      Fréquence conséquente avec par exemple au retour, 2 départs de Porto en l'espace de 15 minutes.

      Espérons que Transavia fasse des annonces en ce sens oui, il est temps !

      A bientôt pour le retour !

  • Comment 484042 by
    marathon GOLD 9849 Commentaires

    Je me suis toujours demandé la réaction du personnel si le bagage à main contient des objets non admissibles en soute (appareils électroniques contenant une batterie, par exemple), ou s'il y a un objet fragile... tout particulièrement si le bagage respecte les contraintes de poids et volume. Mais finalement, vous semblez n'avoir pas perdu de temps à attendre deux pièces de bagage au lieu d'une seule ?
    A quoi sert-il de servir le BOB alors que l'on est proche de l'atterrissage ? C'est une incitation aux PAX de se sustenter moins cher au sol un peu plus tard, à l'avenir.
    Le jeu de mot sur le nom Superbock est "lost in translation" : 欢迎品尝葡萄牙风味, cela veut simplement dire "Bienvenue pour goûter la saveur du Portugal"
    Merci pour ce courageux spotting malgré le brouillard au départ et à l'arrivée (165 photos pour un vol européen en LCC ! Ce n'est pas moi qui vais le déplorer ! :) et pour le partage de ce vol !

    • Comment 484065 by
      ZuMzuM BRONZE AUTEUR 607 Commentaires

      Bonjour Marathon et merci pour votre commentaire,

      Bonne question ! Effectivement, la valise partie en soute est arrivée quasiment en même temps que notre valise déjà en soute, pas de soucis de ce côté là donc.

      Je ne comprends. Peut-être parce que le vol continuait sur Madère ? Mais ça reste tout de même incompréhensible.

      Merci pour cette traduction :)

      J'ai l'habitude d'être généreux dans mes Flight-reports, même les plus courts, n'ayant pas l'occasion d'en faire tant que ça dans une année ;-)

      A bientôt pour le retour !

Connectez-vous pour poster un commentaire.