Avis du vol Wamos Air Paris Pointe-à-Pitre en classe Economique

Compagnie Wamos Air
Vol SS926
Classe Economique
Siege 2A
Temps de vol 08:28
Décollage 15 Jan 19, 21:43
Arrivée à 16 Jan 19, 01:11
EB 5 avis
FL300
Par 2952
Publié le 16 avril 2019

Bonjour à tous et à toutes

Après un week-end passé en famille dans mes chères Landes, il est temps de retourner travailler. Evidement mon choix c'est porté sur Corsair et ses 747, avant que ceux-ci disparaissent…

Mais alors, si le vol est un vol Corsair, alors qu'est-ce que Wamos Air vient faire ici?

Nous nous retrouvons à Orly Sud après avoir passé le filtre, dans le couloir qui mène aux portes d'embarquement.


photo dsc_0061-min-69photo dsc_0062-min-84photo dsc_0063-min

Après quelques minutes de marche, on se retrouve dans le Hall A


photo dsc_0064-min

L'avion se trouve en porte A30

J'y trouve le F-GTUI, 747-400 de 26 ans, ancien de United. Il m'avait déjà ramené en Guadeloupe en septembre dernier, et j'avais eu la chance de faire l'atterrissage au poste.


photo dsc_0065-min

L'embarquement sera annoncé 20 minutes plus tard. Etant assis au siège 67A (soit à la toute dernière rangée) mon tour viendra bien vite.

En croisant la chef de cabine, je lui demanderai si le jumpseat est libre. Elle me répondra par la négative, les CDB étant en contrôle en ligne. Une prochaine fois:)


photo dsc_0068-minphoto dsc_0069-min-57photo dsc_0070-min

Le voisin en porte

Mais qu'est-ce que cette plateforme élévatrice fait là??


photo dsc_0073-min

Hum…


photo dsc_0083-min

 A noter la flaque visible sous la roue avant droite.


Pendant ce temps, l'embarquement ce termine. Le CDB prend la parole pour nous souhaiter la bienvenue, et nous annoncer que le départ est repoussé afin de procéder à des vérifications.

J'en profiterai pour discuter avec les deux PNC au fond de la cabine pour passer le temps. L'un d'eux est qualifié B747-100/200/300/400/SP

Après 45 minutes, la décision est prise de nous libéré les programmes sur l'IFE, bloqué jusque là.


photo dsc_0079-min

Entre temps, après avoir vu les techniciens commencer à ouvrir des panneaux, ceux-ci disparaissent. Des annonces sont faites toutes les 30 minutes en cabine pour nous tenir au courant, et les PNC se trouvent tous très abordables pour répondre aux questions des passagers.

Ayant vu les techniciens partir,  en laissant leur matériel sur place, je me dis que ça sent pas bon pour cet avion.

Ce qui sera confirmer, deux heures après le départ prévu, par le CDB directement. Il nous annoncera que l'avion ne peut pas partir. Il nous annonce en même temps, qu'un appareil est déjà prévu pour nous. Le départ est annoncé à 20h, nous seront tous en Guadeloupe ce soir.

La chef de cabine prendra la parole ensuite, pour nous dire que nous pouvons rester à bord si nous le souhaitons, où un repas nous sera servi. Le choix nous est aussi donné de débarquer.

Les repas nous sont servis dans la foulée.


photo dsc_0086-minphoto dsc_0087-min

Il est 15h, lorsque l'on nous annonce que le débarquement va commencer, suivie d'une nouvelle annonce, il faut que 40 passagers restent à Paris pour la nuit. Le 747 venant nous chercher ne peut pas emporter tout le monde.

Les volontaires auront leur nuit payé à Paris, la priorité sue le vol du lendemain et se verront remettre 500€. Alors sous quelles conditions les 500€ je ne sais pas, je ne me suis pas renseigné.

Beaucoup de personnes se porteront volontaires, bien plus de 40. Je parlerai avec certains d'entre-eux autour de moi, ils partent pour des vacances entre 3 semaines et un mois, donc ce n'est pas une journée en moins qui leur changeront beaucoup leur programme. Et si en plus ils peuvent récupérer un petit billet au passage.

Nous nous retrouvons dans la passerelle, mais cette fois dans le sens inverse.


photo dsc_0089-min-19

Des agents sont présents en portes pour répondre aux questions des PAX, surtout en ce qu'ils en est du placement dans le prochain avion. Ils y resteront et seront très disponible jusqu'au départ du vol. Encore un bon point pour Corsair!


photo dsc_0090-min-83photo dsc_0091-min

L'avion restera en porte pendant encore deux heures, avant de se faire remorquer jusqu'au hangar de maintenance.

Pendant ce temps là une collation nous sera proposé en porte. Je ne la prendrais en photo, il s'agissait d'un sandwich Daunat avec au choix fromage ou thon, et une boisson.

Il est 19h30, quand notre nouveau destrier arrivera en porte. Il s'agit du EC-KXN. 

Agé de bientôt 25 ans, il a commencé sa carrière chez Malaysia, puis après 13 ans à passer une petite année chez Air India avant de débarquer chez Pullmantur, et donc Wamos.


photo dsc_0092-min

A 20h, l'embarquement est lancé. C'est un peu la cohue, les passagers ne respectant ni l'ordre d'embarquement par rangée, ni les lignes mises en place. Les familles avec enfants se retrouvent donc derrière la foule. Une poignée de passagers s'en rendent compte, et interpellent les personnes devant eux. Tout le monde s'écarte et les laissent passer sans un mot. Puis tout le monde reprend se place dans la "file" sans chercher à doubler celui de devant.

En porte, au moment de scanner mon BP, ca sonne. Je vois apparaitre sur l'écran de l'ordinateur "seat unavailable"
Le 747 de Wamos étant configuré différemment de celui de Corsair, ma rangée n'existe plus, je me retrouve donc propulsé du fin fond de l'avion, à l'extrême avant, en 2A! La rangée 1 n'existant pas, on ne peut pas se retrouver plus devant. 



Le legroom est royal! 


L'embarquement se termine, et nous repoussons


photo dsc_0105-min

Pendant le roulage, nous croisons un confrère


photo dsc_0113-min

Et avec 10 heures de retard, décollage!



Un repas nous sera servi, ayant choisi le poulet à midi, je prendrais le poisson. Je trouve le catering satisfaisant, c'est pas de la grande gastronomie, mais c'est largement au niveau de ce qu'on peut désirer pour un repas en eco.


photo dsc_0120-minphoto dsc_0121-min

Les PNC viendront installer les bassinettes.


photo dsc_0122-min-37

Et là j'en viens au point qui m'a le plus surpris pendant le vol. On peut apercevoir un homme dormant allongés par terre sur la photo. Il faut savoir que j'ai vu des dizaines de personnes dormir par terre partout dans l'avion. Quand je dis partout c'est vraiment partout, un homme s'étant même mis dans le couloir entre les deux toilettes du fond de l'appareil. Je comprends qu'il y est des personnes avec des problèmes de dos pour qui il est inconfortable de dormir sur un siège, ou alors d'autres qui n'y arrive tout simplement pas (c'est mon cas).

Mais il faut bien savoir que ça reste potentiellement très dangereux. Les radars météo des avions n'indique que la taille des goutelles d'eaux qu'il détecte. Mais pas les turbulences qui peuvent en air clair (clear air turbulence). Celles-ci, qui peuvent être très violente et littéralement vous jeter au plafond (je suis sûr que vous avez déjà tous vu des photos de cabine dévasté après que de telles conditions aient été rencontrées) ne sont connus que par report des pilotes aux contrôleurs aériens. 

Ne trouvant pas le sommeil, ou très peu, j'errerai dans l'avion.


photo dsc_0126-min-95

Les plus observateur d'entre vous auront remarqué que les IFE sont éteint, ils le resteront tout le vol. D'ailleurs à mon siège, il n'y a pas d'écran du tout. Mon IFE aurait été constitué d'un antique vidéo projecteur placé à l'avant.


photo dsc_0101-min-73

Un petit passage aux toilettes, qui même après 6 heures de vol restent dans un état convenable.


photo dsc_0123-minphoto dsc_0124-min

Des prestations Corsair et des boissons resteront disponibles dans chaque galley tout le vol.


Après 8 heures de vol, la Guadeloupe est en vue!


photo dsc_0129-minphoto dsc_0130-min

Atterrissage à 01h11, aucun retard n'aura été rattrapé en vol, mais à ce niveau-là, ça n'a pas grande importance.


Je passerai au poste avant le débarquement, discutant une dizaine de minute avec le CDB, me confiant que dès le lendemain, ils assureraient le vol retour. Mais aussi que Wamos pense à remplacer ses 747 par des 777 d'ici 2022.


photo dsc_0135-minphoto dsc_0139-min

Un  dernier regard sur ce belle oiseau, triste de savoir qu'il se fera bientôt rare au-dessus de nos têtes.


photo dsc_0140-min

Au final, d'un point de vue totalement avgeek, je sors gagnant de cette aventure. Une compagnie qui je n'aurais jamais imaginé prendre un jour, un avion magique, et une place de rêve (pour un passionné qui vole en eco sur un 747).

Mais surtout, une crise bien géré par Corsair. Traiter plus de 500 passagers laissé sur le carreau, c'est pas évident. Ils nous ont trouver une solution dans la matinée, nous ont acheminés la journée même à destination. Ils sont restés disponible et courtois pendant tout le temps passé à Orly. Je tiens à le souligner car autant quand ça se passe mal nous ne manquons pas de le faire remarquer et de le faire partager, autant quand ça se passe aussi bien, nous devons être aussi capable de le dire.
Devant arriver initialement à 15h, nous n'avons même pas perdu réellement une journée sur place en arrivant dans la nuit. Quelques passagers avec qui j'ai discuté ont bien compris la situation, et préféraient faire le vol dans un avion sain, que de passer 8h au-dessus de l'eau avec un trou dans un réservoir.

Place au bonus!


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Wamos Air

6.0/10
Cabine7.0
Equipage9.0
Divertissements2.0
Restauration6.0

Paris - ORY

8.0/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Pointe-à-Pitre - PTP

8.2/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services7.0
Propreté8.0

Conclusion

Je garde un très bon souvenir de ce vol! Jamais je n'aurais avoir l'occasion de prendre Wamos.

Une excellente réaction de Corsair face à l'urgence.

Wamos n'est pas exempt de tout reproche. Le strict minimum en terme de service (même si je comprend qu'être déclenché au dernier moment pour faire un vol de 8 heures de nuit n'est pas des plus confortable) les écrans qui ne marchent pas. Pendant toute la durée de la location des avions de Wamos, jamais ils ne s'allumeront me confia une PNC Corsair quelques semaines plus tard.

Informations sur la ligne Paris (ORY) Pointe-à-Pitre (PTP)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 94 avis concernant 5 compagnies sur la ligne Paris (ORY) → Pointe-à-Pitre (PTP).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est LEVEL avec 7.7/10.

La durée moyenne des vols est de 8 heures et 44 minutes.

  Plus d'informations

21 Commentaires

  • Comment 497867 by
    BESMRS 1812 Commentaires

    Merci pour le FR :)

    Les marques sont pour la marche arrière des ATR à St Martin :)
    Et oui on fait une petite marche arrière pour gagner un peu de marge sur la piste :) :) :) :)

  • Comment 497879 by
    Numero_2 GOLD 9915 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Un retour mouvementé s’il en est !

    Non seulement les passagers débarqués auront 500€ mais vous concernant je pense que vous pouvez réclamer 600€ pour les 10 heures de retard à l’arrivée...

    Des passagers dormant à même le sol un peu partout dans l’avion, cela fait plus « vol de la dernière chance » que départ en vacances distingué. ^^

    A bientôt.

    • Comment 497907 by
      lagentsecret GOLD 12138 Commentaires

      Des passagers dormant à même le sol un peu partout dans l’avion, cela fait plus « vol de la dernière chance » que départ en vacances distingué. ^^

      Je pensais que dormir full flat était du dernier chic ???

  • Comment 497887 by
    Esteban TEAM GOLD 11872 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage de ce vol très mouvementé.

    Effectivement, et à moins de voyager en GP, vous pouvez réclamer les 600€ de compensation. Je trouve assez drôle que SS fasse ume annonce pour "offrir" 500€ aux volontaires alors que c'est 600€ à minima sur un vol long courrier, que de toutes façons, tout le monde, débarqué ou pas, peut recevoir ^^

    L'un d'eux est qualifié B747-100/200/300/400/SP

    Même avec toute la bonne volonté du monde, il ne peut pas l'être, parce que à part les 400, les autres ne volent plus (à part peut être encore un 743 chez Mahan ^^). Donc on dira qu'il est qualifié sur 744 :)

    Les passagers qui dorment au sol, mon dieu mais à quoi pensent les PNC. C'est strictement interdit et comme vous le soulignez si bien tellement dangereux. Je ne peux pas comprendre que les PNC puissent autoriser ça.

    Autant je trouve l'intention louable de Corsair de servir le repas chaud, autant je trouve dommage que sur le vol Wamos on retrouve exactement le même plateau. Remplacer les pommes de terres par des carottes rapées par exemple n'aurait pas été trop dur pour Servair. Mais il est vrai, nous sommes en France et on ne peut pas trop en demander :)

    Quelles belles photos en bonus, merci de nous faire partager ces moments privilégiés que vous pouvez vivre de l'autre côté. Superbe !

    A bientôt !

    • Comment 497901 by
      FL300 AUTEUR 21 Commentaires

      En effet ! Cependant, beaucoup de passagers connaissant toujours assez mal leur droit peuveut facilement passer à côté.
      Je me suis mal exprimé. Il a été qualifié sur toutes ces machines, il ne l'est plus pour beaucoup d'entre elles aujourd'hui. Je corrige ça dans le FR merci de me le faire remarquer :) Mais il est tout de même intéressant de rencontrer quelqu'un qui a volé sur tous les dérivés, sauf le plus récent, de cette machine.
      En fait, il s'agissait exactement des mêmes plateaux qui nous ont été servi à bord dans le Corsair, j'ai juste pris le second plat proposé...
      Merci :)
      A bientôt !

  • Comment 497903 by
    nicobcn TEAM GOLD 4485 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Gestion remarquable par Corsair. On peut difficilement faire pire que l'annulation d'un vol en B747 vu le nombre de passagers transportés... La communication semble également avoir été au rendez-vous, ce qui est primordial sur ce type de "crises".

    Pour le reste, Wamos a mauvaise réputation ce qui se comprend, mais rend de nombreux services aux compagnies françaises en cas de problème technique, grèves, ou augmentation temporaire de la demande.

    A bientôt!

  • Comment 497906 by
    lagentsecret GOLD 12138 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Qui fait part de votre très intéressante expérience

    Il me semble que vous avez indiqué les heures réelles de vol alors
    qu'il est d'usage d'indiquer les heures théoriques

    Je trouve que l'incident a été vraiment très bien géré par Corsair : les
    pax sont régulièrement avertis, repas servi à bord et mise en place rapide d'un avion de remplacement.
    C'est vraiment très bien.

    "Pendant ce temps là une collation nous sera proposé en porte. Je ne la prendrais en photo, il s'agissait d'un sandwich Daunat avec au choix fromage ou thon, et une boisson."
    Encore la preuve d'une gestion excellente de Corsair

    "Le legroom est royal! "
    Vous avez gagné au change ;)

    "Je trouve le catering satisfaisant, c'est pas de la grande gastronomie, mais c'est largement au niveau de ce qu'on peut désirer pour un repas en eco."
    Là aussi je suis d'accord avec vous, les deux repas servis sont corrects et ça me parait
    largement au même niveau que ce qui est servi par AF par exemple

    "Mais il faut bien savoir que ça reste potentiellement très dangereux"
    Votre remarque est très pertinente mais je trouve bizarre que personne n'ait jamais fait
    cette remarque lorsqu'il s'agit de membre dormant sur des triplets (et même certains membres
    éminents du site comme dirait FFlyerCDG) alors que c'est à peine moins dangereux.
    J'ai vécu un trou d'air lors d'un vol vers PTP et c'est effectivement impressionnant

    Au final un excellent vol avec Corsair et une gestion impeccable de l'incident : chapeau à cette compagnie

    Très beau bonus qui nous permet de partager vos expériences de passionné à travers
    de superbes photos

    A bientôt

  • Comment 497927 by
    fiftytwo GOLD 917 Commentaires

    Merci pour la balade , voler dans un avion pareil en 2019 releve plus de la visite au musee , du coup on sent que tu as bien profite

  • Comment 497941 by
    AirBretzel TEAM GOLD 6847 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Une bonne gestion de Corsair, un problème technique ça arrive et il vaut mieux attendre une solution de rechange.
    A bord du vol, dormir dans les couloirs c'est interdit mais je l'ai déjà vu sur un vol LH (entre des rangées de sièges mais il vaut mieux être mince).
    Superbe bonus d'un passionné.
    A bientôt

  • Comment 497961 by
    kosny 153 Commentaires

    Merci pour ton FR très complet.
    Corsair a bien géré la crise en effet, un bon point pour eux. Avoir l'occasion de voler en 747 de nos jours reste encore un privilège donc on passera concernant le confort à bord. Merci pour le magnifique bonus.
    A propos de la question, il s'agit de la limite pour prendre le maximum d'élan avant le décollage pour l'ATR 42 et l'ATR 72 je suppose. J'y étais dimanche et j'étais curieux de constater cette marche arrière en bout de piste ;)
    Au plaisir de te croiser sur PTP, SFG ou FDF.

  • Comment 498006 by
    akivi GOLD 2555 Commentaires

    Généralement, quand un FRiste vole sur une compagnie comme Wamos, c'est qu'il l'avait "ciblée" et que ça ne doit rien au hasard. Mais là, quelle chance d'avoir pu voler sur cet avion affrété en dernière minute, dans le nez de l'appareil qui plus est ! Certes il faut un peu donner de sa personne avec quelques heures de retard et un vol sans IFE, mais le jeu en vaut la chandelle quand on aime les avions. Par contre je trouve moi aussi hallucinant de voir ces passagers dormir à même le sol, je n'ai jamais vu ça de toute ma vie... Merci beaucoup et à bientôt !

  • Comment 498010 by
    wop SILVER 259 Commentaires

    Merci pour ce récit avec deux 747 pour le prix d'un ! Des amis ont fait le trajet avec le 747 de Wamos quelques jours avant et n'ont pas trop apprécié le confort.
    J'attendais avec impatience le bonus promis il y a quelques temps, merci beaucoup pour le partage ! À Grand Case, on dirait des amorces de virage... peut-être pour faire le demi-tour sur piste au chausse-pied, vu que la piste n'est pas longue (ni large) ?

    • Comment 500836 by
      FL300 AUTEUR 21 Commentaires

      Il est vrai que le confort n'est pas là, pour un avgeek Wamos est une pépite, pour un pax standard, je comprends que ce soit désagréable.
      J'en partagerai d'autres à l'occasion:) J'ai sans cesse de la matière mais les FR ne suivent pas.. Il s'agit, comme dit plus haut, d'un repère pour reculer et gagner un maximum de piste pour le décollage. A bientôt :)

  • Comment 498042 by
    Yoke 424 Commentaires

    Merci pour le FR, fourni en rebondisssements !
    Toujours un plaisir de voler en 747, Corsair ou non, malgré la baisse en gamme due au changement d'appareil.
    Bonne gestion du retard par Corsair, j'aurais sans doute aussi sauté sur les 500 EUR de compensation en échange d'une journée si j'avais prévu des vacances assez longues sur place. À plus !

Connectez-vous pour poster un commentaire.